Fiction: À cause de mes yeux... (terminée)

Nous sommes dans le monde réel. Le clan Hyuuga n'existe plus. Seule survivante, Hinata, placée dans un orphelinat où tout le monde la hait, la frappe, la rejette à cause de ses yeux. Mais quand elle a enfin la permission de sortir voir la ville autour, tout change ! Elle devient alors la plus heureuse des jeunes filles de 15 ans. Et son bonheur aura un nom : Naruto !
Classé: -16D | Général / Humour / Romance | Mots: 11649 | Comments: 110 | Favs: 112
Version imprimable
Aller au
Kyuubi_NC (Masculin), le 13/04/2008
Il y aura peu de chapitres, je pense en faire 5 maximum... Et ouais, ce sera vachement moins long que ma précédente fiction (Naruto, plus puissant que jamais), mais j'ai moins d'idées, ça m'est venu alors que j'étais en cours d'anglais... J'espère qu'elle plaira tout autant que celle que j'écris en ce moment... N'hésitez pas à commenter, ça motive énormément !!
Merci à toutes et à tous !!




Chapitre 3: Sur scène et retour à l'orphelinat



La lumière est éteinte, je ne vois rien. En plus, j'ai encore mes lunettes de soleil, ce qui fait que j'y vois encore moins bien ! J'hésite à les enlever, puis me disant que personne ne pourra voir mes yeux avec le peu de lumière qu'il y a en coulisses, je décide de les retirer et les garde à la main.

Une douce musique commence. C'est du classique, un opéra, Carmina Burana je crois, le prof de musique du collège nous en a parlé. La voix du chœur de femmes me prend aux tripes et je sursaute quand je sens une main se poser sur mon épaule. Ni une ni deux, je remets mes lunettes et me retourne. Kakashi est devant moi et tient dans une main une assiette avec un sandwich et sors de sa poche une bouteille d'eau. Il me hurle dans l'oreille :
"Naruto me dit que t'as probablement rien mangé ! Tiens, c'est offert par la maison !"

Et j'ai à peine le temps de le remercier qu'il est déjà parti et qu'il disparait derrière une gigantesque vitre. Je le vois s'asseoir et enfiler un casque sur ses oreilles. Puis je constate que ses doigts virevoltent sur un clavier gigantesque, plein de boutons ronds comme ceux du volume sur la radio de ma chambre. Il me fait un signe et je le rejoins. Une fois entrée, je comprends que c'est lui qui gère les éclairages et le son. Je regarde par la vitre et je vois les lumières commencer à tourner et à s'éclairer sur le rythme de la chanson. Puis l'opéra s'arrête, et de suite commence une autre musique. Un projecteur s'allume sur Naruto qui est le seul visible pour l'instant. La musique qu'il joue m'accroche littéralement, je ne parviens pas à détacher mon regard de lui. Je ressors de la cabine de Kakashi, ferme la porte derrière moi, et regarde, comme hypnotisée, ce qui se passe sous mes yeux.

Naruto se tient seul dans la lumière, et soudainement, comme une explosion, tous les autres instruments s'y mettent aussi. Une fantastique musique m'entoure alors. Je me sens enveloppée... Aucun mot ne peut décrire ce que je ressens... C'est tout simplement du jamais vu, ni ressenti. Je repère qui fait quoi, Naruto à la guitare, l'endormi aussi, Sasuke au piano, le gars avec les traits rouges à la batterie et un dernier avec une espèce de guitare dans les mains aussi, mais beaucoup plus grande que les deux autres sur scène. Je les regarde se déplacer, et envouter le public. Moi le seul qui m'envoute, c'est le blond qui joue au milieu de la scène et qui saute et se déplace dans tous les sens... Heureusement que c'est pas lui qui chante, sinon, je serai définitivement foutue, et je ne survivrais pas de ne pas aller à chacun de leurs concerts. Soudainement Naruto se calme, s'arrête au milieu de la scène, fait basculer un espèce de levier avec son pied et prend un micro dans ses mains.

C'est lui qui chante ! C'est lui qui chante ! Je suis foutue ! Et sa voix est encore plus belle quand il chante... Mon dieu, j'ai deux questions ! D'abord pourquoi me faire rencontrer ce mec que j'aime déjà à la folie ? Ensuite, pourquoi seulement maintenant ??!!

Je me calme difficilement et tache - avec plus ou moins de réussite - de me reconcentrer sur le concert.

On arrive au 2ème refrain, je m'étais adossée à la porte qui s'ouvre derrière moi. Kakashi me tend un bout de papier sur lequel il m'a écrit leur playlist du soir. Nous en sommes à la première chanson, donc la deuxième sur le papier étant donné que l'homme aux cheveux blancs a aussi inscrit l'intro. J'avais raison, c'était bien Carmina Burana ! La deuxième chanson s'appelle The Wickerman, c'est une reprise d'Iron Maiden apparemment. Le deuxième refrain se termine, et je vois Naruto qui s'avance sur le devant de la scène. Un projecteur l'éclaire encore plus, et il entame un solo de guitare phénoménal. Jamais je n'aurais pensé qu'une telle vitesse était possible. Les notes s'enchainent, se suivent, sans qu'aucune ne paraisse en trop, sans qu'aucune ne sonne faux. Enfin, c'est mon impression, mais c'est vrai que j'y connais rien en musique moi...

Puis la chanson se termine, Naruto parle un peu au public, leur explique qu'ils vont encore jouer quelques reprises durant le concert, mais qu'ils joueront aussi leur propre musique. Il se déplace jusque devant la batterie, prend une bouteille d'eau et la vide en partie. Puis il retourne au micro. J'entends Sasuke commencer quelques notes et les autres instruments enchainent assez vite. Mask Of Sanity - Children Of Bodom, encore une reprise. C'est extraordinaire comme musique, ça me transporte. Quand je pense que le prof de musique crache son venin sur le métal, et tout ce qu'il appelle de la musique impure !! Je me rends compte que ça me transporte...

Ils ont continué à jouer pendant encore une bonne heure et demie. J'ai gardé la liste et regarde quelle chanson ils jouent et quand. Il y a eu - dans le désordre - Alexander the Great et Prodigal Son, d'Iron Maiden, puis Children of Decadence de Children Of Bodom, Shadowsouls d'Imperanon. Ils ont aussi joué leur propre musique, et c'était encore celle-là que j'ai préféré. Non pas qu'elle était mieux que les reprises qu'ils ont faites, non, c'est juste qu'on pouvait pas ne pas remarquer qu'ils se faisaient beaucoup plus plaisir en jouant leurs compositions plutôt que la création d'autres artistes. J'ai adoré ma soirée, et ils ont terminé par une dernière chanson qui s'appelle Blue in the Face, le groupe s'appelle Alkaline Trio. Une chanson calme, toute simple, et pourtant splendide.

Je les ai vus faire leurs adieux au public et quitter la scène sous les hurlements de fans déchainés. Je me précipite à leur rencontre et croise Sasuke qui rentre dans les coulisses. Je m'apprête à le féliciter pour la prestation scénique quand une main se pose sur ma bouche. Je vois Naruto qui me fait signe de me taire et de le suivre. Je m'exécute et les rejoins dans leur loge. Une fois arrivé, il me murmure dans l'oreille (après que j'eus retiré mes bouchons acoustiques) :
"Ne parle pas à Sasuke avant qu'il ait perdu le sourire béat qu'il a sur le visage, sinon, il devient méchant et il frappe le premier truc qui lui passe sous la main, méfie toi..."

Je reste stupéfaite d'entendre pareille révélation, mais n'en dis rien. Puis je regarde les membres du groupe. Tous ont leurs vêtements qui leur collent à la peau, leurs cheveux sont brillants de sueur, mais leurs visages reflètent une satisfaction sans bornes. Naruto s'approche de moi, et me présente le groupe.
"Bon, tu connais Sasuke, je vais pas te le représenter, c'est pas la peine. À la batterie, avec les deux traits rouge sur le visage, c'est Kiba !"
Je pose mes yeux sur lui et le regarde en détail. Il est à peu près aussi grand que Naruto. Il a des cheveux bruns en bataille, et des yeux dont la pupille est très fine. Il est assez musclé lui aussi - en même temps, la batterie, ça a l'air assez physique - et il a ce regard qu'ont tous les tombeurs. Il est habillé avec un maillot de bain long, et il a un t-shirt rouge sans manches. Un collier autour du cou avec un petit ?? Un marteau ? Bref, il a un collier avec un petit marteau en pendentif. Il ouvre grand la bouche pour me dire bonjour et je vois le piercing qu'il a à la langue.
"Le roux à la basse, c'est Gaara !"

Je me tourne vers le dénommé Gaara. Plutôt beau lui aussi, mais son visage parait triste même quand il sourit, c'est étrange. Il porte une boucle d'oreille au lobe gauche et a quelques piercings sur cette même oreille. Gaara est un peu plus petit que Kiba ou Naruto, mais on sent une espèce de puissance retenue en lui. Il a un pantalon large complètement noir avec des poches sur l'extérieur au niveau des genoux, et il a un t-shirt militaire, avec son nom dessus.
"Enfin, l'autre guitariste, c'est Shikamaru !"
Naruto me montre l'endormi du doigt. Un sourire béat et limite stupide est rivé à ses lèvres. Alors c'est lui le génie qui est censé avoir trouvé une super excuse pour justifier le retard dont je suis cause ? On dirait pas à le regarder comme ça... Mais bon... Il est un petit peu plus grand que Naruto. Ses cheveux sont attachés derrière lui en un chignon assez bien fait. Il porte un pantalon militaire, dans les mêmes tons que le t-shirt de Gaara. Il a un t-shirt à manches longues et sur sa manche gauche on peut apercevoir 3 lettres : ESP. Pas la moindre idée de ce que ça signifie...

Et je reporte à nouveau mon attention sur Naruto, sur cet homme qui, je le sens, va hanter mes nuits... Je le vois jouer avec un petit triangle en plastique. Tiens, c'est le même genre d'objets que sa boucle d'oreille ? Mais oui, ça me revient maintenant ! Cela s'appelle un médiator, et c'est de ça dont les guitaristes se servent pour gratter les cordes de leur instrument ! C'est original comme boucle d'oreille... Ses cheveux humides de transpiration lui collent au visage. Ca le rend encore plus sexy !! Ouh la !! Mais qu'est-ce qu'il m'arrive à moi ?

"Ça t'a plu ?"
Je lève mes yeux et les plonge dans ceux de Naruto. Je dois avoir un sourire débile sur le visage, mais tant pis !
"Oui, j'ai adoré !! Na... Naruto-kun !! Félicitations à vous tous, c'était vraiment extraordinaire !
-Naruto-kun ??!!
-Kiba ! Ferme-la s'il te plait !" La demande de Naruto calma instantanément les rires de son ami.

Je suis restée avec eux pendant une petite heure encore, et quand je me suis rendu compte qu'il était minuit passé, et que j'étais toujours avec eux, j'ai prétexté un truc débile - un rendez-vous, à 0h10... crédible, hein ? - et je me suis sauvé pour rentrer à l'orphelinat.
3 minutes plus tard, j'étais de retour dans la loge.
"Ben alors et ton rendez-vous ? me demanda Naruto avec un léger sourire.
-Je sais pas où on est, je ne peux pas rentrer chez moi..."
Naruto se leva, et se proposa pour me raccompagner. J'acceptais - bien entendu - avec joie.

Sur le chemin du retour, je l'écoutais me raconter ses premiers concerts, comment il avait commencé la guitare, comment il avait monté son groupe, etc... Et dans le même temps, je cherchais à me repérer. Je ne voulais pas qu'il voie que j'habite à l'orphelinat, mais tout était tellement récent autour de moi, et quand j'avais vu les bâtiments tout à l'heure, il faisait jour, et là je ne reconnaissais plus rien !

Alors on a continué à marcher, Naruto sachant parfaitement où il allait. Je lui avais indiqué que j'habitais près d'une église, j'espérais pouvoir le laisser à partir de là pour continuer seule jusqu'à l'orphelinat.
Et soudain, l'horreur, il était là, il se dressait devant moi. Naruto s'arrêta soudainement sur un banc devant l'orphelinat et dit calmement :
"Ça y est... T'es chez toi ! fit-il en pointant l'orphelinat d'un hochement de tête.
-Co... Comment t'as su ?
-Si t'avais habité avec tes parents, jamais tu serais restée aussi tard à notre concert... À vrai dire, jamais tu nous aurais suivis, parce que tes parents t'auraient appris qu'il ne faut pas suivre les inconnus... Et puis mes doutes ont été confirmés quand t'as dit que t'habitais près de l'église et que t'étais perdue. Si t'avais habité dans le coin, tu serais habituée et t'aurais pu rentrer seule..."
J'ai baissé la tête, je ne savais pas quoi répondre. J'ai senti les doigts de Naruto relever mon menton et j'ai vu ses yeux plonger dans les miens.
"C'est pas un problème tu sais ? C'est triste ce qui t'est arrivé, mais c'est pas ta faute...
-C'est que... j'ai tellement honte... de dire... que je vis à l'orphelinat...
-J'ai pas de parents moi non plus, ni Sasuke... On vit tous les deux dans un petit appart' pourri, et on paye le loyer avec l'argent qu'on fait grâce à nos concerts, c'est tout... Y'a pas de honte à ça que je sache... Allez, il est minuit et demi, je vais t'aider à entrer, suis moi !"

Je ne savais même pas quoi répondre. Il m'avait juste dit que c'était pas grave, que tout était normal, alors que toute ma vie, j'ai toujours cru que ce serait un motif de rejet et j'avais craint toute la soirée qu'il l'apprenne et me repousse...
Il s'arrêta devant la porte de l'orphelinat et présenta ses mains pour me faire la courte échelle et passer au dessus de la barrière. J'avançais jusqu'à lui, et avec un sourire malicieux, sortait les clés de ma poche et ouvrait doucement, silencieusement la porte. Il me regarda un peu étonné et puis entra juste après moi. Puis il me prit la main et m'amena vers la cour arrière du bâtiment. Il me fit signe de me taire, et de l'attendre ici. Puis il grimpa le mur en s'agrippant à la gouttière. On aurait dit qu'il avait toujours fait ça. Une fois arrivé sur le toit, il a disparu, et 3 minutes plus tard, la porte de la cour arrière s'ouvrait sur Naruto.

"Allez, on a plus que 15 minutes avant la ronde de Kabuto, le sbire de l'autre psychopathe qui sert de directrice à cet endroit ! Dépêche !!" me fit-il en m'attrapant la main.

Comment il sait que c'est Kabuto qui fait les rondes de nuit ? Comment il sait que c'est à une heure du matin qu'il fait sa ronde ? Comment il a su qu'en passant par le toit, il pourrait venir ouvrir la porte ici ? Autant de questions auxquelles il faudrait que je trouve une réponse assez rapidement !

Nous sommes donc entrés dans le bâtiment et en me tenant par la main, il m'a fait passer par les couloirs discrets et le monte charge pour atteindre l'étage des filles. Il m'a demandé le numéro de ma chambre, et il m'y a emmené. Il se déplaçait sans bruit, comparé à moi qui était légèrement maladroite et qui ai failli renverser la table sur laquelle étaient posés plein de prospectus pour expliquer aux jeunes de l'orphelinat que du sang entre les jambes, au début, ça fait peur, mais c'est normal ... J'étouffe un fou rire en me rendant compte de l'énorme bêtise que j'aurais pu faire et suis Naruto jusqu'à ma chambre. Il ouvre doucement la porte et s'engouffre à l'intérieur, refermant la chambre dans la foulée et allumant la lumière.

"Comment tu sais tout ça sur l'orphelinat ?
-Il y a encore quelques mois, je venais souvent ici... En fait, je venais quasiment toutes les nuits, je venais retrouver Sasame-chan, c'est mon ex..."

J'accusais le coup de cette révélation. J'aurais tant aimé être la première à l'embrasser... En même temps, j'aurais du m'en douter... Un si beau mec, pas étonnant qu'il ait déjà eu quelques copines... Puis, je me ressaisis, tachant de ne rien laisser paraitre.

"C'est elle qui t'a appris tous ces passages ?
-En fait, c'est elle qui les a trouvés pour moi, pour que je puisse la rejoindre discrètement une fois les lumières éteintes... Et c'est aussi comme ça que je sais qui fait les rondes et à quelle heure..."

Il a beau parler, je l'écoute à peine, cherchant à savoir qui est cette Sasame, à voir le visage de celle qui a déjà eu droit aux baisers de l'homme auquel j'ai offert mon cœur. Il faut que je la trouve pour essayer d'avoir quelques infos sur Naruto...

"Hoy ! Hinata-chan ! Tu m'écoutes ?!"
Mon nom prononcé par cette voix que j'aime tant me sort de ma rêverie.
"Hein ? Euh, oui pardon, Naruto-kun..."
Je le vois qui se dandine un peu sur place, il voudrait partir... Une question, trouver une question pour le faire rester encore un peu ! JE SAIS !
"Et au fait, tu m'as pas dit le nom de ton groupe !
-C'est Plug Suit !
-Plug Suit ? Ça veut dire quoi ?
-Ce serait très long à t'expliquer et si je commence maintenant, je crains que ta permission de sortir s'arrête dès demain parce que l'autre débile qui fait les rondes m'aura trouvé ici...
-Ah oui... Bon, je suppose que c'est maintenant le moment où on se dit au revoir, non ?
-Je crois aussi..."
Je suis sure qu'on peut lire toute ma tristesse sur mon visage, et quand je lève les yeux vers lui, je vois qu'il a l'air un peu triste lui aussi. Même si le voir triste ne me plait pas, je ne peux m'empêcher de me dire que c'est parce qu'il ne va plus me voir pendant quelques temps qu'il a ces yeux de cocker... Et c'est à ce moment qu'il m'a dit une chose que jamais je n'aurais cru possible :
"On a plein de concerts prévus dans le coin, donc je me disais que si t'as envie, tu pourrais y assister... Et puis ça me ferait... vraiment plaisir. Tu peux ressortir quand ? "

Je crois que je me suis évanouie. Et quand je me suis réveillée, j'étais allongée dans mon lit, juste sous le drap. Il ne m'avait pas déshabillée, et je pense qu'il a seulement posé le drap pour éviter que j'aie trop chaud. Je me surprends à espérer qu'il m'aie au moins embrassé le front ou les joues avant de partir... Je me lève, allume la lumière, et mes yeux se posent sur un papier sur ma table de nuit. Je le prends et l'ouvre doucement. Par contre je lis les mots qui y sont inscrits fébrilement.



Pour les prochains chapitres - dans lesquelles seront décrits des concerts encore et toujours !! - je mettrais une chanson comme fil conducteur. C'est-à-dire que dans le concert, j'écrirais les paroles de la chanson et décrirais entre temps ce que font les personnages sur scène.
Certaines idées que j'ai eues ne me plaisent pas tant que ça finalement, donc je ne sais absolument pas combien de chapitres ça va durer... (quand je pense que quand j'ai écrit les premières lignes, je pensais faire un one-shot...)

Un petit comm' ?




Chapitres: 1 2 [ 3 ] 4 5 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: