Fiction: Lilas

- Un jour, je t'offrirai du lilas ! C'est sur ces mots que Naruto s'en alla. La laissant sur le carreau, désespérée, terrifiée à l'idée qu'il ne revienne jamais, ou sous la forme d'une lettre annonçant son décès. Était-elle destinée à perdre tous les êtres auxquels elle tenait ?
Version imprimable
Aller au
hane-chan (Féminin), le 27/07/2019
Je ne suis pas médecin, et ma formation ne me permettant pas vraiment de savoir si je n'ai pas écrit de grosses bêtises sur le sujet, mais j'ai essayé d'être au plus près avec mes connaissances et recherches (sans l'ami sci-hub, paix à son âme), pour coller au poison qu'avait effectivement eu Kankurô dans le manga. Si parmi vous il y en a qui sont assez calés en biochimie et toxicologie, n'hésitez pas à me faire part de vos retours, je suis assez curieuse !



Chapitre 7: Diagnostic



Ils progressaient dans la forêt en double file, Ibiki les guidant. Shikamaru et Sakura, les deux plus vulnérables, se tenaient au centre de la procession. Sakura leur faisait signe de s'arrêter de temps à autres, et elle ramassait quelques plantes et baies comestibles ou médicinales, parfois quelques fruits. Ils marchaient depuis maintenant une bonne heure s'ils se fiaient au téléphone satellitaire de Shikamaru, qu'il n'avait pas encore osé utiliser pour prévenir Temari de leur mésaventure. Le moindre bruit se répercutait, le moindre feuillage bruissant les alarmait. Sur le qui-vive, leurs yeux sondaient la verdure, échangeant par gestes au besoin, et groupés, ils avançaient prudemment en cherchant un abri temporaire. Une tempête s'annonçait, les ventres s'affamaient, et les nerfs lâchaient. Ce fut Kiba qui repéra la grotte en premier, et juste à temps. Des trombes d'eau se mirent à tomber du ciel tandis qu'ils se délestaient de leurs sacs, après avoir inspecté l'aspérité de la roche et jugé le danger relatif faible.

Ils avaient embarqué le strict minimum, laissant tout ce qu'ils jugeaient inutile voire sans risque imminent aux pilleurs, s'il leur prenait l'envie de revenir au bateau qu'ils n'avaient étrangement pas cherché à aborder.

Se débarrassant de son nécessaire médical, Sakura entreprit de faire un feu dans un renfoncement de la grotte. Les branches sèches récupérées au fur et à mesure de leur périple vinrent s'ajouter à celles qu'elle trouva dans la cavité. Elle s'apprêtait à le faire à l'ancienne, s'armant de patience, lorsque le bras de Shikamaru passa dans son champ de vision, lui tendant son briquet avec lequel il venait de s'allumer une cigarette. Il s'accroupit à ses côtés.

- T'es sacrément plus débrouillarde que ce que je croyais, fit-il, en recrachant sa fumée.
- J'ai quelques restes de la sortie de sciences nat' avancées.

Il embrassa furtivement son épaule, la faisant frissonner. Oui, elle avait quelques restes, là aussi, bien qu'il n'ait jamais su d'où lui venait la cicatrice. Il se redressa finalement, s'armant de courage, et sortit son téléphone. À peine s'était-il éclipsé qu'il fut remplacé par la silhouette bien plus massive d'Ibiki, qui lui rapportait de quoi alimenter son feu.

- À cette latitude, avec cette flotte, on est encore bloqués pour au moins une petite demie-heure. La température va vite chuter, t'as eu le bon réflexe.

Elle baissa néanmoins le regard. Sa culpabilité la bouffait, elle était incapable de se tourner vers le capitaine.

- Tu sais, j'irai pas jusqu'à dire que j'apprécie cette petite promenade de santé, mais ta gueulante de tout à l'heure était justifiée. T'as réagi en médecin, et c'est bien normal. J'ai choisi de suivre tes directives, et c'est pas l'absence de renforts qui nous a manqué, parce qu'on aurait vraiment pu y arriver. Le problème c'est que j'ai pas été attentif, qu'on s'est plantés dans les récifs. Alors si quelqu'un doit en prendre la responsabilité, c'est pas toi, c'est moi.

Sakura s'attendait tant à se faire invectiver qu'elle pivota brusquement pour fixer le capitaine. Si ce molosse était capable de flancher, jusqu'où pouvaient-ils encore sombrer ?

- Tu m'as dit de m'attendre à une guerre, si cette histoire tournait au vinaigre, mais tu crois pas que la guerre risque de venir de là ? s'amusa-t-il dans un sourire, en désignant d'un mouvement discret Shikamaru encore au téléphone.

Sakura se mit à rougir furieusement, mais Ibiki se releva avant qu'elle ne puisse répliquer. Shikamaru venait de raccrocher.

- Temari nous envoie une équipe de secours. Jusque là, on a juste à survivre. Avec un peu de chance, ça ne devrait pas être trop compliqué. Mais puisque les imprévus sont de la partie depuis le début, tenons-nous sur nos gardes. Ils ne seront pas là avant deux bonnes heures, reste à espérer que ça soit suffisant, ajouta-t-il à l'intention de Sakura, qui calculait déjà dans sa tête.
- Dis-lui de t'envoyer tous les résultats d'analyse qu'ils ont pu faire par mail. Je vais voir ce que je peux préparer à l'avance.

Tant qu'elle était dans le véhicule elle ne pouvait rien faire, Sur cette île où la végétation abondait, suffisamment proche du pays du Vent, il y avait fort à parier qu'elle puisse y trouver au moins quelques éléments ayant pu servir à l'élaboration du poison, et par extension, indispensables au contre-poison. Restait à espérer que l'évolution des plantes de l'île n'ait pas déjà trop différé de celles du pays du Vent.

En attendant de recevoir les résultats et de pouvoir les analyser, elle se lança dans une petite décoction avec les racines et baies ramassées. Kiba la rejoignit, lui prêtant avec joie son réchaud, tandis que Rock Lee cherchait des coupelles au fond de son sac. Elle ne pouvait pas en faire beaucoup, il lui aurait fallut beaucoup plus de bras et de rangements sur le trajet, mais ça suffirait à calmer la faim, et avec un peu de chance, renforcer leurs défenses immunitaires. Aussi Terra Incognita que cette île fusse, elle l'était tout autant en ce qui concernait les maladies qu'ils pouvaient rencontrer par une simple piqûre de moustique, ou morsure d'animal sauvage. Enfin, plus ou moins rassasiés par ce qu'ils surnommèrent la potion magique de Sakura, et des petits biscuits qu'ils se séparèrent, ils organisèrent des tours de garde. Sakura et Shikamaru, qui attendaient les retours de Temari, furent désignés pour faire partie du premier groupe à se reposer, avec Neji et Kakashi.

Se sachant déjà repérés par Ibiki, et probablement par Kakashi, à l'instant même où ils lui avaient tous deux rendus visite, peut-être même par les autres, Sakura s'autorisa à passer sa main dans celle de Shikamaru alors qu'elle s'asseyait à ses côtés. Il soupira, hésita un instant, joua avec ses doigts en jaugeant s'il devait ou non se dégager, avant de passer son bras derrière la tête de Sakura pour qu'elle puisse s'appuyer contre lui. Leur histoire construite à la va-vite sur des monticules de blessures à vif et partie sur de mauvaises bases tiendrait-elle au face à face avec Temari, dans quelques heures à peine ? Elle n'en était pas sûre du tout.

Elle se mit à penser à Ino, et fut soudain incapable de savoir si elle trouvait du réconfort dans cette relation ou la haïssait pour tout ce qu'elle représentait.

Les adieux n'avaient jamais été son fort.

La nuit enveloppait la ville d'une chaleur orageuse, le vent s'infiltrait doucement entre les feuilles des arbres. L'atmosphère paisible de la rue, trompeuse, couvait Sakura d'un silence angoissant qui l'agitait de tremblements nerveux. Elle l'entendit arriver avant même de le voir. Son instinct ne lui avait pas fait défaut ; elle aurait pourtant préféré. Il était là, quelques pas devant elle, son sac sur le dos, marchant à pas calmes et résolus vers la grande porte qui couronnait la sortie principale de Konoha. Alors elle s'avança, et lui barra la route.

- Je savais que tu emprunterais cette route, si tu devais t'en aller. Alors j'ai attendu que tu arrives.

Une lueur s'alluma dans le regard de Sasuke, pour s'éteindre aussitôt. Quel sentiment inspirait donc chez lui le fait qu'elle ait appris à le connaître aussi bien, lui et ses réactions, peut-être même plus que Naruto et Kakashi ?

On la secoua doucement par l'épaule, la faisant émerger de ses souvenirs épars. Sakura se redressa, passant sa main sur son visage pour essuyer les derniers restes de son rêve. Ce soir-là, elle n'avait rien pu faire. Elle fixa Shikamaru, le revit dix ans auparavant, alors qu'elle annonçait la terrible nouvelle du départ de Sasuke à leur bande d'amis. " Même toi, tu n'as pas pu le retenir " avait-il soufflé, choqué.

- T'as de la lecture, fit-il simplement en lui tendant son téléphone, la ramenant brusquement au présent.

Elle parcourut en diagonale toutes les analyses avant de les relire d'un œil attentif et expert. Fouillant pour trouver le numéro de Temari, elle appuya sur la touche verte sans demander son reste.

- Intoxication aux métaux lourds, conclut-elle. Un mélange d'arsenic, plomb et cadmium assez explosif, en suffisamment petite quantité pour faire ses ravages sur plusieurs heures. Doses subtiles d'une substance paralysante servant de ligand. Risque élevé de déshydratation et d'ostéoporose. Je te transmets par mail toutes mes recommandations. Aussi, mettez-le sous oxygénation. Pour ce qui est de ses douleurs monstrueuses... j'espère que vous avez de la morphine.. Pour le reste, ajouta-t-elle en se tournant vers ses gardes du corps, une chasse à l'algue s'impose.

Il lui avait fallu quelques minutes pour faire son diagnostic. À quel point les médecins de Suna étaient-ils en retard sur les connaissances médicales ? Là encore, les ravages de la guerre civile avaient laissé leur marque.

Elle raccrocha finalement sans lui confier sa plus grande peur. Même s'ils parvenaient à écarter le danger immédiat pesant sur la vie de Kankurô, elle ne serait probablement plus jamais la même.

L'expédition se mit en branle, Ibiki et Kiba ouvrant la marche. Devoir retourner vers le récif n'était pas pour leur plaire, et l'oreille aux aguets, ils progressèrent aussi vite que leur permettait la prudence. Dans leur malchance, ils avaient atterri probablement au seul endroit où il leur serait possible de récupérer des Phaeophyceae avant leur destination finale. Elle n'était pas sûre que la côte du pays du Vent offre un milieu de vie convenable à l'algue brune. Pire, sans cet arrêt, Sakura se serait rendue compte de la nécessité de la plante en auscultant Kankurô, soit bien trop tard pour se permettre un aller-retour jusqu'à la côte.

À peine aperçurent-ils la silhouette de leur embarcation que le piège se referma sur eux. Un craquement sous les pieds d'Ibiki et Kiba, et il dégringolèrent dans le trou recouvert de feuillages, étouffant leur cri. Ils se déployèrent en arc-de-cercle autour de Sakura et Shikamaru. Tenten fut la première à réagir, lançant son couteau de jet dans un buisson à leur droite. Un son métallique répondit à l'attaque, avant qu'une immense épée ne se brandisse en bouclier devant un homme filiforme à la cape noire et aux cheveux bleus.

- Pas mal ! nota-t-il, un sourire en coin, sans se soucier le moins du monde des armes braquées sur lui.
- Restez où vous êtes !
- J'aimerais bien, mais voyez-vous...

Rock Lee esquiva la masse qui manqua de lui tomber sur le crâne. Shikamaru et Sakura se plaquèrent au sol, alors que Kakashi lançait une balayette sur le nouvel arrivant.

- Mon ami est moins patient que moi, poursuivit l'homme avant de foncer vers eux.

Un cri de douleur se répercuta dans la baie, alors que Rock Lee lâchait son arme, le bras pendant, tombant à genoux. Neji sauta sur le dos du second attaquant, permettant à Lee d'éviter d'une roulade un autre coup, la batte métallique s'enfonçant violemment dans le sable à côté de lui. Une flèche frôla le visage de Sakura, qui se recroquevilla dans les bras de Shikamaru, terrifiée. Tenten tenait toujours le premier homme en respect, mais il s'approchait dangereusement au fil de ses slaloms, évitant et parant les balles de son épée comme s'il avait s'agit de simples cailloux. Une autre flèche fila dans l'air avant de se ficher dans la jambe de Kakashi, qui recula d'un pas, pointa son arme dans la direction de la flèche, et tira. Un bruit mat ; il avait fait mouche. Tétanisée, Sakura vit le molosse se laisser tomber de tout son poids en arrière, Neji sur son dos. Un craquement immonde, et Neji se mit à cracher du sang. Tenten se retourna vivement, horrifiée, au moment où l'homme fut sur elle, abaissant son épée. L'homme fut soudain projeté en arrière par un coup de pied monstrueux de Lee.

Sakura rampait déjà jusqu'à Neji, qui toussait comme un fou. Ses côtes, brisées dans l'impact, avaient transpercé ses poumons.

- Prends soin... d'Hinata...
- Non, non non ! Bats-toi !... Bats-toi...

Mais rien de ce qu'elle put tenter ne le sauva, et il rendit son dernier souffle sous ses mains ensanglantées. Kiba sauta prestement à ses côtés, la couvrant de son corps alors que la masse s'apprêtait à lui tomber dessus. Un coup de feu, et leur agresseur s'effondra sur eux, mort. Ils se dégagèrent prestement, embrassant rapidement la scène du regard. L'homme délesté de son épée, plaqué au sol par Ibiki. Kakashi, son revolver à la main, fixant le paysage. Rock Lee inconscient, Tenten courant en larmes vers Neji et Shikamaru, intact et horrifié. Lorsqu'il remarqua Sakura, saine et sauve, soulagée de le voir en vie, il la rejoignit d'un pas vif et la serra dans ses bras tremblants.

- Mon dieu tu vas bien, tu vas bien...

Mais non, elle n'allait pas bien. Ils étaient tombés dans un traquenard par sa faute. Un homme, pour la protéger, venait de mourir sous ses mains incapables de le sauver. Trois autres étaient blessés. Et au travers de ses larmes, elle aperçut une silhouette dépasser, avant de s'enfoncer dans les fourrées.

Ce visage, elle n'aurait jamais pu l'oublier.




J'espère vraiment ne pas avoir été trop à côté de la plaque avec le poison... Je m'efforce de rendre cette histoire la plus plausible possible, mais ce n'est pas toujours évident. Pour le choix des armes des pirates, j'avoue que ça peut paraître bizarre, mais c'est un choix que j'ai fait par rapport à la psychologie des personnages, l'explication viendra !
Pourvu que mon histoire vous fasse passer un bon moment, je considérerai que malgré mes quelques maladresses, mon but est atteint !




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 [ 7 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: