Fiction: Les dieux de Konoha

Les Kononaniens (les hab' de Konoha, quoi) deviennent les dieux grecs d'un jour ! Qui sera dans la peau de qui ? Qui couchera avec qui ? Les Feux de l'Amour version grecque...
Classé: -12D | Humour / Parodie / Romance | Mots: 3488 | Comments: 35 | Favs: 29
Version imprimable
Aller au
Sophia2 (Féminin), le 08/04/2009
De retour, votre bouffonne préférée et son Cameraman à la Con (Allakon) !
Bonne lecture et... bon amusement !




Chapitre 2: Le Chaos, les premiers clampins



- Ouuuuuuuhhhhhhh...

- Euh, divine patronne...

- Ouuuuuuuhhhhhhh...

- M'dame Sophia2 !

- Au commencement...

- Putain ! Prout ! Merde ! Chiotte !

- ...était LE CHAOS ! MOOOUUUAAAHHHAAAHHHAAAHHH !

- Euh, divine patronne...

- Mais quoi, Cameraman à la Con ? Qu'est-ce qui se passe ? Comment oses-tu interrompre la grande débile de la fanfiction ?

- Non, euh... c'est juste que euh...

- Parle ou je te fous un coup de pied au c.. et tous les lecteurs seront ravis.

- Y'a personne pour jouer le Chaos !

Là, je me gratte la tête.

- Oups... Merde, j'avais pas pensé à ça ! Et ben c'est moi qui vais le jouer ! Ça me fera un cachet supplémentaire !

- Divine patronne, faire de la fanfic est un acte gratuit et bénévole ; vous ne percevez donc aucune aide de la part des lecteurs et ne touchez aucun salaire !

- Cameraman à la Con ?

- Oui ?

- [i]Tais-toi. Tais-toi ou je te vire vraiment à coups de pied où tu sais.[i]

- Oui m'dame. J'arrête.

- Bien. Enfin un problème de réglé !





Et le Chaos sépara la Terre du Ciel, créa les océans, et créa le MONDE ! MOUAAAHHHAAAHHHAAAHHH !

- Excusez les délires mégalopolitiquement incorrects de ma patronne, Sophia2. Elle aurait dû se reposer et à la place, voilà le résultat...


J'arrive par derrière, discrètement... je vais le choper...

- Si seulement elle n'était pas si...

- COUP DE PIED AU CUL ULTIME !!!


Il s'envole vers d'autres ciiiiiiieeeeeeeuuuuuuux...


Bon, je ne m'en fais pas trop, il reviendra. Ca, c'est sûr. Il est coriace.





Gaara (Ouranos) était le plus ancien des dieux (ou plutôt des Titans), celui qui représentait le Ciel. Sa femme, Jiraiya (Gaïa), la Terre...

- Sainte bouffonne ! On a un problème de taille !

- Taille de poitrine ! Et t'es déjà là ?

- Non, nous communiquons (y'a con dedans ! Hihihi) par oreillette B.I.N.C.D.H.T !

- [i]Par quoi ?![i]

- Oreillette Bluetooth Infrarouge Nickel Chrome Dernier Cri High-Tech !

- Oh, très simple tout ça. Mais dis donc, laisse-moi raconter la mythologie gréco-latine à ces pauvres lecteurs avides de culture !

- Y s'en foutent. Ce qui les attire, c'est « qui couchera avec qui ? ».

- Lecteurs, je ne vous croyais pas comme ça ! - mine faussement choquée - Là, je vous gronde !

- Vous êtes pareille.





Je continue, sinon on avancera jamais, avec ce bou... ce déb... cet abr... bref, je ne lui trouve pas de qualificatif !


Donc, je disais... Gaara s'est marié avec la Titanide Jiraiya, et elle lui a donné de beaux enfants ! Et plus particulièrement Orochimaru (Cronos), le Temps, et Titan...

- SSSTTTOOOPPP !!!

- Quoi encore ?

- Ben, vous savez... Titan...

- Y'a personne pour jouer le rôle, c'est ça ? Bon, O.K. Tu percevras des honoraires. Cameraman à la Con, joue ce rôle !

- NON ?!

- Eh bien... si. - à part - Je suis réellement désespérée !





L'histoire raconte que Cameraman à la Con (Titan) était l'aîné de la famille. Il devait à ce titre régner sur le monde dans un avenir plus ou moins proche...

- Putain ?! Régner sur le monde ! Super ! A genou Sophia2 !

- NNNOOONNN !!!


On continue. Mais Jiraiya avait un faible pour son cadet, le joli, mignon, adorable petit Orochimaru. Elle (?) fit un pacte avec Cameraman à la Con ; ce dernier le laisserait régner, si...

- NNNOOONNN !!!

- Ben tu vois, faut pas te réjouir trop vite, abruti...


...si Orochimichou bouffait tous les enfants qu'il aurait de sa femme, Kankuro (Rhéa).


D'ailleurs il allait se faire avoir, parce qu'il était tombé sur une femme (encore une fois, ?) très fertile ; elle lui donna près de cinq enfants !

- Il... euh... elle a un utérus ou quoi ?

- C'est ce que les femmes ont généralement, alors oui.

- Y sont fous ces gréco-japonais !





Leur unique mais royal cadeau de mariage fut... agité : une marionnette vibrante, du sex-shop Sex&Chakra. L'engin était recouvert d'une fine pellicule de Viagra, pour renforcer les performances sexuelles de l'époux (réputé frigide).


La folle nuit de noces passée (et je vous passe les détails, étant donné que les marionnettes ont donc participé à la conception), Kankuro se retrouva enceinte (une énième fois ?).


Mais leur bonheur fut de courte durée...

- Regardez, il est... né ! s'exclama l'infirmier (ils en avaient en Grèce ancienne ?)

- OOOUUUIIINNN !!! OOOUUUIIINNN !!! hurla le sale gosse le petit ange.

- Il est beau, n'est-ce pas, mon Orochiminouchet d'amour, hum ?

- Ouais, super, super... on l'appellera comme tu veux... marmonna « Orochiminouchet », concentré sur autre chose.

- C'est une fille ! Donc je veux qu'elle s'appelle Asuma ! (rappel : Asuma, c'est Déméter, déesse de la fertilité, donc c'est une fille ! Oui oui oui ! Pas de discussion !)

- Ah, une fille ? Bon, je suppose que le pacte de Cameraman à la Con s'applique aussi aux filles...

- Quoi ?

- Rien, rien chérie... j'appelle mon frérot pour lui annoncer la bonne nouvelle.


Le titan du temps (pourri le jeu de mot, mais j'assume) sortit dans le couloir de la maternité (hum, maternité en Grèce antique...) et dégaina son téléphone portable B.I.N.C.D.H.T (alors là, on aura tout vu...).

- Allô, Cameraman ?

- Allakon, je te prie, Allakon. Et ne confond pas avec Alladin ! parada-t-il fièrement.

- Ouais ouais, Allakonnerie. Tu te souviens pas du pacte que tu m'as fait signé, y'a... oh... cent ou deux cent ans ?


De l'autre côté du fil, Allakon fronça les sourcils.

- C'est pas celui ou tu dois bouffer tes gosses ?

- Ouais, grosso modo. Alors, tu l'as ?

- Pas sous les yeux, mais je cherche ! cria Allakon en plongeant dans ses papiers. Ma femme a mis un beau bordel !





- Hum, hum.

- Oui, divine patronne ?

- C'est qui ta femme ? - jalouse ou pas ? -

- Ma femme ? Ma femme ? - hésitant - Mais ma femme c'est... vous !

- Oh, Allakon !

- Oh, ma bouffonne en sucre !

- Allakon !

- Ma bouffonne en sucre !

PAF !

La baffe.

- Retourne immédiatement tourner ton film et ferme-là ! - je suis une femme vindicative.

- Oui, ma...

PAF !

- J'allais dire : madame.

- Ben la prochaine fois, tais-toi.





Etant donné que le budget est limité - non, ce n'est pas une super-production hollywoodienne, même si ça en a l'apparence - on continue sur ce scénario là.


Nous voyons à l'écran Allakon qui sort d'une marée de papiers en furie ! Oh, il saisit un papier qui tente de le noyer, de l'étrangler, et... non, je ne rêve pas, nous sommes en plein match de catch ! Oh là là, quel suspense ! Paf, la baffe ! Coups de poing, de pied ! Violence ! Mais Allakon reprend l'avantage ET C'EST LE BUUUTTT !!! Maintenant c'est du foot !


Seulement là, Orochimaru commence à s'impatienter. Il n'aime pas le sport, sauf muscler sa langue (de longueur fort respectable, je vous le rappelle).

- Allakon, tu trouves ou pas ?

- Ah, je l'ai ! haleta le jeune bouffon, tenant victorieusement le papier dans sa main brandie. Bon, que voulais-tu savoir ?

- Si je devais bouffer que les fils ou aussi les filles...


Allakon éplucha soigneusement le document et prit son temps pour répondre. En même temps, en temps que dieu du temps, Orochimaru devait posséder une sacré dose de patience...

- Bah ! Je ne vois aucune clause interdisant de manger les filles. Vas-y ! Amuse-toi ! Sans compter qu'ici, tu es doté non seulement de ta super langue super méga longue de deux mètres zéro quatre, mais aussi qu'une giga bouche surpuissante à large ouverture intégrée ! Comme ça, tu avales tout d'un coup !

- Ouah, c'est cool ! Merci Sophia2 !





Quelques années plus tard, Kankuro donna naissance à d'autres enfants ; Ino (Hestia), Temari (Héra)...

- Attendez, divine patronne ! Sa soeur, c'est sa fille ?

- Ben ouais. Encore une fois, où est le problème ?

...Kiba (Hadès) et Akamaru (Cerbère)...

- Elle donne le jour à un chien ?


Cameraman à la Kon est estomaqué, là. Je peux le sentir (et ouh, ça pue !).

- Ah, mais ce n'est pas un chien ordinaire ! Il a trois têtes !

...Kakashi (Poséidon) et Shikamaru (Zeus).


Ce qu'elle ne savait pas, c'était que ses enfants allaient faire les frais de la gourmandise démesurée de leur paternel... malheureusement, et c'était de sa faute. Elle était vraiment nulle en cuisine...





A la naissance d'Ino, on alluma de grands feux de joie et on commença à préparer le temple où elle allait vivre (jacuzzi, spa, piscine, galeries Lafayette, esthéticiennes...).


Cependant, la fête fut de courte durée ; Orochimaru et son épouse sortirent effondrés de l'hôpital Konohasière (et non pas Lariboisière). Le Titan annonça que leur fille était morte d'un empoisonnement au maquillage à trois jours, ce qui lui valut une réputation de prostituée vierge.


La vérité était tout autre... seul dans sa cuisine, à se confectionner de bons petits plats, Oro se léchait les babines à l'évocation du goût de sa fille.

- Non.

- Quoi, non ?

- Il l'a avalée toute crue. Entière ! Elle est encore dans son bide !

- On verra plus tard pour l'opération Chaperon Rouge !





Kankuro (...rette ?) pleura toutes les larmes de son corps, car elle savait très bien la vérité. Orochimaru avait bouffé leur fille, leur adorable blondinette.


Le soir-même de leur retour chez eux, ils avaient caché la petite (encore vivante et hurlante, d'ailleurs) dans le manteau de son papa (hum... le terme est-il approprié ?). La conférence de presse qui avait suivi avait été proprement lamentable.

- Monsieur Orochimaru ? Comment va votre enfant ?


Les journalistes se pressaient autour d'eux et Kankuro devait conserver un profil « femme éplorée » (elle allait d'ailleurs mettre prochainement son profil à jour sur Facebook). Ça aurait été plus simple si le bébé avait été déjà mort, mais son mari avait longuement insisté pour cuisiner tranquillement à la maison. A l'hôpital, disait-il, la bouffe est dégueulasse, la cuisine manque des ingrédients nécessaires, il voulait se faire une vraie bolognaise. Bref.

- Malheureusement, c'était une fille et...

- Et...?

- Elle n'a pas survécu. Ma femme a laissé le maquillage traîner et...

- Non ?! Ma femme n'aurait jamais commis une erreur pareille ! lança un homme dans le public.

- Oh toi la ferme ! gueula Oro. Je suis le dieu du Temps, je peux te rendre moche et ridé en moins de deux !


Du coup, l'homme se la ferma. De toute façon, il était déjà moche et ridé, alors autant ne pas aggraver les choses...

- Monsieur ? Votre poche, elle bouge, fit remarquer un second envoyé spécial.

- Meuh non, vous devez mal voir ! Bon, on doit y aller maintenant, ma femme est fatiguée, lança t'il à la cantonade en jetant un regard à l'accouchée.


Et tandis qu'ils se glissaient dans la limousine, les questions continuaient à fuser, incisives :

- Monsieur Orochimaru...

- Monsieur...

- Madame...

- Monsieur, quand allez-vous supprimer les brevets empêchant les crèmes anti-rides d'être efficaces ?


A cette dernière interrogation, il eut un sourire plus qu'ambigu.

- Lorsqu'on me castrera. Et croyez-moi, c'est pas pour demain !


Non mon vieux. Mais pour dans pas si longtemps que ça à mon avis.




Ce chapitre est plus court que les autres, mais enfin, c'est mieux que rien... désolée, je rame beaucoup sur mes fics en ce moment.



Chapitres: 1 [ 2 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: