Fiction: Amnésique (terminée)

Temari se fait agresser à quelques pas de Konoha, on l'a croit perdu mais elle fini par se réveiller. Seulement problème: elle ne se rappelle pas de sa vie passé et Gaara, pour sa sécurité, ne tient pas à ce qu'elle s'en souvienne. Notre paresseux préféré va devoir tricher, mentir et s'assurer que jamais elle ne redevienne Temari no Sabaku, celle qu'il aimait secrètement. Mais pourquoi un tel ordre de la part de Suna ?
Classé: -12D | Action/Aventure / Humour / Romance | Mots: 39982 | Comments: 410 | Favs: 269
Version imprimable
Aller au
nana13 (Féminin), le 30/10/2008
....rien à dire, les scènes d'actions me mettent mal à l'aise. XD



Chapitre 12: Il faut sauver Temari



Tsunade faisait les cent pas dans son bureau.
« FOLLE !!! JE VAIS DEVENIR FOLLE !!! »
Shikamaru, Ino et Choji jugèrent plus prudent de reculer un tantinet, l’Hokage s’était déjà défoulée sur un malheureux fauteuil qui ressemblait à présent à une loque.

Le Nara s’était réveillé trois heures après le départ de Temari, la première chose qu’il avait sentit c’était le collier entre ses doigts. Les affaires d’Aya sur le lit n’avaient fait que confirmer son pressentiment. Pressentiment qu’il n’avait d’ailleurs pas eu le temps d’approfondir puisque Choji et Ino avaient tambouriné à sa porte pour lui apprendre que la fugueuse avait « pillé » son propre casier dans la réserve secrète et qu’ils étaient tous les trois convoqués par l’Hokage.

« Pour vous dressez un topo de la situation, fit Shizune, Temari s’est enfuie cette nuit en passant par le mur Est de Konoha. Les deux veilleurs, Kotetsu et Izumo, disent avoir été drogués, sans doute par elle.
- Etrange, pensa Shikamaru, il y’a un truc qui ne colle pas.
- Donc, poursuivit Tsunade, Choji va prendre la tête d’une équipe de poursuivant avec Naruto, Neji, Tenten et Sakura. Je vous donne trois heures pour vous préparer, pas une seconde de plus. Neji sera ton second.
- Entendu.
- Ino partira une heure après l’équipe de Choji, avec Hinata, Lee, Sai et Kiba. C’est ce dernier qui sera ton sous-chef. Des questions ?
- Aucune Maître.
- Parfait, vous pouvez partir, Shikamaru reste ici. »

Ses deux coéquipiers sortis, le Nara se tourna vers l’Hokage qui avait posé sur son bureau un parchemin portant le sceau de Suna.
« L’heure est grave Shikamaru. Le message envoyé par le Kasekage a complètement bouleversé nos plans.
- Comment ça ?
- Nous avons longtemps cru qu’à travers Temari c’était Gaara qu’ils cherchaient à atteindre.
- Effectivement.
- Et que la laisser amnésique était uniquement pour la protéger.
- Je trouvais cette idée bizarre mais…
- Mais tout ceci était faux, il ne s’agit pas d’une simple mission de protection. Temari est devenue, indépendamment de sa volonté, une véritable bombe à retardement.
- QUOI ?!!
- Lis donc le parchemin et tu comprendras. »

* * * * *


« Pourquoi as-tu mis autant de temps à venir me délivrer ?
- Baka, c’était le meilleur moment, ils sont tous déroutés après la fuite de Temari. Personne n’a remarqué que je me dirigeais vers les prisons. »
Shino et Dai passèrent discrètement les portes de Konoha.
« Tu sais ce qu’il te reste à faire Dai ?
- Ne t’en fais pas, et toi ne sois pas en retard.
- Pas de problème. »
Le ninja du Son s’enfuit, Shino sourit :
« Maintenant Nara je vais m’occuper de toi. »

* * * * *


Shikamaru laissa tomber le papier sur le sol, trop inquiet par ce qu’il venait de lire.
« Pourquoi n’ont-ils rien dit avant ?
- Le conseil de Suna est rempli de vieilles têtes de mules, expliqua Tsunade, la plupart craignaient que Konoha refuse la mission. Temari transporte en elle une telle quantité d’énergie que Kyoujaku ne se gênera pas pour s’en prendre à deux villages pour la récupérer. »

Shikamaru réalisait l’horreur de la situation, il fallait vraiment remettre la main sur Temari avant eux. Sans ça Konoha et Suna seraient menacés, et la jeune fille tuée.
« Ta mission à toi sera de partir immédiatement, tu es celui qui la connais le mieux et tu peux prévoir comment elle va réagir.
- Très bien. Mais dois-je y aller tout seul ?
- Non, quelqu’un t’accompagnera. »

A cet instant entra Shino, il salua l’Hokage.
« Je suis prêt à partir en mission. »
Tsunade se tourna vers Shikamaru :
« Il s’est proposé pour t’accompagner le long du chemin, vous partirez tous les deux.
- Entendu. »
Les 200 points de QI du Nara commencèrent à bouillonner, quelque chose clochait.
« Maître Hokage… pouvez vous m’assurer qu’il n’y a aucun traître dans le village. »
Shino eu un mouvement de frayeur mais personne ne le remarqua. Tsunade considéra Shikamaru très surprise :
« Pourquoi y’aurait-t’il un traître dans notre village ?
- Parce que je connais Aya, elle n’a jamais utilisé la moindre drogue ou le moindre somnifère, ensuite ceux qu’elle a soi-disant endormie sont des ninjas d’élites, ce qui prouve que le plan a été préparé minutieusement. Or Aya était sûrement trop bouleversée pour prévoir autant de chose en si peu de temps. Et n’oublions pas qu’il fallait absolument qu’elle sorte de Konoha où elle était en sécurité.
- Penses tu qu’elle a pu être enlevée ?
- Non, je suis sûr qu’elle s’est enfuie de son plein gré, la façon dont elle a agit le prouve. Je pense qu’on l’a juste aidé, je parierai même que la capture de ce Dai était programmée.
- Tu as peut être raison. »

Shino était véritablement impressionné par l’intelligence de ce Nara, il venait de reconstituer mot pour mot le plan du Seigneur.

** Enfin, pas si fort que ça le Nara, puisqu’il ne m’a pas démasqué. Et pour couronner le tout ceux de Suna ont craché le morceau, donc le village de la feuille va être sur ses gardes. **

Tsunade se leva et donna son ordre de mission à Shikamaru :
« Vous avez un quart d’heure pour vous préparer. Exécution ! »

Shikamaru hocha la tête, comprenant que la vie de la femme qu’il aimait était entre ses mains.

Il se rendit aussitôt chez son meilleur ami qu’il trouva en compagnie de son équipe déjà prête.
« Choji il faut que je te parles. »
Les deux garçons s’écartèrent sous l’œil interrogateur du groupe.
Au bout d’une minute de discussion l’Akimichi releva la tête, effaré :
« Tu es sûr de ce que tu avance ?
- Pratiquement, trouve Ino et explique lui tout. Tu peux aussi mettre Neji dans la confidence.
- Tu prends un risque énorme.
- Je n’ai pas assez de preuve pour ne pas le prendre. Ne t’en fais pas pour moi. »

Shikamaru rentra chez lui et ne trouva que sa mère, son père était parti en mission. Il ne lui laissa pas le temps de râler, monta rapidement dans sa chambre pour vérifier son équipement. Il attrapa les lames d’Asuma, son étui à kunaïs et sortit le paquet de cigarettes.
« Senseï je vais avoir besoin de beaucoup de courage. »
Il s’alluma une cigarette et inspira, l’image de son Maître passa devant ses yeux, puis celle d’Aya.
« Je ne les laisserai pas lui faire du mal. Pas deux fois. »
Il écrasa la cigarette et s’apprêtait à sortir quand quelque chose brilla sur son lit. Il s’en saisi et le rangea dans sa poche.

Shino l’attendait déjà aux portes du village, pas une parole ne fut échangée, les deux ninjas se mirent en route.

* * * * *


Temari ouvrit lentement les yeux, elle avait camouflé habilement sa position en haut d’un arbre et s’était endormie. Elle se doutait qu’on partirait à sa recherche et avait mis au point une tactique : brouiller le plus possible les pistes mais ne pas se presser, si les poursuivants la dépassaient sans la voir elle aurait l’avantage. De plus elle tenait à être au meilleur de sa forme, prévoyant des attaques d’Oto. Elle s’était donc accordée quelques heures de repos, elle n’avait même pas encore quitté le pays du Feu. Maintenant parfaitement apte à poursuivre sa route elle consulta une carte en avalant des pilules nutritives. Le soleil n’était pas très haut dans le ciel, il ne devait pas être plus de 9h00.

* * * * *


Shikamaru fouilla fébrilement le sol, amnésique peut être mais la jeune fille restait une grande kunoichi : elle avait si bien camouflé son passage qu’il aurait pu jurer qu’elle n’était pas passé par là.
« Alors, demanda Shino, tu as trouvé une trace ?
- Non mais avec tes insectes se serait plus rapide. » Répondit il avec mauvaise humeur.
L’Aburame ne répondit pas et inspecta inutilement un arbre.
« En tout cas, poursuivit le Nara, nous savons qu’elle cherche à atteindre Suna. Mieux vaut continuer dans cette direction. »
Shino approuva, ils se remirent en route.

Ils marchèrent pendant encore 14 heures avec de courtes pauses, la nuit tombait, mais toujours aucune trace de Temari. Ils avaient pourtant déjà passé la frontière et se trouvaient dans le pays du vent, le désert ne devait plus être très loin. Supai commençait à s’inquiéter, si elle avait été capturé par Dai il en aurait été informé. Si le plan échouait le Maître serait sans pitié.

Shikamaru poussa soudain un faible cri.

« Qu’y a-t-il ? Tu as retrouvé sa trace ?
- Non, désolé Shino mais je viens d’écraser un scarabée.
- Crétin, et c’est ça qui te met dans cet état ? »
Véritablement nerveux l’Aburame passa devant et accéléra le pas, tentant de ne pas songer aux tortures qui lui seraient réservées si il faillait à sa tâche.

Mais brusquement son corps se figea, Shikamaru derrière lui souriait :
« Manipulation des ombres… réussite.
- Shikamaru retire immédiatement ce jutsu !
- Ça va, fini de rire. Si tu es Shino Aburame moi je veux bien être le troisième Hokage.
- Baka, évidemment que je suis Shino Aburame.
- Vraiment ? Alors pourquoi as-tu insisté pour venir en mission avec moi alors que Shino préfère rester avec ses coéquipiers ? Et pourquoi n’as-tu pas réagit quand j’ai écrasé un insecte ? Et puis ton mouvement dans le bureau de l’Hokage ne m’a pas échappé. »

L’imposteur éclata de rire :

« Bravo, je suis impressionné. Peut être aussi pourras tu me dire depuis combien de temps je tiens ce rôle.
- Depuis Novembre, l’équipe 8 a eu une mission et Shino a été séparé du groupe, le meilleur moment pour agir. Et depuis vous n’avez eu aucune mission qui t’aurait trahi.
- Excellente réponse. »

Ce qui mettait Shikamaru mal à l’aise s’était que son adversaire continue de rire, pourtant la situation était à l’avantage du Nara.
« Maintenant tu vas me dire où est votre repaire, sinon ce n’est pas une simple manipulation que j’utiliserai sur toi.
- Moi je serai toi je relâcherai mon emprise.
- Et pourquoi ça ?
- Parce que une épée de Son peut faire mal. »
Il se retourna pour apercevoir derrière lui Dai, une femme et un homme brun.

« Charmant rendez-vous.
- Fais pas l’idiot Nara et relâche ce jutsu. »

Comprenant que la situation lui échappait il préféra obéir. C’est ce qu’attendait la femme et le brun qui le saisirent par les bras et le forcèrent à s’agenouiller. Dai fit glisser la lame de son épée le long de sa gorge :
« On le supprime ?
- Tu as vraiment un affreux caractère, s’énerva Supai, le Maître nous interdit de tuer qui que se soit sans sa permission.
- Alors que fait on ? »

Supai observa un moment le Nara et soupira :
« On peut toujours lui amener… puisque visiblement vous n’avez pas trouvé Temari. »

Dai eût un mouvement de colère, la femme éclata d’un rire suraigu, Shikamaru ressentit une vive douleur sur la nuque et sombra dans le noir le plus profond. Un objet brillant tomba de sa poche, sa dernière vision fut Supai qui le ramassait.

* * * * *


« Piiiitié Choji, il faut que je me repose.
- Naruto espèce de baka, Shikamaru s’est jeté tout seul dans la gueule du loup. Il faut qu’on le sauve avant qu’il ne soit trop tard.
- Tu me connais, je suis d’une nature très solidaire mais y’a des limites. Qu’est ce qui te fait croire que Shino est un imposteur.
- Shikamaru me l’a dit et c’est amplement suffisant. »

Une autre chose inquiétait Choji : le fait de n’avoir pas rattrapé Temari, si elle s’était déjà fait capturer… A Konoha on s’était aperçu de la disparition mystérieuse de Dai, renforçant la théorie de Shikamaru.
« Choji je comprends que tu sois nerveux, intervint Sakura, mais on cavale depuis plusieurs heures sans souffler, nous allons tous tomber d’épuisement. »

L’Akimichi jeta un œil derrière lui : Neji devait presque soutenir Tenten, Sakura suait et Naruto semblait au bord de la syncope. En tant que chef de groupe il se devait de veiller sur leur état de santé. Ils se stoppèrent donc et installèrent un campement, allumèrent un feu et commencèrent à griller quelques provisions. Naruto s’écroula dans l’herbe et se mit à ronfler, Choji et les autres grignotèrent du bout des dents. Soudain Neji se redressa et activa son Byakugan :
« Quelqu’un vient.
- Temari ? » Demanda Choji plein d’espoir.

Par prudence ils se relevèrent et Tenten sortit une arme, précaution inutile car la personne en question avait l’air épuisée. C’était un garçon de leur âge, brun, les vêtements déchirés, la peau très pâle. Il fit un pas vers eux puis s’écroula, à bout de force.

Sakura se précipita vers lui et diagnostiqua :
« Manque d’eau et de nourriture, il a dû subir de mauvais traitements comme le prouve les marques sur sa peau. »
Tous le regardèrent, certain de l’avoir déjà vu quelque part.
« Ce type…, fit Choji, pourquoi je l’imagine avec des lunettes ? »
Soudain la vérité les frappa tous :
« C’EST SHINO !!! »
Seul Naruto rigola :
« Soyez sérieux, ça ne peut pas être Shino.
- Et pourquoi ça ?
- Parce que Shino est toujours à moitié masqué par des vêtements. Celui là il est presque déshabillé.
- Parfois, soupira Neji, j’ai du mal à comprendre comment tu peux plaire autant à ma cousine. »

Il fut finalement décidé que Tenten et Sakura retourneraient sur leurs pas pour conduire Shino à l’hôpital de Konoha. Les effectifs en seraient diminués mais l’Aburame avait besoin de soins urgents. L’équipe de Choji se sépara donc en deux. Celui-ci était toujours aussi inquiet, certain que quelque chose était arrivé à son meilleur ami.

* * * * *


Temari elle marchait toujours, elle n’avait rencontré aucun ennemi jusqu’à maintenant et espérait que cela continue.
Maintenant elle était entrée dans le pays du vent, dans une journée et demie elle serait à Suna.



Prochain chapitre : Prisonnier du château du Son !!!



Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 [ 12 ] 13 14 15 16 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: