Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Et si ... un mauvais Naruto (terminée)

Et si comme Gaara, Naruto n'avait jamais connu l'amour, pire, et si l'akatsuki s'était mit en marche beaucoup plus tôt... cette fic commence dans la jeunesse de Naruto, aussi peu m'importe si quelques détails chronologique peuvent être erronés par rapport au manga original, du moment que cela vous plait.
Classé: -12I | Spoil | Général | Mots: 55529 | Comments: 352 | Favs: 435
Version imprimable
Aller au
Sir Kamikaze (Masculin), le 17/11/2007
Cette fiction est la première d'un projet que je me suis donner "projet Et si...", je réécrirai plusieurs fois le manga ayant toujours un objectif différent, là, j'ai décidé d'imaginer ce qu'il aurait put ce passé si Naruto avait suivit le même chemin que Gaara mais manipulé par l'akatsuki.



Chapitre 13: Vengeance



Naruto courrait dans les rues de Konoha, se cachant parfois de possibles nuisances et anciennes connaissances puis il arriva enfin dans le quartier des Hyuga.



- Quartier de bourge ...



Il avança dans la rue principale, désert à cette heure tardive, sans s'y attendre il percuta une jeune fille qui sortait en hâte de la plus grande maison.



- Pardon, s'excusa Naruto en la relevant.

- Non, c'est de ma faute, mon père est tellement con que je ne regardais pas où j'allais.

- En quoi, est-ce la faute de ton père?

- Parce que c'est un con, je viens de le dire.

- J'ai entendu ...

- On s'est disputé, à cause d'une de ses décisions de con.

- "Elle ne connait que ce mot la ma parole" Et que fait la fille d'un con dans la rue à cette heure, même après une dispute tu aurais pu t'enfermer dans ta chambre.

- J'ai 12 ans, je ne suis plus une gamine.

- Autant pour moi, mademoiselle.

- Bientôt Madame, cracha doucement la fille.

- Oh, je vois un mariage arrangé.

- Ouai, si mon père pouvait crever, ça m'arrangerait bien, et mon cousin aussi tiens, comme ça j'aurais pas à voir sa sale tronche pleine d'arrogance toute la journée.

- Ton cousin?

- Neji...

- Tu es la sœur d'Hinata?

- Oui Hanabi, vous la connaissez?

- Ouai, c'est une amie...

- Vous avez l'air sympa, vous connaissez l'adresse de ma sœur? J’aimerai bien dormir chez elle ce soir...

- Tu sais où habitait Naruto?

- Oui.

- C'est là qu'elle habite.

- D'accord.

- Comment considères tu Naruto?

- Bin, Hinata avait l'air de l'apprécier alors même s'il a déserté, je m'en fiche, je préfère faire confiance à ma sœur, elle a toujours su lire dans le cœur des gens , si elle dit que c'est quelqu'un de bien alors c'est que c'est quelqu'un de bien.

- Bien, par contre, il faudra forcer l'entrée, Hinata a quitté Konoha pour quelque temps.

- Elle a déserté?

- ...

- Je suis sûr que c'est de la faute de mon père, dès qu'il a appris par l'autre enflure de Neji qu'elle avait toujours le byakugan, il lui a posé le sceau de la Bunke, d'ailleurs Neji a été félicité en conséquence vu que lui, on lui a ôté son sceau.

- C'est possible?

- La preuve, mais je ne connais pas le jutsu qui le permette, mon père peut-être sinon mon grand-père.

- ...

- Je ne sais pas pourquoi je vous dis tout ça, m'enfin si ça peut les faire chier ... bonne nuit.

- Oui, passe une excellente nuit, petite, murmura le renard en invoquant son sabre écarlate, tous n'en aurons pas l'occasion.



Naruto continua sa route puis rentra dans la propriété de la famille principale, un garde posa sa main sur l'épaule de Naruto, celle-ci lui fut enlevée au niveau du coude ainsi que la tête qui décrivit une courbe avant d’atterrir devant un poste de garde, d'autres gardes arrivèrent et ils furent eux aussi sabrés, le renard continua son chemin mortuaire dans les couloirs de la maison des Hyuga, aucun des arrivants qui lui barraient le chemin n'arrivait à le ralentir, la lame rouge frayait son chemin dans les chairs sans grande résistance, la dernière porte non ouverte du manoir Hyuga lui faisait face, au moment où il s'apprêtait à ouvrir la porte, son katana vibra, il la tint fermement devant lui, c'était la première fois que son arme fétiche faisait ça, la lame se courba et partit en direction de son visage, Naruto pencha la tête au dernier moment, le fil de l'épée lui érafla la joue et rencontra quelque chose de dur derrière lui, il tira d'un coup sec et le katana reprit son apparence habituel.

Naruto regarda au sol, un Hyuga était mort sur le planché, un trou dans le front.



- Super, ton sabre.

- Dokuja? Je t'avais dit d'attendre à l'extérieur de Konoha avec Hinata.

- Je sais mais elle devait prendre des affaires chez elle, en sortant elle a croisé sa sœur, quand celle-ci lui a dit qu'elle avait parlé à un drôle de type devant le domaine des Hyuga, Hinata a voulut y aller.

- Et?

- Et j'ai assommé ta gonzesse.

- ... Dokuja.

- Promis, elle va bien, je l'ai laissée avec la petite à l'appartement.

- Pourquoi, t'y es pas resté je vous aurais retrouvés.

- Comment?

- J'ai placé un parchemin de détection sur la culotte d'Hinata.

- Quand?

- Quand on était au bar, en l'embrassant je lui ai tripoté les fesses.

- Et tu t'en cache pas.

- Pourquoi je m'en cacherais? C'est ma copine après tout.

- N'empêche que ta copine, elle est flippante, y'a du rose sur tous les murs dans sa chambre.



Naruto agrippa la porte et la fit coulisser, dans la pièce éclairée par des cierges trois personnes étaient assises.

L'un de face devait être le patriarche des Hyuga, un homme marqué par le temps, les deux autres étaient de dos, Naruto sans les voir, reconnu tout de suite Hiashi et Neji.



- Nous avons une réunion, vous n'avez rien à faire ici, posa calmement le patriarche.

- A propos d'un certain mariage arrangé qui concerne Hanabi? Supposa Naruto sur le même ton.

- Exact mais cela ne vous concerne en rien, partez.

- J'ai le droit de poser ma candidature pour ce mariage? demanda Dokuja en rigolant.

- La ferme Doku- on n'est pas là pour ça, en plus t'as quel age.

- Dix-huit mais pour la différence d'âge, t'as rien à dire, ta copine à quinze ans, toi t'en fait vingt-cinq facile.

- J'en ai quinze également.

- Sans déc'?

- N'empêche qu'on est pas là pour ça et ... c'est la deuxième fois qu'on parle en s'oubliant devant nos hôtes.

- Tiens t'as raison, n'empêche qu'elle est vraiment mignonne la petite.

- La ferme ...

- Désolé, t'es vraiment susceptible.



Naruto rentra dans la salle suivit de Dokuja qui s'empêtra sur le dernier mort de Naruto.



- Fait chier, jura le brun.



Dokuja donna un coup de pied dans le corps qui retomba devant les trois Hyuga, ceux-ci activèrent leurs byakugans et virent le carnage dans toute la maison et les jardins.



- Qu'avez-vous fait? demanda le plus vieux qui n'en croyais pas ses yeux.

- Ils ne voulaient pas me laissez passer alors je les ai un peu tués, répondit Naruto tout content de lui.

- Nettoie toi les oreilles papy, mon ami n'y est pourtant pas allé de main morte.

- Laisse tomber, Doku, c'est le genre de réunion qui nécessite un kekkai sonore, lui expliqua Naruto content du qualificatif ami, utilisé par le brun.



"Hakke Kuushou, La paume du Hakke"



Neji s'était levé une main dressée vers Naruto, le blond fut frappé par quelque chose d'invisible qui le projeta hors de la salle au milieu de couloir.

Hiashi aussi se leva et attaqua Dokuja, il frappait vite et fort, Dokuja semblait s'en amuser, il tenait toujours une distance d'un ou deux centimètres des mains de Hiashi qui s'énervait de plus en plus, cela lui rappelait les combats qu'il faisait contre Fugaku Uchiha, quand ils étaient jeunes.





- Intéressant cette technique, dit Naruto en se relevant, j'ai dut être projeté d'au moins sept ou huit mètres.

- Comment peux tu t'en relever, s'exclama Neji qui l'avait rejoint dans le couloir.

- J'ai oublié de me présenter? Où sont passées mes bonnes manières?



Naruto retira sa capuche et regarda le jeune Hyuga d'un air méprisant.



- TOI.

- Oui moi, tu devais te douter qu'un jour je viendrais te prendre la vie, je ne t'ai jamais aimé, et Hinata a encore souffert à cause de toi, je me demande si l'histoire du mariage de sa sœur est aussi due à ton esprit tordu.

- Non, c'est son père...

- M'en fiche, lui aussi va mourir de toute façon, adieu.



Naruto tendit une jambe en avant et prit la position qu'avait Neji quelque minute plus tôt.



- Arrête, c'est impossible de recopier ce genre de technique juste en l'ayant vu qu'une fois et encore moins sans sharingan.

- Hakke Kuushou.



La paume de Naruto s'éleva vers Neji mais c'est une déferlante de chakra qui le frappa, emportant en même temps quelque morceau des murs et du sol au passage, en sentant un mouvement vers eux, Hiashi et Dokuja s'écartèrent vivement, Neji passa entre eux et s'encastra dans le mur derrière le patriarche qui observait les évènements d'un air dépassé.

Le byakugan de Hiashi observa son neveu, tous ses tenketsu avaient clairement éclaté et la plupart des organes vitaux étaient touchés, selon Hiashi, Neji avait une chance sur dix de survivre et même s'il survivait, Neji ne pourrait plus jamais utiliser son chakra.



- Venons en au fait, Hyuga-dono, dit Naruto au patriarche en entrant à nouveau dans la salle, je veux la technique qui permet de détruire le sceau d'asservissement de la famille secondaire.

- Le Kyubi, soupira le patriarche, je sentais quelque chose de spécial venant de toi, je me demandais même pourquoi mes yeux ne pouvaient voir ton visage sous ta capuche.

- Pour ça c'est simple, j'utilise une technique de dissimulation, si elle marche correctement vous devriez voir un nuage noir autour de mon visage, mais j'aimerai que vous me donniez cette technique.

- Ce sont des années de tradition, la Bunke restera sous notre contrôle.

- Non mon père, le contredit Hiashi, s'il veut cette technique, c'est pour libérer Hinata.

- Je vois, ça aussi je refuse.

- D'ailleurs, je pourrais libérer Hinata tout de suite, ricana Hiashi en concentrant son chakra.



Chez elle, Hinata se tordait de douleur, sa petite sœur était paniquée, ne sachant quoi faire, sortie chercher de l'aide.



Hiashi fut amputé des bras.



- C'est la fois de trop, fulmina Naruto, je vais te ... dessécher.



Le blond planta son katana dans la cuisse de Hiashi, après une douleur épisodique, le Hyuga ne ressentit plus rien, à vu d’œil il se momifiait, une fois vide, Naruto retira sa lame.



- Cool, ne put s'empêcher de dire Dokuja.

- Mon katana boit le sang et autre liquide lié au bon fonctionnement du corps humain.

- C'est pour ça, que malgré ton carnage, il n'y avait pas une goutte de sang dehors?

- Ouai, sinon j'aurais repeint tout le bâtiment en rouge.

- Tu m’étonnes.

- Bon, le vioque, tu te décides à me refiler cette technique?

- Non.

- Naruto, tu me laisses seul avec lui trente secondes et je te ramène l'info.

- ... ok, je te fais confiance.



Naruto sortit de la pièce et la referma derrière lui, il marcha jusqu'au jardin et s'assit devant une marre, il se pencha les main en coupe pour boire puis il entendit un hurlement.



- Et merde ...



Le blond se précipita jusqu'à la salle, en ouvrant Dokuja se tenait à deux centimètres de lui, en train de réajuster son bandeau devant ses yeux.



- Il est?

- Mort, il était fragile papy, mais j'ai ton info.

- Ouf...

- D'après ce que j'ai compris c'est la famille principale qui contrôlait les sceaux, n'est ce pas?

- Ouai.

- Et à part la petite sœur d'Hinata, aucun n'a survécu?

- Tous mort.

- Y'a plus de problème alors.

- Doku...

- Ok ok, si tu veux lui ôter sa marque, y'a une réserve de parchemins de techniques interdites dans la chambre du vieux schnock.

- Eh bien voilà.



Après quelques minutes de fouille, Naruto trouva son bonheur, puis il partit vers l'appartement d'Hinata avec Dokuja, en entrant l'appartement était plongé dans le noir, les deux hommes avancèrent jusqu'au milieu de la pièce principale et disparurent, il y eut des bruits de lutte et la lumière se ralluma.



- Voyez vous ça, s'exclama Dokuja, deux petits fouineurs.

- Sasuke, Sakura, qu'est-ce que vous faites là? demanda Naruto.

- Ce serait plutôt à nous de te poser cette question, non, se vexa la rose.

- Je viens soigner ma futur épouse, dit Naruto avec un air niais qui sonnait faux.



Sakura se détendit mais Sasuke continuait de défier Dokuja du regard avec son sharingan activé.



- Laisse tomber, l'artifice des Uchiha ne marche pas sur moi, le calma Hachibi.

- Où est Hinata? Voulut savoir le blond.

- A l'hôpital, Hanabi est venue me chercher parce qu'Hinata souffrait.

- Elle est venue te chercher, et c'est pour ça qu'il est là, dit Naruto en montrant Sasuke du doigt.

- Euh...

- Vous l'avez fait?



Sakura piqua un fard et se mit à déverser un flot d'insultes comme quoi ça ne le regardait pas, Naruto amusé fixa Sasuke, impassible comme toujours, celui-ci leva la main de manière à ce que Sakura ne la voit pas et fit un "V".



- Bien, ce n'est pas que je m'ennuis mais va falloir chercher ta chérie et se tirer d’ici, le matin va pas tarder à venir et on va vite être traqué, dit Dokuja

- Qu'avez-vous fait depuis que vous êtes là? demanda Sasuke.

- Lui, il a tripoté sa copine ...

- ON PEUT CE PASSER DE CE GENRE DE DETAILS, hurla Sakura.

- Oulà du calme, toutes mes condoléances si tu dois la supporter, ricana Dokuja à Sasuke.

- Hn ...

- On a tué Shino, intervint Naruto.

- Vous avez fait quoi? Hoqueta la rose.

- Enfin, lui l'a tué, ensuite on a démonté deux cellules de l'Akatsuki.

- Deux? Le coupa Dokuja.

- Ouai, j'ai prévenu l'Hokage de l'emplacement de la seconde, c'est comme si c'était nous qui allions la démanteler.

- Je croyais que t'avais éliminé l'Hokage et la vingtaine d'Anbu.

- Non, juste assommé.

- Ok... mince on a encore oublié qu'il y avait quelqu'un avec nous.

- Oui, c'est la troisième fois, m'enfin, pour finir.



Naruto regarda Sasuke et Sakura d'un air sérieux avant de poursuivre.



- Et j'ai exterminé la totalité de la branche principale de la famille Hyuga.



A ces mots le couple blêmit.



- A part Hanabi mais ça, vous le savez déjà.

- Pourquoi as-tu fait ça?

- En faite, je cherchais la technique pour annuler le sceau d'asservissement des Hyuga mais il y avait des rats sur le passage.



Naruto et Dokuja échangèrent un regard et disparurent.



- Avec ça, Naruto ne sera plus jamais accepté à Konoha... soupira Sakura.

- Je n'en suis pas si sur, ce qu'il a fait est peut-être un mal pour un bien.



Quand Hanabi se réveilla dans la chambre d'Hinata, elle ne vit qu'un lit vide, sur la table de chevet était posé une lettre et un parchemin.



"Chère petite sœur.

Lorsque tu te réveilleras je serais peut-être déjà loin d'ici, en sécurité et en bonne santé, je suis partie avec l'homme que tu as croisé hier, pour tout t'avouer, il s'agit de Naruto, il a arrangé certaine chose pour nous.

Tu n'auras pas à te marier, notre géniteur étant décédé se sera à toi de prendre une telle décision.

Aussi le parchemin ci-joint contient une technique pour effacer la marque maudite de la Bunke, je compte sur toi pour faire le nécessaire, à partir d'aujourd'hui, il n'y a plus de Sôke ni de Bunke, il ne reste que les Hyuga.

Nous t'enverrons du courrier pour toi, Sasuke, Sakura et Tsunade-sama, pour vous tenir au courrant des déplacements de l'akatsuki.

Ta sœur qui t'aime, Hinata"



Hanabi reposa la lettre avec un pincement de cœur, elle avait pensé qu'en discutant un peu, sa sœur resterait à Konoha ou alors l'emmènerait avec elle, mais ce qui était fait était fait, elle prit le parchemin et sortit en direction de la résidence de la famille secondaire.








ANAKIN, NONNNNNNNN, mort de rire ... une bonne chose de faite, je me suis éclaté à écrire ce chapitre.
Sinon, comment l'avez-vous trouvé? génial j'espère. Comms please ^^.
P.S. je vais mettre du temps pour écrire le chapitre 17, je manque d'information sur Pain et Tobi, donc ceux qui lise sur fanfic-fr, prenez votre mal en patiente, à part ça, y'auras une chose pour laquel vous n'attendrez pas, c'est le dernier chapitre car je l'ai déjà écris.




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 [ 13 ] 14 15 16 17 18 19 20 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: