Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: La feuille née de la racine

Naruto Uzumaki est né dans les ténèbres de Konoha, élevé pour devenir une ombre. Seulement, l'ombre est exposé à la lumière lorsque son maître, Danzô Shimura est assassiné. Obligé de changer radicalement de mode de vie, il est obligé de tout apprendre au sujet des relations humaines, de la vie des ninjas standards.
Classé: -16I | Spoil | Général / Action/Aventure / Horreur | Mots: 18325 | Comments: 0 | Favs: 5
Version imprimable
Aller au
Gintoki-san (Masculin), le 19/11/2016
Hello, je publie le premier chapitre et renvoie cette fiction. D'ailleurs, je sais même pas pourquoi elle était pas publiée... M'enfin c'est mieux comme ça, pour une fois que le fait que je sois un boulet soit utile ! Voilà, bien évidemment on peut lire la suite sur fanfic-fr.net mais je publierai quand même sur WoN. Pourquoi ? On a qu'à mettre cela sur le compte de la nostalgie !



Chapitre 4: L'embuscade maritale



Konoha commençait doucement à se réveiller. Les ouvriers rejoignaient leurs chantiers, les contremaîtres vérifiés que rien n'avait été dégradé pendant la nuit. À vrai dire, les villageois avaient du mal à réaliser qu'il y a quelques jours, ils avaient été lâchement attaqué. Après tout, Konohagakure no sato avait subit tellement peu de dommages que les travaux étaient minimes, la plupart ayant été fait à la porte principale.

Cinq jours s'étaient écoulés depuis l'attaque de Suna et d'Oto sur Konoha. Malgré quelques pertes, la vie continuait. Les ninjas de la Feuille avaient déjà commencé à repartir en mission, rassuré que la guerre s'arrêtait simplement sur une attaque. Même si la rancune persistait, la plupart des ninjas étaient contents que le Sandaïme Hokage s'était résolu à accepter un traité de paix.

Des négociations étaient faîtes dans ce sens en tout cas. Rien n'était décidé et d'épineux sujets restaient en suspens. Konoha avait l'avantage sur les négociations : un nouveau jinchûriki, un otage et une force militaire quasi-intacte.

Emiko poussa un long bâillement, sans prendre la peine de retenir le bruit qu'elle faisait ni même de mettre la main devant sa bouche. Celle-ci était démasqué, dévoilant son visage fin et ses deux prunelles d'ébène. Sa longue chevelure lui retombait jusqu'aux fesses.

Elle se reposait sur le toit de leur observatoire, étendue de tout son long sur la toiture. D'ici, elle avait une venue imprenable sur le village caché de Konoha, c'était ici qu'ils veillaient, c'était ici qu'ils se lançaient au combat pour défendre leur village.

-Tu fais beaucoup de bruits, Emiko-san. Lâcha sa supérieure en soupirant.

Celle-ci venait d'arriver, prendre des nouvelles de sa subordonnée.

-Pardon, Zuku-sama ! S'excusa celle qui éleva le jinchûriki du village. « -Mais cette nuit a été fatigante, je me suis bien trop ennuyé. » Justifia-t-elle finalement.

-Je comprend, moi aussi je suis fatigué. À vrai dire, ma journée n'est pas terminée. Ma position m'oblige à bien des choses… Se plaignit sa supérieure en regardant vers le sol.

-Je sais, à vrai dire, moi aussi j'ai connu ça avant que Danzô ne m'attire dans ses filets. Je ne dis pas qu'il faisait de bonnes choses, mais grâce à ça, la pression que mon clan me mettait avait cessée. Je n'étais plus obligé à écouter mes courtisans tous ces gens voulant se marier avec moi… On a même voulu me fiancer à un gamin qui n'était même pas encore sorti du ventre de sa mère depuis une semaine. J'avais huit ans à peine… Heureusement pour moi, le chef du clan était opposé aux plans de mon grand-père ! Expliqua la jeune femme en souriant.

-Dis moi, quand es-tu rentré dans la racine ? Questionna la chef de l'ANBU, intriguée par la vie que menait les Ne.

-Et bien.. Il y a douze ans de cela, le neuf octobre. Répondit la jeune femme avant de poursuivre. « -Un jour avant la naissance de Naruto, lorsque celui-ci devint un Ne, j'ai étais entraînée à prendre soin de lui. Préparée en quelques sortes. J'avais huit ans quand je suis devenue une Ne, mais je n'ai pas subi le même parcours qu'eût à vivre Naruto. » Souffla-t-elle, un soupçon de colère dans la voix.

Elle en voulait terriblement à la racine pour ce qu'ils avaient fait, le rite d'intronisation de Naruto dans la Ne avait été terrible. Plus terrible que les combats singuliers face au compagnon avec lequel ils furent élevés.

Elle avait assisté à son intronisation, au départ, cela ne la révoltait. C'est lorsqu'elle devint sa tutrice et qu'elle se prit d'affection pour le gamin brisé qu'il était que sa rancune est née. Ce jour-là, elle avait découvert un gamin brisé par l'épreuve qu'il venait de traverser, les mains recouvertes de sang, il avait dû tuer pour la première. Il avait vu un compagnom mourir pour la première fois, pour la première fois, il laissa le démon en lui se déchaîner.

-… Je vois, Naruto a l'air aussi solide qu'un roc. Jugea la plus jeune des deux. « -Bien, je vais aller faire mon rapport à l'Hokage et ensuite à mon clan... » Soupira la jeune fille.

Sa chef venait de disparaître dans un shunshin no jutsu, laissant la jeune femme de vingt ans seule sur le toit. Celle-ci soupira. Naruto n'était plus là, il était parti en mission. Que pourrait-elle bien faire ?


------

Il tomba une énième fois, provoquant l'hilarité des matelots. Décidément, il n'aurait jamais le pied marin. Il n'aimait pas être sur un bateau tout autant qu'il détestait ces immondes choses qui le terrifiait.

Il sortit des quartiers de l'équipage pour rejoindre le pont supérieur. Le temps se faisait déjà plus froid au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient de leur destination. Naruto enfila sa cape pour se protéger du vent alors que plusieurs odeurs arrivait à son nez. Même s'il n'aimait pas être sur un bateau, il devait avouer que l'air marin n'était pas déplaisant, loin de là.

Sakura collait toujours après Sasuke, se collant à lui alors qu'il cherchait simplement à se reposer. Kakashi quant à lui discutait souvent, très souvent avec leur cliente : Yukie Fujikaze. La célèbre actrice de cinéma.

Son producteur avait décidé d'engager des ninjas que Konoha pour cette mission de rang B. L'Hokage ayant gentiment accepté de donner cette mission à l'équipe sept, sa décision était sans doute dû à l'arrivée de Naruto dans l'équipe.

En effet, ils avaient décidé de tourner la suite de leur film dans le pays natal de Fujikaze. Malheureusement, celle-ci était menacée de mort dans son pays d'origine : Yuki no Kuni. La situation géopolitique au pays des neiges était assez obscure, il y a dix ans de cela, un coup d'état eût lieu et son précédent daimyô fut assassiné. Depuis, c'était son frère Doto Kazahana qui est au pouvoir.

Celui-ci dirigeait d'une main de fer ce petit pays. Les gens tentaient d'immigrer loin de cette contrée prisonnière de l'hiver. La politique de Dôto privilégiée davantage la puissance militaire du pays et de son village ninja : Yukigakure no Sato.

Naruto avait entendu des rumeurs sur une guerre civile qui ravageait le pays. Les insurgés reprochaient à Doto d'avoir pris le trône à sa nièce, aujourd'hui disparue. Son corps n'a jamais été retrouvé et beaucoup pensent qu'elle a fuit le pays, sauvée par un mystérieux ninja.

Kakashi était accoudé à la rambarde bâbord du navire, contemplant la neige qui tombait pour recouvrir lentement le bateau. Plus ils s'approchaient de Yuki no Kuni, plus il faisait froid. L'ancien Ne s'approcha de son professeur, à vrai dire, il avait réussi à se rapprocher de Kakashi Hatake.

-Kakashi-senseï. Appela Naruto en se mettant à ses côtés.

-… Hm ? Ah, c'est toi ! Qu'y a t-il, Naruto ? Demanda l'épouvantail en tournant la tête vers son élève.

-Vous connaissez bien notre cliente, n'est-ce pas ? Lâcha d'une traite l'Uzumaki.

Kakashi s'étouffa de surprise, Naruto parlait peu. Il ne parlait même pas des choses se rapprochant des sentiments mais lorsqu'il le faisait, celui-ci frappait fort. Le fils de Croc blanc eût un sourire derrière son masque. Peut-être que les choses seraient plus facile en ce qui concerne Naruto ?

-Oui. Répondit-il, restant toutefois énigmatique.

-Vous l'avez dragué ? Ensuite, elle vous a oublié tellement vous avez été transparent ? Continua le gamin le plus sérieusement possible alors que Kakashi palissait à vue d'oeil.

Lorsque Naruto était curieux, il n'y allait pas avec le dos de la main. Le jonin pouvait presque apercevoir Kushina à travers son fils, un moulin à parole très embarrassant.

-Euh… Euh… Balbutia le ninja copieur.

-C'est pour ça que vous lisez ce « manuel » de drague foireux ? Vos romans érotiques.

Le blondinet ne l'épargnait pas. Kakashi prit une grande inspiration, cherchant sa réponse à l'intérieur de lui. Il jeta un coup d'oeil derrière lui et son regard se fit plus sérieux alors que celui de Naruto restait le même. Ce qui déconcerta au passage le jonin, ses élèves avaient vraiment une mauvaise image de lui.

-Oui, elle ne se souvient même pas de moi. Souffla le jonin. « -Bref, lorsqu'on sera arrivé… Pendant leur tournage, je t'apprendrai une nouvelle technique. »

-Mais je ne vois pas ce que vous pourriez m'apprendre, Kakashi-senseï. J'ai étais ANBU moi aussi, j'ai le niveau pour y retourner. Se plaignit l'Uzumaki.

-Tu es très fort, je n'ai jamais dis le contraire. Répliqua l'épouvantail en marquant une pause avant de reprendre. « -Mais tu n'es pas dans cette équipe car tu as un mauvais niveau, tu peux retourner dans l'ANBU mais l'Hokage refusera. Alors, il faut que tu deviennes plus fort pour le convaincre. » Expliqua-t-il en souriant.

-Je vois… Alors je ne vous contredirais plus. J'ai une nouvelle question, Kakashi-sensei. Demanda le blond de nouveau.

-Par pitié Naruto, ne recommence pas… Supplia le pauvre Hatake.

-Qui menace Fujikaze Yukie ? Le daimyo ou une organisation implantée dans le pays ? Questionna Naruto, les sourcils froncés.

-C'est le seigneur de ce pays. Répondit une femme dans leur dos.

Les deux ninjas se retournèrent, n'ayant pas senti l'arrivée de la jeune femme dans leur dos. Fujikaze Yukie, sa longue chevelure noire lui retombait jusqu'aux fesses. Deux mèches comme un sapin marquait son visage au niveau de ses yeux.
Son maquillage était rose saumon sur le contour de ses yeux, ses fines lèvres également. Il n'y avait pas à dire, elle était une très belle femme. Son kimono vert lui donnait un air princier, mais son visage était marqué par une profonde froideur, une amertume pesante.

-Sachant que Yuki no Kuni possède un village ninja, notre implication pourrait tourner en guerre ouverte entre nos deux pays, non ? Demanda le blond, sans se soucier plus que ça de leur cliente.

Kakashi quant à lui fixait la nouvelle arrivée, un brin de tristesse dans le regard. Mais la remarque de Naruto était pertinente et l'Hatake acquiesça, même si une escarmouche n'arriverait pas à déboucher sur une guerre connaissant la situation des deux pays.

Kazahana Doto serait fou d'affronter le pays du Feu et Konoha no Kuni alors que son pays est ravagé par une guerre civile. Il lui faudrait de puissants alliés pour mener à bien une telle folie.

-C'est possible, mais je ne pense pas que cela arrivera. Jugea Kakashi avant de reprendre « -Vous êtes là depuis longtemps, Fujikaze-san ? »

-Non, je suis arrivée lorsque votre élève parlait de moi. Répondit l'actrice, au tac-au-tac

-Terre en vue ! Hurla la vigie depuis son nid-de-pie.

Tous les hommes se mirent à leur poste pour que l'accostage se passe le mieux possible. Naruto voyait le port au loin. Le SEUL port du pays. Sasuke et Sakure les rejoignirent, observant avec méfiance ce port vide.

L'équipe sept en apercevait davantage au fur et à mesure que le navire s'approchait. Un si petit navire pouvait aisément atteindre la marina située en eaux peu profondes. Mais quelque chose clochait, les marins commençaient également à s'en rendre compte.

Le poisson frais pourrissait sur l'étable du pêcheur, les maisons étaient vidés. C'était comme si il y a peu, tous les habitants avaient disparus.

-Fais attention, gaki. Souffla Kyubi à son hôte, aussi méfiant que l'Uzumaki.

Kyubi ne souhaitait pas mourir, c'était pour cela qu'il aidait son geôlier. Le navire arriva finalement au point de non retour. Un marin attacha le navire pour l'empêcher d'aller à la dérive alors que Naruto posa le premier un pied à terre.

Rien. Le village était désert, Kakashi suivit et lança un regard à son élève blond.

« -Reste sur tes gardes... » Prévint l'épouvantail avant de s'avancer un peu plus dans la cité portuaire.

La cité n'était pas bien grande, elle s'apparentait plus à un village de pêche qu'à un grand port commercial. Rien n'avoir avec les grands ports de Hi no Kuni ou de Mizu no Kuni. Les maisons étaient faîtes en bois. Ce village était monté sur pilotis, l'eau était omniprésente.

Soudain, Fujikaze Yukie courut pour rattraper Kakashi qui allait pénétrer dans une maison. Celle-ci fut suivie de près par Naruto qui avertit son professeur qui venait d'entrouvrir la porte.

-KAKASHI-SENSEÏ ! Hurla l'ancien Ne.

L'épouvantail eût le temps de réagir alors qu'il venait d'entendre un bruit qui l'inquiétait au plus haut point.

-ALLEZ-VOUS EN ! Ordonna Kakashi en se jetant sur l'actrice de cinéma, envoyant les deux ninjas dans l'eau.

Une bonne partie du village explosa. Le côté où les marins et l'équipe sept étaient présents n'avait subit aucun dommage. Ils pouvaient apercevoir Kakashi et Yukie sortir de l'eau alors que l'autre moitié du port de pêche était en proie aux flammes.

Malheureusement, cette embuscade ne faisait que commencer et toute l'eau se transforma en glace, immobilisant la cliente de l'équipe sept et le jonin instructeur dans les glaces. Kakashi se maudissait intérieurement, il était tombé dans un piège.

La situation venait de prendre une tournure inattendue… Même si la mission était de rang C, l'équipe sept ne pensait pas que leurs assaillants utiliseraient de telles techniques comme celle du hyoton.

Naruto passa sa main dans ses cheveux, ses yeux vagabondaient de droite à gauche, cherchant le danger. Malgré son attitude apathique, un millier de questionnements lui venaient à tête, la direction de l'équipe lui revenait le temps de sortir Kakashi des glaces. Il était désormais le seul responsable de la vie de ses coéquipiers.

-Ne faîtes rien de… Commença-t-il avant que Sasuke ne se lance à la charge pour sauver son professeur.

Sakura, ayant entendu Naruto commençait à donner des directives poussa un soupir avant de suivre le garçon qu'elle aimait sous les yeux de l'ancien anbu.

« -Merde ! Les idiots ! » Pensa-t-il avant de suivre le mouvement avec pour objectif de limiter la casse.

Sasuke approchait de plus en plus de Kakashi et de la célèbre actrice qui leur servait de cliente, Sakura était à ses côtés tandis que Naruto, sur leur talon dégaina libéra le sceau contenant son sabre et sortit un kunai avant de prendre appui sur sa jambe droite pour se propulser vers l'avant.

Ainsi, le blond bloqua les lames des deux assaillants, lames destinées à ses coéquipiers imprudents. Ceux-ci s'étaient figés en voyant à quel

-Allez vous occupez de Kakashi-sensei ! Ordonna-t-il d'une voix ferme.

-Mais… Balbutia Sakura, se rendant compte qu'elle courrait droit vers la mort.

-Je m'en occupe, maintenant dégagez ! Cracha Naruto en se faisant repousser vers l'arrière.

Ses coéquipiers obtempèrent tandis que les embusqués attaquaient le blond qui les contenait tant bien que mal. L'un d'eux était armé d'une hache qu'il maniait avec force, il dominait Naruto avec sa taille et sa corpulence. Ses cheveux noirs étaient rasé et le géant était vêtu d'une armure avec un noyau en son centre. Son visage était quelque potelé mais son expression semblait barbare.

Le seconde, ou plutôt la seconde étaient vêtue d'une armure identique et armé de deux wakizashi. Celle-ci avait de longs cheveux blancs qui atteignait le bas de son dos. Ses courbes se dessinaient plutôt bien malgré son armure. Sa peau était pâle et son visage fin. Contrairement à son camarade, la jeune femme avait l'air fier et arrogante. Son style de combat se distinguait par son élégance. L'oeil vif, celle-ci mettait l'ancien Ne en grand danger.

De leur côtés, Sasuke et Sakura parvinrent à sortir leur cliente et Kakashi des eaux glacés de Yuki no kuni sans réel danger. Kakashi et Kuroyuki Kazahana grelottait. Mais faisant fi de ce détail, l'épouvantail porta son attention sur son élève qui manquait à l'appel avant d'apercevoir Naruto en plein combat.

Celui-ci venait de repousser son adversaire le plus imposant, ne pouvant pas profiter de sa courte réussite à cause de la jeune femme qui l'assaillait avec ses attaques toutes aussi mortelles les unes que les autres.

« -Laisse-le moi, Kanjûro ! » Intima-t-elle avec un sourire, un sourire presque hautain que beaucoup de nobles arboraient même si celui-ci avait quelque chose de carnassier.

Le dénommé Kanjûro fit une mine boudeuse avant d'acquiescer.

-Bien.. Mais faîtes attention à vous, Liza-sama. Lâcha-t-il, inquiet avant de se diriger vers Kakashi et les autres.

Naruto bloqua les deux wakizashi en croisant son sabre et son kunai alors que Liza tentait de forcer la garde du blond. Les lames s'entrechoquaient dans ce duel de force, étonnamment, celui-ci était très équilibré. Aucun des deux partis n'arrivaient à prendre le dessus sur l'autre.

-Tu es intéressant… Très intéressant ! Avoua-t-elle avec ce même sourire étrange.

-Ah ? Et que devrai-je dire ? Répliqua le Ne, souriant malgré lui.

Il aimait ce combat, l'adrénaline montait en lui et le rendant presque fou. Malgré son habituel self-control, les sensations que lui procurait ce combat le mettait en osmose ; L'excitation que lui procurait ce danger le rendait meilleur, rarement il avait combattu d'adversaire d'un niveau égal ou supérieur seul et il le regrettait. Tout ce plaisir perdu.

Ressentir de telles choses étaient telles contraire aux règles ninja ? Il n'en servait rien, même si le ninja est dans le concept une arme, une arme a-t-elle le droit de se plaire en faisant son travail ? Après tout, il ne compromettait pas le succès de la mission, au contraire.

Soudain, un des wakizashi de la blanche frôla la carotide du blond qui dût faire une flexion de son buste pour esquiver l'attaque.

-Tu réfléchis trop, petit génie ! Se moqua la jeune femme.

Les combattants avaient des profils quasi-identique, rapides et puissants, vifs et dangereux. Cela se lisait dans leurs attaques que les deux lames étaient aiguisés par les meilleurs ninjas. Naruto envoya son kunai en direction du pied droit de Liza qui fit un mouvement de recul, affaiblissant ainsi sa garde.

Le renard profita de ce mouvement pour viser l'une des fentes de l'armure sous l'aisselle, celle-ci étant présente pour ne pas entraver les mouvements de son porteur. L'adversaire du blond utilisa son wakizashi tenu dans sa main gauche pour dévier la lame vers une partie solide de l'armure, bloquant ainsi le coup qui lui était porté et son wakizashi dans sa main droite pour attaquer le blond, l'entaillant légèrement au visage.

-Yare yare petit renard, tu es Naruto de la racine… N'est-ce pas ? Déclara la jeune femme en souriant.

Le fils du quatrième Hokage perdit son sourire, laissant son visage déformé par la surprise. Comment une telle chose était possible ? Comment quelqu'un d'extérieur au village pouvait le connaître dans la racine ?

-Tu te poses un tas de questions… Hein ? Souffla-t-elle, visiblement satisfaite de son effet.

D'un mouvement, elle débarrassa Naruto de son arme et l'attrapa par le col avant de poser ses lèvres sur les siennes, et de l'embrasser langoureusement. Le blond se laissa faire, totalement pris au dépourvu, laissant la chaleur du baiser montait doucement en lui même s'il n'y répondait pas.
Après quelques minutes, durant lesquels l'équipe sept et Kanjûro contemplait avec stupeur la scène entre les deux, leurs lèvres séparèrent avant que la blanche ne repousse Naruto, quelques mètres plus loin.

-Quel bonheur ! S'extasia la jeune femme en sautant littéralement de joie. « -Même si j'aurai préféré que tu sois plus âgé, j'étais impatiente de te rencontrer chéri ! J'ai directement senti que c'était toi, mon aimé ! Que tu venais me chercher ! »

Le blond après quelques secondes reprit son calme et essuya sa bouche d'un revers de la main. Il avait été prit de court par cette femme, d'à peine dix ans son aînée.

-De quoi tu parles ?! Hurla Naruto, voulant connaître les raisons d'une telle situation.

-Danzô-sama ne te l'a pas dis ? Demanda-t-elle en prenant un air surpris tout en posant un doigt sur ses lèvres. « -Oh ! Bon… Je vais te raconter. Tout commence il y a dix ans, Danzô-sama était très intéressé par la technologie des armures ninja. À l'époque, cette technologie n'était qu'à ses prémices et beaucoup étaient réticents, nous manquions de fonds. Malheureusement, mon père voulait à tout prix mettre au point cette technologie pour compenser la faiblesse de Yukigakure. Ton maître, mon beau-papa si je puis dire, a proposé de prendre en charge le projet… De le reprendre tout court si la Ne pouvait en bénéficier. Mon père accepta, à une condition. » Expliqua la jeune femme.

-…

-Cette condition était claire : La Ne entraînait sa fille et héritière et un mariage scellera cet accord. Nous sommes faits l'un pour l'autre… Susurra-t-elle en rougissant.

-Donc… Tu es ma fiancée ? Balbutia Naruto, complètement perdu.

De leur côté, Kakashi et Sasuke affrontait balourd, le coéquipier de la passionnée fiancée de Naruto. Les deux ninjas de Konoha gérait tranquillement leurs adversaires. Le maître et l'élève compensait leur manque de puissance physique avec leur vivacité et leur sens de la tactique hors du commun. Kakashi s'occupait de bloquer et de créer des branches, Sasuke les exploitait.

Cela était très efficace, ils neutralisèrent rapidement leur adversaire, le mettant hors d'état de nuire. Un cor se fit entendre et la jeune femme soupira, avant de fondre en larmes.

-Pourquoi faut-il que le destin soit si cruelle ?! J'ai enfin rencontré l'amour de vie et malheureusement… Je ne peux rien faire ! Je sais ! Ryotenbin-sama et père ne diront rien, je ne fais que ramener mon homme à la maison ! Lâcha-t-elle avant d'apparaître à toute vitesse devant Naruto qui, étrangement ne broncha pas.

Celle-ci attrapa le blond par la taille, le serrant fort contre elle avant de faire la même chose avec l'actrice, dégageant violemment Sakura en direction de Kakashi qui allait se jeter sur elle. Un nuage de fumée explosa, laissant les trois ninjas de Konoha comme ça, dans la stupeur.

-Tch… C'est un échec ! Maugréa Kakashi en déposant Sakura au sol, celle-ci n'ayant que des bleus.

-Kakashi-sensei, il y a quelque chose qui ne va pas… Remarqua Sasuke en tenant son menton avec sa main gauche. « -Naruto s'est laissé emmené... »

-J'ai vu. Répondit l'argenté, visiblement énervé par son nouvel élève. « -Pourquoi n'a-t-il pas le caractère de son père... » Soupira-t-il avant de reprendre.

-Qu'est-ce qu'il vous a prit, vous deux ?! Blâma Kakashi, conscient que l'idée de fonçait dans le tas ne serait pas venue de Naruto. Celui-ci avait agi par la contrainte que lui avait apposé l'épouvantail.

Flash-back

La nuit était sombre alors que le bateau voguait vers Yuki no Kuni, Naruto était sur le pont, contemplant la houle frappait contre la coque du navire. Celui-ci était illuminé par les lanternes. Le froid se faisait déjà sentir après seulement une journée de navigation, sachant que d'ici deux jours, ils atteindront la zone à risque pour leur cliente.

-Tu ne dors pas, Naruto ? Demanda Kakashi avec un sourire derrière son masque.

Lui non plus n'arrivait pas à dormir. Celui-ci s'approcha de son élève avant de contempler la beauté de la mer. Le blond eût un micro-sourire, appréciant malgré les circonstances la compagnie du jonin.

-Non, je réfléchis à vrai dire. Souffla le jeune adolescent.

-Tu n'arrives pas à comprendre pourquoi Sandaïme-sama ne t'as pas assigné là où tu devrais être, n'est-ce pas ? Suggéra l'épouvantail, tapant dans le mille.

Le petit renard acquiesça. Son maître semblait vraiment observateur, était-ce grâce aux livres qu'il lisait ? Son talent naturel de chef qui lui permettait d'observer et de comprendre si aisément ses coéquipiers ? Il n'en savait rien, et Naruto ne le saurait sans doute jamais.

-Je devrais faire des missions plus importantes pour le village… Dans cette équipe, je suis tellement restreint que ça nuit à mon potentiel et à l'équipe. Avoua l'Uzumaki.

-Je te comprends, moi, quand Hokage-sama m'a retiré des forces spéciales pour me confier une équipe de genin… J'étais très en colère, à vrai dire… C'était plus de la peur que de la colère. Confia le professeur, le visage fermé. « -J'avais peur de vivre ce que ton père a vécu. Un élève qui tient trop aux règles et qui cause la perte de toute l'équipe... »

-Comment ça ? Demanda Naruto, intrigué par l'histoire raconté par son maître.

-Il y a une époque, où j'étais comme toi. Je ne jurais que par le code du shinobi, je me fichais de ma propre vie tant que cela permettait la réussite de la mission. Mais un jour… Mon coéquipier m'a ramené à la raison. Tu sais ce qu'il m'a dit ? Naruto fit un « non » de la tête, laissant Kakashi répondre. « -C'est vrai. Dans le monde des ninjas, ceux qui ne respectent pas les règles et transgressent les lois… sont considérés comme des moins que rien. Mais… ceux qui ne pensent pas à leurs compagnons... sont encore pires. Et depuis, j'ai toujours suivi ce code. Si une équipe de genin ne faisait pas preuve d'esprit d'équipe, je la recalais. L'équipe sept fut ma première équipe. »

-Je vois… Susurra le blond, pensif. « -C'est un point de vue qui se discute, car si un coéquipier se met en danger.. Toute l'équipe risque de périr et la mission sera compromise… Les conséquences peuvent mener à la destruction de Konoha, qui sait ? »

-C'est vrai, mais cette mission ne causera pas de tort à Konoha. Alors, je vais te demander une chose.. Une seule. D'ailleurs, tu n'auras pas vraiment le choix si tu veux redevenir anbu. Déclara l'ancien élève du Yondaïme. « -Prends soin de tes camarades, protège-les si je ne peux pas le faire. »
Naruto acquiesça silencieusement. Son senseï avait sans doute raison, si c'était le seul moyen pour lui de retrouver les siens, alors il obéirait.

Fin flash-back

L'équipe sept venaient d'être conduit par Pakkun, le chien pisteur de Kakashi jusqu'à une forêt recouverte par la neige. Scellé dans un parchemin, leur prisonnier était hors d'état de nuire jusqu'à leur retour à Konoha.

Les arbres étaient dépourvus de feuilles, la forêt était triste, morte malgré l'effet de pureté que lui apportait la blancheur du paysage. De petites particules de poudre de neige s''élevait, poussé par le vent glacial.

Ils étaient ainsi, un membre manquant à l'appel. Cette mission se passait mal, très mal. Soudain, une quarantaine d'hommes jaillirent des neiges, armés de lances et de sabre, pointant de leurs armes le groupe de ninja de Konoha.

Visiblement, leur situation ne semblait pas vouloir s'arranger. Un grand homme se démarqua du petit bataillon, celui-ci était vêtu d'une armure de samouraï. Il devait mesurer environ un mètre quatre-vingt quinze, son crâne chauve luisait à cause du reflet du soleil sur la neige. Son visage bourru et sévère était marqué par d'atroces cicatrices, montrant qu'il s'agissait là d'un combattant aguerri.

-Kitsuchi-san, Oboro-san ! Appela le vieux guerrier/

Deux ninjas vêtus de l'uniforme des jounins d'Iwa sortit de la foule. Kitsuchi était une véritable montagne, ses deux mètres dix-sept se faisaient sentir alors qu'il dégageait une aura juste ahurissante. Le trentenaire était barbu, une longue crinière noire.

Malgré son apparence de montagne, le jounin arborait un grand sourire à l'instar de son camarade, plus svelte et avec un visage plus sévère. Ses cheveux étaient de couleur platine.

-Ce ne sont pas des ennemis, Sukyiô-sama. Jugea le dénommé Kitsuchi.

-Je préfère m'en assurer… Vous allez nous suivre jusqu'à notre QG



Chapitres: 1 2 3 [ 4 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: