Fiction: Maudites chaussettes

''18 ans. 18 ans et encore Chûnin. 18 ans sans l’ombre d’un petit-ami. 18 ans et pouvant compter sur les doigts de ma main les conversations que j’ai pu avoir avec Naruto. ...Je suis nulle.'' Naru/Hina
Romance | Mots: 4229 | Comments: 43 | Favs: 46
Version imprimable
Aller au
Xayasha (Féminin), le 27/05/2009
Bonjour!

Je suis un tout nouveau membre du site et voici mon premier fanfic sur les personnages de Naruto.
J’ai été dans le simple pour commencer : un petit one-shot avec Hinata comme personnage principal, ainsi que Naruto et Kurenai.
J’ai essayé de ne pas tomber dans la romance à l’eau de rose parce que… je ne trouve pas que ça colle bien avec le manga. J’ai peut-être échoué par moment. Vous m’en donnerez des nouvelles.
Pour le style d’écriture… et bien c’est mon style habituel : on peu saccadé et partout à la fois. On aime ou on n’aime pas! XD

Bonne lecture!




Chapitre 1: Maudites chaussettes



Maudites Chaussettes


Je déteste les miroirs. Et pourtant ils sont partout.
Toujours là pour te rappeler que tu n’es ni belle, ni même mignonne…
Fade.
Oui c’est ça le mot. Je suis fade.

Je contemple mon reflet dans ce satané miroir et je n’y vois rien que de la banalité.
Non, c’est faux. Il y a mes yeux blancs comme neige et sans pupille – à faire peur aux enfants, sérieusement-, rappel constant de mon lien envers ce clan qui m’a rejeté.

Quoique, parlons franchement, ce n’est pas comme si je ne l’avais pas mérité, je ne crois pas qu’il y est jamais eu un si piètre ninja dans la famille Hyûga… au moins je resterai dans l’histoire pour quelque chose. On fait avec ce qu’on a.

«Hinata!»

Ah… Kurenai m’appelle de la cuisine. Il doit être temps de mettre la table.
Allez, assez d’apitoiement sur mon sort. Je décroche lentement mon regard du miroir et rejoins mon sensei en pleine préparation d’un somptueux dîner.

Kurenai est aussi gracieuse dans une cuisine que dans un combat.
Elle zigzag entre l’îlot de la cuisine, les étagères, le garde-manger. Une pincée de ci, une pincée de ça, on éteint le feu, on égoutte… ça semble si facile.

Je devrais peut-être me mettre à la cuisine, quitte à être un bon ninja je pourrais au moins être une épouse convenable.
Kurenai aurait fait une magnifique épouse si seulement… enfin bref, elle sera une mère merveilleuse, comme elle l’a été pour moi.

Je m’assoie à la petite table de bois alors qu’elle me sert une énorme assiette de mon plat favori. C’est gentil mais avec une telle portion je ne pourrai qu’engraisser.
Chouette, manquerait plus que ça.

«Alors Hina, comment te sens-tu?
- Très…très bien merci, Ku…renai sensei

Pourquoi chaque son que j’émets semble me causer de la douleur?
J’aimerais avoir une voix forte comme Sakura ou Ino. On les écoute toujours quand elles parlent, et on ne questionne pas leur habilité à interagir avec d’autres êtres humains.
Ça, ce n’est vraiment pas ma force ça d’ailleurs…

«Comptes-tu faire quelque choses de spéciale avec tes amis ce soir?
- Non Kurenai-sensei.

Je crois que Kurenai est une sainte. Il y a longtemps qu’une personne normale aurait arrêté d’essayer d’entretenir une conversion avec moi.
Ce n’est pas que je n’essais pas, c’est juste que les mots restent coincée quelque part dans ma gorge. Timide. C’est peu dire.

«Mais enfin Hinata, tu ne vas quand même pas rester ici à ne rien faire?»

Hum. Et en quoi serai-ce différent de tous les autres jours? Je crois qu’il y a quelque chose que je ne saisis pas dans ce que mon sensei essaye de me dire.
Essayons de clarifier ça.

«Gomen, Kurenai-sensei, y’a-t-il une cé…célébration quelconque ce soir?»

Un seul bégaiement. Merveilleux. Cette journée s’annonce mieux que je ne me l’étais imaginé.

«Hinata… tu plaisantes?
-…No...non
-C’est ta fête aujourd’hui! Tu as 18 ans! J’ai préparé ton repas préféré pour l’occasion!»


Je n’ai pas été élevé pour utiliser de mauvais mots, mais ce n’est pas l’envie qui manque.
18 ans.
18 ans et encore Chûnin
18 ans sans l’ombre d’un petit-ami
18 ans et pouvant compter sur les doigts de ma main les conversations que j’ai pu avoir avec Naruto.
Je suis nulle.

«Ah, Kurenai. Bien sûr, ça m’avait échappé. Merci pour le repas, je vais aller rejoindre mes amis pour fê…fêter ça.
-Amuse-toi bien!»

Je me lève de la table poliment et me dirige vers le lobby ou j’attrape ma veste.
Je n’aime pas que Kurenai se fasse du souci pour moi, et elle s’en ferais si elle me voyait clôturé dans ma chambre pour mon anniversaire. Alors je sors et me promène sans but dans les rue de Konoha.

Le temps n’est pas très beau. Le ciel est gris et semble lourd, il va surement pleuvoir.
Il pleut toujours le 21 avril, ce n’est pas nouveau.
Je me demande si je devrais aller visiter Kiba ou Shino?
Ah. Non.
Ils sont en mission avec Shikamaru Neiji et Tenten
Reconnaissance au pays du sable je crois.
Shikamaru va pouvoir aller embêter sa Témari…
D’ailleurs je crois que cette fille est aveugle si elle n’a toujours pas remarqué que Shikamaru n’est pas loin de vénérer la terre ou elle a marche.
Quelle chance elle a d’être autant aimée.

Bon. Je crois que je devrais aller me mettre à l’abri avant d’être complètement trempé. Tiens le stand de ramen là-bas devrait faire l’affaire. Hop, on y va.


NARUTO (cris du cœur)

Naruto est assis là, entouré de bol de ramen vide. Il a un merveilleux appétit.
Il se retourne à mon arrivé.
Il fait chaud tout d’un coup vous ne trouvez pas?

«Hinata-chan! Tu t’assoie avec moi?»

Ces yeux, son sourire qui s’adresse à moi…
Ne perds pas connaissance, ne perds pas connaissance.
BON SANG HINATA, NE PERDS PAS CONNAISSANCE!

«Ou…oui Naruto-kun»

Ne trébuche pas, de bégaye pas, ne rougit pas. Est-ce qu’il entend mon cœur? Probablement, comme tout le monde dans un rayon de cent mètres.
Ça y est je suis assise.

J’ai l’air bien comme ça? Pas trop crispé? Devrais-je sourire ou j’aurais l’air stupide? Je regarde où? Mes mains? J’ai les mains moites, c’est dégoutant.
Oh mon dieux j’ai des chaussettes mal agencées! Je suis maudite.

Est-ce que c’est pareil pour tout le monde, quand ils sont amoureux?
Suis-je la seule à agir comme une pareille imbécile?
Je ne vois pas Shikamaru paranoïer sur ses chaussette, lui.

«Hinata, tu es complètement trempé! Attends…

Je sens un poids sur mes épaules, et tout de suite le doux parfum de Naruto m’envahit. Ça sent la forêt après la pluie.
Je crois que je suis trop choqué pour penser à m’évanouir.
Il a glissé sa veste sur mes épaules tout en me frictionnant un peu les bras, pour me réchauffer…
Il croit que j’ai froid?
Je n’ai jamais eu aussi chaud de toute ma vie, je m’attends bientôt à la combustion spontanée.
Non, avant je dois le remercier, c’est très impoli de brûler spontanément sans remerciements.

«Na…Naruto-kun. Merci beaucoup, je…je…je…je
-Hinata? …Est-ce que je te mets mal alaise?

Question piège.
Je pèse mes options :
‘’Oui Naruto. Quand tu es là mon cœur devient trop gros pour ma poitrine et le feu prend dans mon bas-ventre ce qui a tendance à créer des malaises.’’
Hum… gardons ça pour moi.

«No…non Naruto, Pourqu…quoi?
- Pour rien… c’est juste que j’ai remarqué y’a pas longtemps (il peut être un peu lent parfois) que tu bégayais beaucoup plus avec moi. Je me demandais juste si j’avais fait quelque chose de pas correct?

Il croit que…?
Oh non, ce n’est pas vrai, comme si il pouvait faire quoique ce soit que je prendrais mal! Je ne peux pas le laisser penser ça… c’est… c’est…c’est

«Hey? La terre à Hinata?
-Go… gomen. Naruto-kun, ne penses surtout pas ça. J’aime… j’aime beaucoup parler avec toi… C’est juste que je… je…je suis intimidée par toi… quelque fois.

Le chat est sorti du sac. Il me regarde avec un point d’interrogation étampé en plein visage.
Il est vraiment trop mignon…
Concentration Hinata, concentration!

«Je t’intimide, moi? Pourquoi?
- C’est que… comment dire… toi tu es comme un soleil qui brille et… et attire tout le monde autour de toi. Tu rayonnes Na…Naruto. Et moi tu… m’éblouie parce que je suis tout le contraire de toi.

Je ne crois pas qu’il soit humainement possible d’être plus rouge que moi présentement. M’en suis-je bien sortie? Sans en dire trop, ni pas assez?
Pitié faites qu’il passe à un autre sujet.

«… Hinata… c’est ta fête aujourd’hui, c’est bien ça?

Pas ce sujet là!

-Huh?
- J’aimerais savoir si tu voulais… je sais pas… faire… quelque chose?
-… Avec …toi?
- C’est un peu ça l’idée

Oh oui, Il y a tant de choses que j’aimerais faire avec toi Naruto… tant de choses.
Ne divaguons pas, vient-il vraiment de m’inviter à faire ‘’quelque chose’’ avec lui?
Impossible. Ah moins que…
Kurenai-sensei!
Si elle l’a payé pour qu’il m’occupe aujourd’hui je vais la, je vais la…la!
Je vais la remercier… (Je suis pathétique, n’en rajoutez pas)

«Naruto-kun... tu n’as pas à faire quoique ce soit… pour mon anniversaire.
- J’en ai envie en fait…seulement si ça te dit.

Est-ce qu’il… rougit? Non voyons je ne pourrais jamais le faire rougir, qu’est-ce que j’imagine.

« Tu sais Hinata, je trouve ça dommage qu’on n’est pas souvent l’occasion de se parler, de faire des missions ensemble. Tu es le ninja de notre promotion avec qui j’ai le moins de contact.
-… (À qui le dis-tu)

Et moi je rêve de toi toutes les nuits. Il n’y a pas de justice dans ce monde?

« Et puis je te l’ai déjà dit, j’aime les gens comme toi! Alors voilà, peut-être que… si tu es d’accord on pourrait apprendre à se connaître un peu plus?
- Je…j’en serais ravie, Naruto-kun.

Il me sourit encore, et étrangement je n’ai pas l’intention de tomber dans les pommes ou de bégayer jusqu’à ce que mort s’en suive.
Je suis peut-être trop sonné… ou peut-être est-ce autre chose?
Je ne sais plus.
…Comment je m’appelle déjà?

«Alors… je t’invite pour un ramen? On est déjà là ça tombe bien!
- Arigato.

Et puis il rit, et rit encore. Et les bols de ramens s’amassent devant lui comme des verres d’eau, alors je j’étire le miens depuis des heures pour prolonger le moment.
Il me parle, je réponds, je ris aussi. Je me sens bien pour une fois.
Je me sens… apaisée même.

Peut-être que… peut-être que ce n’est pas une cause perdue?
Peut-être qu’un jour Naruto aussi pourrait m’apprécier?
Je ne demande pas la lune, s’il apprenait à m’aimer juste le quart de ce que je l’aime je serais comblée.

«…Et puis là Sasuke… il a boudé!
- Non!
- Si si! Je te jure! Il boudait vraiment parce que j’avais été plus fort que lui!
- Impossible!

Je suis toute rouge et j’ai mal au ventre, je n’en peux plus de rire!
Maintenant que j’y pense sérieusement, s’il pouvait me considérer comme une véritable amie ça serait déjà merveilleux. Avoir son soleil près de moi comme ça, pour toujours… Je ne demanderais pas mieux.
Quel bel anniversaire

- Hey Hinata.
- Oui?
- Tu es adorable quand tu ris. Tu devrais le faire plus souvent.
- … Alors il faudrait… il faudrait se voir plus souvent Naruto-kun.

J’ai dit ça? Wow. Quel évolution en une seule journée.
Demain je prends une mini-jupe et je demande à Kurenai de m’acheter des contraceptifs.
Bon, peut-être pas. Il y a encore du chemin à faire.

- Hihi, ça marche pour moi. Bon, il est tard et il ne pleut plus! Je te raccompagne chez toi.
- Merci c’est très gentil.

Il me tend la main, je le prends et il me relève. Il ne la lâche pas après. Il n’y a pas vraiment de mots pour exprimer ce que je ressens, ce que ce tout petit geste représente à mes yeux.
Mais… toute bonne chose à une fin. Nous sommes déjà devant chez moi.
Est-ce que je dois dire quelque chose en particulier? L’inviter pour un café?
Non, ça fait un peu trop.

«Bon je me sauve Hinata-chan, j’ai un rendez-vous avec Kakashi. À la prochaine!

Je vois qu’il hésite. Il se penche légèrement vers moi, pour ensuite se reculer vivement… Et puis il revient à la charge pour me faire la bise
…HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA (cris du cœur)
Avant que je puisse reprendre possessions de mon corps, il court (s’enfuie?) déjà vers la rue.

«À bientôt Hinata! Oh en passant, tu savais que tes chaussettes étaient mal agencées?
-…………

Et puis il tourne un coin et je ne le vois plus.
Je tourne la poigné et rentre chez moi, comme dans un rêve.
Kurenai m’attendait.

«Hinata! Alors tu t’es bien amusé?»

Je suis étourdi, il fait noir et puis…
BANG.

«HINATA?!»

On ne perd pas ses bonnes habitudes il faut croire.



-Fin.



Voilà! Mon premier fanfic de Naruto.
J’espère que vous aurez apprécié, sentez-vous libre de critiquer
Peut-être que si j’ai de bonnes critiques, je vais m’attaquer à faire cette fic en POV de Naruto. C’est intéressant ce qui se passe dans sa tête aussi!
:-)



Chapitres: [ 1 ] 2 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: