Fiction: Shinigami VS Shinobi

Aizen Sôsuke, un Shinigami renégat, débarque à Konoha afin de voler quelque chose. Naruto et ses amis tentent de l'arrêter mais on du mal à résister. Au Soul Society, on décide d'envoyer une équipe arrêter Aizen et ses sbires.
Classé: -12D | Général / Cross-Over | Mots: 27360 | Comments: 67 | Favs: 101
Version imprimable
Aller au
Kakashi_666 (Masculin), le 07/10/2006
Ici, nous pourrons voir l'un de mes persos féminins préférés de Bleach et Naruto : Soi Fong et Hinata !
Bonne lecture !




Chapitre 5: Jinteki Shakuzetsu, Suzumebachi !



Chapitre 5 : Jinteki Shakuzetsu, Suzumebachi !

Le soleil venait de se lever su Konoha. Chez les Hyûga, dans la résidence de la Sôke, on entendit des bruits à l’extérieur. Soi Fong se réveilla en sursaut, pensant que à une attaque. Elle se dirigea vers la fenêtre et regarda au travers : elle vit simplement Neji, ainsi que son oncle, Hyûga Hiashi, en train de s’entraîner. La jeune Shinigami souffla puis s’habilla.
Quelques minutes plus tard, elle descendit à la salle à manger pour prendre un petit-déjeuner. Lorsqu’elle ouvrit la porte menant à la cours, elle vit Ukitake et Rukia, assis en train d’observer Neji et Hiashi.
-Eh bien ! fit Soi Fong en les voyant, vous êtes bien matinaux !
-Tiens, bonjour, Soi Fong ! fit Ukitake.
-Bonjour, Capitaine Soi Fong ! fit Rukia.
-Que faîtes-vous ? demanda Soi Fong.
-Nous observons le jeune Neji, répondit Ukitake. Ce garçon est surprenant. Si jeune et déjà si fort…
Soi Fong observa à son tour Neji en train de se battre avec son oncle. Il était vrai qu’il était plutôt fort.
-C’est étonnant…D’après ce que j’ai appris sur cette famille, les membres de la Bunke sont les plus faibles…
-C’est ce que j’ai appris aussi, fit Ukitake. Mais à première vue, Neji semble plus fort que sa cousine, Hinata…
A ce moment, cette dernière arriva, un plateau avec plusieurs tasses de thé dessus. Elle servis tout le monde puis posa le plateau non loin de Rukia puis s’assis à côté d’elle. Elle observa aussi son père et son cousin en train de s’entraîner tandis que les autres buvaient leur thé. A un moment, Rukia lui demanda :
-Tu ne t’entraînes jamais avec ton père ?
-…Non, jamais.
-Pour quelles raisons ?
-…Mon père estime qu’il doit former seulement les plus forts du clan, ainsi que son héritier ou héritière…
-Mais…tu es sa fille aînée.
-Il estime sans doute que ma petite sœur saura mieux se débrouiller que moi…
Rukia ne pus s’empêcher d’être un peu triste pour elle. Après que Soi Fong est fini son thé, elle lança un coup furtif à Hinata et distingua une petite larme au coin de l’œil.
Soudain, quelqu’un frappa à la porte. Hinata se leva et alla ouvrir. Lorsqu’elle ouvrit, une vieille femme possédant elle aussi le Byakugan, portant un vieux kimono bleu, un petit éventail et ayant les cheveux attachés, entra en poussant Hinata. Elle se dirigea ensuite vers Hiashi et le salua :
-Bonjour, Hiashi !
-Oh, quelle surprise, Kinai ! Tu as du faire un long voyage depuis Kuma no kuni (pays de l’ours).
-Non, pas vraiment ! Je suis de passage à Konoha pour affaire et je me suis dit que j’allais passer te voir…
Elle salua ensuite rapidement Neji puis les Shinigamis. Lorsque son regard se posa sur Hinata, qui était en train de ramasser les tasses de thé, elle s’avança vers elle et lui donna une gifle, qui la fit tomber par terre. Cette action choqua les Shinigamis mais son père sembla rester de marbre et Neji se retenait pour ne pas se jeter sur la femme.
-Encore là ? demanda Kinai.
-O…oui, répondit Hinata.
-Ne me réponds pas comme ça !
Kinai commença à la frapper avec son éventail fermer. Hinata reçu les coups sans dire un mot.
-Kinai ! fit Hiashi. Arrête !
-Sale morveuse ! fit cette dernière à Hinata. Ma sœur aurait dû te jeter dans la rue à ta naissance ! Tu fais honte à notre clan !
Elle commença à la frapper plus violemment, jusqu’à la blesser. Rukia, ne supportant plus ce spectacle, alla arrêter la vieille femme mais Soi Fong fut plus rapide et attrapa le bras de la vieille femme.
-Lâchez-moi ! ordonna cette dernière.
-Pas avant que vous vous soyez calmé ! fit Soi Fong, avec un regard meurtrier.
-Capitaine Soi Fong ! fit Rukia.
-Soi Fong, intervint Ukitake. Ca suffit ! Tu vas lui casser le bras !
Soi Fong regarda la vieille Kinai avec un profond dégoût puis lâcha son bras. La vieille femme massa son poigné puis, sans crier gare, donna un coup de pied à Hinata, qui eut le nez cassé.
-Hinata ! fit Hiashi.
Son père alla voir sa fille et l’examina mais cette dernière le repoussa et se sauva de la maison. Il voulut la suivre mais la femme l’en empêcha et le fit revenir à l’intérieur. Ils se rendirent ensuite dans la résidence, afin de discuter.
-Quelle femme immonde, fit Rukia qui serrait le manche de son Zanpakutô.
-Du calme, Kuchiki, dit Ukitake en posant sa main sur son épaule. Le plus important, c’est de retrouver Hinata. Part à sa recherche !
-A vos ordres !
-Je vais l’accompagner ! intervint Soi Fong.
Ceci étonna les deux autres.
-Heu…, Capitaine Soi Fong, commença Rukia, j’apprécie mais il n’est pas nécessaire que vous…
-Ne t’en fais pas ! Je ne doutes pas de tes capacités mais je pense réussir à convaincre la petite de rentrée plus vite !
Finalement, elles partirent toute les deux à la recherche de Hinata. Elles se placèrent sur l’un des toits du village et tentèrent de la trouver du regard mais rien.
-Où a-t-elle pu aller ? se demanda Soi Fong.
-Capitaine, nous pourrions peut-être la retrouver plus facilement avec le Kidô, proposa Rukia.
-Excellente idée !
Rukia se mit à genoux puis récita une incantation tout en traçant un cercle avec ses doigts :
-Le cœur du sud, les yeux du nord, les doigts de l’est, le talon de l’ouest, porte les vents, et rassemble-les. Laisse la pluie dispersée tomber !
Elle divisa le cercle en quatre puis traça des symboles à l’intérieur et dit :
-Bakudô n°58 ! Kakushi Tsuijaku !
Le cercle devint lumineux puis fit plusieurs tours sur lui-même avant de s’arrêter.
-Par là, dit-elle en pointant du doigt la direction à prendre.
Elles remarquèrent que la direction à prendre menait à la maison de Sakura. Elles partirent donc là-bas.

-Aïe !
-Désolée !
Dans sa chambre, Sakura fit de son mieux pour soigner le nez d’Hinata. Après avoir lavé le sang, elle utilisa sa technique de soin et son nez fut comme neuf.
-Merci, fit Hinata.
-Y’a pas de quoi, répondit Sakura. Mais qui t’as mis dans cet état ?
-…C’est ma tante…
-Ah…Cette fameuse tante que ne t’apprécie pas beaucoup…
-Oui…
-Tu veux en parler ?
-Non…
Quelques instants après, on frappa à la porte.
-TÔSHIRO ! SI TU OSES ENTRER, JE T’ATOMISE !
-C’est…c’est Kuchiki Rukia, dit-elle, avec un soupçon de frayeur.
Sakura ouvrit la porte et la fit entrer, tout en s’excusant mais la peur était toujours présente chez Rukia.
-Désolée d’avoir crié, fit Sakura. Je croyais que c’était Tôshiro…
-Elle appelle le Capitaine Hitsugaya par son prénom…Elle n’a pas peur ? se demanda Rukia.
-Que faîtes-vous ici, Rukia-san ? demanda Hinata.
-Nous étions venu voir comment tu allais, répondit-elle.
-Nous ?
On entendit ensuite quelqu’un toquer contre la fenêtre. Lorsqu’elles se retournèrent, elles virent Soi Fong derrière la fenêtre. Sakura lui ouvrit puis lui lança :
-Les portes, ça existe !
-J’écoutez votre conversation !
-Quoi ? Mais je ne vous ai pas sentis arriver !
-C’est l’un de mes talents. Hinata…
-O…Oui ?
-Qui est cette femme que nous avons vue chez ton père ?
Hinata hésita un long moment puis accepta de leur expliquer :
-Cette femme est Hyûga Kinai, la sœur de ma mère. Elle a rejoint la famille en épousant un cousin éloigné de mon père. Elle ne m’a jamais, disons, porté dans son cœur…
-Pourquoi ?
-Elle n’a jamais vu d’un bon œil que ma mère épouse mon père. Pourtant, au fil des années, elle a commencé à l’apprécier mais pas moi…Pour elle, je ne serais rien de plus qu’un déchet…
Les autres ne prononcèrent plus un mot puis Soi Fong estima qu’elles devaient rentrer. Accompagner de Rukia et Hinata, elle se rendit chez les Hyûga. Mais sur le chemin du retour, elles furent toutes les trois convoquées par l’Hokage.

Dans cette fameuse salle de classe (le bureau n’ayant toujours pas était reconstruit), Tsunade croulait sous une montagne de dossier. Elle s’en débarrassa en effectuant un balayage puis se tourna vers les trois filles :
-D’après le rapport de Tôshiro, Aizen recrutent vraisemblablement des hommes et plus précisément, des Shinobis. Le plus étrange, c’est que selon lui, ceux qu’il a rencontré, lui et son équipe, possédaient des…Zanpakutô ou un truc du genre…
-Des Zanpakutô ? répéta Rukia, qui avait un peu de mal à le croire. Comment est-ce possible ? Aizen aurait-il utilisé le Hô-gyoku (joyau d’effondrement) pour leur donner des pouvoirs de Shinigamis ?
-J’en doute, répondit Soi Fong. Le Hô-gyoku permet seulement de briser la barrière entre un Hollow et un Shinigami et inversement…
-Excusez-moi, interrompus Tsunade, mais je ne comprend rien à ce que vous dîtes ! C’est quoi les Hollows et le Hô-gyoku ?
Soi Fong soupira puis demanda à Rukia de lui expliquer :
-Bien. Dans le monde, il y a deux types de fantômes…
Il sortit ensuite deux dessins représentant l’un un lapin l’autre un ourson, tous les deux franchement mal dessiné, pensa Tsunade.
-Il y a d’abord les Plus, les gentils esprit, que vous appelez généralement fantômes, expliqua Rukia en désignant le lapin. Ensuite, il y a les Hollows, des esprits mauvais, continua-t-elle en désignant l’ourson. Les Shinigamis ont pour rôle d’éradiquer les Hollows. Le Hô-gyoku est un objet permettant à un Hollow d’obtenir les pouvoirs d’un Shinigami ou inversement…
-(Je n’ai rien compris, surtout avec des dessins aussi moches) Bon, ça ira pour les explications, coupa Tsunade. J’ai entendu dire que l’on a repéré des hommes louches près d’une forêt à l’ouest d’ici. Il se pourrait que ce soit des Shinobis au service d’Aizen. Allez y faire un tour !
-Oui, fit Hinata.
-Soi Fong, vous dirigerez l’équipe ! Bonne chance !
Et sur ces mots, elles partirent toutes les trois.

Deux heures plus tard, Hinata, Rukia et Soi Fong étaient dans la forêt mentionnée. Elles avancèrent prudemment pour éviter de se faire repérer par d’éventuels ennemis. Ils marchèrent de longues et interminables, jusqu’à la tomber de la nuit. Exténuées, elles décidèrent de s’arrêter puis allumèrent un feu. Hinata se porta volontaire pour aller chercher du bois tandis que les deux autres préparaient à manger. Rukia, visiblement pas très doué pour cela, fit brûler les champignons trouvés il y a quelques minutes. Finalement, Soi Fong dû s’en charger elle-même et réussi à frire les derniers champignons.
-Désolée que vous fassiez ce travail à ma place, Capitaine Soi Fong.
Cette dernière ne répondit pas. Rukia se sentez mal à l’aise avec elle et espérait qu’Hinata reviennent vite.
Après plus d’une heure d’attente, elles commencèrent à s’inquiéter. Elles décidèrent donc de partir à sa recherche. Elles prirent le même chemin que la jeune kunoichi jusqu’à arriver dans une clairière, au milieu des bois. Là, ils virent deux hommes dont l’un d’eux était l’un de ceux que Hitsugaya et sont équipe ont croisés : Kojima. Son coéquipier n’était pas Suiryû mais un homme grand et imposant, vêtu de noir et portant le bandeau frontal du village caché de Iwa ainsi, ce qui semblait être, un Zanpakutô. Soi Fong vit derrière eux Hinata, ligoté et bâillonné.
-Tiens, fit Kojima. Ce maudit blondinet n’est pas là !
-Dommage, répondit son partenaire. J’aurais aimé voir celui qui t’a humilié à ce point.
Kojima, en se rappelant de sa dernière rencontre avec Naruto, entra dans une rage folle et mit un kunai sous la gorge d’Hinata.
-Si vous approchez, je la découpe en petits morceaux ! menaça-t-il. Myôhô, occupe-toi d’elles !
-Avec plaisir, répondit ce dernier.
Il dégaina son Zanpakutô puis le fit tournoyer autour de sa tête.
-Elèves des montagnes ! Doryûmaru !
Il le planta ensuite dans le sol et des blocs de pierre s’élevèrent devant elles. Rukia sauta sur les blocs et s’approcha de Myôhô. Elle tendit sa main devant lui et cria :
-Hadô no San-Jyû Ichi (n° 31) ! Shakkahô !
Elle lui envoya une boule de feu écarlate mais son adversaire retira son Zanpakutô du sol et dévia l’attaque. Kojima sortit le sien et partit aider son partenaire. Soi Fong en profita pour s’approcher discrètement d’Hinata.
Pendant ce temps, Rukia dû affronter deux adversaires à la fois et ses techniques ne leur faisait pas grand effet. Kojima effectua quelques signes incantatoires puis lança son attaque :
-Fûton ! Daitoppa !
Il souffla de toutes ses forces, créant une énorme bourrasque. Rukia fut projeté en arrière et se cogna contre un arbre.
-Eh, la Shinigami ! lança Myôhô. J’ai un cadeau pour toi !
Il tendit son bras comme Rukia puis dit :
-Hadô no San-Jyû Ichi ! Shakkahô !
Comme elle, il envoya une boule de feu écarlate qui explosa à quelques centimètres de Rukia, qui était incapable de bouger. Cette dernière était surprise qu’un humain normal puisse utiliser une technique de Kidô (voie du démon) normalement propre aux Shinigamis.
-J’en ai marre de jouer ! lança Myôhô. Je vais t’achever !
-Hé !
Les deux hommes se retournèrent et virent Soi Fong ainsi qu’Hinata, libre.
-Comment ? firent-ils.
-Vous êtes vraiment bête. Pendant que vous attaquiez Kuchiki, j’en ai profité pour la libérer.
-Sale peste ! cracha Kojima, en fonçant sur elle.
Soi Fong fit signe à Hinata de s’écarte puis elle sortit son Zanpakutô. Elle le tendit devant elle puis prononça :
-Jinteki Shakuzetsu, Suzumebachi ! (Pique a mort tous mes ennemis, Suzumebashi (frelon))
Son Zanpakutô se mit à briller et devint une petite lame qu'elle porte du poignet jusqu'à l'un de ses doigts. Kojima tenta de lui donne un coup horizontal mais elle esquiva facilement et se glissa derrière lui. Elle s’approcha de son oreille et lui murmura :
-Nigeki Kessatsu !
Kojima tenta de la frapper à coup de poing mais elle recula au dernier moment puis lui fit une entaille sur la joue.
-Raté, idiote ! lança-t-il. HAHAHA…
Soudain, un papillon noir apparut à l’endroit où il reçu l’entaille.
-C’est le Hômonka (la crête du frelon) ! Si je frappe une seconde fois au même endroit, tu ne seras plus de ce monde !
Kojima se mit à trembler de peur. Hinata regardait Soi Fong avec admiration, voyant à quel point elle était forte. L’ayant oublié, Myôhô leva son sabre au-dessus de Soi Fong.
-Crève !
-Capitaine Soi Fong ! cria Rukia.
Trop tard. A peine Soi Fong s’était retourné que son ennemi abaissait son sabre. Pensant que tout était perdu, Hinata s’interposa puis activa son Byakugan et hurla :
-Shugo Hakke Rokujyû Yonshô !
Elle effectua plusieurs mouvements circulaires en déployant une quantité précise de chakra sur la paume de sa main, créant ainsi une sphère la protégeant elle et Soi Fong. Le Zanpakutô de Myôhô fut envoyé dans les airs et Soi Fong en profita pour lui donner un coup de pied sauté au niveau du menton.
-Peste !
Myôhô composa plusieurs signes incantatoires puis lança son attaque :
-Doton ! Kekkai Dorôdômu !
Le sol commença à se fragmenter puis à emprisonner les deux filles dans un dôme de terre. Il plaqua ensuite ses mains sur le dôme et cria :
-C’est la fin ! HAHAHAHA !
Soudain, une ombre s’étendit devant lui. Il tourna la tête sur le côté et vit Rukia.
-Tu m’as oublié ?
Il était dans une mauvaise posture. Il ne pouvait pas attaquer ni se défendre car s’il retirait ses mains du dôme, les deux autres pourraient s’échapper et se jeter sur lui. Rukia courut vers lui et lui flanqua un coup de genoux monumental au menton, ce qui eut pour cause d’annuler son dôme de terre et de libérer les autres.
-Bon sang ! murmura-t-il.
Il secoua sa tête puis vit au loin son Zanpakutô. Il courut pour l’attraper mais Hinata s’interposa et le frappa avec la paume de la main.
-Jûken !
Myôhô fut projeté contre un arbre mais se mit debout de nouveau et releva la tête. Il vit que Rukia tendait son bras vers lui et que Soi Fong avait retiré sa veste blanche de Capitaine de division. Il vit une aura grise l’entouré et se concentrer dans ses bras et jambes tandis que Rukia récitait une incantation :
-Maître et seigneur ! Ô masque de chair et de sang… Ô univers entier… Ô battement d’ailes… Ô celui qui porte le nom d’humain ! Vérité et tempérance…A partir des murs construits de rêves purs et sans pêchés, n’élevez point vos griffes d’avantage que le strict nécessaire !!
Une petite lueur blanche apparut puis elle cria :
-Hadô no San-Jyû San (n°33) ! Sôkatsui !
Un long rayon de lumière blanche fut envoyé vers Myôhô, qui se le prit de plein fouet. La puissance de cette attaque détruisit plusieurs arbres sur son passage. Le ninja d’Iwa était complètement sonné lorsque Soi Fong s’approcha de lui. L’énergie présente sur ses bras se concentra sur son poing droit puis donna un coup dans le vide avec :
-SHUNKÔ !
Une énorme explosion survint et balaya les arbres présents dans un rayon de 100 mètres. Hinata était impressionné par cette démonstration de puissance. Kojima, planqué dans un coin, marcha sur la pointe des pieds derrière elle et tenta de l’attraper mais Soi Fong arriva en courant et lui balança un coup de pied sauté à la figure. Le shinobi fut mit KO en un rien de temps.
-Que fais-t-on de lui ? demanda Rukia.
-On le ramène à Konoha, répondit Soi Fong en remettant sa veste blanche. Il nous donnera sans doute des informations sur les plans d’Aizen.
-Qu’est-il arrivé à l’autre homme ? demanda Hinata.
-J’y suis allé trop fort et il est mort, répondit-elle avec une grande indifférence.
Elle mit Kojima sur son épaule puis rentrèrent.

Le lendemain, pendant que les Anbus interrogeaient Kojima, Hinata, accompagnée de Rukia, revenait du marché, avec les courses. Hinata n’était pas pressé de rentrer, surtout que sa tante était encore chez elle. Lorsqu’elles arrivèrent devant la porte, au moment d’ouvrir, la tante d’Hinata sortit, en colère.
-Personne ne m’a jamais parlé sur ce ton !
-Et si vous faîtes encore des misères à Hinata, je viendrai personnellement vous botter le derrière !
-Soi Fong, calme-toi ! fit Ukitake.
Lorsque sa tante fut assez loin, Hinata entra et vit Soi Fong accompagné d’Ukitake et de Neji.
-Que se passe-t-il ? demanda Rukia.
-Eh bien, heu…, commença Ukitake.
-Soi Fong a éjecté ta tante Kinai, expliqua simplement Neji.
Hinata n’en croyais pas ses oreilles. Soi Fong se retira, les laissant seul.
-Elle n’en a pas l’air, fit Ukitake, mais elle est très gentille.
Hinata sourit puis elle et Rukia partirent déposer les courses à l’intérieur. Quelques minutes plus tard, Naruto vint frapper à la porte. Lorsque Hinata lui ouvrit, elle devint très rouge.
-Hinata ! Sakura nous invites à prendre le thé chez elle ! Tu viens ?
-Je…Heu…
-Hum ? Qu’est-ce qu’il y a ? T’es toute rouge.
-Oh…Heu…O…Oui, j’aimerai bien venir.
-Alors, allons-y !
Il lui attrapa la main et ils partirent en quatrième vitesse chez Sakura. Soi Fong, qui avait observé la scène, ne pus s’empêcher de sourire.

Quelques part dans Hi no kuni, Aizen discutait avec Tôsen et Ichimaru dans une vieille maison abandonnée.
-L’expérience est un succés, fit Ichimaru. Je n’aurais jamais pensé que cela fonctionnerait…
-Mais l’ennui, intervint Tôsen, c’est que Kojima s’est fait prendre. S’il dévoile nos plans…
-Pas de soucis, fit Aizen. J’ai pris mes précautions. Deux personnes sont en route pour Konoha et vont récupérer ce que nous recherchons et au passage, éliminer les éléments nuisibles.
Soudain, Suiryû entra.
-Aizen-sama, un jeune garçon souhaite vous voir.
-Fais-le entrer !
Suiryû obéis et le laissa entrer. C’était un jeune garçon au regard noir, l’air ténébreux et vêtu de noir.
-Qui es-tu ? demanda Tôsen.
-Un messager de mon maître, Orochimaru.
-Ce n’est pas ce que je voulais entendre ! Dis-moi ton nom !
-…Uchiha Sasuke…




Pas mal, je trouve...sauf la fin, peut-être.
Les Ninjas : POURQUOI ON NE FOUT RIEN DANS CETTE FIC !?
Parce que j'ai prévu un plan pour vous !
Ninjas : Lequel ?
Vous verrez...Je vais peut-être caser Tôshiro avec Sakura...
Sakura et Tôshiro : QUOI ?!




Chapitres: 1 2 3 4 [ 5 ] 6 7 8 9 10 11 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: