Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Confession sous hypnose

Sakura Haruno, jeune anbu, doit interroger une de ses amies qui est désormais considérée comme une traîtresse aux yeux du village de Konoha. Des révélations, des déceptions et autres vont bouleverser les témoins qui seront présent lors de la séance d’hypnose. Neji Hyuga va en avoir pour son grade, sous l’hypnose Tenten dira tout, oui tout sur sa relation avec un des membres de l’Akatsuki. Pourra-t-elle préserver les intentions de son homme ? Sakura et les autres pourront-ils supporter ce témoign
Classé: -12I | Spoil | Drame / Mystère / Romance | Mots: 6714 | Comments: 21 | Favs: 21
Version imprimable
Aller au
Even93 (Féminin), le 05/03/2009
Une fiction pas comme les autres, bien plus sérieuse et profonde. Avec un couple pas comme les autres: un TentenXItachi. J'espère de tout coeur que vous seriez indulgents et compréhensifs. J'attends vos avis. Sur ceux, Bonne Lecture !



Chapitre 1: L'Hypnose



Les anbus étaient admirables, leurs questions, leurs rapidités, leurs tortures…oui, leurs tortures étaient les plus redoutés qu’ils soient physiques ou morales.
C’était la profession idéale pour une personne dénuée de sentiments et qui ne s’aimait plus. C’était la profession d’une jeune femme fragile et forte à la fois : Sakura Haruno.

Aujourd’hui, elle devait interroger une de ses amies, une traitresse : Tenten, quitte à utiliser l’hypnose. Sous son masque d’anbu, seules les personnes qui la connaissaient, pouvaient se souvenir de sa beauté.

La beauté de Sakura, en ce temps là, faisait le tour du village, tous les garçons désiraient toucher ou effleurer les lèvres rosées de la jeune fille, peu de personnes ne pouvaient la regarder dans les yeux, ses yeux verts émeraude étaient trop intenses.

Cette intensité était dû aux moqueries qu’elle recevait lorsqu’elle était enfant à cause de ses cheveux étrangement rose bonbon ou encore de son front. Mais, cela l’avait rendue plus forte, elle surmontait tout cela aussi grâce à sa meilleure amie Ino Yamanaka, aujourd’hui décédée.
On avait retrouvé son corps et celui de son amant, Deidara, baignant dans leurs sangs. Sakura était chargée de nettoyer les traces : c’était sa première mission en tant qu’anbu de la racine de Konoha.

Désormais, c’était au tour de Tenten pour faire des siennes avec un membre de l’Akatsuki. La fleur se rendit vers un bâtiment situé au nord-est du village.

Arrivée à l’intérieur du bâtiment, elle fût déjà dans une pièce sombre et quasi vide, il n’y avait qu’une table, une chaise et sur ces deux meubles, situés au centre, des chaînes pendaient.
Elle n’était pas seule, elle regarda autour d’elle en plissant les yeux sous son masque pour enfin distinguer un blond aux yeux bleu azur, Naruto, un brun qui baillait, Shikamaru, un autre brun aux cheveux longs et yeux blancs perlés, Neji, ainsi que de deux personnes à la coupe en bol et au juste au corps vert, Rock Lee et Gai-sensei.

La déception se lisait sur leurs visages, la rage pour certains ou encore de la pitié pour d’autres. Sakura enleva son masque et le posa sur la table. Elle regarda une dernière fois les personnes présentes qui s’étaient adossées au mur, puis il fît signe à un des gardes de la porte.

Celui-ci ouvrit la porte lentement pour laisser apparaître une Tenten, ensanglantée, aux vêtements quasi déchirés, fatiguée par les tortures de la veille mais montrant un mince sourire.
Sakura sentit un mal-être l’a possédé, elle recula les larmes aux yeux, baissa sa tête, se mordit les lèvres afin de ne pas craquer. Les gardes installèrent Tenten sur la fameuse chaise et l’attachèrent aux chaînes. Tenten, elle, avait perdu son image de fille rieuse, sympa, enjouée et impulsive lors de son entrée.

Enfin installée, Tenten prit soin de lever sa tête et de regarder Sakura en lâchant :
« _ Remets ton masque Sakura, au moins je ne verrais ta p*tain de pitié !

Sakura ne fît pas attention, elle regarda Tenten dans le fond de ses yeux noisettes devenues noirs et dit :

_ Où est Itachi Uchiwa ?

A l’entente du nom du fameux «Itachi Uchiwa », une tension supplémentaire s’imposa dans la petite salle. Tenten eut un mince sourire et dit avec ironie :

_ Sakura-san, j’ai tenu bon lors des tortures. Crois-tu réellement que je vais te le dire ?

_ Tenten, tu vas être soumise à l’hypnose, désolée »

Le sourire de Tenten s’effaça pour laisser place à une expression de surprise. Sakura s’avança vers son amie en exécutant des signes de la main puis activa un sceau sur la table. Une fumée rose fuchsia se dégagea, on ne voyait plus Tenten, pourtant Sakura toucha exactement le front de Tenten et chuchota :

« _ Raconte-moi, tout ce qui s’est passé après ta victoire sur Temari. »

Tenten, la tête visiblement baissée, conta son histoire :



« J’ai enfin réussi, je t’ai battu Temari »

Telles furent mes pensées, même si j’étais à bout de souffle, devant le corps blessé de Temari, ma rivale et meilleure amie. Elle avait les larmes aux yeux choses que je ne supportais pas et qui me peinais. Pendant que j’essuyai mes larmes, elle chuchota :

« _ Ten’ non…n’y va pas, s’il te plaît.

_ Pardonne-moi, répondis-je en me retournant, mais ma destinée doit s’accomplir avec lui. »

Sur ces mots, je sautai sur le sommet d’un des gigantesques arbres du thé. J’avançai, je sautai de branches en branches, d’une vitesse me surprenait presque. « Au moins, les course de Gai-sensei m’ont été utiles, me suis-je dit en regardant furtivement derrière moi, ils ont profités de mon combat avec Temari pour me repérer ». Un mince sourire se dessina sur mon visage malicieux, j’enlevai mon bandeau frontal, pris mon kunai et traçai un trait profond sur l’insigne officiel de mon village d’adoption, Konoha. Un flot de souvenirs se bousculèrent dans ma tête à ce moment là, je me suis rappelée de mon arrivée au ville. Je revoyais Tsunade-sama marchait sur la routes menant au village, me tenant la main, je portais un kimono rose et vert. Nous nous arrêtâmes devant une gigantesque porte, je pointais du doigt le panneau et dit hésitante du haut de mes 6 ans :

« _ KO-NO-HA ? Konoha ? C’est ici mon nouveau chez moi ?

_ Oui Tenten, c’est ici » me répondit-elle en effaçant son expression sérieuse un moment afin d’afficher un visage souriant.

Nous entrâmes dans le village et marchâmes vers le bâtiment central. Tsunade s’arrêta devant une porte au 3ème étage, inspira profondément, cogna et entra m’entraînant avec elle. Un vieil homme nous regarda d’un regard autoritaire et tendre à la fois, il pencha sa tête pour me voir et dit en s’adressant à Tsunade :

« _ Tsunade, le retour de la princesse des limaces, que me vaut ta visite ?

_ Sarutobi-sensei, j’ai une chose importante à vous dire, répondit-elle en baissant sa tête telle une enfant.

_ C’est à propos de cette petite qui se cache derrière toi ?

_ C’est une des survivantes et miraculés d’un des clans maudits du pays de l’eau. Elle est devenue amnésique.

_ Est-ce un justu ?

_ Non, une chute elle a eu une fracture à la tête. De plus, elle ne sait même pas son prénom.

_ Hé ! M’écriai-je en serrant la cuisse derrière laquelle j’étais cachée, Vous aviez dit que je m’appelai Tenten.

_ Hokage-sama, ne riez pas. C’est à cause de ses deux chignons ! répond Tsunade en rigolant à son tour.

Le vieil homme sortit de son fauteuil et se dirigea vers moi. Il s’accroupit pour arriver à ma hauteur et me dit le sourire aux lèvres :

_ Eh bien Tenten, je suis l’Hokage du Village de Konoha. Bienvenue. »

Je souris, puis Tsunade me demanda de l’attendre un moment dehors. Je sortis laissant ainsi les adultes parler, mais je les entendis tout de même. Je reconnus la voix et le ton ferme de Tsunade-sama :

« _ Je veux qu’elle devienne forte et une excellente ninja pour ce village.

_ Prends-la comme apprentie.

_ Vous savez très bien que je ne peux pas, s’il vous plaît Sensei.

_ Très bien, mais tu devras payer CASH, s’écria-t-il avec un rire diabolique

Je pense qu’elle a dû le tendre de l’argent car il a dit quelques secondes plus tard :

_ Mais garde cet argent, Tsunade prend soin de toi.

_ Merci Sarutobi-sensei. »

J’entendis les pas de Tsunade et je m’assis contre le mur. Elle vînt me voir, me prit dans ses bras et me dit :

« _ Promets-moi d’être forte Tenten.

_ Euh…ça va aller ?

_ Oui ma chérie, tu devras rester dans ce village.

_ Et vous ?

_ M-moi…j’ai une mission très importante à accomplir.

_ Une mission de ninja ?

_ Oui, ma chérie, me répondit-elle les larmes aux yeux.

_ Cool ! Moi aussi je vais être ninja comme vous !!!

_ Oui, tu le seras. »



Ce souvenir se dissipa, car je dus accélérer lançant des filets, des kunais, des armes derrière moi. Je posai des pièges à distance. Je devais absolument le rejoindre. « Putain, m’étais-je dit, ils me suivent toujours !!! Enfin bref, pourquoi me plaindre ? Après tout c’est tout à fait normal, lorsqu’on a Neji Hyuga qui vous traque c’est tout à fait normal. Ah Neji...mon premier amour ». J’ai repensé à mon passé dans la merveilleuse Team Gai.

Les années passèrent après mon arrivée à Konoha, les adultes vieillissaient, les enfants grandissaient, telles étaient les conséquences du temps. J’avais grandi, j’avais désormais 12 ans et j’étais enfin Gennin, le premier de tous les rangs ninja. J’étais dans l’équipe d’un hystérique au justaucorps vert, d’un garçon qui ne pouvait même pas utiliser le genjutsu, ni le ninjutsu et du meilleur élève de ma génération. Je savais leur prénom, oui, je les avais même apprise, le premier de la classe s’appelait Neji Hyuga, je savais aussi que je l’admirai autant que je l’aimai en ce temps là, puis mon second coéquipier s’était Rock Lee et mon maître n’étai qu’autre que Gai Maito, un hyperactif. Enfin, ce n’était que mes premières impressions au début, j’ai bien vu qu’ils étaient tous excellents et que je faisais tâche. Pourtant au fil du temps, on était devenus inséparables, de vrais amis, accomplissant des missions de rang C ou D ensembles dans la bonne humeur. Je pense qu’à force de les fréquenter ma nature de garçon manqué a été renforcée.

Les rivalités entre Neji et Lee me faisaient sourire, et s’étaient calmées. Lee et moi avions reçu une raclée avec deux ninjas de Suna, Temari et Gaara, lors de l’examen des Chuunins au premier tour. Neji a perdu au second tour contre Naruto, un soi-disant raté. Tout ce remue-ménage avait suffit pour créer une belle amitié entre tous, moi et Temari étions devenues les meilleures amies en ce bas monde, et, moi et Neji nous nous étions beaucoup plus rapprochés. Il avait pris l’habitude de me sauver, il me parlait et me faisait même rire parfois. Lors de mon 17 ème anniversaire, soit le jour exact où je suis arrivée à Konoha, Neji m’a avoué qu’il m’aimait. Ce fût l’un des plus beaux jours de ma pitoyable vie d’ado orpheline. Commença ainsi, une aventure entre moi et mon amant. En effet, seul le sexe nous réunissait enfin pour Neji.
Je l’aimais tellement que j’étais prête à me tuer pour lui, et ma virginité était la preuve de mon amour pour lui. C’était un dieu, un véritable expert en cet art qu’était le sexe. Les mots, les caresses, le toucher il avait tout pour mettre n’importe quelle fille dans son lit.

Je revins à la réalité et fronçai mes sourcils. Je sentis qu’ils s’approchaient de plus en plus. Je m’arrêtai pour tomber en exécutant un salto arrière avec toute la souplesse que je possédais, pour me retrouver au sol. J’ouvris mon sac, pris un énorme rouleau de fil invisible, un de mes parchemins et invoquai une centaine de parchemins explosifs. J’exécutai des signes pour pouvoir exécuter ma technique favorite :
L’envol des dragons jumeaux. Mes deux parchemins virevoltèrent dans le ciel étoilé et éclairé par la lune. Je pris soin de sauter au centres du tourbillon qu’enclenchaient mes parchemins, et commençai à invoquer kunais et autres armes blanches. Puis, je les lançai en direction opposée à celle que je devais prendre, lorsqu’un kunai se plantait à un arbre, un fil invisible se tendait et sur ce fil des dizaines de parchemins explosifs y glissaient. Je créai un piège quasi semblable à une toile d’araignée et d’un terrain plus que miné.

Satisfaite, de ce que je venais de faire, je resautai en haut des arbres pour continuer ma course. Je regardai la lune un moment et mon sourire revint , j’ai chuchoté « Mon amour, la pleine lune…que de souvenirs » Je me suis mise à repenser à cette fameuse pleine lune, où j’ai rencontré mon homme, mon amour tout court.

Tenten stoppe un moment son témoignage. Sakura regarda son amie dépitait des mots et contait son histoire. Elle savait que ce n’est que le début d’un témoignage, elle voyait que Tenten n’avait encore rien dit qui pourrait soulager sa conscience, elle ne parlait que de son passé.

Chose normale, cette nuit-là, Tenten avait quitté le village donc il était tout à fait normal que ses souvenirs revenaient et qu’elle en parlait. Tenten allait parler de choses importantes et Sakura le savait aussi, les signes n’étaient pas trompeurs. Le mince sourire narquois de la torturée s’effaçait pour laisser voir une expression frustrée, énervée et triste. Tenten pleurait, non pas à chaudes larmes, mais des larmes coulaient lentement, elle ne hoquetait pas, elle ne faisait que conter son histoire. Sakura voyait que l’heure de l’aveu suprême allait arriver, elle s’avança vers son amie et lui dit avec tendresse et compassion :

« _ Tenten, c’est bon tu peux t’arrêter, souffle pendant 5 minutes et on repart. »

Le visage de la fugitive capturée reprît son air enfantin et angélique puis exactement 5 minutes plus tard, elle reparla.




Eh bien, je sais cela change de la gaieté de ma première fiction. Mais j'espère tout de même que cela vous a plu.
Merci d'avance et ayez l'esprit ouvert !




Chapitres: [ 1 ] 2 3 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: