Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Le Pacte du Démon

Deux ans après la destruction de l'Akatsuki, la paix règne de nouveau sur le village de la feuille. Nos héros on maintenant 19 ans lorsque la Godaïme envoie Naruto, Sasuke, Sakura et Hinata sur une mission de reconnaissance, dont le blond ne reviendras pas. Treize années après, une silhouette se dessine sur la route de Konoha, une silhouette qui pourrais bien être un espoir pour certains et sonner le glas pour d'autre. La silhouette d'un homme déchiré entre folie et amour, celle de Naruto. Il
Classé: -12D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 115588 | Comments: 143 | Favs: 323
Version imprimable
Aller au
Baka no Tobi (Masculin), le 28/04/2009
En réalité, ce devait être ma deuxième fiction, après une autre, comique. Mais Le Pacte du Démon a pris le dessus et j'espère que vous apprécierez ! N'hésitez pas à être sévère envers moi, je ne suis après tout qu'un débutant et je manque d'expérience. Je ne vous promet malheureusement pas que je publierais les chapitres rapidement, je doit bosser un peu aussi quoi !




Chapitre 5: La voie du ninja



Naruto et Hinata se dirigeaient ensemble vers l’habitation de cette dernière. Elle avait en effet quitté le domaine Hyuga à cause de sa grossesse. De plus, elle avait peur que son père s’en prenne à son enfant si elle y restait. En chemin, ils avaient beaucoup attiré l’attention des passants, certains reconnaissant Naruto, d’autre s’étonnant de voir la perle aussi heureuse à côté de cet homme inconnu. Naruto lui même fit tourner beaucoup de têtes féminines, ce qui enragea Hinata au plus haut point.
Elle même ne se serait pas crue aussi possessive envers le blond. Toutefois, le jinchuriki semblait s’inquiéter de plus en plus au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient de la maison. Alors qu’ils n’étaient qu’à quelques mètres de leur destination, il paraissait même hésiter à avancer. Hinata qui ne comprenait pas lui demanda quelle était la cause de sa visible peur, et il lui répondit :

- J’appréhende sa réaction… Il sait à propos de Kyubi ?

- Oui, je lui ai tout dit. Tu ne risques que d’étouffer pendant qu’il te sert dans ses bras, tu sais.

Sur un soupir du blond, ils entrèrent. Il détailla l’intérieur de la maison. Tout était sobrement décoré, mais elle paraissait chaleureuse et la grande baie vitrée donnant sur le jardin éclairait entièrement la pièce, qui semblait servir de salon, de cuisine et de salle à manger en même temps. Alors qu’il détaillait toujours l’endroit, un éclat de voix le fit sursauter.

- Maman ! Tu es rentrée ?

Okami s’approchait de sa mère en souriant. Il lui expliqua qu’il avait besoin d’elle pour une nouvelle technique. Il remarqua alors l’homme se dressant derrière elle et le salua poliment.

- Bonjour ! Vous êtes un ami de maman ?

- En quelque sorte, appelle-moi Kaze, répondit-il en empêchant Hinata de répondre à sa place. Dit moi, sur quelle technique travailles-tu ?

- Une technique de mon grand-père et que mon père utilisait aussi : le Rasengan.

Il fut plus que surpris. Il tentait d’apprendre une telle technique à lui tout seul ? Impossible. Ça le fit sourire, mais il se résolut à l’aider. Après tout, il n’était pas beaucoup plus vieux que lui lorsqu’il l’avait maitrisé.

- Une technique de rang A ? Tu es sûr ? Ça ne va pas être une partie facile.

- Bien sûr ! s’offusqua-t-il, Papa l’avait réussi à treize ans, je le ferais à douze !

Le porteur de Kyubi sourit, se reconnaissant dans son fils qu’il découvrait à peine.

- J’espère au moins que tu connais les étapes de l’apprentissage.

- Hein ? Il y a des étapes ?

Naruto soupira tandis que la mère retint un ricanement.

- Oui, il y en a trois.

- Vous vous y connaissez ! Vous l’avez appris ?

- Oh ! C’est juste de la théorie. Par contre je connais quelqu’un qui pourrait te l’apprendre.

- Ah oui ? dit il avec des étoiles dans les yeux, Qui est-ce ?

- Hatake Kakashi, le ninja copieur.

Immédiatement, le visage du gamin s’assombrit tandis qu’Hinata retenait avec peine un fou rire.

- Rhaaa ! Mais c’est pour le battre demain que j’en ai besoin moi ! s’écria-t-il.

- Tu comptais apprendre cette attaque en une soirée ? C’est de la folie ! Le quatrième Hokage a mis trois ans !

- J’y arriverais, et en moins de trois semaines !

- … Tu me plais ! Je vais t’y aider… à partir de demain cependant. Ça tombe bien, ta mère m’a invité à rester quelques temps ici.

- Vous avez intérêt à m’aider.

- Mais oui ! Ne t’inquiète pas pour ça.

Okami remonta dans sa chambre en grommelant des insultes envers Kakashi qui l’empêchait d’approfondir son entraînement sur le moment. Sa mère l’informa qu’ils mangeaient bientôt. Il disparut en haut de l’escalier. Hinata soupira, sourit et demanda au blond pourquoi il n’avait pas révélé sa véritable identité à son fils :

- Je veux d’abord le connaître. Il me respectera d’abord pour ma valeur et non parce que je suis son père.

Hinata compris et lui sourit tendrement. Le Kyubi l’aida à faire la cuisine, même si sa bien aimée lui interdit les ramens. Ils servirent donc du poisson. Après le dîner, Naruto voulut tester les capacités de son fils. Il l’attira donc dans le jardin et lui fit faire quelques exercices, par exemple « essaye de me toucher avec tes shurikens ».

Forcément, aucun d’entre eux ne l’atteignit, il en para quelques uns alors qu’ils étaient aiguisés grâce au chakra de vent que leur insufflait le loup. Le petit lui demanda d’ailleurs comment il faisait un tel tour de passe-passe. Le jinchuriki lui sourit et lui tendit son sabre. D’ailleurs, ce dernier était étrange. Outre le fait qu’il semblait très solide et qu’il n’était apparemment pas forgé dans de l’acier, plusieurs kanjis signifiants « ange » et « démon » paraissaient inscris non pas sur la lame d’ébène, mais à l’intérieur.

Au moment où Okami attrapa le katana, il lui échappa des mains pour aller s’encastrer dans le sol, de profil. Le louveteau était tétanisé. Il maniait un sabre aussi lourd en restant si rapide ? Impossible ! Le blond et rubis lui expliqua :

- Ce sabre est spécial. Il réagit à mon chakra et devient aussi léger qu’une plume. La plupart du temps je lui fait garder son poids normal, pour m’entrainer.

Les deux Hyuga furent choqués. Quelle puissance ! Hinata compris comment il avait arrêté le coup de Tsunade. Ils continuèrent sans anicroches. Alors que le petit se laissait tomber par terre d’épuisement, Naruto lui signala qu’il avait un excellent niveau pour son âge, et ces mots réconfortèrent Okami. Hinata fut elle aussi surprise du niveau de son enfant et de son bien aimé. Le loup alla se coucher peu de temps après et s’endormit rapidement, tombant dans des rêves où il battait Kakashi et où son père était là pour le féliciter. Bizarrement, l’image qu’il avait toujours eue de son père se superposa avec celui qui se faisait appeler Kaze.
Hinata et Naruto regardaient leur fils dormir paisiblement, s’attendrissant devant lui.

- Je suis fatigué, moi aussi ! se plaignit Naruto.

- Chut ! Tu vas le réveiller !

Ils fermèrent la porte et partirent dans le salon, où ils s’embrassèrent follement. Au bout de plusieurs délicieuses minutes, Naruto rompit leur baiser :

- Au fait, je ne sais toujours pas où je vais dormir moi…

- Tu vas dormir avec moi, enfin, si tu arrives à dormir cette nuit.

Ils se sourirent, s’embrassèrent encore, et se dirigèrent vers la chambre d’Hinata où ils passèrent une des plus belles nuits de leur vie.

Le lendemain, Okami se leva à l’aube et fut étonné de voir Kaze lui tendre l’assiette d’un petit déjeuner complet. Alors qu’il était toujours interdit, le Kyubi lui dit :

- Mange. Tu auras besoin de forces face à Kakashi. Tu peux prendre ton temps, Il n’arrivera pas au rendez-vous avant un moment.

- Mais… Il a dit de venir à jeun…

- Vu ton niveau, tu n’as rien à craindre.

Le loup mangea donc, en se demandant comment Kaze pouvait être aussi sûr de lui à propos de son nouveau prof. Lorsqu’ils eurent finis leurs petits déjeuners, Okami et Kaze s’échauffèrent ensemble, et le loup parti près d’une heure en retard, à sa totale incompréhension et en étant persuadé qu’il avait déjà été éliminé.

Pendant ce temps, au terrain d’entrainement numéro 7, deux personnes sont en train d’attendre.

- Rhaaa ! Mais c’est pas vrai ! hurla Akira au paysage, Ils sont où ! Et Okami qui se dit toujours à l’heure !

Pendant ce temps, Naomi se taisait et se demandait quel genre de test allait leur faire passer Kakashi. Akira semblait vraiment enragé. Son sang-froid habituel avait disparu, remplacé par la faim et l’impatience. En plus, son père était arrivé avec un air un peu chamboulé la veille après avoir rendu une visite à Hinata. À peine s’il lui avait marmonné « C’est à cause d’un ami qui est rentré ». Il avait tout de suite pensé au père de son ami et attendait qu’il le renseigne un peu plus à ce propos. C’est à peu près ce moment que choisi Okami pour arriver. Akira lui sauta dessus et le bombarda de question. Le loup n’avait pas remarqué qu’il avait été suivi et que Naruto se cachait dans le feuillage pour observer la façon dont l’équipe de son fils allait passer l’épreuve. Car ils réussiraient, il en était sûr.

- Alors, Okami, c’est vrai qu’un des amis de ta mère est chez toi en ce moment ?

- Oui. Il s’appelle Kaze et il est trop fort ! Il a promis de m’apprendre la technique de papa si je réussi l’examen. En plus, Il connaît Kakashi-sensei !

Le brun insista et L’Hyuga dû lui expliquer tout la soirée de la veille en détails. À la fin du récit, Akira et Naomi, qui avait écouté elle aussi, étaient consterné devant la force de Kaze et le Uchiwa se promit de le rencontrer lui aussi. Sur cette résolution, Kakashi arriva en articulant un « Yo ». Après quelques secondes de flottement, Akira lui hurla dessus à cause de son retard de près de deux heures. Naruto soupira en constatant qu’il ne s’était pas amélioré en treize ans. Gêné, l’épouvantail leur expliqua le but du test :

- Ça sonnera à midi, dit-il en posant un réveil sur l’un des poteaux du terrain d’exercice, Dans deux heures quoi. Pendant ce temps, vous devrez me prendre ça.

Il leur montra deux clochettes et continua :

- Ceux qui n’auront pas de clochettes serons recalés et retournerons à l’académie.

- Quoi !? fut la seule réponse auquel il eu droit, prononcé par les deux éléments masculins en même temps. Naomi se voyait déjà en train de retourner à l’académie.

- Mais bordel, ça sert à quoi de faire des équipes de trois si y en a un qui ne continuera pas ? demanda Okami.

Naruto sourit dans son coin. Il venait de trouver la réponse, mais il ne le savait pas encore. Au « dispersion » de Kakashi, ils partirent tout les quatre dans une direction différente.

Okami se trouva cacher dans les feuilles, gardant activé le Byakugan pour repérer ses équipiers ainsi que leurs professeur. Il vit une trace de chakra étrange derrière lui, mais n’y prêta pas attention. Trop insignifiant. Pourtant, il aurait trouvé Naruto s’il avait cherché. Le loup réfléchissait à tout vitesse pour trouver une solution dans le test du ninja endormit. Alors qu’il se faisait mal au crâne avec toutes ces données, il vit Akira faire un signe lui disant de venir. Okami et Akira était toujours ensembles et ce dernier savait que L’Hyuga le regardait sûrement. Pau de temps après, il rejoint le petit corbeau. Ce dernier lui soumis sa théorie :

- Si tu veux mon avis, il faut qu’on l’attaque à trois pour l’avoir. C’est quand même pas un junin pour rien.

- Quoi ? Mais il n’y a que deux clochettes ! Le problème reste entier !

- C’est certainement du bluff, répliqua le brun, Tu l’as dit toi même, ça ne sert à rien de faire des équipes de trois si on n’en prend que deux. De plus, les équipes de bas niveau sont composées de trois genins en plus de junin dirigeant l’unité. C’est du bluff son histoire, il veut tester notre esprit d’équipe.

- Ça tiens la route…

- Préviens Naomi. On sera tous genins, ou on retournera tous sur le banc.

Okami partit en direction de le médecin et laissa un clone avec Akira pour tenter de former un plan qui tienne la route. Une fois qu’ils furent tous près, Okami apparu devant l’épouvantail. Et le chargea avec son katana. Cette fois-ci Kakashi ne put pas lire « le paradis du batifolage », étant bien trop concentré à esquiver les coups de sabre chargé de chakra vent assez tranchant pour fendre un rocher comme du beurre. Ce ne fut qu’au dernier moment qu’il entendit les shurikens foncer sur lui. Il fit une permutation et se retrouva dans un arbre, étonné de la force du blond et jais, qui étrangement souris dans sa direction. Il entendit les clochettes attachées à sa ceinture tinter et baissa la tête, trouvant Naomi en train de les lui prendre. Il disparu pour réapparaître dans un fourré, couché au sol et sur ses gardes. Un bruissement de feuilles lui fit tourner la tête pour découvrir une énorme boule de feu s’abattre sur lui. Il fut légèrement brulé en s’échappant du torrent de flammes et trouva qu’un son manquait à ses déplacements et il découvrit avec horreur les deux clochettes dans la main de Naomi qui souriait timidement, encadrée d’Akira et d’Okami, ceux-ci souriant de toutes leurs dents. L’œil visible de Kakashi paraissait exorbité. Ses trois futurs élèves lui expliquèrent :

- Je devais commencer par détourner votre attention de deux autres en vous imposant un combat dangereux pour vous au corps à corps…

- Ensuite, un des clones qu’il avait éparpillés autour du champ de bataille devait tirer dessus…

- S… Son autre clone qu’…qu’il a…avait transformé pour qu’il p…prenne mon apparence a tenté de vous prendre les clochettes…

- Lorsque vous êtes parti, je vous aie lancé une boule feu de ma composition…

- Et Naomi réussi avec discrétion à vous chaparder les clochettes au moment ou vous avez constaté l’existence de la boule de feu, réalisant la partie la plus difficile de plan, termina Akira.

La concernée rougit au moment où il la complimenta, et elle rougit encore plus quand ce fut leur sensei qui les félicita en expliquant que ce qui était dorénavant la légendaire équipe sept n’avait pas réussi à les lui voler. La nouvelle équipe du même chiffre se sentie honorée, puis excitée à l’instant où l’épouvantail les informa qu’ils commençaient les missions le lendemain à huit heures.

Okami rentra chez lui suivit d’Akira qui voulait rencontrer Kaze, de Naomi qui prétextait qu’elle habitait dans cette direction, alors qu’il était évident qu’elle le suivait pour les mêmes raisons que le brun, et de Naruto qui les dépassa sans qu’ils le remarque. Il arriva chez Hinata quelques minutes avant les enfants et y découvrit une Hinata qui lui reprocha d’être parti sans l’avertir. Il lui sourit et l’avertie que leur enfant avait passé avec succès le test des clochettes et qu’ils arrivaient avec le reste de son équipe. Hinata devina d’elle même qu’il venaient très certainement pour voir son bien aimé et qu’il allait certainement devoir leur prouver pourquoi Okami le tenait en su haute estime. Peu de temps après, les enfants arrivèrent et Okami courut voir sa mère lui dire qu’il avait réussi. Naruto dit qu’il l’avait prévenu de sa réussite. Il continua ensuite en insistant sur le fait qu’il y avait encore beaucoup de temps avant le déjeuner, qu’ils pourraient s’entrainer et qu’il avait oublié de lui présenter ses équipier qui étaient d’ailleurs impressionnés par le dénommé Kaze. Après leurs salutations ils eurent droit à un combat d’une intensité qu’il n’avait jamais vu dans un jardin.
Okami avait tenté d’attaquer Kaze par surprise et fut exaspéré de voir que son sabre s’était arrêté à la rencontre avec celui de Kaze. Il recula fit quelques signes d’une main et lança :

- Futon : Kaze no Yaiba !

La lame d’air fut stoppée par une étrange technique de son adversaire : celui-ci frappa des mains et tous purent voir une distorsion d’air stopper la lame de vent en même temps qu’elle envoyait le loup dans le décor. Furieux, il attaqua rapidement en sortant en trombe de la fumée et tenta de lacérer le corps du renard sous ses coups, ce dernier évitant tout en donnant des conseils à Okami :

- Plus vite ! Ce coup ne m’aurait jamais touché ! Fait attention à ton jeu de jambes ! Précise tes attaques ! Improvise un peu ! Sois imaginatif pour ton style de combat, surprends-moi !

Et effectivement, il le surprit. Alors que la lame passait à quelques centimètres du Kyubi, elle relâcha une lame de vent qui aurait fendu son crâne en deux si elle n’avait pas éclaté avant de le toucher. Sur le coup, Okami pensait avoir raté son jutsu et fulmina, mais il n’y avait aucune erreur dans son attaque et la lame aurait du le toucher. Comment s’y était-il pris pour l’arrêter ? Il n’eu pas le temps d’y penser que Kaze fit une deuxième fois son onde de choc et l’envoya contre le mur. Ses oreilles sonnaient. En relevant la tête, il vit Kaze penché vers lui en lui souriant :

- Pas mal, mais peut mieux faire.

Naomi et Akira étaient sidérés. Deux attaques. Il lui avait suffit de deux attaques pour envoyer Okami au tapis. Même lorsqu’il s’échauffait contre Sasuke, il tenait plus longtemps. Cet homme était monstrueusement fort. Hinata appela à table et la dite table fut entourée plus vite qu’il ne fallait de temps pour dire « ninja » de trois garçons affamés et d’une fille qui avait aussi très faim. Ils dévorèrent leur repas et Okami demanda sa revanche. Kaze lui sourit et dit :

- D’accord, mais vous serez vous trois contre moi.

Impossible ! Kakashi aurait eu des problèmes s’il avait continué son combat et lui voulait faire pareil. Akira accepta immédiatement, suivis de Okami et de la timide Naomi. Hinata les envoya faire ça ailleurs, elle ne voulait pas avoir à réparer les murs. Ils se dirigèrent donc vers le terrain d’entrainement numéro 7. Le combat commença immédiatement. Naomi recula en lui envoyant nombre d’arme de jet, toute empoisonnées à l’évidence, et les garçons le chargèrent instantanément. Kaze sortit son sabre et le fit étinceler au soleil. Il para aisément les shurikens tout en esquivant les attaques des garçons et en donnant des commentaires. Il ne semblait pas plus en difficulté que face à Okami tout seul. Alors qu’il allait abattre le pommeau de son katana sur le front de ce dernier, sa cible lança sa botte secrète.

- Hakkeshô : Kaiten !

Il envoya valdinguer l’arme d’un Kaze sidéré. Il avait réussi une attaque pareille à son âge ? Il regorgeait décidément de surprises. Akira, par contre, lui destina une technique de la balsamine qui risquait d’être dangereuse, pour lui tout du moins. En couplant ça avec les shurikens empoisonnés, il se dit qu’il n’avait pas top le choix :

- Futon : Daitoppa no jutsu !

Une tornade naquit de son souffle, éteignant les flammes et envoyant valdinguer dans la même direction armes et enfants. Il profita de leur incrédulité pour aller ramasser son arme, qui était d’ailleurs profondément enfoncée dans le sol. Après plus d’une heure et demi d’entrainement, les trois gamins s’effondrèrent, épuisés. Cet homme était invincible. En plus, pas la moindre goutte de sueur n’avait perlé sur sa tempe pendant tout ce temps. Ils ne viendraient jamais à bout d’un tel adversaire, infiniment plus fort que Kakashi.

- L’entrainement est fini, signala-t-il, Vos parents doivent vous attendre…

Se souvenant qu’ils étaient sensés être déjà rentrés, Naomi et Akira paniquèrent et partirent en trombe, malgré leur fatigue, sous l’œil amusé de Naruto, qui signala à Okami que l’entrainement pour maitriser le Rasengan commençait maintenant.

Il sortit un parchemin, le posa sur le sol, et fit apparaître un panier de bombe à eau. Devant l’air interdit de son fils, il s’expliqua en faisant la démonstration. Il attrapa une balle d’une main et elle se déforma soudainement, des pics apparaissaient dans tous les sens et la balle finit par exploser.

- Il faut que tu utilises ton chakra pour faire tourner l’eau à l’intérieur de la balle, jusqu’à ce qu’elle explose.

Okami s’y mit immédiatement et le ballon s’aplatit tandis que l’eau tournait à l’intérieur. Il s’énervait tandis que la balle ne faisait que s’aplatir de plus en plus, sans éclater. Naruto s’amusa à le voir faire la même erreur que lui.

- Quand tu y seras arrivé, fait moi signe. Je serais rentré.

Et il laissa Okami seul pour tenter de maitriser une technique qu’il ne comprenait pas.




Okami va-t-il réussir à maitriser le Rasengan plus vite que son père ? Question stupide que je me pose, étant l’auteur, c’est moi qui décide… Le prochain chapitre révèlera peut être à Okami la véritable identité de ce mystérieux Kaze… Après tout, il n’est pas impossible qu’il voie la photo de l’équipe sept…






Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: