Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Uzumaki Naruto Monogatari - Premier Âge - La guerre des Bijuus

Un peu plus de huit ans se sont écoulés depuis l'attaque de Pein, Naruto est déclaré mort et Danzou a pris le pouvoir. Le village s'est séparé en deux, NéoKonoha sous les ordres de Danzou, Rokudaime Hokage. Et Namikaze no Sato là où sont réunis tous les ninjas qui luttent contre la tyrannie de Danzou. La paix dans le monde Shinobi ne tient qu'à un fil mais un nouvel espoir va venir prêter main forte aux nations Ninjas et empêcher le monde de sombrer sous la menace de l'Akatsuki...
Classé: -16D | Spoil | Fantasie | Mots: 93146 | Comments: 120 | Favs: 191
Version imprimable
Aller au
ChibakuTensei (Masculin), le 08/02/2010
Tadaaam ! Chapitre 16 !!!
Bon pour ce chapitre j'ai été obligé, pour la première fois, d'effectuer une modification sur mon texte... La scène d'amour a été jugée un peu trop érotique pour être "diffusée" sur ce site. Vous avez donc le droit à une version minime et très simple. Si vous tenez à lire la scène d'origine, mon histoire non censurée (^w^) est publiée sur Fanfic-fr.
Bonne lecture !




Chapitre 16: Le Conseil des quatre



Sur le pont d'un bateau, sous le ciel étoilé, trois silhouettes marchaient sans un bruit, prenant garde de ne pas réveiller toutes les personnes qui dormaient juste sous leurs pieds. Ils arrivèrent face au pont supérieur, sur la façade duquel étaient encastrées trois portes. Une menant aux quartiers des occupants du navire situés au premier niveau ; une autre menant aux deux niveaux inférieurs où se trouvaient les armureries, laboratoires et autres salles des machines ; et enfin la troisième qui donnait dans les quartiers privés du capitaine et de sa compagne, situés sous le pont de commandement.

Les trois personnes y pénétrèrent sans aucune hésitation, laissant parler leurs coeurs et les sentiments qui bouillaient au fond d'eux. Il y avait un petit couloir avec une porte de chaque côté et qui se terminait par un grand balcon faisant la largeur du pont.

La première femme du groupe à la longue chevelure blonde se dirigea vers la porte du côté droit et l'ouvrit, tirant avec elle l'homme et l'autre femme qui l'accompagnaient. Ils rentrèrent tous les trois dans une grande salle avec en son centre un immense bain pouvant accueillir facilement cinq personnes, des cristaux bleus disposés aux quatre coins de la pièce faisaient office de source de lumière supplémentaire à celle des étoiles qui filtrait à travers les deux fenêtres situées derrière de fins rideaux.

Commença alors un rituel empreint de tendresse où les trois personnes se déshabillèrent et entrèrent dans l'immense baignoire. Un long moment durant lequel les mains des deux femmes parcouraient celui de leur amour, et celui-ci caressait chaque parcelle de leur peau avec ses lèvres. La chaleur du bain mêlée à celle dégagée par les trois corps avaient empli la salle d'une vapeur importante qui tamisait encore plus la lueur bleutée des étoiles et des cristaux.

Après de longues minutes d'une rare douceur, ils sortirent tous les trois de la salle de bain pour aller dans la chambre qui se trouvait en face. A peine la brune aux yeux de perle avait-elle fait un pas dans cette pièce que les bras protecteurs et amoureux du blond qui était avec elle la poussèrent doucement vers le lit à baldaquin au centre de la pièce. Elle se retourna vers l'autre fille qui lui adressa un magnifique sourire auquel elle répondit immédiatement, ses derniers doutes s'étant envolés.
Elle s'allongea sur le lit dans un mouvement plein de grâce et de souplesse, puis installa confortablement sa tête sur les oreillers moelleux. Son homme embrassa la blonde une dernière fois avant de venir la rejoindre pour mettre un terme à ces douze années d'attente.
Les deux amoureux se laissèrent aller à l'ivresse des caresses et des baisers, avec pour seuls témoins la lune et le troisième membre de ce trio incongru qui regardait avec amour la scène qui se déroulait sous ses yeux. Le blond et la brune n'étaient aucunement gênés par la présence pour l'instant externe à leur acte. L'amour les envahissait et leurs corps commençaient à s'attirer sans qu'aucun des deux ne puisse contrôler la moindre chose.

- Hinata...
- Naruto... Je t'ai toujours aimé.
- Moi aussi Hinata... Ton corps, ton odeur, ta voix, ton âme... J'ai l'impression qu'ils ne m'ont jamais quitté.
- Naruto... Je t'aurai toujours attendu, même dans l'autre monde. Tu es le seul homme que j'ai jamais désiré. Jamais je n'ai cédé à la tentation de la chair avant ce soir.
- Hinata...
- Entre en moi Naruto... Fusionne avec moi... J'ai toujours attendu cet instant... Ne faisons plus qu'un.
- Oui...

En un seul mouvement, tout l'amour si longtemps éloigné explosa dans l'esprit des deux amants. Tous deux se laissaient aller à leurs sentiments, leurs envies et leur amour. Ils ne pouvaient calmer leurs corps qui dégageaient une chaleur sans pareille et se laissèrent porter jusqu'à l'extase, moment pendant lequel les deux amants s'enlacèrent tout en criant leur plaisir. Dans un baiser empli de douceur, ils s'allongèrent côte à côte sur le lit, chacun se perdant dans le regard de l'autre.
Tous les deux restèrent ainsi pendant une longue minute puis Naruto attrapa sa compagne et la ramena contre lui. Ils s'embrassèrent tendrement sans prendre la peine de se séparer. Ils restèrent simplement ainsi pendant quelques instants qui leurs semblèrent durer une éternité. Naruto jouait avec une des mèches de cheveux d'Hinata et celle-ci caressait les joues du blond. Durant ce long moment plein de passion, un amour contenu depuis douze ans avait enfin eu la liberté de s'exprimer.
Les deux amoureux sentirent le matelas du lit se tasser sur leur côté gauche et ils tournèrent d'un même mouvement leur regard vers la troisième personne qui venait de les rejoindre.

- Shion... murmura Naruto.
- C'était magnifique. Dit-elle dans un sourire plein d'amour.
- Ça va ? Demanda Hinata qui se rappela soudainement que le blonde avait tout regardé depuis le début.
- Je vais très bien. Répondit-elle. Mais maintenant que vous m'avez excité, je ne tiens plus ! Cria-t-elle en se jetant sur les deux autres.

Le petit groupe tomba du lit et les trois amoureux se mirent à rigoler avant que l'on entende à nouveau des bruits de baisers accompagnés de petits gémissements...

***

Les premières lueurs de l'aube venaient illuminer le visage endormi de Naruto. Celui-ci ouvrit légèrement ses yeux pour s'habituer à une telle lumière et il bailla en silence. Lorsqu'il voulu s'étirer, il se sentit coincé des deux côtés. Son regard se porta à droite, puis à gauche, et encore une fois à droite ainsi qu'à gauche... Il ne put retenir un sourire de bonheur se former sur son visage en voyant ce qui l'empêchait de bouger. Hinata et Shion étaient toutes les deux accrochées à une épaule du blond, un léger sourire éclairant leurs magnifiques visages apaisés. Naruto profita de la vue pendant quelques minutes puis s'extirpa de l'étreinte des deux femmes dans un mouvement d'une extrême douceur et d'une souplesse impressionnante. Il se rendit directement au bain pour se laver après cette nuit d'amour et retourna dans la chambre pour s'habiller d'un pantalon noir et d'un gilet orange sans manches très léger. Il enfila ses bottes en cuir, se releva et tourna son regard vers les deux belles qui s'étaient rapprochées après son départ et dormaient maintenant dans les bras l'une de l'autre. Il sortit de la chambre sans un bruit et ferma doucement la porte.

L'activité sur le pont principal avait déjà commencé et chacun effectuait sa tâche quotidienne. Les troupes de la garde personnelle de Shion accompagnaient les ninjas de Namikaze no Sato dans leurs rondes, ou bien ils s'entrainaient à la vue de tous et pour le plus grand plaisir des enfants du village. Les quelques hommes de bord s'occupaient de la maintenance et du nettoyage du navire. Un petit groupe était sous les ordres d'Hikaru qui installait un nouveau système de canalisation du chakra dans les voiles. Amaru était aux côtés de Temujin qui se promenait sur le pont avec deux béquilles, les quatre autres dragons étaient assis sur un banc aux côtés de Guren. Sur le pont de commandement, Bee était négligemment appuyé sur le gouvernail et observait tout ce petit monde qui s'activait. Renge était assis au sommet du troisième mât et semblait perdu dans une longue réflexion.
Naruto se dirigea immédiatement vers les cinq dragons pour savoir ce qu'il leur était arrivé. Ils lui racontèrent toute l'histoire et Naruto ne comprenait pas pourquoi il n'avait pas été prévenu la veille à leur retour.

- Et bien on a attendu ton retour avec Renge et Bee hier. Commença Guren. Et lorsqu'on a envoyé Renge te chercher car on t'avait entendu rentrer, il nous a dit qu'on ne devait absolument pas te déranger de toute la nuit !

Naruto ne put retenir un fou rire en imaginant la scène où Lee arrive sur le pas de sa porte et au moment ou il allait frapper, il a sûrement entendu des bruits douteux. Le blond ne pouvait plus s'arrêter de rigoler et vu la tête que lui faisaient Guren et les dragons, le fauve de jade n'avait pas dû rentrer dans les détails. Il se reprit tant bien que mal et s'excusa de son comportement.

- Bref ! S'exclama-t-il. On va se faire une petite réunion pour mettre l'ordre de nos priorités à jour. Je vais en discuter avec les deux autres et nous te ferons signe en tant voulu.
- La réunion aura lieu dans la salle habituelle ?
- Oui, au troisième niveau dans la pièce avec le grand balcon au fond du couloir.
- D'accord.
- Et vous deux ! Dit Naruto à l'adresse des deux hommes faisant partie du groupe des cinq dragons. Je ne veux plus jamais vous revoir dans cet état. La prochaine fois évitez de balancer tout ce que vous avez dans des grosses techniques qui n'ont aucune garantie de réussir.
- Mais elles ont réussi ! S'exclama Temujin.
- Peut-être mais il y avait un de vos adversaires qui avait des capacités pour régénérer ses compagnons... Soyez plus vigilants à l'avenir. C'est tout. Termina Naruto avec un petit sourire.

D'un bond, il tomba aux côtés de Bee et le salua d'une tape sur l'épaule.

- Alors mon vieux ! Tu vas bien ?
- Moi ça va. Mais toi ? T'es pas trop fatigué ?
- Pourquoi tu me demandes ça ? Interrogeât Naruto qui pensait que seul Lee était au courant de ses ébats de cette nuit.
- Ben avec ta petite démonstration d'hier... répondit Bee en faisant tourner sa main en direction du ciel. Et en plus tu as renvoyé Renge quand il est venu te voir sans même chercher à comprendre la raison de sa visite lui prétextant que tu voulais dormir.
- Non ne t'inquiète pas. Répondit Naruto soulagé que Lee ai pris l'initiative d'un tel mensonge. Je voulais juste être seul.
- Par contre je ne sais pas ce que tu as fait à notre Renge, mais il est bizarre depuis hier justement. Comme un gosse qui aurait fait une bêtise si tu vois le genre ! S'exclama Bee en rigolant.
- Je vais lui parler je pense...
- Ouais c'est une bonne idée parce que sinon il va rester comme ça quelques jours. Ahahah !!!

Naruto sourit à cette remarque et rejoignit Renge au sommet de son mât dans un saut agrémenté de quelques acrobaties inutiles mais revigorantes de bon matin. Il s'assit aux côté de son vieil ami ex-shinobi de Konoha et le regarda.

- Merci pour m'avoir couvert pour hier soir.
- …
- Tu veux peut-être qu'on en parle ?
- Naruto... Je ne suis pas un gamin. Je ne vais pas être choqué par quelques ébats sexuels.
- Tu me rassures. J'ai cru que j'allais devoir t'expliquer comment ça marchait ! S'exclama Naruto sur un ton moqueur.
- Très drôle... Par contre tu n'étais pas tout seul hier.
- C'est compliqué d'avoir un rapport sexuel lorsqu'on est seul. Répondit Naruto dans un petit rire.
- Non... Je veux dire qu'il y avait quelqu'un d'autre et que cette personne n'était pas Shion.
- …
- Rappelle toi de mes capacités...
- Oui je sais. Les yeux du coeur. En plus de ça tu as l'ouïe très fine.
- Qui était la fille avec toi hier soir ?
- Shion...
- Ne me ment pas !
- Laisse moi finir. Il y avait Shion... Et Hinata.
- …
- C'est bon maintenant tu peux me faire la morale si tu veux... termina Naruto avec un air boudeur.
- Je n'ai pas à te la faire. Moi ça ne me dérange pas. Lorsqu'on voyageait tous les huit, Shion, Guren, Yukimaru, Bee, Amaru, Hikaru, toi et moi. Il n'y a pas un soir où je ne t'ai pas entendu murmurer le prénom d'Hinata. Et juste après tu disais celui de Shion. Depuis le début tu aimes deux femmes. Si ces deux femmes t'aiment et qu'elles acceptent la situation dans laquelle vous étiez hier soir, alors ça me suffit. En fait je suis même en train de t'envier... C'est beau la force de la jeunesse...
- Ahahah ! Ça faisait longtemps que tu ne me l'avais pas faite celle-ci.
- Par contre je ne peux pas savoir comment les autres vont accueillir cette nouvelle. Tous ne seront pas autant compréhensifs que moi.
- Peut-être... Mais qu'ils l'acceptent ou non, ça ne changera en rien notre décision à tous les trois.
- Sage décision.
- Une dernière chose. On va se faire une petite réunion pour parler entre autres de ta rencontre avec Nibi. J'aimerais avoir quelques détails.

Après cette dernière parole accompagnée d'un de ses plus grands sourires, Naruto se laissa tomber à la renverse et se réceptionna souplement, aux côtés de Bee.

- Alors ?
- C'est bon. Il a les idées claires.
- Tu lui as expliqué comment faire les bébés ?
- …
- Alors ?
- Je croyais que tu avais cru à ce que Renge vous avait raconté hier soir.
- Tu sais Naruto. Je suis peut-être nul en Rap mais je ne suis pas idiot pour autant. Un homme qui ne veut pas être dérangé la nuit c'est qu'il a mieux à faire avec une belle blonde. Pas vrai ?
- Si tu savais...
- Ahahah ! T'as de la chance d'être aimé par une si belle femme !
- Ouais. Quoiqu'il en soit, on se fera une réunion pour parler de nos projets maintenant que nous sommes là. Rendez vous dans dix minutes dans la salle habituelle. Je te laisse le soin de prévenir les deux autres.
- Pas de problème.

Naruto sauta par dessus la rambarde et retourna dans ses appartements où il trouva ses deux amours en train de se faire des misères dans le lit et de rigoler aux éclats. Il ne fit pas un bruit et se cala dans un coin pour les regarder en douce.

Shion était coincée par une Hinata qui s'amusait à lui chatouiller le nombril avec sa langue. La blonde pleurait de rire et suppliait la brune d'arrêter. Hinata semblait prendre un malin plaisir à torturer la belle prêtresse de cette façon. Soudain, Shion souleva Hinata et se retrouva sur elle. Elle lui attrapa un pied et le chatouilla avec une mèche de ses cheveux. C'était maintenant au tour d'Hinata de rigoler sans pouvoir s'arrêter.
Ce spectacle faisait un effet tout autre à Naruto qui voyait les deux femmes de sa vie nues l'une sur l'autre prendre des positions plutôt excitantes. Ni tenant plus, il utilisa un peu de son chakra pour les soulever toutes les deux à un mètre du lit grâce à son affinité Futon. Les deux belles cessèrent immédiatement leur combat pour regarder celui qui les soulevait avec un vent si doux. Lorsqu'elles croisèrent le regard de Naruto et qu'elles virent le teint rouge de celui-ci, elles repartirent dans une crise de rire. Naruto exaspéré les relâcha d'un coup et elle retombèrent toutes les deux côte à côte sur le lit. Elle se levèrent après avoir repris leur sérieux et vinrent embrasser Naruto en même temps. Celui-ci ne put s'empêcher de penser à nouveau à son défunt parrain. «Ero-Sennin... Je ne sais pas si tu me vois ou si tu m'entends, mais j'espère que le paradis ressemble à ça pour toi et que tu t'amuses bien avec Tsunade-Baa-chan.»

- Les filles... Vous pourriez peut-être vous rhabiller ? Dit Naruto en se grattant la tête tout en regardant d'un oeil coquin les deux magnifiques femmes qu'il avait sous les yeux.
- On va aller prendre un bain d'abord. Pas vrai Hinata ?
- Oui. Par contre je vais devoir aller à l'académie juste après car on est en train de préparer le prochain semestre qui commencera dans trois jours.
- Pour ma part j'ai une réunion avec les généraux divins dans cinq minutes. Donc on se revoit après ça Shion. Hinata je passerai te voir dans la journée d'accord ?
- Oui Naruto.
- Mais je ne sais pas comment annoncer notre relation à nos amis... s'inquiéta Naruto. Pour l'instant, seul Renge est au courant.
- Pourquoi lui plus qu'un autre ? Demanda Shion.
- Parce qu'hier soir il voulait me parler mais quand il est arrivé devant notre porte, il a entendu certains bruits assez révélateurs. Et comme avec ses yeux du coeur il ressent les présences autour de lui...

Shion eût la même réaction que Naruto plus tôt en imaginant le pauvre Renge qui se retrouve dans cette situation. Hinata vira au rouge pivoine en sachant qu'un autre homme les avait entendu. Naruto déposa un baiser sur chacune des lèvres qui s'offraient à lui puis il sortit pour se rendre à sa réunion.

***

Naruto était assis à une table ronde. Renge à sa droite, Bee à sa gauche et Guren en face. Avant de commencer la réunion, il se remémora le jour où une telle ambition avait naquit en lui...

*** Trois ans plus tôt ***

Naruto ouvrit ses yeux, découvrant ainsi le paysage verdoyant qui composait maintenant son esprit. Il n'y avait pas un bruit, pas même une brise, juste une prairie sans fin avec un ciel sans nuages d'un bleu parfait. Il tourna sur lui-même et découvrit au loin la chaîne de montagnes qu'il avait aperçu lors de la première visite après que son esprit ait fusionné avec celui de Kyuubi.
Le blond fit un premier pas en direction de ces montagnes, seul élément qui venait rompre la monotonie du paysage irréel et sans fin. Il courait sans s'arrêter, perdant toute notion temporelle, ne se fixant que sur cet unique but. Il voulait parler avec Kyuubi, mais quand celui-ci reprit contact avec le blond, il lui avait dit qu'il devrait trouver le chemin par lui-même.

Naruto n'en pouvait plus. Il avait beau courir depuis un temps indéterminé, la montagne restait toujours au loin derrière l'horizon. Et en plus il ressentait de la fatigue à force de parcourir son esprit à toute allure. Il se laissa tomber au sol et contempla l'infinité du ciel. Il resta ainsi le temps que son esprit se repose. En se relevant, il sentit une roche sous sa main. «Etrange, pensa-t-il. Il n'y a que de la verdure sur un tapis de mousse depuis que je cours...» Il se retourna et découvrit avec stupéfaction que les montagnes étaient derrière lui, avec un immense fossé infranchissable séparant l'homme de son objectif.
Le blond en avait marre d'attendre et d'essayer de vaines tentatives, il ne craignait rien, après tout c'était son esprit. Alors il écarta les bras et se laissa tomber dans le vide. Sa chute se stoppa au bout de quelques secondes mais il ne toucha pas le sol pour autant. En ouvrant ses yeux, il découvrit avec surprise le lieu où le renard divin avait élu domicile. Une vallée d'une taille modeste entourée par les montagnes d'où s'écoulaient d'innombrables cascades se déversant dans un lac. Au centre de celui-ci se trouvait une île fleurie où trônait Kyuubi. Il rayonnait tel le soleil, son pelage rubis et ses mèches blanches emplissaient l'atmosphère d'une agréable lumière apaisante. Son regard aussi intense que celui de Naruto reflétait la sagesse même.
Naruto se sentit descendre et posa un pied sur la surface de l'eau. En quelques pas il se trouva face à celui qui l'accompagne depuis sa naissance.

- Alors tu y es parvenu Naruto...
- C'est pas dans mes habitudes d'abandonner ou de fuir si la situation n'est pas rassurante. Ça fait partie de mon Nindô !
- Détermination et courage... Tu n'as jamais cessé de courir en gardant toujours en tête ton objectif, et même si celui-ci était séparé par un obstacle infranchissable, tu t'es précipité à l'intérieur pour parvenir à tes fins. C'était la clé pour parvenir jusqu'à moi.
- On peut aussi appelé ça l'idiotie !!! s'exclama la voix d'un homme.
- Ne t'en mêle pas Yondaime ! S'exclama Kyuubi contrarié de l'intervention de celui qui l'a scellé en Naruto.
- Papa ? Demanda le blond avec un petit sourire. Tu es toujours là ?
- Bien sûr Naruto. Mais je ne peux pas quitter le temple dans lequel je vis. C'est pour ça que je communique de cette façon !
- Un temple ?
- Ce sera à toi de le trouver ! Mais il n'y aura pas d'épreuves sans intérêt comme notre ami commun en a fait ! N'est-ce pas très cher ?
- Namikaze !!! Si je pouvais quitter cette vallée je t'aurais bouffer depuis longtemps ! Tes blagues salaces m'irritent depuis une semaine ! Je commence même à regretté la fusion avec le petit !

Naruto explosa de rire en voyant son père, un héros de légende, et le renard divin s'embrouiller avec de telles bêtises. Sa crise de rire eu pour effet de détendre l'atmosphère.

- Alors ? Demanda-t-il. De quoi voulais-tu me parler ?
- Je voulais savoir ce que tu comptais faire maintenant que tu as retrouvé la mémoire ?
- Et bien après la guérison de Lee, j'imagine qu'on retournera au village.
- Choix peu judicieux. Dit Kyuubi. Tu n'es pas sans savoir que l'Akatsuki est toujours active, Konoha s'est séparée en deux et les relations entre les villages cachés n'a presque jamais été aussi mal en point.
- Oui je sais bien mais que veux-tu que je fasse ? Je n'ai pas le bras assez long !
- Le monde est vaste Naruto. Tout ne se résume pas seulement aux nations shinobis qui sont bien jeunes en comparaison du reste du monde.
- Il dit vrai Naruto. Compléta Minato. J'ai eu l'occasion une fois dans ma courte vie de découvrir un autre peuple.
- Mais je ne vois toujours pas en quoi ça me concerne.
- Tu l'as dit toi-même. Tu n'as pas le statut suffisant pour influencer sur la paix des nations.
- Oui mais...
- Ecoutes-le jusqu'au bout Naruto. Je pense sincèrement que sa proposition va te plaire. Le coupa son père.
- Parcours le monde et rencontre des gens ! Rassembles des personnes de confiance autour de toi. Traverses l'océan s'il le faut. Trouves une nation décadente et donnes lui la splendeur quelle a toujours désirée. Et quand tu seras à la tête de ce nouveau pays, retournes voir tes amis et apportes la solution à leurs problèmes. Un village Ninja allié avec un pays d'un autre continent aurait une force de persuasion bien plus importante que les autres.
- Donc si j'ai bien compris... Vous voulez que je fonde mon propre pays ?
- Exactement ! Répondit le Yondaime.
- Mais où pourrais-je trouver des hommes de confiance ?
- Tu connais beaucoup de gens Naruto. Tu as beaucoup d'amis dispersés dans ce continent. Le plan a commencé dès ta rencontre avec Rock Lee. Peu après tu as retrouvé Amaru. Tu as aussi Shion.
- Forces le destin Naruto ! S'exclama la voix de Minato. Fais appel à tes souvenirs ! Ressens ce qui t'entoure ! Et laisses-toi guider. Tu es la force qui fait tourner la roue de ta destinée !
- Mais pour accomplir un tel projet, il faut avant tout que les gens croient en moi. Je n'ai pas la force nécessaire pour cela !
- Nous allons te la donner Naruto ! S'exclama Kyuubi. Ta force déjà supérieure à beaucoup de Ninjas, nous allons t'aider à l'augmenter. A devenir encore plus fort !
- L'entraînement sera pour un autre jour Naruto. Dit son père. Mais tu deviendras un symbole, puis un leader. Et quand tout sera rentré dans l'ordre, tu pourras passer les rênes du pouvoir à un autre que toi afin que tu puisses accomplir ton rêve !
- Devenir le plus grand de tous les Hokage !!! S'exclama Kyuubi.
- Tu es fils de Hokage ! Mon fils ! Tu es un héritier légitime au poste ! Tu es prince de sang de Konoha ! Sois-en fier Naruto !!! Résonna la voix de Minato.

*** Retour dans le présent ***

- Naruto ? Demanda Guren.
- Quoi ?! S'exclama le blond émergeant de son souvenir.
- Alors ? Qu'est-ce que tu comptes faire ? Continua-t-elle.
- Et bien on entre dans la phase finale et aussi la moins facile du plan. Il faut éliminer les obstacles qui entravent la paix entre les nations Ninjas. Et pour ça, il n'y a que deux solutions. Reconquérir Konoha et exterminer l'Akatsuki.
- Le conseil de Namikaze no Sato nous a donné un rapport détaillé des membres supposés de l'Akatsuki à Sélène... dit Renge en tendant un rouleau à Naruto qui se mit à le lire.
- Pain avec son ange protecteur, l'informateur et espion tête d'épines, face de poisson, l'abruti intangible... Hidan l'immortel ?! Il a été extirpé de sa prison ? Ensuite... Les trois qui se sont battus contre les cinq dragons, un trio nommé Taka agissant sous les ordres de... Impossible !
- Qu'y a-t-il Naruto ? Demanda Guren.
- Uchiwa Sasuke... résonna la voix de Renge.
- C'est lui qui a failli me capturer ! S'exclama Bee. Cet enfoiré au Sharingan avec ses flammes noires ! Lui j'en fais mon affaire !
- Non ! S'exclama Naruto. C'est moi qui me chargerais de lui. Personnellement ! Sasuke a fait son choix. Il subira le même sort que les autres...
- Il faudra quand même se méfier. Dit Bee. Apparemment ils ont une réserve de chakra démesurée !
- Ils ont dû trouver un moyen de se connecter avec l'immense ressource de chakra qu'ils possèdent.
- Les Bijuu... souffla Bee.
- Qu'ils puissent les invoquer n'est pas un problème en soi. Continua Naruto. Mais s'ils maîtrisent la technique pour sceller les Bijuu dans le corps d'un homme... Alors ils seront sept Jinchuuriki et ça, ça pourrait vite devenir compromettant.
- J'ai plutôt peur qu'ils puisent dans la puissance des Bijuu pour créer un Kinjutsu qui puisse détruire un pays entier... s'inquiéta Guren.
- Je pense que si c'était leur plan à l'origine, alors ils l'auraient concrétisé depuis longtemps... dit Renge. Comme il leur manque Hachibi et Kyuubi, ils doivent avoir un problème d'équilibre entre les sept démons. J'imagine que la solution de Naruto est bien plus plausible et cohérente.
- Ce qui est encore plus inquiétant c'est qu'ils ont pris le pouvoir aux mains du Tsuchikage afin d'être au sommet à Iwa no Kuni. Rajouta Naruto en joignant ses mains. Ils possèdent dorénavant une véritable petite armée. De notre côté, nous avons la garde personnelle de Shion qui sont tous de valeureux combattants, les cinq dragons, nous quatre et on pourra sûrement compter sur les meilleurs Shinobis de Namikaze no Sato.
- Ce qui en soit est déjà pas mal ! Dit Bee.
- Oui. Poursuivit Guren. En plus on devrait bientôt avoir une réponse de la princesse du pays des neiges, Koyuki-hime. Si on peut compter sur ses troupes ça nous fera un excellent soutient d'au moins un millier d'hommes.
- Rajoute à cela les Samouraïs du pays du fer si tu arrives à les convaincre... Nous avons clairement l'avantage ! Résonna la voix de Renge.
- Sauf si...
- …
- Sauf si quoi ? Demanda Bee.
- Si jamais NéoKonoha est de mèche avec l'Akatsuki, ça pourrait vite devenir très compliqué.
- Même avec ça je pense qu'on mène largement ! S'exclama Guren.
- Il reste une inconnue à tout ça... souffla Naruto en s'appuyant sur son dossier.
- Laquelle ?
- Kabuto !
- L'assistant d'Orochimaru ? Demanda Guren surprise. Pourquoi parles-tu de lui ? Il est inoffensif sans son maître. Comme un chien égaré !
- Il a greffé les restes du serpent sur son propre corps et avait commencé une mutation quand je l'ai croisé lorsque j'avais seize ans. Je ne pense pas qu'il soit mort des suites de cette fusion. Il était plutôt bon en médecine chirurgicale. J'imagine qu'il attend dans l'ombre une opportunité pour plongé le monde dans le chaos.
- De toute façon dans le pire des cas il y a toujours le projet d'Hikaru et de Yukimaru. Dit Guren en haussant les épaules.
- C'est une arme de destruction massive ! S'exclama Naruto. Si j'ai toléré ce projet c'est uniquement parce que Shion me l'a demandé. Mais je ne tolère pas ce genre de méthodes.
- Certains de tes jutsu sont pas loin de ça pourtant. Répliqua Bee en pointant Naruto de son index droit.
- De toute façon ce débat n'est pas d'actualité... dit sèchement Renge mettant fin aux divergences de propos. Naruto, que penses-tu de l'ordre de nos priorités ?
- Avant cela, avez-vous des informations sur la situation à Suna ?
- Oui... répondit Renge en sortant un deuxième parchemin. Mais ça ne va pas te plaire...
- Alors... commença Naruto. Un mariage politique a été signé entre Suna et Kumo, un certain Darui a épousé Sabaku no Temari...
- Je l'ai bien connu ! Coupa Bee. C'était l'héritier d'un clan issu de la noblesse de Kumo, un blasé qui faisait partie de la garde rapprochée de mon frère.
- Ensuite... continua Naruto visiblement contrarié par cette nouvelle. Sabaku no Kankuro a intégré les forces militaires de Kiri en guise de preuve de la confiance du Kazekage envers ses homologues. Et pour finir, Sabaku no Gaara a été destitué de son poste sois disant parce que ses décisions mettaient le peuple en danger ! Suite à cela il a déserté Suna !!! C'est pas possible ! En cachant ces magouilles derrière des excuses politiques, le conseil de Suna a divisé les descendants du Yondaime Kazekage ! C'est pas vrai !!! Merde !

Naruto s'était levé et avait envoyé valser sa chaise contre le mur, faisant sursauter Bee et Guren.

- Alors ? Demanda calmement Renge. Que vas-tu décider ?
- On ira rétablir l'ordre et la justice à Suna, et l'Akatsuki viendra après ça !
- D'accord...
- Mais en premier lieu, je vais me rendre à Konoha ! Il est temps d'entrer en scène !



Alors ?
Je tiens à remercier tous ceux qui me lisent ainsi que ceux qui me laissent des commentaires !
A la prochaine !




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 [ 16 ] 17 18 19 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: