Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Le Pacte du Démon

Deux ans après la destruction de l'Akatsuki, la paix règne de nouveau sur le village de la feuille. Nos héros on maintenant 19 ans lorsque la Godaïme envoie Naruto, Sasuke, Sakura et Hinata sur une mission de reconnaissance, dont le blond ne reviendras pas. Treize années après, une silhouette se dessine sur la route de Konoha, une silhouette qui pourrais bien être un espoir pour certains et sonner le glas pour d'autre. La silhouette d'un homme déchiré entre folie et amour, celle de Naruto. Il
Classé: -12D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 115588 | Comments: 143 | Favs: 322
Version imprimable
Aller au
Baka no Tobi (Masculin), le 19/10/2009
Bien. Nous y voilà. Vous vous apprêtez à lire "Le Pacte du Démon", fanfiction dont j'ai imaginé le scénario depuis plus d'un avant de commencer à l'écrire, alors ne parlons pas du temps que j'ai mis à la publier. Néanmoins, j'y ai moins de mérite que l'on peut le penser : je tiens à préciser que si j'ai moi même penser à une grande partie de la trame, je ne suis pas seul dans cette aventure. Evidemment, j'ai créé la plupart des personnages fictifs, pensé au caractère de chacun de ces personnages, imaginés la plupart des lieux décrits dans ma fiction, je n'aurai jamais réussi à faire du "Pacte du Démon" une véritable histoire sans l'aide de mon frère et je tiens à lui rendre les honneurs qui vont avec ce fait. Sans lui, l'histoire de ce que vous allez lire n'aurai sans doutes pas dépassé la vingtaine de chapitre, alors que je suis désormais parti pour plusieurs années d'écriture grâce à ses dons d'écrivain. Et je ne pourrais jamais le remercier assez pour ça.

Avec ce ton formel, je crois que je donne l'impression qu'il est mort, non ? Il est bien vivant, rassurez-vous.

Pour ceux qui sont plus impatients que les autres, je me sens obligé de vous signaler que je publie cette fiction sur le site http://www.fanfic-fr.net/fanfi sous le pseudonyme de Honoo et qu'il y a quelques chapitres de plus. J'avoue que j'ai tendance à oublier mes fidèles lecteurs de WoN en ne publiant certains chapitres que plusieurs mois après les avoir écrits.

Enfin, tout ça pour dire, Bonne Lecture !




Chapitre 22: Le Nécromancien



Chapitre 22 : Le Nécromancien

Et me voilà enfin de retour ! J’entends déjà les applaudissements ! Désolé d’avoir mit autant de temps à publier (et à écrire) ce chapitre, mais je n’ai pas réussi à aligner deux mots en deux semaines. Mais l’important c’est que le chapitre soit là alors, Enjoy !!

Naruto pénétra dans la salle dans laquelle Okami et Harai s’entrainaient sous la direction de Hagata et de Tenrô.

- Papa ! Regarde ce que j’arrive à faire maintenant ! s’écria le jeune Hyuga.

Il joignit ses mains et, la paume droite tournée vers le ciel, il les écarta lentement l’une de l’autre en faisant apparaître un petit renard de glace en suspension dans l’air. Félicité par son père, le garçon aux yeux de perle sourit d’un sourire solaire, tout comme son père l’aurait fait des années plus tôt. Décidément, se dit le jinchuriki de Kyubi, il fait de plus en plus de progrès chaque jour depuis qu’il est sous la tutelle de Tenrô, qui n’avait pas le droit de manger s’il ne faisait pas au moins deux heures d’entraînement par jour avec les deux gamins.
Naruto détailla son fils du regard alors que celui-ci souriait toujours autant : Des protections de métal protégeaient son avant-bras, sous la manche de sa tunique immaculée, et se prolongeait jusqu’au dos de ses mains. De plus, des renforts de métal apparaissaient maintenant au niveau de ses genoux et des protège-tibias d’acier se révélaient au dessus de son pantalon. Une longue écharpe d’un léger tissu noir s’enroulait autour de son cou et ses deux sabres s’accrochaient toujours à son dos, reliés par une lanière de cuir noir qui barrait le blason du Yin et du Yang apparaissant dans le dos de sa longue tunique blanche.

- Moi aussi j’ai fait quelques progrès, Naruto-san ! l’interpella Harai.

Le jeune garçon aux cheveux blancs exécuta quelques mudras et son corps s’entoura de flammes. Il leva une main et le feu rouge se réunit en une boule de feu flottant au dessus de sa paume. Puis, sous l’injonction de Tenrô qui était toujours vêtu de son éternel manteau noir, il éteignit la flamme qui disparu instantanément.

- Le gnome aveugle ferait mieux de s’entrainer à sentir les mouvements rapides s’il veut servir à quelque chose ! rajouta-t-il en donnant un grand coup sur la tête du jeune garçon. Et ça, c’est pour t’apprendre à ne jamais baisser ta garde, bouffon ! continua-t-il.

Naruto soupira. Ça faisait un mois qu’ils s’étaient installés ici et ça faisait un mois que le manipulateur de glace faisait tout pour être le plus désagréable possible. Il ne passa pas un jour sans qu’il réussisse à trouver une raison pour se battre avec Tsukyo, ou quelqu’un d’autre, et pas une heure sans qu’il imagine un nouveau moyen pour martyriser Harai. Cependant, il avait disparu un jour entier et était réapparu le lendemain matin couvert d’un sang qui n’était pas le sien. Naruto était immédiatement allé au village proche pour savoir s’il l’avait attaqué, mais il n’en était rien et, malgré de nombreuses tentatives pour le faire parler, il s’était voué au mutisme concernant ce sujet.

Ce mois avait bien rempli : tous s’étaient entrainés, sous l’intimation du renard, plus pour pouvoir survivre que pour se maintenir en forme. En effet, malgré la nouvelle de leur mort à tous, il semblait que les habitants avaient toujours peur de voir surgir un « monstre ». Kiatsu apprenait donc à contrôler ses pulsions avant de tenter d’entrer de lui même en contact avec son bijuu. Hagata et Harai s’entrainaient à la manipulation des flammes et augmentaient leur endurance, Shouha apprenait plusieurs techniques offensives, Zancho et Jishin utilisaient leur maitrise de la terre pour aménager les nombreuses grottes de la falaise, Ryôko et Tsukyo s’affrontaient dans de grandiose duels d’éclairs et Killer Bee essayait de trouver de nouvelles rimes pour ses chansons. Comme quoi, certains ne changent pas. Hinata et son homme avaient pris sous leur aile les quatre rescapés d’Ame : Natsumi se révélait très douée dans trois domaines de ninjutsu et préférait rester aux côtés d’Harai qu’à ceux de Naruto lorsqu’elle ne s’entraînait pas. Les trois plus jeunes, quant à eux, semblaient déterminés à venger la mort de leurs parents et amis et apprenaient vite les bases du combat tout en ayant des styles radicalement différents et complémentaires.

Arashi, le plus âgé du trio, ressemblait énormément à jinchuriki de Kyubi : véritable tête brûlée et très fier de lui, ses cheveux couleur miel ne faisait qu’accentuer la ressemblance tout en encadrant des yeux émeraude pénétrants. Il s’habillait avec une tunique orange accompagné d’un pantalon noir et de gants tout aussi sombre. Il se révélait doué dans la manipulation du vent et produisait souvent des brises rafraichissantes pour détendre ses compagnons.

Deuxième garçon du petit groupe, Daiki ressemblait à un véritable glaçon malgré des cheveux couleur de flamme et des yeux dorés. Très endurant, il montrait des prédispositions pour le taijutsu et se disputait souvent avec Arashi. Durant ces duels, qu’il gagnait constamment, il révélait une rage incroyable et allait souvent trop loin. Il portait un T-shirt noir sans manches au dessus d’un pantalon lui arrivant à mi mollet tout aussi sombre et portait des mitaines renforcées avec du métal au niveau des jointures.
Membre féminin du trio, Hoshiko ne parlait pour ainsi dire jamais : ses seules paroles étaient réservées aux politesses d’usage. Ses cheveux noir mi longs encadrait un visage à la peau pâle et aux yeux bleu sombre. Portant un T-shirt moulant sans manche noir en dessous d’une tunique bleu foncé à une manche longue ainsi qu’un short sombre lui aussi, elle excellait dans l’utilisation du genjutsu et apparaissait comme étant la plus forte des trois enfants. Elle ne semblait pas vouloir arrêter de s’entrainer et imaginait d’effroyables torture psychiques derrière son masque de glace.

Le Kyubi était entré dans cette salle pour annoncer une nouvelle importante à ceux qui s’entrainaient là :

- Mes clones ont disparus, dit-il. Les recherches vont donc sûrement reprendre et nous devrons faire profil bas pendant le plus de temps possible et ne surtout pas nous faire remarquer. Je vais au village d’à côté pour aller chercher des provisions pour un moment.

- On va enfin s’amuser ! s’exclama Tenrô.

- Je peux venir ? demanda le fils du renard. J’aimerais prendre l’air et ça fait longtemps que je n’ai pas vu le soleil.

- Bien sûr.

- Eh moi ? essaya Tenrô.

- Non. J’ai dit qu’on ne devait pas se faire remarquer. Si tous les villageois meurent dans un bain de sang, ça va attirer le regard des pays ninja dans cette zone.

- Pff… C’est pas marrant…

À la sortie de la grotte, les silhouettes du blond et de son fils ainsi que celles de Hinata, de Ryôko et de Tsukyo se dirigèrent en marchant vers l’ouest, en direction d’un village paumé en pleine forêt. Tsukyo avait profité de ce mois d’accalmie pour troquer ses vêtements de prisonnière contre une longue tunique claire et un pantalon moulant lui arrivant à mi mollet. Elle portait aussi plusieurs bagues de métal ainsi qu’un collier de chaine en acier.
Alors qu’ils s’approchaient doucement de leur destination, Naruto sentit une femme s’accrocher à son bras et, tournant la tête pour en vérifier l’identité, il constata avec horreur que c’était la jinchuriki de Rokubi qui se tenait amoureusement à ses côté et commença à sentir la colère d’Hinata dans son dos tandis qu’il ne savait tout bonnement pas quoi faire. Sa compagne hurla :

- Enlève tes sales pattes de là immédiatement !

- Il n’est pas qu’à toi que je sache, répliqua la blonde. Le seul truc qui vous rattache, c’est un gamin avec des yeux bizarres !

- Hey ! s’exclama le concerné.

- Quoi ? Non seulement Naruto est à moi, mais en plus je ne te permets pas d’insulter mon fils, c’est compris ?!

- Officiellement, il ne t’appartient pas : vous n’êtes même pas fiancés ! Si il change d’avis et préfère être avec moi, c’est lui que ça regarde ! Pas vrai, Naruto ? demanda-t-elle en tournant des yeux brillants vers le blond.

- Heu… tenta-t-il, n’ayant pas tellement envie de se mêler plus que ça à cette dispute.

- Tu vois ! Il ne veut pas de toi ! cria la brune.

- Il n’a pas non plus dit le contraire ! répliqua l’autre.

- Euh… Les filles ? commença la maîtresse du métal.

- Toi, la ferme ! crièrent-elles au même instant.

- Papa, je crois que finalement, ça n’aurais pas changé grand-chose d’emmener Tenrô avec nous, fit Okami, coupant court à la dispute et en levant la main devant eux.

Tout le monde eût le souffle coupé en voyant cette horreur : le village vers lequel ils se dirigeaient n’était plus. Il ne subsistait que quelques ruines fumantes de ce qui devait être une quinzaine de maisons et deux ou trois autres bâtiments. Plusieurs cadavres étaient éparpillés ça et là et l’on devinait qu’il manquait plusieurs morceaux à nombre d’entre eux. Le garçon retint un haut-le-cœur et découvrant les corps déchiquetés de plusieurs enfants en bas âge.

- Mais qui est-ce qui a bien pût faire ça ? demanda Hinata, pâle.

- Je n’en ai aucune idée, répondit Naruto. Mais je crois qu’il est temps de donner une sépulture décente à ces gens.


Les autres hochèrent la tête et commencèrent donc à enterrer les cadavres. Alors qu’ils avaient presque terminé leur macabre tâche, Okami activa son Byakugan pour vérifier qu’ils avaient bien trouvé tous les défunts. Il hoqueta de peur et ses jambes cédèrent sous son poids, non sans attirer l’attention de son père non loin qui arriva prestement à ses côtés pour essayer de comprendre le problème. Toujours à terre et tremblant comme une feuille, le garçon leva la main en tremblant pour désigner le Nord-Ouest, avant de dire :

- Là… Là-bas ! Une… chose horrible ! Jamais vu quoi que ce soit de pareil !

- Mais de quoi tu parles ?

- Quelque chose émet un chakra terrifiant… ignoble. Une quantité d’énergie qui doit égaler la tienne…

Naruto se releva précipitamment et regarda dans la direction indiquée par son fils d’un air préoccupé. Il aida son enfant à se relever et avertit les autres, qui avaient finit d’enterrer les corps mutilés des villageois, de la découverte du jeune garçon. La mère de celui-ci activa elle aussi son dojutsu et pâlit elle aussi à la vision d’une telle énergie. Elle se tourna vers le blond :

- Tu ne comptes quand même pas voir de quoi il s’agit, n’est-ce pas ?

- Bien sûr que si, répondit-il. Je veux savoir se que c’est. Et puis, c’est peut-être ça qui à attaquer le village.

- Mais justement ! Si un être vivant seul est responsable d’un tel carnage, je n’ose pas imaginer ce dont il est capable d’autre !

- Eh bien, je vais aller le voir.

Et Naruto se tourna vers le Nord-Ouest, bien vite imité par Tsukyo, Okami et Ryôko. Cette dernière afficha un air vainqueur en regardant la Hyuga, qui suivi son homme seulement pour empêcher cette harpie de lui tourner autour. En s’approchant de leur cible, ils entendirent des bruits de combat et se pressèrent. Il débouchèrent dans une petite clairière et virent trois hommes en train de se battre. Enfin, ils en virent plutôt deux en train d’en massacrer un troisième. Ce dernier poussa un petit cri et l’un de ses deux adversaires s’effondra, le torse encore fumant à cause de la petite boule de feu qui l’avait heurté.
Son compagnon donna un coup de pied dans le creux de l’estomac du troisième, qui se fit projeter contre un arbre avant de cracher une gerbe de sang. L’homme encore debout allait abattre sa main armée d’un kunaï sur le cou du vaincu lorsque Naruto intervint en plongeant la lame de son propre sabre dans la gorge de l’homme debout, qui s’effondra dans un léger gargouillis. Le blond se tourna vers l’homme affalé contre l’arbre et le détailla du regard.

Cet homme portait un long manteau noir à capuche dont la manche gauche avait été arrachée au niveau du biceps. Une large entaille sanglante apparaissait sur ce bras et ne paraissait pas être d’une origine naturelle. Son visage était caché par cette capuche et l’on ne voyait que le bas de son visage. Naruto allait s’approcher lorsque l’inconnu cria dans une langue inconnue au blond :

- Ne podhodi ! cria-t-il.

- Hein ? Ça veut dire quoi, ça ? se demanda le jinchuriki.

- Ne podhodi ! répéta l’homme encapuchonné.

Naruto s’approcha et l’autre poussa un cri de terreur et leva son bras blessé avant de crier :

- Mortis arcanum : Mortis fulgur** !

Un éclair rouge sang s’échappa de la paume de l’homme à terre en direction de la tête de Naruto, qui ne dut son sauvetage qu’à la présence d’esprit de Tsukyo qui lui sauta dessus et le poussa au dernier moment. L’éclair ensanglanté passa à quelques centimètres d’eux et alla s’écraser contre un arbre non loin derrière eux. Puis, une chose étrange arriva : la blessure sur le bras de l’homme s’agrandit de plusieurs centimètres et l’homme poussa un cri de douleur avant de s’évanouir.

- Merci, Tsukyo, fit Naruto.

- De rien, tu ne pouvais pas comprendre ce qu’il disait toi.

Le blond toussota et dit d’un air gêné :

- Merci, vraiment, mais est-ce que tu pourrais bouger s’il te plait ?!

Tsukyo rougit en se rendait compte qu’elle était accroupie au dessus du blond et se releva précipitamment, plus rouge qu’une cerise. Alors que le jinchuriki se relevait lui aussi, il entendit la faible voix d’Hinata :

- Na… Naruto ! Regarde ! fit-elle en désignant l’arbre qui avait été frappé par l’étrange éclair écarlate.

Naruto se sentit obligé de remercier une fois de plus Tsukyo en constatant les dégâts qu’elle lui avait évités : le tronc atteint commençait à grisonner et à pourrir à vue d’œil. En quelques instants, il ne restait plus qu’un imposant tas de poussière de l’arbre. Naruto se retourna vers celui qui avait failli lui infliger cette mort. Sa capuche s’était ôtée de sa tête et l’on pouvait désormais voir son visage : son visage était d’une pâleur cadavérique et ses cheveux entièrement blanc neige à l’exception de deux mèches couleur ébène qui encadraient son visage. Tsukyo remarqua quelque chose sur son front et, soudainement pâle, elle se rua vers lui et écarta quelques mèches blanches et révéla un tatouage au niveau du front, un tatouage noir d’encre représentant un triskell*** enfermé dans un cercle. Tsukyo, encore plus blanche qu’avant, se jeta en arrière en bégayant :

- C’est un… C’est un…

- C’est un quoi ? demanda le blond.

- Un faiseur de morts, un mage sombre, un manipulateur des ténèbres! C’est un nécromancien !

- C’est quoi ça ? s’enquit Okami.

- Un homme capable de contrôler les morts, de tuer n’importe qui d’une seule parole !

- Et surtout, un homme mort, fit une voix sombre venue de derrière le groupe.

* Version en alphabet latin de « Ne vous approchez pas ! » en russe. Je ne fais pas russe, j’ai utilisé Google traduction.
** Arcanes de Mort : Eclair de Mort en latin… je crois…
*** Ça existe vraiment ! Regardez sur google !





Et voilà ! Le chapitre est fini ici ! Mais qui est donc la voix qui a condamné à mort celui que Naruto vient de sauver ? Vous le saurez au prochain chapitre !



Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 [ 22 ] 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: