Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Sexitachette!

Vous croyez que c'est facile, vous, de vivre avec 7 mecs et une fille que vous pouvez pas blairer? Moi non plus, surtout quand votre seule famille veut votre peau et que vous n'avez nulle part où aller. Et que vous cachez un lourd secret...comme quoi? Qu'Itachi Uchiwa est en fait un femme?
Classé: -12D | Spoil | Humour | Mots: 17920 | Comments: 100 | Favs: 135
Version imprimable
Aller au
potatos (Féminin), le 04/08/2007
bonjour bonjour^^
voila pour changer un fic censé être drôle, à la 1er personne, avec Itachi Uchiwa, qui va nous livrer les secrets de l'Akatsuki, ainsi que ses pensées les plus profondes et les plus inattendues! ne vous mèprenez pas, c'est bien de l'humour, enfin je l'espère.
Cette idée m'est venu à la japan expon lorsque j'ai crée le cosplay de sexitachette! (si des gens se souviennent de moi, tant mieux xD j'étais avec ma couz déguisé en sheena et une pancarte free hugs)
bonne lecture! et passez voir mon autre fic




Chapitre 1: Journal du 03.08.07: le repas du midi




Au début je ne voyais que du noir, j’étais allongée sur le ventre sur un lit peu confortable, les yeux bandés avec une énorme douleur au ventre. J’essayais de crier, mais le son de ma voix fut étouffé par l’oreiller (étant sur le ventre…). C’est là que Kisame m’enleva mes superbes lunettes en mousses Nanakitade et me réveilla brusquement…une de ces brutes de Kisame…
Comment ça j’me fais des films genre on m’a enlevé et torturé ! J’lui en collerai une moi si j’avais bu mon café. Le matin sans café, moi, Itachi Uchiwa, oui je l’avoue, j’ai plutôt tendance à avoir la tête dans le pâté.


Il me trouve agressive au réveil, l’homme poisson avec des branchies sur la tête, bah quoi, j’ai mes règles merde ! c’est pas la bonne périodes j’lui ai dit, méchamment, pour bien lui montrer que même a 12h30 après avoir dormir 12h, c’était toujours moi la plus forte des deux.

Ah oui…j’ai oublié. Mon vrai prénom c’est Sexitachette en fait, et comme vous l’avez deviné, je suis…une quoi ? Une fille ! J’ai bien entendu ça au fond là ! Mais bravo, c’est bien d’avoir deviné ! C’est vrai que je ne connais pas beaucoup d’homme qui pissent le sang tous les mois, à part des bons guerriers qui guérissent super vite, ou alors peut-être les monsieurs Hippocampes qui portent déjà les petits…des braves types les Hippocampes.


Je fais partie d’une Association caritative qui s’appelle l’Akatsuki, la lune rouge ou la croix rouge ça dépend des traductions (enfin celle du chef c’est la croix rouge, celle qu’il m’a dite à l’entretiens en tout cas, un type super bizarre avec des piercings et des tatouages partout ! Pas mon type du tout ). Le type qui m’a réveillé à l’instant là, c’est Kisame, l’homme poisson ! Alala je l’appelai comme ça avant…Quand on s’aimait encore d’amour et d’eau fraîche…a rectification, quand JE l’aimais encore, j’ai jamais vraiment su si on pouvais appeller sa torture morale quotidienne une preuve d’amour. Maintenant Monsieur l’Homme poisson a été renommé l’homme thon, et franchement ça lui va super bien ! Vous trouvez pas ? Ah j’oubliais, vous ne pouvez pas le voir vous, ses slips sales qui traînent par terre…c’est vraiment dégoûtant ! Et bien sur qui se tape tout le ménage, c’est Bibi ! Je comprends pourquoi le type au piercing m’a engagé dès qu’il a su que j’étais une femme…parce que là, de femme à lecteurs (lectrices), j’vais vous le dire moi, la vérité qui se cache dans l’Akatsuki. Ce que vous ne voyez pas derrière ces magnifiques manteaux Prada à nuages rouges et le verni à ongles violet moche qu’il nous force (qu’il me force, chuis la seule fille, les autres le mettent parce qu’ils adorent ! Les pauvres quel mauvais goût…Comme un short méga court avec des chaussure rouge verni et des grosses cuisses…beurk) à mettre !


Comment ça vous voulez pas savoir ? Vous voulez savoir quoi ? J’entends des cris au loin…à oui. Le massacre de ma famille, pourquoi j’ai rejoint l’Akatsuki, pourquoi tout le monde croit encore que je suis un homme sans cœur et au sang froid insurmontable ? ça c’est trop long à raconter, c’est déjà 12h45 j’dois faire à manger pour tous les gros mangeurs qui y’a !

10minute plus tard, j’me trouve devant la cocotte minute. Yuri passe devant moi (ma boss) :
- Bonjour madaaaaaame, dis-je avec toujours la même bonne humeur. Je sais qu’elle déteste ça, et j’adore la mettre de mauvaise humeur.
- Hum, bonjour…actives toi les hommes ont faim. Pelles les patates plus vite !

J’ai toujours eu horreur de peller les patates. Non mais ils sont malades ! Égorger n’importe quel être humain je veux bien, mais pas des patates ! Comme d’habitude, je lui demande de regarder l’état de cuisson des haricots verts, et dès qu’elle me regarde dans les yeux, j’lui fait un méga genjutsu, dont moi seule ai le secret. J’adore la voir peller des pomme de terre en chantant Dalida, un vrai bonheur ! (J’ai plein de photo très compromettante de Yuri déguisée en clodettes en train de faire un chorégraphie d’Alexandrie Alexandra, c’est mortel aussi). J’ai troqué mon magnifique manteau pour un tablier Christian Dior et un carré Hermès sur la tête, plus facile pour faire la cuisine qu’avec ces manches énormes, puis ça tient super chaud ! avec la chaleur du four…pas étonnant que je sois si forte en combat après.

Le vrai combat, c’est la vie de tous les jours ! En tant que bonne à tout faire de l’Akatsuki bien sur. J’en connais qui se plaignent alors qu’ils ont la belle vie….Regardez moi un peu ce ‘pauvre petit Sasuke Uchiwa’, toutes les filles sont folles de lui, comme chuis partie il a une grosse part de l’héritage, il a le Sharingan, des amis, un environnement stable et pas odorant ; et il trouve le moyen de renier tout ça et de venir pour ME tuer ! Enfant gâté va…ou alors il a un sérieux complexe d’Oedipe. J’ai lu un des bouquin de Sasori là dessus avant qu’il claque, c’est méga passionnant ! Comment il s’appelle là….Freud ! Voila, Sigmund un truc comme ça son prénom, oué on peut pas tout avoir, il avait un super cerveau mais un nom à la con. Bon c’était peut être la mode à l’époque, quand je pense que je vis avec des mecs qui se mettent du vernis, des bagues et du PQ sur la tête, c’est pas mieux, eux ils ont plutôt des jolis noms et un cerveau en miettes. Et l’autre avec sa fleur sur la tête, en train de chanter « C’est vraiiiii » en pellant des patates. On dirait vraiment un asile de fou.

Ah, le pschitt de la cocotte m’a réveillé de mes pensées obscures et d’évasion…Oui Itachi Uchiwa pense beaucoup, parce qu’elle n’a rien d’autre à faire, déjà, et puis parce qu’elle a pas envie de faire autre chose (genre passer la serpillière, les courses, se faire tabasser par un thon, ou encore aller tuer des ninjas pour le bien du tiers monde) J’ai toujours pas bien compris le rapport mais bon, tant que je peux porter mon manteau Prada j’me plain pas. Oui donc la cocotte. Elle est restée si longtemps dans mes mains qu’elles sont devenues rouges ! Assorties au manteau dis donc ! Mais j’ai plus le manteau, c’est un problème…Une casserole vole jusqu’à ma tête. Deidara à faim. Quel imbécile j’ai une bosse sur la tête maintenant, oh non, le carré Hermès tient plus ! Il est de travers ! Chuis pas montrable. Vite, un truc pour cacher ça…La rose de la boss….ça fera l’affaire.

Au passage, elle avait changé de chanson
- Viens, mais ne viens pas quand je serai seule…
- Oui Yuri c’est bon, maintenant tu mets les patates dans le four, je vais les servir en haricots verts là. Pense aussi à éteindre les pâtes.
- Tous les deux on se connaît déjà…continua Yuri de chanter.
- HEY SEXIMACHIN ON A FAIM NOUS !
- Y’a que toi qui a faim, Deidara ! Arrête de me gueuler dessus si t’aimes tant les patates t’as qu’a te les peller !
- On parle pas comme ça à maître Deidara.
- Toi Tobi boucle la, et pense à enlever ton masque avant de manger cette fois-ci. (Oh comme c’est mignon, Kisame vient de me défendre là !!!!Peut-être reste-il un fond de tiroir de sentiment humain en lui =O)


Je pose vite la cocotte bouillante sur la main de Deidara, comme tous les jours, en prétextant qu’elle ressemblait comme deux gouttes d’eau au dessus de plat, qui n’était d’ailleurs jamais sur la table, ni en cuisine. On l’appelait…le Disparator ! Toujours introuvable mais pourtant, par les nuits de pleine lune, il revient quelque fois sur la table pour accueillir des plats bouillants…

- Quand même faut pas abusé, me fit remarquer Kakuzu, arrête de divaguer sur la vie trépidante du dessus de plat et viens nous servir, femme !

Je lui ai balancé la louche à la figure. Je me demande si j’ai bien fait. J’aurais dû y mettre un peu plus de conviction…il aura même pas de bleu ce goujat. Son voisin n’est pas mieux.

Hidan, monsieur l’immortel, qui s’amuse avec…non pas la nourriture, avec son propre corps ! Il se coupe tous les doigts avec son couteau qui ne taille pas et me montre ça quand je sers le plat principal. De quoi me foutre la gerbe. J’ai perdu 5kg grâce à lui quand même, j’ai pu prendre la taille XS pour le manteau ! A coté de lui encore le dirlo comme je l’appelle, mister piercing (son p’tit nom dans l’équipe), toujours les bras croisé à attendre que je le serve comme s’il était le roi.
Tobi à côté de lui, toujours très gamin, il envoi des bouts de pain à Hidan et Hidan lui renvoi ces bouts de doigts…miam. J’adore les gosses. Ils me font presque penser à Sasuke. En moins beau quand même, on a les mêmes gènes après tout.
A coté de Tobi, Zetsu prend 3 places à cause de sa tête, disons, assez design, moderne mais encombrante. Mais c’est le seul qui reste poli avec moi. Il est végétarien et adore mes haricots verts. J’ai toujours droit à un sourire, et même quelques fois quand je m’ennuie, au lieu de penser et de lire Freud, il vient me voir et il me maquille comme lui ! C’est d’ailleurs le seul qui ne porte pas de vernis violet moche…je crois que c’est pour ça que je l’aime bien. Si on enlève Kisame, lui il a pas de place pour mettre le vernis.
Kisame qui est juste assis à côté de mon ami Zetsu, et qui me pince les fesses à chaque fois que je passe. Non, ne prenez pas encore les armes les amis, j’ai l’habitude. En fait ça peut même avoir des avantages ! (Raffermissement de la peau, action anti-cellulite et peau d’orange…quoi chuis encore pas assez vieille pour m’en soucier ?). Enfin la première fournée est finie. Manque plus que les pâtes, les patates, le poisson et le dessert ! Piou c’est pas de tout repos !


Et là, c’est le drame.

Yuri s’est goinfrée du dessert alors qu’elle chantait Dalida en surveillant le four. Les patates ont cramé, et les pâtes débordé. Derrière moi, la meute enragée de loups hurle, surtout Deidara, pour que je remplisse leur panse !

Situation catastrophe numéro 15. Pas de panique, j’ai mi mon déo de blonde anti-stresse 48h que je peux même mettre du noir ça fait pas de tache, et j’ai changer de tampon ya à peine 20min. Je gère. Si je fais griller Yuri à la place des patates, verront-ils une différence ?




Est-ce que je vais réussir à nourrir tous les membres de l’Akatsuki ? Me restera-t-il un peu de chocolat après le red de Yuri ? Est-ce que Ron Weasley à des taches de rousseurs sur les fesses ? Et surtout…mais bon sang de quelle couleur sont mes chaussettes ? Vous le
saurez…




maintenant.


Oui j’y suis arrivé, non il ne me restera pas de chocolat (il restera plus de fleur pour Yuri en punition), Je ne suis pas allé regarder les fesses de Ron et mes chaussettes sont noires.

Prochain épisode : la fuite !




je sais pas si je vais continuer cette fic...si y'a des gens qui l'aiment j'veux bien ^^ (petit pb de gestiond e tps en perspective c'est tout) ou alors l'écrire à 2h du mat comme ce soir xD

wala wala ^^ peut être au prochain chapitre ^^




Chapitres: [ 1 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: