Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Uzumaki Naruto Monogatari - Premier Âge - La guerre des Bijuus

Un peu plus de huit ans se sont écoulés depuis l'attaque de Pein, Naruto est déclaré mort et Danzou a pris le pouvoir. Le village s'est séparé en deux, NéoKonoha sous les ordres de Danzou, Rokudaime Hokage. Et Namikaze no Sato là où sont réunis tous les ninjas qui luttent contre la tyrannie de Danzou. La paix dans le monde Shinobi ne tient qu'à un fil mais un nouvel espoir va venir prêter main forte aux nations Ninjas et empêcher le monde de sombrer sous la menace de l'Akatsuki...
Classé: -16D | Spoil | Fantasie | Mots: 93146 | Comments: 120 | Favs: 190
Version imprimable
Aller au
ChibakuTensei (Masculin), le 08/02/2010
Salut salut ! Et voici le quinzième chapitre rien que pour vos yeux ! Chapitre qui a eu beaucoup de succès sur Fanfic.fr.
Savourez, c'est le plus long que j'ai écris jusqu'à maintenant !
Bonne lecture.




Chapitre 15: Les Héritiers



Dans une prairie calme et verdoyante située derrière les falaises de Namikaze no Sato, des cris de joie d'enfants vinrent rompre la tranquillité qui emplissait ce lieu avant leur arrivée. Au pied du seul arbre se trouvant au milieu de cette étendue de verdure, douze enfants âgés d'environs huit ans se tenaient en cercle autour de deux adultes. Une femme brune aux yeux couleur de perle et un homme blond torse nu.

- Montrez-nous vos techniques Naruto-sama ! Cria un des enfants.
- On se calme. Répondit doucement le blond. Je vais vous montrer quelque chose que vous n'avez jamais vu !
- Ouais ! S'exclama une fillette.
- Trop bien ! Poursuivit un garçon.
- Naruto-kun. Coupa Hinata. Tu devrais peut-être éviter de dévoiler ton répertoire Ninjutsu si facilement ?
- Quel mal y a-t-il à montrer deux ou trois techniques ? Répondit le principal concerné en adressant un clin d'oeil à la belle.
- Oui Hinata-Senseï ! De toute façon on va rien dire aux méchants ! Pas vrai vous autres ?
- Ouais !!!
- Puisque j'ai votre confiance, je pense pouvoir vous montrer quelques Jutsu en toute tranquillité. Dit Naruto avec un grand sourire. Bien !

A ces mots, Naruto, qui était assis en tailleur lui aussi, s'éleva à un mètre du sol, porté par une force invisible. Les enfants n'en croyaient pas leurs yeux, ils avaient devant eux un homme capable de voler. Ils se levèrent tous et s'écartèrent pour laisser plus de place à Naruto. Hinata aussi recula et s'appuya contre le tronc de l'arbre.
Naruto allongea ses membres et se déplaça de quelques mètres en passant au dessus de ses spectateurs. Puis il prit une impulsion et s'envola à toute vitesse, tournoyant dans les airs en domptant le vent. Les enfants criaient d'excitation devant la démonstration et ça, Naruto adorait. Il descendit en piqué, accéléra de nouveau et son corps se recouvrit de lumière après cela. Les enfants sentirent un vent chaud et puissant les pousser quand le blond redressa au dessus d'eux pour monter cette fois dans les nuages. Il disparut quelques secondes aux yeux des enfants mais réapparut très vite dans une puissante explosion qui balaya tous les nuages qui se trouvaient jusqu'à l'horizon. Des gerbes de lumières partirent dans toutes les directions et Naruto tomba en direction du sol dans une chute libre accompagnée d'un jet de feu qui tournait en spirale autour de lui. Il se stoppa à un mètre du sol dans un vent chaud et apaisant. Naruto fit quelques pas dans les airs comme s'il descendait un escalier invisible puis ses pieds touchèrent enfin le sol, mettant ainsi fin à la démonstration.
Il regarda toute la petite troupe avec un grand sourire puis les salua comme un artiste à la fin de son spectacle. Tous les enfants hurlèrent leurs joie en courant en cercle autour de Naruto. Certains disaient qu'ils voulaient apprendre cette technique, d'autres qu'il était simplement super fort. Hinata se rapprocha elle aussi puis regarda Naruto avec une grande admiration. C'est vrai qu'elle l'avait vu voler deux fois déjà, mais elle n'avait pas pris le temps d'observer ce phénomène. Avec son Byakugan elle avait ainsi pu analyser à peu près le fonctionnement de la technique.

- C'est très impressionnant Naruto. Dit-elle. A ce que je vois tu ne m'as pas menti lorsque tu m'as parlé de ta maîtrise parfaite de ton élément, le Fuuton. En plus de cela tu rajoutes un peu de Katon pour jouer avec les courants ascendants et ainsi prendre de la vitesse. C'est une technique qui m'a l'air tout simplement presque impossible à utiliser comme tu le fais.
- Tu as tout à fait raison Hinata. Fuuton et Katon me permettent de voler et ce à très grande vitesse, moyennant une certaine consommation de chakra. Tout en disant cela, il s'était tourné vers les douze visages plein d'admiration qui le regardaient. Alors les enfants, c'est cool pas vrai ?
- C'est trop bien ! Vous êtes vraiment trop fort !
- Vous pouvez me l'apprendre ?
- Hahaha ! Désolé mais une telle technique n'est pas réalisable pour quelqu'un d'aussi jeune. De plus tu ne sais même pas quel est ton élément. Dit Naruto en ébouriffant les cheveux du petit garçon qui avait posé la question. Et pour finir il faut une très grande réserve de chakra sinon l'utilisation de cette technique épuise avant même un affrontement.
- Ah bon... C'est dommage.
- Non, justement c'est ça qui est intéressant dans le Ninjutsu. Dit Hinata. Grandir, apprendre, découvrir, développer et se confronter à d'autres. Comme tes aînés avant toi, tes parents et tes ancêtres, tu apprendras les techniques de ta famille et tu les amélioreras pour ensuite léguer cet héritage quand tu seras père. C'est un cycle sans fin qui perdure depuis les débuts de la création du monde Shinobi.
- C'est vrai que vous, Hinata-senseï, vous avez votre Byakugan hérité de votre clan !
- Tout à fait. Répondit la concernée avec un grand sourire.
- Et vous Naruto-sama ! C'est votre papa et votre maman qui vous ont appris à voler ?
- Keichi ! S'exclama Hinata. Ne pose pas de questions...
- C'est bon Hinata ! Coupa Naruto en s'agenouillant devant le nommé Keichi. Il n'y a pas de problèmes, ça ne me dérange pas...
- J'ai dit quelque chose de mal ?
- Non ne t'inquiète pas. Répondit le blond en posant sa main sur l'épaule du jeune garçon. En fait, je n'ai pas connu mes parents de leur vivant. Je suis né orphelin sans savoir qui étaient mon père et ma mère. J'étais parfaitement nul à l'académie et je n'étais doué en rien, sauf pour faire des bêtises et embêter mon professeur. C'est par hasard que j'ai appris ce qui devint ensuite ma technique fétiche, le Kage Bunshin no jutsu. Plus tard j'ai appris une technique que mon père avait créé, même si je ne savais pas encore que c'était lui.
- Donc finalement vous aussi avez hérité d'une des techniques de votre famille ?
- Oui. Répondit le blond avec un grand sourire. A douze ans j'ai appris cette technique de rang A que j'ai ensuite amélioré à seize ans en technique de rang S !
- Une technique de rang A quand vous aviez douze ans ?! Mais vous étiez super fort ?! S'exclama une fille brune avec des lunettes.
- Vous pouvez nous la montrer ? Demandèrent quelques enfants d'une même voix.
- Bien sûr. Répondit Naruto. Mais vous ne le répétez à personne d'accord ?
- Oui !

Suite à cela Naruto recula pour que tous les enfants puissent découvrir le Rasengan. Il leva sa main paume tournée vers le ciel, d'un coup vif et puissant qui fit sursauté les douze curieux qui le regardaient. Hinata regarda avec attention car elle devinait parfaitement ce que Naruto comptait montrer aux enfants, mais elle savait qu'à l'origine il devait utiliser un Kage Bunshin pour l'aider dans sa tache.
Le chakra apparu d'un coup dans la paume du blond, provocant un léger flash de lumière immédiatement suivit d'un léger bruit qui indiquait clairement que la sphère de chakra tournait sur elle-même.
Les enfants regardaient tous ce phénomène sceptiques puis le petit Keichi prit la parole.

- Et c'est tout ?
- C'est vrai que c'est pas très impressionnant. Poursuivit une petite blonde.

Naruto sourit à ces deux remarques qui lui rappelaient exactement ce qu'il avait pensé la première fois que l'ermite pervers lui avait montré le jutsu. Enfin ça c'était cinq secondes avant qu'il ne l'utilise contre un bandit de bas étage.

- Les enfants. Dit Hinata qui s'était rapprochée de Naruto. Il ne faut jamais se fier aux apparences. N'importe quel homme qui se prendrait un coup avec ce jutsu succomberait certainement avant que sa tête ne touche le sol, les plus robustes ne résisteraient pas longtemps suite aux blessures reçues.
- C'est vrai ? Demanda une petite voix qui s'éleva parmi les douze têtes curieuses.
- Bien sûr !!! s'exclama Naruto à la surprise de tous. Maintenant !

A ces mots, les spectateurs virent un deuxième Naruto sauter d'une branche de l'arbre et se jeter en courant sur l'original.

- Regardez ça les enfants ! RASENGAN ! Cria Naruto en frappant son clone avec la sphère de chakra.

Le choc produisit une onde de choc alors que la sphère s'enfonçait rapidement dans l'abdomen du clone. Celui-ci fut projeté une trentaine de mètres plus loin en tourbillonnant sur lui-même à une vitesse folle et disparu dans une explosion de fumée. Puis un deuxième clone apparu derrière une colline au loin et se dirigeait lui aussi vers le blond à grande vitesse.
Naruto réitéra sa technique mais cette fois, le son qu'elle produisit était tellement aigu que plusieurs enfants, surpris, bouchèrent leurs oreilles. On pouvait clairement voir un chakra bien plus compact et puissant tournoyer dans la main du blond. «Fuuton...» pensa à ce moment-là Hinata, surprise devant la rapidité et la facilité avec laquelle l'amour de sa vie matérialisait la sphère. Celui-ci prit une puissante impulsion sur son pied gauche et tourna sur lui-même tout en criant le nom de sa technique.

- FUUTON ! NAGAREBOSHI RASENGAN ! (Elément de vent ! L'étoile filante à la sphère tourbillonnante !)

En achevant le nom de sa technique, il lâcha la sphère qui partit à toute vitesse sur le clone en emportant avec elle toute trace d'oxygène dans la zone où se trouvaient Naruto et ses spectateurs. Le sifflement strident dura deux secondes avant que le jutsu n'entre en collision avec le Kage Bunshin qui explosa après avoir eu le thorax transpercé. La technique poursuivit sa course pendant quelques mètres puis monta dans le ciel à toute vitesse où elle disparu dans un scintillement lointain.
L'air combla le vide qui venait de se créer puis le silence emplit la vallée, jusqu'à ce que les petits se remettent de leurs émotions.

- Ouah... souffla la petite blonde.
- Mais c'est trop cool cette technique !!!
- Je veux apprendre la même !
- Calmez-vous les enfants... souffla Naruto en se tenant le ventre.
- Retour d'expérience ? Demanda Hinata avec un sourire moqueur.
- C'est pas tous les jours que je ferais ça ! Répondit le blond avec un grand sourire. D'autant plus que j'avais jamais testé avec le Nagareboshi jusqu'à aujourd'hui. C'est assez violent...
- C'est assez violent ? Répéta Hinata avec une voix pleine d'ironie. Naruto ! N'importe qui serait mort ! Cette technique est impressionnante ! Rapide et précise.
- Hehehe. Rigola le blond pour toute réponse en affichant son plus grand sourire et en se grattant la tête. Bon ! On passe à l'étape supérieure ! S'écria Naruto après avoir regarder les enfants aux regards avides de nouveautés.
- Quoi ?! S'exclama la belle Hyuuga. Tu ne vas quand même pas leur montrer un jutsu plus dangereux que celui-ci ?!
- Bien sûr que si ! Regardez les enfants ! Et voyez... La puissance à l'état pur, la fureur du vent céleste, la rage qui hurle en moi... Contemplez la peur en face et ne l'oubliez jamais... Car un jour ou l'autre, vous devrez l'affronter ou bien faire d'elle votre alliée !

Naruto fit un bond en arrière de plusieurs mètres et allongea son bras droit en parallèle au sol, la paume de sa main regardant le ciel sans nuages. Hinata ordonna aux enfants de reculer le plus loin possible pendant qu'un Rasengan se formait dans la main de Naruto. Soudain, une pression énorme s'abattit sur tout la prairie, forçant Naruto à plier légèrement ses jambes et à vouter son dos. Il leva sa main au dessus de sa tête et un Rasengan beaucoup plus gros que les précédents se forma.
«C'est la technique qu'il a utilisé contre Pain...» pensa Hinata en tenant ses cheveux qui battaient violemment au gré du vent émanant de Naruto. «Non ! C'est encore autre chose !»
Dans la main de Naruto se tenait un immense Rasengan avec quatre ailes tournoyantes essentiellement constituées de vent. Le son que produisait la technique était encore plus intense que celle d'avant. Et comme pour confirmer les dires d'Hinata, la sphère commença peu à peu à changer de couleur et passa du bleu ciel au jaune or couleur des blés. Une chaleur étouffante se dégageait de la technique Naruto et emplissait l'air, asséchant toute trace d'humidité dans la prairie. La sphère se compacta soudainement en une demi-seconde et laissa place à une balle de lumière pas plus grosse qu'un oeil dans la paume du blond. Pendant trois secondes, il ferma sa main sur la technique, trois secondes où plus aucun bruit ne se fit entendre. Et soudain, il ouvrit sa paume et relâcha toute la pression qu'il avait accumulé jusque là. Un immense rayon de chakra aux teintes bleu et or explosa et monta au ciel, formant une colonne de lumière inondant l'air de sa chaleur réconfortante et baignant le regard de tous de sa lueur divine. Le son que produisit ce jutsu était tellement fort que même la terre trembla sous ses vibrations. Le ciel de nature bleue était maintenant une immense toile animée aux couleurs divines qui dansaient sous l'effet du jutsu.
Puis tout cessa, le vent redevint frais comme une journée d'automne, le ciel retrouva sa couleur de toujours et le silence retrouva sa place dans la vallée. Naruto laissa son bras retomber le long de son corps et dit le nom de cette technique dans un grand sourire.

- FUUTON ! KAMIKOKYUU NO JUTSU ! (Elément de vent ! Technique du souffle divin !)

***

Les cinq membres du conseil de Namikaze no Sato se promenaient dans les rues en ce milieu d’après-midi, profitant de ce temps libre pour saluer les commerçants et artisans qui permettaient à la communauté de vivre dans un confort appréciable. Arrivés vers la grande place, ils virent la haute prêtresse Shion accompagnée de deux personnes qui leurs étaient encore inconnues. «Enfin pas tant que ça. A ce que je vois Naruto a retrouvé une vieille connaissance.» pensa Yamato en reconnaissant Guren.
Quelques villageois se trouvaient autour des trois figures charismatiques qui venaient de l’autre côté de l’océan. Le seul homme du groupe, à la peau bronzée, s’amusait avec deux petits qui lui tournaient autour. Il affichait un immense sourire étincelant de bonheur. KillerBee adorait être au contact des enfants et tous ses proches le savaient, ce qui ne les empêchaient pas de regarder avec tendresse ce moment de bonheur. Shion discutait avec les villageois sans gêne et répondait à toutes les questions sans aucune distinction de statut. Certains lui racontaient comment Naruto avait sauvé leur village, d’autres la félicitaient pour l’initiative de créer une alliance avec certaines nations Ninja. Guren ne disait pas un mot, se contentant juste de faire comprendre aux hommes qui la regardaient qu’elle n’était pas facile à courtiser.
Le conseil regardait cette scène avec beaucoup de plaisir, constatant que leurs nouveaux alliés étaient vraiment des gens au fond très simple, malgré leur passé tortueux. Ils se rapprochèrent du groupe et à leur vue, tous les villageois les saluèrent avec un grand sourire et la politesse qui leur était dû. Shion leur adressa un sourire en guise de bonjour mais Guren et Bee s’inclinèrent dans un salut militaire parfait. Yamato s’avança et fit les présentations des quatre autres membres ainsi que de lui-même ; présentation que leur rendit Shion en dénommant les deux généraux divins.

- C’est un honneur de rencontrer de tels combattants. Dit Yamato.
- Tout l’honneur est pour nous. Répondit Bee en tendant sa main droite que Yamato s’empressa d’empoigner.
- En tout cas, Naruto nous a réservé bien des surprises. Continua le porte-parole du conseil tout en poursuivant la promenade avec le conseil et leurs trois hôtes. Je ne pensais pas revoir un jour l’unique et redoutable utilisatrice du Shôton.
- Nous sommes-nous déjà affronté par le passé ? interrogeât Guren visiblement surprise que Yamato la connaisse.
- J’étais un des deux commandants lors de la mission de la capture de Sanbi. Répondit-il avec un grand sourire.
- Quoi ?! Mais… Est-ce que par hasard vous seriez l’utilisateur de Mokuton ?
- C’est bien moi.
- Ça alors ! Je ne vous avais pas reconnu à cause de votre tenue.
- C’est vrai que celle-ci change de mes vêtements de combat… Mais je n’ai pas rangé les armes pour autant. Quoi qu’il en soit j’apprécie grandement de voir qu’une Kunoichi telle que vous fait partie des proches de Naruto. Savoir qu’une personne si puissante est notre alliée est vraiment rassurant, surtout lorsque les relations des villages cachés se dégradent de plus en plus.
- Yamato-san. Intervint Shion. Parmi les trois généraux divins, Guren est en troisième position. Cela vous donne un aperçu de leur puissance ainsi que celle de Naruto qui est un cran au dessus.
- Sachant que je me suis nettement améliorée en douze ans ! termina la manipulatrice de cristal.
- Mais et vous alors ? demanda Shikaku en se tournant vers Bee.
- Moi ? Je suis le premier et ça personne ne peut le nier. Oh Yeah ! Baby !
- KillerBee, malgré son horrible passion pour le rap, est le plus fort de nous trois. Dit Guren en donnant un coup sur la tête du rappeur pour qu’il se taise. Mais Renge est très fort lui aussi sauf qu’il ne possède pas de Bijuu.
- Comment ?! s’exclamèrent les membres du conseil.
- Je suis le Jinchuuriki de Hachibi. Répondit calmement Bee. Naruto et moi ne sommes plus que deux. Tous les autres Bijuu sont aux mains de l’Akatsuki. Et hormis Sabaku no Gaara, Naruto et moi, aucun autre réceptacle n’est encore vivant.
- Comme vous le voyez nous ne vous cacherons aucun secret. Continua Shion en regardant sérieusement les membres du conseil. Et…

Mais elle ne put continuer qu’une explosion retentit derrière les falaises. Le ciel se teinta d’une lumière bleutée agrémentée d’une aurore de feu dansant au gré d’un vent puissant, spectacle pour les yeux qui fascina toutes les personnes présentes dans le village. Mais qui fit tout de suite monter une angoisse terrible dans le cœur des habitants qui se remémorèrent tous la destruction de leur village par Pain il y a douze ans de cela. Voyant l’inquiétude se dessiner sur les regards, Shion demanda à KillerBee de rassurer la population en lui donnant quelques précisions.

- Que personne ne s’inquiète ! Il s’agit juste d’une démonstration de force de Naruto ! Faites passer le message car il n’y a rien à craindre ! Il se trouve dans une prairie avec Hinata Hyuuga et une douzaine d’enfants qui ont la chance de voir une petite démonstration !

A l’entente du nom de leur héros, tous les regards redevinrent calmes et rassurés. Shion se tourna vers le conseil avec un grand sourire, sachant parfaitement que l’un d’eux allait lui parler.

- Ma fille ?! s’exclama Hiashi avec une pointe d’amusement. C’est la deuxième fois qu’elle est aux premières loges. Mais comment saviez vous tout cela Shion-sama ?
- Je n'ai pas été la haute prêtresse de Oni no Kuni pour rien. Je possède un don de prescience qui me permet de voir avec plus ou moins de précisions l’avenir. Mais pour ce genre de cas, mon don ne se trompe jamais. Par contre pour ce qui est de prédire la mort de quelqu’un, ceci est un art bien plus subtil que ce que j’imaginais avant que je ne rencontre Naruto.
- Comment cela ? demanda Ibiki intrigué par cette révélation.
- Et bien l’avenir se compose d’une infinité de chemins qui ont tous un même point en commun ; nous ! Ce sont les actions que nous faisons, les décisions et les choix qui s’imposent à nous ainsi que notre propre vision de la vie qui influencent l’avenir. Le futur n’est pas figé et ne cesse de changer en fonction des actions de chacun. Souvenez-vous-en. Sur ce, je vais vous laisser car je dois rejoindre Naruto avant que les cinq Dragons et Renge ne reviennent de leur mission. Bee, Guren, rentrez au navire et voyez avec Hikaru s'il a fini les améliorations des systèmes de navigation.
- Très bien, Shion-sama ! Messieurs les membres du conseil !

Les deux généraux disparurent dans un nuage de fumée après avoir salué les cinq conseillés du village et récupéré la tenue de Naruto que Shion portait depuis l'affrontement dans l'arène. Les cinq de Namikaze no Sato saluèrent à leur tour la haute prêtresse puis ils retournèrent à leur bureau car quelques équipes devraient revenir de mission incessamment sous peu. Shion se dirigea vers un chemin passant entre les falaises pour rejoindre son aimé.

***

Plus loin dans le village, un jeune homme fut tiré de ses rêveries par un bruit assez puissant qui ressemblait beaucoup à une explosion. Il entrouvrit les yeux et découvrit un grand blanc lumineux, l’aveuglant assez violemment. Il referma ses yeux en étouffant sa douleur. Il attendit quelques secondes puis recommença plus lentement cette fois-ci. Il découvrit ainsi un plafond et des murs entièrement blancs, une seule fenêtre encadrée de deux rideaux couleur crème laissait pénétrer la lumière du jour dans la petite pièce. Le jeune homme regarda avec plus d’attention d’autres détails et remarqua que le lit sur lequel il était couché n’était pas le sien, qu’une perfusion était reliée à son bras droit et qu’un vase remplit de fleurs était posé sur une table de nuit.

- Hôpital… souffla-t-il avec une voix fatiguée.

Puis tout lui revint comme une évidence. La mission a Iwa, la découverte sur la mort du Tsuchikage, l’Akatsuki, le combat et la fuite. Il avait échoué... Il avait fuit devant ceux qui ont tué son oncle… Ceux qui ont tué son modèle !

- Ceux qui ont détruit mon village !!! hurla-t-il sans se rendre compte que ses pensées avaient rejoint ses paroles. Ces salopards ! Ils vont me le payer !

Il se leva d’un bond mais perdit l’équilibre et tomba par terre, arracha la perfusion et fit tomber le vase de fleurs qui se brisa au sol. Deux infirmières entrèrent en courant pour voir ce qu’il se passait et furent surprises de voir le patient au sol en train de taper du poing le carrelage. Elles voulurent l’arrêter mais rien n’y faisait ; à chaque coup donné, une giclée de sang venait salir le sol et le sol se fissurait de plus en plus. Jusqu’à ce que le carreau ne cède dans un bruit mélangé de faïence brisée et d’os cassé.
Le patient s’était arrêté après ça, ne sentant plus les os des doigts de sa main droite. Il sentit des bras le relever et le pousser sur le lit pour qu’il s’asseye. Il releva son visage et vit les deux infirmières occupées à nettoyer le bazar qu’il venait de mettre et à soigner sa main. Il ne pensait actuellement plus rien, trouvant que son comportement était immature et inutile. La honte le gagna bien vite quand il vit une femme aux cheveux roses entrer dans la chambre accompagnée d’une belle Hyuuga.

- Hanabi-chan, Sakura-san… Je… Désolé. M’emporter comme ça c’est ridicule, je le sais bien… Mais j’ai perdu contre ces types… Ces odieux criminels qui sont la source de tellement de malheurs… Et je m’en veux…

Sakura sourit devant le jeune homme qui leur parlait à cœur ouvert. Puis elle poussa Hanabi à le rejoindre. La seconde fille de Hiashi était tout aussi belle que sa grande sœur mais tout aussi différente. Ses cheveux, de la même couleur que sa sœur, étaient très courts, coiffés au carré mais avec des mèches folles parsemées sur toute la chevelure. Elle était habillée d’un pantalon moulant bleu marine avec des bottes hautes ninja, une veste blanche avec un grand décolleté qui laissait entrevoir une protection en maille et des grandes manches qui cachaient ses mains. On pouvait voir dans le dos le symbole du Yin et du Yang. Une ceinture en cuir simple resserrait l’ensemble et dévoilait ainsi la taille fine de la deuxième héritière Hyuuga.
Celle-ci s’assit à côté du jeune patient et essaya de capturer son regard mais celui-ci la fuyait du mieux qu’il pouvait. En voyant l’air triste que son compagnon d’arme affichait, elle ne put s’empêcher de ressasser tout un tas de souvenirs.

Son retour avec son père au village qui venait d’être détruit par l’Akatsuki, les cris et les pleurs de ceux qui avaient perdus un être aimé, la douleur qu’elle ressentit quand elle vit sa sœur et tous ses amis pleurer la mort de Naruto, l’annonce de la mort de Tsunade, la prise de pouvoir de Danzou, le soir où son père est venu la réveiller pour fuir avec la moitié des villageois, la construction de leur nouveau village caché, l’entrainement acharné qu’elle a suivit avec son cousin et sa soeur, la première fois qu’elle l’a vu lui en train de s’entrainer en secret, la première mission qu’ils ont effectué tous les deux dans leur nouvelle équipe, toutes les déclarations d’amour qu’il lui a fait et qu’elle a refusé, le jour où elle a accepté de sortir au restaurant avec lui, le jour où il lui a dévoilé toute la peine qu’il ressentait depuis la mort de son modèle, leur premier baiser, leur première nuit d’amour, la première fois qu’elle l’a présenté à son père, et la première fois qu’il lui a sauvé la vie contre l’Akatsuki sans tenir compte de son propre corps… Cet homme qu’elle aime pour ce qu’il est, pour son amour des autres et sa joie de vivre comme Naruto. Cet homme âgé de vingt-quatre ans et qui est l’héritier direct de feu le troisième Hokage…

- Konohamaru… souffla la Kunoichi.
- ...
- Regarde-moi s’il te plait.

Devant la réticence de son compagnon, elle prit son visage de ses deux mains et le tourna vers elle de force. Leurs regards se perdirent l’un dans l’autre jusqu’à ce qu’elle dépose un baiser très doux et plein d’amour sur les lèvres de Konohamaru. Ils se séparèrent après quelques secondes puis elle le prit dans ses bras.

- Merci… murmura-t-elle dans l’oreille de son aimé. Merci de m’avoir sauvé.
- Hanabi… Je ferais tout pour toi. Tu es ce que j’ai de plus précieux, je n’ai plus aucune famille hormis toi. Mes parents, mon grand-père, mon oncle, Naruto… Je les ai perdu eux, alors je ferais tout pour ne pas te perdre toi.
- Justement Konohamaru. Dit Hanabi. Sakura-san a quelque chose à te dire.
- Sakura-san ? Qu’y a-t-il ? Si c’est à propos de mes blessures je vais bien mieux.
- Ce n’est pas ça Konohamaru-kun. Tu sais que pendant votre absence le village devait signer un traité pour s’allier avec une nation venant de l’autre côté de l’océan ?
- Oui. Je m’en souviens.
- Et bien il s’avère que le chef de l’état et des armées de ce pays… C’est Naruto !
- Quoi ?
- Il est vivant Konohamaru ! Il a survécu !
- Mais… pourquoi ? Pourquoi il n’est jamais venu nous voir ?
- Il y a eu des complications avec Kyuubi suite à son affrontement contre Pain et il est resté un peu plus de huit ans dans un état d’amnésie totale. Ça ne fait que trois ans qu’il a retrouvé la mémoire et qu’il parcoure le monde pour réunir de puissants alliés et venir rétablir l’ordre et la paix dans le monde Shinobi !
- Il.. est… Vivant… sanglota Konohamaru. Naruto-ni-san…

Il serra de nouveau Hanabi dans ses bras et pleura toutes les larmes refoulées depuis douze ans qu’il avait juré de ne plus jamais verser. La jeune Hyuuga se laissa aller et pleura avec lui, imaginant parfaitement ce qu’il pouvait ressentir en cet instant. Sakura préféra laisser les deux amoureux dans ce moment intime puis elle sortit de la pièce, laissant ses instructions à une infirmière pour qu'elle libère Konohamaru à la tombée de la nuit, qu'il puisse dormir chez lui le soir même.

***

Dans une des nombreuses ruelles du village, Shikamaru et Neji marchaient tranquillement sans spécialement chercher à parler entre eux. Chacun avait toutes ses pensées orientées vers le retour de leur ami, héros de Konoha.
Mais lorsqu'une explosion retentit et que le ciel se teinta d'une couleur inhabituelle, leurs réflexes et leur devoir de Shinobis reprirent le dessus. Ils s'élancèrent en direction des falaises mais furent très vite stoppés par un autre groupe de ninjas qui leur expliquèrent qu'il s'agissait juste de Naruto qui montrait quelques jutsu à un groupe d'enfants du village, ainsi qu'à Hinata Hyuuga.
Tous les villageois autour des deux amis du blond retournèrent à leurs occupations, laissant ainsi le duo de nouveau seuls reprendre leur marche.

- Quand même j'ai bien l'impression que Naruto ne peut plus être considéré comme un Ninja à part entière... souffla le porteur du Byakugan.
- Je ne pense pas. répondit le manipulateur des ombres. C'est le même Naruto mais avec une maîtrise de son affinité bien supérieure à celle qu'il avait il y a douze ans de cela, ainsi qu'une réserve de chakra considérablement plus importante.
- Je ne pensais pas qu'un homme pouvait atteindre un tel niveau.
- Tout ça c'est trop galère... On s'entraine comme des forcenés, on développe de nouveaux jutsu, on porte l'art de nos familles à leur paroxysme... Et Naruto revient dans nos vies pour notre plus grand bonheur, mais avec un niveau tellement supérieur aux nôtres que j'ai l'impression d'être un Genin aux côtés de l'Hokage.
- On a encore rien vu de ses capacités nouvelles.
- Justement je me prépare mentalement !
- En tout cas, je suis heureux mais aussi attristé pour Hinata-sama.
- Ouais... J'espère que tout ira bien pour elle...

Ils s'arrêtèrent tous les deux car ils venaient d'arriver à la porte Est du village. Ils saluèrent les deux gardes qui étaient de service, un Aburame et un Hyuuga. Celui-ci faisait anciennement partie de la Soke mais les règles du clan avaient été changées après la désertion de leur village natal et la différence de statut entre les branches principale et secondaire fut brisée ; et tous les sceaux apposés sur les membres de la Bunke furent supprimés.
Les quatre Shinobis commencèrent à discuter du bateau grâce auquel les représentants de Yume no Kuni avaient voyagé, ainsi que du style de combat des cinq dragons. Mais quelqu'un les interrompit dans leur discussion.
Ils pouvaient voir un groupe de quatre personnes rentrant au village, trois membres de ce groupe étant des enfants à en juger par leurs tailles. L'un d'eux faisait de grands signes et criait pour attirer l'attention de Shikamaru.

- Parrain !!! Parrain !!! Je suis de retour !
- Eh mais c'est mon filleul unique et préféré ! Répondit à son tour Shikamaru avec un immense sourire en se dirigeant vers le groupe. Alors cette mission ?! Pas trop galère ?
- Non c'était même trop calme. Répondit le jeune garçon qui était maintenant face au Nara.
- Bienvenue chez toi, Asuma ! Vous aussi, bienvenue au village, Ookami, Fubuki et Gaï-senseï.

Shikamaru détailla chacune des quatre personnes qu'il avait devant lui.
Maito Gaï n'avait absolument pas changé hormis sa combinaison verte qu'il avait cédé pour la même mais de couleur noire, bien plus discrète pour les missions nocturnes. Il avait toujours ses avant-bras et ses protège-tibias oranges ainsi que son bandeau en guise de ceinture. Deux pochettes étaient accrochées dans son dos et une cicatrice barrait son visage, de la joue gauche jusqu'au menton en passant par les lèvres. Après la mort de Kakashi, Gaï avait eu une période très sombre où il enchainait les missions d'assassinat pour mettre de côté sa tristesse. Lorsque huit ans après, son bien aimé Lee ainsi que son autre élève Ten-ten avaient trouvé la mort pour protéger leurs amis et accomplir leur devoir lors d'une mission, il était tombé dans une profonde dépression et rompait petit à petit les liens avec toutes ses connaissances, amis et élèves. Puis il y a de cela deux ans, il était tombé sur Sakura et Shikamaru qui s'entrainaient pour pallier leurs faiblesses à cause desquelles leurs amis étaient morts. Il reprit espoir en voyant la volonté du feu chez les jeunes gens et demanda au conseil une nouvelle équipe de Genin, promettant que plus jamais il ne laisserait la tristesse et le regret envahir son coeur en l'honneur du futur pour lequel les êtres qu'il aimait ont donné leur vie.

Yuhi Asuma, fils du défunt maître de Shikamaru, Sarutobi Asuma, et de Yuhi Kurenai. Âgé de douze ans, il a été promu Genin il y a un an à sa sortie de l'académie et a intégré la team Gaï comme ses deux autres camarades. Au niveau du physique, il a hérité de son père pour le visage et la coupe de cheveux mais il avait les yeux rouges de sa mère. Au grand malheur de son entourage, son caractère était exactement le même que celui de son parrain, champion national des blasés. Il était vêtu d'un large pantalon noir avec des sandales ninja et d'un haut en maille à manches courtes. Il portait par dessus un veston sans manches de couleur marron et on pouvait voir deux dagues de chakra accrochées à sa ceinture ; ainsi qu'un étui à kunais sur chaque jambe.

Inuzuka Ookami, fille de Inuzuka Hana, a vu le jour neuf mois après une relation d'un soir nécessaire à une mission d'infiltration. Sa mère n'a pas voulu avorter car elle voulait plus que tout avoir un enfant, même si elle n'a jamais eu d'histoire sérieuse avec un homme. Comme toute les filles du clan des maîtres canins, Ookami possédait un caractère qui ferait fuir le plus acharné des coureurs de jupons. Son visage était le portrait craché de celui de sa mère excepté ses yeux verts. Les marques rouges triangulaires du clan étaient bien présentes sur ses joues et ses cheveux bruns étaient coiffés en deux tresses qui lui descendaient un peu plus bas que les épaules. Ses habits paraissaient vraiment très légers, un mini-short vert et un débardeur en maille qui s'arrêtait au dessus du nombril, avec une veste en cuir noir et fourrure marron par dessus. Des bottines ninjas noires et des mitaines avec protection aux avant-bras en métal venaient compléter la tenue. Les traditionnels étuis et pochettes ninjas étaient bien présentes mais deux fois plus nombreuses que la moyenne. Pour finir, un petit chien ressemblant à Akamaru mais au poil marron était positionné sur sa tête, une femelle du nom de Kurimaru.

Mitarashi Hatake Fubuki, fille de Mitarashi Anko et de feu Hatake Kakashi. Cette naissance avait été une très grosse surprise pour le village lorsque Anko avait révélé le nom du père de l'enfant. Personne n'avait été mis au courant de leur relation secrète qui durait depuis le départ du déserteur Uchiwa Sasuke. Même lors de la mort du regretté Senseï de la légendaire équipe numéro sept, Anko n'avait montré sa peine à personne et avait continuer à garder le même caractère que tout le monde lui connaissait bien. Fubuki ressemblait énormément à son père, même couleur de cheveux, même masque sur la partie inférieure de son visage, et même sa tenue était très similaire à celle que portait Kakashi lorsqu'il avait le même âge. Elle avait même l'épée de Hatake Sakumo, le mythique Croc blanc de Konoha, accrochée dans son dos et reforgée en l'honneur du légendaire Ninja copieur. Quelques différences étaient quand même bien présentes, comme sa coupe de cheveux qui était la même que sa mère, ou bien le haut de sa tenue plus adaptée pour sa poitrine naissante. De caractère, Fubuki était un mélange entre sa mère et son père, une furie faisant parfois preuve d'une parfaite attitude d'un calme absolu dans les situations qui l'exigeaient.

- Shikamaru ? Demanda Gaï. Ce navire ? C'est la fameuse délégation étrangère qui voulait signer une alliance avec nous ?
- Exactement Gaï-senseï. C'est un bateau volant.
- Un bateau volant ?! S'exclamèrent les trois Genin.
- Ouais c'est galère mais c'est comme ça... Je dois avouer que le spectacle vaut le détour.
- Et ben pour que tu dises cela c'est que ça t'a vraiment plu parrain !
- La force de la jeunesse est éternelle !!!
- Galère...
- Gaï-senseï ! S'écrièrent les deux filles du groupe. C'est au moins la quinzième fois depuis ce matin !
- En moyenne vous en faîtes vingt par jour. Compléta Asuma. Vous imaginez ce qu'on endure depuis une semaine de voyage galère avec vous ?
- Ahahah !!! Se sont bien mes élèves ! Hurla Gaï en faisant sa légendaire pose victorieuse.
- Par contre ! Coupa Shikamaru. J'ai une grande nouvelle à vous annoncer !
- …
- Qu'est-ce qu'il y a ? demanda celui-ci.
- Ben c'est que je t'ai jamais vu aussi enjoué depuis que je suis tout petit alors ça me choque un peu, et pas que moi. Dit son filleul en se grattant l'arrière de la tête.
- C'est vrai. Mais c'est un événement important qui va changer nos vies à tous. La nation de l'autre côté de l'océan nommée Yume no Kuni s'est alliée avec nous. Et son dirigeant n'est autre qu'un ancien Shinobi de Konoha.
- Quoi ?! S'exclamèrent les trois enfants ninjas.
- Qui ? Demanda Gaï avec un regard emprunt de nostalgie et de curiosité.
- Le ninja le plus imprévisible du village, membre de la légendaire équipe sept sous les ordres de Hatake Kakashi, fils du Yondaime Hokage, réceptacle de Kyuubi et héros du village...
- C'est impossible... murmura Gaï.
- Serait-ce... commença Asuma
- Uzumaki Naruto ? Interrogeât Fubuki.
- Mais il était mort ? Continua Ookami.
- Non. Répondit sèchement Shikamaru avec un air très sérieux et un petit sourire. Il est bien de retour au village après huit années où il était amnésique et trois autres années à réunir de valeureux combattants pour former une puissante nation. Naruto est de retour.

***

Assis sur une falaise surplombant une immense prairie, un petit groupe observait Naruto qui venait de faire sa démonstration et qui s'amusait maintenant à se battre avec les enfants. Il y avait quatre hommes et deux femmes. Iruka, Ebisu, Izumo, Kotetsu, Kurenai et Anko. Chacun d'eux arboraient un regard bien différent. Iruka ressentait de la joie de revoir celui qu'il se permettait de considérer comme un fils, Ebisu affichait un sourire qui révélait la fierté qu'il éprouvait de retrouver celui qui avait prouvé à tout Konoha qu'il était digne d'être Hokage, Izumo et Kotetsu étaient nostalgiques du temps où le blond sortait du village en criant à tue tête qu'il reviendrait et que tous le respecteraient, Kurenai était heureuse de voir qu'il y avait un survivant qui venait apporter joie et bonheur à énormément de personnes, et Anko se souvenait du petit teigneux qui avait passé la deuxième épreuve lors de l'examen Chuunin il y a une quinzaine d'années et en plus de ça elle ne pouvait s'empêcher de revoir l'image du blondinet aux côtés de son amour secret mort pour l'honneur.
Tous regardaient ce moment d'une très grande simplicité, celui d'un homme qui jouait avec des enfants, et ça leur donnait du baume au coeur de voir un tel bonheur alors que les conflits extérieurs étaient au plus mal. Leurs regards se portèrent sur une magnifique femme blonde qui émergea des falaises un peu plus loin.

- Je suppose c'est elle la dirigeante de Yume no Kuni et compagne de Naruto ? Demanda Anko.
- Exactement. Répondit Kurenai. C'est la haute prêtresse Shion-sama.
- J'aurais quand même bien aimé voir la puissance des cinq dragons. Dit Kotetsu.
- On n'allait pas mettre fin prématurément à notre mission juste pour voir des gars en armure d'un autre pays faire une démonstration ! Le reprit Izumo.
- L'un de ces gars, comme tu dis Izumo, a battu Neji Hyuuga dans un affrontement qui n'était à la base pas prévu. Dit à son tour Anko. Donc ne regrette rien Kotetsu puisque qu'on ne pouvait pas savoir ce qui allait se passer.
- Mais ça valait le détour. Continua Ebisu.
- Mais pas autant que ce qu'on vient de voir. Poursuivit Iruka.
- Je pense que c'était une bonne idée de demander aux enfants de rejoindre Hinata. Comme ça ils ont la chance d'avoir pu rencontrer une légende du monde Shinobi.
- Tu as raison Kurenai-san. Dit Ebisu en se levant. Mais je pense qu'on devrait les laisser seuls maintenant.
- Oui. Souffla Iruka en se relevant lui aussi. Je pense que Shion-sama doit vouloir parler avec Hinata. Ça me paraît assez normal vu la situation.
- Allez on s'en va ! S'exclama Kurenai. On retourne à l'académie préparer le prochain semestre !
- Sans Hinata ? Demanda Iruka avec un air ironique.
- Pourquoi tu dis ça ? L'interrogeât Anko.
- Parce que c'est la plus efficace des quatre professeurs que nous sommes ! Répondit Iruka avec un sourire moqueur à l'attention de Kurenai et Ebisu.
- Je comprends mieux. Rigola Anko. Quoiqu'il en soit, nous aussi on y va ! Nous avons un rapport à faire au conseil. Izumo, Kotetsu !
- Allons-y Taisho (capitaine-chef d'équipe) !
- Anko ! S'exclama Kurenai.
- Oui ?
- Je pense que tu devrais croiser l'équipe de mon fils et de ta fille. Si tu les vois, pourras-tu dire à Asuma-kun que je suis à l'académie ?
- Pas de problème maman poule !

Puis les deux groupes se séparèrent dans deux directions opposées à l'intérieur du village.

***

Sur le pont du bateau de Naruto et Shion, KillerBee et Guren se reposaient tranquillement à l'abri du soleil avec deux autres personnes. Le médecin général des armées de Naruto, Amaru, ainsi que le responsable du département des sciences, le prince de l'île du croissant de lune, Hikaru. Tous les deux étaient appuyés contre la rambarde et s'embrassaient avec tendresse devant le regard médusé des deux généraux divins.

- Euh... Ça te tente ? Demanda Bee à Guren.
- Même pas en rêve ! Répondit celle-ci.
- Râteau d'un jour, râteau toujours ! Yeah ! La solitude est mon alliée, autant que mes aptitudes innées ! Baby !
- T'es toujours aussi nul... souffla Guren d'un air blasé. Eh les amoureux !
- Qu'y a-t-il ? Demanda Hikaru après avoir séparé ses lèvres de celles d'Amaru.
- Qu'est-ce qu'il fait Yukimaru ? Ça fait une bonne semaine qu'il s'est enfermé je ne sais où avec un stock de nourriture.
- Il travaille dans l'atelier du troisième niveau sur un nouveau matériau réceptif au chakra. Et vu qu'il se sert de ses propres capacités pour tester les différents procédés, il veut que personne ne rentre pour éviter de potentiels dommages collatéraux.
- D'accord... répondit Guren avec une grande lassitude. Encore une chose !
- Oui ?! Répondit cette fois Amaru visiblement contrariée d'être dérangée.
- Allez dans une chambre !!!

Bee éclata de rire après cette réplique de Guren tout en regardant les deux amoureux partir dans les quartiers inférieurs du bateau sous le regard assassin de la dangereuse utilisatrice du Shôton. Puis tous les deux tournèrent leur regard vers l'avant du bateau où le troisième membre du trio des généraux sacrés venait de revenir avec les cinq dragons. Visiblement, ils n'étaient pas au meilleur de leur forme et semblaient assez épuisés. Bee et Guren se dépêchèrent de les rejoindre pour les constater les dégâts.

- Un trio de l'Akatsuki... résonna la voix du puissant Renge.
- C'est rare qu'ils se déplacent à plus de deux. Dit Guren en soulevant doucement Temujin.
- On s'est fait avoir comme des bleus ! S'énerva Solyane.
- Doucement. Intervint Bee en soutenant Conrad.
- Heureusement que Renge-sama était là sinon nous serions morts. Dit Sélène.
- Nous avions une trop grande confiance en nous. Poursuivit Briséa. Et nous avons été dépassé lorsque la fille du trio a guéri les blessures de ses compagnons et leur a restauré une grande partie de leur chakra.
- Mais je suppose qu'ils sont morts maintenant si Renge est intervenu. Dit Guren en regardant le colosse.
- Ce n'est pas eux que j'ai affronté... Ils ont invoqué un Bijuu...
- Quoi ?! S'exclama Bee sous le choc. Bon sang... Que quelqu'un aille chercher Amaru pour qu'elle soigne les cinq dragons ! Et frappez bien avant d'entrer dans sa chambre !
- C'était lequel ? Demanda Guren.
- Nibi...
- Yugito. murmura Bee. Ces enfoirés t'ont tué afin d'utiliser les Bijuu pour répandre le mal...
- Tu as eu des difficultés ? Interrogeât la femme du trio.
- Non... J'ai utilisé le Nikutai Kassei no jutsu dès le début... Et ça a duré moins d'une minute. Mon corps est juste très engourdi...
- Tu l'as tué ? S'inquiéta Bee.
- Non... Mais il est très mal en point.
- …
- Bee... Guren... Il faudra absolument en discuter avec Naruto ce soir et établir nos priorités...

***

Hinata était appuyée sur l'unique arbre de la prairie et regardait Naruto s'amuser avec les enfants qui étaient en troisième année de l'académie ninja. Elle repensait à l'attaque dévastatrice de Naruto, le Kamikokyuu no Jutsu. Il avait dit que c'était une attaque Futon mais elle était persuadé qu'il y avait aussi du Katon, en plus petite quantité certes, mais non négligeable. Elle sentit soudain une présence dans son dos et se retourna rapidement, activant son Byakugan tout en se mettant en garde. Elle ne put cacher sa surprise lorsque son regard croisa celui de la compagne de Naruto.

- Shion... Sama... dit-elle d'une voix tremblante.
- Hyuuga Hinata...
- Je... commença Hinata avec des larmes naissantes dans ses yeux.

Mais elle ne put continuer que Shion l'étreignit de toutes ses forces. Hinata surprise se laissa faire et pleura sur l'épaule de la blonde, sentant son épaule droite s'humidifier. Toutes les deux pleuraient, laissant couler leur honte, leur solitude, leur amour pour le même homme, leur compréhension de la situation de chacune... Elles restèrent ainsi cinq bonnes minutes et se séparèrent lentement avec un petit rire gêné sur leurs deux visages.

- Je m'excuse !!! s'écrièrent les deux femmes dans un synchronisme parfait ce qui déclencha un fou rire de leur part.
- Shion-sama. Dit Hinata qui s'était reprit la première. Je suis vraiment désolée pour ce que j'ai fait avec Naruto il y a quelques minutes. Je n'avais pas le droit mais mon amour a prit le dessus sur mon honneur.
- Hinata... Toi et moi ressentons la même chose pour le même homme. Sauf que moi j'ai eu le privilège de l'avoir à mes côtés ces douze dernières années. C'est à moi de m'excuser pour l'égoïsme dont j'ai fait preuve en lui mentant pendant huit ans.
- C'était pour le protéger. Naruto m'a tout expliqué.
- Peut-être. Mais dans son sommeil, il répétait de façon régulière ton prénom, il disait tout haut ce que son coeur ressentait pour toi mais son cerveau l'ignorait. Depuis douze ans, je vis avec un homme qui a un coeur assez gros pour pouvoir aimer deux femmes. Mais je lui ai toujours caché, même après qu'il eu retrouvé sa mémoire... Jusqu'à notre arrivée ici. Je savais ce qui se passerait. Je sais aussi que Naruto ne tiendra pas longtemps dans cette situation.
- Shion-sama vous... commença la belle Hyuuga.
- Non. L'interrompit la blonde. Tu ne me dois aucun titre honorifique. Nous sommes toutes les deux égales et à partir de cet instant, je te considère comme ma compagne de chambre !
- Hein ?! S'exclama Hinata. Mais qu'est-ce que vous... enfin, qu'est-ce que tu racontes ?
- Ce soir tu me rejoindras au bateau et je te laisserais seule avec Naruto.
- Non mais attendez ! C'est contre toute éthique !
- Si Naruto doit tirer un trait sur l'une d'entre nous, il ne s'en remettra jamais ! Il peut affronter le mal mais il ne peut rien contre ses propres sentiments.
- Mais quand même ! Je ne peux pas venir dans votre chambre et m'immiscer dans douze ans de vie commune !
- Hinata... J'ai l'impression de dormir depuis douze ans avec toi à l'autre bout du lit aux côtés de Naruto... Je me suis longtemps préparée à te rencontrer et à faire un choix décisif. Hinata ! Tu dois venir aux côtés de Naruto !
- Shion... Je... Comment pourrais-je ? Douze ans... Il a passé douze ans loin de moi et à tes côtés.
- Je n'ai rien à te cacher ! Vois par toi même !

Après ces paroles, Shion se rapprocha très vite d'Hinata et lui donna un baiser. La Hyuuga voulu se séparer mais des images s'affichèrent dans son esprit. Elle avait beau ouvrir grand ses yeux, elle ne voyait plus ce qui l'entourait. Tout ce qu'elle voyait, c'était Naruto et Shion. Tous les souvenirs qu'ils avaient en commun depuis leur première rencontre jusqu'à aujourd'hui. Hinata ressentait tout ce que Shion avait pu ressentir. Chaque caresse, chaque baiser, chaque parole... Tout !
Lorsqu'elles se séparèrent, toutes les deux s'effondrèrent sous l'émotion pour l'une et sous l'effort pour l'autre. Hinata revint lentement dans le monde réel puis s'aperçut que le nuit était tombée. Elle se releva difficilement et aida Shion à se relever. Elle ne comprenait plus rien. Où étaient les enfants et Naruto ? Combien de temps s'était écoulé depuis que leurs lèvres s'étaient effleurées ?

- Tu vois Hinata... Je ne t'ai rien caché. Souffla la prêtresse.
- Shion... Dit la belle Hyuuga en se jetant dans les bras de la blonde.
- C'est bon vous avez fini ?! S'écria la voix de Naruto.

Les deux femmes tournèrent leur regard vers l'arbre et virent le beau blond assis sur une branche, son corps éclairé par la lune. Il se laissa tomber au sol dans un mouvement souple et élégant puis fit face aux deux femmes.

- Ça fait presque quatre heures que vous êtes comme ça. J'ai raccompagné les enfants avant la tombée de la nuit en laissant un clone à vos côtés. Je les ai fait voler car je ne voulais pas qu'ils voient ce spectacle quelque peu excitant qu'ils n'auraient absolument pas compris... Et moi aussi d'ailleurs.
- …
- …
- Alors ? J'imagine que tu as fait un de tes tours de prêtresse Shion ? J'avais beau vous appeler, vous toucher, je ne pouvais même pas vous séparer.
- Naruto... murmura Hinata.
- Naruto ! S'exclama Shion. J'ai pris une décision ! Hinata vivra à nos côtés désormais !
- Quoi ? S'exclama le blond. Comment ça ?
- Tu nous aura toutes les deux ! Ou aucune ! Continua Shion.
- Oui ! Poursuivit Hinata à la surprise des deux blonds. Je ne veux pas te laisser et en plus je ne plus maintenant !
- Attendez toutes les deux... dit Naruto avec un ton très doux. Je... C'est bizarre de dire ça à deux femmes... Je vous aime ! C'est quelque chose que je ne peux pas cacher à Shion mais que je ne peux pas retenir pour Hinata... Mais vivre une relation à trois. C'est pas quelque chose de bien vu !
- Les autres feront avec ! Répliqua Shion.
- Naruto. Shion sait tout, je sais tout, et toi tu ne peux pas faire un choix entre nous deux !
- Mais...
- Non !!! s'écrièrent les deux femmes.
- Les filles... essaya de se défendre Naruto.

Shion ne lui laissa pas le temps de parler qu'elle se jeta sur lui et l'embrassa. Hinata regardait la scène avec un petit sourire et fut un peu surprise lorsqu'elle vit la main de Shion lui faire signe de les rejoindre. Elle s'approcha du couple et s'agenouilla à leurs côtés doucement, mais la blonde la tira vers elle et libéra Naruto qui embrassa à son tour Hinata.
Naruto ne savait plus ou donner de la tête. Depuis qu'il avait embrassé Hinata avant que les enfants ne viennent, il cherchait une solution pour organiser ses sentiments de façon claire et logique. Mais ces deux femmes venaient de mettre en l'air quatre heures de réflexion difficile et sans fin. Malgré la gêne qu'il ressentait, il ne pouvait empêcher son coeur de battre deux fois plus fort que d'habitude. Et pour la première fois depuis longtemps, il avait l'impression d'être complet...
Ils se séparèrent tous les trois puis Shion dit avec un grand sourire :

- Alors ? On va continuer tout ça dans la chambre ? Ou bien tu penses que tu n'y arriveras pas Naruto !
- Attends Shion... répondit Naruto avec un air gêné. Hinata ? Ça te convient cette situation ?
- Shion m'a convaincue. Mais j'ai une réclamation !
- Laquelle ? Demanda Naruto surprit d'une telle détermination de la part d'Hinata.
- Je te veux pour moi toute seule pendant la première heure !
- Très bien ! Répondit Shion. Mais je resterais dans la chambre !
- Hein ?! Mais ça va pas ?!
- Ça ne me dérange pas... répondit Hinata. Après tout je viens de voir tous vos ébats sexuels depuis votre première fois à tous les deux !
- Quoi ?! S'exclama Naruto. C'était pour ça le baiser de quatre heures ? Tu lui as transféré tous tes souvenirs ?
- Tous !

Le blond se recula de quelques pas et admira les deux femmes qui le regardaient avec un air montrant toute leur volonté et leur amour. Le blond se résigna et tendit ses bras aux deux femmes qu'elles attrapèrent sans sommation.
C'est ainsi que le trio se dirigea en direction du bateau avec leur tête pleine d'idées coquines. Une brune se préparant à sa première relation sexuelle avec l'homme qu'elle a toujours aimé, une blonde heureuse de pouvoir partager son amour pour Naruto avec une autre qui le mérite plus qu'elle, et enfin Naruto qui ne put s'empêcher un pensée envers son regretté parrain qui aurait sûrement rêvé d'une situation comme celle-ci...



Merci de votre lecture !
A la prochaine pour le chapitre 16 - Le conseil des quatre




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 [ 15 ] 16 17 18 19 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: