Fiction: Konoha asile psychiatrie

Si une auteur decide de rendre les persos de Naruto complètement fou, ça donne à peu près ça. En bref, venez partagez le quotidien de pauvres médecins qui tentent de redonner une vie (et un cerveau) normale à des lycéens un peu... ben aliènès!^^ (peut-être des couples, mais pas sûr).
Classé: -12D | Humour / Parodie / Tragédie | Mots: 2425 | Comments: 51 | Favs: 39
Version imprimable
Aller au
Mimoo (Féminin), le 23/09/2007
Bon, si vous avez lu "gare aux cons" vous avez un aperçu de mon âge mental depuis la rentrée... Je rigole (à peine) mais c'est vrai que depuis quelques temps, je n'écris que des débilités et là , je poste ce truc tout couillon, qui n'est basé que sur deux thèmes contradictoires: Humour et Tragédie, en plus de la romance...

Bon, comme ce sont des tout petits chapitres, je les poste par deux!




Chapitre 1: Episodes 1 et 2



Chapitre premier: Lycée de ... de Oufs!


La sonnerie, quelle chose merveilleuse! Sauf quand il s'agissait d'aller en cours. A ce moment là, c'était grommellements sur grognements, excepté pour les masos, bien évidemment.
Gaara n'était pas maso, quoiqu'en pense sa famille, et par conséquent, était en train de frapper la pauvre alarme qui venait d'avoir le malheur de sonner à son oreille.

« -SABAKU!!!MAIS QU'EST-CE QU'IL TE PREND??? »

Le rouquin se stoppa, le livre de maths, arme du crime choisie pour son volume, au-dessus de sa tête.

« -Tiens... Ohayo... Tsunade-sama... »

La directrice eut une énorme goutte de sueur devant le ton anodin de son élève.

« -Sabaku, souffla-t-elle. Deux heures en traitement, et tu viens dans mon bureau, je te cherchais de toute façon... »

Gaara lâcha le livre qui échoua sur le carrelage du sol et suivit d'un pas lent la femme blonde, en blouse blanche. Ils arrivèrent dans un grand bureau encombré de meubles, où trônaient divers volumes à reliures de médecine et sciences principalement. Tsunade s'installa sur sa chaise et invita le rouquin à s'asseoir devant elle.

« -Nan...
-Eh? Pourquoi non O.O?
-Il y a un démon dans la chaise...
-Dans la chaise...?
-Oui, il veut me manger les fesses...
-Ah, --', vraiment?
-Mh, et il dit que les vôtres sont trop grosses, que vous devriez faire un régime... »

Quand Shizune , jeune interne du service et adjointe de la directrice, entra dans le bureau avec une pile de dossiers, elle trouva sa supérieure en train de lancer divers bibelots, en fer, plastique, et autres matériaux, sur un élèves qui les évitait d'un air las.

___ "Je ne suis pas fou, ceux qui disent que je le suis le sont... Oh , regardez voilà un démon! Là, dans le meuble!", Gaara Sabaku, admission le 20 janvier 1999___

L'ambulance se gara devant l'établissement et en sortirent deux infirmiers. Le premier , col remonté sur son bas de visage, s'étira souplement alors que le deuxième, une seringue à la bouche, traînait les pieds vers les portes arrières du véhicule.
De là où elles étaient, à savoir leur salle de cours, Ino et Hinata ne voyaient pas l'arrière de la camionnette. La blonde soupira et engloutit une barre de chocolat qu'elle vidangerait plus tard, pendant que la brunette commençait à se ronger les ongles, depuis longtemps devenus inexistants.

« -Itaï!
-M'enfin Hina! Je t'ai dit d'arrêter de te manger!
-Demo... Ino-chan... J'ai peur! >o< »

Et voilà la brunette, dents plantées dans son bras, déjà en partie bandé.
Le tissu blanc ne devait pas avoir bon goût, puisque la jeune fille retira prestement sa bouche de son bras. Mais cette attitude ne reflétait rien... C'était juste... nerveux... un peu trop nerveux peut-être...
Ino regarda son amie, soupira, et compris soudain en voyant le rouge des joues de la brune.

« -Naruto, combien de fois il faudra qu'on te le dise? Tu n'es PAS invisible!
-Dattebayo! Elle essaie de percer mon secret! Mais ne t'inquiètes pas Kyuubi, nous sommes en sécurité grâce à mon invisibilité! »

Le chuchotement provenait d'un garçon blond, collé au mur et qui serrait une peluche rapiécée de renard dans ses bras. Autant dire qu'il n'était pas plus invisible que vous ou moi...

___ "Je ne suis pas anorexique, je me contente d'un bon lavage d'estomac après chaque repas!", Ino Yamanaka, admission le 13 février 2005___

« -Manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger...
-Galèère... Zzzz
-Manger, manger, manger, manger, man... »

Shikamaru sursauta et ouvrit de grands yeux. Il se redressa de son bureau et regarda son meilleur ami et compagnon de chambrée, afin de comprendre pourquoi sa berceuse venait de s'arrêter. Il comprit en voyant, par la porte de la classe ouverte, passer deux ambulanciers, aux prises avec une jeune fille en camisole blanche, tenue blanche, et bâillonnée.

« -Bon sang mais arrêtes de bouger!, cria Kakashi.
-Mhmhgrrr!!!
-'tain, l'est effrayante la gamine, fit Genma en tenant la blonde par le coude.
-Grrrmph! »

Kakashi allait dire quelque chose quand il croisa le regard de Shikamaru et Choji. Il fit un geste de main puis...

« -GER! Manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger... »

Le jeune Nara se rallongea, puis ferma les yeux. Après tout, quand on est le pokemon Ronflex, on se contente juste de dormir...

___"Manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, ..." Choji Akimichi, admission le 11 novembre 1997___

Kakashi prit son courage à deux mains et ouvrit la porte. Un presse papier en argent lui frappa le front.

« -Mmphaha!!! »

Au sol à cause de la surprise, il regarda d'un oeil furibond la blonde en camisole, qui, de ses yeux émeraudes, semblait vouloir lui dire: "Je n'aurais pas mieux fait!".

« -OH! Gomen Hatake!!! »

L'ambulancier se fit aider par Genma pour se relever et Tsunade leur fit face, la mine déconfite. Derrière elle, Gaara examinait une magnifique agrafeuse, qui lui avait frappé la joue.

« -Ah, vous me ramenez la nouvelle! Parfait!^^ »

Genma soupira et amena la blonde au centre de la pièce. Gaara regarda la nouvelle, d'un air peu intéressé. Tsunade leur demanda de ne pas faire attention au bazar ambiant, et se rassit sur son fauteuil.
Après un instant de silence, la femme regarda Gaara, un sourire crispé sur le visage.

« -Alors Gaara, tu reconnais cette personne?
-... Nan... votre démon de fauteuil à l'air de souffrir...
-BREF! »

Genma et Kakashi se reculèrent instinctivement.

« -Tu vois, je te présente Temari Sabaku, tu sais, ta grande soeur! »

Gaara se contenta de hausser un sourcil. Temari fronça les siens, dans un grognement étouffé par le bâillon.

« -Ah... p'têtre...
-Tu ne lui dit pas bonjour?, s'efforça de sourire la directrice.
-Grrrmph!!!
-Bon, Kakashi détache-lui le bâillon!
-Euh... vous êtes certaine de vouloir prendre ce risque?
-"risque"? Bien entendu! Voyons, elle ne mord pas quand même! »

Grand silence, petite lueur étrange dans les yeux de la Sabaku.

« -Elle mord...? », demanda gravement la directrice.

Kakashi plissa son oeil visible, symbole de sourire gêné. Gaara s'éclaircit soudain la voix, s'attirant les regards de tous, y-compris le petit plus concernant la petite étincelle dans les yeux de sa soeur.

« -Tsunade-sama... votre fauteuil est en train de pleurer... vous devriez vous mettre à la diète.. ».

___ "GRR, tous vous bouffer! Tous!", Temari Sabaku, admission le 20 septembre 2007___



Chapitre deuxième: Service psychiatrique.


Et voilà, encore cette saleté de sonnerie. Mais là, Gaara ne pouvait point taper sur l'objet de son courroux. Pourquoi? Parce qu'il était au sol, assommé par le "démon fauteuil", lancé par quelqu'un. Qui avait osé? Une directrice en plein tapage de plomb.

« -Bon sang Tsunade-sama! Qu'est-ce qu'il vous a pris?
-Hatake, casse-toi!
-Vous savez bien viser dites-moi...
-Genma, je peux te réserver le bureau si tu veux...
-Grrrr...
-Mademoiselle Sabaku, vous tenez tant que ça à finir dans le service "Akatsuki"?
-...
-Bien... »

Tsunade, affichant un grand sourire, contourna son bureau pour ouvrir la porte.

« -Mettez Sabaku en cellule d'internement et Sabaku dans la dernière chambre incomplète. »

Les deux ambulanciers restèrent pantois, clignotant comme leur sirène de véhicule. La femme soupira et perdit son sourire.

« -C'est pourtant pas compliqué kuso! Temari dans la chambre 405 et Gaara en cellule! Bande d'incapables!!! »

___"Depuis que je dirige cet hôpital, je me demande toujours si je ne vais pas finir moi-même dans une des cellules...", Tsunade Godaime, directrice depuis le 25 septembre 1990___

Brouhaha intense dans la petite salle de classe...

« -Naruto! Arrête de te cacher sous ma chaise!
-Ne t'en fais plus Kyuubi, tu sais bien que Yamanaka bluffe encore. Elle ne peut PAS nous voir!
-Manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger...
-C'est nerveux! Juste nerveux! ITAÏ!
-Hinata! Bon sang! T'as arraché la peau de ton coude!!
-Ils ne comprennent pas ce que c'est, d'être invisible...
-Ino-chan! Ce n'est rien! Juste... c'est juste nerveux!
-Manger, manger, manger, manger, manger, manger, manger...
-Je suis Ronflex! Laissez moi dormir galère...
-ITAÏ!!
-OUIN! Hinata-chan perds son sang!! Oh, suis-je bête? Je suis invisible ET inaudible... personne ne m'entends héhéhé!
-La ferme Naruto! Hey! Choji! C'est MA barre de chocolat pour pouvoir laver mon estomac! OUIN! Ben Choji, il m'a piqué mon goûter!!!
-Rrrrronnnflexxxx... »

Shizune entra dans la pièce, suivit d'Iruka Umino, médecin de l'équipe psychiatrique. Aussitôt, il y eut un grand silence. Le médecin prit place au centre de la pièce et avisa toutes les petites têtes blondes, bien attentives.

« -Bonjour les enfants!^^ »

Grand moment de solitude...

« -Monsieur! Monsieur! »

Iruka se tourna vers la petite Hinata.

« -Oui Hinata?
-Pourquoi vous nous prenez pour des attardés? »

Iruka et Shizune se regardèrent un instant, puis leurs regards convergèrent d'un même élan vers la pancarte indiquant le lieu où ils se trouvaient: "Salle d'atelier pour le service Psychiatrie".

« -Euh... bien sûr que non, on ne vous prend pas pour des attardés!^^'
-Ah... bon... alors pourquoi vous nous parlez comme à des enfants alors que Naruto, qui est le plus jeune, à quinze ans?, intervint Ino.
-Euh... c'est parce qu'Iruka-senseï s'occupe du service pour enfants voisin, alors il perd un peu l'habitude de parler à des grands comme vous!, fit Shizune.
-OUIN! Je veux pas être considérée comme un grand!!! »

Désespéré, Iruka regarda le petit Choji qui avait cessé de scander son "manger,manger".

« -Eh bien, j'ai une idée! Que tous ceux qui veulent que je les traite en grands lève la main! », sourit-il.

Aussitôt, Choji, Naruto et Hinata levèrent la main. Iruka fit un grand sourire à ces trois-là et allait parler quand la porte s'ouvrit, sur Ankô Mitarashi, infirmière, et deux adolescents. Le premier, Shino, regarda d'un trait tout le petit monde, brandit soudain ses bras à l'horizontal, et les agita en tremblant.

« -Bzzzzzzzzzzzzz bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz bzzzzzzzz bzzzzzzzzzzz! »

Il se mit à faire le tour de la salle. En passant près de Shikamaru, il se prit un "Ronflex attaque charge" dans la figure mais continua son "bzz" incessant.

___ "C'est quand je me suis reçu le pied d'un être qui se croyait invisible que j'ai compris que j'aurais dû choisir le Droit", Ankô Mitarashi, infirmière depuis le 10 octobre 1996___

Kakashi referma le loquet de la chambre d'internement. A l'intérieur de la salle entièrement blanche et aux murs qu'on avaient capitonnés (pour ne pas que les détenus ne se frappe contre le béton XD), Gaara fixait l'ambulancier, par la petite ouverture vitrée que la porte possédait.

« -Bon, lui c'est bon, soupira Kakashi.
-Mh... Faut qu'on aille chercher Sakura Haruno ,elle a finit son internement..., fit Genma derrière lui, tenant toujours Temari sous camisole.
-Allez, c'est reparti... »

Ils se dirigèrent tous les trois vers une énième cellule. Kakashi ouvrit la porte grâce à une clef et entra dans la pièce. Il en ressortit deux minutes plus tard avec une jeune fille aux cheveux roses.

« -Alors Sakura, comment vas-tu?, demanda gentiment le Hatake.
-...
-Tu as sommeil? Faim? »

La rose fit un énorme sourire, des coeurs apparurent dans ses yeux, et elle se suspendit aux bras du pauvre ambulancier, mordant avidement le bras du sauveur.

« -SASUKE!! Enfin tu me remarques!^^
-Euh... Sakura? Sakura! Je ne suis pas Sasuke! Lâche-moi tu veux!
-Mais... mais... »

Les lèvres de la rose commencèrent à trembler.

« -Grmph? »

Genma tourna la tête vers Temari. La blonde haussait un sourcil.

« -Vous... vous ne m'aimez pas vous non plus?, fit doucement la rose.
-Si! Bien sûr que si! Tu es une gentille petite fille!^^' Ne pleure pas enfin!
-Vous me détestez vous aussi!
-Mais non!
-VOUS ME DETESTEZ! SAL*** ENF**** DE TA R***!!! »

Kakashi, effaré, tenta de s'éloigner de la rose en furie. Il se colla au mur alors que la jeune internée le labourait de coups. Genma, passablement hébété, regardait la scène, la bouche entrouverte.

« -OUAIS! VAS-Y! BUTE-LE! HAHAHA! »

Les deux ambulanciers sursautèrent et se tournèrent vers Temari. Avec horreur, Genma constata que la petite nouvelle venait de se débarrasser de son bâillon.

___ "Moi au départ, ils me foutaient la paix, alors c'était pas mon blème. Mais depuis qu'y a le gamin qui me prend pour de la bouffe, j'ai envie de démissionner", Genma, ambulancier depuis 22 mars 1994___

Retour à la salle de classe. Iruka venait enfin de faire comprendre à Shino que "déplier ses ailes à cette heure-ci était mauvais pour la santé des punaises". Aussitôt qu'il avait entendu ça, le jeune garçon s'était stoppé dans son action, les "ailes" dépliées, un pied en l'air, immobile.

« -Voyons Shino! Une punaise, ça parcourt le sol sans ses ailes quand il y a un danger!^^'
-Bzz...
-Tu ne veux pas aller t'asseoir à côté de ton ami Choji?
-Bzz...
-C'est bon les punaises?, demanda soudain l'Akimichi en regardant Shino , un filet de bave au coin de la bouche.
-Non Choji! C'est infecte!, s'empressa de dire Shizune.
-Regarde-les Kyuubi, ils sont dans leur monde, on dirait qu'ils sont fous! Mais nous, nous on n'est pas comme ça... parce qu'on est invisibles, nous... »

Tout le monde se tourna vers Naruto, qui fronçait ses sourcils à l'adresse de "Kyuubi". Enfin, tous sauf Shino qui ramenait lentement ses "ailes" contre lui, parce qu'il avait une crampe...

« -Iruka! »

Le médecin se tourna vers l'encadrement de la salle. Kakashi et Genma étaient là, passablement débraillés, tenant chacun une jeune fille camisolée à bout de bras.

« -Tiens, la nouvelle qu'il faut mettre en chambre 405 et Sakura!, souffla Kakashi, comme à bout de souffle.
-NANNY?? »

Ils sursautèrent tous et regardèrent Shikamaru, debout. Naruto, lui , se contenta de murmurer "Shika est presque invisible quand il dort, je lui demanderais s'il ne veux pas faire partie de mon club... Quelle andouille! Il ne peut pas m'entendre... Viens Kyuubi...".

« -Ronflex ne veut pas d'une fille dans sa chambre! », râla le "pokémon" ronfleur.

Kakashi haussa un sourcil et ne put retenir Temari qui s'avança vers le Nara, l'air défiant.

« -Grrmph!
-Tu l'as dit! Je te défie en combat! Tu as le droit d'invoquer trois pokemons! Moi je choisis Rondoudou Hinata et Chenipan Shino! », ricana Shikamaru.

___ "Je n'aurais jamais imaginé qu'un ronflex en colère , une punaise maladive et un invisible hyperactif allaient me mettre autant la pression", Shizune, interne du service depuis le 28 avril 2000___




If you want the suite... Va falloir attendre que mes profs de k'so se décident à nous épargner une pression pour un bac que nous passons en fin d'année... --_--" et que des petits commentaires me soient envoyés!^^



Chapitres: [ 1 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: