Fiction: Quand l'Akatsuki profite d'un jour férié...

C'est vrai. En temps normal, Pain n'accordait aucune journée de repos à ses partenaires. Mais ce jour-là, c'était plutôt spécial. Disons que c'était la seule fois dans l'année où les membres de l'Akatsuki pouvaient se permettre de ne pas travailler.
Humour | Mots: 1185 | Comments: 61 | Favs: 60
Version imprimable
Aller au
in0sa (Féminin), le 04/11/2008
Juste un petit délire ^^.



Chapitre 1: Jour Férié



Ce matin-là, le quartier général de l'Akatsuki était assez silencieux. Même très silencieux. Voire Trop silencieux.
Pain, qui avait quelques affaires à régler au village du Son, revint rapidement parmi son groupe, et s'étonna de voir qu'il n'y avait personne dans les couloirs, dans le salon et aux alentours de la cuisine.
En jetant un coup d'oeil à toutes les pièces du QG, il s'aperçut alors que tous les membres étaient encore en train de dormir à poings fermés. Ce qui l'énerva rapidement.
Par malheur, il atterit dans la chambre d'Itachi et de Kisame.

"DEBOUT ! hurla-t-il.

Itachi roula vers l'extrémité de son lit, fit glisser son bras vers le sol, et s'empara d'une fléchette qui traînait par là pour la lancer sur le calendrier, accroché au mur.
Elle se planta sur la date du jour, qui était entourée de rouge.

- Hnmgh... Boss, faites un peu moins de bruit... marmonna-t-il.

- Pardon ?! demanda Pain, exaspéré.

- C'est notre jour férié, le seul et l'unique de l'année... alors laissez-moi dorm...

Il ne put achever sa phrase, ses légers ronflements reprirent de plus belle.

C'est vrai. En temps normal, Pain n'accordait aucune journée de repos à ses partenaires. Mais ce jour-là, c'était plutôt spécial. Disons que c'était la seule fois dans l'année où les membres de l'Akatsuki pouvaient se permettre de ne pas travailler.
Alors que le boss allait quitter la pièce, un cri étrange dévora le silence :

- Aaah oui, Flipper, continue !

- C'EST FINI, OUI ? cria l'Uchiwa en s'élançant brusquement vers Kisame.

- Willy ? Ah, Willy aussi vient, cool, vive les plans a tr..., souffla-t-il, avant de s'étouffer avec le coussin de son coéquipier.

Pain hocha la tête, agacé, puis s'en alla.

- Quand j'pense que je dois passer certaines journées entières aux côtés de ce zoophile, se dit-il.

En traversant le long couloir, il crut entendre une mélodie venir du fond.

- M-mais... je rêve... c'est You Can Leave Your Hat On*de Joe Cocker, mon idole ! Il faut absolument que j'aille voir... !
*(Pour ceux qui ne connaissent pas cette chanson, c'est la chanson de streap-tease, vous savez, celle qui passe lors de la question coquine à Attention A La Marche x'D)
En ouvrant la porte de la dernière chambre, il tomba sur...

- Yes, Hidan, vas-y mon vieux !

Hidan était debout sur une table de bois, au centre de la pièce, une bouteille de saké à la main, se déhanchant de droite à gauche, complètement bourré.Un rire machiavélique retentit de sa bouche. Esquissant des cercles avec ses hanches, il jeta sa bouteille au sol, qui éclata en mille morceaux, et défit la boucle de sa ceinture, puis enroula celle-ci autour de son cou. Deidara, Sasori et Konan dansaient autour de lui, tous dans un état lamentable d'après les pensées de Pain.

- Muhuhahah... Tss...tssé...tu sais que t'es... hips...sexy comme... hips... ça, Hidan...? balbutia Konan, rouge pivoine.

La musique changea soudainement.

- Oh non, souffla le boss qui reconnut de suite Gimme More de Britney Spears.

- Un ka... un ka... un katana, vite ! demanda l'homme aux cheveux gris.

Kakuzu, qui les observait de loin d'un oeil sceptique, lui lança un sabre très long. Son coéquipier le planta au centre de la table, il était désormais à sa hauteur. Il commença à se trémousser autour, et balançait sa tête de tous les côtés, toujours accroché à la lame comme un cinglé, et frotta ses parties sensibles contre elle.
Konan salivait abondamment sur la table, hurlait des "Kyâah, prends-moi". Sasori et son ami blond s'arrêtèrent un instant net.

- Elle se sent bien ? lui chuchota la marionnette.

- IT'S BRITNEY, BITCH ! hurla Hidan d'une voix étrangement aiguë.

- Yeah, I'm your bitch ! répondit la femme.

- Bon, moi je crois que je vais me retirer, pensa Pain.

Il se retourna pour sortir, mais des mains s'agrippèrent autour de son cou. C'était Konan qui s'accrochait à lui, lui lançant des regards sensuels.

- Gimme MoOore, babe !

- Euh... plus tard, plus tard, lança le chef avant de quitter la chambre pour de bon.

Ses pas le guidèrent vers la chambre du milieu. La porte étant légèrement ouverte, il put apercevoir dans l'embrasure Tobi en train de regarder la télé, assis dans un fauteuil rouge.

- Je pense que t'es le seul qui ne soit pas devenu complètement fou dans cette...

Il coupa ses paroles en voyant l'écran.

- Non... dites-moi que je rêve...

Tobi se leva d'un bond et commença à danser comme un canard sur le générique des Teletubbies.

- Tobi gentil garçon ! Tobi chanter Tobitubbies !
- Huh ?
- Tobi Winky, Tobipsy, Tobila, TOBIPOOOO ! Tobitubbies ! Tob... hein ?

Pain était déjà parti en courant.
Au passage, il bouscula Itachi qui venait de se lever et s'étala par terre avec lui.
Deidara sortit de la chambre du fond et les surprit dans une position plutôt... hum...

- Ouah, trop fort, je peux venir ?
- TA GUEULE !

Le détenteur du sharingan partit vers la cuisine qui se trouvait à l'autre bout de la demeure.

_____________________________________


Trois heures plus tard, tous les membres de l'Akatsuki s'étaient réunis dans l'immense salon et faisaient la fête comme des fous. La voix de Sasori s'éleva :

- Hé, les gars ! Regardez ce que j'ai trouvé dans le placard de Kisame !

Il tenait entre ses mains une petite boîte. Il ouvrit le couvercle, un jeu de cartes était à l'intérieur.

- "Les 1000 Vérités", ça vous tente ?
- Hein ? C'est quoi ce jeu ? demanda Hidan.
- Des questions auxquelles vous ne devez répondre que par la pure vérité ! dit solenellement Sasori.
- Génial !

Ils s'assirent tous autour de la grande table et posèrent le paquet au milieu.
C'était au tour d'Itachi de commencer, il tira une carte.

- Question : Comment avez-vous appris à mettre un tampon ?

Grand silence.
Les visages se tournèrent vers Konan.

- Suivante !

L'Uchiwa piocha à nouveau une carte.

- Parlez nous de votre gynécologue.
- ...
- Kisy, tu l'as acheté où, ce jeu ? demanda le détenteur du sharingan.
- C'est Deidara qui me l'a offert.
- N'importe quoi ! hurla celui-ci. Je ne te l'ai pas offert, je te l'ai échangé contre un string en saumon fumé !
- Bref, le coupa Konan. A mon tour : Utilisez-vous des crèmes de beauté ? Si oui, lesquelles ?

Le rouge monta aux joues de la gente masculine de l'Akatsuki. Ils semblaient tous hésiter.

- Allons, les gars, ne soyez pas timides, rajouta la femme.
- B-bon... euh... moi j'utilise Ninjaskin, la crème qui illumine.
- Quoi ? Toi aussi, Deidara ? Lâcha Hidan.

Pain, qui dormait pendant tout ce temps, arriva au salon et cria :

- Ca suffit, arrêtez vos conneries !

Les regards se dirigèrent vers l'homme, quelques sourires apparurent sur certains visages.

- Quoi ? Qu'est-ce que vous regardez comme ç...

Il baissa la tête.

- Oh, MERDE. dit-il en repartant aussi vite qu'il était venu.

Pain portait un magnifique boxer rose Hello Kitty.




Sois je continue, sois je m'arrête. A vous de voir ^^
En tout cas j'me suis bien éclatée à l'écrire.
Merci à ceux qui ont lu ma fic ^^.




Chapitres: [ 1 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: