Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Et si ... un mauvais Naruto (terminée)

Et si comme Gaara, Naruto n'avait jamais connu l'amour, pire, et si l'akatsuki s'était mit en marche beaucoup plus tôt... cette fic commence dans la jeunesse de Naruto, aussi peu m'importe si quelques détails chronologique peuvent être erronés par rapport au manga original, du moment que cela vous plait.
Classé: -12I | Spoil | Général | Mots: 55529 | Comments: 352 | Favs: 435
Version imprimable
Aller au
Sir Kamikaze (Masculin), le 21/02/2008
Cette fiction est la première d'un projet que je me suis donner "projet Et si...", je réécrirai plusieurs fois le manga ayant toujours un objectif différent, là, j'ai décidé d'imaginer ce qu'il aurait put ce passé si Naruto avait suivit le même chemin que Gaara mais manipulé par l'akatsuki.



Chapitre 17: Le début de la fin



« Un mini sourire se dessina sur le visage d’Itachi, Naruto s’avança au côté de son ancienne équipe et regarda son premier sensei.



- Que vas-tu faire maintenant ? »



Itachi regarda Naruto dans les yeux puis son petit frère, il ferma les yeux pour faire le point, il en avait fait des choses horribles, enfin, lui, facile à dire, il se rappelait clairement de la pression que le clan Uchiha lui mettait à l’époque, époque où il cherchait son indépendance, mais le clan … son clan ne lui aurait pas laissé le choix.

Puis quand il devint le chef d’une équipe des services spéciaux, il trouva une note dans son casier lui indiquant l’emplacement d’une cache secrète au temple Nakano, il s’y était rendu et ce qu’il y avait appris l’avait horrifié.

Il partit ensuite en parler à son meilleur ami, Shisui, même s’il était de deux ans son aîné, lui et Itachi s’entendait comme deux frères, celui-ci flemmardait au bord d’une rivière, quand Itachi finit son résumé, Shisui était en colère, prétextant qu’Itachi n’était pas prêt à connaître un tel secret.

Itachi prit mal le fait que son ami sache cette chose horrible dont il venait d’apprendre l’existence et fit une erreur, il laissa la colère parler … quand son esprit redevint lucide il se découvrit dans l’eau en train de noyer son meilleur ami, en train ? Non, il était trop tard, il l’avait tué.

C’est à ce moment là qu’il vit que quelqu’un les avait observé, un homme en noir portant un masque orange en spirale, Tobi qu’il s’était fait appeler, il parla longtemps à Itachi, sur le clan Uchiha et le Sharingan puis le quitta en le laissant réfléchir sur ses propos, le temps passa au cours duquel la police le suspecta de la mort de Shisui, le testament de celui-ci ne les avait pas fait mordre à l’hameçon, il avait écrit dessus ce que lui-même avait sur le cœur, puis quelques jours plus tard, Itachi revit Tobi, il lui avoua que le clan le dégoûtait, à cela Tobi lui proposa de régler le problème.

Quand Itachi lui demanda comment, Tobi lui répondit :



- C’est simple, il suffit de tuer tout le monde.



Itachi s’était révolté, bien qu’il s’était mit à haïr le clan, il ne voulait pas les tuer mais plutôt prendre du recul … la dernière chose que se souvint Itachi, c’est Tobi retirant son masque … son œil … son sharingan.



- Ce que je vais faire … soupira Itachi, je vais rentrer à Konoha et y payer mes dettes.

- Mais ce n’est pas vraiment toi qui as tué tout le monde, vociféra Sasuke.

- Sasuke … peut-être, mais c’est quand même moi qui ait assassiné Shisui, ne serait-ce pour ça, je dois purger une peine.

- Je vois … dommage, j’aurais bien aimé t’avoir à mes côtés mais bon … voyons le bon côté des choses, Neko-baa sera contente que vous vous soyez réconciliés, fit remarquer Naruto.

- Dit Itachi ? Tu ne saurais pas où on pourrais trouver d’autres membres de l’akatsuki, par hasard? demanda Dokuja.

- … Pain et Konan sont à Ame no kuni.

- Très bien, ça en fait deux de moins … jugula Naruto.

- Non, n’y allez pas … pas encore du moins.

- Pourquoi ?

- Konan, elle ne posera pas de problème, elle n’est pas si forte qu’elle en a l’air, son ninjutsu à un rapport avec l’Origami …

- Une femme papier ?

- Si on peut dire … le vrai danger c’est Pain, il possède le Rinnegan.

- C’est quoi le Rinnegan ? Questionna Hanabi.

- C’est un puissant Dojutsu, on dit qu’il a été possédé par l’inventeur du ninjutsu, cita Naruto.

- Il est plus fort que notre Byakugan ? Ou que le Sharingan ?

- C’est ce qu’on dit, mais un dojutsu n’est qu’une arme de combat au même titre qu’un kunai, il a ses forces comme ses faiblesses.

- Et quelles sont-elles ses faiblesses?



Naruto regarda Hanabi droit dans les yeux et sourit.



- J’en ai pas la moindre idée.

- Tu te souviens bien de mes leçons, remarqua Itachi.

- Oui, tu as été un bon professeur, bien que ce ne soit pas vraiment toi …

- Mon caractère était le même que le vrai d’après les souvenirs qui ont refait surface, le sceau qui m’a été implanté a juste changé ma vision des choses et endurcit mon cœur …

- Donc il reste, Pain, Konan, Tobi et Zetsu, résuma Dokuja.

- Tobi, commença Itachi en se levant, est aussi un Uchiha, c’est lui qui m’a hypnotisé.

- Donc il doit être balaise, tu sais où il se trouve ?

- Très souvent près de Pain, sinon il disparaît pour se recueillir mais où ? J’en sais rien.

- Sinon … ce sabre ? (Naruto sortit son sabre grenat de son tatouage), tu me l’as offert pour mon anniversaire, il y a longtemps … où l’as-tu trouvé ?

- … je me le vois bien te l’offrir mais … je ne me souviens de rien d’autre ... si, c'est Tobi qui me l'avait offert, mais je n'en avais pas l'utilité alors je te l'ai donné.

- Merci Itachi, dit Naruto en lui tendant la main.

- C’est l’heure des au revoir ? Supposa l’aîné de Sasuke en la lui serrant.

- Je le crains.

- Quand tout sera fini, où iras-tu ?

- Tu veux vraiment le savoir ?

- Evidement.



Naruto sortit le bout de tissu que lui avait remis l’inconnu qui les avait téléportés lorsqu’ils avaient tué Hidan et Kakuzu et le montra à Itachi avant de le ranger.



- C’est …

- Chuttt, lui intima Naruto.

- C’est aussi bien après tout.

- Sasuke ? Sakura ?

- Oui ?

- Nous ne nous reverrons pas avant longtemps alors peut-être adieu.

- Tu ne reviendras pas à Konoha ? Comprit Sakura en laissant échapper une larme.

- Je me suis déjà expliqué, saluez Tsunade de ma part, Ja.



Naruto fit volte-face et rejoignit Dokuja, Hanabi et Hinata qui l’attendaient, Naruto fit le mudra du tigre et ils disparurent de la vue des autres.



Après plusieurs jours de marche, la team anti-Akatsuki arriva à une plaine déserte et trempée, devant eux se dressait une ville, une ligne d’immeuble crevant l’horizon, la pluie tombait fortement et les quatre ninjas reprirent leur chemin vers la ville, alors qu’ils marchaient maintenant au centre de la plaine, Naruto et Dokuja s’arrêtèrent un instant et rapidement prirent Hinata et Hanabi dans leurs bras avant de s’écarter l’un de l’autre.

Un tronc en bois couvert de pics sortit du sol, les deux couples observèrent l’apparition avec méfiance, une silhouette émergea de l’objet, cette silhouette portait bien sûr un manteau de l’Akatsuki, sa tête ressemblait à une plante carnivore, celle-ci s’ouvrit dévoilant un visage coupé en deux par deux couleurs, noir et blanc.



- Quand ils se sentent menacés, les rats sortent de leur tanière, murmura Dokuja.

- Je suis Zetsu … JE VAIS VOUS BOUFFER … tu mangeras seulement les filles, les autres sont des jinchuuriki.

- Un schizophrène, je l’aurais parié … Naruto, Hinata, continuez votre chemin, Hanabi et moi nous occupons de ce gus.

- S’il arrive quelque chose à ma sœur, je t’étripe, promit Hinata à Dokuja.



Dokuja eut une veine qui palpita à la tempe et regarda en direction d’Hinata.



- Pourquoi moi …



Naruto tira Hinata et ils coururent vers la ville d’Ame, à l’entrée, une chaîne humaine dont les bandeaux d'Ame étaient barrés firent face au Kyubi et à sa femme, les amants se regardèrent puis se jetèrent dans le tas.



Dokuja esquivait les racines qui sortaient du sol, sa faux ne lui servait à rien dans un combat de ninjutsu, de loin, il sentait Hanabi sur le même constat, à esquiver les racines qui attaquaient le sol mais avec plus de mal que l’Hachibi.

Le brun rejoignit la fille et les attaquent stoppèrent, Zetsu qui s’était cacher dans une formation de bois qu’il avait créer dans le sol en sortit.



- Ce type ... s’énerva Hanabi, c’est du Mokuton, non ?

- C’est … EXACT, résonna la voix du schizophrène.

- Alors c’est une capacité héréditaire ?

- Je ne pense pas, réfléchit Dokuja, sais-tu comment un clan développe une capacité héréditaire ?

- Non, comment ? S’intéressa Hanabi.

- Au départ, il s’agit d’un effet de base appelé « origine », un individu arrive à créer un effet avec deux affinités, ici Suiton et Doton, plus l’individu utilisera sa trouvaille et plus son corps s’en souviendra et là utilisera le Mokuton facilement, s’il a des enfants ce n’est pas dit qu’ils aient aussi cette capacité, on passe au second stade de développement, dit les apprentissages familiaux ou hiden jutsu, le secret maîtriser par « origine » est passé jalousement à la famille et ce, de génération en génération, plus les générations passe et plus l’apprentissage des enfants ce fait facilement, instinctivement, là on entre dans la troisième et dernière phase : les dons héréditaires ou Hijutsu.

- Et les dôjutsu ?

- Ce n’est pas la même chose … en fait, je ne peux pas répondre à ta question, les yeux se passent de génération en génération mais je ne vois pas comment il peut y avoir d’origine ...

- Donc lui, c’est un effet « origine » ?

- En effet et face à un tel génie, il est hors de question que je me retienne, décida Dokuja en retirant son bandeau.

- UN UCHIHA … et il est très intelligent … OUI, J’AIMERAIS BIEN LE GOÛTER … Bon fini la pause.

- Hanabi, je vais te couvrir, pendant ce temps, utilise ton byakugan à fond, je veux savoir jusqu’où il va.

- Compris.



Zetsu s’était enfoncé à nouveau dans la terre, les racines recommencèrent à s’agiter pour attaquer le couple, Dokuja utilisa les membranes d’Hachibi pour dévier les attaques, il voyait grâce à ses sharingans le réseau de chakra utilisé par les racines sous terre juste avant d’émerger, le chakra bleu sombre de l’Hachibi changeait souvent de forme pour paré à toute situation, lame, pique, carapace.



- Je ne le trouve pas, paniqua Hanabi.

- Calme toi, gamine, il est sous terre.

- Je sais mais je ne le trouve nulle part.

- T’y vois à combien ?

- Jusqu’à deux kilomètres en zone libre mais là, sous terre, à même pas un demi kilomètre.

- Alors il faut le débusquer, confirma Dokuja en tranchant à la verticale une gueule de dragon en bois qui sortait du sol.

- Le faire sortir ? Comment ?



Plusieurs tentacules mokuton s’élancèrent sur la jeune fille avec au bout des vrilles, Hanabi les vit arriver et les dévièrent avec un Kaiten, le Sharingan de Dokuja suivit la trajectoire de l’une d’elle et l’attrapa quand elle passa à sa portée.



- Simple, dit-il en lui tendant l’appendice tout en en repoussant une autre, tu vas lui faire bouffer ton chakra.



La tige de bois se figea dans les main du Uchiha et tomba en poussière, son sharingan détecta quelques résidus de chakra qui s’estompaient.



- Malin, il est peut-être sous terre mais il a un moyen de nous entendre … va falloir jouer rapidement, prête ?

- Oui, dit je sais que ça n’a rien à voir avec le combat mais …

- Mais ?

- C’est quoi, ton vrai nom ?

- … c’est Naruto, qui t’a demandé ça ?

- Non mais qu’est-ce que ça peut faire ?

- … tu ne le répètera pas ?

- Je ne peux pas te le promettre mais tu fais ce que tu veux.

- Oniji Uchiha.

- Merci, sourit-elle.

- Hn.



Une ombre passa au-dessus des deux shinobi et un dôme géant en Mokuton se referma sur eux.





Lorsque Naruto et Hinata avaient quitté les deux autres, les hostilités avaient commencé, une horde de ninjas se jeta sur eux, tous sans exception avaient le bandeau de Ame barré, Naruto se recouvrit d’un manteau de chakra et accéléra vers la marrée humaine, Hinata s’arrêta, Byakugan activé, quand son blond arriva au contact, une explosion de chakra projeta la plupart des Nukenin en l’air, une main spectrale rouge balaya l’air autour de lui, le sang gicla du cercle complet, les ninjas d’Ame qui l’entouraient criaient le nom de leur technique.

Deux énormes vagues s’élevèrent des deux côtés du blond, celui-ci sourit fit une vingtaine de mudra rapidement et frappa un pied au sol.



- Doton : Epieux rocheux jumeaux.



Deux colonnes de terre sortirent du sol et perforèrent les vagues, créant par la même occasion un angle mort où Naruto était épargné de l’eau, il pivota et partit en courant le long d’un des épieux rocheux et s’en servit comme plongeoir, le blond sauta et dirigea ses mains concentré en chakra vers le sol, il fit le symbole du tigre puis du dragon et cria.



Futon : kiatsu no jutsu. (Pression atmosphérique)



Un léger vent glissa entre ses ennemis dans la zone visé, puis une pression vint courber les corps et les faire imploser, un lac de liquide carmin s’étala par terre avant que le blond n’atterrisse.

Il porta ses yeux froids sur ce qu’il restait de ninjas, ceux-ci frémirent de peur, Hinata arriva derrière lui.



- Ils en ont assez, laisse-les tranquilles, vous, si vous tenez à la vie, ne vous mettez pas en travers de notre route.

- Vous nous laissez vraiment partir ? Se risqua l’un d’eux.

- Ouais … soupira Naruto.



Les nukenins se détendirent, en les voyant faire Naruto s’esclaffa.



- Mais non, je me foutais juste un peu de votre gueule avant de vous tuer.



Naruto fit les mudra nécessaire au goukyakuu no jutsu et plaça une main devant lui en y créant un cône de vent pour booster la puissance de la boule de feu, il cracha sa boule de feu d’un jaune incandescent qui vira à un blanc incolore, les cris ne parvinrent pas au Kyubi, la chaleur était tel, que la boule faisait foudre les corps à son contact et ce n’est pas les divers mur d’eau invoquer qui la stoppèrent.

Après avoir annulé sa technique, le renard constata les dégâts, rien, pas un seul corps entier ou en morceaux, le blond se retourna vers Hinata en lui faisant un large sourire.



- La route est dégagé et …



Et Naruto ne fini pas sa phrase, le blond se reçut un gifle de la brune qui avait les larmes aux yeux, même après ça, elle tremblait.



- Hinata … Je suis désolé …

- Pourquoi ? … il n’était pas nécessaire de les tuer.

- Ils faisaient partie de l’Akatsuki.

- Comment peux-tu le savoir ?

- Ils avaient tous leur bandeau rayé, rayer son bandeau est la marque de l’Akatsuki et donc de ceux qui rejoignent l’Akatsuki, crois moi j’en ai fait partie et c’est eux qui m’ont formé … qui ont fait de moi ce que je suis, c’est un juste retour des choses.

- Mais … mais …

- Ne t’en fais pas, bientôt tout sera fini et tu n’auras plus à assister à des scènes aussi barbares.



La brune acquiesça en silence, le blond l’entraîna à l’entrée de la ville, ils longèrent la première rue encadré par de hauts immeubles et débouchèrent sur une place, il marchèrent jusqu’au milieu de celle-ci, les byakugan activé d’Hinata virent de très fins projectiles filer vers eux, Hinata sauta sur le côté en évita les projectiles qui s’ancraient dans le sol, Naruto resta sur place, pivotant seulement pour les esquiver, en y regardant de plus près, ils virent que les projectiles étaient des lames en papier.



- Konan … songea Naruto.



Deux autres Kami-shuriken (shuriken de papier) se dirigèrent vers le blond, celui-ci les attrapa facilement, il concentra son chakra dans ses doigts et les shuriken de papier s’enflammèrent.



- Naruto … pars devant, laisse-la moi.

- …

- S’il te plaît.

- Tu es sûr? Tu es une combattante au corps à corps, elle se sert de projectiles pour combattre à distance …

- Certaine.

- Utilise des jutsu aqueux pour l’affaiblir et de feu pour la blesser, tu en connais ?

- Suiton, quelques uns mais Katon …

- Veux-tu toujours l’affronter seule ?

- Oui.

- Alors je te la laisse, on se retrouve plus tard.



Naruto courut vers une autre rue, un mur blanc se forma devant lui, il sourit et tendit son bras droit devant lui, des flammes noires naquirent sur sa main puis il se creusa son entrée en laissant échapper un rire narquois.



Konan apparut devant Hinata dans un tourbillon de feuilles de papier, ailée comme un ange, la femme d’Akatsuki observait dédaigneusement Hinata.



- Tu es bien téméraire pour vouloir m’affronter seule, moi l’ange messager de dieu.

- Pas téméraire, je suis seulement sûre de moi, le messager de dieu ? Sache que l’on m’appelle l’amante du diable, diable qui est parti botter les fesses de ton dieu.

- … Naruto a fait partie des nôtres, nous le connaissons par cœur.

- C’est là que vous vous trompez, il a beaucoup changé depuis qu’il est parti et pour preuve, si vous le connaissiez réellement, vous n’auriez pas perdu autant de membres.



Les yeux déjà acérés de Konan s’étrécirent, elle battit ses ailes et une nuée de kunai en papier la prirent pour cible, Hinata fit un Kaiten à sa manière, les barreaux de sa protection de chakra ne repoussèrent pas l’attaque mais la dévièrent en partie tandis que quelques projections passèrent au travers et coupèrent légèrement la peau d’Hinata, l’ex-kunoichi de Konoha stoppa son Kaiten et roula sur le côté pour éviter le reste des lames.

Konan rit tandis qu’Hinata se crispa de colère, un cercle luminescent se dessina au creux des paumes de la brune, Konan recommença son bombardement de papier aiguisé, Hinata frappa les lames blanches de ses paumes, un cylindre de chakra prolongea les coups de la Hyuga et brûlèrent ses lames de papier, en voyant ses parties de papier tomber en cendre, c’est Konan qui marqua son visage d’un rictus de colère.



Naruto rebondissait sur les façades des immeubles qui se faisaient face pour monter de plus haut possible, les habitations d’Ame lui faisaient un peu penser à Konoha mais les tuyaux qui émergeaient de chaque mur par dizaines renforçaient un air industriel, le Kyubi arriva au sommet d’un tour où quelques antennes, surmontant un panneau publicitaire, perçaient le ciel.

Il se pencha vers le vide pour observer, sa pupille s’étrécit en fente et sa vue porta plus loin, à une trentaine de mètres de lui, il aperçut une silhouette s’enfonçant dans un tunnel, le blond fit un saut de l’ange dans le vide, quelques mètres plus bas, il attrapa une barre verticale et en fit le tour avec son élan pour s’élancer en avant, il rebondit sur la surface des bâtiments et arriva au tunnel, il y pénétra prudemment et déboucha sur un vaste hall.



- Te voilà enfin, Naruto.

- Vous ? Ça fait un bail, vieux pervers…




Rapidement le chapitre 18 =>



Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 [ 17 ] 18 19 20 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: