Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: La feuille née de la racine

Naruto Uzumaki est né dans les ténèbres de Konoha, élevé pour devenir une ombre. Seulement, l'ombre est exposé à la lumière lorsque son maître, Danzô Shimura est assassiné. Obligé de changer radicalement de mode de vie, il est obligé de tout apprendre au sujet des relations humaines, de la vie des ninjas standards.
Classé: -16I | Spoil | Général / Action/Aventure / Horreur | Mots: 13815 | Comments: 0 | Favs: 2
Version imprimable
Aller au
kilwa (Masculin), le 19/11/2016
Hello, je publie le premier chapitre et renvoie cette fiction. D'ailleurs, je sais même pas pourquoi elle était pas publiée... M'enfin c'est mieux comme ça, pour une fois que le fait que je sois un boulet soit utile ! Voilà, bien évidemment on peut lire la suite sur fanfic-fr.net mais je publierai quand même sur WoN. Pourquoi ? On a qu'à mettre cela sur le compte de la nostalgie !



Chapitre 1: Uzumaki Naruto, la feuille née de la racine



Konoha était l'un des cinq grands villages ninja. Il était en somme, le premier village ninja fondé pour mettre fin à la guerre éternelle que se livrait les Senju et les Uchiha. Une épaisse forêt entouré le village caché de la feuille, celle-ci fut créé par feu Hashirama Senju, le premier Hokage.

Hashirama Senju n'était pas le seul grand nom qui fut associé à la feuille durant toute son existence. Ceux-là étaient tout aussi redoutable, ils ont fait trembler bien des hommes. Entre autre, il y avait Uchiha Madara, Tobirama Senju, Hiruzen Sarutobi, les sannins de Konoha formé par le Sandaïme Hokage, le Croc blanc de Konoha, Minato Namikaze, le Yondaïme de Konoha. Il y avait également des noms récents comme Kakashi Hatake le ninja copieur, fils de Sakumo mais aussi Asuma Sarutobi, digne fils de son père de par sa réputation.

Ils étaient tous considérés comme des génies, des prodiges par leurs contemporains. Même les forces de l'ombre de Konoha était connue. Mise en place par le Nidaïme Hokage, cette face cachée de Konoha rassemblait l'élite sous l'anonymat.

Les premières années, les membres de l'Ansatsu Senjutsu Tokushu Butai plus communément appelée ANBU ou forces spéciales ne portaient pas de masques. Suite à de nombreux traumatismes, de nombreuses vengeances commise par les survivants, Tobirama Senju décida de faire renaître le ninja qui entrait dans l'ANBU. Celui-ci recevait un nouveau nom, un nouveau visage pour mener sa mission à bien. L'anbu vivait avec deux personnalités bien distinctes, le jour et la nuit.

Rapidement, la terrible réputation de l'ANBU se répandit comme une traînée de poudre. Les villages rivaux de la Feuille ne tardèrent pas à les imiter, créant également leurs unités regroupant l'élite. Mais pendant toute la durée du règne de Tobirama Senju, les forces spéciales de Konoha ne furent jamais égalées.

Lorsque qu'Hiruzen Sarutobi prit les rennes du village de la Feuille, il décida consciemment de réduire le nombre de missions des ANBU. Les résultats furent immédiat, le taux de mortalité chez l'ANBU baissa de près de 30 %, mais la puissance des forces spéciales chuta également.

Les problèmes vinrent à l'aube de la seconde grande guerre ninja, les menaces auxquels devaient faire face les forces spéciales étaient devenues bien trop grandes pour qu'elles ne puissent les régler, les unités d'élite des autres villages cachées ayant prit du galon. C'est à l'initiative de Danzô Shimura qu'Hiruzen céda pour créer une nouvelle branche de l'anbu, la Ne. La racine était l'ombre aidant à la prospérité des feuilles qui étaient loyales au Sandaïme.

Très rapidement, les Ne ont fait leurs preuves. Tout un mythe c'était créé autour bien que la majorité ne connaissait même pas l'existence de cette branche très fermée de l'ANBU, même Hiruzen ne savait rien de ce qu'il s'y passait à l'intérieur.. Il n'avait que les compte-rendus de missions, la seule chose qu'il pouvait dire sur ces forces c'était « Très efficace ».

En réalité, les Ne étaient recrutés très jeune. Certains étaient même kidnappés alors qu'ils n'étaient que des nourrissons, ils étaient entraînés dès leur plus jeune âge, à peine savaient-ils marcher que leur formation débutait. À leur huitième année . Ceux-ci subissaient un examen de sélection suivi d'un long entraînement pour oublier ceux qu'ils étaient. Le Ne était conditionné pour réfléchir comme une arme, le Ne était remplaçable.

Une arme ne parle pas, une arme accomplit son but. C'était pour cela qu'ils étaient si efficace. La racine ne comptait pas de prisonnier, chaque Ne préférait se suicider plutôt que de livrer des informations.. De toute manière, ils ne pourraient pas. Danzô a prit soin d'appliquer un sceau sur tous les hommes sous ses ordres, si un ANBU aurait le malheur de livrer des informations, celui-ci mourrait dans d'atroces souffrances sans livrer aucun secret à l'ennemi.
Les méthodes de recrutements se faisait de manière crescendo en commençant par la manière douce, comme lorsqu'il demanda à Aburame Shibi un membre du clan Aburame pour la racine, ce fut Torune qui fut choisit et il était désormais entraîné pour devenir le garde du corps de Danzô d'ici quelques années. Mais le recrutement se pouvait faire plus brutalement, il y eût des assassinats ou bien des kidnappings pour avoir du sang-frais dans la Ne.

Uzumaki Naruto était l'un d'eux, il était le plus puissant ANBU de sa promotion, le seul de sa promotion à avoir survécu d'ailleurs. Il était allongé sur une paillasse. Ses mains étaient posés à l'arrière de sa tête, faisant office d'oreiller. Il avait une chevelure blonde identique au Yondaïme Hokage, Namikaze Minato.

Ce blond avait eu l'immense privilège de garder son identité d'origine, son maître lui ayant confié qu'il n'avait fait cela spécialement pour lui mais plutôt car il était le fils du héros du village, le Yondaïme. Mais en vérité, Naruto et sa tutrice jouissaient d'un important traitement de faveur.

Il stoppa ses songes, stoppé par un coup donné à la porte. C'était trois coups ferme qui résonnèrent dans sa chambre, elle s'ouvrit laissant entrer Emiko, c'était sa supérieure hiérarchique et elle était une jolie femme, ses longs cheveux noirs lui tombait jusqu'aux fesses, Naruto avait déjà pu la voir nue en mission et durant un rite obligé pour les ninjas. Contrairement aux troupes régulières, les Ne se servaient de tout les domaines pour mener à bien sa mission. Ils n'hésitaient pas à coucher avec leurs cibles si nécessaire même si dans ce domaine les kunoichis restaient maître.

Et contrairement aux troupes régulières, les Ne n'avaient pas de gênes entre eux, les barrières qui séparaient les shinobis et kunoichis standards du village n'avaient pas lieu d'être, c'était des ninjas. Ils grandissaient ensemble, ils vivaient ensembles et la barrière entre eux étaient mince. Dans son souvenir, il a pu voir qu'Emiko avait des fesses bien ferme, musclé, taillé, parfaite. Elle avait une taille de poitrine normale, bien qu'au-dessus de la moyenne. 95C dirait-il, elle était.. attrayante. Il se rappelle que c'était avec elle qu'il a effectué son rite de shinobi. Les shinobis étaient des maîtres de l'espionnage, de l'assassinat, et du combat. Un seul d'entre eux valait bien une cinquantaine de mercenaires. Mais pour être un Ne accompli, il fallait aussi apprendre à courtiser les dames pour pouvoir mieux se rapprocher des cibles. Un shinobi devait apprendre les bases de l'art qu'était le coïte et c'était la charmante Emiko-chan qui fut son enseignante. Il se rappelait encore de la douceur de sa peau, de la beauté de ses formes, des sensations qu'il avait ressenti en la touchant, en la pénétrant, en l'explorant. Elle lui avait tout apprit, elle lui avait montré les meilleures façons de procurer du plaisir à une femme. Aujourd'hui, elle le disait elle même, elle n'avait plus rien à lui enseigner dans ce domaine mais ils le faisaient parfois, pour se changer les idées, pour décompresser.



-Naruto-kun, Danzô-sama te demandes. Lâcha-t-elle avec un léger sourire doux.

Emiko était un personnage vraiment attentionné avec lui, se voulant toujours douce et rassurante. C'est grâce à elle qu'il n'était pas comparable à ses paires. Il était plus humain que ses coéquipiers et il ne devait ça qu'à sa tutrice.

Sortant de ses pensées, l'Uzumaki acquiesça avant de se lever et il rejoint l'anbu sur le champ, ils traversèrent les dédales de couloirs lugubres, éclairés seulement par des torches qui n'offrait qu'une lumière tamisée, enfant, Naruto était effrayé dans ces couloirs et il se faisait corriger par ses professeurs, à chaque fois qu'il avait peur, il recevait vingt coups de fouet.

Mais ses entraînements étaient les plus terrible. Il devait surprendre Danzo sans faire le moindre bruit sur le sol en bois, le bois était ancien et avait tendance à craquer et il devait dérober un objet à Danzô, il était pieds nus et devait équilibrer son poids sur le sol pour éviter qu'il craque, il devait répartir la charge de son poids et ne pas être plus lourd sur un pied que de l'autre et quand il échouait, il recevait vingt coups de bâtons sur la pointe des pieds, ces coups lui ont laissés des cicatrices mais heureusement, elle ne se voyait pas trop.

Heureusement pour lui ou peut-être pas, Emiko le rassurait sans en faire trop mais cela lui suffisait. Ce qu'elle faisait ne le rendait pas insensible ni plus humain mais pas moins humain. Certes, il n'hésitait pas à prendre une vie mais il pouvait ressentir certains sentiments même s'il avait du mal à les expliquer.

En bref, pendant longtemps Naruto en a bavé et cela continue. Mais son corps n'était pas tellement mutilé mais il avait d'atroces cicatrices dans le dos à cause du fouet, sans compter celles causés par ses ennemis. Naruto en avait vu de toutes les couleurs pendant toute sa vie, il était désormais un shinobi complet prêt à tout endurer, seul hic chez lui, c'est sa maîtrise du genjutsu ne pouvant surpasser les techniques supérieures au rang B. Il en était tout simplement incapable à cause de son contrôle du chakra. Son chakra étant trop grand et en plus avec Kyubi qui rendait son contrôle instable, il était impossible pour Naruto de maîtriser son chakra mieux qu'aujourd'hui, son potentiel développé à son maximum.

Naruto fut mené à Danzô, l'adolescent était assez petit. Un mètre soixante. Il posa un genou à terre sous l’œil inquisiteur d'un vieil homme qui avait le visage couvert de bandages et vêtu d'un kimono blanc. Il avait le visage ridé, une cicatrice était présente sous son menton. Le vieux ninja ferma les yeux, réfléchissant à son discours.

-Suna a comme je l'avais prévu trahi le village. J'ai prévenu Hiruzen à de maintes reprises mais il refusait de frapper le premier. Cela me dirait bien de laisser les choses se faire et pouvoir prendre la place de Hokage mais… Il y a un hic. Ichibi s'approche dangereusement du village et cela nous menacerait également, c'est pour cela que nous, les Ne allons protéger Konoha. Exposa Danzô avant de reprendre : « -Ta tâche Naruto sera de stopper Shukaku en utilisant tout ce que tu as, compris ? »

Naruto acquiesça en hochant la tête, il allait protéger son village. Le blond se releva et se lança en direction de la sortie de ce réseau de souterrain.





Kakashi leva la tête vers la falaise de l'Hokage où il vit sortir une centaine de shinobis sortant du haut de la falaise, tous portaient l'uniforme de l'Anbu. Kakashi comprit tout de suite que c'était la racine.

Il n'eût pas le temps d'observer cette pluie de renforts qu'il fut rapidement dérangé par un ennemi. Enfin, une marionnette ennemie. Il esquiva le coup de lame qu'allait lui infliger la marionnette en sautant en arrière. Il déglutit difficilement avant de relever son bandeau, dévoilant cette pupille qui était devenue si rare en ces temps sombre pour le clan Uchiha. Malgré que c'était un Hatake, il ne pouvait qu'admettre ce fait. Le clan Uchiha n'est plus, les derniers porteurs de sa pupille se vouaient une haine infinie et un désir de vengeance brûlait au fond du cœur du fils cadet de feu Fugaku Uchiha. Ses deux fils se vouaient une haine sans fin, son fils ainé, l'héritier de la famille avait tué sa famille et tout son clan. Son meilleur ami, ses collègues, ses cousins, ses amis, ses compères pour prouver sa force. Il ne laissa qu'un survivant, son petit frère et il disparut du village, traumatisant son petit frère dans une illusion troublante pour un enfant de six ans.

Kakashi était encore dans l'Anbu standard de Konoha lorsque ce triste événement s'était déroulé. C'était un véritable massacre. C'est lui qui emmena le jeune garçon qu'était Uchiha Sasuke à l'hôpital avant de déblayer les rues des centaines de corps qui les jonchaient. Il n'avait rarement vu ça, cette vision le hantait toujours malgré que sept ans ont passé depuis l’événement.

Kakashi esquiva un nouvel assaut en bondissant en arrière, l'argenté décida d'arrêter de penser lorsqu'il comprit que cette attaque avait faillie lui trancher un autre œil. La marionette se trouvait face à lui mais il ne parvenait pas à distinguer son utilisateur.

Le fils de Sakumo décida de suivre du regard les fils de chakra grâce à son sharingan et c'est ainsi qu'il grimaça en comprenant qui était l'adversaire face à lui. Akasuna no Sasori, le plus grand marionnettiste de Suna.

Le jeune homme face à lui semblait n'être qu'un adolescent, ce qui était techniquement impossible. Le roux face à lui ne semblait n'avoir que dix-sept ans alors qu'il était plus vieux de Kakashi d'environ six ans. C'est en ça que le jonin de Suna avait fait parler de lui, tout d'abord, le petit-fils de l'ancienne Chiyô s'était transformé en marionnette vivante à ses dix-sept ans, arrêtant ainsi le processus naturel de vieillesse de son corps.

Il dégaina un kunaï le chargeant de chakra, il devait couper les fils de chakra contrôlant l'objet. Il se propulsa à gauche et courut sur l'enceinte de l'arène du village qui, quelques heures auparavant était le berceau des combats de l'examen Chuunin.

L'épouvantail sauta en direction des fils de chakra pour les trancher mais il fut bloqué par la marionnette qui l'empêcha de trancher la source qui lui permettait de se mouvoir. Mais une seconde marionnette fut invoqué et l'attaqua directement, Kakashi tenta de reculer mais fut saisie par la première marionnette alors que la seconde arrivait dangereusement.

L'Hatake s'efforça de repousser la marionnette qui l'empêchait de s'enfuir alors qu'une autre fonçait sur lui à toute allure, deux lames aiguisées à la place des bras. Ce n'est qu'avec un léger temps de retard qu'il put se dégager de celle qui le gênait mais il était trop tard pour éviter un peu de casse et la marionnette aux lames trancha Kakashi au niveau du torse, la plaie sanguinolente formant un X sur le corps de l'argenté.

Heureusement pour lui, sa veste verte de jonin était renforcée à cette effet et ses blessures n'étaient pas assez profonde pour provoquer un saignement qui pourrait se révéler mortel. Malgré tout, le Hatake grinça des dents sous la douleur alors qu'il entendait son adversaire rire à plein poumon.

Akasuna No Sasori souriait. À vue d'oeil, il dominait largement le combat. Ses cheveux rouges flottaient au vent tandis qu'il était dans les gradins pour contrôler son objet à distance pour combattre le célèbre Sharingan No Kakashi. Il était vêtu d'une cape noir lui cachant l'intégralité du corps. Il jubilait à l'idée de battre et d'achever Sharingan No Kakashi, le fils du meurtrier de son père et de sa mère. Il se rappelait avoir eue une enfance fade, depuis cette événement, il ne vivait que pour assouvir sa soif de vengeance envers le Hatake. Il ne rêvait que de ça, se confronter à lui et le tuer. Jamais il n'abandonnera son objectif, son père lui a pourrie la vie en tuant ses parents. Il fut élevé par sa grande mère, Chiyô. Lorsque celle-ci lui annonça la nouvelle, il n'en crut pas ses yeux.



Flash-Back :

Un lourd silence rendait l'atmosphère de la pièce lourde, cette atmosphère était pesante, le seul bruit était les grains de sables soulevés par le vent qui venaient frapper contre la fenêtre comme la pluie qui était une denrée rare au pays du vent qui n'était qu'un désert.

Un jeune enfant regardait sa grand mère d'un regard curieux, elle l'avait appelé pour lui parler d'une chose importante. Il haussa un sourcil, attendant la nouvelle. Il avait une peau claire avec des cheveux rouges, portant un pantalon noir et un tee-shirt de même couleur. On pouvait voir qu'il était heureux, que c'était un enfant épanouit.

-Maman et Papa vont revenir, c'est ça Baa-chan ?! Sautilla l'enfant, heureux.

La grand mère déglutit, prit soudainement de sanglots tandis que ses joues s'humidifiaient d'un liquide chaud et salé, elle acquiesça négativement, hochant la tête de gauche à droite. Elle se mit à sa hauteur, posant un genou à terre et plongea son regard noir dans celui de son petit fils. C'était un regard qui en disant long sur la peine qu'éprouvait Akasuna No Chiyö. Elle venait de perdre son fils et devait maintenant annoncé à son petit fils que ses parents ont étaient tués par un ninja de Konoha. Tel était les malheurs de la guerre, si seulement une paix véritable était possible..

-Ecoute Sasori.. Papa et maman ne rentreront plus, ils sont.. Dit Chiyö, cherchant ses mots pour annoncer la terrible nouvelle à son petit fils.

-Morts ? Ils ont étaient tués ? C'est.. ça ? Hein baa-chan ? Sinon, tu ne pleurerais pas.. Déduit le jeune enfant. Qui était-ce ? Demanda-t-il d'un coup, son regard en disant long sur ses attentions, il voulait se venger.

-C'est un ninja de Konoha.. Hatake Sakumo, le croc blanc de Konoha. Céda la vieille tandis que l'expression du visage de son petit fils se crispa. Quelque chose venait de changer à l'intérieur de l'enfant. Une expression neutre s'y figea.

-Je ne verrai plus jamais mon père et ma mère à cause de Hatake Sakumo ?

Fin Flash-Back.

-Kakashi Hatake, le jour est enfin venu pour toi de payer pour les crimes de ton père ! Cracha le rouge en fronçant les sourcils.

Le jonin de Konoha ne comprenait pas pourquoi son adversaire lui en voulait personnellement. Il n'était pas vraiment au courant des anciennes missions de son père. Mais ce qui était sûr, c'est qu'il n'allait pas se laisser faire comme ça.

-Nous verrons bien cela, Sasori des sables rouges ! Prévint Kakashi en jetant une bombe fumigène au sol.

Un nuage de fumée opaque camoufla l'épouvantail pendant une minute environ, lui donnant largement assez de temps pour préparer la contre attaque. Deux Kakashi fondirent sur les deux marionnettes, engageant un combat inutile aux yeux du marionnettiste.

-Tu ne te fatigues pour rien, Sharingan no Kakashi. Railla le ninja du sable avant de bondir sur le coté et de placer ses bras en croix, bloquant ainsi un kunaï tenu par le capitaine de l'équipe sept.

Mais Sasori repoussa facilement son adversaire et retira sa cape noire. Sous celle-ci, le ninja du pays du vent était torse nu. Il ne portait qu'un pantalon noir et des sandales noires également. Le bandeau de son visage était serré autour de son biceps.

Kakashi avait finalement le malheur de voir que ce qu'il se disait sur Sasori était vrai, il était une marionnette humaine. Dans son dos se trouvait un mécanisme composé au total de dix lames rotatives et un épais fil d'acier était enroulé dans un trou dans son estomac.

C'est à ce moment que plusieurs membres des forces spéciales arrivèrent en renfort à Kakashi Hatake. Ils étaient environs une dizaine face à Akasuna no Sasori. La marionnette humaine les toisait mais quelque chose inquiétait le jonin de Konoha.

« -Il est trop confiant, beaucoup trop pour un adversaire de ce niveau... »


Naruto venait de franchir les portes du village vêtu d'une cape blanche, la cape étant un des fameux composant de la tenue des forces spéciales. Il portait un masque entièrement blanc, avec ce masque l'Uzumaki était une tout autre personne en vérité. Sa cape blanche était tâché du sang de ses ennemis qui ont eu le malheur d'être sur sa route.

Au loin, il pouvait entendre les déflagrations d'un combat. C'était sans doute là que se trouvait Ichibi. Malgré qu'il se rapprochait de sa cible, il ne pouvait pas relâcher sa garde. Le fils du Yondaïme bondissait d'arbre en arbre avant de se stopper brusquement, il ressentait qu'il y avait quelque chose qui clochait.

D'habitude si vivante, la forêt semblait morte. Il n'y avait pas d'animaux fuyant les combats, aucun oiseaux s'enfuyant par les airs. Il n'y avait qu'une explication possible.

-C'est un genjutsu, gaki. Confirma une voix rauque à l'intérieur de lui. « -Je vais t'en libérer. »

Soudainement, il se sentit comme réveillé. Les oiseaux à proximité de l'hôte du Tanuki fuyaient et six adversaires l'entouraient. Ceux-ci semblaient être une équipe de chuunins du village de Suna. À en juger par l'expression de leur visage, ils semblaient satisfait de leur trouvaille.

-Regardez, un gosse déguisé en ANBU. Railla l'un alors que les autres éclatèrent de rire à l'unisson.

Le blond haussa un sourcil sous son masque, il n'aimait pas vraiment être jugé comme un enfant. Soudain, Naruto parut reculer d'un pas sur sa branche faisant réagir les six ninjas qui le cernaient mais le Ne disparut sans qu'ils ne comprennent pourquoi.

-Shunshin no jutsu.. Présenta l'Uzumaki en apparaissant dans le dos de l'un des chuunins, tenant en respect l'un des chuunins grâce à un kunaï posé juste sous sa gorge.

D'un coup sec, il égorgea son adversaire. Il trancha avec une précision chirurgicale la gorge du chuunin, qui se tenait l'entaille alors qu'un flot incessant de liquide carmin s'écoulait, sa vie s'échappant avec ce précieux liquide.

D'abord surpris puis écœuré, la colère vint rapidement et la réaction de l'équipe de Chuunin ne se fit pas attendre, ils lancèrent à l'unisson des kunaïs explosifs. Naruto esquissa un mince sourire sur son masque alors qu'il plongeait vers le sol, profitant des déflagrations pour ne pas se faire voir.

En plein vol, le fils du héros de Konoha envoya huit kunaïs se suivant les uns les autres. Les effets furent plutôt simple, le premier kunaï voyait sa trajectoire changeait par le second et ainsi de suite pour finalement se diriger vers leurs cibles.

Quatre des cinq chuunins restant tombèrent alors que le dernier bloqua les projectiles grâce à de surprenants réflexes mais ce ne fut pas suffisant pour se sauver de l'Uzumaki qui bondit dans sa direction juste après être retombé au sol, sortant un katana d'un sceau sur poignet.

Le ninja de Suna tentait de résister vainement, se voyant largement dominée par le membre de la racine. Très aisément, Naruto brisa la garde fragile de son vis-à-vis et enfonça sa lame dans le thorax de sa sixième victime, le transperçant de part en part.

La lame était visible d'un bout à l'autre du corps de son adversaire, l'hémoglobine dégoulinant du bout de sa lame affûté, en sortant, le sabre n'avait pas manqué de s'enfoncer légèrement dans l'écorce de l'arbre sur lequel ils se trouvaient.

Sans un regard pour sa victime qui n'allait pas tarder à succomber à ses blessures, Naruto retira lentement sa lame du corps encore chaud du ninja du sable. Il fit de grand mouvement avec son sabre comme pour se débarrasser des tâches de sang qui souillait sa lame.

Puis, l'Uzumaki repartit en direction des déflagrations. Très rapidement, le jeune membre de la racine tomba sur ce qu'il cherchait. Un genin de Konoha semblait combattre le jinchûriki d'Ichibi. À première vue, l'hôte de Suna semblait affronter un Uchiha qui était en difficulté.

Une autre Genin de Konoha était bloqué par une main de sable qui se resserrait dangereusement sur elle, la jeune fille avait des cheveux roses plutôt court attaché par son bandeau frontal. Elle portait également une robe rouge.

À terre, le deuxième coéquipier de l'Uchiha était également inconscient. Son bras formait un angle atroce, il était dans le mauvais sens comme le bras d'une poupée disloquée. Il était brun, son visage n'était pas visible depuis la position de l'anbu.

Les deux combattants s'affrontaient avec hargne, l'hôte d'Ichibi était partiellement transformé, son corps n'était plus vraiment celui d'un humain mais il n'était pas totalement celui d'un bijû. Une partie de sa chevelure rousse était toujours visible.

Le genin de Konoha semblait en très mauvaise posture, il se faisait nettement dominé dans ce combat. Il fut repoussé par l'immense bras de sable du jinchûriki du Sable, se faisant projeter dans les airs. Ce fut à ce moment que Naruto décida d'intervenir et bondit à la rescousse du brun.

Naruto venait de poser le jeune genin sur la branche d'un arbre. Il le détailla un instant, il avait des cheveux d'un noir de jais, il avait également les yeux noirs et un pull de même couleur. Il avait des protèges coudes et un short blanc avec des genouillères. Il était l'archétype des Uchiwa. Arrogant. C'était le mot qui représentait le mieux le genin face à l'anbu.

Sasuke était bouche-bée, il venait d'être sauvé. Mais il n'en n'était pas heureux, il semblait déçu que son combat soit interrompu de la sorte.

-Uchiha-san, pourrais-tu me faire un topo sur la situation ? Demanda platement Naruto qui lança un regard au jinchûriki qui les dévisageait.

-Voilà un nouvel insecte pour nourrir ma soif de sang… Lâcha le ninja de Suna.

-Mon coéquipier est à terre, il est gravement blessé et inconscient. Ma coéquipière, elle, elle est prisonnière de cette main gigantesque qui se resserre peu à peu sur elle. Notre senseï nous a chargé d'arrêter Gaara mais nous avons échoué. Expliqua le genin

-Je vois. Répondit l'Uzumaki en passant sa main dans sa chevelure.

Son cerveau bouillonnait littéralement, la situation était critique. La transformation de Shukaku était déjà à un stade très avancé et il devait mener un combat contre la montre pour sauver la jeune fille. Naruto devait en finir vite avec le bijuu, le plus rapidement possible.

-Repose-toi. Ordonna l'anbu avant de reprendre. « -Prends ton coéquipier avec toi et quitte la zone au plus vite, éloigne toi jusqu'aux portes du village et ne t'approche plus d'ici sous aucun prétexte, suis-je bien clair ? »

Le brun acquiesça en marmonnant, s’exécutant à contre cœur. Il avait envie de filer une bonne correction à cet anbu qui le prenait de haut mais la situation était bien trop critique pour qu'il puisse se le permettre.

Naruto jeta un second regard en direction de la jeune fille aux cheveux roses alors que la main resserrait son étreinte mortelle. Il put apercevoir un rictus de douleur se former sur le visage de la coéquipière de l'Uchiha.

-Eh, l'affreux. Railla Naruto en mettant ses deux mains aux sols tout en prenant une posture d'animale.

« -Kyubi, envoie-moi du chakra, je passe en mode trois queues directement. » Ordonna le maître à son prisonnier.

-Même si je ne pense pas que tu es besoin du grand Kyubi no Yohko, je vais te prêter du chakra. Concéda le bijuu.

Un manteau de chakra vint recouvrir le jinchûriki du plus puissant des neufs démons. Les hôtes de démons à queues se recouvraient d'un manteau de chakra de couleur rouge-orangé lorsqu'ils utilisaient la puissance de leurs atouts. Il n'y avait qu'Ichibi qui ne pouvait se pouvoir d'un manteau de chakra.

L'hôte de Shukaku haussa un sourcil, reconnaissant là un autre porteur de bijû alors que trois appendices de chakra battaient l'air derrière Naruto. Le Ne retira sa cape dévoilant un haut gris matelassé et un pantalon noir. Le blondinet portait des mitaines dont le dos de la main était recouvert d'une plaque de métal, des griffes avaient remplacées ses ongles alors que ses canines s'étaient affûtées.

-Il y aurait donc quelqu'un comme moi à Konoha ?! Demanda le junchikiri en reculant de surprise.

-Je ne suis pas comme toi, Shukaku. Grogna le fils du Yondaïme avant de faire taire le ninja de Suna.

Le blond prit de l'impulsion dans ses jambes afin de se propulser à toute allure sur Gaara no Sabaku, brisant littéralement la défense absolue de l'utilisateur du sable. L'anbu s'était déplacé tellement vite que le bouclier de sable n'avait pas eu le temps de se former à temps pour protéger son utilisateur. Désormais, Naruto avait ses griffes plantaient dans le torse du rouquin qui écarquilla les yeux de surprise. Son visage monstrueux se déformant un peu plus dans une expression de douleur.

-Co… Comment ?! Hurla le jinchûriki, fou de rage en donnant un coup de poing avec sa main, ressemblant déjà à celle du bijû.

Le blond eût le temps de se baisser, retirant sa main du corps de son adversaire alors que celui-ci joignit ses mains pour les abattre tel un marteau sur le ninja de Konoha, Naruto n'eût pas le temps de réagir. Il se prit le puissant coup de la part du genin du sable, le faisant traverser la solide branche sur laquelle ils se trouvaient.

Reprenant ses esprits, le Ne se réceptionna comme il le pouvait sur le sol. Il était malgré tout légèrement sonné, l'Uzumaki fronça les sourcils en grinçant des dents et leva la tête vers son adversaire qui s'était réfugié sur une autre branche pour faire le point.

Celui-ci était littéralement sous le choc, c'était la troisième fois qu'un ninja de Konoha ne le blessait, il haïssait ce village, il haïssait ces ninjas, il allait détruire ce maudit village de la Feuille. C'était ce qu'il psalmodiait en regardant son sang présent sur sa main. Le genin du sable avait des yeux de fous, montrant qu'il perdait toute raison.

Naruto recula instinctivement, sentant un danger éminent alors que le monstre de Suna commença à se tordre comme une baleine dans un rire rauque, effrayant. Soudainement, un immense poing de sable jaillit derrière lui à toute allure.

« -Merde, je ne l'ai même pas vu former son attaque ! »

Le blondinet eût le temps de bondir dans les airs pour rejoindre les arbres. Il n'avait qu'une idée pour empêcher ce poing de sable de faire mouche : Gêner son utilisateur. Le fils du quatrième Hokage jeta un regard derrière, le poing fondait sur lui tel un missile.

Naruto se jeta en direction de Gaara, engageant un combat de taijutsu dans lequel il dominerait sans aucun doute. Le Ne se baissa tout d'abord, évitant aisément le coup de poing lent de son adversaire avant de prendre appui sur ses mains pour effectuer le poirier, jetant son pied dans le menton de son ennemi qui fut projeter dans les airs. Le porteur d'Icihibi ne pouvait rivaliser avec la rapidité du jinchûriki de Kyubi.

Mais l'Uzumaki ne s'arrêta pas là, il s'envola avec son adversaire, envoyant un autre coup de pied à Gaara qui vola encore plus haut dans les airs, ne pouvant réagir à l'assaut qui s'abattait sur lui. Sa garde volait littéralement en éclat devant la rapidité du renard. Naruto enchaînait ses puissants coups de pieds, créant des clones entre deux paliers d'altitudes pour suivre son adversaire jusqu'à ce qu'ils dépassent la hauteur des arbres hauts de huit ou neuf mètres.

Ce fut à ce moment que le Ne sortit un fil de fer de sa sacoche et ligota le Tanuki avant de se rapprocher de lui, agrippant Gaara au cou avec ses jambes tandis que celui-ci hurlait « -Non, pas cette technique ! »

Ils commencèrent alors une rapide descente rotative vers le sol. La rotation était la clé de cette technique de taijutsu propre à Konoha même si Naruto en faisait sa propre variante. Les deux ninjas se rapprochaient dangereusement du sol, à l'impact, le roux toucha le sol la tête la première.

Le Ne se releva après cela, heureux d'en avoir finit avec son adversaire. Il se tourna donc vers la jeune fille aux cheveux roses avant de se rendre compte de son erreur. La main de sable n'avait pas disparue, alors si elle n'avait pas disparue… C'est que son adversaire était conscient et donc, le poing de sable devrait continuer de lui foncer dessus.

Naruto se tourna aussi vite qu'il put, mais il ne pouvait pas éviter l'attaque tant elle était proche. Le jinchûriki du Renard eût juste le temps de placer ses bras en croix face à lui avant de se faire jeter plusieurs mètres en arrière. Le poing de sable était puissant, il pouvait ressentir la puissance cinétique du coup.

« -Avec cette vitesse et cet élan… Merde ! » Pesta intérieurement Naruto en crachant une gerbe de sang avant de s'encastrer dans l'écorce d'un arbre. Cet arbre s'effondra après le choc alors que l'Uzumaki était prit d'une toux sanglante. Il était tombé à genoux, seule sa volonté de fer l'empêchait de s'effondrer et de s'endormir.

Après plusieurs longues minutes d'agonie, l'élève de Danzô avait réussi à se relever. À quelques mètres de là, l'hôte de Kyubi pouvait apercevoir Gaara no Sabaku, sa transformation s'était un peu plus complété, désormais son visage était complètement celui du Tanuki, ses yeux brillaient d'un jaune sinistre.

Des frissons parcoururent l'échine de Naruto, c'était la première fois qu'il combattait un autre jinchûriki et autant dire qu'il n'était pas prêt de retenter l'expérience. Le roux fixait le blond avec un regard empli de haine.

-Tu m'as fais mal ! Hurla-t-il alors que du sable commençait à virevolter autour de lui.

Soudain, ces grains de sable se mirent à foncer vers Naruto. L'Uzumaki sauta dans les airs alors que la traînée désertique continuer de le poursuivre. Le Ne espérait avoir le temps d'atteindre son adversaire avant d'être emprisonné dans des sables mortel.

Malheureusement pour lui, Gaara décida d'attaquer également, réagissant instantanément lorsque l'Uzumaki apparut face à lui. Le ninja de Suna envoya son poing recouvert de sable au visage de l'anbu de Konoha, trop surprit par la vitesse de réaction de son adversaire.

Celle-ci s'était grandement améliorée. Naruto fut prit de court et son calvaire ne s'arrêta pas là. Le Tanuki n'avait pas terminé son attaque, le rouquin enfonça son genou dans l'estomac de l'Uzumaki qui posa un genou au sol avant d'être projeté d'un coup de pied en direction des sables mortel qui l'attendait.

-Tu es fais, ninja de Konoha ! Hurla le jinchûriki arborant un sourire satisfait. « -Sabaku Kyû ! »



Naruto ferma les yeux, tentant de se concentrer alors que les serrures crochues de la mort pénétraient sa chair avec violence, les sables mortels se resserrant sur lui comme un tombeau. L'Uzumaki se savait en mauvaise position, il n'avait plus le choix.

De son coté, Gaara jubilait. Il avait démontré qu'il était le plus fort, qu'il surpassait les autres porteurs de démons. Personne ne pouvait comprendre la fierté qui animait le genin du pays du vent, certes il aimait tuer. Mais comment pouvait-il en éprouver une fierté ?

« -Kyubi… » Pensa Naruto, implorant son bijû d'agir.

« -Bien, je n'ai pas le choix de toutes façons. » Grogna l'immense renard avant d'envoyer du chakra à son hôte.

-Il est temps d'en finir, blondinet. Cracha le roux en serrant le poing « -Sabakû Sôsô ! »

Mais rien ne se fit. Aucuns cris, aucunes tâches de sang. Soudain, quatre queues jaillirent du sable afin de libérer la bête emprisonnait. Le sable disparut, retombant au sol sous les yeux impuissants du Tanuki.

Jamais une telle chose ne s'était produite auparavant, le sable laissa apparaître un monstre de chakra. Un démon terrifiant, libéré de sa cage de sable. Gaara ne saisissait pas, il n'avait jamais affronté de jinchûriki auparavant. Le roux pensait naïvement que les hôtes étaient égaux en puissance.

Malheureusement pour lui, il se trompait. Malheureusement pour lui, il se retrouvait face à Kyubi no Yohko. Le renard démoniaque rendait son jinchûriki terriblement puissant, Shukaku ne pouvait égaler cela.

Le fils du Yondaïme ne ressemblait plus à un humain, il se tenait à quatre pattes. Quatre queues battaient l'air de manière régulière, faisant trembler la végétation. Sa peau était recouverte d'un épais manteau de chakra rouge allant vers le noir. Ses yeux auparavant bleus étaient désormais blanc, comme sa bouche. Son visage n'avait plus rien d'humain, les contours de sa bouche ressemblait bien plus à la gueule d'un animal. Ses dents étaient devenues des crocs, seule la haine et un désir de destruction se faisait sentir chez l'hôte de Kyubi.

Gaara recula de quelques pas, sentant le nouveau danger face à lui. Il ne pouvait pas fuir, il ne pouvait pas accepter d'être le plus faible. Le rouquin se reprit et commença une série de signes et psalmodia :

« -Suna Shuriken ! » Alors que des shurikens de sables fondirent sur sa cible.

Il n'espérait pas tuer avec cette technique, le roux voulait connaître les faiblesses de son adversaire mais il fut bien vite déçu, le jinchûriki de Konoha poussa un hurlement bestial qui résonna dans la forêt tout entière. Ce cri fut si puissant qu'il repoussa tout ce qu'il se trouvait face à lui, y compris Gaara et la végétation. Les shurikens de sables quant à eux se désagrégèrent pour redevenir poussière.

L'hôte de Shukaku effectua une acrobatie afin de se remettre sur ses pattes avant de jeter un regard en arrière afin de constater la puissance de destruction d'un simple hurlement de Kyubi. Une grande partie des arbres derrière lui n'étaient plus que des bouts de bois. Rien, rien n'arrivait résister à la force de ce monstre.

Il existait une solution, évidemment. Mais celle-ci ne garantirait tout de même pas la victoire. Malgré cela, le fils du Yondaïme Kazekage devait tout tenter pour vaincre son adversaire, alors il essayerait. Il lui fallait plus de temps avant de se transformer complètement en bijû.

Malheureusement pour lui, l'Uzumaki n'était pas de cette avis. La monstruosité à quatre queues disparut avant de réapparaître instantanément face au genin de Suna, enfonçant son poing dans l'estomac du rouquin.

Le ninja du village du sable se plia littéralement sous la puissance du coup avant de traverser les débris derrière lui et de rencontrer d'autres arbres. Le jinchûriki termina finalement sa course dans le tronc d'un pauvre végétal qui s'effondra.

Pendant un instant, les yeux de Gaara se révulsèrent. L'hôte du Tanuki manqua de s'évanouir face à ce puissant coup. Crachant tripes et boyaux, le roux dût se relever. Son adversaire était toujours visible, à une vingtaine de mètres.

Soudain, des bulles de chakra rouges et bleues commencèrent à jaillirent du corps de la bête à quatre queues. Ces bulles flottaient dans les airs sous les yeux incrédules de Gaara qui ne comprenait pas.

« -Fais attention, gamin ! Crée la plus imposante défense que tu peux, fais le plus grand bouclier de Shukaku possible ! » lui hurla son bijû à sa grande surprise.

D'habitude, il ne parlait pas. C'était la première fois qu'il intervenait ainsi lors d'un combat et le plus étonnant c'est qu'il semblait vouloir l'aider. Ces bulles de chakra seraient-elles donc si dangereuse ? Il ne préférait pas mettre les paroles de son démon à queue en doute et commença à effectuer une série de signes, du sable commençait déjà à se former devant lui.

Du côté du jinchûriki de Konoha, les bulles commencèrent à s'assembler pour former une sphère de chakra noire face à la gueule du blond de Konoha. Le fils du Yondaïme ouvrit grand la bouche avant d'avaler cette masse moire.

À la grande surprise de Gaara, l'hôte de Kyubi no Yohko s'enfonça dans le sol alors qu'il avait grossit. Comment du chakra pouvait-il être si lourd ? Pourquoi l'avait-il avalé ? Toutes ces questions se bousculaient dans l'esprit du roux.

Très rapidement, il put comprendre pourquoi Shukaku l'avait prévenu. Sa défense était finalement terminé, un Tanuki de plusieurs mètres de haut se tenait face à lui. Gaara avait fait en sorte que sa défense soit la plus épaisse possible. Celle-ci était indestructible.

-Saikô Zekkai Bôgyo ! Shukaku no Tate ! Hurla le cadet de la fratrie du sable.

Naruto cracha une petite sphère de couleur qui fondit sur sa défense avant d'imploser. Le genin de Suna fut repoussé de plusieurs mètres dans un premier temps alors que son jutsu de défense semblait tenir le coup. Le rayon de l'attaque était désormais séparé en trois, les deux parties non couvertes par le bouclier de Shukaku étaient détruites sur plusieurs centaines de mètres, ne laissant qu'un large sillon de destruction à la place de la végétation.

La lumière de l'attaque était visible depuis le village caché de Konoha malgré la distance le séparant du lieu de ce combat.



Kakashi essuya de la sueur qui coulait sur son front, le combat s'était déplacé sur les murs d'enceinte du village. Sasori était un adversaire redoutable, trois anbus avaient déjà succombés à ses techniques de haut niveau.

Et pour ne rien arranger, le professeur de l'équipe sept était inquiet pour ses élèves. Certes, Pakkun les accompagnait mais ils étaient en guerre. Tout pouvait se passer durant une bataille, lui-même en avait fait les frais.

-Kakashi-senseï ! Appela une voix dans son dos.

Le fils de Sakumo reconnut la voix de Sasuke et se retourna, surpris. Le jounin devint blême lorsqu'il ne vit pas ses deux autres coéquipiers mais le survivant du clan Uchiha comprit l'inquiétude de son maître.

-Akainu est à l'hôpital. Expliqua le brun avant de rajouter « -Sakura est bloquée là-bas à cause de Gaara… Mais un ninja des forces spéciales essaye de la sauver ! »

-Un membre de l'ANBU ? Souffla l'épouvantail avant de sauter en arrière alors que deux ninjas de l'ombre parèrent l'attaque de Sasori qui s'était rapproché pour asséner un coup à Kakashi.

-Senseï, est-ce que je peux vous aider ?! Demanda le glaçon.

-Tu ne me seras d'aucune aide ici, va plutôt aider à protéger l'hôpital ! Ordonna-t-il avant qu'une puissante déflagration ne retentisse.

Le sol se mit à trembler, tous les ninjas présents se tournèrent en direction du combat entre Gaara et Naruto et virent l'imposante explosion. Kakashi déglutit, espérant que celui qui avait causé cette attaque soit un allié mais son visage se mit de nouveau à blanchir soudainement à cause de son élève.

-C'est près de l'endroit où Sakura se trouve… Soupira le brun, effrayé par la puissance de l'auteur de cette attaque mais également curieux.



Les arbres, l'herbe, sa défense. Tout avait disparut. Il ne restait plus que destruction, la défense ultime de l'hôte de Shukaku avait disparue. Un son strident retentit dans la forêt, ce même son se fit entendre dans le village de Konoha.

Gaara gisait là, à moitié vivant mais pas tout à fait. Son bouclier lui avait sauvé la vie. Malgré qu'il vivait, il aurait préféré mourir pour ne pas sentir ce goût affreux qu'avait la défaite ni la honte qui allait avec. Le roux était toujours conscient, sa transformation en bijû s'était arrêté. Il n'avait plus son armure de sable qui recouvrait son corps.

Il était allongé sur le sol, sans défense. Il avait échoué, il portait sur ses épaules la défaite de son village. C'était sûrement à cause de ça que sa sœur avait déclenchée le signal de repli. Mais Kyubi était toujours là, il allait sans doute mourir de toutes façons. Il serait peut-être emprisonné un temps avant que son démon ne lui soit arraché ? Qui sait ?

Il était certain de mourir en tout cas, mais on lui arracherait ce fardeau. L'hôte du Tanuki se demandait s'il mourrait directement à l'extraction où si il pourra profiter quelques instants de sa liberté ?

Après tout, il avait souvent rêvé de ne plus porter ce fardeau. Il aurait aimé n'avoir jamais existé, n'avoir jamais été l'hôte d'Ichibi. Il aurait tant aimé vivre une vie normale, se faire des amis. Il entendit des bruits de pas près de lui.

Naruto le toisait, un sourire acerbe sur le visage. Il le narguait, voyant que son adversaire était encore conscient, le Ne se pencha et lui décocha une droite en plein visage pour l'assommer.

-Bien, je pense que Danzô-sama aimerait pouvoir obtenir Shukaku alors je ne devrai pas le tuer.. Pensa l'Uzumaki à haute en voix avant de sortir un rouleau de rangement.

Il effectua plusieurs mudras et posa sa main sur Gaara qui explosa en fumée, scellée dans le parchemin qu'il accrocha à sa ceinture. Soudain, le blond se souvint de la genin emprisonnait par le jinchûriki.

Le fils du Yondaïme remit son masque et sa cape et repartit en direction de la jeune fille. Heureusement, elle n'était pas dans le rayon de son attaque. En se rapprochant de la jeune fille, Naruto remarqua que le combat s'était déplacé plutôt loin. Lorsqu'il tira son bijûdama, ils étaient à plus de trois cent mètres de la genin.

Le blond se rapprocha de la jeune fille qui était allongée au sol. Celle-ci était toujours inconsciente, Naruto sortit ses bras de sa cape avant de grincer des dents. Tout son corps le brûlait, il bouillonnait. C'était la première fois qu'il utilisait ses quatre queues lors d'un combat réel, d'habitude il s'entraînait une vingtaine de ninjas de la racine.

Danzô l'avait pourtant prévenu qu'utiliser trop Kyubi à quatre queues pouvait être mauvais pour sa santé. Naruto s'en accommoda et mit la jeune femme sur son dos avant de repartir en direction du village.

Au bout d'un quart d'heure, ils y étaient. L'attaque semblait terminée, les équipes de médecins évacuaient les blessés, l'une de ces équipes soignaient des ninjas aux portes du village et le blond décida de leur confier la rose.

Il s'approcha donc des medics-nin et déposa la jeune fille sans dire un mot. Un médecin l'examina même si ses jours ne semblaient pas comptés. Lorsqu'il se tourna pour remercier le Ne, celui-ci avait disparut.

Naruto était partit en direction d'un toit près de l'entrée de Konoha. Il avait reconnu Emiko et plusieurs autres Ne.

-Emiko. Salua platement son protégé.

-Naruto… Je veux que tu ailles voir l'Hokage. Ordonna-t-elle alors que les autres haussèrent la tête.

Emiko se trouvait avec les hauts placés de la racine, sa voix était faible. Elle semblait choquée par la nouvelle qu'elle avait apprit et cette nouvelle ne tarda pas aux oreilles de Naruto. « -Il faut que tu lui annonces la mort de Danzô-sama. » Précisa la jeune femme.

La nouvelle eût l'effet d'une bombe. Il savait que l'information était véridique, ils ne s'attarderaient pas à mentir. Mais ce que l'Uzumaki comprenait moins, c'était la raison pour laquelle il était désigné. Beaucoup d'autres ninjas de la racine étaient capables d'annoncer cette nouvelle, ils étaient même plus aptes. Alors.. Pourquoi lui ?

-Emi.. Commença Naruto avant d'être coupé.

-Tu es le jinchûriki de Konoha. Cracha sèchement Emiko, elle semblait dégoûtée de sa manière de désigner Naruto. « -Il doit savoir. » Lâcha la brune.





Chapitres: [ 1 ] 2 3 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: