Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: La Third Gen

Depuis l'attaque de Pain, Konoha a bien changé. Deux gouvernements se chevauchent. Celui de Danzou le Rokudaime et celui de Tsunade, officieux. Naruto s'est exilé durant trois ans, sous la tutelle du Jinchuriki d'Hachibi, et plus personne n'a la moindre nouvelle de ce dernier. Mais de récents échos, le ramènent au grand jour, tandis que l'Akatsuki reconstitué se lance à sa poursuite et celle du Jinchuriki d'Hachibi.
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 30645 | Comments: 84 | Favs: 121
Version imprimable
Aller au
Arkinslize (Masculin), le 31/10/2008
Cette fiction est en fait une suite possible de Naruto, partant de l’idée que Naruto n’ait pu intervenir à temps, comme le laisse penser les derniers chapitres. Dans ce cas, c’est l’armée secrète de Danzou qui aurait repoussée Pain, ce dernier s'autoproclamant ainsi Rokudaime Hokage, en passant pour un héros.
Naruto revenant trop tard serait ainsi discrédité car incarnant le responsable du carnage de Konoha. Danzou ayant sauvé le village en vendant leur Jinchuuriki demanderait alors son arrestation. Naruto aurait donc pour seule et unique choix la fuite... D’une manière ou d’une autre, Naruto tomberait sur le Jinchuuriki d’Hachibi, et entreprendrait avec ce dernier de maîtriser son démon, se venger de l’Akatsuki, destituer Danzou et ramener Sasuke.
Durant trois ans, Naruto suivrait les enseignements du réceptacle d’Hachibi et acquerrait la maturité, l’intelligence et l’expérience qu’il n’a jamais eu. Une différence notable apparaîtrait par rapport aux deux premières générations. En effet, au lieu de recevoir des échos des actes de Sasuke, comme la mort d’Orochimaru, la défaite d’Itachi…
Nous aurions des échos diffus de Naruto. De plus, l’Akatsuki se serait largement reconstitué, tout en ayant à sa solde Konoha. Il existerait également un groupe de résistants au cœur du village, mais dans l’impossibilité d’agir. Autrement dit, le village serait scindé en deux gouvernements : L’un officiel, celui de Danzou ; l’autre officieux qui serait celui de Tsunade, anciennement destituée car n’ayant su repousser Pain.

Il s'agit d'une réelle interprétation de l'histoire, telle que je conçois la suite du manga. Des combats très attendus seront développés, ainsi que l'intrigue en elle-même. Je m'efforcerais également de faire apparaître de nombreux personnages de la First Gen, en imaginant leur possibles progrès.

Ah oui, me lançant dans une fiction assez conséquente, j'accepte toutes les idées de la part des lecteurs. Surtout pour les nouveaux Jutsus, que vous aimeriez voir chez vos ninjas favoris. Pour cela envoyez moi un MP.





Chapitre 1: Une mission échouée, avec son lot de nouvelles...



Quelque part dans le pays de la Terre, quatre ninjas tentaient de se frayer péniblement un chemin dans les forêts tortueuses de cette immense contrée. Dénicher l’Akatsuki, telle était la mission qui leur avait été confiée. Officiellement en congés, la team Néji filait l’escorte d’un ambassadeur de Konoha, à la solde de Danzou le Rokudaime. Ce dernier accompagné de sept ninjas d’élite de l’Anbu se rendait à une cache de l’Akatsuki tenue secrète, pour rendre compte d’une quelconque activité environnante néfaste pour l’organisation. Pour cette mission de rang A, échouer était à proscrire.
— Byakugan… murmura Neji, en joignant ses deux mains.
— Alors ? s’enquit le Chunnin à sa gauche. On maintient la direction ? »
— Toujours tout droit… Mais ils sont rapides, très rapides… Il ont sûrement senti notre présence. Il va falloir accélérer le pas ! »

Le petit groupe repartit alors de plus belle, repoussant les plus extrêmes limites de son endurance. Leur cible devait être pressée ; des ninjas de l’Anbu, ne prenant même pas la peine d’effacer leurs traces étaient peu commun. Soudain Neji remarqua qu’une empreinte manquait. Huit empreintes, c’était le premier détail auquel le Juunin s’était attaché. A présent, il n’y en avait plus que sept. Où pouvait bien être passé le huitième ninja ? La réponse ne tarda pas à arriver. Neji eut tout juste le temps de crier la retraite que le retardataire apparut en ricanant. Il était très musclé, certainement prédisposé pour le Taijutsu, mais pas seulement…

— Vous n’échapperez pas à mon piège, rugit-il avec mépris. Toute la zone est bardée d’explosifs emplis de mon chakra, que j’ai parfaitement dissimulés. Même ton Byakugan ne l’a pas vu venir, pas vrai ? »
Un des Chunnins, le plus inexpérimenté de tous, détala subitement.
— Ha ha ha, tu crois pouvoir t’en sortir comme ça ?! s’indigna le combattant, en exécutant un signe des mains. N’y pense même pas !
Une explosion surpuissante irradia les lieux. Son onde de choc souffla les arbres environnants, annihilant toutes formes de vie dans les parages. Un nuage de poussière ensevelit la zone. Le meurtrier de la team Neji allait partir, lorsque le brouillard se dissipa, révélant quatre ninjas sans la moindre égratignure.
— Tiens donc, s’exclaffa le mercenaire de Danzou avec surprise. Je ne pensais pas que le Hakke Shô Kaiten, la défense ultime du clan Hyuuga, s’appliquait à la défense d’un groupe… Je suis véritablement impressionné ! Néanmoins, couvrir une telle distance et contenir une telle puissance destructrice a dû te coûter cher en chakra, n’est-ce pas ? J’ai bien peur que ton geste, soit inutile… »

Il disait malheureusement vrai. Neji suait abondamment et parvenait tout juste à rester conscient. Il trouva cependant la force de répondre ceci :
— Tu devrais te méfier des ratés… Ce sont ceux qui se démènent le plus pour échapper à leur condition… »
Dans un effort surhumain, Neji se releva. Ses jambes ne tremblaient plus.
— Tu vas goûter la toute puissance de mon Jyuken : « Les cent vingt huit coups du Hakke ! »
L’expression du ninja se figea à jamais dans un rictus de crainte. Ses Tenketsus venaient d’être fermés nets.
— Tout va bien, Neji ? s’inquiéta un Chunnin.
— Nous pouvons continuer, le rassura ce dernier. Il n’y a pas de temps à perdre… »

Ils entendirent alors des remous dans leur dos. Le ninja agonisant, tentait de dire quelque chose. Il remua faiblement la main, leur faisant signe de s’approcher. Lorsqu’ils furent assez près, il dit :
— Vous êtes morts en arrivant en ces lieux. Toute la zone est sous contrôle de l’Akatsuki. J’avais ordre de vous supprimer, sinon vous retenir le temps des négociations. Ils sont probablement au courant de votre présence. Un de leur binôme sera là dans un rien de temps… »
Il prit une dernière inspiration, puis rendit l’âme. Neji réfléchit un instant, puis décida brusquement :
— La mission est annulée, on rentre tout de suite à Konoha !

Tout à coup, deux hommes portant des manteaux noirs à fleurs rouges les encerclèrent. Le premier s’appuyait négligemment sur une immense épée, qui devait être au moins aussi lourde que lui ; tandis que le second ressemblait à un insecte, avec ses plaques sombres sur la peau, ses mandibules en guise de seconde paire de bras et ses yeux à multiples faces.
— Vous n’irez nulle part ! grogna le membre perdu des sept épéistes de Kiri.
—« Kuchiyose no Jutsu, l’appel des six scorpions ! » siffla l’homme-insecte, sous sa cape.
Six créatures humanoïdes apparurent, au torse humain, mais au corps de scorpion. La carapace du premier était rouge, bleue ciel pour le second, jaune pour le troisième, marron pour le quatrième, bleue marine pour le cinquième et blanche pour le sixième.
— Tuez les ! ordonna le ninja de l’Akatsuki, en poussant des cris inhumains.

Les invocations obéirent instinctivement, comme des jouets préprogrammés :
- « Katon, technique de la boule de feu suprême » annonça le scorpion rouge, en exécutant les signes à une vitesses folle.
- « Fuuton, les dards de vents » lança le bleu ciel
Raiton, technique de l’électrochoc » enchaîna le jaune, tandis que ses pinces s’illuminaient.
Doton, le garde manger » souffla le marron, en même temps que le sol se crevassait.
- « Suiton, la mare de glu » termina le bleu marine, en remplissant la fosse généré par son compagnon.

Les Chunnins de la team tentèrent d’esquiver, mais ils étaient déjà englués dans la mare des scorpions. Neji avait réagi au quart de tour, se propulsant immédiatement dans les airs, mais les dards de vents, enrichis par les flammes, vinrent le cueillir. Le dernier membre en lice de l’équipe, éjecta ce qu’il lui restait de chakra pour neutraliser l’attaque. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était que le scorpion jaune vif l’attendait près à le carboniser avec ses pinces à haute tension. Étrangement calme, le Juunin se surprit à penser « je vais mourir… ». Il ferma les yeux, attendant l’instant fatidique, mais la mort ne vint pas.

Une terrifiante brise venait de se lever, derrières ses paupières fermées, son Byakugan décelait… Non, impossible, il ne pouvait en être ainsi se ravisa Neji. Le chakra qui le protégeait était si terrifiant… Aucun humain n’en disposait d’autant. A moins que…

Il ouvrit les yeux. En face de lui, un ninja inconnu avait stoppé net les pinces électrisées à la seule force de son bras, en apposant simplement une paume enrobée de chakra de vent contre sa victime. Le ninja devait faire son âge, mais sa puissance en inspirait bien plus. Il portait un manteau blanc, qu’il n’avait même pas pris la peine de dégrafer, comme si ses redoutables adversaires ne méritaient pas de l’affronter, à l’image de la vermine. Un katana semblait dormir dans un fourreau. Des cheveux blonds ébouriffés, mettaient en valeur un bandeau noir sur lequel la feuille de Konoha était barré. Un Nukenin comprit Neji, mais qui ? Sasuke ? Non trop blond…

La réponse lui apparut enfin. Devant lui, Naruto le Nukenin, le raté, rivalisait de puissance avec l’Akatsuki !
— « Taijuu Kage Bunshin no Jutsu » prononça le ninja en exil, avec le ton d’une sentence de mort.
Six clones se matérialisèrent. L’original leur jeta un regard dénué d’expression, que les clones interprétèrent, comme obéissant à un stimuli. Chacun d’entre eux dégaina sa longue épée qui, comprit-il, réagissait au chakra de son utilisateur ; car un épais manteau de vent les recouvrit, dépassant largement la pointe de la lame. L’air vibra brusquement, et le cadavre des créatures invoquées recouvrit le sol. Le scorpion blanc, n’avait même pas eu l’occasion d’intervenir. Ses pouvoirs resteraient à jamais cachés.

— Quoi ! hurla de douleur l’homme insecte. Mes protégés, qu’à tu fais de mes protégés !! Personne n’est capable de battre mes enfants ! Tu le paieras cher, je te le dis…
— Arrête de frimer, ou tu risques de le regretter !! Yeah ! rapa une voix grave dans son dos.

L’homme insecte de l’Akatsuki sursauta, en tombant nez à nez sur le réceptacle d’Hachibi. Le Jinchuuriki traînait allègrement le corps de l’Epéiste de Kiri.
— Ah, pourquoi on doit se farcir ces deux abrutis ! grogna-t-il à l’adresse du Nukenin aux clones. On aurait pu faire un écart, non ?
— Au lieu de parler, t’aurais pu neutraliser l’autre insecte. Il en a profité pour partir, le salaud ! »
— Bah ! On y va ! râla le Jinchuuriki, en quittant les lieux dans un grand tintamarre, ses épées cliquetant incessamment.
— Ouais, ouais on y va… »

Le Nukenin aux cheveux blonds jeta un bref regard à Neji. Ses traits s’adoucirent un instant, preuve qu’il le reconnaissait. Un quart de seconde plus tard, il avait disparu…


Dans un quartier abandonné, quelque part à Konoha :

Sakura et Ino discutaient tranquillement, lorsque Shikamaru accourut :
— Vite, Tsunade veut te voir tout de suite, c’est urgent ! argua-t-il à la disciple de l’ancienne Godaime Hokage.
Surprise, Sakura se précipita, parcourant des sentiers tortueux pour finalement arriver au QG du gouvernement officieux de Konoha. Un garde qu’elle n’avait jamais vu lui indiqua le chemin. Lorsqu’elle rejoignit Tsunade, la Sannin la dévisagea, tenant une dépêche dans ses mains. Finalement elle dit :
— J’ai… j’ai des nouvelles de Naruto…





L'homme insecte est une pure invention, que je développerai. Soyez donc indulgent. Quant au ninja de Kiri, je n'ai pas donné son nom, dans la mesure ou leur existence dans le manga est réelle et donc leur nom prédéfini, bien qu'inconnus. N'hésitez pas à me faire vos remarques, ou me soumettre vos idées par MP.



Chapitres: [ 1 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: