Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Le Javelot Noir... L'organisation rivale de l'Akatsuki !

Naruto décide de partir de Konoha. La raison est simple mais pourtant c’est une dure réalité : Le retour de Sasuke ne va apporter que du malheur au jeune Jinchuuriki, qui va se retrouver à nouveau rejeté par les habitants. Lui qui pensait qu’il allait être enfin accepté après avoir réussi à ramener l’Uchiha… Ses rêves sont brisés et son mental en prend un coup, influencé en plus par l'esprit Démoniaque de Kyûbi.
Classé: -16D | Spoil | Général / Mystère / Romance | Mots: 33705 | Comments: 212 | Favs: 246
Version imprimable
Aller au
exO^ (Masculin), le 07/04/2008
Une fic que j’ai le plaisir d’écrire, inspiré en voyant une amie pleurer. (Je sais c’est pas super -_-‘)
J’espère que ça va vous captiver, sinon bah je la dédicace à Aurélie... Courage !

Premier Chapitre: C'est une intro donc elle ne fait que 1241 mots -_-
N'hésitez pas à commenter pour me faire part de vos réactions, impressions et idées pour la suite à venir.




Chapitre 1: Un nouveau départ.



POV Naruto :

Ca y est. Je suis seul, au milieu du pays du Feu, à la merci de l’Akatsuki. Pourquoi faut-il que je sois la source de haine, de violence, d’insultes… Sakura-chan a essayé de me retenir, Kakashi-sensei aussi… J’ai dû t’utiliser sale Renard, cause de tous mes malheurs. Tu sais te rendre utile quand il faut. L’Akatsuki nous recherche, on va devoir coopérer, mais tu sais que ça ne suffira pas n’est-ce pas ? Non, ça ne suffira pas, il va falloir trouver une équipe ; comme Sasuke l’avait fait en fondant Hebi.
Qui allons nous « recruter » ? Qu’allons nous faire ? Détruire Konoha ? Non, c’est encore ta putain d’influence qui me fait penser ça. Je ne peux pas faire ça, tous mes amis y vivent et c’est de ta faute si les habitants me haïssent alors je ne vais pas t’offrir ce plaisir.
Je sais ce que je vais faire. Tout est clair lorsque tu ne prend pas part à ma colère : Je m’en vais loin d’ici, j’irai voir chaque Jinchuuriki restant, hormis Gaara.
Kasekage… Lui a su se faire reconnaître pour ce qu’il est… Pourquoi pas moi ? POURQUOI !?! …
Il ne faut pas que je m’énerve, tu vas en profiter, je le sais. Il faut que je voie Ero-sennin, son réseau d’information est très vaste et complet : Il saura me dire ce que je veux savoir, il me dira tout. Même si il passe la plupart du temps à pratiquer des activités perverses, il est très efficace dans ce domaine. Allons-y.

Fin POV.

Naruto marchait lentement en direction d’un petit village : Tanzaku. Jiraiya allait souvent relever des informations là bas. Le blond allait y rester jusqu’à le rencontrer et lui demander des éléments sur ceux qu’il recherche. Une goutte d’eau, puis une autre et enfin beaucoup d’autres lui tombèrent dessus. Il releva la tête doucement et ferma les yeux. Le seul bruit qui régnait en ce lieu était celui de la pluie s’écrasant sur la terre ocre qui se trouvait sous ses pieds. Il se décida après quelques instants, à se mouvoir afin d’atteindre le village et d’y trouver un abri.
Ce n’est que quinze minutes plus tard qu’il arriva à destination. C’était très calme, la pluie forçait les gens à rester enfermés chez eux, et même le quartier commerçant était désert. Naruto se réfugia alors dans une taverne, où se trouvaient deux trois groupes d’amis qui buvaient ensemble. Il s’assit sur un tabouret, près du comptoir et prit un verre de saké. C’était la première fois qu’il allait en boire. Il le but d’un trait et sentit sa gorge le brûler. Mais c’était une chaleur douçâtre qui l’incitait à en prendre à nouveau, ce qu’il fit. Ce ne fut qu’au bout du septième verre qu’il s’arrêta. Sa vue commençait légèrement à se troubler, il se leva et tenta de marcher mais il s’affala à terre, lamentablement. Quelques hommes s’approchèrent et sortirent de l’ombre, en riant.

« Eh les gars, regardez le jeunot là, il est complètement bourré ! Faisait l’un
-Ouais, venez on lui fauche ses ronds. Dit l’autre
-Bonne idée au moins on se paie une autre tournée ! Hahahaha ! Compléta le dernier
-Lâ…lâchez….moi…. hip….ou sinon….. Fit Naruto
-Oh ! Mon dieu, sauvez moi ! Un gamin à moitié bourré veut me faire du mal ! Hahaha !
-Vas-y prend lui son porte-monnaie en grenouille là. Tss, c’est vraiment un gamin…
-Laissez le tranquille. Dit soudain une voix grave »
Il s’agissait de Jiraiya, l’Ermite aux Grenouilles, le Pervers, mais aussi le Légendaire Sannin. Il jeta un œil à Naruto, avec un regard triste et sévère à la fois, comme un père regardant son fils ayant fait quelque chose qu’il ne fallait pas. Puis il vit les hommes partir en courant, ayant sûrement reconnu qui était cet homme aux cheveux blanc et aux traits rouges sous les yeux.

Jiraiya prit Naruto sur son dos et l’emmena dans un coin abrité un peu plus loin. Naruto ne tarda pas à vomir, sous l’effet de l’alcool. Ses crises s’arrêtèrent quelques instants plus tard. Jiraiya était consterné.
« Qu’est-ce qui t’a pris de faire ça, idiot ! Déjà, tu désertes mais en plus…
-Ecoutez Ero-sennin, si vous êtes là pour me faire la morale, vous pouvez retourner aux sources chaudes !
-Naruto… Qu’est-ce que tu vas devenir ? Voyager sans but ? C’est ça que tu veux ?
Tu oublies tes rêves !
-Mes rêves portent bien leurs noms, ils sont impossibles à réaliser. Vous n’avez qu’à écouter les habitants parler de moi, ou mes « amis » comme vous dites tous être, qui n’ont plus que Sasuke à la bouche. Je me retourne vers des gens comme moi, qui seront mes vrais amis.
-Des gens comme toi… ? Nous sommes tous humains… Expliqua Jiraiya, perplexe
-Non, certains le sont moins que d’autres et j’en fais partie. Dit Naruto
Maintenant je vais avoir besoin de vous.

-… Jiraiya restait silencieux
-Je sais très bien que vous avez un réseau d’informateurs très développé, vous savez tout ce qui se passe dans chaque pays. Je veux que vous me disiez où se trouvent les derniers Jinchuuriki vivants, sauf Gaara…
-Naruto… Que comptes-tu faire… ?
-Ca ne vous regarde pas. Et si je dois utiliser la force pour obtenir ce que je veux… je n’hésiterais pas…
-Je vais te dire ce que tu veux savoir, tu as choisi ta voie, tout comme Sasuke l’a fait auparavant. Et de plus, je ne veux pas combattre celui que j’ai toujours considéré comme mon fils… Fit Jiraiya, avec une pointe de tristesse dans sa voix.

-Epargnez-moi les discours émouvants, ça ne marche plus avec moi. Alors ?
-Le Jinchuuriki de Rokubi est un voyageur, je ne sais pas où il peut être. Celui de Yonbi est à Kiri et c’est une jeune femme à ce qu’il paraît. Le réceptacle de Shichibi se trouve près d’Iwa.
Ichibi, Nibi, Sanbi, Gobi et Hachibi sont déjà sous le contrôle de l’Akatsuki.
-Très bien. Les Jinchuuriki vont bientôt abattre le Javelot de la vengeance, le monde entier le saura et après ce que nous aurons fait, tout le monde devra reconnaître notre personne pour ce que nous sommes et pas ce que nous portons ! Déclara Naruto, avec une certaine démence dans sa voix

-Que vas-tu faire… Naruto. Ne fais pas de bêtises, tu pourrais le regretter plus tard. Lui dit Jiraiya
-Je n’ai d’ordres à recevoir de personne. Je sais ce que j’ai à faire et ce qu’il me faut pour accomplir mon projet. Mon organisation sera la plus puissante de toutes ! Vous allez regretter ! Pas nous ! Vous allez vous en mordre les doigts de ne pas avoir cru en nous… Vous n’aurez jamais toute notre puissance à votre service, il est trop tard, nous ne reviendrons jamais dans nos villages. Vous pourrez le dire au monde entier ! S’enflamma Naruto
-Qu’est-ce qui t’arrives… Comment a tu pu changer à ce point ? Demanda Jiraiya, triste
-Je n’ai pas à répondre à vos questions, je vous ai assez vu. Adieu, à moins que je ne revoie encore une misérable équipe de Konoha venue me chercher… »
Sur ces mots, Naruto se mit à rire en pensant à ses paroles. Jamais Sasuke viendrait le chercher, lui le Baka, le faible. Jiraiya le vit disparaître dans un nuage de fumée blanche. Il soupira et disparut lui aussi…





Voilà, dites moi ce que vous pensez de ce début de fiction, qui devrait être longue si mon esprit tordu le veut! :)



Chapitres: [ 1 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: