Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Uzumaki Naruto Monogatari - Premier Âge - La guerre des Bijuus

Un peu plus de huit ans se sont écoulés depuis l'attaque de Pein, Naruto est déclaré mort et Danzou a pris le pouvoir. Le village s'est séparé en deux, NéoKonoha sous les ordres de Danzou, Rokudaime Hokage. Et Namikaze no Sato là où sont réunis tous les ninjas qui luttent contre la tyrannie de Danzou. La paix dans le monde Shinobi ne tient qu'à un fil mais un nouvel espoir va venir prêter main forte aux nations Ninjas et empêcher le monde de sombrer sous la menace de l'Akatsuki...
Classé: -16D | Spoil | Fantasie | Mots: 93146 | Comments: 120 | Favs: 190
Version imprimable
Aller au
ChibakuTensei (Masculin), le 22/04/2010
Salut à tous ceux qui prennent le temps de lire ce que j'ai écris. En fait je ne sais pas trop quoi dire alors je vais faire court. A force de lire des Fanfic', j'ai remarqué que personne n'utilisait les éléments des films dans leurs histoires, du coup je me suis dit : Et ben essaye et tu verras bien... En plus le manga de Maître Kishimoto devenant de plus en plus passionnant, j'ai eu envie moi aussi d'apporter ma dose d'imagination dans cette histoire merveilleuse qui est celle de Naruto Uzumaki. Voilà, en espérant que cela vous plaise... Bonne lecture.



Chapitre 19: Le Démon au Sharingan



Dans le village de Namikaze no Sato, les habitants s’attelaient à leur paisible routine en cette fin d’après-midi, les commerçants vantaient la qualité de leurs produits invendus dans la journée, les équipes Ninja allaient et venaient et le bateau des représentants de Yume no Kuni était toujours présent entre les falaises qui délimitaient la périphérie du village. Accoudées sur la rambarde du pont supérieur, Hinata et Shion discutaient paisiblement tout en admirant le soleil se couchant derrière les remparts naturels de la petite cité cachée. Toutes les deux attendaient impatiemment le retour de Naruto qui était parti depuis quatre jours et s’inquiétaient un peu au vu d’une des nombreuses visions de la haute prêtresse. Shion avait aperçue en songe Naruto et une femme serrés l’un contre l’autre, un sentiment d’amour flottant autour d’eux. Peut-être était-ce une vision d’un futur encore lointain, peut-être n’était-ce tout simplement qu’un rêve sans aucune signification. Quoiqu’il en soit, la blonde et la brune avaient toutes les deux confiances en leur compagnon et malgré la sensation de manque indéniable, elles avaient profité de ces quelques jours pour mieux se connaître et ainsi discuter de la direction que prenait leur vie de couple.

- Tu aimes les enfants ? demanda la blonde.
- Beaucoup. Répondit l’héritière des Hyuuga. C’est d’ailleurs ce qui m’a décidé à devenir enseignante à l’académie. Je préfère m’occuper de ces petites bouilles plutôt que de courir dans les forêts pour accomplir des missions où la violence est le seul mot qui régit notre comportement. Bien sûr c’est ridicule de penser cela alors que j’ai été formée pour être Ninja… Mais je n’ai jamais aimé me battre. Malgré cela ça ne m’empêche pas de m’entraîner au mieux pour me montrer digne de mon clan. C’est d’ailleurs ça qui m’a poussé à devenir Kunoichi. Je pense que si je n’avais pas dans mes gènes ce pouvoir héréditaire, je n’aurais même jamais envisagé de me lancer dans une telle carrière. Mais heureusement il y avait Naruto qui était ma lumière au milieu de mes doutes et de mes peurs.
- Alors c’est pour ça que tu es tombée amoureuse de lui ? Vous aviez quel âge ?
- Huit ou neuf ans, je ne sais plus trop. Mais je me rappellerais toujours cet instant magique. Je venais de me faire chahuter par des idiots et Naruto leur a sauté dessus pour me défendre. Il les a fait fuir et ensuite il m’a offert une fleur qu’il a ramassé dans le jardin de l’école. Il m’a alors dit que je pouvais compter sur lui pour me protéger et m'a donné le plus beau de tous ses sourires.
- Trop mignon… ronronna Shion.
- Attend la suite ! s’exclama Hinata en affichant un grand sourire. Les élèves sont allés se plaindre au professeur qui a sanctionné Naruto malgré mon témoignage peu convaincant dû à mes bégaiements et le lendemain, Naruto avait complètement oublié ce qu’il s’était passé la veille. Il ne m’a même pas adressé la parole préférant faire des âneries avec Kiba, Shikamaru et Choji. Et moi évidemment en grande timide que je suis, je ne pouvais pas m’approcher de lui sans perdre l’utilisation correcte de la parole. Tu imagines le tableau, la fille timide et le garçon idiot…

Les deux femmes éclatèrent de rire après cette dernière révélation d’Hinata. Reprenant assez vite leur sérieux, elles continuèrent leur sujet de discussion.

- Pour en revenir au principal, oui j’adore les enfants. Dit Hinata. Et toi Shion, après la transformation de Kitsune, tu n’as pas envisagé de faire un enfant avec Naruto ?
- Non… répondit la belle blonde. On a eu de cesse de voyager pour ensuite trouver le pays de Temujin en pleine guerre civile. Naruto et les autres se sont attelés à rétablir l’ordre pour ensuite fonder une politique avant de revenir ici afin de concrétiser ses plans. Mais j’aimerais avoir un enfant de lui…
- Moi aussi… souffla la Hyuuga. Tu imagines un mini Naruto ?
- Ou une mini ! poursuivit Shion avec un grand sourire.

Les deux femmes avaient leurs yeux qui pétillaient en imaginant les enfants qu’elles pourraient avoir avec le beau blond. Elles s’attrapèrent leurs mains et se mirent à sauter sur place en poussant des petits cris d’excitations sous les yeux médusés de l’équipage qui travaillait sur le pont principal. Deux personnes vêtues de leurs tenues de combat regardaient elles aussi la scène avec une incompréhension totale bien visible sur leurs visages.

- Franchement Guren ! Tu ne trouves pas ça bizarre la relation qu’entretiennent Shion et la petite Hyuuga ?
- Ça me peine de dire cela mais pour une fois je suis d’accord avec toi Bee. Quand je les regarde j’ai l’impression de voir deux sœurs jumelles. Et pourtant elles ne se connaissent que depuis cinq jours.
- Elles continuent de penser qu’on n’a pas remarqué leur manège à toutes les deux ? J’ai vu la Hyuuga entrer dans la chambre de Naruto et Shion hier soir. J’ai voulu m’approcher de la fenêtre pour voir ce qui se tramait et devine qui est intervenu ?
- Je ne sais pas.
- Renge ! Il m’a empêché de m’approcher et m’a dit que tout allait bien ! Tu penses qu’il est dans le coup ?
- Dans quel coup ?
- Je n’en sais rien… Peut-être qu’il a le privilège d'être le seul spectateur des ébats sexuels des deux filles… murmura l’homme à la peau bronzée.
- Mais t’es un obsédé ma parole !!! s’écria Guren en frappant Bee d’un violent coup de pied dans son entre-jambe.

Le plus fort des trois généraux eu les yeux qui sortirent de leurs orbites sous la violence du coup, éjectant de son visage ses lunettes de soleil. Il tomba au sol plié en deux sans pouvoir crier la douleur qui le déchirait. Guren croisa ses bras visiblement contrariée que KillerBee ait eu de telles pensées. Pour elle tout ce qu’elle voyait dans cette relation entre filles c’était une profonde amitié mais non un amour. Elle reposa son regard sur l’homme qui souffrait en silence au sol et croisa son regard. Elle ne l’avait jamais vu jusqu’à aujourd’hui mais malgré les larmes qui coulaient en abondance, elle ne put s’empêcher de sentir son corps se réchauffer par ce simple moment où ses yeux croisèrent ceux de son compagnon d'arme. A cet instant, elle se surprit à penser qu'il était bel homme et possédait un charisme animal non négligeable... Mais elle se mit une claque mentale pour éviter d’avoir de telles pensées et tourna de nouveau son regard vers les deux femmes qui s’extasiaient sur le pont supérieur.
Elle observa ainsi la scène en attendant que l’hôte de Hachibi se relève, ce qu’il fit au bout de cinq bonnes minutes à ramper et baver sur le plancher en bois du bateau. Il prit appuis sur le garde-corps et fit face à Guren après avoir remis ses lunettes de soleil.

- Ne refait plus jamais ça… souffla-t-il.
- Alors ne dis plus jamais de choses cochonnes. Répondit-elle avec un petit sourire. Tes fantasmes tu les gardes pour toi et tu évites de partager avec les autres.
- Tu es sûre que tu ne veux pas connaitre mes fantasmes ? Même ceux qui me hantent depuis plus de deux ans ?
- N’en dis pas plus pervers ! s’écria Guren en détournant la tête pour ne pas montrer son rougissement.
- C’est bon je te charrie Guren-chan… se moqua Bee tout en esquivant un coup de poing de la part de la manipulatrice de cristal.
- Tu as fini avec tes gamineries ? Parce que autant être franche, je préfère quand tu fais des rimes pourries plutôt que lorsque tu me sors tes idées perverses… Enfin bon passons, ça ne va pas nous faire la soirée... Renge est toujours en train d’entraîner les dragons ?
- Plus que jamais ! Trois jours sans boire ni manger à esquiver les assauts incessants et meurtriers de notre cher camarade ! s’exclama Bee en rigolant.
- Il faudra bien qu’ils se reposent quand même ! Même si c’est un ordre de…
- Qu’y a-t-il ? s’étonna le Jinchuuriki de l’arrêt soudain de Guren.
- Quelqu’un s’approche de notre position en volant. Un chakra très puissant. Il vient de passer ma barrière de détection.
- C’est Naruto qui rentre enfin !
- Non. C’est un chakra beaucoup plus sombre et malsain…
- Il est dans quelle direction ?
- Plein Nord-Est ! A dix kilomètres d’ici !
- Alors allons-y !

Les deux généraux disparurent à toute vitesse à la surprise de l’équipage et des deux filles qui avaient cessé leur petit moment de délire.

***

Adossés contre la barrière d’un terrain d’entraînement, Yamato, Shikamaru et Sakura observaient le puissant et colossal général divin nommé Renge affronter les cinq dragons. Un entraînement qui n’en finissait pas depuis environ trois jours, presque soixante-douze heures sans boire, manger ou encore se reposer. Le colosse avaient très mal digéré le fait que les dragons se soient laissés emporter dans leur affrontement contre l’Akatsuki, il avait alors prit en main leur entraînement afin d'augmenter au mieux leur endurance.
Différents shinobis de Namikaze no Sato étaient venus jeter un œil, curieux de voir ce que valait l’un des généraux divins. Aujourd’hui, Yamato avait libéré un créneau horaire afin de venir voir lui-même ce titan, comme le nommaient la plupart des Ninjas qui avaient observé le général se battre. Sur le chemin, Yamato avait croisé Shikamaru et Sakura qui se prélassaient sur un banc et les avait convié à le suivre s’ils le désiraient. Aucun des trois n’étaient déçus du voyage. Le général divin rivalisait de force, d’endurance et de vitesse. Il ne transpirait même pas alors que les cinq dragons avaient beaucoup de mal à maintenir leurs lourdes armes en position de garde.

Temujin brandit son épée au dessus de sa tête dans un cri révélant tous les efforts que ça lui demandait. Il se jeta sur Renge qui balaya d’un geste la lourde lame qui lui tombait dessus. Il arma sa jambe pour donner un coup de pied sur le blond mais sa cuisse fut bloquée par le fouet de Solyane, haletante et le regard plein de volonté malgré sa fatigue. Renge n’eut pas le temps de se dégager que Briséa tomba en piqué droit sur lui, la hallebarde en avant alignée à son corps. D’un seul saut périlleux, le colosse expulsa la lourde arme du dragon d’eau et désarma la belle danseuse du feu. Dans sa chute, il expulsa Temujin aux côtés des deux filles, tous les trois couchés sur le sol retourné par les attaques puissantes qui n’ont eu de cesse de lancer depuis trois jours.
Il ne restait que Conrad et Sélène, tous les deux étaient en garde et prêt à faire face au dernier assaut de leur supérieur. Mais Renge ne fit aucun mouvement, attendant patiemment que l’un des deux ne se décide à lancer ce qui sera sûrement leur dernière tentative. D’un signe de tête de la fille, Conrad s’accroupit en tendant son imposant marteau en parallèle au sol alors que Sélène s’appuya sur la tête en acier renforcé de cette arme imposante. Dans un ultime effort, Conrad utilisa la longueur de son bras et celle du manche de son marteau pour fournir une inertie assez conséquente grâce à laquelle Sélène fut propulsé à toute vitesse sur le géant. La courageuse combattante tournait sur elle-même tout en faisant tournoyer sa grande faux, utilisant la taille et le poids de son arme pour jeter toutes ses forces dans ce dernier coup. Renge concentra son chakra dans ses deux paumes et bloqua la lame mortelle de Sélène, celle-ci étant projetée au loin sous l’effet de l’arrêt brutal de son mouvement. Avant même qu’elle ne morde la poussière, Conrad s’était élancé à toute vitesse contre le général et avait armé son puissant marteau. Son coup fut porté dans le vide et le dernier dragon encore debout ne vit pas que Renge s’était déplacé très rapidement derrière lui. La partie était terminée, le colosse joignit ses deux mains et percuta violemment le dragon de terre qui s’écroula sous la violence du coup.
Il se tenait droit dans la poussière fuyante au gré du vent, et sa simple présence face aux cinq guerriers en armure en disait grand. Cet homme était vraiment très fort. Renge desserra ses poings, faisant ainsi craquer ses doigts puis il se rapprocha des dragons qui restaient au sol, incapables de se relever tellement ils étaient épuisés.

- Vous avez atteint votre limite... résonna la voix caverneuse du général divin. L'entraînement est terminé...

Des soupirs de soulagement s'échappèrent du groupe de personnes qui étaient allongées à même le sol. Tous se regardèrent avec un sourire bien visible sur leurs visages. Les cinq dragons étaient fiers d'eux, ils avaient réussi à tenir trois jours sans s'arrêter, tenant tête à l'une des personnes les plus fortes qu'ils connaissaient.
Yamato, Sakura et Shikamaru étaient impressionnés par la puissance dont avait fait preuve le dénommé Renge. Aucun des trois shinobis ne prenaient la parole tellement ils étaient ébahis par une telle force de la nature.

***

Sasuke se tenait debout sur son faucon, les bras croisés sur son torse, observant avec grande attention le paysage qui s’offrait à lui. Voici maintenant une bonne heure qu’il arpentait le ciel dégagé du pays du feu. Il était passé au dessus de Konoha mais n’avait pas porté attention à son village natal afin de ne pas céder à son désir de vengeance. L’héritier des Uchiwa n’était pas assez fou pour oser aller à l’encontre des plans de Madara, mais il espérait intérieurement que son ancêtre se déciderait bientôt sur le sort que ces chiens méritaient.
Plus qu’une vingtaine de kilomètres avant que le possesseur du Sharingan ne passe la frontière et il n’avait toujours rien trouvé. Il était pourtant certain que les rebelles de Konoha se terraient quelque part dans le pays du feu. Comme pour répondre à son affirmation, deux chakra particulièrement puissants se dévoilèrent, mais avant qu’il n’ait pu réagir, il sentit son invocation se faire percuter par des projectiles et l’oiseau géant disparu dans un nuage de fumée.
Sasuke tomba la tête la première dans son inexorable chute vers le sol mais aucune inquiétude n’était visible sur son visage. Au contraire, il semblait apprécier la caresse de l’air sur son visage, jusqu’à ce qu’une salve de pieux en minéral rouge ne viennent à sa rencontre. Son regard noir se transforma d’un battement de paupières pour laisser apparaître les pupilles rouges mortelles uniques aux membres du clan Uchiwa. La vingtaine de projectiles rencontra assez vite le corps de Sasuke, mais celui-ci avait exécuté quelques vrilles afin d’éviter chacune des armes mortelles qui lui étaient destinées. Une nouvelle salve arriva, émergeant des feuillages de la forêt, celle-ci fut encore une fois évitée par la souplesse et la précision des esquives du Nukenin. La vitesse de sa chute augmentait et il n’avait qu’un seul moyen pour atterrir sans aucune difficulté. Ses pupilles changèrent de forme et un chakra malveillant se mit à parcourir tout son corps. Sans exécuter un seul mudra, Sasuke lança sa plus puissante technique qui lui servit à minimiser le choc de l’atterrissage.

- Mangekyou Sharingan ! Susanoo !

Un géant de chakra se forma autour du shinobi et recouvrit tout son corps, le protégeant de justesse à une seconde de la collision. Le choc du monstre maléfique et du sol souleva un énorme nuage de poussière, déracina quelques arbres alentours et souffla toute vie qui se trouvait aux alentours. Sasuke émergea du cratère qui s’était formé, son Mangekyou ayant laissé place à sa forme plus simple du Sharingan. Il observait les alentours, analysant calmement chaque arbre qui l’entourait, mais aucune source de chakra n’était visible.
Mais sans qu’il ne comprenne comment, le ciel se teinta de pourpre et le vent cessa de souffler autour de lui. Il leva son regard pour apercevoir un dôme de la même matière que les projectiles qui l’avaient attaqué lors de sa chute. Il était enfermé dans une immense prison de cristal rouge.

De leur côté, Guren et Bee avaient vu l’intrus tomber au sol et soulever un tas de poussière. Par précaution, la manipulatrice de cristal avait réalisé une de ses plus puissantes techniques, le Suishô Meikyu, le labyrinthe de cristal. L'inconnu au chakra surpuissant était maintenant enfermé dans cette immense prison avec pour seule compagnie deux généraux divins.

- Ce type à l'air super fort... murmura Bee.
- Je suis certaine qu'il portait une cape de l'Akatsuki. Tu peux l'occuper pendant que je prépare un jutsu pour le capturer vivant ?
- Pas de problème, mais j'espère que ton dôme pourra contenir la puissance de mes attaques ! Répondit Bee en jouant de ses biceps.
- Ne fait pas le malin mon grand... Je ne sais pas si tu as remarqué ce qui l'a recouvert juste avant qu'il ne touche le sol.
- Oui j'ai vu... Une étrange formation de chakra sur le même principe que mon manteau démoniaque mais plus grand et plus malveillant.
- Alors sois prudent s'il te plait...
- Je le retiendrais le temps qu'il faudra jusqu'à ce que ta technique soit prête.
- D'accord... dit Guren en regardant nerveusement vers le sol.
- On y va ! S'écria le frère du Raikage.

Sasuke observait toujours les variations de couleur autour de lui, faisant preuve d'un sang froid exemplaire. Il analysait la structure qui s'était formée autour de la zone de la forêt dans laquelle l'ennemi l'avait fait tomber et ne décelait aucune faille dans la circulation du chakra ainsi que son dosage et sa répartition. Un jutsu de très haut niveau dans un élément inconnu... Il laissa échapper un petit sourire en pensant que son adversaire devait être très fort. Et il vit alors une masse considérable de chakra se rapprocher de sa position, se déplaçant à une vitesse suffisante pour parer à toute initiative de la part de sa cible.
Un homme assez grand à la peau bronzée fit une entrée en scène très acrobatique. Ses cheveux blancs électriques et ces lunettes de soleil... Sasuke le reconnu immédiatement, celui qui l'avait humilié par le passé, celui qui avait failli le tuer par deux fois... L'hôte du démon à huit queues Hachibi, le frère de l'actuel Raikage, KillerBee.
Le général divin n'en crut pas ses yeux en découvrant l'intrus qu'ils avaient pris en chasse avec Guren. Le plus dangereux Nukenin de Konoha à l'heure actuelle, celui qui a essayé de le capturer il y a environ douze ans, le dernier membre supposé encore en vie d'un des clans les plus puissants de l'histoire du monde Ninja, Uchiwa Sasuke.
Les deux Shinobis se faisaient face sans esquisser le moindre mouvement, chacun jaugeant son adversaire. A chaque seconde qui passait, le visage de Bee se contractait sous l'envie de frapper son adversaire, alors que pour celui-ci, c'était un sourire de plus en plus dément qui s'affichait. Et d'un seul coup, brisant le silence qui régnait sur les lieux, Sasuke émis un rire démentiel, difficilement comparable avec un rire humain.

- Alors c'est toi ce fameux adversaire qui fait tant peur à l'autre bouffon !!! s'écria le Uchiwa. Hahahahahaha !!!!!!! Je vais te briser ici même en souvenir de la vieille époque !!!
- Yo Uchiwa Sasuke ! Chantonna Bee sans montrer une seule once de peur face à la folie du ténébreux. Tu pensais m'avoir capturé mais moi je m'étais échappé ! Admire la nouvelle puissance de celui qui a vécu huit ans dans l'errance ! Yeah !
- Mouhahahahaaaaaa !!! Tu me fais marrer ! Depuis tout le temps que j'attendais un adversaire digne ! Tant d'années à ne pouvoir assouvir cette soif de sang ! Tu vas subir un véritable enfer, happé par le feu noir de mon Sharingan, espèce de sale Jinchuuriki !
- Approche morveux !

Les deux adversaires s'élancèrent l'un sur l'autre tout en dégainant leurs armes respectives. Le sabre Kusanagi de Sasuke tournoyant fièrement au dessus de sa tête et les huit sabres de KillerBee coincés entre diverses articulations de son corps. Le choc arriva très vite, les gerbes d'étincelles donnaient une lumière unique à ce duel entre sabreurs. Le porteur de Hachibi se battait en tournoyant sur lui-même tout en jonglant avec ses armes. Sasuke analysait chaque mouvement avec son Sharingan et il s'en sortait plutôt bien puisqu'il arrivait à parer chacune des attaques du Jinchuuriki avec son seul sabre.
Le duel commençant à durer un peu trop longtemps au goût de Bee, il augmenta sa vitesse et diversifia ses rotations. Il combattait maintenant tout en exécutant des sauts acrobatiques, des retournées spectaculaires et des mouvements toujours plus puissants. Le Uchiwa remarqua ce changement et injecta son chakra Raiton directement dans la lame de Kusanagi. Dans la rapidité de l'action, Bee eût deux de ses armes qui furent brisées, avant qu'il n'injecte à son tour le chakra de foudre dans ses lames pour contrer son adversaire. Le duel s'était maintenant transformé en danse du tonnerre, chaque choc provoquant un éclair qui allait se perdre contre la paroi de cristal rouge du dôme qui les entourait.
Alors qu'ils s'écartèrent pour reprendre leur souffle, Sasuke remarqua une nouvelle source de chakra qui se rapprochait à grande vitesse. Cela confirma ses doutes, depuis le début il avait remarqué que la couleur du chakra de l'abeille tueuse n'était pas la même que celle qui parcourait la technique du dôme de cristal. Il avait impatiemment attendu ce moment, celui où ses deux adversaires seraient enfin face à lui. Il n'eût pas le temps de jubiler que la voix d'une femme résonna dans la forêt derrière Bee.

- Shôton ! Suishô Rokkakuchû ! (Elément de Cristal ! Hexagone des colonnes de cristal)

La terre trembla suite à cette technique et cinq piliers de la même matière que le dôme sortir du sol pour entourer la zone de combat.

- Shôton ! Hachi no Jin ! Omiwatari no jutsu ! (Elément de Cristal ! Huitième forme ! Technique du chemin divin !)

Une quantité folle de pics de cristaux émergèrent à leur tour pour se diriger sur Sasuke, venant de toutes les directions possibles. Celui-ci voulu sauter pour esquiver mais lorsqu'il leva la tête afin de voir si la voie était dégagée, un miroir de cristal apparut.

- Shôton ! Suishô Kyô ! (Elément de Cristal ! Le miroir de cristal !) avait crié la Kunoichi avant que n'apparaisse cet obstacle.
- Et merde ! Souffla Sasuke en activant son Mangekyou Sharingan.
- Shôton ! Suishô Rô ! (Elément de Cristal ! La prison de cristal !) hurla la femme pour terminer sa combinaison.

Les cinq piliers s'illuminèrent d'une lueur divine, les pics de glace percutèrent Sasuke violemment et le miroir suspendu entre les cinq colonnes tomba sur le Uchiwa. Une puissante explosion retentit et laissa apparaître une parfaite pyramide de cristal dans laquelle était enfermé le ninja au Sharingan.
Guren apparut aux côtés de KillerBee, le souffle court et ses membres tremblants. Son compagnon se rapprocha d'elle et lui prit un bras qu'il passa autour de ses propres épaules afin qu'elle ait un appuis suffisant pour se remettre de cet effort.

- Et ben... Tu n'y es pas allée de main morte ! S'exclama Bee en contemplant l'oeuvre de Guren.
- J'ai mis la dose... répondit celle-ci haletante. Il était cerné de toutes les directions, aucune issue possible à cet enchaînement, même par le sol qui était remplit de cristaux. Je l'ai imaginé après mon combat contre Sanbi il y a douze ans. Je ne pensais pas l'utiliser un jour... Mais j'ai bien fait quand on voit le poisson qu'on a attrapé.
- Naruto ne va pas être déçu lorsqu'il reviendra. Dit le général divin.
- Ouais... souffla l'utilisatrice du Shôton. Uchiwa Sasuke...

Alors que les deux généraux divins restaient dubitatifs devant leur proie enfermée, un rire maléfique commença à résonner. La voix se fit de plus en plus forte et le sol semblait entrer en résonance avec elle. La pyramide de cristal retenant captif le Uchiwa commença à craqueler à divers points, puis des fissures firent leur apparition.

- Amaterasu ! Résonna la voix de Sasuke.

La prison explosa en mille morceaux, projetant des particules scintillantes dans l'air, donnant à cette scène une certaine poésie. Le nukenin était debout, bras écartés avec des flammes noires qui dansaient autour de lui. Son visage était déformé par la folie, la haine et la jouissance d'avoir trouvé un adversaire digne de lui. Sa bouche était grande ouverte, sa langue sortant pour crier au mieux son envie de meurtre. Cet homme n'avait plus rien d'un shinobi, et il ne méritait même plus l'appellation d'être humain ; il était devenu un démon.
Ses yeux s'injectèrent de sang et les flammes inextinguibles de l'Amaterasu se dirigèrent sur les deux généraux divins. Dans une esquive acrobatique, Bee attrapa fermement le corps féminin mais athlétique de sa compagne d'arme et sauta loin du point d'impact de la technique. Le feu le suivait, animé par la haine de Sasuke. Voyant qu'il ne pouvait rien faire contre cette technique, le Jinchuuriki jeta un de ses sabres chargé en Raiton sur Sasuke. Celui-ci le désintégra d'un regard, incinérant en une demi-seconde la lame et sa poignée.
Bien vite, la végétation environnante était carbonisée, inondant le lieu fermé au monde extérieur de fumée. Tout en esquivant, Bee remarqua bien vite que la quantité d'oxygène diminuait de façon exponentielle.

- Guren ! Annule ton Suishô Meikyu ! On va manquer d'oxygène !
- Oui ! Répondit Guren en sortant de la prise de son camarade. Suishô Meikyu ! Kai !

Le dôme de cristal vola en éclat, emplissant les lieux d'un air neuf mais salvateur pour les flammes du feu noir qui explosèrent, profitant du principe du retour de flamme. Toute la zone brûla d'un seul coup, végétation, animaux, insectes, tout disparu en un instant. Excepté pour trois personnes. L'une d'elles était debout au centre d'un petit tapis de verdure, riant aux éclats en regardant les deux autres, protégés sous une barrière de cristal. Celle-ci se dissipa pour laisser apparaître Bee et Guren.

- Shôton... Suishôheki... souffla la Kunoichi en relâchant ses mains qui étaient jointes après la réalisation des mudras.
- Merci Guren ! S'exclama Bee en se redressant. Je dois dire que sans toi, on était cuit ! Ces flammes ne s'arrêtent de brûler que si le lanceur de la technique ne le veut bien.

Sasuke retira sa cape de l'Akatsuki, dévoilant ainsi sa tenue de combat. Bee reconnu immédiatement l'ensemble que le jeune homme portait à l'époque, seules les couleurs et quelques détails avaient changés. Le pantalon était noir avec une ceinture blanche pour maintenir le tout. Le haut au col large et à manches courtes était entièrement rouge, mais le symbole de l'éventail des Uchiwa jadis présent dans le dos se trouvait dorénavant sur tout le côté gauche. Une épaulière en acier protégeait son épaule gauche et ses nouveaux protège-poignets étaient dans la même matière que celle-ci.
D'un geste vif, le Uchiwa planta son sabre dans le sol et exécuta une rapide succession de mudras.

- Katon ! Goukakyuu no Jutsu ! (Elément de feu ! La boule de feu suprême !)
- Doton ! Doryuu Heki ! (Elément de terre ! Le mur de boue !)

L'énorme boule de feu lancée par le porteur du Sharingan percuta violemment l'obstacle qu'avait créé Bee. Celui-ci se tourna vers Guren et lui fit un signe de tête, l'intimant de reculer le plus possible. Une deuxième boule de feu vint à la rencontre de la barrière de terre mais ne réussit pas à l'abattre. Alors que KillerBee se préparait à contre-attaquer, il sentit la présence du nukenin dans son dos, par réflexe, il se prépara à parer un coup d'estoc mais en se retournant, il vit que son adversaire terminait uns nouvelle série de mudras.

- Katon ! Gouryuuka no Jutsu ! (Elément de feu ! Le dragon de feu suprême !)

Bee se prit l'attaque de plein fouet, l'odeur de sa peau fondue sous l'intensité brûlante de l'attaque parvint aux narines de Sasuke. Un immense sourire se dessina sur son visage alors que le général divin faisait un saut pour sortir du nuage de flammes.

- C'est ça... C'est exactement ce que je recherche ! Délira Sasuke. L'odeur des corps calcinés sur le champs de bataille, la désolation qui emplit le lieu du combat, le regard plein de désespoir que me lance mon adversaire... Tout ça c'est tellement bon !!! Il n'y a que comme ça que je me sens vivant ! Les battements de mon coeur entrent en résonance avec les cris du combat !!!
- J'ai l'impression que tu n'es plus que l'ombre de toi-même mon gars ! Mais compte sur moi pour t'envoyer au trépas !
- Meurs !!! hurla Sasuke en se saisissant de Kusanagi.
- Hachibi ! JinchuuHenge ! Yeaaaah !!! cria à son tour le Ninja à la peau bronzée en levant un bras au ciel, formant un V avec ses doigts.

Un chakra rouge entoura le Jinchuuriki et bien vite des queues se formèrent dans son dos, exactement huit queues étaient apparues. D'un coup, le chakra prit une consistance bien réelle et devint vite une nouvelle peau. KillerBee s'était transformé en une créature au buste et à la tête de taureau mais avec huit tentacules chassant la fumée du champ de bataille.
Le légendaire Hachibi venait d'être invoqué sous le ciel ombrageux chargé en cumulonimbus.

***

Naruto avait un regard protecteur envers Tsunade qui se prélassait nue sous une cascade. Ils avaient passé la journée dans un lieu reculé du pays du feu afin que le blond puisse conter les évènements de ces douze dernières années. Il lui avait raconté en détail son amnésie de huit années, la purification de l'esprit de Kyuubi, ses voyages et ses rencontres, comment il avait fondé son pays et ce qu'il s'était passé depuis son retour en terres Ninjas. Il avait aussi parlé de sa relation avec les deux femmes de sa vie et avait été vraiment heureux de la réaction positive de Tsunade. Celle-ci lui avait dit qu'un homme possédant un coeur comme le sien méritait amplement le droit d'aimer deux femmes, tout en ayant assez de place pour tous les êtres chers à ses yeux.
La magnifique blonde sortit de sous la chute d'eau et enfila le long manteau que lui avait prêté Naruto. Elle vint se poser aux côtés du blond et appuya sa tête sur l'épaule de celui-ci.

- Il s'est passé tant de choses pendant ces douze années... Tu as tellement changé Naruto.
- Au moment même où j'ai retrouvé mon identité et mes souvenirs, je n'ai jamais cessé de penser à toi et à Jiraya. C'est en pensant à tous les deux que j'ai toujours pu faire les choix justes dans mes décisions. Mais de savoir que tu as vécu douze ans de torture... ça me révulse.
- Grâce aux soins de la nuit dernière, je n'ai plus aucune séquelle. Rassure-toi, avec le pouvoir de Kyuubi, mon corps est maintenant plein de vie.
- Tu te souviens de quelque chose concernant la nuit dernière ? Demanda le blond en caressant les cheveux de la belle.
- Rien du tout. Juste ton visage avant que le sommeil ne me gagne. Pourquoi ?
- Juste comme ça. Ne t'inquiète pas. Bon c'est pas tout de flâner dans ce lieu paisible, mais il faudrait maintenant retourner au village.
- J'ai peur Naruto... Peur d'être rejetée...
- Je pense plutôt que se sont eux qui vont être en proie aux doutes. Ils seront certainement pleins de remords lorsqu'ils verront que tu était vivante, tout comme moi je l'ai été. Ils ne se pardonneront sûrement pas de ne pas avoir agi comme ils l'auraient dû. Ils regretterons d'avoir été pris dans le plan machiavélique de Danzou et Kabuto pour faire croire à tous que tu avais quitté ce monde.
- Peu importe ce qu'ils croiront ou ce que je ressentirais... Tout ce qui compte c'est que je sois de nouveau là, avec ceux que j'aime... Avec toi, l'homme qui est le plus important à mes yeux.
- Je t'adore Tsunade...
- Moi aussi, Naruto.

Ils restèrent l'un contre l'autre de longues minutes avant que Naruto ne se lève tout en portant Tsunade en berceau dans ses bras. Il lui fit un petit clin d'oeil puis s'envola sans hâte, prenant la direction du village de Namikaze no Sato.

***

Pendant ce temps, la panique avait gagné les villageois car ils avaient vu des flammes noires danser dans le ciel à quelques kilomètres derrière les falaises. Tout le monde était au courant de l'existence de cette technique, les flammes qui durent sept jours et sept nuits, celles de l'Amaterasu. Et tous étaient encore plus au courant de l'identité du Shinobi capable d'utiliser ce jutsu.
Le conseil avait réunit tous les ninjas disponibles et en état pour parer à une éventuelle attaque du Nukenin. Sakura avait insisté pour aller à la rencontre de son ancien ami mais Renge était en train dissuadé, prétextant que le combat qui se déroulait là-bas était au delà de ce que de simples shinobis pouvaient comprendre.
Des explosions se firent entendre malgré la distance et la barrière naturelle qui coupait habituellement les sons extérieurs au village, mais le duel qui voyait s'affronter Sasuke Uchiwa et deux généraux sacrés était d'une telle intensité que même le ciel s'en trouvait ébranlé.

- Laissez-moi y aller ! Criait Sakura en poussant comme elle pouvait Renge. Il faut que je lui parle !
- Il n'y a rien à dire à une personne de son espèce Haruno Sakura... intervint le général divin.
- Il a raison Sakura ! S'emportait Shikamaru, voyant l'état second dans lequel sa compagne s'était plongé. Si c'est Guren et KillerBee qui l'affrontent, tu ne servirais à rien d'autre que les gêner !
- Lâchez moi ! Continua-t-elle de hurler. Je vais devoir utiliser la force si vous ne me laissez pas !!! C'est moi qui doit affronter Sasuke ! Personne d'autre ! Moi seule !!!!

La rose donna un violent coup de poing a Renge qui ne bougea même pas malgré la force de l'impact. Il leva sa main droite et l'abattit dans un mouvement sec et précis sur le cou de Sakura. Elle perdit connaissance immédiatement, arrêtant de gesticuler pour se dégager de la prise du général divin.
Celui-ci la souleva légèrement puis confia le corps endormi de la rose à son amant, qui s'en retourna chez lui pour l'allonger sur son lit.
Pendant ce temps, le conseil déléguait les différentes tâches aux équipes Ninjas, les plus jeunes s'occupant du regroupement et de la protection des civils, les autres occupés à préparer une riposte au cas ou le Nukenin viendrait jusqu'à eux.
Les cinq dragons avaient rejoint le bateau et était aux bons soins d'Amaru qui leur donnait des tonifiants afin d'être prêt au combat. Tous les membres de la garde royale avaient revêtu leurs armures et se tenaient prêt eux aussi. Hikaru avait rejoint Yukimaru dans le laboratoire pour mettre en lieu sûr les résultats de leurs recherches et de leurs expériences.
Hinata était aux côtés de Shion, chargée par le conseil de rejoindre leurs hôtes au vue de la bonne entente qu'elle avait avec la haute prêtresse. Les deux beautés étaient assises sur le lit, sereines quand à l'avenir au vu de la vision de Shion, celle de Naruto revenant avec l'espoir et la paix.

***

Guren s'était éloignée suffisamment tout en restant à portée d'attaque de la zone de combat. Bee venait d'invoquer la puissance de son Bijuu et en avait prit la forme. Depuis deux ans et demi qu'elle le connaissait, elle ne l'avait vu qu'une seule fois revêtir le manteau du démon, mais jamais elle n'avait pu observer la véritable apparence de cette créature. Elle observa attentivement la scène, attendant un moment opportun où elle pourrait intervenir pour aider Bee, bien qu'il n'ait pas encore visiblement besoin d'aide.
Sasuke observait avec un large sourire la créature qui grondait en face de lui. Dans un hurlement de folie, il concentra une grande quantité de chakra dans ses yeux et cria le nom de sa technique.

- Susanoo !

Un colosse de chakra le recouvrit entièrement, la silhouette se dessinant de plus en plus précisément pour laisser apparaître une forme humaine en armure armée d'un arc. Sasuke crachait toute sa démence en pointant du doigt Hachibi.

- Ça faisait longtemps espèce de sale monstre ! Je vais te buter, toi, la progéniture du mal ! Je vais te buter ! Hahahahahaha !!! Prends toi ça !

Le Susanoo arma son arc et décocha une flèche de chakra à toute vitesse. D'un battement de queue, Hachibi souffla la technique qui dévia sa course pour disparaître dans les nuages noirs qui se dessinaient à l'horizon. Sasuke réitéra très rapidement la technique et attaqua de nouveau le démon. Celui-ci exécuta un immense saut pour esquiver le projectile mortel et envoya une puissante charge de chakra tout en retombant. Le Uchiwa se jeta en plein dans la salve d'énergie et la traversa sans mal tout en armant une nouvelle fois son arc. Du sang coula des yeux du possesseur du Sharingan alors qu'il enflammait cette nouvelle flèche avec son Amaterasu. Il tira à bout portant sur le Bijuu qui sacrifia trois queues pour se protéger. Avant que le feu ne se répande sur tout son corps, il se sectionna les membres touchés et recula de quelques pas pour faire face à son adversaire.
Le démon ouvrit grand sa gueule et une sphère de chakra noir parsemée d'éclairs apparu. Le Uchiwa reconnaissant cette attaque arma deux flèches de chakra à son arc, une de foudre et l'autre de feu.
Les deux combattants chargeaient leur attaque au maximum et tous les deux relâchèrent leur technique dans un hurlement bestial. Un immense rayon de chakra noir parcouru de foudre fonçait sur les deux flèches tournoyantes entre elles qu'avait décoché le Uchiwa.
Lorsque les techniques se rencontrèrent, ce fut comme si la fin de ce monde était arrivé, le ciel se teinta d'une lueur quasi-divine, les nuages tournoyaient autour de l'immense colonne de chakra noir parcourue de foudre et de feu, le souffle émanant de cette technique balaya toute chose non attachée au sol dans un rayon de cinquante kilomètres. Guren et les shinobis de Namikaze no Sato qui se trouvaient sur les remparts affluèrent le plus de chakra possible dans leur voute plantaire afin d'adhérer au mieux au sol. La rencontre de ces deux techniques produisait un tel bruit que tous les spectateurs croyaient que des créatures célestes hurlaient de douleur au contact de ce pilier divin.
Tout cessa lorsque la colonne fut aspirée par le ciel, laissant place à la pluie qui venait nettoyer les carnages de l'échange violent entre les deux adversaires. L'écho de leur violence résonna longtemps dans l'immensité du ciel alors que le Bijuu faisait toujours face au Uchiwa qui n'était plus entouré par son Susanoo, mais dont le regard était voilé par un masque de haine et de malveillance.

- Regarde-toi ! S'écria KillerBee dont la voix était altérée par sa transformation. Tu me traites de démon mais le seul vrai monstre ici c'est toi !
- Mouhahahahaaaaaa !!! hurla Sasuke plus qu'il ne rigola. Je suis peut-être un monstre, mais je suis plus fort que toi ! Tu n'as même pas remarqué ce que j'ai fait pendant la collision de nos attaques !
- Quoi ? Interrogeât Bee visiblement surpris.

Pour seule réponse, Sasuke fit trois mudras et créa le Chidori dans sa main gauche. D'un coup, l'épaule droite du Bijuu explosa et son bras tomba lourdement au sol. Un hurlement de douleur sortit de sa bouche alors que Sasuke savourait sa victoire, son adversaire n'ayant pas remarqué l'activation de cette technique pendant l'explosion.

- Chidori Kouken ! (L'épée de lumière aux mille oiseaux !)

En un léger éclat de lumière, le Chidori s'allongea jusqu'à trancher le flanc gauche de Hachibi qui émit un nouveau cri de douleur tout en s'effondrant au sol. Sasuke éructait de joie et attaqua de nouveau avec son épée de foudre longue d'une bonne cinquantaine de mètres. La lame de chakra se rapprochait dangereusement de KillerBee qui commençait à retrouver sa forme humaine sous l'effet de la douleur, mais heureusement, le deuxième général divin n'était pas bien loin.

- Shôton ! Kesshô Kyodai Rokkaku Shuriken ! (Elément de cristal ! Shuriken géant de cristal hexagonal !)

Un immense Shuriken de cristal tournoyant à toute vitesse percuta le sabre de foudre, déviant ainsi sa course et faisant perdre l'équilibre à Sasuke. Guren arrivait à toute allure et créa une lance de cristal qui recouvrit tout son bras droit. Elle sauta et attaqua le Uchiwa qui esquiva de justesse avec un saut périlleux arrière. Guren rejoignit son compagnon alors que Sasuke se redressait en hurlant toute son ivresse. Il activa une dernière fois son Mangekyou et fixa le regard de ses deux adversaires.

- C'en est terminé de vous deux ! Vous allez mourir dans d'atroces souffrances, sombrez dans une illusion pire que celle de la mort ! Tsukuyomi !!!

Guren et Bee retinrent leur souffle, attendant que le Genjutsu ne les emporte car ils n'avaient pas eu le réflexe de baisser leur regard. Mais à leur grande surprise ce fut Sasuke qui tomba à genoux, se tenant les yeux et criant toute la douleur que lui apportait une utilisation abusive de son pouvoir héréditaire.
Saisissant cette occasion, Guren laissa Bee et se jeta sur Sasuke avec une lame de cristal accrochée à chacun de ses bras. Le Uchiwa esquiva de justesse l'attaque et sortit son sabre de son fourreau. Un duel commença alors entre les deux combattants qui n'avaient presque plus de force et de chakra. L'échange fut bref et celui qui y mit fin fut le Uchiwa, après avoir repoussé la manipulatrice de cristal d'un revers de sa lame, il concentra son affinité Raiton dans sa main gauche et frappa le sol de celle-ci.

- Chidori Nagashi ! (Le flux des mille oiseaux !)

Les décharges électriques issues de la technique frappèrent violemment Guren qui fut projeté aux côtés de KillerBee en roulant au sol comme un poids mort, elle avait été complètement sonné par cette attaque. Le Jinchuuriki la réceptionna tant bien que mal et la serra fort dans ses bras pour calmer les spasmes qui fluctuaient dans son corps. Tous les deux étaient complètement vidés, mais heureusement pour Bee, il lui restait pas mal de réserve avec Hachibi, le seul problème c'était que son corps était déjà dans un sale état. Il posa doucement Guren au sol et fit face au membre de l'Akatsuki. Le Uchiwa était complètement vidé lui aussi, il n'avait plus la force de maintenir son Sharingan activé. Jetant son épée au loin et hurlant comme un forcené, il leva sa main au ciel tout en concentrant ses dernières ressources de chakra.
Une flèche de lumière jaillit de sa paume et frappa les nuages pluvieux, déversant son Raiton dans le ciel. Bee regardait ce phénomène tout en activant le manteau du démon avec une seule queue pour éviter un trop gros contre-coup plus tard. Il s'élança vers Sasuke qui avait toujours la main tendue vers le ciel, celui-ci qui commençait à s'agiter violemment. Alors que Bee allait sauter sur le Uchiwa, un grondement pire que celui du tonnerre ce résonna, faisant cesser tout mouvement au général divin. Le grondement recommença une seconde fois et un immense dragon de lumière foudroyante apparu entre les nuages. Son regard électrique se posant sur la scène de l'affrontement qui venait d'avoir lieu. Sasuke afficha un rictus de victoire déformé pas la folie alors que Bee sentait la peur lui pétrifier tous ses membres.

- Regarde ça espèce de sale Jinchuuriki ! Voici celui qui va mettre fin à vos vies ! Voici un dieu du tonnerre répondant entièrement à mes ordres, exécutant les impurs de son jugement divin...
- Guren !!! hurla Bee en se retournant vers son amie toujours inconsciente.
- Trop tard... souffla Sasuke. Foudroie-les dans un grondement de tonnerre ! Kirin !

Sasuke fit un mouvement de la main auquel le monstre de foudre répondit par un nouveau grondement avant de disparaître dans les nuages pour prendre son élan. KillerBee courait à toute allure pour aller sauver Guren du mieux qu'il le pouvait, mais le grondement résonna de plus belle, il savait que la fin était venue. Le ciel devint lumière, l'écho du hurlement du tonnerre chantait en coeur avec les rires diaboliques de Sasuke. Mais avant que le Kirin ne s'élance, une nouvelle voix résonna dans le ciel noir et électrique.

- Fuuton ! RasenShurinken ! (Elément de vent ! Le shuriken tourbillonnant !)

Un disque de lumière tournoyant dans un sifflement strident traversa la zone du combat à toute vitesse et pénétra violemment dans le coeur du Kirin. Une explosion survint et balaya les nuages ainsi que la créature qui s'effaça dans d'innombrables éclairs qui frappèrent les cieux, comme pour purifier toute trace de son passage. Sasuke observa la scène, son regard ensanglanté plein d'incompréhension et de haine. Il était révulsé qu'une si petite chose ait pu venir à bout de son Kirin avant qu'il ne le lance sur ses adversaires. Mais l'inquiétude commençait à se montrer aussi car il n'avait presque plus une goutte de chakra, juste suffisamment pour se mouvoir rapidement.
Il sentit un courant d'air lui parcourir l'échine, il savait que son nouvel adversaire était là, dans son dos. Il se retourna d'un coup pour balancer un revers de sa main gauche mais son fut arrêté par la main fine et douce d'une femme blonde d'une grande beauté,vêtue uniquement d'un grand manteau qui épousait ses formes à merveille. Sasuke reconnu cette femme aux yeux noisette avec son tatouage sur le front. Tous les deux se regardèrent sans dire un mot pendant deux secondes avant qu'une main puissante ne se pose sur l'épaule du Uchiwa.

- Ça faisait longtemps, Sasuke...

Cette voix, malgré son timbre légèrement plus grave que dans ses souvenirs, le nukenin aurait pu reconnaître cette voix n'importe où. Il se retourna doucement et posa son regard sur deux yeux félins d'un bleu aussi profond que celui de l'océan. L'homme qu'il détestait le plus au monde était en face de lui, vêtu d'habits très simples mais lui donnant un charisme incroyable, ses cheveux battants au vent, un léger sourire très serein sur son visage.
Puis d'un coup, la main qui tenait l'épaule du Uchiwa relâcha celle-ci pour attraper fermement le coup du Nukenin, le soulevant violemment du sol. Sasuke se débattait comme il le pouvait mais il n'avait plus de forces, juste assez pour regarder dans les yeux celui qu'il croyait mort depuis douze ans.

- Naruuuuto.... déglutit difficilement l'héritier au Sharingan.
- Yo ! A ce que je vois ces douze années n'ont pas été d'une grande aide pour combler ton manque de discernement. Toujours à foncer dans le tas en te proclamant le plus fort.
- Espèce de bâtard ! Lâche moi que je puisse te tuer !

Naruto explosa de rire devant la menace proférée par celui qui était son meilleur ami. Celui-ci hurla de toutes ses forces en frappant le bras du blond, mais la prise se resserrait de plus en plus. Sasuke continuait de hurler comme un dément mais Naruto le calma d'un puissant coup de poing dans le foie. L'Uchiwa s'écroula au sol, se tenant le ventre et bavant comme un animal enragé. Il s'apprêtait à se relever mais Naruto lui donna un coup de pied qui envoya valser le nukenin plusieurs dizaines de mètres plus loin.
Tsunade serra le bras de Naruto pour se rassurer de son état, mais un grand sourire du Namikaze effaça ses doutes quand aux nouvelles convictions du blond.

- S'il te plait Tsunade, peux-tu aller apporter les premiers soins à mes compagnons ?
- Pas de problème Naruto. Et toi ? Que vas-tu faire ?
- Je vais aller faire ce que j'aurais dû faire il y a quinze ans, enfoncer un Rasengan dans le coeur perverti de cet homme que j'ai trop longtemps considéré comme mon ami...
- Tiens tiens... Mais ne serait-ce pas le Jinchuuriki de Kyuubi ? Demanda une voix grave et pleine de puissance.
- Qui est là ?! S'exclama Naruto en se retournant pour voir celui qu'il n'avait pas sentit arriver.

Lorsque son regard se posa sur le masque en spirale orange et la cape noire parsemée de nuages rouges, il reconnu immédiatement celui qui les avait retardé lorsqu'ils chassaient Sasuke alors que celui-ci affrontait son frère. Cet homme qui pouvait apparaître et disparaître d'un simple regard.

- Toi ! S'exclama Naruto.
- Et bien... J'avoue que je suis à moitié surpris de te voir en vie Naruto-kun... souffla le leader de l'Akatsuki. J'étais certain que ce renard ne se laisserai pas tuer si facilement après l'assaut de Pain.
- C'est vrai que tu le connais bien, toi qui as par le passé perverti l'âme de Kyuubi. N'est-ce pas Uchiwa Madara.
- Oh... Je suis étonné qu'il t'en ait parlé. D'ordinaire, il n'est pas très causant...
- On a pris le temps de mieux faire connaissance lui et moi. Mais si tu veux bien m'excuser, ce n'est pas toi qui m'intéresse aujourd'hui, du moins pas encore.
- Je suis navré de te dire cela mais je ne peux pas encore te laisser tuer Sasuke. J'en ai besoin... dit le plus puissant des Uchiwa en se téléportant aux côtés de son héritier. Ce fut un plaisir de te revoir Naruto-kun, mais notre petite discussion sera pour une autre fois.
- Attend ! Cria Naruto en créant un Rasengan dans sa main droite. Tu crois que je vais te laisser partir comme ça ?
- Et que veux-tu faire ? Hein ? Demanda le Uchiwa masqué. Tu ne pourras pas m'atteindre avant que je n'ai totalement disparu. Alors économise ton chakra et remettons cette entrevue à plus tard... J'ai d'autres priorités actuellement.
- Madara ! S'écria Naruto en jetant son Rasengan chargé de son affinité Fuuton.
- A très bientôt... résonna la voix du leader de l'Akatsuki alors qu'il venait de disparaître avec Sasuke sous son bras, laissant la technique de Naruto passer puis disparaître dans les cieux.

Naruto observa son jutsu s'envoler au loin puis disparaître dans un éclat lumineux. Il se détendit, relâchant tous les muscles de son corps, expirant l'air qu'il avait bloqué dans ses poumons. Avoir revu Sasuke si tôt l'avait complètement retourné, le voir avec une telle folie peinte sur son visage lui avait brisé le coeur et l'avait conforté dans son choix. Tôt ou tard, il sera amené à tuer son meilleur ami. Mais ce qui l'avait mis dans un tel état nerveux, s'était de s'être retrouvé face au plus puissant Shinobi connu à l'heure actuelle. Il ne savait rien de ses compétences, il ne connaissait rien de son style, mais une chose était certaine, cet homme inspirait la peur et le respect par sa simple présence.
Le blond rejoignit Tsunade qui soignait les blessures les plus graves des deux généraux divins et elle lui offrit un regard plein d'amour qui le détendit immédiatement. Guren et Bee se relevèrent, curieux de savoir ce qu'il venait de se passer et pourquoi ils n'étaient plus blessés, mais aussi heureux de voir leur ami enfin de retour. Ils jetèrent un regard plein d'interrogation sur la femme qui accompagnait Naruto.

- Les amis, voici la légendaire Tsunade-hime, Godaime Hokage de Konoha Gakure no Sato.
- Tsunade ? Dit Guren. Mais la rumeur courait que vous étiez morte...
- Naruto m'a sauvé d'un cauchemar qui durait depuis douze ans... murmura la blonde pour seule réponse, offrant un magnifique sourire à l'être qu'elle aimait le plus sur cette terre.
- Tsunade. Dit Naruto en désignant de la main les deux généraux sacrés. Voici KillerBee, l'hôte du démon à huit queues Hachibi, et Guren, dernière survivante d'un clan qui maîtrise le Shôton. Ils sont deux de mes généraux sacrés, chefs de guerre du pays Yume no Kuni.
- Naruto m'a beaucoup parlé de vous. Expliqua la blonde en adressant un sourire aux deux ninjas. C'est un plaisir de vous connaître.
- Tout le plaisir est pour nous, rencontrer la dernière survivante des légendaires Sannin... dit Guren en s'inclinant.
- Moi j'ai une question ! Intervint Bee en se massant les côtes. Je vous trouve bien conservée pour une femme de soixante-cinq ans !
- Abruti !!! hurla Guren en frappant le crâne de son ami qui vacilla sous le coup. Ça ne se dit pas des trucs comme cela !
- Aucun problème ! S'exclama Tsunade avec un grand sourire. Par le fruit du hasard et divers évènements que je ne vous expliquerais pas, j'ai rajeuni. Actuellement, on peut dire que j'ai à peine plus de trente ans.

Guren écarquilla ses yeux devant une telle déclaration alors que Bee criait qu'il avait raison. Naruto et Tsunade riaient devant les réactions des généraux et ils restèrent tous le quatre ainsi pendant un long moment à savourer ce moment de paix après la bataille qui venait d'avoir lieu.

***

Au village, tous les esprits étaient en émois après avoir vu le dragon de foudre céleste exploser dans un vent puissant. Personne ne savait quel genre d'affrontement il venait d'avoir lieu, et encore moins qui en était sortit vainqueur entre le nukenin et les généraux divins. Mais la tension était redescendue lorsque les Hyuuga chargés de la surveillance avaient annoncé que les deux généraux revenaient avec Naruto et une autre femme.
Tous le villageois criaient de joie et relâchaient leur vigilance. Les membres du conseil s'étaient rendus à la porte Est accompagnés de Renge, les cinq dragons, Shion et Hinata. Soudain, l'un des Hyuuga sur le rempart de la porte cria de stupeur.

- Qu'y a-t-il ? Demanda Ibiki.
- C'est... La femme qui accompagne Naruto ! C'est...
- C'est impossible ! Repris un autre membre du clan aux yeux de perle.
- Expliquez vous ! S'exclama Hiashi.
- Hiashi-sama ! La femme qui accompagne Naruto ! C'est Godaime Hokage-sama ! Tsunade-hime !
- Comment ça... souffla Yamato surprit par une telle révélation.
- Ouvrez les portes ! Hurla Gen. Vite !

Dans le village la nouvelle avait résonné dans toutes les oreilles proches de la porte, leur Hokage était vivant et de retour aux côtés de leur héros. Les shinobis attitrés aux différents sceaux et verrous de la porte débloquèrent l'accès à celle-ci qui s'ouvrit dans une grande bourrasque de vent, laissant passer quatre ombres dans le nuage de poussière.
Les deux généraux divins furent les premiers à sortir de l'amas de particules, laissant les spectateurs surpris de voir l'état dans lequel ils étaient. Guren et Bee rejoignirent Renge qui leur faisait un grand sourire en guise de retrouvailles après leur duel. Et tous fixèrent les deux silhouettes restantes dans l'ombre, jusqu'à ce qu'ils fassent deux pas en avant. Naruto et Tsunade étaient debout, face à tous, leur présence comparable à celle d'une divinité.
En cet instant, les yeux de tout une communauté se remplirent de larmes, ils avaient devant eux un véritable miracle, une apparition salvatrice et porteuse de tellement de joie et d'espoir. Mais en même temps l'incompréhension se lisait sur beaucoup de visages, ainsi que la honte d'avoir cru pendant tant de temps à la mort de leur guide.
Les cinq membres du conseil tombèrent à genou, s'inclinant de tout leur possible jusqu'à toucher le sol de leur front. Tous les villageois firent de même dans un grand silence qui en disait tellement sur l'amour qu'ils portaient à cette personne qui leur avait tant manqué depuis trop d'années.
Shion, Guren, Bee et les cinq dragons reculèrent pour laisser cet instant à ceux qui en étaient les principaux concernés. Renge quant à lui, était tombé lui aussi à genou, ne retenant pas ses larmes de retrouver celle qui jadis, lui rendit l'usage de son corps. Pendant quelques secondes, il mit de côté le personnage de Renge et redevint Rock Lee, Shinobi de Konoha...
Tsunade regardait toutes les personnes présentes et pleurait à chaudes larmes devant un tel accueil. Son coeur était assailli par tant d'émotion qu'elle n'arrivait même plus à tenir debout. Ce n'est que par l'étreinte chaleureuse et pleine d'amour de Naruto qu'elle pouvait encore faire face sans flancher sous le poids de la joie qu'elle ressentait.
Sakura aussi avait rejoint ses amis qui avaient tous assistés à la scène, oubliant bien vite la honte d'avoir voulu affronter Sasuke au profit du bonheur de retrouver son modèle.
Le vent lui-même ne soufflait plus, les oiseaux s'étaient envolés au loin pour laisser leur intimité à tout un peuple dans ces retrouvailles inespérées.
Tsunade était de retour.

***

La nuit était tombée, la lune inondant de sa lumière les falaises, du pays du feu. Mais le vent fuyant entre les crevasses rocailleuses portait avec lui un écho bien particulier, une mélodie gaie et pleine de festivité.
Le village de Namikaze no Sato était en fête, le retour de leur princesse et la victoire des généraux divins étaient à l'honneur ce soir. Un immense bûcher baignait de sa chaude lumière la place du village où tous dansaient sous le rythme d'une musique venant de l'autre continent, jouée par les cinq dragons en personne. Naruto et ses amis appelaient ça la musique celtique, qui projetait sa joie de vivre entre violons, cornemuse et percussions. Les villageois faisaient une immense ronde et tapaient des pieds tout en tournant par deux. Les couples changeaient à chaque nouveau couplet, Naruto venait d'alterner avec Shion, Hinata, Sakura, Anko et Tsunade, avec qui il dansait à présent. Les cris de joies et les battement de pieds donnaient à ce moment un bonheur unique, une intensité et une complicité magique entre chaque danseur.
Les cinq dragons riaient aux éclats alors que Guren et Bee les avaient rejoints sur l'estrade, l'une chantant d'une voix magnifique et l'autre dansant seul dans un style qu'il nommait Capoera, dévoilant ainsi la chose dans laquelle il excellait vraiment.
La princesse et le prince de Konoha se regardaient dans les yeux, savourant chaque pas de cet échange mettant à jour le bonheur de tous. Tsunade s'était changée plus tôt et avait revêtue un des Yukata de Shion, d'une somptueuse couleur vert émeraude avec les filigranes en or sur la ceinture en soie blanche large qui enserrait sa taille.
Les membres du conseil étaient autour du buffet, jetant un oeil bienveillant à cette cérémonie d'un rare bonheur qu'ils n'avaient pas vu depuis trop d'années. Les enfants essayant d'imiter les adultes ou bien s'amusant entre eux, portés la l'ivresse qui se dégageait de tous. Les Genin regardaient avec plein de passion leur véritable Hokage et le héros de leur village danser ensemble. Fubuki vit sa mère lui faire de grands signes pour quelle la rejoigne, ce qu'elle fit avec Ookami et Asuma et dansèrent tous les trois en rythme face à leurs mères. Soudain, la mélodie changea et tous les couples changèrent, Fubuki se retrouva avec celui qui fut autrefois l'élève de son père. Naruto attrapa les mains de la jeune fille de douze ans et l'entraîna avec lui dans la danse frénétique qui entraînait de plus en plus de monde. Tout en dansant, Naruto discutait avec elle, découvrant avec beaucoup de surprise mais aussi une grande nostalgie pleine de bonheur que Kakashi avait eu un enfant avec Anko.
La fête dura ainsi jusqu'au petit matin, Morphée ayant décrété que la soirée ne devait pas s'arrêter tellement le bonheur emplissait l'atmosphère du village. Naruto proposa à Tsunade de venir dormir dans son bateau, où elle aurait un lit confortable proche de sa chambre. Sakura et Shikamaru partirent dans l'appartement de la rose, de même pour Hanabi et Konohamaru, même si celui-ci voulait en découdre avec son rival de toujours, ce que sa copine ne supportait pas.
Naruto alla se coucher accompagné de Shion et d'Hinata qui avait pu fuir son père sans avoir à justifier ses absences qui paraissaient de plus en plus suspectes aux yeux de tous.
Le blond était heureux comme jamais il ne l'avait été avant ce jour. Il avait pu parler avec tous les Genin de la nouvelle génération, les enfants des senseï qu'il avait toujours connu. Voir la joie de tous, de celles qu'il aimait, de Tsunade, de ses amis, de tous les anciens...
Un bonheur infini qu'il voudrait préserver à tout jamais.



Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 [ 19 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: