Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Le Pacte du Démon

Deux ans après la destruction de l'Akatsuki, la paix règne de nouveau sur le village de la feuille. Nos héros on maintenant 19 ans lorsque la Godaïme envoie Naruto, Sasuke, Sakura et Hinata sur une mission de reconnaissance, dont le blond ne reviendras pas. Treize années après, une silhouette se dessine sur la route de Konoha, une silhouette qui pourrais bien être un espoir pour certains et sonner le glas pour d'autre. La silhouette d'un homme déchiré entre folie et amour, celle de Naruto. Il
Classé: -12D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 115588 | Comments: 143 | Favs: 322
Version imprimable
Aller au
Baka no Tobi (Masculin), le 22/07/2009
En réalité, ce devait être ma deuxième fiction, après une autre, comique. Mais Le Pacte du Démon a pris le dessus et j'espère que vous apprécierez ! N'hésitez pas à être sévère envers moi, je ne suis après tout qu'un débutant et je manque d'expérience. Je ne vous promet malheureusement pas que je publierais les chapitres rapidement, je doit bosser un peu aussi quoi !




Chapitre 12: Une situation Désespérée



Tsunade, accompagnée de Sasuke et de Kakashi, se dirigeait vers la salle de conférence abritée dans la tour de l’Hokage. Elle se retrouva rapidement devant la porte de chêne massif et elle inspira profondément avant d’entrer et de jeter un coup d’œil à l’intérieur. La salle rectangulaire était éclairée par des flambeaux. Un grand amphithéâtre apparaissait au fond et une table, derrière laquelle se tenaient les autres Kages, se tenait devant. À sa droite se tenait la statue du fondateur du ninjutsu premier possesseur du rinnengan. Les gradins étaient remplis des différents chefs de village et, à leur base, les dirigeants d’Ame gakure no sato, de Kusa gakure no sato, d’Hoshi gakure no sato*, de Yuki no kuni** et de Taki Gakure no sato*** était assis. Entre eux et la table des Kage se dressait une autre table couverte par une grande carte montrant les différents et étant délimitée à l’ouest par Honshou**** no kuni et à l’est par Mizu no kuni. À leur entrée, toutes les discussions se stoppèrent et la plupart des personnes présentes se tournèrent vers eux.

- Enfin ! Vous êtes dans votre propre pays et vous êtes incapable d’arriver à l’heure ?

- Mizukage-sama…

- Allons, ce n’est pas si grave ! dit le Raïkage. Et puis nous avons des problèmes autrement plus importants à régler.

- Raison de plus pour ne pas être en retard ! Nous sommes au bord d’une des plus sanglantes guerres que nous n’ayons jamais vu !

- Raison de plus pour ne pas perdre de temps en sermons inutiles.

- Hokage-sama, veuillez prendre place pour que cet excité se calme enfin…

- Mais je suis calme !

- Montrez le dans ce cas !

- À peine commencé et c’est déjà le bordel… murmura la dernière des sannins tout en se dirigeant vers son siège.

- Maintenant que tout le monde est là, nous pouvons commencer, dit Gaara. Comme vous le savez tous, l’un des anciens membres de l’organisation criminelle Akatsuki, Hidan, s’est échappé de sa prison aidé par plusieurs membres haut placés de sa secte. Depuis trois mois et demi, lui et ses fidèles lancent des raids envers les pays les moins puissant. Ils attaquent de partout et un raid ne se produit pas deux fois au même endroit. Il est donc impossible de faire un plan de défense. Et comme si cela ne suffisait pas, un meurtrier rôde dans la plupart des pays ninja. Ses attaques étaient tout d’abord désordonnées mais elles ont commencé à suivre un trajet passant par les endroits visités par les jinchuriki menés par Uzumaki Naruto, porteur de Kyubi.

- Il faut s’en débarrasser une bonne fois pour toute ! hurla le Mizukage, faisant sursauter toute la salle.

- Mizukage-sama, calmez-vous bon sang !

- Non ! Il a raison ! Ça fait beaucoup trop longtemps que les démons sont en liberté ! On aurait du les tuer dés qu’on le pouvait !

- Rien ne nous dit que Naruto est lié à ce massacre ! dit Tsunade.

- Oui, et comme par hasard, les massacres ont lieu là où ils passent ! Ne me dîtes pas que vous croyez que c’est une coïncidence ?

- Bien sûr que si ! Naruto serait incapable de faire une telle boucherie !

- Il a bien tenté de s’en prendre au chef du clan Hyuga sans raison valable. Ce démon est incontrôlable.

- Naruto et le démon renard sont deux personnes différentes, je vous le rappelle !

- Plus maintenant. Il fusionné avec Kyubi il y a quelques années, si je ne m’abuse ! déclara le Tsuchikage, se rangeant visiblement du côté de ceux voulant la tête du blondinet.

- Je ne voudrais pas vous vexer, Tsunade-sama, mais toutes les preuves sont contre votre protégé. Il faudrait être stupide pour ne pas se rendre compte qu’il y est lié, fit remarquer le Raïkage.

- Les preuves ? Quelles preuves ? Tout ce que l’on sait, c’est qu’un malade s’amuse à massacrer des gens tout en suivant Naruto ! Ça pourrait être n’importe quel nukenin ou bien des ninjas suivant les ordres d’un de ses ennemis ! dit l’Hoshikage.

- Maître Hoshikage, ce n’est pas parce qu’il vous a sauvé la vie une fois que vous devez le défendre. De plus, je ne connais aucun ninja capable de le suivre alors qu’il est accompagné par deux Hyuga sans se faire repérer et éliminer !

- On aurait peut du laisser l’Akatsuki s’en charger finalement… dit le dirigeant de Taki.

- Pour voir les pays ninja disparaître entièrement en quelques jours ? Très peu pour moi, merci, déclara le chef d’Ame gakure no sato.

- Dans ce cas là, pourquoi faisiez-vous parti de l’Akatsuki, Konan-sama ?

- Depuis cette période, mes convictions ont profondément changées, comme le prouve ma présence parmi vous.

- Vous qui avez l'habitude de côtoyer ce genre de fous furieux, que nous conseillez-vous de faire ?

- Je me réjouis que mon expérience soit utile, Tsuchikage-sama. Je pense que nous essayer de les contacter et de régler cette affaire de manière pacifique.

- Pacifique ?! s'étrangla le Mizukage. Ils ont commis trop de crimes pour que l'on pense ne serait-ce qu'un seul instant à régler ça en les gardant en vie ! Mais comme je savais que vous ne seriez pas de mon avis, j'ai pris la liberté d'engager des mercenaires pour régler ce problème majeur... de manière définitive...

Puis, parlant dans un micro caché dans le col de sa veste, il dit :

- Entrez !

La porte s'ouvrit, laissant apparaître dix personnes dont la seule vue fit frissonner l'assistance.

- Vous avez sans doutes entendu parler des étoiles montantes de la chasse à l'homme, les anciens coéquipiers d'Uchiwa Sasuke, Karin, Jûgo et de Hôzuki Suigetsu, de la team Taka. Ils sont accompagnés par les tristement célèbres épéistes de Kiri que vous connaissez sans doutes déjà tous. L'un d'entre eux, Hoshigake Kisame a assassiné mon prédécesseur et faisait parti de l'Akatsuki. Je pense donc qu'ils n'auront aucune difficulté face à ces démons. Ah oui ! J'ai aussi ajouté tous ces jinchurikis, ainsi que la famille d'Uzumaki Naruto au bingo book, au rang S, avec une récompense tout sauf négligeable à la clé. A l'heure qu'il est, la plupart des nukenins des pays ninjas doivent être à leurs trousses. Je leur souhaite bien du plaisir pour échapper à autant de monde.

- Mais... Vous ne deviez pas prendre de telles initiatives avant de nous en parler ! protesta Tsunade.

- Connaissant Konoha et Suna, je savais que vous ne feriez rien. Mais si vous insistez, nous pouvons voter : Si la majorité est contre, je paierais les mercenaires et ils ne feront rien. Par contre, si la majorité est pour, vous m'aiderez à payer et en plus, vous les aidez au maximum dans leurs recherches.

Les mains se levèrent et le Mizukage gagna avec une plus qu'écrasante majorité.

- Je pense que c'est assez clair, non ? Vous avez perdu, Hokage-sama. Mais je voudrais savoir pourquoi vous tenez tant à les protéger, Konan-sama. L'un des leurs a pourtant tué la plupart de vos petits amis de l'Akatsuki et a failli détruire votre village pour tuer deux personnes.

- Je ne lui ai pas sauvé la vie pour le condamner. De plus, je trouve que nous manquons un peu de preuves pour les accuser de quoi que ce soit.

- Vous voulez une preuve ? Il y a deux semaines, ils ont tués les envoyés diplomatiques que Konoha avait choisis comme ambassadeurs à Suna. Si vous vous demandez comment je le sais, je dirais que j'ai mes sources.

- Quand bien même, ça ne prouve pas que ce sont eux qui ont tués tous ces gens !

- Désolé de vous interrompre... Même si je ne suis pas désolé le moins du monde, intervint le plus grand des épéistes de Kiri. D'après ce que nos informateurs ont recueilli auprès des quelques survivants, il semblerait que ce soit un démon sanguinaire qui ait massacré tous ces...hum... gens ?

- Vous avez besoin d'autre chose ou ça vous suffit ? ajouta Suigetsu en souriant de ses dents de requins.

Konan se tut en serrant poings et dents tandis que son garde du corps, qui portait un masque figurant un phénix et possédant des cheveux orangés en bataille, posa sa main sur l'épaule de la femme au cheveux bleus pour tenter de la calmer.

- De plus, ajouta le Mizukage, ce ne sont pas nos seuls problèmes...

- Ah bon ? demanda le Raïkage. Vous avez autre chose vous ?

- De quoi parlez-vous, Mizukage-sama ? demanda Gaara.

- Vous n'avez pas remarqué ? Le seul pays non représenté est Umi no Kuni. Nous n'en avons plus de nouvelles depuis dix jours. Nous pensons qu'il a été attaqué par une armée d'étrangers venant d'occident. En ce moment, des bateaux font route vers le sud du pays du thé.

- Quoi ?!

- On est pas dans la merde... soupira Tsunade.

- De plus, aucun survivant n'est venu nous informer de quoi que ce soit, ce qui laisse penser qu'il n'y a eu aucun survivant à cette attaque. Nous ne savons donc rien sur ce danger. Le fait que nous n'ayons reçu aucun message est très inquiétant.

- L'occident ? Mais que viennent-ils faire ici ?

- Mais qu'est-ce que j'en sais ? Vous pensez que je suis allé le leur demander ?

- Bah... Non, mais euh...

- Si vous n'avez pas d'autres questions stupides à poser, je rentre chez moi organiser mes défenses. Et, rajouta-t-il en se tournant vers ses mercenaires, Vous pouvez y aller.

La salle se vida et Tsunade rassembla les personnes ayant voté contre la proposition du Mizukage dans son bureau. Se trouvaient là Konan, son garde du corps, la reine Koyuki de Yuki no kuni, son escorte, Sumaru, devenu Hoshikage plusieurs années auparavant, lui aussi accompagné de son garde du corps, Mizura, Gaara, Temari et la reine de Nano no kuni*****, Haruna et son protecteur, Yurinojô, ainsi que Sasuke et Kakashi.

- Il faut faire quelque chose, commença la godaïme.

- Et que nous proposez-vous ? demanda Koyuki

- Premièrement : Nous devons retrouver Naruto avant les troupes du Mizukage. On doit l'avertir et, si possible, l'aider.

- Hokage-sama, demanda Sumaru, Est-il vrai que Naruto a tué vos envoyés ?

- ... Malheureusement, oui. Mais il y avait plusieurs membres du clan Hyuga parmi eux et je pense que leur vue a suffi pour le rendre fou de rage. Après tout, c'est à cause d'eux s'il a été banni du village. Nous devrons donc choisir les ninjas qui le chercheront avec beaucoup de précautions.

- Les chances de réussite sont inférieures à 10%. Qui accepte d'y aller ?

- Il ne faut pas oublier que les amis de Naruto accepteraient sûrement, mais j'ai besoin d'eux pour défendre le village en cas d'attaque de ces "ennemis occidentaux", s'ils existent.

- Hokage-sama, j'aimerais y aller, demanda Sasuke.

- Je l'accompagnerais, dit Temari.

- Moi aussi, continua Mizura.

Tsunade soupira, puis sourit. Elle leur dit de partir chercher Ino, qui n'avait pas de mission actuellement, et Kiba, qui pourrait retrouver Naruto.

- Et surtout, revenez en vie.


***


Pendant ce temps là, à Tori* no kuni, un événement terrible est sur le point de se produire :

- J'ai faim.

- Mais ferme-là, Kankin !

- Mais c'est pas ma faute si j'ai faim ! Jigoku, tu sais où je pourrais trouver de la nourriture ?

- Mais qu'est-ce que j'ai fait ? Pourquoi Hidan a-t-il été aussi cruel avec moi ? Pourquoi m'a-t-il collé avec cet ABRUTI ?!

- Vous n'êtes pas très gentil, Jigoku-senpaï. Répondez-moi juste par oui ou par non : Avez-vous de la nourriture ?

- Mais non, IDIOT ! On est bloqué dans ce fichu trou depuis une semaine ! J'ai plus rien, merde !

Kankin, Jigoku et leurs troupes s'étaient retrouvés bloqués au pays des oiseaux, au milieu de nulle part et dans une grotte dont l'entrée s'était écroulée alors qu'ils se dirigeaient vers Ame. En une semaine, Kankin s'était fait étrangler quinze fois par son senpaï. La famine s'abattait sur le camp et ils tentaient de déblayer avant d'arriver à court d'oxygène, chose qui aurait été gênante pour la plupart d'entre eux. Jigoku avait tenté de creuser un passage avec la tête de son coéquipier plus d'une fois, mais s'était vite lassé de cet exercice. Kankin voulait créer des parchemins explosifs pour déblayer, mais il s'était rendu compte (après plusieurs essais) que la grotte continuait à s'écrouler à chaque détonation. Il travaillait donc sur une autre sorte de sceau depuis le début de leur enfermement, qui permettrait, d'après lui, de déplacer les rochers en un instant. Il était sur le point de finir.

- Encore un ou deux coups de pinceaux et... Voilà ! C'est finit ! Je suis trop génial ! Je devrais avoir un oscar ! Devenir le favori d'Hidan-sama ! Rencontrer Jashin-sama ! Et...

- Mais ta gueule ! lui hurla Jigoku en lui donnant un coup de poing au visage. Place-le ton foutu sceau !

Il s'exécuta en ronchonnant. A peine eut-il posé le parchemin qu'il brilla fortement d'une lueur marron. Après quelques instants, Kankin entra dans une sorte de transe et les rochers commencèrent à se mouvoir. Certains rentrèrent et disparurent dans les murs de la grotte. L'idiot aux yeux améthyste ordonna à tout le monde de sortir.

- Dépêchez-vous ! Ca demande beaucoup de chakra de maintenir le plafond de la grotte !

- Hein ?

- Elle est sur le point de s'écrouler !

- Merde !

Tous sortirent rapidement et se retournèrent pour voir le maître des sceaux quitter la grotte à son tour.

- Alors, elle s'écroule quand ?

- Bientôt, Jigoku.

Ils attendirent cinq minutes.

- ...

- Elle va s'écrouler je te dit !

- Ah ouais ?

Jigoku se plaça à l'entrée de la grotte, juste en dessous du plafond.

- Pourtant, il ne se passe rien !

- ... Espèce d'idiot...

- Ah ah !

Jigoku sentit quelque chose de léger tomber sur son crâne et leva la tête, juste à temps pour voir le rocher qui allait l'écraser. Toute l'entrée du tunnel tomba sur lui, qui n'eut le temps de pousser qu'un seul cri de surprise. Alors que le brun soupirait, la voix de Jigoku s'éleva :

- Putain ! Sortez-moi de là !

L'homme aux cheveux argentés avait la moitié inférieure du corps écrasée par un rocher.

- Hé bien, utilise un de tes raïtons pour sortir de là, idiot !

- La ferme !

Jigoku ferma les yeux un instant puis l'air se chargea soudain d'électricité statique et le corps de Jigoku brilla intensément. Tous ceux qui arrivaient à le regarder sans fermer les yeux furent surpris : Le corps de Jigoku se changea en foudre et se déplaça à la vitesse de l'éclair (c'est sûr...) aux côté de Kankin, en profitant pour l'électrocuter au passage.

- Faudra que tu m'apprennes à faire ça un jour...

- Tu n'es pas de type raïton, je te rappelle.

- Ah oui, c'est vrai ! Je suis quoi déjà ?

- ... Prends cette feuille.

Il tint la feuille et concentra son chakra au bout de ses doigts, comme le lui demanda Jigoku. Rien ne se produisit.

- Mais...

- Tu n'as pas de nature de chakra ! Tu ne peux donc pas utiliser de jutsu élémentaires ! Tu n'arrives pas à t'en souvenir ? Idiot !

- Je suis exceptionnel !

- Exceptionnellement con, ouais !

- ... On peut y aller ? J'ai faim.

- La ferme ! T'as la carte que je t'ai donnée ?

- Oui elle est... Dans la grotte...

- Mais c'est pas vrai, merde !

- Mais c'est pas grave, on pourra en voler une au prochain village qu'on détruira !

- Et comment on va trouver un village sans la carte ? Espèce d'abruti !

- Bah... On demande notre chemin !

- ... La ferme, toi et tes idées foireuses...

Ils repartirent, cherchant un village pour y acheter une carte avant de le détruire.

- Idiot ! On détruit le village et ensuite on récupère la carte !

- Ah bon ? Mais, c'est pas bien !

- ...

... Ils repartirent vers de nouveaux massacres, Kankin expliquant l'utilité de son sceau d'immortalité.

- Mais t'es vraiment trop con ! On est déjà immortels, abruti !

- Ah bon ?

-... Jashin-sama, aidez-moi !
* Village caché de l’étoile
** Pays de la neige
*** Village caché de l’herbe
**** Pays des marécages
***** Pays des fleurs



Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 [ 12 ] 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: