Fiction: A cause du chocolat (terminée)

sasuke se balade sous la pluie. naruto l'invite à prendre un chocolat chaud, et sasuke s'étonne de ce qui se produit. broutille? non, c'est bien plus que ça.
Classé: -16D | Romance | Mots: 8218 | Comments: 99 | Favs: 105
Version imprimable
Aller au
etwal-no-toki (Féminin), le 24/03/2008
juste une bonne lecture ^^



Chapitre 5: changement d'attitude



C’était lui. Comment osait-il venir ? Il faut qu’il parte, je ne vais pas le supporter. J’ai trop de peine. Mais, au lieu de parler, il me hurle dessus. Il a du mal à assumer ? Il n’assume pas de m’avoir embrassé hier ? En même temps, je comprends. J’aurais été une fille, tout aurait été plus simple.

Il se tourna, et ouvrit la porte. Il ne peut pas partir comme ça ! Je m’agrippe à lui, les mains sur son torse. Je le serre contre moi. Je veux qu’il reste avec moi. Je fermai les yeux, j’entendis la porte se fermer. Je relâchai la pression que j’exerçais sur lui, et en un instant, il était face à moi.

Il me parle, mais je ne comprends pas, je n’entends pas, je ne veux pas entendre. Je me sens comme attiré, alors je vais lentement vers lui. Il recula, mais je continuai. Arrivé dos a la porte, il ne bougea plus. Je me rapprochai de lui, et je finis par poser mes lèvres sur les siennes.

Ses lèvres, si douces. Je commençais à passer mes mains autour de sa taille lorsqu’il les repoussa. Il me repoussa tout entier. J’étais vexé, pétrifié, je ne savais plus où me mettre. Mes yeux le regardaient, écarquillés.

Je ne savais plus où me mettre. Il me regardait alors, comme gêné, et prit presque un air de pitié. J’aurai à cet instant voulu le tuer. Mais, au lieu de m’achever, il me faisait encore plus souffrir.

Il se jeta littéralement sur moi, me serrant dans ses bras, et m’embrassant. Ses lèvres contre les miennes, son souffle sur mon visage. C’était presque intense. Mais, ce ne fut que de courte durée, car il se sépara de moi, et sorti de ma chambre, me laissant là, seul, avec ma peine.

---------------------------------------------------

Il était tellement proche de moi que je pouvais sentir son odeur. Il déposa alors ses lèvres contre les miennes, ses mains voulurent se placer autour de moi. Mais je ne pouvais pas, non, ce n’était pas à lui de faire ça.

Je le repoussai. Son regard, me transperça le cœur, il était malheureux, choqué de ce que je venais de faire. Et, je ne sais pas pourquoi, je suis allé l’embrasser. J’aurais voulu rester là, à l’embrasser, aussi fort que je le pouvais. Mais, je me suis tout à coup détaché de lui, et je suis parti.

A peine sorti de sa chambre, je me dirigeai vers la mienne. Je la fermai, et je mis mes mains sur mon visage. Une telle chose ne peut pas m’arriver !! Pas à moi ! Moi qui me suis toujours montré fort, j’étais aujourd’hui désemparé. En seulement quelques jours, toute ma vie a basculé.

Je marchais à travers la pièce, sans savoir quoi faire. J’ai froid, et je suis trempé. Je me suis dirigé vers la salle de bain, puis j’ai fais couler l’eau dans la baignoire. J’enlevais mes vêtements mouillés, et j’entrai dans l’eau.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté allongé dans cette baignoire ; la seule chose qui a pue me faire sortir de mes rêveries, a été une personne qui frappait a ma porte.
_ J’arrive !
Je sortis de l’eau, enfila un peignoir, et alla ouvrir.

Décidément, tout est contre moi. C’était lui. Sa tête était baissée, et son regard ne voulait pas croiser le mien.
_ On t’attend pour manger.
_ Ah, bon, je m’habille et j’arrive.

Il tourna les talons et s’apprêtait à partir, lorsque je lui ai attrapé le bras, et l’a tiré de force jusque dans ma chambre. Je claquais la porte, et le prit dans mes bras.
_ Pardon Naruto, pardon pour tout.

Il ne répondait pas ; il ne bougeait pas. Je le serrais, plus fort.
_ Sasuke, s’il te plait, arr…
_ Je t’en prie, ne me demande pas d’arrêter.
_ Mais Sasuke, tout à été clair non ?
_ Non, justement, rien n’est clair. Je ne me comprends pas moi-même ; la seule chose que je sais, c’est que j’ai besoin de toi.

Je posais doucement ma main sur ses cheveux blonds, comme pour le rassurer. C’est alors qu’il pencha légèrement la tête vers l’arrière, et me regarda, avec ses yeux larmoyants. J’approchai mon visage du sien, et j’y déposai un baiser, sur le front, puis sur la joue, puis au coin des lèvres, et pour finir, sur ses lèvres.

Ses lèvres, rosâtres et douces. Un baiser, comme notre premier. J’en ai eu des frissons. Je passais mes mains dans le dos de Naruto, pour le serrer contre moi. Nos souffles s’accélérèrent, nos étreintes aussi ; nos langues se mêlèrent. Et pour je ne sais quelle raison, des larmes ont coulées sur mes joues.

Nos visages se décollèrent l’un de l’autre. Nos regards se croisaient, quelque chose était en train de se passer, mais je ne savais pas quoi. Soudain, ses lèvres humides embrassèrent mon cou, mes clavicules. J’aimais me retrouver rien qu’avec lui, et dans des instants comme celui-ci, encore plus.

Mais, notre petite intimité fût interrompue. Il me déposa un rapide baiser, et alla ouvrir, pendant que je partais me changer.

----------------------------------------

J’ai mal, mal au cœur. Je ne sais pas ce que Sasuke cherche à faire avec moi. TOC TOC TOC. Est-ce que c’est lui ? Oui, ça ne peut être que lui. Je me précipitai vers la porte, et l’ouvrit d’un coup.
_ Sa…kura.
J’étais déçu, déçu que ce soit elle et pas lui.
_ Dis Naruto, tu veux bien descendre avec moi ? Il faudrait qu’on se parle.
_ Mais, tu ne veux pas entrer plutôt ?
_ Non, je préfère aller en bas. Allez, ramènes-toi, me fi-t-elle avec un grand sourire.

Je la suivis à travers les étages, pour atterrir dans un immense salon. Elle alla s’asseoir sur un petit pouf beige, et m’indiqua celui en face d’elle. Je m’assis.
_ Donc, Sakura, tu voulais me parler de quoi ?
_ Et bien, je te trouve bizarre depuis ce matin.
_ Moi bizarre ? Pourquoi tu dis ça ? Je prenais mon air le plus idiot possible, mais ce n’était pas suffisant.

_ Ecoutes Naruto, depuis qu’on fait parti de la même équipe, je commence à te connaître. Et je sais très bien quand ça va ou quand ça ne va pas. Alors s’il te plait, dis-moi tout ; tu sais que tu peux me faire confiance.
Je ne savais pas si je devais lui dire, après tout, Sasuke est le premier garçon dont elle est tombée amoureuse, et si je lui raconte tout, ça risque de lui faire du mal.

_ Naruto !
Je levai les yeux vers elle, et je la vis, qui commençait à perdre patience.
_ Naruto, je te le demande une dernière fois, qu’est-ce qu’il y a ?
_ … Et bien… c’est à cause de… Sasuke.
Elle me regardait avec de grands yeux. Elle devait sûrement se demander ce qu’il venait faire dans l’histoire. Je lui racontai tout. Elle m’écouta attentivement, et ça me fit du bien de vider tout ce que j’avais sur le cœur.

Au bout d’un moment, elle me regarda, et me sourit.
_ Vas le voir.
_ T’es folle ! Je bondis sur mon pouf, et toutes les autres me fixèrent bizarrement. Je dus donc me rassoir.
_ Ecoute-moi, vas le voir, invente un truc, je ne sais pas moi, qu’on va manger par exemple ; elle regarda l’horloge accroché à l’autre bout de la pièce. C’est vrai en plus qu’on va manger, alors va le chercher, et ramène-le. Mais ne restez pas trop en haut, sinon, je vais être obligée de venir vous chercher, me fi-t-elle avec un clin d’œil.

_ Allez, vas-y !! A moins que tu ne veuilles que je t’y fasse montrer à coup de pieds aux fesses ?
_ Euh, ta proposition est très intéressante, mais non merci.

Je montais les escaliers qui menaient à nos chambres d’un pas nonchalant. Arrivé devant la sienne, je respirais un grand coup, et je toquais. J’entendis des pas qui arrivaient en direction de la porte. Mon cœur s’emballa quand la poignée tourna.

Quand la porte s’ouvrit, je baissais la tête, et lui lançais un vague « on t’attend pour manger ». Je ne pouvais pas le regarder en face, c’était trop dur. Je commençais à partir, lorsque je fus tiré par le bras jusque dans sa chambre.

Je ne sais pas comment, mais je me retrouva dans ses bras. Et le pire de tout, il s’excusait. Je pensais que tout était clair, mais non, pour lui, tout était flou. Comme ma vision, brouillée par les larmes. Je penchais ma tête en arrière pour pouvoir le regarder. Et là, il m’embrassa. J’ai cru rêver. Je pensais qu’il allait encore partir, mais non.

Il continuait. Il me serrait fort dans ses bras. Nos corps étaient l’un contre l’autre. Il m’embrassa le font, la joue, le coin des lèvres, avant de déposer les siennes sur les miennes. Un moment de douceur dans cette journée.

De ses yeux coulaient les larmes, et c’était la première fois que je le voyais comme ça. Mon cœur se serra. J’approchais mes lèvres de son cou, puis de ses clavicules. J’y déposais alors pleins de baisers.

Nous étions seuls dans nos pensées, lorsque quelqu’un frappa a la porte. J’embrassai furtivement Sasuke avant d’aller ouvrir.




j'espère que je ne vous ai pas trop fait attendre pour la suite!!

je vais essayer de vite écrire la suite ne vous en faites pas!!

au début, je ne prévoyais que 3 chapitres pour cette fic, mais bon, plus y a de suspense et mieux c'est non? ;)




Chapitres: 1 2 3 4 [ 5 ] 6 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: