Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Frozen heart

Que se passe t-il quand deux personnes qui éprouvent les mêmes sentiments ne se l'avouent pas? Que ce non-dit provoque des conséquences plus que dramatiques? Il y a de nombreuses manières pour avouer sa flamme mais très souvent, elle se fait non sans douleur pour l'autre. Couples: Ita/Tema/Shika, Saku/Sasu, (et peut-être d'autres) Ceci est ma première fic, soyez indulgents, please!! Risque de scènes violentes ...âmes sensibles, s'abstenir^^
Classé: -16D | Spoil | Tragédie | Mots: 12245 | Comments: 25 | Favs: 29
Version imprimable
Aller au
Amalya (Féminin), le 24/03/2009
Bonjour à tous !

Etant une lectrice assidue sur ce site, je suis vos histoires de Naruto depuis près d’un mois et j’ai décidé de me lancer à mon tour. Ceci est donc ma première fic et je ne connais pas très bien le manga. Je construis mon histoire autour des sentiments des personnages et il se peut que je ne respecte pas les caractères auxquels vous pourriez être habitués. Mais je suis toute ouïe à vos remarques, suggestions pour améliorer l’histoire ! Sur ce, je vous laisse. Bonne lecture.




Chapitre 3: Raison et sentiments



Trois coups francs à sa porte finirent par sortir notre flemmard de son lourd sommeil.
Après avoir soupiré un long « galère » habituel, Shikamaru se leva et alla ouvrir la porte. Ino se présenta à lui, un large sourire ornait son visage. Il la fit entrer tout en se trainant dans son appartement. Il avait très peu dormi durant la nuit, trop tourmenté par la tournure des évènements entre Temari et lui. Sa coéquipière le boosta de sa voix énergique :
- En route Shika ! Tsunade veut nous voir…
Elle s’arrêta en constatant les traits tirés de son ami.
- T’en fais une de ses têtes ! Lui fit-elle.
- Galère…Qu’est-ce qu’elle nous veut, Tsunade ? Dit le Nara pour couper court aux interrogations de sa curieuse amie.
- J’en sais rien mais c’est assez urgent. D’ailleurs, une certaine agitation règne dans Konoha, ce matin…c’est… étrange. Conclua t’elle.
- En effet… Acheva t’il tout en s’habillant.
Quelques instants plus tard, ils se dirigèrent vers le bâtiment de l’Hokage de Konoha.
- T’es pas très bavard, aujourd’hui. Qu’est-ce que tu as ? Demanda la blonde.
- Rien. Coupa le stratège.
- Tu sais que tu peux tout me dire.
- Ino, laisse tomber…fit Shikamaru assez froidement, preuve qu’il était agacé par les questions de son amie.
- Ok, comme tu veux…répondit une Ino vexée.

Elle ajouta quelques minutes après pour couper court au blanc de la conversation :
- On est tous convoqués…je sais pas ce que ca veut dire…commença-t-elle, mais la kunoïchi se tut en vue de l’agitation qui régnait aux abords même du bâtiment. Et cette agitation s’amplifia, une fois à l’intérieur.
Les deux ninjas progressaient dans le couloir jusqu’au moment où ils entendirent des éclats de voix féminines.
- Temari, je ne tolérerai pas que tu me parles sur ce ton ! Gronda Tsunade.
- Tema, calmes-toi, cela ne sert à rien de t’énerver…tenta Itachi.
- Toi, la ferme ! Tu ne peux pas comprendre ! Cria Temari.

C’est à ce moment-là qu’arrivèrent Ino et Shikamaru. Ces deux derniers se retrouvèrent devant un conflit opposant deux blondes au caractère bien trempé et Itachi qui tentait de calmer la Sabaku. Toute la bande de Konoha était réunie : Sakura, Sasuke, Naruto, Hinata, Tenten, Neji, Sai, Itachi et Temari. Shikamaru jeta un regard à la Sabaku qui était très agitée. Des traces de larmes sillonnaient ses joues et de la colère résonnait dans sa voix. Toutefois, le Nara ne comprenait pas pourquoi la ninja de Suna s’emportait devant Tsunade. Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes. Sa coéquipière était aussi interloquée que lui et, curieuse de nature, chercha à comprendre. Elle se tourna vers sa voisine.
- Qu’est-ce qui se passe ? demanda Ino à Sakura.
- Kankuro vient d’être amené en urgence à Konoha. Il a été attaqué et est dans un sale état. Et…
Au son de la voix d’Ino, Temari se figea et se rendit compte de la présence du Nara. Elle décida de quitter la pièce aussi rageusement que l’avait été son discours. La blonde passa en fixant Shikamaru d’un regard noir et haineux avant de disparaitre de l’établissement. Shikamaru baissa sa tête pour que les autres ne voient pas sa peine et sa tristesse dans ses yeux. Elle le détestait, c’était clair et net. Quand il releva la tête, étant sûr de pouvoir maîtriser ses émotions, le Nara vit que personne n’avait prêté attention à cette confrontation muette. Ils étaient trop habitués à leurs engueulades. Toutefois, ce détail ne passa pas inaperçu pour l’ainé des Uchiha qui lança un regard noir à Shikamaru. Ce dernier soupira.

Tsunade finit par retrouver son calme et prit la parole :
- Si je vous ai fait mander, c’est parce que la situation est grave. L’équipe alpha qui a été envoyée à Suna pour diplomatie nous ait revenue en piteux état. L’un de ces ninjas nous a appris que Suna venait de subir une attaque. En effet, plusieurs ninjas d’Oto se sont introduits dans le village durant la nuit, profitant de la baisse d’attention des gardes. Malheureusement, ces ninjas n’étaient là qu’en éclaireurs. Enfin, je vous passe les détails.
- Il y a eu de nombreuses pertes ? demanda Shikamaru.
- Gaara a su gérer la situation et le pire a pu être évité. Mais, il y a des victimes, oui….dont Kankuro. Il nous a été amené tôt ce matin. Il est dans un état critique. Répondit Tsunade.
- Quelle est notre mission ? demanda Sasuke.
- Suna a besoin de certains d’entre vous pour se rétablir. Néanmoins, je ne peux pas tous vous envoyer car nous pressentons une attaque similaire pour Konoha. Une équipe partira demain matin pour Suna. Sasuke, Sakura, Shikamaru, restez ici. Les autres, vous pouvez disposer.
- Bien Hokage ! Saluèrent Itachi, Ino, Hinata, Naruto, Sai, Tenten et Neji.
Une fois que le groupe fut parti, Tsunade afficha une mine grave devant ses trois protégés.
- Je vous envoie à Suna pour une période indéterminée. Ce sera à vous de juger quand le retour sera nécessaire. N’allez pas croire que cette mission sera un jeu d’enfants. Elle est très risquée, d’une part, car les ninjas d’Oto sont dans les parages, donc soyez sur vos gardes, d’autre part, le fait qu’on s’en soit pris personnellement au frère du Kazekage est très inquiétant.
- Que voulez-vous dire ? Demanda Sakura.
- Vous pensez que cela pourrait être un piège ? suggéra Sasuke.
- En effet, c’est ce que je crains. C’est pour cela que j’ai interdis à Temari de vous accompagner.
- Avec tout le respect que je vous dois, Tsunade, Temari n’écoutera pas. Elle n’est pas sous votre commandement et le fait que ses frères soient en danger motivera sa décision de partir. Fit la rose qui connaissait si bien sa meilleure amie.
- Je le sais bien, Sakura, je le sais…C’est pourquoi, je vous ai choisi vous. Vous pourrez l’empêcher de faire une bêtise, comme venger son frère. Acheva l’hokage de Konoha.
Elle marqua une pause, allant chercher le rouleau de la mission.
- Voici les détails de la mission. Allez vous préparer pour demain.
- Bien Hokage ! Firent les trois amis.
Ils la saluèrent et se retirèrent.
- Shikamaru ?
- Oui, Hokage ?
- Je voudrais que tu fasses une mission pour moi. Une mission en rapport avec celle-ci.
- Je vous écoute…


Sakura se dirigea vers l’hôpital de Konoha, sachant pertinemment qu’elle s’y trouvait. Après avoir grimpé plusieurs étages, la rose la trouva. Elle était à genoux, la tête sur le lit où reposait un jeune homme aux blessures multiples. Il n’était pas beau à voir. Son visage était tuméfié. Trois kunaï s’étaient implantés dans son dos, lui perforant un poumon. Il avait des côtes cassées et une effilade parcourait sa jambe droite. « Ils ne l’ont pas raté… »
La jeune femme s’approcha de son amie et lui mit une main amicale sur son épaule.
- Temari…je suis vraiment désolée pour Kankuro. Fit-elle tristement.
Cette dernière leva la tête vers elle, larmes aux yeux et une certaine fureur se lisait dans son regard si verdoyant.
- J’aurais dû rester à Suna ! J’aurais pu le protéger ! Mais non ! Il a fallu que je vienne pour le voir, lui ! pour qu’il me rejette et m’humilie comme il ne l’a jamais fait ! Et à cause de lui, mon frère va mourir ! fit la belle de Suna avec rage.
Sakura la prit dans ses bras en tentant de la calmer. Elle passa sa main dans son dos pour l’apaiser.
- Mais non, Tema, Kankuro va s’en sortir, il est résistant, tu verras…
- Ils vont payer ! Je te jure que je vais les faire payer ! Sanglota Temari.
- Calme-toi…tu dois d’abord rester à ses côtés…Tsunade nous envoie à Suna demain matin. Tu pourras éclaircir la situation avec Gaara. Mais d’abord, tu dois te calmer… Fit Sakura pour l’apaiser.
Temari se libéra de son étreinte et retourna auprès de son frère. Sakura resta à ses côtés pendant un long moment, puis jugeant que la kunoïchi avait besoin d’être seule, elle la laissa avec son frère et rejoignit son domicile pour préparer son voyage pour Suna. Quand elle y parvint, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir Sasuke dans sa chambre. La surprise fit place à la colère.
- Ca t’arrive jamais d’entrer par la porte ? demanda une Sakura furieuse de cette intrusion.
- Comment va-t-elle ? demanda l’Uchiha, ignorant la remarque.
- Qu’est-ce que ça peut te faire ? Nous ne sommes pas tes amis, Sasuke. Tu l’as dit toi-même. Fit Sakura sur un ton dur.
- La rancune est un trait de gaminerie. Grandis un peu ! Lui répondit Sasuke d’un ton las.
La jeune femme sortit de ses gonds et alla le gifler mais ce dernier lui attrapa le poignet. Elle le fixa d’un regard dur. Il put y lire une certaine souffrance mais aussi une détermination qu’il ne connaissait pas. Après tout, il ne l’avait plus revue depuis trois ans.
- Comment va Temari, Sakura ? redemanda Sasuke. Mais cette fois-ci, le ton frôlait l’exaspération.
- Comment veux-tu qu’elle aille ? Son frère vient de se faire attaquer et il est dans un sale état. Elle va mal, évidemment ! Siffla la jeune femme.
- Peut-on compter sur elle ? demanda l’Uchiha.
Sakura sentit la colère remonter en elle. Il se foutait d’elle, d’eux. Tout ce qu’il lui importait, c’était le combat. Toujours et encore le combat.
- Je me disais bien que tu cachais quelque chose sous cette question. Le combat, toujours le combat ! Tu n’as que ça à l’esprit ! Si c’est ça, tu n’aurais pas dû revenir ! On vivait bien sans toi ! lui cracha à la figure la rose, larmes aux yeux, larmes de colère.
Il la lâcha et la toisa d’un regard méprisant. Il ajouta :
- Tu me juges alors que tu ne vaux pas mieux, Sakura Haruno ! Regarde-toi, la colère te consume de l’intérieur.
- A qui la faute ? le défia t’elle.
- Je ne suis pas responsable de ta colère. Lui répondit son coéquipier.
- Ah non ? Tu n’es pas responsable de la souffrance de Naruto pendant trois ans ? Ni de celles de tes soit-disants amis ? Parce qu’eux croyaient en toi, avaient confiance en toi et tu les as trahis en les abandonnant comme ça.
- Ne parle pas d’eux pour toi. Lui répondit Sasuke au bout d’un certain temps.
Sakura se figea et le gifla. Mais cette fois-ci, il n’esquiva pas.
- Je ne suis rien pour toi. Sasuke. Je le sais bien ! Mais arrête de me torturer alors. Arrête de me suivre. Arrête de venir me voir et m’observer la nuit. Je n’en peux plus ! Hurla la ninja.
Sasuke se figea à son tour. Il pensait avoir été discret dans ses attitudes. Malheureusement, cette nuit, elle l’avait vue. Et avait compris que ses impressions d’être épiée étaient bien fondées. Il la suivait mais il ne savait pas pourquoi. Ni pourquoi il ressentait le besoin de la savoir en sécurité, de la savoir bien sans s’empêcher d’être froid et blessant envers elle.
Sakura tentait de retenir ses larmes mais n’y parvint pas. Il la faisait trop souffrir depuis trop longtemps. La jeune femme préféra quitter la pièce, évitant de faire face à ce regard méprisant dont elle avait malheureusement l’habitude. Mais au moment de franchir la porte, elle lança à Sasuke :
- Je te hais, Uchiha ! Je ne veux plus te voir ! Sors de ma vie !


La journée passa très vite pour tout le monde. Surtout pour l’équipe qui devait partir pour Suna. Mais quelque part au fond d’eux, ils savaient que cette mission ne serait pas comme les autres. Et ils avaient un mauvais pressentiment.
Quand la nuit tomba, Shikamaru retourna chez lui, rempli d’une nouvelle mission, après avoir passé la journée à se préparer physiquement. Et cette mission n’allait pas être simple. Mais peut-être était-ce le moment de se reprendre en main ? De regagner la confiance de Tsunade et son estime de soi ? La nuit précédente lui avait porté conseil. Le beau brun n’arrivait plus à contrôler sa vie. Elle semblait lui échapper mais aujourd’hui, il avait décidé de se reprendre. Il allait changer.
En rentrant chez lui, Shikamaru sentit un souffle d’air froid dans la chambre. La fenêtre était ouverte et le voile virevoltait légèrement au gré du vent. Il sortit un kunaï et se prépara à le lancer quand il reconnut deux lueurs d’un vert brillant dans la pénombre. Le Nara rengaina son arme et soupira de soulagement. Puis, il murmura d’un ton las :
-Qu’est-ce que tu me veux, Temari ?
La jeune femme sortit de l’ombre, un regard noir et rempli de souffrance. Elle s’avança vers lui, menaçante :
- C’est de ta faute.
- Quoi ? Sursauta le flemmard, tout en fronçant les sourcils.
- C’est de ta faute ! Tout est de ta faute ! Kankuro n’aurait jamais été blessé si j’étais restée à Suna ! Tout ça à cause de toi !
- Temari, calme-toi. Je ne comprends rien à ce que tu dis.
Elle le gifla de colère et le toisa d’un regard haineux, rempli de larmes. Il ne cilla même pas.
- Tout est de ta faute ! Je te déteste Nara ! Hurla t’elle en se jetant sur lui.
Mais Shikamaru résista à l’assaut et emprisonna les poignets de la jeune femme dans ses mains puissantes. Elle tenta de le frapper encore et encore mais la fatigue nerveuse et sa nuit blanche l’en empêcha. La blonde finit par sangloter contre son torse et le Nara referma ses bras sur elle. Elle avait besoin de se calmer. Il libéra ses poignets et passa une main dans sa chevelure blonde pour l’apaiser. Temari finit par s’apaiser, quelques soubresauts la parcoururent encore pendant quelques minutes. Le ninja la regarda tendrement et caressa ses cheveux en lui disant tout doucement :
- Il va s’en sortir…
- Comment tu le sais ? demanda t’elle rageuse.
- Parce que je le sais c’est tout…
- …
- Pourquoi es-tu venue Temari ?
- …

Comme elle ne répondit pas, Shikamaru lui souleva son menton et la regarda droit dans les yeux. Ses yeux d’un vert émeraude où il s’y perdait volontiers autrefois. Aujourd’hui, ce regard tant aimé était baigné de larmes et une certaine fureur s’y lisait. Temari n’arrivait pas à se détacher de ses iris aux couleurs sombres. Et quand elle put enfin décrypter le message qui y était caché, son cœur rata un battement. La jeune femme perdit alors le contrôle et se sentit en danger. Elle tenta de reculer mais le Nara lui tenait le poignet. Elle murmura d’une voix qui trahissait son trouble :
- Laisse-moi partir…
- Et si je ne veux pas ? Fit-il en se rapprochant d’elle, conscient de son trouble.
- Il faut que je m’en aille…
- Reste avec moi...lui chuchota t’il à l’oreille.

Elle sentit son souffle chaud dans son cou et son cœur commença à s’affoler. De son côté, le Nara n’arrivait pas à s’expliquer son comportement. Lui qui d’habitude agissait de manière réfléchie, faisait ici tout le contraire. Il était certain d’une seule chose ; il ne voulait pas la laisser partir. Pas cette nuit. Temari, quant à elle, voulait s’échapper mais ses forces lui manquaient et Shikamaru l’avait coincée contre un mur. Elle s’essaya à lever les yeux vers lui et vit une petite lueur dans ses yeux. La même que pouvait avoir Itachi. La blonde tenta de résister et de chercher ses armes dans toute la colère qu’elle pouvait éprouver à son égard mais le Nara était parvenu à briser ses dernières retranchées avec un simple toucher et un regard de braise. Le beau brun fixa ses lèvres qu’il avait goûtées une fois auparavant, mais c’était trop loin dans son esprit. Il s’avança lentement, tout en s’amusant de contempler le trouble de sa partenaire qui ferma les yeux, cherchant à se reprendre en main.

« Résiste…il le faut ! »

Cette petite voix s’insinua dans l’esprit de la blonde et lui permit de reprendre ses esprits. Mais au moment où elle décida de reprendre la situation en main, une douce sensation s’empara de son corps et de ses sens. Temari rouvrit les yeux et comprit que Shikamaru l’embrassait. D’abord, timidement, de peur qu’elle le rejette ou le frappe. Mais la jeune femme répondit au baiser, si doux et si sensuel, une sensation enivrante qu’elle ne connaissait pas auparavant, même avec Itachi. Puis ce baiser devint plus urgent, plus pressant, comme si les deux êtres tentaient de rattraper le temps perdu, comme s’ils n’avaient pas de lendemain. Shikamaru passa une main dans la chevelure blonde, détachant au passage la coiffure ordonnée tandis que Temari passa une main dans le dos de son partenaire. Au bout de quelques minutes, ils s’arrêtèrent à contre-cœur pour reprendre un souffle. Ils se fixèrent intensément puis le Nara plaqua Temari contre le mur et l’embrassa dans le cou. Il la sentit chavirer et défit la ceinture de sa tunique. La jeune femme soupira d’aise et entreprit d’enlever le t-shirt de son compagnon. Elle put dès lors découvrir le torse musclé du Nara tandis que la tunique de la jeune femme glissait le long de ses bras, découvrant une lingerie peu ordinaire. Un bandeau enserrait la poitrine de la jeune femme, ce qui n’étonna pas le ninja de Konoha. La blonde passa ses doigts sur le torse musclé tandis que leurs souffles s’entremêlaient au fur et à mesure des baisers échangés. Shikamaru l’attira contre lui et la fit basculer sur le lit tout en parcourant sa peau légèrement hâlée. La tunique de la kunoïchi tomba à terre, de même que le haut du Nara. Temari parcourut son dos de ses doigts fins, frôlant les cicatrices, témoins de leur profession commune. Le Nara l’embrassa dans le cou, la faisant soupirer d’aise.

Et au bout d’un long moment de plaisirs charnels, ils finirent par s’endormir l’un contre l’autre, apaisés dans leur tourment sentimental respectif.









Et voilà ! Encore un chapitre d’écrit ! Qu’en pensez-vous ? J’avais fait un lemon sur l’autre forum mais j’ai du le retirer ici. Si vous voulez le passage, aller sur Fanfic-fr.net.
La suite est en cours d’écriture même s’il m’a été plus facile de planter le décor. A oui, une dernière chose, ne vous fiez pas aux apparences^^
Sur ce, à bientôt chers lecteurs !




Chapitres: 1 2 [ 3 ] 4 5 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: