Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: La destinée de Konoha

C'est la guerre total, tout les ninjas de Konoha sont sur un pied d'alerte, après la sanglante guerre contre l'Akatsuki, le village caché des feuilles à perdu de ça superbe, et les autres villages l'ont bien compris...
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure / Humour / Romance | Mots: 8656 | Comments: 9 | Favs: 18
Version imprimable
Aller au
Opensky (Féminin), le 16/06/2008
Dans cette fiction Naruto à maintenant 18 ans, ça commence avec des combats, mais ne vous inquiétez pas, je laisserais aussi la place à la romance, notamment pour Naru/Hina.



Chapitre 1: La forêt de On'kyou



Trois ninjas de Konoha filaient en direction du nord-ouest en sautant d'arbre en arbre à une vitesse incroyable. Le village caché des feuilles était maintenant loin derrière mais ils n'avaient pas encore atteint la frontière de Kusa no kuni, l'angoisse et la peur déformaient leurs visages.

La kunoichi du groupe prit la parole pour calmer ses coéquipiers.

- Shino-Kun, Kiba-kun, je pense que ça va bien se passer, nos amis sont forts, ils savent se protéger, je ne suis pas inquiète.

C'était bien sur complètement faux, Hinata Hyuuga avait le cœur serré par une main de fer, la peur de perdre ses amis paralysait ses pensées, et seules ses jambes, mues par la volonté de ne pas les abandonner, continuaient l'inlassable mouvement du voyage par les arbres.

- La forêt où se déroule le combat sera un avantage, il suffit de rester discret, je peux facilement espionner l'ensemble du champ de bataille avec mes insectes, toi, Hinata, tu m'informeras sur les ennemis qui se rapprocheront de nous dangereusement ; Kiba sera notre messager, ta vitesse nous permettra de rejoindre les autres groupes pour les informer de la situation, surtout Shikamaru et Neji, ils sauront quoi faire avec nos informations, c'est le plus important.
- Mais il y aura des ninjas d'Oto, tu le sais très bien, Shino, dans cette forêt, ils sont les maîtres, le son y est amplifié par cent, ils sauront où nous sommes en permanence. Il m'énerve avec ses phrases à la con, pensa Kiba.
- Ça sera mon cas aussi, Kiba, répondit Shino, mes insectes peuvent entendre une petite vibration à plusieurs centaines de mètres en temps normal, plus on s'approchera de cet endroit, plus ça va s'amplifier, et nous ne sommes plus très loin, mes insectes commencent déjà à percevoir le chakra de Naruto.
- Bravo, Shino-kun! S'écria Hinata. Naruto-kun... J'espère que tu vas bien, je ne pourrai vivre sans te savoir vivant quelque part. Naruto...

- - -


Pendant ce temps, dans la forêt de On'kyou...

- OOOH, je sens beaucoup d'ennemis ! Ça va être ééénooormmme, je vous raconterai tout, Gai-senseï, vous serez fier de moi !
- Lee, tu sais que tu ne dois pas crier par ici, les ninjas d'Oto sont à moins de quatre cents mètres, ils approchent, ils sont douze et... ils savent que nous sommes là, argumenta Neji.
- Ça risque d'être difficile, il nous faut un plan, reprit Tenten.
- Tenten, tu utiliseras ta nouvelle technique pour les encercler, Lee, tu attaqueras juste après, tu devras faire beaucoup de dommage dans un temps limité, ne les laissent pas respirer, si tu as des problèmes, j'interviendrai rapidement et je serai là en cas de retraite, je vous ferai gagner du temps pour préparer des pièges à leurs intentions, nous rejoindrons l'équipe de Naruto rapidement par la suite. Les voilà ! Dispersion !
- Hai ! Crièrent Lee et Tenten.

- - -


Un peu plus loin...

Une kunoichi aux cheveux roses épiait le moindre bruit aux alentours. Cachés dans une clairière, Naruto, Saï et Sakura tentaient de retrouver les autres membres de la mission, ils avaient dû se séparer après une attaque surprise des ninjas de Taki pour éviter des dommages inutiles, mais maintenant, leur force de frappe était dispersée,
les chances de réussites s'amenuisaient avec le temps.

- Je sens des combats, mais je ne peux pas savoir d'où ça vient, je déteste cette forêt, le son est amplifié, mais ça empêche de mettre une direction sur un son, on dirait qu'ils nous entourent en permanence.
- Je sais quoi faire, Sakura, ne t'inquiète pas.

Et Naruto se mit à crier.

- Mon nom est NARUTO UZUMAKI, et je vous tuerai tous autant que vous êtes !

Cette voix venait d'écraser la forêt, le son atteignit les oreilles de tout être vivant sur cinquante kilomètres, autant dire qu'ils étaient attendus.

- Naruto, Baka ! Tu appelles ça une entrée en douceur ?
- Hé hé, Sakura, j'avais oublié pour l'ac'moustique de la forêt, s'écria Naruto en se grattant la nuque.
- L'acoustique ! Baka ! S'écria t-elle avec acharnement.
- De toutes façons, on est suivis, chuchota Saï.
- Oui, je les sens aussi, reprit Sakura, mais je crois qu'ils s'agit d'alliés.
- Ninpou, Choujuu Giga.

Un lion fait d'encre et de chakra s'élança dans la direction des nouveaux arrivant et fut sur eux rapidement.

- Il s'agit de Choji, Gaara et Kankuro, expliqua Saï.
- Je me disais que ça sentait le barbecue, s'écria Naruto.

Le groupe arriva quelques minutes plus tard, Choji semblait blessé au niveau des hanches mais tenait encore debout, Kankuro n'avait plus que deux parchemins valides, une de ses marionnettes ayant été détruite au combat, Gaara n'arborait aucune cicatrice.

- Mon troisième œil indique qu'il y a des ennemis tout autour de nous, à présent, près d'une centaine.

Gaara avait parlé calmement, comme à son habitude, mais pour une fois, une légère sensation d'appréhension contractait son visage.

- On est dans la merde, datebayo ! Il faudrait rejoindre les autres pour avoir une chance, proposa Naruto.
- Je sens que mon équipe a des problèmes, je les ai perdus de vue après ma blessure, Temari est partie à leur recherche mais je doute qu'ils tiennent longtemps.
- Choji, ne t'inquiète pas, Shikamaru est un gros paresseux mais quand il s'agit de protéger ses amis, il est le meilleur ! Cria Naruto avec un grand sourire.
- Tu as sans doute raison, mais je dois y aller, je ne peux pas laisser Ino-Shika sans Cho, c'est notre Nindo !
- Gaara, peux-tu les trouver avec ton troisième œil ? Proposa Sakura.
- Je vais essayer, répondit-il.
- Choji, approche-toi, je vais te soigner.
- Merci, Sakura.

- - -


Pendant ce temps, dans le groupe de Neji...

- Bunshin no Jutsu !

Huit clones de Tenten venaient d'apparaître, chacun avec une goutte de sang de l'originale. Les clones sortirent un parchemin et se placèrent en cercle autour de la zone de combat. Les clones invoquèrent, en même temps, huit dragons faits d'armes en tous genres, et s'élancèrent sur les ninjas d'Oto, complètement débordés par les attaques ultra-rapides de Lee. Les différentes armes s'éjectaient au bon moment du corps des dragons pour frapper rapidement et efficacement.

- Konoha Senpu !

Le corps d'un ninja d'Oto ne put résister à l'attaque et il se brisa en plusieurs morceaux (wooaa, je suis gore), des douze du départ, il n'en restait que quatre. Neji s'élança en position du Jyuken.

- Hakkesho Kaiten !

Les quatre ninjas s'envolèrent et s'écrasèrent durement contre un rocher.

- C'était facile cette fois, on n'aura pas toujours de la chance, partons à la recherche des autres, proposa Neji.
- C'était... GÉNIAAAAAL ! S'écria Lee, qui accourait vers eux, à bout de souffle.

- - -


- SHIKAMARU !

Il y avait dans cette voix une immense sensation de détresse, ce genre de son qui fait dresser les poils en moins d'une seconde, surtout dans cette forêt de On'kyou, il y avait un problème, sans aucun doute, et ça, Shikamaru l'avait compris. Depuis maintenant dix minutes, le Juunin réfléchissait à un plan de secours, les yeux fermés et les mains collées ensemble par les doigts pour formé un O ; autour de lui, c'était le chaos.

- Shikamaru ! Tu as une idée, on est dans la merde, là !

Cette voix n'était pas celle d'Ino, mais c'était bien elle qui lui parlait, il avait devant lui une kunoichi du village caché de Taki, le corps d'Ino reposait aux côtés de Temari, qui repoussait l'ennemi avec ses attaques de types Futon. Mais Shikamaru n'entendait pas...

Ahhh... Pourquoi c'est toujours à moi que ça arrive, j'aimerais tellement être un nuage, m'envoler et suivre un chemin défini par le vent sans que j'aie à réfléchir pour ma survie, ahhh... Et dire que je pensais m'amuser après l'académie...

- SHIKAMARU, MERDE !

Cette fois, il ouvrit les yeux. Temari se tenait devant lui, prête à le frapper, elle n'en eut pas le temps ; deux kunaïs venaient de traverser le torse de la kunoichi du sable.

- - -


- Shino-kun, tu as entendu ?
- Oui, Naruto vient de crier son nom, Baka...
- Au moins, on n'est pas loin, et si Naruto crie son nom, c'est que ça vient à peine de commencer, s'il avait dit un truc du genre 'Je serai Hokage, quoi qu'il arrive', ce serait déjà plus inquiétant, lança Kiba.
- D'après mes calculs, nous y serons dans moins d'une heure, répondit Shino.
- Nous devons aller plus vite !

Hinata s'élança et prit de la vitesse.

Mais qu'est-ce qu'il lui prend, elle prend rarement une initiative, mais cette fois ça semble différent, pensa Kiba.

- - -


- Naruto, tu as entendu?
- C'était mon estomac... Désolé...
- Non, j'ai entendu quelque chose, je crois que c'est Ino, nous approchons, chuchota Sakura.

Les six ninjas filaient à travers la forêt, se rapprochant de plus en plus de ce qui semblait être un combat titanesque, angoissant grandement la petite troupe.

Je dois rester lucide, le son est amplifié, la situation ne peut pas être aussi grave, pensa Sakura.

Elle avait tort, arrivée sur le champ de bataille, Sakura ne put réprimer un cri de détresse, Ino était évanouie et du sang s'écoulait de sa bouche et de son nez, elle ne semblait pas avoir reçu de coup. Sakura comprit qu'elle avait utilisé le Shintenshin no jutsu. Elle s'élança vers son amie pour la guérir. Il n'y avait plus de combat, ici, les cinq autres ninjas du groupe cherchaient des yeux une connaissance dans cet amas de cadavres.

- Shikamaru a laissé Ino derrière lui, admit Naruto.
- Il n'a pas pu faire ça, il est arrivé quelque chose, Temari n'est pas là non plus, répondit Choji.
- On n'est pas sûrs que Temari soit venue par ici, argumenta Kankuro, visiblement inquiet.
- Regarde autour de toi, Kankuro, les arbres sont arrachés sur plusieurs dizaines de mètres, c'est du Temari tout craché, répondit Gaara.
- Il y a plusieurs personnes vers le sud-est, allez-y, je reste ici avec Sakura, dit Saï, qui avait envoyé ses dessins en éclaireurs quelques minutes auparavant.
- Haï !

Naruto, Gaara, Choji et Kankuro s'éloignèrent rapidement, Sakura et Saï déplacèrent Ino dans un endroit moins exposé et Sakura commença à concentrer son chakra dans sa main pour la guérison.

- Elle a été salement touchée, le point faible de sa technique, c'est qu'elle reçoit les dommages subis par son corps d'emprunt, ça risque d'être long.
- Je vais faire le guet, on va les rejoindre quand tu auras fini.
- Haï !

- - -


Le Kagemane no jutsu s'était retourné contre lui, c'était la première fois et sa confiance en avait pris un coup, depuis plusieurs minutes, Shikamaru glissait sur le sol sans ménagement.

- Alors, petit ninja, tu croyais faire le poids contre moi ?

Un ninja d'Oto le regardait avec un regard semi-amusé, semi-avide, il avait dans sa main un kusarigama, une arme en forme de faucille, efficace pour contrer les attaques armées.

- Ton kusarigama, il sert aussi à contrer les jutsus, si je comprends bien, et dans ce cas, à l'utiliser dans le sens contraire sans que je puisse l'arrêter, répondit Shikamaru.
- C'est exact, j'ai pris le contrôle de ton Kagemane no jutsu et tu ne peux que me suivre sans pouvoir t'échapper,
et comme tu peux le voir, ta volonté ne t'a permis pour l'instant que de tomber sur le sol et glisser comme un sac de patate. Tu as du potentiel, tu pourrais faire un bon ninja d'Oto.
- Jamais de la vie ! Qu'avez-vous fait de mes amies ?
- Tes deux gonzesses ? Je suppose que leur Tama tourne autour de toi pour te protéger maintenant.
- Vous les avez tuées !? Vous... vous... le paierez très cher.

Je n'y crois pas, Ino, je n'ai pas pu te protéger, je suis désolé, et Temari... Tu étais la pire des colériques, mais ta présence me réconfortait, je voulais te prouver que j'étais quelqu'un, je n'avais jamais ressenti ce besoin avant... Mais je n'ai pas pu te protéger non plus... Je ne suis qu'un imbécile.

- Qu'est-ce qu'il y a dans tes yeux, seraient-ce des larmes ? T'as perdu ta petite amie, c'est ça ? Si ça peut te rassurer, tu la rejoindras bientôt, à moins que tu n'aies une certaine valeur au yeux de nos ennemis, tu pourrais être une bonne monnaie d'échange.
- Tuez-moi maintenant, je ne sers à rien, ils ne me chercheront pas, c'est fini pour moi.

Le ninja se retourna, son regard avait changé.

- Donc tu ne m'es d'aucune utilité, adieu.

Il s'apprêta à frapper avec son kusarigama mais un kunaï bloqua l'attaque et enroula la chaîne autour de la faucille et par la même occasion, autour du cou du ninja d'Oto.

- Hey, toi ! Laisse mon ami tranquille ou tu le paieras !
- NARUTO !

Shikamaru avait juste devant lui Choji et Gaara, Naruto se tenait sur un arbre et Kankuro préparait Karasu derrière le ninja d'Oto.

- Donc j'étais suivi, intéressant, je n'ai rien senti.
- C'est fini pour toi ! Lança Choji.
- Choji... Merci, les amis.
- Chou Baikai no Jutsu !

Quelqu'un qui se serait trouvé là par hasard aurait très certainement trouvé étrange de voir un humain de près de vingt mètres de haut, surtout que celui-ci refermait sa main autour de ce qui semblait être une fourmi, une fourmi qui sans crier gare, se transforma en poussière.

- Un clone de poussière, il nous a bien eus, dit Gaara.
- Il s'est enfui, le lâche ! Lâcha Naruto.
- Je le tuerai, je le tuerai, JE LE TUERAI ! Cria Shikamaru.

Tous se retournèrent vers lui, et Kankuro prit la parole.

- Shikamaru, tu as vu Temari ?
- Je... Oui...

Il regardait le sol, il n'avait jamais été comme ça avant aujourd'hui, une tristesse sans borne emplissait son cœur, une boule dans la gorge l'empêchait de répondre.

- Je crois que... Elle est morte...

Tout les ninjas présent tombèrent sur le sol, effondrés par la nouvelle. Parmi ceux-là, deux ne purent plus bouger de stupéfaction, Gaara et Kankuro.

- Impossible... Je n'y crois pas...

Gaara ne se relevait pas, il regardait le sol en se tenant la tête de ces deux mains, Shukaku n'était plus là mais certaines habitudes ont la vie dure.

- J'aurais dû aller avec elle, elle semblait tellement apeurée quand Choji nous a parlé de la situation...

Kankuro se sentait coupable comme jamais, sa sœur n'avait jamais eu besoin de personne pour la protéger, il avait été trop confiant.

- Je suis désolé, je n'ai rien fait pour la sauver, j'ai été nul...
- AH OUI, ÇA, TU PEUX LE DIRE !

Dans un arbre à quelques mètres, se tenait une blonde avec un éventail géant accroché dans le dos, il y avaient deux énormes points rouges sur son torse, là où les kunaïs l'avaient traversée.

- TU ME LE PAYERAS, SHIKAMARU !

Temari...




Pas obligé de posté des commentaires inutile, j'aime bien les messages constructif!
Je serais de retour rapidement pour le 2ème chapitre
J'écris cette fic notamment pour améliorer mon français écrit, j'espère ne pas faire trop de fautes,
Merci!




Chapitres: [ 1 ] 2 3 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: