Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Gare aux cons !

Tout part d'une bonne cuite entre shinobis, mais leurs révélations de soulards vont être entendues, et pas forcément par les meilleurs personnes qui soient, surtout quand il s'agit de kunoichis survoltées...
Classé: -12D | Spoil | Humour / Parodie / Romance | Mots: 7976 | Comments: 143 | Favs: 126
Version imprimable
Aller au
Mimoo (Féminin), le 03/08/2007
je sais pas ce que ça va donner XD! bonne lecture quand même (je tient à dire que l'alcool est pas bon pour la santé XD) , ah , et puis, c'est un peu différend de ce que je fais d'habitude... enfin vous verrez!



Chapitre 1: Une vérité de poivrots!



Chouji sourit bêtement et tendit la bouteille de saké, la dixième, déjà à moitié vide, à son voisin, accessoirement Kiba. Ce dernier se mit à rire , sans raison, d'un rire canin, bien audible.

« -Ha Ha! Naruto est un baka! Ha ha ha! Hips! Ha! »

Ledit Naruto leva avec peine son verre plein , presque dégoulinant, et tenta de le faire trinquer avec le verre de Sasuke Uchiha, bien imbibé. A côté du jeune Uchiha, Shino et Neji étaient lancés dans une discussion sans queue ni tête, portant sur la différence d'âge mental entre une fourmi et un singe...

« -hips! Mais nan! Le sinze, il Hips il a un plus gros cerveau!, beugla le maître d'insectes. »

Neji secoua la tête négativement et but une longue rasade avant de se pencher sur son vis-à-vis.

« -Mais, si c'trouve, ben l'singe, l'a l'cerveau plein de fourmis! Aha! Tu peux pus rien dire hein! Héhé! Bloqué! Hips! Ssikamaru, passe la teille! »

Le jeune Nara , les yeux mi-clos, poussa négligemment la "teille" de vodka qui traînait sur la table, entourée de ce qu'il restait de ses collègues. Gaara no Sabaku, en visite diplomatique, lui tapa fortement dans le dos.

« -Hey, pouquoi t'me tapes? , balbutia Shikamaru.
-Bah, sais pas, l'envie...
-Pff... ha ha ha! »

Et les deux de s'écrouler de rire sous les yeux de Kankurô et Lee, seuls sobres (Vous connaissez les effets du saké sur Lee ... affligeant... quand à Kankurô, il n'aime pas l'alcool). Le marionnettiste regarda leur attablé d'un air consterné avant que Sasuke ne se lève, non sans difficultés, et grimpe sur la table, une bouteille presque vide en main.

« -Tss... Ectez! Ecoutez! », clama-t-il en fronçant ses sourcils.

Les autres garçons levèrent les yeux vers lui et le virent sourire en levant sa bouteille encore plus haut.

« -Ze bois! Je bois, à t'tes les personnes qu'a les che..Hips! Les cheveux roses! Hé hé! Santé! »

Il but le reste de la bouteille avant que Kiba ne le déloge de sa place, pour s'asseoir.

« -Qu'est-ce tu lui trouves... à bonbon? , demanda-t-il... Non, Saruka, nan, Skura?
-S-A-K-U-R-A!, rectifia Shikamaru.
-Ah , vui, Sukara! Voilà, alors? Uchia, tu trouves quoi à Sukara? »

Sasuke sembla se concentrer (dur dur quand on est bourré) et posa la bouteille dans un hoquet.

« -L'est mignonne, lâcha-t-il dans le silence qui s'était installé.
-Mouais, mais zencore?
-L'interromps pas Nino!
-Shino...
-Mouais, z'est la même choze...Tu dis quoi Sakuse?
-Sasuke... ben, sais pas, l'est mignonne, j'aime bien, quand elle est prés moi, sens bon!Et pis, l'est gentille aussi! Tu trouves pas Lee, t'était namoureux vant! »

La petite tribu se tourna vers Lee et Kankurô. Le fauve de Konoha haussa un sourcil.

« -Je suppose que tu veux dire "tu étais amoureux d'elle avant"? , demanda-t-il à l'Uchiha.
-Un truc dans l'genre!
-Alors non, je ne l'aime plus. Mais c'est vrai qu'elle est mignonne, et qu'elle sent bon... En ce qui concerne sa gentillesse par contre...
-Faudrait qu'elle se calme!, ajouta Chouji en opinant à sa propre idée.
-Mph, nan!, ronchonna Sasuke. L'est bien comme elle l'est! Foutez-moi la paix, d'bord! »

Kankurô et Lee levèrent les yeux au ciel alors que Kiba taquinait Sasuke sur " Kasura".

« -Oh, pis Kiba, t'es juste jaleux, jaloux veut dire!, fit le jeune Uchiha.
-Pff, pas que ça à faire!
-T'parles! T'es fait rembarré par Shizune hier! J'vous ai vu!, ricana Shino.
-Shizune, pas pareil... Elle, elle m'deteste!, cracha Kiba.
-Oh..., firent les autres dans un PECES (Petit Elan de Compassion Entre Saoulards).
-Meuh nan! Si elle te detetait, elle te sourirait pas comme ça!
-Ouin, Shika, tu es le seul qui me remonte le moral! OUIN, elle me deteste!
-Bouh... J'aime pas quand on pleure! BOUHOU »

Les deux sobres se jetèrent un coup d'oeil avant d'éclater de rire. Il faut dire que le tableau était assez comique. Que Kiba pleure, passe encore, mais que Neji Hyûga, grand glaçon de Konoha, s'y mette aussi, c'était autre chose. Et qu'en plus, Gaara l'anti-sociable s'en mêle en voulant consoler le Hyûga... C'était trop fort.

« -Pleurez pas! Vous moins, z'avez quelqu'un!, fit le rouquin.
-Eh? Mais... et Tenten, t'en fait quoi lors?, demanda Sasuke. Vous z'êtes tjours ensemble!
-Parce qu'elle est utile! »

Kankurô se cacha le visage dans sa main, si Tenten entendait ça... Il ne donnait pas cher de la peau du Kazekage.

« -Elle m'aide, à trouver les rues! Z'est compliqué, j'vous jure! J'trouve zamais mon ssemin, lors elle me l'aide!, poursuivit le rouquin. Mais , z'est jutse un outil! Nara, le saké! L'est pas que pour toi! »

Le descendant du clan Nara hésita un moment avant de donner la bouteille à son camarade. Mais le sable qui était venu lui chatouiller le nez l'avait fait changé d'avis.

« -Bah, t'as raison d'façons!, clama-t-il. Les femmes, c'est un plein d'utilités!
-Ah ouais... clair! (Mouvement appréciateur des autres) Ca fait la bouffe, hein Chouji!, ça fait des mômes, pour perpétuer la dynastie! Hé hé, que des outils!
-Parles pas comme ça d'Hinata! »

Les joyeux lurons ouvrirent de grands yeux en voyant Naruto , sourcils froncés, qui tendait, menaçant, un verre de saké plein dirigé vers le manipulateur des ombres.

« -J'ai pas palé de Hinata!, se défendit le Nara en se reculant (comme si un verre de saké allait le tuer... XD).
-PaRlé..., corrigea sourdement Shino.
- Ouais, ben j’ne l’ai pas dite! »

Naruto se mit à réfléchir longuement (déjà qu'en temps normal...) et en aboutit à une solution, rire...

« -Mais d'toutes façons, même Hinata, l'est chiante parfois!, fit-il négligemment.
-Pas plus que Sakusa!
-Sakura, Kiba, SAKURA!!
-Oh ça va hein Nara!
-Retournes chez Shizune!
-Me déteste... »

Lee sourit et regarda ses amis se crêper le chignon, en l'occurrence Kiba et Shikamaru, ainsi qu'un blond survolté qui disait sans cesse "arrêter de faire du mal à Hinata". Il leur fallut exactement cinq minutes et trente-six secondes pour comprendre qu'ils se battaient pour rien. Ce fut Naruto qui réattaqua...

« -Vouais, les filles elles sont chiantes!
-Nan, galères, toutes des filles galères!
-Arrêtes de reporter les gens chaque fois Shikaru...
-Mph... N’empêche qu'elles sont galères... Et puis, pourquoi on a b'soin d'elles hein?
-... (Gros blanc)... »

Ils semblaient tous en état de réflexion intense, même Naruto, c'était pour dire. Lee et Kankurô, quand à eux, s'amusaient comme des fous. Se demandant si les garçons se souviendraient de leurs paroles. Sûrement pas, bourrés comme ils étaient. C'était partit d'où déjà? Ah oui... Le retour de mission de Shino, Kiba et Hinata...

« -Le ménage? , suggéra finalement Shino.
-Beuh, tu vois Tenten faire le ménage toi?, répliqua Gaara.
-Nan, pas plus Ino, l'est trop bête pour ça!, ricana Chouji.
-Mph, et Ankô? et Ankô? , pouffa Shino. L'imaginez, vec un tablier rose? Pff, hahaha...
-Hihihi, pas du tout! Shizune, à part la paella, nan, la papelasse? mais naneuh, la paperasse... voilà, à part la paparasse, elle sait rien faire!
-Si, te renvoyer paître! »

Le poing de Kiba envoya Shino par terre.

« -Je vois pas Temari non plus... elle, balayerais tout au lieu de ranger!, grogna Shikamaru. Pfuit, voilà, d'un coup d'éventail! Hop! A pus mobilier, donc, a pus poussière! »

Il fit un geste de main , assez large, qui eut pour répercussion de frapper Neji, son voisin, en pleine figure.

« -Oh, pardon...
-Ah ouais, clair que Temari, le ménage, sais pas faire du tout!, lança Gaara en affichant un air supérieur. Sa cuisine, eurk, hein Kankurô! »



Le marionnettiste préféra ne pas répondre à son petit frère, ce qui, en fin de compte, s’avéra avoir été utile par la suite. Gaara , voyant que personne ne lui répondait, grommela avant de se resservir à boire. Et puis, d’un coup, Sasuke Uchiha se leva et se tint, avec difficultés je vous l’accorde, sur la table.

« -A bas les femmes qui sont chiantes !, proclama-t-il.
-Ouais ! Galère, y ‘en a marre de s’faire taper parce qu’on veut dormir !
-Et de s’faire engeler, nan, engueler, parcqu’on passe juste d’vant elle !
-A bas les chewing-gums ! »

Lee et Kankurô, consternés, regardaient Shikamaru Nara, Kiba Inuzuka et le célèbre Sasuke Uchiha se donner en spectacle, pour la simple raison de porter un toast contre les femmes.

« -Moi, j’en ai marre des Zinuzuka ! »

Kiba se tourna, stupéfait, vers Neji qui semblait bouder.

« -Eh ?
-Z’avez bien entendu !, railla le Hyûga. Z’en ai marre des Ninuzuka !
-Ah oui ?
-Oui !
-T’vas voir !
-Sale clebs ! »

Naruto et Shino se mirent entre les deux garçons pour éviter un meurtre. Neji se recula un peu pendant que Gaara forçait Kiba à boire « un bon coup »…

« -pouquoi, t’en as marre, des Inuzuka ? , demanda Kiba.
-Pas tous ! »

Neji secoua la tête de gauche à droite, avec conviction et leva son index devant lui, qui tangua légèrement.

« -Z’ai rien, contre les cabots, ni… ni contre Kiba, mais l’aut là ! Comment s’appelle d’jà ? »

Il se mit à rapprocher son visage de Kiba, menaçant.

« -Si c’est d’ma mère qu’tu parles…
-Meuh non, ta mère, z’est une vieille peau ! Encore plus que l’hokage !, interrompit Neji. J’parle d’ta sœur là !
-Hana ? Qu’est-ce tu lui veux à ma sœur d’avord ? , nan, d’abord ?
- Hana voilà, ben ta sœur, j’ne l’aime pas !
-Pouquoi ? Pouquoi t’l’aime pas ma sœur ?
-Pacque ! Elle fait même pas tention à moi ! J’suis invisible pour elle ! »

Ca devenait interressant. Kankurô se pencha vers la table, afin de saisir toutes les paroles du byakugan. Lee, lui, tourna la tête vers son coéquipier en ouvrant de grands yeux.

« -Normal, decréta Naruto, t’es zuste un ami de Kiba… L’est plus vieille qu’toi !
-Ze sais ! Pas la peine d’me le rappeler, seulement… »

Et il recommença à pleurer… Kiba et Chouji se joignirent à lui, sous les regards, compatissants ou hilares, de leurs amis.

Une main agrippa le bras du marionnettiste et le serra si fort que Kankurô retrouva la marque des doigts de Lee sur son bras plus tard.

« -Aïe ! Qu’est-ce qu’il y a ?
-Regardes , héhé, ça va être marrant ! La jeunesse prise de plein fouet ! Hé hé ! »

Kankurô haussa un sourcil et tourna la tête vers le comptoir, avant de sourire sauvagement.

« -Hey, Sasuke !, héla-t-il .
-Hn ?
-Tu disais quoi tout à l’heure, sur Sakura ? »

Le visage du sharingan se ferma et il reprit son verre en main, le levant au-dessus de la tête de Shikamaru.

« -Y en a marre des chewing-gums !
-Encore ? , railla Chouji. Ben moi, z’en ai marre des blondes ! Sont pas foutues de t’faire un jutsu correctement mais draguer le premier v’nu, ça , savent faire ! d’mandez à Ino si vous voulez des conseils !
-Sûr !, intervint Shino. Et pis savent gueuler pour rien aussi !
-J’confirme ! Gueuler, et te fouttre un pain avec leur eventail !, rajouta Shikamaru.
-ou avec, vec des shirukens!
-Gaara, Tenten préféres les kunaïs t’sais ?
-Ah vui, merci Neji, z’est vrai !
-J’aurais préféré qu’elle m’lance des kunaïs ,plutôt que son sale cabot me lancent d’ces regards …, pleurnicha le byakugan.
-Ben vui, mais vous au moins, elle fait queque chose ! Hinata, z’est le vide sidéral !, fit Naruto en se resservant.
-Ma sœur, z’est rien , comparé à Shizune, qui me deteste… »

Kiba se tapa la tête sur la table, faisant vibrer les verres pleins. Il se mit à chouiner désespérément. Shino tapota son dos, en guise de consolation.

« -OUIN, les femmes nous detestent ! BOUHOU ! »

Et voilà Sasuke, se tournant vers Shino qui vient d’éclater en sanglots, qui renverse son précieux saké sur la tête du blondinet, qui lui-même se met à pleurer, dans les bras de Shikamaru qui a hurlé la phrase en pleurant, et Gaara qui se met à lécher le saké sur la tête de Naruto , devant l’air accablé de Kiba .

Et tout ce petit remue ménage sous les yeux complètements hébétés de Kankurô et Lee .

« -Euh, les gars, vous êtes ridicules là…, souffla le marionnettiste.
-La flamme de la jeunesse a besoin de se libérer de temps en temps, assura Lee en lui coupant la parole.
-Ouais… si tu le dis… »

Pas très convaincu que laisser une bande d’ivrogne pleurer entre eux soit une quelconque libération pour la « flamme de la jeunesse », Kankurô se leva et tenta d’arracher son petit frére des bras de Naruto, lui-même enchaîné à Shikamaru.

« -Ouin, tu peux pas comprendre toi !, lui reprocha Gaara. Toi, tu les as toutes à t’pieds ! Bouh, quelle injustice ! »

Les autres le fusillèrent du regard.

« -D’toutes façons, personne ne peut comprendre !, rugit Kiba. Ben t’sais quoi Shizune ? J’te deteste aussi ! Je deteste ta façon de pourler, nan, parler… et pis, t’es pas belle !
-Bien dit Nuzuka ! félicita Neji. Hana peut bien aller se faire voir !
-Parles pas comme’ça d’ma sœur !!
-Gomen, j’veux dire, j’arrête d’lui courir après ! D’façon, l’est pas belle non plus ! Et pis, elle sent le clebs ! Beurk ! »

Shikamaru se détacha de Naruto et il soupira de lassitude.

« - J’veux plus jamais me faire taper, sous pretexte que j’suis feignant. T’parles, elle adore ça oui ! Se sentir supérieure… Temari, je te hais !, declara-t-il.
-Dés qu’je retourne à Suna, je la mets au cachot, vec Tenten en plus ! Pourront se taper toutes les deux d’ssus si ça les amuse ! , ricana le kazekage.
-‘tends, j’tenverrais Ino !, intervint Chouji. Toujours en train d’me critiquer, zuste… pacque j’suis un ‘p’tit peu enrobé ! Mais, s’est vu elle ? Tss… Grossière femme de kuso !
-N’oublies pas Sakura dans ta valise !, ajouta Sasuke. Elle est tement chiante et… et lourde !
-Ankô, l’est encore plus chiante, et triplement fois plus lourde ! », pleurnicha l’éleveur d’insectes.

Le fauve de konoha déglutit et regarda Kankurô avec insistance. Le marionnettiste se plaça devant eux, avec un petit sourire nerveux.

« -Du calme, vous… vous êtes bourrés, vous pensez pas ce que vous dîtes, ânonna-t-il.
-Au contraire ! »

Le descendant du clan Nara se tenait fermement, enfin, comme l’alcool le pouvait laisser faire, devant le marionnettiste.

« -Z’est quand on est … bourrés comme tu dis, qu’on dit… TOUT haut ce qu’on pense tout bas ! Fous-nous la paix d’abord ! »

Avec conviction, le kazekage se dégagea et les autres continuèrent de se lamenter misérablement. Kankurô jeta un regard d’impuissance avant d’aller se rasseoir, autant profiter du spectacle qui allait suivre.

Parce que oui, les deux seuls sobres de la soirée assistèrent bel et bien à un spectacle. Lorsque Sakura Haruno apparut, un batte de baseball à la main. Lorsque Tenten et Ino apparurent derrière elle, armées d’une casserole et un tabouret. Lorsqu’une Hinata en larme se faufila derrière, cachée par une Ankô furieuse, lorsque Hana Inuzuka, venue chercher son petit frère, se présenta devant Neji avec la ferme attention d’en faire son quatre heures. Lorsque Temari, son éventail bien ouvert, se posta devant la table et surtout, surtout lorsque Shizune envoya valser, pour lancer les hostilités, Kiba par la porte.

Parce que oui, vous l’aviez sûrement compris, les sept kunoichis évoquées, pas vraiment dans de bons termes, se tenaient devant eux et avaient tout entendu.

°°°

Tsunade, sifflotant joyeusement, trébucha soudain sur une sorte de poteau très bas planté au sol. Elle lança une série de jurons que l’auteur ne tient pas à mettre en ligne avant de butter dans le « poteau ».

« -AÏE !! Groumph ! »

Elle fit un bond en arrière , digne d’un grand vol plané de Naruto par Sakura , et regarda le sol avec effarement. C’en était fini de l’alliance entre Suna et Konoha… Puisqu’elle venait de chouter dans la tête de Gaara no Sabaku.

« -Kazekage-sama, qu’est-ce que… qu’est-ce que vous faîtes enterré sur la place du village ????
-Longue, très longue histoire, pas envie d’en parler… Aidez-moi à me dégager et je ne tiendrais pas compte du mal de crâne doublement douloureux depuis votre coup de pied…
-Ah oui, bien sûr ! »

Quelques efforts et un Kazekage de libre plus tard…

« -Mais, vous sentez l’alcool Kazekage-sama !, s’écria Tsunade au hasard d’un rapprochement.
-Qu’est-ce vous racontez, laissez-moi rentrer chez moi, j’ai mal au crâne… »

Il maugréa et s’éloigna, laissant l’hokage complètement aberrée .

Mais elle le fut encore plus lorsque, un ahurissement de passé et une minute plus tard, elle trébucha sur un autre « poteau » , pour découvrir Neji Hyûga.





bon, c'est simple, si vous aimez, je continues, sinon, ben je la supprimerais! Donc, faîtes le moi savoir dans les coms s'il vous plaît! XD



Chapitres: [ 1 ] 2 3 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: