Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: La triple tragédie.

Un extrait ? « On devrait être assez loin. » Cette pensée la rassurait. La vérité ? Elle était épuisée. Sakura courait depuis plus d’une demi-heure, transportant le corps inanimé du brun. « Bon sang, qu’est-ce qu’il est lourd… » La peur, l’effort, elle ne parvenait plus à contrôler sa respiration et sa vision s’obscurcissait. Soudain, une douleur aiguë à la cuisse la jeta au sol. Elle se réceptionna sur l’épaule et roula dans la poussière. « Aie… » Un goût de sang dans la bouche...
Classé: -16I | Spoil | Général / Drame | Mots: 14187 | Comments: 31 | Favs: 54
Version imprimable
Aller au
Sekai (Féminin), le 20/04/2008
Fiction écrite juste après la mort de Itachi dans le manga. Elle ne va donc pas suivre le fil de l'histoire originale. Ou alors j'ai vraiment une intuition incroyable... Enfin, j'en doute. ^^



Chapitre 2: La chute



Elle frottait son bras endolori, incapable d’étouffer ses sanglots. Elle était certes devenue plus forte, mais ça ne suffisait pas face à quelqu’un comme Sasuke. Il était tellement froid, tellement confiant. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, six ans auparavant, il avait voulu tuer Naruto. Elle l’avait trouvé différent, impitoyable, et à sa grande honte, plus beau et plus majestueux. Mais après toutes ces années, elle avait compris : il n’avait pas changé du tout, il avait toujours été comme ça. Seulement, c’était son regard à elle qui avait évolué. Comment avait-elle pu être amoureuse d’un tel monstre ? Il la dégoûtait. « Et pourtant, je l’ai aidé… spontanément. » C’était bien ça le problème : Sakura l’aurait nié jusqu’à la mort mais elle se sentait comme électrisée en sa présence, et elle ne pouvait pas s’empêcher de lui jeter des coups d’œil à la dérobée, fascinée.

La jeune femme savait pertinemment qu’elle n’avait pas sauvé le brun pour lui soutirer des informations. Des informations pour qui ? Pour un village dont les trois quarts de la population étaient morts ? Les larmes réapparurent. Dès que ses paupières se fermaient, elle revivait la scène et elle savait que cet évènement la marquerait jusqu’à sa mort. Ça avait été horrible. Elle avait eu ce mauvais pressentiment et quand elle était arrivée, le blond avait déjà perdu le contrôle. Elle ne l’avait jamais vu aussi fou de rage. Il s’était jeté sur Sasuke sans même que celui-ci n’ait le temps de réagir. Stupéfaite, la jeune rose avait suivit des yeux le corps inanimé qui s’envolait dans les airs pour venir atterrir à quelques mètres d’elle. Et c’était là qu’elle avait commencé à avoir peur. Loin de se calmer, le Renard laissait éclater sa fureur. Tout semblait se passer au ralentit. Elle vit Iruka qui tentait de raisonner Naruto ; quelques secondes plus tard, son corps inerte formait un angle étrange aux pieds de Sakura. Il y avait eu un lourd silence, même les rugissements du Renard s’étaient arrêtés. « NON ! » Elle se souvenait avoir crié, puis elle avait croisé son regard. Elle ne pouvait pas croire que c’était Naruto, il n’y avait plus rien d’humain dans ses yeux. Terrifiée, elle avait fait plusieurs pas en arrière, secouée par des tremblements incontrôlables. Puis, la violence du choc lui avait fait perdre connaissance plusieurs minutes. Il l’avait frappée. Quand elle était revenue à elle, Sakura s’était laissée submerger par la panique. Le bruit était insoutenable, l’odeur de mort omniprésente. Elle voyait ses amis au sol, sans savoir s’ils étaient morts ou blessés. La jeune femme savait qu’elle pouvait aider mais ses pieds refusaient de bouger. Et puis quelqu’un lui avait attrapé la cheville et lui avait ordonné de fuir. Elle avait obéit sans réfléchir, attrapant le corps du brun au passage. Elle n’en était pas certaine mais il lui avait semblé que c’était Kakashi. Elle baissa les yeux, il était certainement mort maintenant. Seuls ceux qui avaient fuit pouvaient avoir survécu.

Sakura tourna de nouveau la tête vers celui qu’elle avait sauvé. Il arrachait tant bien que mal la manche de son kimono pour bander sa main au pouce amputé. Cette blessure au visage amoindrissait quelque peu sa beauté parfaite mais elle ne changeait en rien ce qu’il dégageait : domination, supériorité, sensualité. Elle enfonça profondément ses ongles dans le sol pour ne pas aller l’aider. Elle ne pourrait pas le tuer, elle le savait. Et vu sa réaction, il s’en doutait également. « Que se passe-t-il, Sakura ? Je pensais que c’était ton rêve. » Les paroles du brun résonnaient dans son esprit. Il n’avait pas totalement tort. Ensuite, elle avait parlé du blond. « Je l’aime lui. » C’était ce qu’elle avait dit. En vérité, elle n’en savait rien. Elle avait dit ça sans réfléchir, emportée par sa colère. C’est vrai qu’il y avait quelque chose de spécial entre eux, mais c’était dû aux circonstances. Quand ils étaient gosses, il n’avait de cesse de clamer son amour pour elle. C’en était même ridicule. Elle songeait avec amertume que cet amour avait du finir par disparaître à coups de « Sasuke ». Elle aussi avait été plutôt grotesque à cette époque. Cependant, après leur dernière rencontre avec le brun, elle n’avait plus jamais utilisé ce nom en présence de Naruto, le remplaçant par « Uchiha ».

La nuit était tombée. Elle décida de s’éloigner de quelques mètres, le brun n’irait nulle part de toute façon. Elle n’avait fait qu’une dizaine de pas lorsqu’elle entendit un léger bruissement. Les nerfs à vifs, elle sortit rapidement un kunai et le pointa en direction du bruit. Deux yeux bleus la fixaient. Elle s’était pourtant jurée de se maîtriser…

***


Il l’avait enfin retrouvée mais elle avait eu un mouvement de recul. Naruto se sentit blessé au plus profond de son être. Le kunai était toujours pointé sur lui et elle était prête à courir.

« Sakura, c’est moi. » La jeune femme le fixait, l’air indécise, mais elle finit par baisser son arme. Il vit qu’elle avait pleuré.

« Tu as peur de moi ? » Il avait posé la question sans la regarder car il redoutait vraiment la réponse.

« Non. » Elle avait menti, ils le savaient tous les deux, mais c’était plus simple ainsi.

Il s’avança pour la rejoindre mais s’arrêta net en remarquant la silhouette assise près du feu. « Comment… ? » Il n’en croyait pas ses yeux. Lorsqu’il se retourna vers la jeune femme, il sentit sa colère monter.

« Qu’est-ce qu’il fait là ? Pourquoi tu l’as ramené avec toi ? » Le ton de sa voix était glacial. Sakura ne répondit pas. « Pourquoi ? »

« C’est pour toi… j’ai… » Elle semblait terrorisée.

« NE ME MENS PAS ! » Cette fois, il avait hurlé. Le brun avait tourné la tête dans leur direction. Le silence qui suivit fut insupportable. Il la regardait droit dans les yeux, une expression haineuse sur le visage. Elle avait peur. Ça n’était pas étonnant, lui aussi était terrifié à l’idée de perdre à nouveau tout contrôle. Il ferma les yeux quelques secondes avant de reprendre la parole. Le visage de la jeune femme s’était complètement fermé à présent.

« Il ne peut pas vivre, il a tué et…
- Toi aussi. »

Les mots étaient chuchotés mais lui firent l’effet d’une gifle. Dans son regard, il sentit toute l’animosité qu’elle éprouvait à l’égard de ce qu’il avait fait. Il avait tué ses amis et elle venait de lui rappeler brutalement. Soudain, portant une main à ses lèvres, il sembla à Naruto qu’elle venait de réaliser la portée de l’horreur qu’elle venait de prononcer. Elle voulut l’arrêter mais c’était trop tard, il avait déjà attrapé Sasuke par le kimono.

Naruto frappait, encore et encore, noyant le brun sous un flot de larmes et de paroles incompréhensibles. Il entendait Sakura qui hurlait son prénom mais un bourdonnement sourd lui vrillait les oreilles, lui empêchant de faire la part des choses. Il pleurait à nouveau, c’était étrange, il avait cru qu’il n’y arriverait plus jamais. Il frappait sans s’arrêter mais le brun ne réagissait pas. « Crève ! » Il avait saisi un kunai et levé le bras. Mais au moment de l’abaisser, il eut une hésitation. Sasuke était tellement impassible, comme si rien de ce qui se passait ne le concernait. Le blond poussa un cri de rage et abattit son arme sur le sol. Son corps était secoué de sanglots, pour une raison inconnue, il ne pouvait pas le tuer. Il avait tout perdu à cause de lui, et il ne pouvait pas le tuer.

Il sentit deux bras l’enserrer et le tirer en arrière. C’était Sakura. Son étreinte avait quelque chose de rassurant, d’apaisant. Submergé par la peine, il ne savait plus où il était et pourquoi il était là. Sakura le traîna jusqu’à un endroit en retrait du feu de camp. Elle resta là, lui tenant la main, jusqu’à ce qu’il reprenne un peu ses esprits. Ils pleuraient tous les deux. « J’ai détruit son Sharingan. Il est aveugle. » Elle avait fini par lui dire après un long silence. Il avala cette information sans aucune réaction. A cet instant, il voulait oublier jusqu’à l’existence de Sasuke.

Naruto posa une main tremblante sur la joue de la jeune femme. Il essayait de sourire mais ce n’était pas très convaincant. Ils avaient toujours eu cette relation particulière, surtout après leur dernière rencontre avec le brun. Même s’ils s’en étaient sortis indemnes, leurs deux cœurs avaient été brisés. De nature positive, Naruto s’en était à peu près remis, ou du moins, il le prétendait assez bien. Mais pour Sakura, il savait que ça avait pris beaucoup plus de temps. Pour pallier à ce manque dans leur vie, ils s’étaient rapprochés physiquement. Il n’était pas rare que la jeune femme aille frapper à la porte du blond. Lorsque ça se produisait, ils n’échangeaient pas un mot et laissaient libre court à leurs pulsions aussitôt la porte refermée. Puis ils s’endormaient dans les bras de l’autre et au matin, tout redevenait normal. A Konoha, tout le monde connaissait la nature de leur relation mais personne ne se serait jamais aventuré à en dire quoi que ce soit. Naruto aimait toujours Sakura, mais elle ne venait vers lui que lorsqu’elle en ressentait le besoin et il avait appris à faire avec. Pourtant, à cet instant précis, lui avait vraiment besoin d’elle. Comme une réponse, elle s’approcha et l’embrassa. Elle ne l’avait jamais fait avec autant de tendresse. Bientôt, il sentit ses mains fines s’affairer sur ses vêtements. Rassuré par ce contact familier, il se détendit. « J’ai besoin de tout oublier. » lui dit-il.

***


Lui non plus n’avait pas pu le tuer. Le brun avait encaissé les coups sans réagir, écoutant les hurlements du blond. Sa voix avait changé, il essayait de se souvenir des traits de son visage mais ça restait flou. Sasuke regrettait presque de ne pas avoir pris le temps de l’observer avant de le provoquer. Il savait que Naruto s’était jeté sur lui avec l’intention de le tuer mais il ignorait ce qui l’avait arrêté. Il lui semblait que Sakura était intervenue. Elle avait emmené le blond plus loin et ils avaient fait l’amour, il les avait entendus. Les choses avaient bien changé depuis son départ. Il n’avait pas ressenti la moindre jalousie, seulement de l’envie. Il les avait écouté en essuyant le sang de son visage douloureux. Ensuite, ils avaient parlé des morts, et ils s’étaient endormis. Sasuke n’avait pas pu fermer l’œil.

C’était le matin, il sentait un rayon de soleil sur son visage. C’était l’heure. Avec difficulté, il se mit à genoux. Son corps protestait autant que si tous ses os étaient brisés, il serra les dents. Il avait besoin de sa main mais la douleur cuisante l’empêchait de l’utiliser. Le moignon de son pouce était sûrement infecté. Après quelques minutes de combat acharné, il se décida à appeler Sakura. Il allait lui demander de l’aide, peu importe ce que ça allait lui coûter, mais il ne pouvait pas passer outre ce rituel.

« Qu’est ce que tu veux ? » Le ton était méfiant, il ne la blâmait pas pour ça, elle avait de bonnes raisons. Il prit une grande inspiration.

« Dans ma poche… » Elle hésita un moment puis se pencha pour plonger sa main dans le kimono du brun. Elle ressortit la petite image carrée sans un mot. Sasuke se dit qu’elle devait être surprise. « Tu peux la poser devant moi ? » Elle s’exécuta en silence. Le brun sentit que la question n’allait pas tarder à tomber.

« C’est… Itachi ? »

Oui, c’était Itachi. Ça faisait six ans qu’il était mort, six ans que Sasuke l’avait tué, six ans qu’il avait abandonné l’équipe Hebi, et six ans qu’il priait invariablement, tous les matins, face à son image. La vie entière de Sasuke se résumait à ça. Il ne regrettait aucun des actes qu’il avait commis, après son départ il avait rapidement perdu cette capacité. Il n’avait vécu que pour la vengeance, et depuis que ce but avait été accompli, il ne vivait plus vraiment. Il pensait qu’il serait soulagé, libéré… En fait, il était juste seul. Puis un matin, il avait eu comme une révélation : il voulait mourir. Mais ne pas mourir de sa propre main. La solution s’était alors imposée d’elle-même : Naruto. Son seul ami, son seul lien. Il se rappelait qu’il avait souri en pensant à ce prénom. Il l’avait même prononcé et écrit plusieurs fois. Il savait que le blond était le seul qui avait une chance de le tuer, et il savait que s’il mourait en combattant Naruto, il mourrait heureux. Il avait donc pris le chemin de Konoha et tué ce gosse pour s’assurer que le blond soit vraiment fou de rage. Mais les choses ne s’étaient pas déroulées aussi simplement. C’était sans compter sur le stupide dévouement de Sakura…

Il sentit qu’elle prenait sa main valide dans la sienne. Elle avait compris ce qu’il faisait. Ce contact ne lui déplut pas mais elle lâcha rapidement sa prise en entendant le blond approcher.

« Il faut que j’aille aux toilettes. » souffla-t-elle avant de s’éloigner.

Il ne restait que lui et le blond, c’était une situation plus que pénible. Sasuke était même soulagé d’avoir perdu ses yeux, il n’avait pas à croiser son regard. Naruto poussa un soupir et lui posa quelque chose sur les genoux sans ménagement. De la nourriture. Ils mangèrent en silence, Sasuke était certain que l’autre regardait ailleurs. Ça l’arrangeait, il avait besoin de réfléchir. Quelque chose le gênait : il s’était préparé à mourir, il savait qu’il n’y avait plus rien pour lui ici. Mais dès l’instant où il avait aperçu Naruto et Sakura, il avait eu un doute. Tout ça le ramenait très loin en arrière, à une époque où il y avait eu un semblant de bonheur dans son existence. Il avait beau savoir que tous les trois ne reviendraient jamais à cette vie, il avait un sentiment étrange à leur contact, et, à son grand désarroi, il n’était plus certain de vouloir mourir comme ça. Il frappa le sol avec colère. C’était stupide, puéril… Le blond et l’autre boulet rose avaient encore réussi à le faire douter. N’empêche que… il ne savait pas quoi faire.

Tout se passa très vite. Il y eut un cri et un bruit de chute. « Sakura ! » Le blond avait hurlé et le brun s’était levé. Elle avait été prise par surprise, il n’y avait aucun espoir pour elle. Naruto s’était quand même élancé dans cette direction et Sasuke entendit à nouveau le bruit d’un corps qui s’effondrait. Il était persuadé que le blond ne s’était même pas défendu. « Ils sont morts ? » Ca lui paraissait impensable, et pourtant… Il était planté là et il ne voyait rien. Il les entendait approcher. A l’oreille, ils devaient être quatre ou cinq. Sasuke arrivait à peu près à déterminer leur position au son de leurs pas mais il savait qu’il ne pourrait pas se battre comme avant. Il se redressa, le plus droit possible, et prit un air noble : « Venez. » Il ne savait pas qui étaient ses ennemis mais il espérait qu’ils le tueraient rapidement.




Chapitres: 1 [ 2 ] 3 4 5 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: