Fiction: Amnésique (terminée)

Temari se fait agresser à quelques pas de Konoha, on l'a croit perdu mais elle fini par se réveiller. Seulement problème: elle ne se rappelle pas de sa vie passé et Gaara, pour sa sécurité, ne tient pas à ce qu'elle s'en souvienne. Notre paresseux préféré va devoir tricher, mentir et s'assurer que jamais elle ne redevienne Temari no Sabaku, celle qu'il aimait secrètement. Mais pourquoi un tel ordre de la part de Suna ?
Classé: -12D | Action/Aventure / Humour / Romance | Mots: 39982 | Comments: 410 | Favs: 269
Version imprimable
Aller au
nana13 (Féminin), le 14/12/2008




Chapitre 16: Une petite beauté sauvage



Trois ans ont passé.

Shikamaru s’étira et bailla, il avait hâte de revoir Temari, cette mission avait été longue et pénible. Franchement ce crétin de seigneur aurait pu attendre avant d’égarer son traité de paix. Quatre jours où les jounins et chuunins avaient fouillé partout en croyant à un vol d’un pays opposé avant qu’une servante le retrouve...dans le linge sale.
Quatre jours loin de Temari parce qu’un idiot confondait ses papiers avec son linge ! En plus il s’était un peu disputé avec elle avant son départ, elle lui avait reproché de trop la couver. Comme si il n’avait plus le droit d’être inquiet, c’était quand même LEUR bébé qu’elle portait.
Les portes de Konoha se dressèrent devant lui, Ino et Choji l’attendaient avec un grand sourire mais pas sa femme, elle n’était pas là.

« Kuso, jura t’il intérieurement, elle m’en veut encore ou quoi ? »

Il voulu saluer ses deux amis mais Ino lui sauta au cou et le serra contre elle en hurlant :

« C’EST MERVEILLEUX DE TE REVOIR SHIKA !!!
-Heu...merci Ino.
-Formidable ! » Ajouta Choji en lui tapant sur l’épaule et manquant de l’envoyer au tapis.

L’accueil des deux époux était un peu exagéré, Shikamaru ne revenait quand même pas d’une mission ultra dangereuse (juste ultra stupide).

« Tu m’as l’air très calme, sourit la blonde, j’aurai cru que tu serais plus angoissé.
-Hein ?
-Mais non, sourit Choji, notre Shikamaru est le ninja le plus zen du monde, quelques soient les circonstances. »

La situation échappait de plus en plus au Nara.

« De quoi vous parlez ? Et puis où est Temari ? »

Les sourires disparurent de leurs visages, Choji articula :

« Mais...tu n’es pas au courant ?
-Au courant de quoi ? S’énerva le brun.
-On t’a..., bégaya Ino, on t’a envoyé...un pigeon...pour te prévenir.
-Il a du se perdre en route votre pigeon, je n’ai rien reçu. »

Ils se regardèrent puis Ino souffla :

« Ton enfant...
-QUOI MON ENFANT ?!!!
-Il est...né. »

Là Shikamaru marqua un temps mort avant de se mettre à rire.

« Excellent Ino, j’ai faillis y croire. Seulement l’accouchement est prévu pour dans deux semaines au minimum. Alors ce genre de blagues...
-Hum. »

Soit elle jouait parfaitement bien la comédie, soit il aurait mieux fait de commencer à paniquer. Il se tourna vers Choji qui n’avait jamais su faire semblant. L’Akimichi lui jeta un bref coup d’œil et...

«TEMARI A ACCOUCHÉ ?!!
-Plutôt long à la détente pour quelqu’un qui a 200 points de QI.
-MAIS...MAIS...QUAND ?!!
-Y’a un peu moins d’une heure.
-BON SANG !!! ET JE N’ÉTAIS MÊME PAS LÀ !!! »

Il piqua un sprint en direction de l’hôpital, il renversa Kotetsu et Izumo qui voulaient lui adresser leurs félicitations, les propulsant dans les taillis :

« DEGAGEZ LE PASSAAAAGE !!!
-Pas très poli le nouveau père.
-T’as vu à quelle vitesse il courait, tu es sur que c’était Shikamaru ? On aurait dit Gai Maïto.
-Je vais aller avec lui, sourit Ino, il est capable de se tromper de chemin, dans l’état où il est on va le retrouver perché sur les têtes des Hokages.
-Je vais chercher nos enfants à la crèche et je vous rejoins.
-Ok. »

Ino embrassa vivement son mari et suivit le brun qui avait perdu le flegme légendaire des Naras.
Ils arrivèrent rapidement à l’hôpital :

« Mademoiselle mari, supplia t’il, je...je suis son Temari.
-Heu...je ne suis pas sûre d'avoir comprit Monsieur.
-Je suis le bébé de mon père qui est né !!! Non...je veux voir le docteur...le bébé...Gaara...non, pas Gaara !"

Heureusement qu'Ino était là pour donner des explications moins fumeuses :

"Ah vous êtes l’heureux père, sourit la standardiste, deuxième étage, chambre 230. »

Il grimpa quatre à quatre les escaliers, Ino suait presque pour le suivre. Malheureusement il heurta une infirmière énorme qui le saisi par le col :

« En voilà des façons de se déplacer dans un hôpital ! Vous êtes Shikamaru Nara ?
-Oui...oui...laissez-moi passer s’il vous plait ! Ma femme...
-Elle va bien, le bébé va bien, tout le monde va BIEN !!! Alors vous vous calmez et vous attendez ici qu’on vienne vous chercher !
-Mais pourquoi ?
-On donne les premiers soins au bébé et APRÈS son père peut le voir ! »

Le malheureux Nara resta donc dans le couloir comme une âme en peine. Choji les rejoignit très vite, dans ses bras il tenait deux petits bébés de six mois déjà.
Ino attrapa le plus rond des deux et l’embrassa sur la joue en le berçant pendant que Choji faisait sauter le deuxième sur ses genoux.
Les deux garçons avaient beau être jumeaux, ils ne se ressemblaient pas beaucoup : Inoïs avait des cheveux châtains et les grands yeux bleus Yamanakas, tandis que Choze était le portrait craché de son père avec un fin duvet blond sur le crâne.

« Avec ton fils, fit l’Akimichi, on recréera le trio Shika-Ino-Choji.
-Pourquoi un fils, s’insurgea sa femme, pourquoi pas une fille ? »

Sakura arriva, vêtue de l’habit blanc des médecins. C’est tout juste si Shikamaru ne lui bondit pas dessus :

« Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi je ne peux pas venir ?
-Il y’a eu un problème à l’accouchement...rien de grave, s’empressa t’elle d’ajouter, seulement il faut vérifier que ça ne va pas se reproduire.
-Quoi se reproduire ?
-Je vais réveiller Temari.
-Kuso Sakura ! Reviens tout de suite !
-Je vais réveiller Temari. » Répéta t’elle en souriant et s’éloignant.

Shikamaru s’appuya contre le mur en gémissant :

« Je maudis solennellement le sexe faible.
-Si ta femme t’entend elle va te tuer. » Fusa une voix moqueuse.

Naruto et Hinata venaient d’arriver, suivit de Lee qui tenait un énorme bouquet de fleurs et un bambin d’un an aux cheveux roses.
L’Uzumaki abordait un superbe manteau blanc sous son habituelle tenue orangée, une quelconque future promotion ? Lorsque Lee lui en fit la remarque il eut un grand sourire :

« Depuis un mois Mamie Tsunade me prend de plus en plus dans son bureau pour m’apprendre les bases de ce poste. Vous vous rendez compte ? JE VAIS ÊTRE HOKAGE !!!
-Ton rêve sera réalisé, sourit le Nara, tu as tout ce que tu désirais désormais.
-Il me manque un héritier et mon bonheur sera parfait. »

Hinata rougit subitement, Ino s’approcha d’elle et lui chuchota :

« Il faudra bien lui dire à un moment ou un autre, visiblement tout seul il ne peut pas comprendre.
-Tu...tu sais...ça ne se voit pas tant que ça.
-Pas tant que ça ?!! Hinata, tu es enceinte de SEPT mois !!! »

Shikamaru s’était replongé dans ses pensées moroses, Naruto cru bon de lui dire que le Kasekage de Suna avait envoyé une lettre pour signaler qu’il arriverait bientôt avec Kankurô.

« Post-criptum pour le futur papa : si l’accouchement se passe mal...nous hésitons encore entre Kuoari ou le tombeau du désert.
-Sympa les beaux-frères. S’esclaffa le fauve de jade.
-Pas besoin de me menacer, grommela le concerné, je suis déjà au bord du suicide.
-Shikamaru, s’exclama Ino, beaucoup d’accouchements sont difficiles.
-Mais il ne s’agit même plus d’accouchement ! Mon bébé est né depuis une heure, ils sont en train de lui faire je ne sais pas quoi, je ne sais même pas si c’est une fille ou un garçon, ni même si Temari...
-....Est réveillée. »

Sakura venait de revenir, elle paraissait soulagée :

« La maman et ton enfant t’attendent.
-Quoi ?
-Vas-y, le poussa Ino, entres maintenant. »

C’était bon ? Il pouvait entrer ? Il allait voir son enfant ?
C’est drôle mais maintenant il hésitait, doucement Choji le fit s’avancer et lui ouvrit la porte de la chambre 230. Il pénétra doucement, presque avec crainte.
Temari était assise dans son lit, elle portait son joli pyjama lilas en soie. Elle était illuminée par le soleil d’automne, rappelant une scène bien précise où tous les deux avaient discutés devant un plateau-déjeuner.
Il y’a trois ans déjà.
Dans ses bras elle tenait une couverture bleue et souriait.
Elle attendit que Shikamaru soit tout près d’elle pour lui chuchoter :

« En retard espèce de flemmard, même le jour le plus important de ma vie tu es en retard.
-Faux, le jour de nôtre mariage j’étais à l’heure. »

Il plaisantait et tentait de garder un air blasé mais elle le sentait tendu comme une corde à violon, le moment n’était plus aux moqueries.
Elle releva la couverture et laissa voir une tête dorée, visiblement pressée de découvrir le monde la petite chose si fragile ouvrait difficilement un regard turquoise sur les deux têtes penchées au-dessus d’elle.

« C’est ta fille Shikamaru Nara.
-Elle...oh bon sang ! Elle est....magnifique. »

Ses yeux se mouillèrent, Temari qui souriait toujours paisiblement lui donna l’enfant qu’il embrassa sur le front.

« Tu es sûre qu’elle est de moi ? Elle ne me ressemble pas beaucoup.
-De qui veux-tu qu’elle soit, se vexa t’elle, de Naruto ?
-Heu...
-Tu sais pourquoi l’accouchement a été difficile ? Elle s’est entortillée dans son ombre et les médecins avaient peur qu’elle recommence. Mais ils ont déclaré que ce n’était que le stress qui avait causé ça.
-Son...son ombre ?
-C’est vraiment une Nara. »

Incapables de se contenir plus longtemps, les amis qui attendaient dehors entrèrent, Yoshino et Shikaku les accompagnaient, ce dernier était plus chargé de cadeaux qu’un Père Noël. D’autorité la mère de Shikamaru lui prit l’enfant et les femmes commencèrent à admirer et commenter sur son physique.
Elles se mirent d’accord pour dire que c’était sans nul doute la parfaite réplique de la jeune maman mais que le menton et les mains étaient bien Nara. Avec fierté, Yoshino déclara que ce petit froncement de sourcils venait de son coté de la famille.

« Génial, ironisa Shikamaru en reprenant la fillette pour la rendre à sa femme, ça ne nous laisse plus de doutes sur son futur caractère. Galèèère, je vais en baver moi. »

Shikaku eut un bon sourire et serra, en toute virilité, la main de son fils. Il le savait ému et cette fois plus de doute : il était devenu un homme.

« Asuma serait fier de toi. »

Choji et Ino firent approcher leurs deux bambins près du visage du nouveau-né, ils eurent une grimace devant celle qui deviendrait un jour leur meilleure amie.

« Tu seras une femme magnifique comme ta maman, sourit Ino, et tu épousera Choze.
-Non, intervint Choji en riant, elle irait mieux avec Inoïs. »

Shikamaru sourit et enlaça sa femme qui lui chuchota :

« Elle sera une grande kunoichi, elle voyagera partout dans le monde. Puis, dans un pays lointain, elle rencontrera un beau garçon qu’elle aimera et qui prendra soin d’elle.
-Je t’aime Temari. »

Sans se soucier du regard des autres, il posa ses lèvres sur celles de sa femme.

« Et j’adore déjà notre fille.
-Elle est magnifique.
-Un vrai trésor.
-Un pur bonheur.
-Une beauté sauvage. »

Lee se détourna en faisant croire qu’il avait une poussière dans l’œil. Toutes les personnes dans la pièce laissaient les deux amoureux goûter leur nouvelle joie.
Mais Naruto, lui, ne pouvait pas se taire longtemps :

« Oh fait ! Comment vous allez l’appeler ? »

Ils se sourirent mutuellement, depuis trois ans ils avaient ce prénom en tête.

« Moi, souffla Temari, ça me semble évident. »

Elle caressa du bout des doigts le collier qu’elle ne quittait plus. Le vent entra par le fenêtre et caressa le visage de l’enfant.
Dans les bras de sa mère, la petite beauté sauvage s’endormit.

Enfin paisible.

FIN




Et voilà, cette fois c'est bien terminé...^^

Bon allez, haut les coeurs ! Nana13 a encore des idées à revendre sur son petit couple adoré et sur les autres.

J'AI PAS FINI DE VOUS EM(censuré)DER AVEC MES FICS !!! XD

Bon allez merci de l'avoir suivi avec moi, vous êtes supers.^^




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 [ 16 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: