Fiction: Amnésique (terminée)

Temari se fait agresser à quelques pas de Konoha, on l'a croit perdu mais elle fini par se réveiller. Seulement problème: elle ne se rappelle pas de sa vie passé et Gaara, pour sa sécurité, ne tient pas à ce qu'elle s'en souvienne. Notre paresseux préféré va devoir tricher, mentir et s'assurer que jamais elle ne redevienne Temari no Sabaku, celle qu'il aimait secrètement. Mais pourquoi un tel ordre de la part de Suna ?
Classé: -12D | Action/Aventure / Humour / Romance | Mots: 39982 | Comments: 410 | Favs: 269
Version imprimable
Aller au
nana13 (Féminin), le 02/07/2008
Rencontre avec quelques personnages: shopping avec Ino, ramen avec Naruto, entraînement avec Lee.
Et Shikamaru dans tout ça ?




Chapitre 4: Première journée dans la peau d'Aya



Shikamaru et Aya se levèrent assez tôt afin de profiter des boutiques sans trop de monde, il faisait un temps superbe et la jeune fille jetait des regards admiratifs sur les belles rues colorés de Konoha. Shikamaru la perdit de vue plusieurs fois de suite, elle accordait des sourires à chacun, sautait et cavalait. Il comprenait ce qu’elle ressentait : c’était comme une enfant qui découvrait la vie. Elle lui échappa à un moment, il la coursa jusqu’à la retrouver devant une échoppe de gâteaux. Elle mangeait joyeusement un sorbet à la menthe, elle lui en tendit une moitié. Il l’accepta et tenta vainement un ton sévère :
« Tu peux arrêter de courir partout ? Ça me saoule de te poursuivre.
-Désolée, mais Konoha est tellement magnifique.

Ils entrèrent rapidement dans le premier magasin de vêtements ouvert. Aya commença à regarder les tenues et en sortit une rapidement :
« Qu’est ce tu penses de celle là ? »
Un pantalon noir assez court avec un étui à kunaï cousu et un tee-shirt de la même couleur s’arrêtant au dessus du ventre. Une tenue très simple entièrement faite pour le combat, vraiment le genre de tenue que Temari aurait choisi.
« Alors ?
- C’est parfait. »

Elle l’essaya et il pu constater à quel point cela mettait sa ligne en valeur, elle acheta également des protège-poignets. Ils allaient entrer dans un autre magasin quand Ino arriva :
« Bonjour Shikamaru, tu es bien matinal.
- Bonjour Ino, je te présente Aya ma colocataire.
- Enchanté Aya, sourit chaleureusement Ino parfaite dans son rôle, Shika nous a raconté ton séjour à l’hôpital. Tu te sens bien maintenant ? Moi je n’y travailles pas beaucoup mais Sakura si. Il faut qu’on te présente aux autres, tu verras ils sont tous supers, sauf Naruto et Kiba qui sont trop idiots, et Sakura qui a tendance à se prendre pour une reine… »

Jugeant que sa protégée allait mourir ensevelit sous ce flot de parole Shikamaru intervint :
« Désolé Ino mais nous devons continuer nos achats.
- Vous faîtes du shopping ? Fallait le dire, je vous accompagne.
- C’est… vraiment pas la peine. »
Mais Ino avait déjà extirpé la tenue du sac et s’exclama :
« Ma pauvre Aya, Shika a vraiment un drôle de goût il faut absolument que tu viennes choisir avec moi.
- En fait c’est moi qui ai choisit la tenue. Répondit elle un peu vexé.
- Ça ne fait rien, je vais t’aider à choisir tes habits, cette tenue ne conviendrait que sur un champ de bataille. »
Elle l’entraîna dans une boutique où les vêtements étaient si courts que Shikamaru pensa que c’était pour la lingerie féminine.
« Ino tu es sûre…
- Oui Shika pas de souci, toi attends nous dehors. »

Sans se faire prier le Nara sortit précipitamment, se jugeant un peu lâche de laisser Aya aux mains de cette furie.

« ÇA !!!
- Heu… Ino… a couleur est très belle mais… la jupe…
- Quoi la jupe ?
- Elle est fendue jusqu’à la fesse.
- Alors cette robe !
- Elle est décolleté jusqu’au nombril.
- Ce tee-shirt.
- On dirait un soutif.
- Mais qu’est ce que tu veux alors ?
- Ben… quelque chose qui dépasse les trois centimètres de longueur. »

Soudain Aya avisa un ensemble tout simplement parfait pour elle : une robe qui s’arrêtait aux cuisses, avec des manches courtes, d’un très beau bleu-gris, avec une fermeture-éclair au col. Idéal pour se promener ou bouger. Malgré les grognements d’Ino elle acheta aussi une paire de chaussures ninjas griseS. Elles payèrent puis Aya se changea rapidement et troqua le kimono trop grand contre cette robe.

Shikamaru attendait patiemment dehors, priant pour qu'Aya ne se laisse pas influencer par Ino. Encore qu’en petite lingerie elle devait être pas mal (hé hé).
« Raaaah, mais à quoi je pense ? Je deviens plus obscène que Naruto. »
Il se promit de veiller sur ses hormones, à condition qu’Ino ne lui ramène pas Aya dans des vêtements trop provocateurs. C’est vrai quoi, on est humain ou on ne l’est pas. En même temps il repensait à la scène d’hier, là pour le coup elle avait vraiment du le prendre pour un idiot, mais au moins il avait récupéré la photo.

Lorsque enfin elle sortit il poussa un soupir de soulagement, la nouvelle robe lui allait très bien et ses cheveux qui lui tombaient sur les épaules lui donnaient un air plus féminin. Il ne pu s’empêcher de penser que dans cette tenue elle ne ressemblait plus vraiment à Temari.

Ils se baladèrent encore un peu, avant de tomber sur Naruto et Sakura.
« N’oublie pas ce que je t’ai dit Naruto.
- Sakura je ne suis pas stupide quand même. »
Il se précipita sur Aya avec un sourire scotché aux lèvres et lui cria :
« HELLO TEMARI ! COMMENT ÇA VA ? »
Scène suivante : Ino qui étrangle Naruto, Shikamaru qui lui plaque la main sur la bouche et Sakura qui l’assomme.
« Qu’est ce qu’il a dit ? Je n’ai pas comprit.
-Il n’a rien dit, répondit Sakura, il n’a rien dit parce que c’est un crétin, et un crétin quand il ouvre la bouche il lui arrive des horribles, pas vrai Naruto ? »
Son regard vers le blondinet était on-ne-peut-plus-clair.

Naruto pour se faire pardonner proposa de les emmener manger à Ichiraku.
« Bon alors Aya, demande Ino une fois sa ration-régime servie, qu’est ce que tu compte faire à présent ?
- Je pensais redevenir un ninja si l’Hokage me l’autorise, il paraît que j’en étais une avant. Mais j’ai oublié jusqu’à mon style de combat alors…
- Je dois aller voir l’Hokage demain, passes me voir et nous irons toutes les deux.
- C’est sympa de ta part. »

Shikamaru regardait les deux filles en souriant, elles avaient l’air de bien s’entendre. Sakura et Naruto en bout de table discutaient à voix basse. Soudain Sakura hurla et frappa le pauvre Naruto, puis partit furieuse.
« Naruto, qu’est ce que tu lui a encore dit.
- Ben je lui ai demandé de m’aider à payer les menus parce que… j’ai plus un rond.
- Ah non mon vieux, je te vois venir : hors de question que je payes pour toi. TU nous as invité donc TU payes.
- Mais… Shikamaruuuuuu !!! »

Malgré le regard noir de Naruto, le Nara continua de manger tranquillement avec la ferme intention de ne pas céder.
« Shikamaru, finit par dire Ino, je peux te parler en privé ?
-Hum. »
Ils s’éloignèrent un peu.

« Qu’est ce que tu comptes faire ? Tu la laisseras redevenir ninja ?
- Pas vraiment le choix, je lui ai déjà dit que ça faisait parti de sa vie. Elle était une excellente kunoichi, elle peut le redevenir.
- Et pour tes…sentiments ?
- Quels sentiments ?
- Tes sentiments pour Temari no Sabaku. Est-ce qu’ils seront les mêmes pour la délicate Aya ?
- Il n’y a jamais rien eu entre elle et moi, je suis sur qu’elle ne ressentait rien pour moi.
- Peut être, tu aurais pu avoir un peu plus de courage.
- Dis Ino, occupes toi de régler ton problème de cœur avec Choji avant de te mêler de mes affaires.
- Il n’y a aucun problème entre Choji et moi.
- Tu parles, je sais que vous vous évitez depuis qu’il s’est déclaré. Si tu ne l’aimes pas dis lui non et puis basta.
- C’est pas ça Shika, la vérité c’est que… j’apprécie beaucoup Choji mais…
- Laisse moi deviner : tu te refuse à sortir avec un… gros. Parce que tu as répété pendant des années que les filles préféraient les garçons minces.
- C’est un peu ça.
- Ino, si c’est cette raison alors c’est de l’amour propre mal placé.
- J’y peux rien tu me connais, et puis je ne suis pas très sûre de mes sentiments.
- Ne le fais pas attendre trop longtemps quand même, il ne mange plus le pauvre, signe qu’il ne va pas bien. »

Ino sourit puis finit par partir, Shikamaru retourna chez Ichiraku et se rendit compte qu’il ne restait que Aya.

« Où est Naruto ?
- Le blond ? Il est parti dès que tu t’es éloigné, un truc urgent à faire d’après lui.
- Mais est-ce qu’il a payé au m…? »

Ichiraku tendit la petite note au malheureux Nara, qui se jura de faire mourir l’Uzumaki dans les pires souffrances (bon on sait tous qu’il ne le fera pas, il aura trop la flemme).

« Ils sont marrant tes amis.
- Ce sont de vrais monstres oui.
- Non je les aime bien, surtout le blond… comment il s’appelle déjà ?
- Naruto.
- Il est sympa et drôle, mais il a l’air un peu gamin. Pourtant chaque fois que je le regarde je me sens bizarre, j’ai l’impression qu’il aurait joué un rôle dans ma vie. Je le connaissais ?
- Non tu l’avais vu une ou deux fois. **Je ne peux quand même pas lui dire qu’il a complètement changé la vie de son petit frère**.
- J’ai encore un service à te demander Shikamaru.
- Dis toujours.
- J’aimerai que tu ne me caches jamais quoique ce soit de ma vie passée, si j’ai fait des choses mal je veux le savoir. Je veux assumer. »

Il la regarda dans les yeux, ses beaux yeux verts. Elle était si fière, si responsable, il se sentait misérable de lui mentir ainsi.

« Je… je te le promets Aya. »
Un homme hein ? Tu parles. Mais elle ne sembla pas remarquer sa gêne et ils continuèrent leur chemin.


Il l’amena voir sa place favorite pour regarder les nuages (vous attendiez qu’il le fasse pas vrai), elle lui jeta un regard étonné.

« Tu pratiques souvent ce genre de… loisir ?
- Constamment, je regarde le ciel et j’oublies tous mes soucis. C’est vraiment une bonne façon de se détendre.
- Je ne comprends pas qu’on puisse rester ainsi immobile pendant tout ce temps. »
Tient ? Une remarque à la Temari.

C’est pourtant ce qu’ils firent, Aya fut d’abord très bavarde mais fini par se détendre aussi. A un moment Shikamaru se rendit compte que son amie dormait, sans doute encore fatiguée de son séjour à l’hôpital. Il eût donc l’occasion de l’observer tranquillement, il fut frappé par ses changements : son visage était bien celui de Temari mais elle avait un air plus doux, plus fragile que Temari n’aurait jamais eu. Peut être aussi y avait il des transformations physiques, il est vrai que depuis son séjour à l’hôpital elle avait un peu maigri, et puis maintenant elle ne coiffait plus ses cheveux en quatre couettes, les laissant flotter sur ses épaules.

« Elle ne m’insulte plus parce qu’elle a oublié qui j’étais, je suis un étranger avec qui elle est polie et reconnaissante. Je ne suis plus son paresseux pleurnichard. »
En disant cela son cœur se serrait de tristesse, qui aurait cru qu’un jour les sarcasmes de Temari lui manqueraient.
« Pas moi en tout cas. »
Il se mit à rire, ce qui eût pour effet de réveiller la blonde, elle le regarda d’un air interrogateur, un léger sourire au coin des lèvres.

Sur le chemin du retour ils croisèrent Lee qui s’entraînait (nouveau défi : faire 5264 pompes avec un sac de briques accroché dans le dos et les pieds liés).
« Bonjour… han… Shikamaru… comment… han… tu vas ? »
Shikamaru pensa aussitôt que lui allait parfaitement bien, c’est pour la santé mentale de Lee qu’il s’inquiétait. Lee stoppa son entraînement et serra la main de Aya, il eût ensuite un sourire éclatant auquel elle répondit sans hésiter (enfin elle au moins on ne pense pas qu’elle a avalé de la brillantine quand elle sourit).

« Ça tombe bien que vous soyez là, j’ai croisé Ino et elle m’a touché un mot sur ton envie de redevenir ninja. Passes me voir au terrain d’entraînement n°4, j’aurai un truc pour toi.
- C’est très gentil à toi… heu…
- Lee, je m’appelle Lee.
- C’est joli Lee.
- Aya aussi c’est joli… la beauté sauvage. »

Il cligna de l’œil, Shikamaru jugea que les présentations avaient assez duré, il coupa court à la conversation et entraîna Aya avec lui.

« Ils sont tous drôlement sympas, toujours prêts à aider.
- Oui, c’est une qualité qu’on peut leur reconnaître.
- Il est drôlement mignon Lee (tient ? Elle n’oublie pas son nom), mis à part sa façon de s’habiller.
- Il est complètement allumé, il passe son temps à s’entraîner, je ne compte plus le nombre de fois où il a failli mourir d’épuisement. »
Elle nota qu’il avait mit un peu d’amertume dans sa phrase.

Le repas du soir aurait pu être gai sans le regard que Shikamaru portait sur son riz, comme si rien ne lui aurait fait plus plaisir que d’écrabouiller la tête de quelqu’un dedans. Aya ne remarquait pas sa mauvaise humeur, bavardant avec Yoshino, Shikaku avait un bon sourire à l’adresse de son fils auquel il ne répondait pas. Yoshino finit par s’apercevoir que le riz de son fils ressemblait maintenant à une jolie confiture blanche.

(Profonde inspiration de Yoshino Nara)

« SHIKAMARU NARA, TU VAS ME FAIRE LE PLAISIR DE MANGER CE RIZ CORRECTEMENT !!! LA NEIGE EST DANS DEUX MOIS, JE N’AI PAS BESOIN QUE TU EN FABRIQUES TOI-MÊME !!! »

Adoption de l’attitude normale du Nara moyen : replonger le nez dans son bol en attendant que la harpie qui vous sert de mère se calme.

« Ma pauvre Aya, soupira la maîtresse de maison, il faudra apprendre à te faire respecter par les hommes.
- Ne vous en faites pas, avec moi il faudra que mon mari sache faire la cuisine, sa lessive, recoudre ses habits…
- Un homme au foyer quoi. Ricana le Nara junior.
- FINIS TON BOL FILS ET PETIT FILS D’ABRUTI !!!
- Oui maman.
- Je ne serai pas le genre de femme qui se laisse dominer.
- Bien parlé Aya, je serai moi-même très fière de t’avoir comme bru.
- GARGL SPLOUFCH !!! »

Shikamaru venait de recracher son eau, son père en face ressemblait maintenant à un chiffon trempé (note de Shikaku : merci pour la comparaison crétin d’auteur). Aya regarda Shikamaru, puis son père, puis Yoshino et là… les deux femmes partirent dans un fou rire, Shikaku bon enfant se joignit à elles. Dans l’hilarité Aya jeta un regard complice à Shikamaru, celui-ci rougit un peu mais elle lui fit un immense sourire.

Le fameux sourire de Temari.

Alors Shikamaru se laissa gagner par l’allégresse générale, heureux de retrouver une part de sa Temari.

Ce fut une très belle soirée.



Bon un peu court j'avoue, plus d'action dans les prochains. C'est promiiiiiit



Chapitres: 1 2 3 [ 4 ] 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: