Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: The Naruto's Legend - Final Version

Le conteur de son village raconte une histoire vieille comme le monde à une nouvelle génération d'enfant, mais ce n'est pas la première fois, cette histoire si passionnant remonte au temps où les démons et les ninjas cohabitaient et se battaient, le temps des techniques dévastatrices ou bénéfiques, un temps où chaque "ninja" maîtrise les éléments, un monde ou la paix est menacé, un monde ou la haine a grandi, un compteur s'est déclenché en même temps que sa naissance, et sa fin ne tardera plus.
Classé: -16I | Spoil | Horreur / Spirituel / Tragédie | Mots: 38578 | Comments: 16 | Favs: 54
Version imprimable
Aller au
sathna (Masculin), le 23/01/2009




Chapitre 2: telle des fourmis ...



Une heure plus tard, tous étaient là. Même Kakashi. Sakura arriva la première, trouvant par la même occasion un Naruto assis en tailleur en pleine méditation sous un arbre, à l'abri du soleil. Il avait remonté sa capuche sur sa tête, ne laissant voir que le bout de son nez.
Son aura était atténué, mais on voyait bien que les gens qui venaient par ici faisaient toujours, consciemment ou inconsciemment, un détour lorsqu'ils s'approchaient de Naruto.

Jamais il n’a été ainsi. Aussi calme... mais surtout, si sûr de lui, beaucoup trop à mon goût... Pensa la kunoichi tandis qu'elle observait Naruto, avant de se tourner et d'aller regarder le terrain n°7, appuyée sur un des trois poteaux.

Naruto ne se releva qu’au moment où Kakashi arriva en grande conversation avec Tsunade. Apparemment, les deux avaient discuté un certain moment dans le bureau puis, en allant chercher les affaires dont avait besoin Kakashi.

Tsunade regarda tous les combattants une minute, pour finalement s'arrêter sur Naruto qui se trouvait légèrement à l'écart sur la droite des deux autres, elle ne s'en rendit compte qu'alors, il avait dépassé Kakashi d'un peu plus d'une demie-tête, et sous sa cape, elle devinait une musculature impressionnante.
L'ombre de sa capuche cachait tout son visage, mais l'éclat bleu de ses yeux était encore visible. Mais en plus d'être visible, il était apeurant.

- Naruto, Dit Tsunade, j'ajoute une règle. Elle venait d'y penser, mais elle lui semblait si effrayante selon la réponse de Naruto.
- Il est à présent interdit de tuer un adversaire. Continua-t-elle, attendant la réaction de Naruto.

La nouvelle règle, après avoir surpris Sakura et Kakashi qui n'y auraient jamais pensé, fit changer le regard de Naruto, celui-ci avait à présent un œil mauvais d'un éclat de haine et avec un ton mauvais et aigre, lui répondit :

- Pff ce n’est pas avec leur perte que le village disparaîtra... et sa perd de sa saveur ...
- Quoi ?? S'écria Sakura, à qui une telle idée était impossible.
- Mais bon je viens d'arriver, ce serait mal vu que je me présente aux conseillers tâché de sang frais...
- Très bien ... Répondit Tsunade, apparemment un peu perdue. Dans ce cas, vous êtes prêts ?
- Affirmatif ! Répondit très militairement Kakashi tandis que Sakura, pour sa part, approuvait d'un hochement de tête. Quant à Naruto, il gardait un silence pesant.
- GO ! S'exclama Tsunade en abaissant brutalement le bras entre les protagonistes.

Tous disparurent se cacher, sauf Naruto qui, d'un pas lent, alla tranquillement s'installer au centre du terrain. Kakashi, caché en hauteur sur une branche d'arbre, activa son sharingan. Il inspecta Naruto sous toutes les coutures tandis que ce dernier s'installait en tailleur.
Il n'y décela aucun mouvement de chakra, en fait, il ne distinguait pas une once de chakra en lui.
Sakura, elle, était cachée sous un bosquet, juste en dessous de Kakashi. À l'opposé du ninja copieur, Sakura ne regardait pas les mouvements de chakra, n'ayant pas de pupille pour, elle regardait surtout l'aspect physique de son ex-camarade ainsi que son visage essayant de deviner les prochains mouvements de celui-ci à son comportement.

Naruto après s'être assis, créa cinq clones autour de lui, qui, commencèrent aussitôt leur besogne sans avoir à recevoir le moindre ordre. Chacun était assis en tailleur autour de l'originale, les bras tendues vers les deux clones de part de part et d'autre.

Kakashi, qui ne voulait pas laisser le temps à Naruto d'exécuter sa technique, lança cinq kunaï vers chaque clone.
Aucun des kunaï n'atteignirent leur cible, ricochant sur un mur invisible. Kakashi changea aussitôt de cachette, tandis que cette dernière n'était à présent plus sur.

Quelques minutes passèrent sans que les clones ou Naruto ne fassent quoi que ce soit. Finalement, Naruto se releva, et regarda tout autour de lui, comme s'il venait de se réveiller. Il fit disparaître les clones d'un claquement de doigts. Il regarda à nouveau autour de lui, mais cette fois. Sakura eut l'impression à un certain moment qu'ils
se regardaient droit dans les yeux, mais c'était impossible, elle était trop bien cachée, se répétait-elle pour s'en convaincre.

- Leçon 1 ! Beugla Naruto, qui souriait en pensant à ce qu'il allait faire subir à ses "compagnons". Le taïjutsu !

Il termina sa phrase juste derrière Kakashi, qui ne l’avait pas vu bouger. Ce dernier para difficilement un coup de pied qui l’envoya voler au milieu du terrain. Il se réceptionna pile à l'endroit où se trouvait Naruto il y a à peine quelques centièmes de seconde.
Il regarda autour de lui juste à temps pour tenter de parer un nouveau coup de Naruto, qui cette fois, utilisa un combo, copié d'une autre technique de Sasuke qu'il avait créée lors de son temps comme genin dans ce village. Le coup l'envoya s'encastrer dans le sol faisant craquer méchamment plusieurs des côtes du Jounin.
Sakura, ébahie par la rapidité et la violence des techniques, qu'elle connaissait d'ailleurs, fut surprise lorsqu’elle entendit à sa droite :

- Leçon 2 : le genjutsu.

Juste à ce moment là, le monde tourna à la dérive et elle se trouva devant la prison de Kyuubi, le portail ouvert. Elle n'avait jamais vu un tel endroit et n'avait pas eu le temps de réagir que Kyuubi se jetait sur elle et la dévorait vivante, commençant par lui arracher les membres et lui lacérer la peau.
Lorsque que le genjutsu s'arrêta, les clones de Sakura et de Kakashi disparurent.

Et bien, pour une fois que je réussis un genjutsu ! J’en ai vraiment de la chance ! pensa ironiquement Naruto, ce qui le fit sourire, froidement.

- Leçon 3 : le ninjutsu ! Dit-il au moment où la fumée, provoquée par la disparition des clones, disparut.

C’est aussi à ce moment précis qu’une immense boule de feu apparut dans son dos en se dirigeant vers lui.

Signé Kakashi... Fut sa seule pensée.

Il l’évita en lançant Suiton : le mur d’eau qu’il enchaina avec : doton : séisme. Pour faire sortir Kakashi qui s’était caché sous terre. Lorsque celui-ci sortit, un éclair le foudroya net le plaquant au sol. Aussitôt, il se fit enfermer dans une prison de pierre, qui lui bloqua les mains, les empêchant ainsi de bouger et donc de faire des techniques.

De un ! pensa Naruto, plus que Sakura...

Il attendit quelques secondes et se concentra en fermant les yeux, plus un bruit, mis à part les gémissements de Kakashi, ne venait perturber le calme momentanément installé.
Sakura sortit de terre et attrapa l'une des clochettes qui pendait à la ceinture du Jinchuuriki. Un sourire de victoire apparut sur le visage de la jeune fille, qui ne dura pas car aussitôt remplacé par une grimace intriguée en se rendant compte qu'elle n'avait rien d'autre en main qu'une petite branche.
La peur finit par s'emparer d'elle lorsqu'elle vit le sourire froid et mauvais de Naruto...

Une permutation ?! Mais quand ?! s'écria-t-elle en écarquillant les yeux et ne faisant plus attention à Naruto.

Et elle fut encore plus surprise lorsqu’elle entendit.

- Futon : compression atmosphérique !!

À ce moment précis, elle fut écrasée par quelque chose d’invisible sur les cotés plaquant ainsi ses bras à son corps et la maintenant en l’air.
Naruto sortit du bois et se tourna vers Tsunade qui avait observé la scène. Elle avait un air un peu ahuri. Elle avait lancé le départ même pas un quart d'heure avant que c’était déjà fini.

- C’est fini. Si vous le voulez, je peux les garder comme ça toute la nuit. Il s'arrêta comme pour réfléchir et reprit. Mais je ne suis pas sur que ce soit utile et puis, ils risqueraient de m’en vouloir, déclara-t-il en faisant un faux sourire. Sinon, je peux aussi les achever. Termina-t-il.
- Je le pense aussi, mais nous ne savons pas réellement combien de temps tiendront tes jutsus. Lui répondit Tsunade, apparemment pas vraiment contente de voir deux de ses meilleurs ninjas se faire laminer aussi vite, sans pour autant relever sa dernière remarque.
- Je peux tenir comme ça plus de 72 heures, et ce sans son aide. La réponse était sortie si vite qu’elle ne laissait pas de place pour un mensonge.
- Très bien. Dit Tsunade, en lâchant un soupir, résignée.

Aussitôt, l’air reprit une consistance normale et le sol relâcha son étreinte, permettant à Kakashi et Sakura de se libérer. Sakura se précipita auprès de Kakashi et examina ses côtes, le bilan : deux fêlées et une brisée. Mais elle ne remarqua que peu après un détail, qu'elle rapporta, affolé, à sa sensei.

- Sensei ! Il y a quelque chose qui se passe ! Je ne saisi plus rien ! Aidez moi !
- Qu'y-a-t-il ? Demanda Tsunade, légèrement consternée. C'était compréhensible, étant donné le niveau qu'avait à présent Sakura.
- La chair se nécrose de façon accéléré, et il y a autre chose.
- Comment ça ? J'arrive ! S'écria Tsunade, se demandant ce qui se passait.

Sans leur prêter la moindre attention, Naruto fit une suite de mudras, si longue, qu'elle put être vue, durant une fraction de secondes. Mais elles étaient trop occupées pour s'en rendre compte. Il se concentra puis s’écria : L'union élémentaire ! Effaceur de guerre.

La terre reprit son ancien aspect, les arbres déracinés reprirent leur place et l’eau retourna sous terre.

- Naruto ! Hurla ensuite Tsunade, lorsqu'il put à nouveau l'entendre. Qu'est-ce que tu as fait à Kakashi !
- Absolument rien, ce n'est que son impuissance qui lui a valut une telle situation.
- Soigne le ! Hurla Tsunade.
- ... Non... Je ne vois pas ce que cela lui apporterait. Répondit Naruto tout en les observant hautainement.

Tsunade, qui ne reconnaissait plus le jeune homme en face d'elle, n'arrivait plus à réfléchir, trop apeuré par Naruto, mais également trop occupé à essayé d'enrailler la nécrose. Kakashi, qui était toujours conscient, n'arrivait plus à articuler le moindre son, quelques chose le retenait, mais on voyait bien à ses yeux exorbités et injectés de sang que la douleur était ignoble.

- C'est un ordre ! Soigne le !
- Non, pas encore ...
- Il va mourir !
- Et ?

Le temps passa, le mal sembla arrêté d'avancer pour finalement commencer à se résorber sous les efforts des med-nins. Au bout d'encore quelques minutes, il entendit Tsunade dire à Sakura qu'il était hors de danger. Avant de se tourner vers Naruto avec un regard de haine et de colère.

- Qu'est-ce qui t'as prit ! Hurla-t-elle.
- Qu'est-ce que j'ai encore fait ?
- Tu n'as rien fait ! Et c'est là le problème !
- ... Je ne comprend pas ...
- Kakashi aurait put mourir et tu n'as rien fait !
- Contrairement à vous, je ne suis pas doué pour les jutsus de soin, de plus, je n'aime pas intervenir dans ces étapes contre-nature.
- Ne viens plus te plaindre auprès de moi, si jamais les gens de se village te traite de nouveau comme un démon !
- Parce qu'ils ont arrêté? Sans nul doute le jour de ma "mort" ... Fit-il en réfléchissant, mais Tsunade le savait, si a présent les gens regrettaient Naruto, c'est uniquement parce qu'ils savaient que Kyûbi étaient mort en même temps.

Un courant d'air fit bouger les branches de l'arbre au dessus de Naruto tandis que Tsunade cherchait une réplique à ce qu'il avait lancer, jamais elle ne s'était autant énervé, même Orochimaru n'avait pas réussi à aller si loin sans recevoir un coup. Et c'était tout là le problème, devant elle se tenait non pas Orochimaru, mais quelqu'un de bien plus fort, mais également de bien plus intelligent.

- Je te veux dans mon bureau dans une heure, et je pense que tu as intérêts à nous faire la preuve que tu vas aider d'une manière ou d'une autre ce village.
- ...

Une heure plus tard, Naruto entra dans le bureau de Tsunade après avoir frappé à la porte, Kakashi était là, dans un siège roulant, mais pas de traces de Sakura, mais Naruto s'en moquait bien, il risquait de la "croiser" dans la rue.

- Naruto, je pensais que tu étais parti te reposer un peu ! S'exclama Tsunade. Naruto la dévisagea un instant, hésitant entre éclater de rire ou de rage, il avait plus de vingt ans et ils le prenaient encore pour un c**.
- Je sais que vous parliez de moi alors venons-en au fait, je n'ai pas que ça à faire. La voix, sèche,déchira encore plus le visage de l'Hokage et de son senseï, l'un et l'autre d'un regard noir, particulièrement Kakashi pour une raison plus qu'évidente.

Flash-back: cinq minutes avant l'entrée de Naruto

- Si je puis me permettre, Tsunade-sama, j'aimerais m'opposer à la promotion de Naruto. Dit Kakashi de but en blanc, cela n'était pas surprenant de sa part, vu ce qu'il lui avait fait subir. Mais le niveau de Naruto était on ne peut plus démontrer.

- Et pourquoi quelque chose de si rigide ? Demanda-t-elle après quelques secondes, voulant savoir la vrai raison de la demande de Kakashi, car même s'il haïssait à présent le dénommé Naruto, il ne pouvait nier sa puissance.
- Vous l'avez sans doute remarqué mais, mon sharingan était actif.
- Mm... Fit-elle pour acquiser.
- Et je peux vous affirmer, continua-t-il, qu'il n'a pas usé d'une once de chakra pour exécuter ses techniques ni même pour se mouvoir, ce qui aurait paru normal pour une si grande puissance...

Tsunade le dévisagea, cherchant à voir ce qu'il avait vu lui, et le doute s'empara d'elle à son tour. La personne de Naruto avait atteint une nouvelle puissance qui, ajoutée à son potentiel pourtant déjà exceptionnel, le rendait inébranlable pour de "simples ninjas". Mais elle savait également qu'il devait nécessairement avoir une faille, personne n'était parfait.

On toqua alors à la porte, faisant sursauter le duo, lorsque la porte s'ouvrit, ils ne surent pas s'ils étaient contents ou pas de voir Naruto en passer l'embrasure. Et par expérience, ils se mirent un masque de joie sur le visage, tout du moins ils essayèrent car il fut aussitôt remplacé par un regard suspicieux et noir.

Fin flash-back

- Naruto, au vu de ton niveau tu reçois le titre de Jounin, mais avec une liberté de mouvements moindre en raison de soupçons de possible trahison qui pèsent sur toi.
- Merci, fit-il en souriant, il avait su dès son arrivée à Konoha que ce serait chose aisée, mais cette annonce de restriction lui parut cacher autre chose, il savait qu'ils savaient, et ça le pliait en quatre, mais maintenant cela le faisait plus que chier.

Kakashi, qui ne semblait pas du tout content, se téléporta et disparut du bureau dans un pouf. Ce qu'il n'avait pas vu, c'était la rune qu'avait placé Naruto sur le faureil. Le résultat fit éclater Naruto de rire. Le fauteuil n'avait pas disparut, et ou que soit Kakashi, il devait maintenant être étaler par terre.
Tsunade se tourna pour prendre quelque chose, après avoir regarder le siège et Naruto.

- Non merci, j’ai déjà une protection. Dit-il en voyant Tsunade lui tendre une tenue de Jounin.

Il dégrafa alors son manteau, apparemment pas content de lui révéler ce qu'il cachait en-dessous, et laissa voir le buste d’une armure inconnue. Elle était très fine et collait au corps. En regardant de plus prés, elle vit des sceaux gravés dessus, mais Naruto remit rapidement sa cape, ne voulant apparemment que l'on ne s'attarde dessus.

- Qu’est-ce que c’est ?
- Un secret perdu, comme ma propre existence si je ne m'abuse.
- Bon, fit Tsunade sachant qu’il n’en dirait pas plus aujourd’hui. Repos aujourd’hui, je vous appellerais demain.
- Très bien, fit Naruto avant de partir, laissant à nouveau un vide à l’endroit où il se trouvait à l’instant précédant.
- Où est-il encore parti ? demanda Sakura en entrant dans le bureau.
- Là où le monde s’étend à ces pieds, sans le moindre doute à la falaise.

Naruto arriva à la falaise aux Hokage après une seconde de déplacement, il se dirigea vers le rebord, là où il avait l'habitude de s'installer. Mais une personne s'y trouvait déjà. Il s'en approcha et resta un instant debout à coté d'elle.

- Qu'y-a-t-il, Tomyjuro? Je t'avais dit de ne pas te montrer ...
- Je sais, je sais, mais je m'ennuyais comme un rat mort! Et puis, je n'aime pas être discrète, tu sais bien que ce n'est pas mon genre. C'est plus ton rôle.

La dénommée Tomyjuro était debout au bord de la falaise. Elle avait une bonne tête de moins que Naruto. Elle portait une cape quasiment identique à celle de Naruto, mise à par qu'il n'y avait pas 9 traits rouges mais 5 traits de différentes couleurs. Elle avait un ton assez chantant et grave pour celui d'une femme.

- Je sais, mais je suis déjà assez surveiller, pas la peine de me compliquer les choses en venant ici.
- Tu peux pas arrêter de râler deux secondes ?
- Tu n'as toujours pas répondue à ma question. Lui signale Naruto, voulant en finir rapidement.
- Alalala ... vivement la fin de cette mission, tu es vraiment chiant pour l'instant ...
- ...
- C'est bon j'y viens, je les ait repérés. Je les récupérerai d'ici peu. Et de ton coté?
- Je viens d'arriver je n'ai donc encore que très peu d'info.
- Très bien, j'y vais.
- Oui, c'est une bonne idée, quelqu'un approche.

Tomyjuro, dans un mouvement fluide et rapide, fit une bise à Naruto après avoir descendu la partie gauche du masque du jeune homme. Il ne réagit pas, laissant simplement un soupir glissé entre ses lèvres. Tomyjuro commença à s'effacer de la réalité, devenant immatérielle avant de totalement disparaître.

- Bonsoir, Hinata-san. S’exclama-t-il tandis qu'une ombre apparaissait derrière un arbre.
Hinata se tourna, le regarda et s'approcha, sans le reconnaître. Elle était habillé dans le style shippudden. Mais elle avait en plus la veste juunin et un bandeau sur le front.
- Qui êtes vous ? je ne vous reconnait pas...
- C'est bête je t'ai pourtant déjà rendu ton médaillon.

Naruto?! S'exclama-t-elle.

BOUM !!

Hinata s'évanouit sur le coup, juste au moment où elle croisait le regard de Naruto.

J‘oublie toujours, Putain qu'est-ce qu'elle me fait chier à faire ça... pensa-t-il.

- Hinata ! Appella-t-il, tentant de la réveillée.

Qui est-ce qui m’appelle ? Cette voix me dit quelque chose...

- Putain ! Hinata ! Tu vas te réveiller ?! Gueula Naruto en poussant Hinata du pied.

Mais !! On dirait la voix de Naruto ?!

À ce moment là, elle rouvrit les yeux et vit deux grands yeux bleus la regarder, entourés d’une longue crinière de cheveux blonds. Elle ne vit pas l'énervement dans les yeux, en fait elle n'en eut pas le temps.

- NARUTO !! GHYYYAAAA !!

BOUM. Elle s’évanouit à nouveau. Après plusieurs évanouissements et quelques cris, Hinata put regarder Naruto, suite à la menace du blond de partir si elle s'évanouissait encore.

- Ca va ?
- Ou... ou... oui...
- ...
- ...

Allez, parle-lui, remue toi !! S'encouragea Hinata.

- Et toi ? fit Hinata, un peu plus calme.
- Ca va, un peu déçu par le manque de changement du village, mais sinon ça va.

Il remarqua qu’Hinata serrait quelque chose attaché à un collier. Il devina qu'il s'agissait du médaillon qu'il lui avait rendu.

-Tu m’as manqué, fit-elle.

Naruto fut surpris, mais ne réagit pas. Il ne s’attendait pas à ça, il lui avait fallu un bon quart-heure avant qu’elle ne cesse de s’évanouir rien qu’à sa vue, alors lui dire ça maintenant.

- Tu nous as tous manqué, continua-t-elle. Pourquoi n’es-tu pas revenu ?
- Pour de nombreuses raison, la principal étant la lassitude que j'éprouve en vous voyant tous, et la seconde étant mon manque de force.
- Et pourquoi es-tu revenu ? Ou pour qui ?
- Pour deux ou trois petites choses, mais surement pour personne.

Un silence tomba, durant lequel Naruto s’assit plus confortablement, mais aussi « sans s’en rendre compte », beaucoup plus près d’Hinata. Qui rougit encore plus fort, elle se trouvait à la limite de l’évanouissement. Et la seul chose qui l'empechaoit de ne pas s'évanouir, c'était la menace de NAruto de partir si elle s'évanouissait une nouvelle fois.

- Tu es sure que ça va ? dit Naruto en la regardant avec défi, ce qu'elle prit pour un regard amoureux.

Son regard est si beau !! pensa-t-elle. Je... je...

BOUM, Hinata s’évanouit encore. Naruto la laissa s'effondrer sans agir, il en avait marre, il vit le médaillon qu'il avait rendu la veille à Hinata prendre à son cou.

- Aux dernières nouvelles, ce n’est pas elle qui te l’a offert ?
- Si, répondit Naruto à Sakura qui venait d’arriver, je le lui ai rendu hier, avec ce que je n’ai pas compris quand elle me l’avait donné. Il sourit en voyant le visage serein d’Hinata perdre ses couleurs, et pour l'aider à se réveiller, il lui tapota les joues.
- C’est elle, la deuxième raison ?
- Peut-être bien.
- Surement vu le regard que tu lui portes. À ce moment là, le visage d’Hinata reprit violemment des couleurs avant de redevenir plus pâle qu'il ne l'était déjà habituellement. Elle avait entendue. Il sourit, remit bien sa capuche en place et se leva. Il voulut passer à coté de Sakura, mais elle l'interpella lorsqu'il se trouva à son niveau.
- J’y vais, sauf si tu as besoin de moi.
- Reste s’il te plait, et aide-moi à la porter jusque chez moi.
- Ok. Répondit Naruto en soupirant, puis il se baissa et souleva Hinata. Il fut surpris par la légèreté du corps. Elle paraissait si fragile, et il grogna, ce qui n’échappa pas à Sakura, qui prit ça pour une plainte face au poids de son amie.
- Vous êtes mignons tous les deux !
- Tant que ça ? demanda Naruto ironiquement en remettant le médaillon dans les mains d’Hinata, qui avait encore une fois, changée plusieurs fois de couleur. Elle serra le médaillon, Naruto comprit qu’elle avait tout ses esprits, Sakura, elle, ne l’avait pas remarqué, tout du moins ne l’avait pas fait remarquer.
- On y va ? demanda finalement Naruto.
- C’est parti.
- Je te suis.

Hinata appréciait ce contact léger et chaud avec Naruto, elle sentait ses bras musclés, mais aussi la douceur de ses doigts, elle bougea légèrement, ce qui la trahit.

- Ca va ? lui demanda-il
- Ca peut aller... lui répondit-elle.

Tu parles ! Ça va à merveille !! pensa-t-elle. Comment est-ce que je pourrais aller mal alors que tu me portes dans tes bras !

- Dans ce cas, c'est le terminus.

Et sans un sourire, il regarda par où allait Sakura. Hinata, quant à elle, se serra encore un peu plus et bougea pour être mieux installée, pas dans le sens inconfortable, mais pour avoir le plus de contact possible avec Naruto. Ce qui ne dura pas, car ils arrivèrent aussitôt chez Sakura.

- Ca ne vous gène pas de manger chez moi, cette fois-ci ?
- T'imagines même pas ! fit Naruto, mécontent sans doute de devoir discuter avec Sakura.
- Allons Naruto ! C'est moi qui invite !
- ...Très bien, mais tu sais ce qui t'attend... Il savait qu'il se devait de reformer les liens avec sa « sœur » de cœur.
-Heu... je... Hinata regarda Naruto, je ne vois... pas de problème. Hésita-t-elle.
-Dans ce cas entrez. Fit Sakura avec l’un des sourires dont elle a le secret.
Naruto déposa avec soulagement Hinata, et elle trouva cela injuste que le temps passé dans ses bras soit si court. Ils passèrent le reste de la soirée en riant, surtout les deux filles, mais Naruto rit une fois à une anecdote de Sakura, et en parlant de ce qu’ils avaient fait les 10 années passées.
Hinata avait passé, comme le savait déjà Naruto, 5 ans à s’entrainer et à perfectionner « son » juken.
Sakura, quant à elle, s’était à tel point perfectionnée dans les jutsus de soin, qu’elle était à présent meilleure que Tsunade.
Naruto, lui, leur raconta qu’il n’était revenu au village qu’hier, c’était bien entendu un mensonge, il avait peur de mal commencer l'approche. Il leur raconta certaines de ses idioties, ce qui fit éclater plusieurs fois de rire Sakura et Hinata. Mais encore, cela faisait parti de la stratégie d'approche qu'il avait mise au point.

A voir le sourire d'Hinata, il se doutait que l'approhe pour cette dernière était déjà faîte, mais pour Sakura, c'était autre chose, comment pouvait-elle rire avec lui, en sachant que quelques heures avant il lui avait cassé deux dents?


Le temps passa et il fallut à Hinata et Naruto commençaient à penser à rentrer.

- Au revoir Sakura... fit Naruto endormis par la soirée.
- Au revoir, Sakura-chan! Fit à son tour Hinata.

Lorsque Sakura eut refermé la porte, Naruto se tourna vers Hinata.

- Si tu veux, je peux te raccompagner jusque chez toi. Proposa-t-il sans trop savoir pourquoi, et silencieusement, s'en voulut aussitôt.
- Ça ne te gène pas ?
- Mais non...

Ils partirent alors ensemble en discutant de tout et de rien. En réalité c'était plutôt un monologue de la part d'Hinata ponctué de "ouai", "hnf" et de silence de la part de Naruto. Qui hésitait à faire un clone et à le laisser subir ça.

- Au fait, félicitations pour ta promotion.
- Comment es-tu au courant? Je n’en ai pas parlé ! remarqua-t-il. Elle lui sourit et c’est à ce moment là qu’il comprit.
Le byakugan... Murmura-t-il.
- C’est vachement pratique ! dit-elle en souriant. Surtout lorsque l’on a appris à lire sur les lèvres, d’ailleurs, c’est Neji-kun qui me l’a appris.

Je ne pensais pas qu’elle s’intéressait tant à moi, elle est peut-être plus dangereuse que je ne le pense... Se fit-il la remarque.

Hinata observa le manque de réaction de Naruto et en conclut qu'il ne lui en voulait pas, mais elle ne vit pas le regard mauvais qu'il avait lorsqu'elle regarda la rue où ils s'engageaient.

Mais comme toute chose à une fin, vint le moment du « au revoir », car ils étaient arrivés devant le portail de la demeure des Hyuuga, au plus grand bonheur de Naruto.

- Je vais te laisser. Bonne soirée, ou plutôt bonne nuit. Fit-il sans la moindre intonation.
- Bonne nuit à toi aussi, Naruto-kun. Elle se tourna, mais avant de partir Naruto la rappela.
- Hinata !
- Oui ?
- Ca te dirait de t'entrainer avec moi ?

BOUM

A la grande exaspération de Naruto, Hinata s’évanouit. Il sortit un bout de parchemin et écrivit dessus.
Lorsque celle-ci revint à elle, il était parti en lui laissant un mot sur le pas de la porte, car il l'avait raccompagné jusque chez elle.

"Mon entrainement se fait l'après-midi, rejoins moi dans la forêt de la mort si tu tiens à venir.

Si tu tiens à vivre longtemps et heureuse ne vient pas."

Je n’en reviens pas !! C’est un rêve, oui c’est surement un rêve !! se dit Hinata alors qu’elle rentrait chez elle. Son père l’attendait de pied ferme, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à autre chose qu’à lui, et au rendez-vous du lendemain.

Mais elle n'avait pas fait attention à un ou deux détails. L'encre qu'avait utilisée Naruto était rouge, car il s'agissait de son sang. Ensuite, il avait fait une seconde lettre caché par la première, mais que seul un ninja d'un bon niveau aurait su lire entre les lignes.

Cela ne serait pas un entrainement comme les autres, car le sang allait couler.




Chapitres: 1 [ 2 ] 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: