Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Uzumaki Naruto Monogatari - Premier Âge - La guerre des Bijuus

Un peu plus de huit ans se sont écoulés depuis l'attaque de Pein, Naruto est déclaré mort et Danzou a pris le pouvoir. Le village s'est séparé en deux, NéoKonoha sous les ordres de Danzou, Rokudaime Hokage. Et Namikaze no Sato là où sont réunis tous les ninjas qui luttent contre la tyrannie de Danzou. La paix dans le monde Shinobi ne tient qu'à un fil mais un nouvel espoir va venir prêter main forte aux nations Ninjas et empêcher le monde de sombrer sous la menace de l'Akatsuki...
Classé: -16D | Spoil | Fantasie | Mots: 93146 | Comments: 120 | Favs: 191
Version imprimable
Aller au
ChibakuTensei (Masculin), le 07/08/2009
Salut tout le monde !!! Ce chapitre va sûrement en dérouter plus d'un... J'ai longtemps hésité sur la tournure des événements mais mon choix est fait... Ce chapitre est vraiment séparé en deux parties bien distinctes. De part les différents personnages, mais aussi de part la différence énorme entre les sentiments de chacun. A l'heure où j'écris ces lignes, il n'y toujours que le chapitre 1 en ligne... Snif. Du coup je ne sais pas du tout comment vous avez pu réagir aux deux précédents chapitres... Mais il y a peut-être une chose que vous avez remarqué... Je n'ai que très peu décris les personnages. Sauf pour les trois Ninjas des glaces. La raison est toute simple, comme je l'ai déjà dis, l'histoire n'a pas vraiment commencé... Ce chapitre met fin au prologue ! Bonne lecture.



Chapitre 4: Sentiments



Shion était étendue au sol, retrouvant peu à peu l’usage de ses membres. Elle contemplait, impuissante, l’amour de sa vie s’élever dans une colonne de chakra liant terre et ciel. Elle se redressa et au bout de quelques essais, réussit à se mettre debout. Elle regardait toujours le corps inerte de Naruto qui scintillait tel un soleil. Tout à coup, le corps de Naruto fut pris de spasmes, il se convulsait tout en émettant des cris de douleur. La colonne de lumière se dissipa et le corps de Naruto tomba au sol. Ses cris devinrent des hurlements, puis des rugissements. Le corps de son amant se couvrait peu à peu dans un chakra rouge et malsain, arrachant l’épiderme là où il touchait le corps du jeune homme. Prise d’un vent de panique, Shion se jeta sur Naruto et commença ses prières afin d’estomper le chakra démoniaque. Elle serra Naruto dans ses bras et continua à réciter les mots qui agissaient comme un antipoison sur le chakra rouge. En une minute, le chakra s’estompa et une sphère mélangeant son chakra et celui de Naruto les entoura tous les deux. Ils s’élevèrent à environ trois mètres du sol et restèrent ainsi pendant quelques instants. Elle sentit alors comme un appel à l’aide, une sorte de complainte qui parvenait à son esprit. Elle répondit comme elle put en transférant son chakra à celui de son amant et à un autre dont elle devinait le propriétaire, mais ne reconnaissait pas du tout la nature du chakra qu’elle connaissait si sombre et violent… Puis le lien fut rompu. La sphère éclata dans un courant d’air de couleur or et bleu, laissant les deux corps tomber au sol. Shion serrait toujours Naruto contre elle et sentit que le corps de celui-ci commençait à remuer. Puis son regard croisa celui de son amant, le bleu de ses yeux étant encore plus intense que tout ce qu’elle avait vu, elle les compara même à deux saphirs d’une perfection inégalable. Mais une chose encore plus troublante lui sauta aux yeux. Le regard de Naruto n’était plus le même qu’avant, ses pupilles avaient laissé place à deux fentes verticales qui traversaient ses yeux de haut en bas. Il se redressa légèrement et semblait chercher quelque chose, en croisant son regard, Shion comprit tout de suite qu’il cherchait le membre manquant de leur petite famille.

- Alors Kyuubi a dit vrai… souffla Naruto tout en baissant son regard vers le sol.

Shion vit des larmes tomber au sol. Elle aussi ne pouvait plus retenir sa peine. Elle enlaça Naruto et pleura avec lui. Celui-ci resserra son étreinte puis croisa son regard avec celui de Shion, un regard plein d’amour, de tendresse mais aussi plein de tristesse et de douleur. Shion allait prendre la parole quand Naruto posa son index sur les lèvres de la prêtresse.

- Ne t’excuse pas… murmura Naruto. Je comprends parfaitement ce que tu as ressenti il y a plus de huit ans. Je ne t’en veux pas d’avoir gardé le secret. J’ai parfaitement conscience que c’était pour me protéger.
- Je ne pouvais rien te dire… dit Shion tout en réprimant un sanglot. Même si je te révélais la vérité, ça n’aurait rien changé. Tu aurais vécu dans le seul but de retrouver ta mémoire. Tu te serais tourné vers une voie qui n’était pas du tout la tienne. Kyuubi m’avait bien dit que ça ne durerait que huit ans… Mais plus je te voyais avec Kitsune… des larmes coulèrent de ses yeux à la prononciation du nom de leur fils. Plus je te voyais avec Kitsune et plus j’appréhendais le jour où tu retrouverais ta mémoire. J’ai vécu cela tout en sachant que j’allais vous perdre tous les deux avec Kitsune !!! finit-elle en pleurant toutes les larmes de son corps.
- Tu ne nous as pas perdu tous les deux… Je suis toujours là et Kitsune vit en moi maintenant… L’amour que j’ai pour toi est intact. Dit Naruto tout en caressant la joue humide de Shion.
- Je suis désolée ! Je suis désolée pour tout !!! pleurait Shion en se blottissant sur le torse de Naruto. Je t’aime ! Mais j’ai quand même voulu empêcher que tu ne retrouves ta mémoire ! J’ai fait preuve d’un égoïsme sans pareil ! Quand j’ai vu Kitsune disparaître j’ai eu tellement peur que ça t’arrive à toi aussi !
- Calme-toi. La coupa doucement Naruto tout en lui caressant les cheveux. Ne pense plus à tout ça. On va aller de l’avant toi et moi et on va se poser calmement pour réfléchir à tout ça. Notre priorité actuelle c’est de rentrer chez nous d’accord ?
- Il ne faut pas… répondit Shion.
- Pourquoi ça ? demanda Naruto.
- Parce que les Ninjas auxquels j’ai fait appel, se sont tes amis qui te croient tous mort.
- Le temps des retrouvailles n’est pas pour tout de suite. Ils ont vécu sans moi pendant huit ans et ils continueront de vivre ainsi. Tout du moins pendant encore un temps incertain. Kyuubi a un plan et je pense qu’il va nous falloir du temps avant de commencer à le mettre en œuvre… Mais par contre pourquoi tu as fait appel aux Ninjas de Konoha ?
- Justement j’ai évité de faire appel à Konoha ! J’ai fait une demande à un jeune village qui répond au nom de Namikaze no Sato.
- Namikaze ?! s’exclama Naruto. Mais c’est le nom de famille de mon père… Qu’est-ce qu’il s’est passé pendant ces huit années ?
- Je ne sais pas trop. Je ne me tiens pas au courant des conflits politiques du monde Ninja. Mais quand j’ai eu la réponse suite à ma demande, et que j’ai vu le nom Haruno Sakura dans l’équipe qu’ils m’envoyaient, je me suis un peu renseignée. Apparemment Konoha s’est scindée en deux parties suite à la nomination du Rokudaime Hokage. Tous les rebelles ont fuit le village et ont bâti un nouveau village caché dont l’emplacement est inconnu de tous.
- D’accord… répondit Naruto avec un air inquiet sur son visage.

En voyant le visage de son amant si sérieux mais qui contrastait énormément avec son regard, elle ne put réprimer un petit rire.

- Qu’y a-t-il de drôle ? demanda Naruto.
- Tes yeux. répondit Shion.
- Qu’est-ce qu’ils ont mes yeux ?

Shion lui pris la main et l’emmena là où leur carrosse avait explosé. Elle retrouva une de ses malles et l’ouvrit pour en sortir un miroir brisé en deux suite au choc. Elle le tendit devant elle, à hauteur du visage de Naruto. Celui-ci changea immédiatement d’expression pour passer de l’incompréhension à la surprise. Il prit le miroir des mains de Shion puis le rapprocha de son visage ; ses yeux s’écarquillant de plus en plus. Puis il tourna son regard vers Shion, un grand sourire lui traversant le visage.

- T’as vu un peu le regard bestial ? dit Naruto en levant son pouce en signe de victoire, comme l’auraient fait gros sourcils ou son maître.

Shion éclata de rire, suivie par Naruto, les deux ne pouvant plus s’arrêter. La succession des récents évènements amplifiait toutes leurs émotions. Ils mirent une bonne dizaine de minutes avant de s’arrêter de rire. Reprenant leur sérieux pour penser à la suite des évènements.
Alors qu’ils se relevaient tous les deux, Naruto fut pris d’une forte douleur au cœur. Il tomba à genou en se tenant le torse de sa main droite, utilisant la gauche pour s’appuyer au sol.

- Qu’est-ce qu’il t’arrive ?! paniqua Shion.
- Ne t’inquiète pas… répondit Naruto avec difficulté. Ça fait mal mais j’ai le sentiment que ce n’est pas grave…

Et, contre toute attente, Naruto fut projeté plusieurs mètres en arrière, laissant à sa place un œuf de lumière aussi grand qu’une main. Il se releva immédiatement, la douleur avait disparue de son corps. Il se rapprocha de l’œuf qui scintillait comme un soleil miniature.

- C’est quoi ce truc ? questionna Naruto.
- Je n’en sais rien. En tout cas c’est sorti de ton corps.
- Décidemment, J’ai bien l’impression que ce n’est que le début de nos surprises. Kyuubi ayant retrouvé sa nature d’autrefois, je pense qu’il nous réserve bien des mystères. Dit Naruto en rapprochant sa main de la surface brillante de l’œuf.

Lorsque sa main entra en contact avec l’œuf, un craquement se fit entendre. Puis une petite explosion survint et l’œuf disparut dans une lumière bleue.

- Tu l’as cassé ? demanda Shion avec une pointe d’inquiétude sur son visage.
- Simplement en l’effleurant ? Ça m’étonnerait ! répondit Naruto. Mais je trouve étrange qu’il soit vide…
- Qui a dit qu’il était vide ?! s’exclama une petite voix.
- Quoi ?! sursauta Naruto.
- Qui a parlé ?! interrogea Shion en regardant derrière elle.
- C’est moi ! cria la petite voix.
- Qui ça « moi » ? demanda Naruto en tournant sur lui-même. Où es-tu d’abord ?!
- Sur ton épaule droite ! répondit la petite voix.

Shion se retourna et regarda l’épaule de Naruto. Celui-ci baissait son regard sur la petite créature qui se trouvait sur son épaule. Il n’en croyait pas ses yeux. Il avait sous son nez un petit renard au pelage noir et or, ses yeux étaient bleus et il n’était pas plus gros que l’œuf sans compter la queue. Il était assis sur l’épaule du blond et le regardait avec un air tout à fait innocent. La première chose qui vint à l’esprit de Naruto se fut…

- Trop mignon !!!!! s’exclama Shion. Regardes-le Naruto ! Il est trop chou…
- C’est exactement ce à quoi je pensais. Répondit Naruto.
- Et oh ! Alors on va poser les règles immédiatement ! dit le petit renard. Si je suis là c’est uniquement par la bonne volonté de Kyuubi-sama. Alors montrez-moi un tant soit peu de respect ! Je ne suis pas une peluche !!! continua le renard de sa petite voix.

Shion ne lui laissa pas le temps de s’exprimer plus longtemps qu’elle l’attrapa et le frotta contre sa joue. Naruto trouvait ce spectacle trop mignon, la jeune femme qui caressait une « peluche » et cette même peluche qui se débattait tant bien que mal tout en prenant garde de ne pas blesser la belle prêtresse. Il laissa la situation telle quel pendant une petite minute puis calma Shion et ouvrit sa paume pour que le renard miniature vienne se positionner dessus.

- Maintenant présentes-toi et dis-nous clairement pourquoi tu es là. Dit Naruto.
- Si je suis ici c’est parce que Kyuubi-sama peut communiquer avec vous à travers moi. Depuis que ton esprit s’est transformé Naruto, ce n’est plus aussi simple de prendre contact avec le maître. Et puis j’ai aussi quelques compétences dans le combat au cas où vous seriez submergé par de futurs adversaires. Et mon nom est Kitsune…

A l’entente de ce nom, Shion porta sa main à la bouche et Naruto réprima une forte envie de pleurer. Il regarda intensément le petit renard dans les yeux tout en attendant que celui-ci poursuive son explication.

- Si je porte le nom de votre fils c’est parce que je suis tout ce qui reste de lui. Continua la petite voix. Le Kitsune que vous connaissiez a été créé dans le seul but de préserver la mémoire de Naruto et l’âme de Kyuubi-sama. Le problème c’est que contrairement à l’utilisation habituelle que l’on fait des hôtes temporaires, il était devenu un membre de votre famille. En principe ce type d’hôtes créés uniquement dans ce but vivent reclus et loin de la société. Mais vu que Naruto étais bien trop lié avec Kyuubi-sama, de part le sceau du défunt Yondaime Hokage, il était préférable qu’il vive près de vous. Heureusement, certaines précautions ont été prises par Kyuubi-sama pour que vous ne ressentiez que très peu de peine lors de son inévitable disparition. Et ce que j’ai hérité de Kitsune c’est son caractère et ses souvenirs ! Mais je ne suis pas le petit que vous avez éduqué d’accord ? C’est un peu spécial comme situation mais considérez-moi comme un compagnon à partir d’aujourd’hui s’il vous plait ! termina le petit renard en inclinant la tête pour montrer son respect.
- Et ben là Kyuubi a fait très fort… murmura Naruto avant de poursuivre à voix haute : Et quand tu dis souvenirs ? Se sont tous les souvenirs ?
- Non. Juste tout ce qui vous concerne pour que je vous connaisse au mieux possible ! Enfin surtout Shion car Naruto ce n’était pas vraiment toi-même… termina le renard.
- En gros tu sais que j’aime les Ramens c’est ça ?
- En gros oui. Répondit le petit renard dans un rire.

Naruto se tourna vers Shion et lui fit un grand sourire. Il posa Kitsune sur son épaule gauche puis prit la main de sa douce et commença à marcher vers son avenir…

***

Sakura courait sans regarder derrière elle entre les maisons en ruine du village. Elle se répétait sans cesse dans la tête : "Règle numéro vingt-cinq ! Règle numéro vingt-cinq !". Elle ne pouvait penser à rien d'autre que ça. Elle ne pouvait pas se le permettre ! La priorité c'était de retrouver Shikamaru qui a été écarté du groupe par la dénommée Sengen. Elle se remémorait comment tout avait basculé. Les deux autres Ninjas des neiges avaient lancé l'attaque sur Shino et elle, les deux à être encore en état de se battre. Shino, qui portait toujours Ten-ten encore inconsciente, n'avait rien pu faire contre l'assaut lancé par l'homme aux larges bras. Celui-ci avait fouetté l'air avec ses membres massifs et avait déclenché une dévastatrice attaque de glace. Pour protéger celle qu'il portait dans ses bras, Shino s'était tourné dos à la technique adverse mais ça n'empêcha pas le pire d'arriver. Les deux amis de Sakura s'étaient retrouvés enfermés dans cette prison glaciale. Sakura n'avait rien pu tenter car elle-même était la cible du troisième membre, celui qui se nommait Nakayama. Mais elle aussi était gênée dans ses réflexes à cause de Lee, qu'elle soutenait toujours. Tout se passa trop vite. Pour Sakura ce ne fut qu'une succession de flash, d'images, de cris et de souffrances... Pour la protéger, Lee l'avait rejetée le plus loin qu'il avait pu pour recevoir de plein fouet le coup de poing de Nakayama destiné à Sakura. Il fut projeté contre le dôme de glace dans lequel étaient enfermés Shino et ten-ten. Sonner par le choc, il ne réussi pas à s'enfuir face à l'attaque combinée que leurs deux adversaires avaient lancé. Une explosion sans pareille mit à terre Sakura qui avait essayé tant bien que mal de venir en aide à ses compagnons. Le ciel fut teinté de rouge pendant un bref instant, un instant fugace qui parut durer l'éternité aux yeux de Sakura. Ses adversaires ainsi qu'elle-même étaient recouverts du sang de ses amis. Malgré toute la douleur qui lui assaillait le coeur, elle ne pensait qu'à une chose. Fuir... Et elle fuyait toujours. Le souffle court, la sueur coulant sur son visage, les veines de ses tempes qui battaient à tout rompre, la bouche asséchée, les vêtements en lambeaux, elle le cherchait, espérant que lui soit toujours en vie. Ses jambes bougeaient uniquement par instinct, faisant fît de tous les sentiments qui encombraient son esprit ; la peur, la tristesse, le désir de vivre... Tout ce à quoi elle avait été formée, toutes ces années à peaufiner ses talents ; tout cela était vain... Elle n'avait pas du tout changé. Elle était la même que cette petite fille de douze ans qui croyait tout savoir sur le monde, toutes ces années passées à devenir plus forte ne lui avaient servi à rien ! Elle gardait toujours les mêmes faiblesses. Se forçant à chasser toutes ces pensées de sa tête, elle se concentrait sur les ruines qu'elle traversait.
Elle déboucha soudain sur une place où était positionné Shikamaru en son centre. Du sang coulait abondamment sur son visage sortant d'une longue entaille sur son crâne. Il avait un genou à terre et son bras gauche pendait, retenu par les muscles de son épaule. il était entouré de centaines de fils auxquels étaient accrochés une grosse quantité de parchemins explosifs. Alors que Sakura s'approchait prudemment de Shikamaru, la température de l'air chuta d'un coup et les fils gelèrent instantanément, tout comme les parchemins. Le dispositif de défense de Shikamaru venait d'être mis à bas par la puissance de l'ennemi.
A bout de force, il chuta et Sakura le rattrapa de justesse avant qu'il ne s'écroule sur le sol. Elle le fixait dans les yeux, des larmes coulant le long de ses joues.

- Est-ce que tu vas bien ? Sakura ? demanda Shikamaru.
- Shino... Ten-ten... Lee... Ils... sont...
- Je crois que cette fois on est mal barré toi et moi hein ? la coupa Shikamaru. Il n'y a plus Asuma-Senseï et Naruto pour venir sauver notre peau... Quelle galère... ricana Shikamaru dont les yeux commençaient à s'humidifier. En plus je vais mourir dans les bras d'une fille... La honte ! Dire que c'est moi qui est sensé te protéger...
- Idiot... termina Sakura.

Les trois Ninjas des neiges s'étaient regroupés et marchaient lentement vers leurs deux prochaines victimes. Ils levèrent chacun leur bras droit tout en accumulant du chakra mais stoppèrent leurs mouvements quand le sol se mit à trembler. La terre tremblait de plus en plus fort et un orage prenait forme juste au dessus du village. L'incompréhension se lisait sur tous les visages, ceux des neiges comme les deux de Namikaze no Sato. Des gravas se mirent à flotter et les éclairs frappaient violemment le sol. Puis, comme si elle venait tout droit des enfers, une voix grave et puissante s'éleva dans les airs.

- Porte de la mort... Kaï !!!

Une explosion plus violente que toutes les précédentes réunies eût lieu à l'endroit où le combat avait commencé. Un courant d'air d'une violence incroyable souffla les Ninjas des neiges. Le plus petit vit un bras traverser son corps ; puis un deuxième ; et il sentit un déchirement sur toute la hauteur de son corps puis, plus rien. La femme elle n'eût pas le temps d'apercevoir le corps de son camarade déchiré puisqu'elle ne sentit pas sa propre tête quitter son emplacement. Le dernier fut propulsé dans les airs à une hauteur qu'il ne pouvait déterminer, paralysé par le coup reçu. Shikamaru et Sakura fixaient intensément la silhouette qu'ils avaient devant eux. Lee était là, debout et souriant à ses deux amis, sa peau se dispersant au gré du vent telle une feuille de papier qu'on aurait enflammé. Une lumière blanche émanait de tout son corps et irradiait ses deux amis. Il leva lentement son pouce tout en élargissant son sourire. Du sang coulait de sa bouche, de ses oreilles, de son nez et même de ses veines qui ondulaient sous son épiderme. Il ouvrit la bouche pour ne dire qu'un seul mot :

- Sayonara...

Puis il leva les yeux en direction du ciel et sauta. Le dernier membre du trio des glaces ne sentit absolument rien quand Lee vint le percuter pour éteindre leurs vies dans une explosion qui balaya les nuages au delà de l'horizon. Le ciel gronda dans un dernier éclair balayé par le souffle de l'explosion, la terre résonna pour laisser place au calme après la tempête...
Shikamaru se relevait péniblement avec l'aide de Sakura. Une fois debout, ils restèrent ainsi à fixer le ciel pendant une bonne dizaine de minutes, versant chacun leurs larmes en silence. La mission avait été accomplie, mais à quel prix ! trois de leur amis étaient morts ! Ils avaient été mené facilement par leurs adversaires et, sans le sacrifice de Lee, ils ne seraient plus là pour penser à ça... Tout ce qu'ils retrouvèrent de leurs amis c'était un bandage appartenant à Lee, le rouleau de Ten-ten et Les lunettes de Shino.
Ils quittèrent l'endroit imprégné de mort et de souffrance sans se retourner. Ne voyant pas par la même occasion la colonne de chakra qui s'élevait au loin derrière les montagnes...



Pour la fin je ne sais pas trop quoi dire... Mais si j'ai fait mourir ces trois personnages, c'est pour faire évoluer les deux autres... Ne m'en voulez pas trop s'il vous plait. Le prochain chapitre portera le titre plus que révélateur de : Le début d'une nouvelle ère........ Bon d'accord ! ça veut tout dire et rien dire en même temps... Mais au moins ça vous laisse à vos suppositions ! A bientôt !!!



Chapitres: 1 2 3 [ 4 ] 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: