Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Le Pacte du Démon

Deux ans après la destruction de l'Akatsuki, la paix règne de nouveau sur le village de la feuille. Nos héros on maintenant 19 ans lorsque la Godaïme envoie Naruto, Sasuke, Sakura et Hinata sur une mission de reconnaissance, dont le blond ne reviendras pas. Treize années après, une silhouette se dessine sur la route de Konoha, une silhouette qui pourrais bien être un espoir pour certains et sonner le glas pour d'autre. La silhouette d'un homme déchiré entre folie et amour, celle de Naruto. Il
Classé: -12D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 115588 | Comments: 143 | Favs: 322
Version imprimable
Aller au
Baka no Tobi (Masculin), le 02/02/2009




Chapitre 2: Okami



Dès qu’il entendit ces mots, l’homme se figea. Avait-il bien entendu ? Puis, il vit un garçon, à peu près âgé de douze ans, se diriger vers Hinata. Il décida d’attendre et d’écouter ce qu’ils se disaient avant de la voir.


***


Hinata le vit courir vers elle, avec son air toujours souriant.

- Maman ! J’ai réussi ! S’exclama-t-il avec fierté.

- Du calme, Okami. Lui répondit-elle, souriant légèrement.

Elle observa Okami. Son manteau blanc lui atteignait les genoux. Son pantalon et ses manches amples, couleur de nacre fouettait au vent tandis qu’il courait vers elle. Le blason du Yin et du Yang figurait à son épaule droite, et son nouveau bandeau de ninja de Konoha apparaissait en bleu foncé, attaché autour de son biceps droit. Le long sabre qu’il possédait demeurait accroché dans son dos.

Ses cheveux étaient blonds d’or mais des mèches couleur nuit tombaient devant son front, juste au dessus de ses yeux d’une pâleur extrême, couleur de perle qui éclairait son visage légèrement bronzé et les trois traits qu’il avait sur chaque joue.

- Cet après-midi, à 14h, ils annoncent les équipes !

- J’espère que tu seras avec Akira.

- Moi aussi j’espère être avec Okami-kun.

Hinata et Okami se retournèrent et découvrir Sasuke, Sakura et Akira ensemble. Il ressemblait énormément à son père. En réalité, la seule différence sur le plan physique était ses yeux : Ils étaient vert foncé.
À part ça, il s’habillait exactement comme son père au même âge, c’est à dire avec un T-shirt à manche courtes bleu, avec un col remontant jusqu’au menton, frappé des armoiries du clan Uchiwa dans son dos ainsi que d’un short beige et de sandales ninja.

- Hé hé ! Si je suis dans ton équipe, tu ne seras que le numéro deux, Okami.

- Tu rêves je suis bien plus fort que toi !

- Ah ouais ? Prouve-le !

- Tu vas voir !

Alors qu’il se préparait pour combattre, la douce main d’Hinata se posa sur son épaule, lui faisant comprendre qu’il fallait arrêter.

- Ha ha ha ! Exactement comme nous à leur âge ! S’amusa Sasuke.

- Oui, décidément, tel père tel fils ! approuva Sasuke.

- Oui, il lui ressemble beaucoup… dit Hinata.

Ils se saluèrent puis partirent dans des directions différentes. En chemin, Hinata questionna son fils :

- C’était quoi le test de l’examen ?

- Oh ! C’était facile, juste le clonage. Ils étaient impressionnés les profs quand je leur ai sorti vingt kage bunshin !

- Ah bon ? dit-elle, impressionnée, Autant de clones réels ? Tu es très doué Okami !

- Merci maman !


***


De son emplacement, l’homme avait tout vu et tout entendu. Il en était d’ailleurs très troublé.

- Mais bon sang ! Qui est ce gamin ?

Il était sûr qu’il s’agissait d’un Hyuga grâce à ses yeux et savait aussi qu’il était l’enfant d’Hinata. Le reste de son visage ne le renvoyait à personne d’autre, sur le coup. Puis il entrecoupa ses pensées avec les paroles de Sasuke et de Sakura : « Exactement comme nous à son âge ! » « Tel père, tel fils ! ».

Il réfléchit et eut une idée, qu’il jugea impossible.

- Ne prenons pas de conclusions hâtives…

- Je suis entièrement d’accord avec toi gamin ! répondit la voix sur un amusé.


***


Hinata et Okami arrivèrent en vu d’Ichiraku. Voyant son fils très excité et souriant, elle lui dit que c’était pour fêter sa promotion au stade de Genin. Très rapidement, plusieurs bols s’amassait à côté de lui et il ne s’arrêta que lorsqu’il eu fini son cinquième bol, alors que sa mère arrivait à la fin de son premier.
Hinata, Ayame et Teuchi rirent en voyant l’expression qu’il prit quand son estomac l’informa qu’il avait trop mangé.

- Exactement comme son père, excepté que lui, il en mangeait une dizaine avant d’avoir mal au ventre !


***


- Il ressemble de plus en plus à qui je pense ! dit la voix à l’homme.

- Oui, c’est vrai… Mais c’est impossible que ce soit ça !

- J’en suis pas si sûr… On dirait que t’as trouvé plus que ce que tu es venu chercher !

- On verra ça…


***


- Bien ! Commença Hinata après avoir payé le note, Il ne faudrait pas que tu sois en retard !

- Oui, je pense que ça ferai mauvaise impression auprès de mon professeur.

Une fois arrivés devant l’académie, Okami et sa mère se quittèrent. Il entra en salle de classe assez tôt et seules quelques personnes s’y trouvaient déjà. Parmi toutes ces personnes se trouvait Akira qui lui faisait signe de venir s’asseoir à côté de lui. Moins d’une demi-heure après, la salle était pleine à craquer. Iruka entra avec une liste sous le bras :

- Vous allez à présent être répartis en équipes de trois. Pas la peine de discuter, les équipes ont déjà été formées. Commençons : équipe 1 : …

Il commença à énumérer les équipes. Au fur et à mesure, les jeunes genins partaient avec leur sensei.

- Nous arrivons donc à l’équipe 7 : Hyuga Okami, Uchiwa Akira et Mekata Naomi.

Les appelés eurent un temps de réaction assez court et les deux garçons crièrent de joie. Puis ils regardèrent leur coéquipière qui ne se situait pas loin d’eux. Naomi semblait être une fille timide et réservée, alors qu’elle était une médic-nin de grand talent.
Elle s’habillait d’un T-shirt à manches longues vert et d’un short de la même couleur jade. Elle portait sans arrêt des bandages au bras, qui partaient de ses poignets et remontaient jusqu’au coude. Elle possédait de longs cheveux argentés noués en une haute queue de cheval et ses yeux noirs assombrissaient son visage pâle.

- Votre sensei n’est pas encore là continua Iruka. Attendez-le, il ne devrait pas tarder.

Puis il continua. Lorsqu’il eut fini, toutes les équipes étaient parties, à l’exception de celle de Okami. Une heure plus tard, il commença à se plaindre :

- Rhaa ! Mais qu’est-ce qu’il le prof ? Il serait pas mort en chemin, par hasard ?

Malheureusement, seuls ses coéquipiers l’entendaient et aucun des deux n’en savait plus que lui.
Alors qu’il allait commencer à déblatérer d’autres insultes envers leur sensei qui n’était pas là, la porte s’ouvrit pour laisser entrer le ninja célèbre pour son continuel retard, Hatake Kakashi. Les trois genins étaient surpris, le connaissant de réputation et personnellement.

- Kakashi-san ! dirent en même temps Akira et Okami, C’est vous notre sensei ?

- Et dire que je m’attendais presque à ce qu’un tampon pour tableau me tombe dessus… marmonna-t-il, Je dois répondre positivement à votre question, Okami et Akira.

- Qu’avez-vous dit Kakashi-sensei ? demanda Naomi d’un ton tremblant.

- Rien ! Vous ne pouvez pas comprendre. Puisque nous sommes seuls dans la salle, vous allez pouvoir vous présenter.

- Hein ?

- Oui, dîtes-moi ce que vous aimez, ce que vous détestez, vos rêves pour l’avenir et vos loisirs, les trucs classiques, quoi !

- Je commence ! Je suis Okami Hyuga, j’aime beaucoup les ramens mais j’aime encore plus ma mère. Il y a peu de choses que je déteste, je n’apprécie pas du tout la lâcheté. Mon rêve pour le futur, c’est de retrouver mon père !

- °Ce n’est pas étonnant…° pensa l’épouvantail, À toi.

- Je m’appelle Akira Uchiwa, j’aime beaucoup Okami que je considère comme mon frère, je déteste les lâches et j’adore battre Okami en combat singulier. Dans le futur, je voudrais entrer dans la police de Konoha comme mon père.

- À la fille maintenant.

- Euh… Je… Je m’appelle Naomi Mekata, j’aime aider les gens et je déteste les assassins. Je vais souvent à l’hôpital pour aider un peu. Je… J’aimerais devenir une médic-nin aussi douée que Tsunade-sama ou que Sakura-sama.

- Ah ! Enfin une fille qui ne pense pas seulement au grand amour ! C’est bien !

À ces mots, Naomi rougit fortement, faisant rire ses équipiers.

- Bien ! Ça suffit pour les présentations ! Dés demain, on commence les missions !

- Ah bon ? dit l’Uchiwa, Il n’y a pas un autre test avant ?

- … J’imagine sans mal que tes parents t’en ont parlé…

- Quoi ?! Et le diplôme alors ?

- Oh ça ! C’est juste de l’écrémage.

-…

- Comme Akira nous l’a dit, il y aura effectivement un second test demain. Il s’agira d’une mission de survie.

- Si c’est seulement ça…

Lorsqu’il entendit ces paroles, Kakashi ne put retenir un petit rire.

- Quoi ?

- J’imagine juste vos têtes quand je continuerai.

- Pourquoi ?

- C’est simple : ce n’est pas une vulgaire mission de survie, je serais votre adversaire et de plus, sur les quatorze équipes passées, seules trois d’entres elles deviendront réellement genins. Les onze autres retourneront à l’académie. Il y a donc plus de soixante-six chances sur cent que vous retourniez sur le banc.

Au fur et à mesure qu’il parlait, la mâchoire de Okami pendait par terre, Akira paraissait encore plus blême qu’avant et Naomi écarquillait tellement les yeux qu’on penserait qu’ils représentent le quart de son visage. Kakashi éclata de rire, puis lorsqu’il fut calmé, il continua :

- Trêve de plaisanteries, demain je jugerai si, oui ou non, vous êtes sélectionnés. Au fait, apportez votre équipement ninja et, surtout, venez à jeun, vous risqueriez de vomir votre petit déjeuner.

Puis, détail que ne remarquèrent pas les enfants, il vit passer un petit oiseau dans le ciel.

- Bon ! Sur ce, je vous laisse.

Et il disparut dans un nuage de fumée, laissant les trois gamins désespérés.


***


- Je crois qu’il n’y a plus de doutes possibles concernant son identité, gamin.

- Comment est-ce possible ?

- Je ne sais pas, mais tu ferais bien de penser un peu à ta survie, Kakashi a été appelé pour une mission et, vu la magnifique entrée que j’ai fait, c’est certainement pour te rechercher.

L’homme soupira, regarda Okami, puis disparut silencieusement.


***


Kakashi vient à peine d’arriver dans le bureau de Tsunade. En entrant, il rencontre l’air sérieux de la godaime. Il soupira, pensant qu’une mission de haut rang lui serait assignée, mais l’hokage le corrigea, devinant ses pensées grâce à son regard :

- Ne t’inquiète pas comme ça, Kakashi ! Cette mission ne devrait pas être longue.

- Hein ?

- Il faut que tu retrouves un espion qui s’est infiltré dans le village.

- Si ce n’est que ça…

- Ce n’est pas tout.

Elle fit entrer Kotetsu et Izumo. Ils lui expliquèrent ce qui c’était passé à l’entré du village. Vu que Kakashi demandait plus de détails, il lui expliqua exactement la scène et lui donna une description de l’intrus. Le ninja copieur invoqua Pakkun et lui fit renifler l’odeur de la main que l’homme avait posée sur l’épaule du garde. Très peu de temps après, le chien ninja avait repéré une piste et parti, suivi de près par Kakashi.

- Vous êtes sûre qu’il suffira ? Questionna Izumo.

- Pour qui me prends-tu ? J’ai aussi envoyé une escouade d’ANBU.

Ce fut exactement à ce moment là que Shizune entra dans un fracas épouvantable.

- Tsunade-sama ! L’escouade d’ANBU que vous aviez envoyée à la recherche de cet homme a disparu !

- Quoi ?! Oh mon Dieu, Kakashi va se faire massacrer, envoie-lui des renforts, vite !


***


L’homme en noir courait et sautait de branche en branche. Il arriva dans une clairière entourée de grands arbres.

- C’était amusant, mais j’aurai aimé qu’ils durent plus longtemps…

- Ne te moque pas d’eux, surtout vu la façon dont tu m’as obligé à m’en débarrasser.

- Oui ! C’est vrai… Au fait, j’ai gagné mon pari.

- Lequel ?

- J’avais parié que Kakashi viendrait, j’ai eu raison : lève la tête.

L’homme ne compris pas immédiatement, puis il releva la tête et aperçu le ninja copieur devant-lui. Il fut impressionné :

- Vous m’avez trouvé aussi vite ? Je n’en doutais pas, à vrai dire, vu votre réputation d’excellent traqueur, Kakashi Hatake.

- Comme ça tu me connais ? Bien, on va pouvoir passer à tes propres présentations maintenant.

- Je ne pense pas, non.

- Alors, je vais te faire cracher le morceau.

- S’il vous plaît, je voudrais éviter de vous blesser.

Puis, l’homme baissa la tête et la serra de ses deux mains, en poussant un petit gémissement de douleur. Après quelques instants, il se calma et la releva de nouveau. Lorsqu’il se remit à parler, ce fut avec une vois terrible, ténébreuse, emplie de haine, de rancœur et de colère.

- Je ne comprends pas comment il peut rester calme et vouloir vous protéger face à moi. J’espère que tu m’amuseras un peu plus que les autres.

Puis il disparu pour apparaître devant l’épouvantail. Il le saisit au col et l’envoya contre un arbre. Alors qu’il venait à peine de le heurter, il lui envoya un coup de genou dans l’estomac. Kakashi cria de douleur.
Son adversaire était beaucoup trop fort pour lui. L’homme lui donna un coup de poing qui lui fit traverser l’arbre, puis il réapparu derrière lui et l’envoya de nouveau dans la clairière d’un coup de pied. L’homme au sharingan était paralysé de douleur. Son adversaire le souleva d’une main.

- Dommage que je ne puisse pas finir le travail, j’ai fait une promesse.

L’homme le lâcha et gémis une nouvelle fois de douleur. Après un dernier gémissement, il se reprit et se pencha en direction de Kakashi, qui ne comprenait ce qui se passait. Il vit la main de l’homme s’avancer vers son front. Il ferma les yeux en pensant sa dernière heure arrivée.
Mais il ne mourût pas. Il rouvrit les yeux et découvrit avec étonnement un œil bleu électrique le regarder fixement. Immédiatement, toute la douleur de son corps disparut et il se senti même mieux qu’avant leur combat.

- Je suis désolé qu’il vous ai fait du mal, dit-il d’une voix douce. Une chance qu’il n’y soit pas allé fort. Sinon, vous seriez mort à l’heure qu’il est. Je savais que sa promesse ne valait rien…

- Qui… Qui es-tu ? demanda Kakashi toujours aussi terrifié, même s’il se sentait rassuré depuis qu’il était à côté de lui.

- Vous me connaissez depuis longtemps.

- Je ne vois pas…

- Cherchez alors ! Ne me dérangez plus, je réapparaitrais de moi-même sans avoir tué quelqu’un.

Puis il disparu.


***


Kakashi arriva dans le bureau de l’hokage, toujours secoué par ce qu’il venait de se passer. Il expliqua tout à la sannin, qui fut extrêmement surprise par la description de l’événement. Elle envoya Kakashi se faire examiner à l’hôpital et réfléchi à la situation. Que faire ?

Lorsque Kakashi arriva à destination, il fut ravi d’y trouver Sakura.

- Kakashi-sensei ! Qu’est-ce qui vous amène ? Vous êtes venu nourrir votre réputation de grand blessé ?

- Malheureusement, oui. Ma dernière mission ne s’est pas très bien passée…

- Venez ici. C’était quoi votre mission au juste ? demanda-t-elle.

- Trouver un espion qui c’est infiltré dans le village.

- Et ? Il ne devait pas être très fort, il ne vous a absolument rien fait ! Je ne comprends pas pourquoi Tsunade-sama vous a envoyé ici…

- Bien, merci Sakura.

- Au fait, j’ai entendu dire qu’Akira et Okami étaient dans votre équipe. Ne soyez pas trop dur avec eux…

- Bien sûr !

***


Okami venait de rentrer chez lui, toujours en rogne après Kakashi et cette fichue preuve.

- Maman ! Je suis rentré ! cria-t-il.

Il sorti dans le jardin de leur maison pour s’entrainer. Après tout, il allait bien falloir le battre ce junin ! Il installa un épouvantail et se mit à moins de deux mètres de lui. Il sorti son katana de son fourreau et fit un mudra pur activer son byakugan. Dés que ce fut fait, il donna le coup le plus rapide possible à sa cible et le trancha en deux. Il soupira, puis créa un kage bunshin. Il l’attaqua, son clone para et s’en suivi un long combat durant lequel chacun ne réussi pas à ne serait-ce qu’érafler l’autre. Au bout d’un moment, haletant, l’Okami original fit quelques mudras et annonça :

- Futon : Kaze no Yaiba ! La lame de vent !

La lame partit en direction de son clone qui était trop fatigué pour éviter et tenta de parer. Son sabre fut trancher et il disparu dans un nuage de fumée.
Okami rangea son sabre et se dirigea vers l’intérieur, satisfait de son entrainement, pour l’instant, tout du moins. Dés son retour dans la maison, il fut accueilli par Hinata qui le félicita et lui demanda où est-ce qu’il avait appris cette technique.

- C’est Temari-chan qui me l’a appris la dernière fois qu’elle est venue, tu ne te souviens pas ?

- Maintenant que tu m’en parles… Temari vient la semaine prochaine pour organiser le prochain examen chunnin. C’est dommage, elle a épousé Shikamaru mais elle est obligée de rester à Suna presque toute l’année.

- Ouais ! Temari-chan vient ? Il faut absolument que je réussisse cette épreuve alors.

- Au fait, qui est ton sensei ?

- C’est Kakashi, qui n’as pas l’air dégourdi et qui est arrivé une heure en retard, comme d’habitude…

- Ah bon ? Quel hasard ! Ton père l’avait eu aussi, tu sais.

- Ah ? Je n’ai pas intérêt à le décevoir alors ! Maman, tu sais quelque chose de l’examen qu’il donne ?

- Je te laisse la surprise ! répondit Hinata en riant.


***


- Ce gamin est plus doué que toi au même âge, ça ne fait aucun doute.

Assis sur le toit d’un bâtiment permettant de voir le terrain d’entraînement de Okami. Il avait été surpris de ne pas le voir aller vers la demeure de Hyuga et se demandait toujours pourquoi lui et Hinata n’y vivaient pas. Il avait été impressionné par les capacités du jeune garçon et l’avait été encore plus par la technique qu’il venait d’utiliser.
Une seule question lui venait à la tête : Dois-je y aller ou bien devrais-je attendre encore un peu ? À bien y réfléchir, il attendait depuis déjà trop longtemps. Il se décida.


***


Okami monta dans sa chambre pour réviser le code du ninja ainsi que les jutsus qu’il avait en sa connaissance. Hinata entendit un bruit dans le jardin, mais pensa que ce ne devait être qu’un oiseau. Elle entendit frapper à la porte, se retourna, et vit qu’un homme habillé de noir se tenait dans le jardin. Elle fut extrêmement surprise, surtout qu’il se dégageait de lui une présence qui ne lui était pas inconnue. On frappa de nouveau à la porte, mais Hinata ne pouvais plus bouger depuis qu’elle avait aperçu l’homme. Finalement, la porte s’ouvrit, laissant entrer Sasuke qui demanda :

- Hinata ! Pourquoi tu n’as pas ouvert ?

Puis, il s’aperçu qu’elle était figée et il vit enfin l’homme.

- Bonjour Hinata, et Sasuke, bien entendu.

Sasuke se mit devant Hinata, se tenant près à riposter à toute menace. Il demanda :

- Qui es-tu ? Que fais-tu là ?

- Je m’attendais à un accueil plus chaleureux de la part d’amis que je n’ai pas pu voir depuis treize ans.

- De quoi tu parles ? Qui es-tu ?

- Tu te répètes Sasuke.

À ces mots, l’homme porta sa main à sa capuche et la retira, laissant ses cheveux d’or et de rubis au soleil. Il baissa ensuite son masque. Ni Sasuke, ni Hinata ne crurent leurs yeux à ce moment là. Plusieurs mèches de cheveux cachaient son œil gauche. Son œil droit, couleur saphir, respirais la gentillesse et la bonté. Son visage bronzé était marqué par trois traits sur chaque joue. Hinata commença à articuler un mot :

- Na… Na… Naruto ?







Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: