Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Et si ... un mauvais Naruto (terminée)

Et si comme Gaara, Naruto n'avait jamais connu l'amour, pire, et si l'akatsuki s'était mit en marche beaucoup plus tôt... cette fic commence dans la jeunesse de Naruto, aussi peu m'importe si quelques détails chronologique peuvent être erronés par rapport au manga original, du moment que cela vous plait.
Classé: -12I | Spoil | Général | Mots: 55529 | Comments: 352 | Favs: 435
Version imprimable
Aller au
Sir Kamikaze (Masculin), le 24/10/2007
Cette fiction est la première d'un projet que je me suis donner "projet Et si...", je réécrirai plusieurs fois le manga ayant toujours un objectif différent, là, j'ai décidé d'imaginer ce qu'il aurait put ce passé si Naruto avait suivit le même chemin que Gaara mais manipulé par l'akatsuki.



Chapitre 9: Renouveau



Accoudé à la table d'un restaurant, un garçon de seize ans attendait sa commande, il s’amusait à faire tourner ses baguettes entre ses doigts, quatre autres personnes s’installèrent juste derrière lui.



- Enfin c’est pas trop tôt, je pensais que vous ne viendriez plus, s’exclama le jeune homme en se levant et toujours en jouant avec ses baguettes.

- On se connais ? demanda l’un des quatre.

- Vous non, mais moi je sais que vous faites parti des douze brigadiers du pays du feu et que votre tête vaut 4 millions de ryo.



L’un des hommes qui accompagnait le brigadier, un samouraï, sortit un katana et porta un coup vers la tête de l’impétueux, un sourire s’étira sur le visage du garçon, la lame fut bloquée par une des baguettes et le choc souffla un vent qui fit claquer sa cape noire décorée de nuage rouge.



- Si tu veux tuer quelqu’un c’est comme ça qui faut s’y prendre, s’écrit l’Akatsuki en plongeant sa seconde baguette dans le cœur du samouraï.



Le corps s’effondra et l’Akatsuki sauta par dessus le brigadier, sa main droite passa brièvement sous sa manche gauche sur son tatouage « un katana croisant un croissant de lune rouge » au niveau du poignet et une lame grenat jaillie.

Dans un restaurant chic, des cris s’élevèrent, dehors un témoin curieux regarda par la vitre et ne vit rien d’autre qu’une flaque de sang gicler sur le carreau.

Surpris, le curieux tomba à la renverse, il s’écarta un peu et une masse traversa la fenêtre, un corps, les yeux avaient été arrachés et les bras coupés, au niveau de la hanche, un bandana avec le symbole du feu se détacha et s’apprêta à s’envoler quand une main le rattrapa.

Le meurtrier passa à son tour par la fenêtre et empoigna le cadavre du brigadier, son chapeau de paille était tombé en arrière et ne tenait plus qu’avec une ficelle par le cou, il avait les cheveux blond mi-long coiffé de manière anarchique, des yeux rouges comme le sang, trois trait fin sur chaque joue et un anneau argenté à l’oreille gauche.



- J’ai fini, dit-il calmement

- Tu pourrais faire attention, critiqua la voix féminine et sensuelle de sa partenaire, si je n’avais pas été là, son bandana se serait envolé et on n’aurait pas pût certifier que c’était le vrai.

- Ta gueule « lame noir », je suis de mauvaise humeur, en plus, ils n’avaient même pas de ramen dans ce restaurant de bourge.

- Je t’ai déjà dit mille fois de m’appeler « schwarze schwert » ou alors Clay.

- Traduction, épée noire, c’est bien ce que je dis ...

- Pas dans MA langue.

- Cris pas, tu me donnes mal à la tête, en plus j’en ait rien à foutre de tes origines ... il vaudrait mieux se tirer d’ici avant que la sécurité rapplique, conseilla t-il.



Le blond réajusta son chapeau se qui déclencha le tintement d’une clochette puis les deux membre de l’Akatsuki partirent.

A travers la campagne, le duo croisa la route d’un autre de même étendard.



- Vous avez ce que je vous ai demandé ?

- Soit pas si pressé, Kakuzu-san, j’ai ton pote.

- Ce n’est pas mon pote, Naruto-kun, mais d’une certaine manière je peux l’apprécier vu qu’il va me rapporter de l’argent.



Le blond remit le corps au dénommé Kakuzu, en échange de quoi il empocha une mallette pleine de billets.



- Tu as déjà tout l’argent que tu veux grâce à l’akatsuki, pourquoi demandes tu toujours un bonus ?

- Secret.

- Moi je sais, s’exclama la partenaire de Naruto.

- Et tu ne diras rien sinon tu vas mourir, répondit Naruto avec un sourire hypocrite.

- Dites Kakuzu-sempai ? demanda la fille, qu’est-ce qu’il fait là ton partenaire.

- C’est sa manière de prier… répondit Kakuzu en regardant le dernier homme avachi au sol à quelques mètres avec un pique dans le cœur.

- Et ça dure longtemps ?

- Trop ... Hidan t’en as encore pour longtemps ?

- Si je bâcle ma prière Jashin-sama me punira.



Quelques minutes plus tard, le groupe se sépara, l’un pour échanger le corps pour la prime, l’autre …



- Tu comptes y retourner ?

- ...

- C’est dangereux d’y aller seul surtout maintenant que les grands villages ninja ont notre description, tu es sûr que tu ne veux pas que je t’accompagne ?

- Oui certain.





Une femme en kimono blanc traversait un champ de fleur puis elle s’arrêta en son centre où était planté un arbre fleurie, à son habitude, la femme balaya les alentours pour voir si elle n’était pas surveillée puis plongea son bras dans un creux du tronc.

Elle y sortie une enveloppe, dedans y était placé un belle liasse de billets ainsi qu’un message, après avoir lu le message, elle empocha l’argent , brûla la lettre avec un mini Katon et partie chercher une valise dont l’emplacement avait été indiqué dans la lettre.

A un centaine de mètres de là, au abord de la clairière fleurie, un jeune homme blond au yeux azur observait la femme, avant de partir à son tour, il murmura un faible : Hinata ...





Le jeune blond se rendit ensuite à une cachette connu seulement des membres d’Akatsuki, là l’attendait déjà sa coéquipière.



- Alors don juan, tu as fini ce que tu avais à faire ? Susurra la fille.

- T’as gueule Clay, je n’ai rien à te dire ...

- Ne râle pas comme ça, en plus tu as raté la session, le boss a essayé de te joindre mais tu avais fermé ton esprit, il était très en colère.

- Et alors, je ne me suis absenté que quatre jours, c’est pas la fin du monde.

- Sauf qu’on avait besoin de ton chakra pour extraire le Shukaku du sable, on a terminé hier.

- Je répète : ET ALORS.

- Tu ne te préoccupes vraiment pas de nous, hein ?

- Mais si, vous êtes mes amis, passons, à part l’extraction du bijuu du sable, quelles sont les nouvelles ?

- Eh bien, Sasori-sama est mort.

- Hum je vois ... pas grave, de toute façon c’était l’un des plus faibles d’entre nous, qui l’as tué ?

- Une kunoichi de Konoha du nom de Sakura Haruno.

- Celle-là ? Y’avais certainement quelqu’un d’autre avec elle.

- Une vieille de Suna.

- Je me disais aussi.

- Deidara a failli y passer aussi, il a réussi à fuir.

- Pfff, lui qui se vante d’être un artiste.

- Tu te vantes aussi.

- ...

- En solo, tu es le cinquième parmi nous en puissance alors c’est normal de considérer les autre comme faible.

- Cinquième ?

- Le boss, sa coéquipière qu’on a jamais vu non plus, Zetsu-sama et Itachi-sama, c’est le boss lui même qui me l’a assuré.

- Tu me donnes mal à la tête avec tes énumérations débiles, quels sont les plans maintenant ?

- Le chef veut que nous allions éliminer Orochimaru.

- Pourquoi, il a peur de cet homme ?

- Peur ? Le boss n’a jamais peur.

- A t’entendre parler on dirait la petite sœur admirative de son grand frère ou une servante fidèle d'un dieu, allons voir au moins, nous aviserons sur place.

- Tu pourras revoir ton ancien camarade.

- Pour allez chercher de la puissance chez un faible, il faut vraiment être désespéré.





Le duo d’Akatsuki s’approchait à grande vitesse d’un cratère creusé dans le sol, au bord de ce cratère se tenait un jeune homme brun porteur du sharingan, celui-ci de sa hauteur toisait quatre personnes en contrebas.



- Que de souvenir, soupira le blond à sa coéquipière.



Les deux d’Akatsuki, s’étaient arrêtés de l’autre côté du trou, alerté par la voix, ceux qui faisaient face au Uchiwa firent volte-face pour regarder les nouveaux arrivants.



- Akatsuki.

- Yo, fit le blond, Kakashi, Sakura et ... deux autres que je ne connais pas.

- Naruto ? Supposa Sakura.

- Hum ... qui sais.

- Uzumaki Naruto, tu es en état d’arrestation, cria un des deux inconnus en tenu de juunin.

- Toi quand tu auras mon niveau, je te permettrais de dire des conneries pareil, en attendant...

- Je les tues ? S’excita sa collègue.

- Nan, on se contente de l’autre face de craie et on rentre, au faite salut Sasuke, tu as l’air plus fort qu’avant, du moins un peu plus.

- ...

- T’as perdu ta langue? Toi qui était si loquace auparavant.



Sasuke « se téléporta » devant le renard et lui fila un coup de poing, Naruto ne recula pas d’un pouce.



- Je suppose que c’est parce que je t’ai assommé avant de déserter ?

- Exact.

- On est quitte alors.



Sasuke, d’un bond, repris sa position initiale.



- Vous ne sauriez pas où se trouve Orochimaru par hasard, demanda Clay au groupe de Konoha.

- Pourquoi ? Vous avez l’intention de travailler ensemble.

- Et puis quoi encore, cracha le blond, on veut seulement le tuer.

- Quoi ? S’écrièrent les membres de Konoha.

- Faut vous le dire en quelle langue ? Eh Sasuke, ça ne t’embête pas j’espère ?

- J’ai fini ma formation auprès de lui, il n’a plus rien à m’apprendre.

- Sasuke-kun, tu crois vraiment que je t’ai tout appris, fit la voix froide du serpent derrière le Uchiwa.



Orochimaru se tenait derrière son protégé et fixait les membres d’Akatsuki.



- A ce que je vois, je suis devenu une gêne pour l’Akatsuki.

- T’as deviné ça tout seul, se moqua la femme.

- Deux nouvelles recrues, venez je vous attend, Sasuke, occupe toi de Konoha.

- Rien à foutre, je n’ai plus d’ordre à recevoir de toi.



Sasuke fit quelque pas sur le côté sous le regard surpris du serpent puis s’accroupi.



- Sasuke va apprécier le spectacle et Konoha aussi, continua t-il en les regardant.



Les ninjas de Konoha prirent aussi place en haut pour voir le combat.



- Alors venez je vous attend.



Les membres d’akatsuki regardèrent Orochimaru et se tournèrent l’un vers l’autre pour jouer à pierre-papier-ciseau.



- Gagné, sourit le blond.

- Fais chier, c’est toujours toi qui t’amuses.



Naruto retira son chapeau de paille et son manteau, il portait un manteau long coupé en deux, une partie noir, l’autre orange.



Il s’échauffa rapidement et toisa Orochimaru d’un air moqueur, celui tendit ses bras et une centaine de serpent fila vers lui pour le mordre de toute part.



- Tu frimes moins maintenant, que pense tu de mes enfants ?

- Ils manquent de mordant.



Une bulle orange émergea du corps du blond, et brûla tous les reptiles.



- Pitoyable, c’est pour suivre l’enseignement de ce mec que tu es parti de Konoha, Sasuke ?

- ...



Naruto bondit sur le serpent et lui colla une droite, la tête d’Orochimaru fit un demi-tour dans un craquement sonore, Orochimaru se releva de là où il avait été projeté et replaça sa tête dans un autre craquement.



- Katon : Goukyakuu no jutsu



Le renard cracha une énorme boule de feu en direction du sannin, celui-ci s’enveloppa dans le corps d’un serpent qu’il invoqua, et qui brûla à sa place.



- Sérieux Orochimaru, innove, je commence à m’endormir.



Une lame jaillit et embrocha Naruto qui fut emporté loin.

Orochimaru s’était extirpé du serpent puis il sortit son épée kusanagi de sa bouche, il était essoufflé.



« son corps ne tient plus, songea Clay, c’est la fin pour lui »



Naruto courut vers le sannin, l’épée toujours plongée dans le torse, il remontait le terrain et chaque pas qu’il faisait teintait la lame d’Orochimaru en rouge, sa main était enveloppée d’un feu noir, arrivé au Sannin, il porta son poing dans le cœur de celui-ci, mais la bouche d’Orochimaru s’ouvrit à temps pour y laisser s’échapper un autre lui, Orochimaru tomba au sol à quelque mètre de là.



- Ton corps te rejette, tu n’es même plus l’ombre de ce que tu étais.



Le corps du sannin gonfla et éclata, pour découvrir un énorme serpent blanc.



- C’est ta vraie apparence ? Je comprend mieux pourquoi tu veux changer de corps, tu es tellement laid.

- SASUKE, hurla le serpent en se tournant vers son apprenti, DONNE MOI TON CORPS.



Le serpent fondit sur le Uchiwa, Sasuke passa au deuxième stade du sceau maudit et s’envola hors de portée et dit :



- Tu es pathétique, tu croyais vraiment que j’allais te donner mon corps ?

- Pauvre créature, tu es tout seul, le nargua Naruto.



Orochimaru se tourna vers lui et ricana.



- C’est vrai que tu es puissant, avec un corps comme le tiens je n’aurais aucun mal à détruire Konoha.

- Exact, viens, je te l’offre.



Tout le monde était effrayé par les mots du jeune déserteur, mais il était trop tard pour intervenir, Orochimaru s’enroula autour du renard et planta ses yeux dans ceux de son hôte.

Dans un monde froid et vide, Naruto frissonna, une étrange matière commençait à remonter le long de son corps.



- Déçu ? demanda Orochimaru, tu croyais pouvoir tenter quelque chose?

- Ouaip, un truc dans ce genre et ça à l’air de marcher.

- Qu’est-ce que tu racontes, ici on est dans un monde que j’ai créer, personne ne peux intervenir.

- Disons que tu as oublié un certain détail.

- Ah ? Et lequel ? demanda Orochimaru avec un ton qui laissait deviner qu’il en avait marre de ce jeu de question-réponse.

- Je ne suis pas le seul à habiter dans ce corps, si tu veux squatter, il faudra demander à mon colocataire.



Une respiration rauque souffla derrière le sannin, Orochimaru se retourna et leva les yeux, devant lui les crocs de Kyubi se refermèrent dans le néant, l’âme d’Orochimaru fut déchiquetée.



De retour à la réalité, le blond éclata d’un rire sinistre, aucun des spectateurs n’arrivait à deviner qui était dans le corps.



- Finalement, ça a marché.

- Naruto ? L’appela Clay.

- Ouai.



Clay soupira de soulagement, puis s’énerva.



- Abruti, qu’est ce qui t’as pris de faire ça et si Orochimaru avait prit ton corps ...

- Sasuke, qu’est ce que tu vas faire maintenant ? demanda Naruto sans se préoccuper de sa partenaire.

- Tu pourrais me répondre quand ...



Un renard invoquer par le blond plaqua Clay à terre.



- Alors ? Redemanda Naruto.

- Chercher mon frère et le tuer, mais en attendant ... Sasuke regarda Kakashi et Sakura.

- Je vois, bonne chance alors.



Le renard invoqué par Naruto disparut et Clay se releva le visage crispé par une colère noire.

Alors que les membres d’Akatsuki, s’apprêtaient à partir, le dernier membre du groupe de Konoha s’interposa.



- Non Sai, tu n’es pas de taille, cria Sakura.

- Uzumaki Naruto, tu es sur ma liste noire.



A peine sa phrase fut finie que Clay lui porta un coup avec une longue épée noire à double tranchant (type occidentale).

Le dénommé Sai avait presque esquivé, son torse était marqué par une estafilade.



- Raté, jura la femme.



Elle se lança sur Sai et le trancha par le milieu, deux morceaux de bois tombèrent par terre.



- Pourquoi vous l’avez aidé ? demanda Clay à l’adresse du juunin de Konoha.

- Je suis le capitaine Yamato et à Konoha on aide nos camarades quand ils sont en danger.

- Chez nous à l’Akatsuki on demande l’autorisation avant d’aider notre binôme et ...



Naruto utilisa une capsule de fumée coupant sa partenaire dans sa conversation inutile, après que la fumée se soit dissipée les membres de l’akatsuki avaient disparut.





Voici le premier chapitre de ma next gen. que dire d'autre ... laissez vos commentaires? ouai c'est ça, laissez vos comms



Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 [ 9 ] 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: