Fiction: trahison mortelle

Naruto et Sasuke sont deux jeunes homme de bonne familles, meilleurs amis depuis la tendre enfance voir plus... Ils vivent heureux avec leurs familles malgré la maladie de Naruto. Seulement come on le sait rien n'est éternel et tous peut basculer en une seconde... Attention: univers alternatif et shonen-ai (du naru-sasu mais rien de méchant)
Classé: -12D | Drame / Romance | Mots: 7036 | Comments: 0 | Favs: 2
Version imprimable
Aller au
ayamie-chan (Féminin), le 21/08/2016
Fiction écrite à l'origine pour un concours avec comme thème: Drame, Trahison, Meurtre, Death-Fic, Happy-End et phrase imposée: Je t'aime, mais nous ne sommes pas faits pour être ensemble. Je te désire, comme je te hais. Je veux te sentir contre moi mais pourtant tu me répugnes tellement. Pourquoi es-tu toi ?
Pas très facile, mais j'ai fait de mon mieux!




Chapitre 2: malheur mortel



Il était comme perdu dans un épais brouillard, au bout d'un moment, il sentit qu'on le relevait puis on le fit s'assoir dans une ambulance où il resta immobile, les yeux éteints, le visage parcourut par les sillons de larmes qui ne coulaient déjà plus. Quelqu'un avait posé une couverture sur ses épaules mais il ne ressentait aucune chaleur, il entendait les gens parler près de lui mais il ne comprenait rien à ce qui se disait, il se sentait loin de tout ça, déconnecté, il se sentait complètement vide. Une femme vint soudain se placer devant lui et le saisit avec force pour le relever, faisant tomber la couverture à ses pied, et se mis à le secouer d'avant en arrière. Il reconnut grâce à la poigne et à la marque violette au milieu du front Tsunade, et quelque part dans sa tête, il comprit qu'elle tentait de le ramener parmi eux, mais ce qu'elle disait ne lui semblait être qu’un bourdonnement lointain. Mais soudain une phrase prononcée par un des enquêteurs se détacha dans le brouhaha qu'il entendait.

« -On a choppé un des meurtrier, il nous a avoué que lui et ses partenaire s'étaient fait engager par les Uchiwa. »

Cette phrase eu le don de le reconnecter à la réalité, il se dégagea aussitôt de la poigne de son médecin, se jeta sur l'homme qui venait de parler et le saisit par le col avec force, le soulevant presque du sol.

« -Naruto !!! S'exclamèrent en même temps Tsunade et Iruka.
-Qu'est-ce que tu viens de dire ? Les Uchiwa sont derrière tout ça ?
-Oui, Répondis l'homme en essayant de se dégager de la poigne de l'orphelin. L’un des meurtriers de vos parents nous l'a lui-même avoué.
-Et vous le croyez sur parole ! C'est impossible ! Nos deux familles se connaissent depuis longtemps, pourquoi nous auraient-ils trahis ? Ils n'ont pas pu faire ça !
-Nous avons retrouvé le portable qui à servit à les contacter et nous avons remonté le dernier numéro qui les a contacté, il s'agit bien de celui des Uchiwa. Nous avons aussi fait des recherches sur l'homme que nous avons arrêté, cet homme est au service de la famille depuis plusieurs années déjà.
-C'est impossible !!!! »

Il relâcha le pauvre inspecteur et balança son poing dans l'idée de lui mettre dans la figure mais Iruka, qui était juste à côté de lui anticipa son action et bloqua son poing avant de le ceinturer et de le ramener vers l'ambulance. A présent qu'il avait repris conscience de ce qui l'entourait, il se rendit compte que le soleil était maintenant haut dans le ciel, preuve que de nombreuses heures s'étaient écoulées depuis qu'il était arrivé, et une foule de curieux s'étaient attroupées autour des barrières de sécurité. Il reconnaissait certains visages parmi eux, des camarades de lycée pour certains, des partenaires et amis de la famille pour d'autre. Et, au milieu de cette foule, ses yeux rencontrèrent deux onyx profonds qui le pétrifièrent, car ils ne pouvaient appartenir qu'à une seule personne. Sasuke.

Dès que leur regard se croisèrent le temps sembla se figer entre eux, Sasuke pouvaient voir dans le regard de Naruto, le mince espoir qu'il avait encore, celui que tout cela n'était qu'un coup monté, que les Uchiwa n'avait pas pu faire ça à sa famille. Mais plus que tout, il pouvait voir dans le regard de son kitsune, une prière silencieuse, une prière qui lui était adressé, le suppliant de lui dire qu'il n'était au courant de rien, que lui ne l'avait pas trahis. Mais il ne pouvait pas lui dire ça. Même s'il ne savait pas exactement ce que ses parents avaient décidé, il avait parfaitement compris, la veille au soir, ce qui allait se passer quand ils lui avaient ordonné de veiller sur le blond. Et pourtant, il n’avait rien fait. Alors, ne pouvant soutenir son regard plus longtemps, lui l'impassible Sasuke, détourna le regard et s'enfuit en courant.

Dès qu'il rompit le contact visuel avec lui, Naruto comprit que tout était vrai. Qu’ils avaient été trahis par les Uchiwa… Qu’il avait été trahis par Sasuke. La soirée de la veille lui revint alors en tête, l'air affecté qu'il avait eu en revenant dans sa chambre quand ses parents étaient partis, son comportement étrange, toute l'énergie qu'il avait mis pour l'empêcher de quitter l'hôpital, et surtout le baiser, plus doux que tout ceux qu'ils avaient échanger ne lui laissaient aucun doute. Son noiraud était au courant de ce qui allait se passer, et plus que tout, plus que tous, il l'avait trahis alors qu'il était celui en qui il avait le plus confiance. Il le vit soudain se détourner et se mettre à courir, à fuir. Aussitôt, il voulut se lancer à sa poursuite mais Iruka, qui était toujours à ses côté le retint en resserrant sa prise. Incapable de faire le moindre pas, Naruto se débattait comme un diable et se mit à crier de toutes ses forces :

« -SASUKE !!!!! »

Il était sûr le point de réussir à s'élancer quand il sentit une aiguille s'enfoncer dans son bras. Sa vue se brouilla presque aussitôt, et il bascula en avant, sa tête plongeant dans l'imposante poitrine de Tsunade qui referma ses bras autour de lui. Il comprit que la femme médecin devait lui avoir administré un somnifère et il eut beau lutter, ses yeux se fermèrent malgré lui. Il sentit ses sens faiblir, et l’immense douleur qui avait pris place dans son cœur depuis sa macabre découverte s’apaisa, alors, il se laissa aller et sombra dans les ténèbres.

~°~°~


Quand il reprit conscience, il se trouvait dans sa chambre d'hôpital et quand les derniers évènements lui revinrent en mémoire, il crut tout d'abord il avait simplement rêvé, alors il tourna sur le côté avec un sourire pensant trouver Sasuke. Mais ce n'était pas lui qui se trouvait dans le fauteuil mais Iruka, qui avait revêtu des vêtements noir et s'était endormit, sans doute en le veillant. Alors tout était vrais... Il se redressa, ramena ses jambes contre sa poitrine enserrant ses genoux dans ses bras, il posa sa tête dessus. Ses mouvements réveillèrent Iruka qui lui lança un regard triste que Naruto ne perçu même pas. Il posa sa main sur la tête de l'adolescent pour lui montrer son soutien, mais ce geste, qu'avait effectué son père de si nombreuse fois, ne firent que faire couler les larmes sur les joues de Naruto qui enfouit un peu plus sa tête dans ses genoux.

« -Naruto... Souffla doucement Iruka. Il faut que tu te prépares... Tu as dormis pendant trois jours. Et c'est aujourd'hui... le jour de l'enterrement. »

En entendant ces mots, Naruto cru que son cœur, déjà briser, venait d'exploser une nouvelle fois. Mais il se devait d'y aller, parce que c'était ses parents, et qu’il devait aller leur dire un dernier adieux. Alors il se sécha le visage et récupéra la tenue que lui tendait Iruka. Il se changea et revêtit la tenue entièrement noir dans la salle de bain avant d'en ressortir et de rejoindre Iruka, le regard complètement éteint. Le trajet jusqu'au cimetière se fit dans le silence le plus complet, Naruto semblant être complètement déconnecter du monde extérieur, Iruka lui jetait régulièrement des coups d'œil, se sentant complètement impuissant face au désespoir qui engloutissait son protégé. Protégé qu'il dut d'ailleurs secouer par l'épaule pour lui signaler qu'ils étaient arrivés. Ils sortirent de la voiture, et sous un ciel chargé de lourds nuages gris, ils rejoignirent la foule déjà rassemblé. Bientôt, les deux cercueils arrivèrent et la cérémonie débuta. Il y eu plusieurs discours, puis les cercueils furent mis en terre. Toutes les personnes vinrent présenter leurs condoléances au dernier des Uzumaki qui n'avait pas prononcé un mot depuis son arrivée. Quand vint le tour de ses amis, la seule preuve qu'ils eurent qu'il les avait bien entendu fut un maigre sourire et un regard dans leur direction. Certains d'entre eux lui mirent une petite tape sur l'épaule, puis ils s'éloignèrent et le cimetière commença à se vider. D'un geste, Naruto fit comprendre à Iruka qu'il pouvait le laisser, alors avec un dernier regard désolé, l'homme à la cicatrice s'éloigna le laissant se recueillir. Enfin seul, Naruto s'avança se laissa soudainement tomber et se retrouva à genoux aux pieds des deux nouvelles stèles du cimetière. La boule qu'il avait dans la gorge menaçant de l'étouffer, il laissa échapper un premier sanglot, et exactement au même moment les lourds nuages éclatèrent, laissant tomber une lourde pluie d'été, les gouttes glissant sur le visage du blond se mêlant à ses larmes de plus en plus nombreuse, et ainsi entourer par la pluie, il se laissa complètement aller.

Un peu plus loin, caché à sa vue, un jeune homme aux cheveux d'ébène observait le triste spectacle qu'offrait le blond. Il s'agissait de Sasuke Uchiwa. Il n'avait pas une très bonne mine, les traits tirés par la fatigue, de nombreuses cernes sous les yeux prouvait l'absence de sommeil qu'il avait vécu ces deux derniers jours. Il n'avait en effet presque pas dormis depuis les meurtres, car dès qu'il fermait les yeux l'image de corps sans vies de Kushina et Minato lui apparaissait, suivit par celle de Naruto, lui disant qu'il le haïssait, que c'était de sa faute si ses parents n'était plus là, qu'il l'avait trahis en taisant ce que ces parents allaient faire. D'ailleurs, il n'avait pas revu ces derniers depuis cette soirée à l'hôpital. Après avoir fui la maison de son blond, cette maison qui était devenue comme une deuxième maison pour lui, il n'était rentré chez lui que pour récupérer quelques affaires et de l'argent avant de fuguer. Il était venue assister à l'entière cérémonie caché dans un arbre, même s'il ne pouvait pas officiellement être accusé, il se doutait que Naruto, ainsi que tous ceux déjà au courant que sa famille était responsable de leur mort, n'apprécierait pas forcément apprécier de le voir ici. Il n'avait cependant pas put renoncer à venir présenter un dernier hommage à ces deux formidables personnes qui avaient pris soin de lui comme des parents, le traitant comme un second fils, ils avaient été plus proche de lui qu'il ne l'avait jamais été avec ses propres parents. Il avait passé une bonne partie de la cérémonie à regarder le jeune orphelin, il avait vu son regard éteint, la tristesse qu'il transpirait par tous les pores, et du plus profond de son cœur, il avait souhaité pouvoir l'approcher, l'étreindre, lui dire qu'il n'était pas seul, qu'il était là pour lui. Mais il n'aurait jamais accepté ça du fils des meurtriers de ses parents. Il avait souhaité posé des fleurs quand le cimetière se serait vidé, et quand il avait vu la foule se diriger vers la sortie, il avait quitté son perchoir et s'était diriger vers l'allée où se trouvait les deux nouvelles tombes en évitant de se faire repérer. Il était donc en train d'observer le blond pleurant sous la pluie, se demandant s'il devait essayer de déposer les fleurs ou faire demi-tours et abandonner l'idée. Ne pouvant supporter bien longtemps la vue de sa moitié dans cet état il se décida à rebrousser chemin.

Naruto avait posé les mains sur le sol, les larmes continuant d'affluer sur son visage, tandis que les souvenirs de ses parents affluaient dans sa tête. Un bruit le tira soudain de ses pensées. C'était le crissement de pas sur le gravier mouillé. Surpris il releva la tête et là il eut un choc. Sasuke ! Dos à lui, il était en train de s'éloigner la tête basse. Ne se posant pas de question il se releva et prononça son premier mot depuis son réveil:

« -Sasuke !!! »

Aussitôt, l'autre s'immobilisa mais ne se retourna pas.

« -Sasuke ! Regarde-moi ! »

Mais l'Uchiwa secoua la tête avant de lâcher juste assez fort pour que Naruto l'entende :

« -Je suis désolé Naruto. »

Il s'élança et sorti du cimetière en courant. Mais cette fois, Naruto n'était pas prêt à le laisser s'échapper s'élança aussitôt à sa suite. Ils savaient tous les deux que leur niveau de course était le même pour s'être affronter de nombreuses fois, ce qui faisait que Sasuke gardait une certaine avance sur Naruto. Le cimetière se trouvait à l'extrémité de la ville, dans un quartier remplie de nombreuses ruelles qu'ils avaient longtemps parcourut gamins et aucun des deux n'aurait jamais pensé y revenir dans de telles circonstances. Les rues étaient encombrées d'objets divers, créant des parcours d'obstacles et mettant toutes l'agilité et l'équilibre acquise grâce à leurs années d'entrainements en divers sports à rude épreuve. Cependant aucun des deux ne se laissait ralentir. Sasuke ne pouvant affronter l'homme dont –il le savait à présent- il était tombé amoureux, et qu'il avait trahis. Un Uchiwa en train de fuir, il en aurait presque rit. Naruto, lui, voulait des réponses, savoir jusqu'à quel point sa moitié était au courant de ce qui s'était passé. Et tout en se réceptionnant d'un saut depuis le mur qu'il venait d'enjamber, il tentait de mettre au point ce qu'il ressentait pour son noiraud. « Je t'aime, mais nous ne sommes pas faits pour être ensemble. Je te désire, comme je te hais. Je veux te sentir contre moi mais pourtant tu me répugnes tellement. Pourquoi es-tu toi ? Comment en est-on arrivé là » Voilà où ses méditations l'avaient mené. Il escalada un nouveau mur, gagnant un peu de distance sur Sasuke qui avait commencé à ralentir, qui, moins endurant que lui, devait économiser ses forces s'il voulait continuer à courir comme ça. Ils arrivaient maintenant à la limite de la ville. Celle-ci étant entourée d'une rivière ne pouvait être quitté que par l'un des nombreux ponts qui l'entouraient, et l'un d'entre eux se dressait justement à une centaine de mettre devant eux. Naruto commença aussitôt à accélérer mais il ressentit une immense douleur dans tout son abdomen, et commença à avoir du mal à respirer.

« -Bon sang ! Lança-t-il pour lui-même. »

Ce n'était vraiment pas le moment pour que son corps le lâche. Il avait presque rattrapé Sasuke, mais son corps lui faisait clairement sentir qu'il devait s'arrêter, alors il tenta le tout pour le tout et lança d'une voix forte :

« -Sasuke !!! »

Son cris stoppa immédiatement l'Uchiwa qui se trouvait à présent à la moitié du pont, ce qui permit à Naruto de s'arrêter à quelques pas derrière lui.

« Tu sais ce que me disaient souvent mes parents ? Ils me disaient qu'ils t'adoraient et qu'ils auraient adoré t'avoir comme deuxième fils ! »

Sasuke lui tournait toujours le dos, mais Naruto savait que ses mots l'avait atteint rien qu'à la manière dont il s'était tendu alors il continua.

« -Un jour, Otou-san m'avait même demandé en rigolant si je ne voulais pas t'épouser pour que tu fasse vraiment partie de la famille.
-Arrête... Protesta faiblement l'Uchiwa.
-Okaa-san lui avait aussitôt répondu qu'on n'avait besoin d'aucun papier, pas plus que de lien du sang pour faire partie d'une même famille et que par conséquent tu faisais déjà partie de la famille !
-Arrête ! »

Sasuke s'était retourné violement, des larmes coulant de ses yeux, ne supportant plus les mots du blond. Celui-ci lui emblait d'ailleurs plutôt pâle et était allé s'appuyer contre l'une des barrières du pont au lui de se rapprocher encore de lui.

« -Alors dis-moi si tu étais au courant que tes parents allaient envoyer des tueurs chez moi, ou si tu as participé toi aussi à la commanditassions de leur mort !
-Non ! S'exclama aussitôt l'Uchiwa. Je n'aurais jamais pu faire ça !
- Alors dis-moi quel a été ton rôle dans cette histoire ?! »

Il y eu un silence, seulement troublé par la respiration de plus en plus sifflante de Naruto, puis Sasuke repris la parole.

« -Je ne savais pas exactement ce qu'avaient prévu mes parents. Ce soir là où tu t'es retrouvé à l'hôpital, quand j'ai quitté ta chambre, mon père m'a dit que si je tenais vraiment à toi je devais t'empêcher de quitter l'hôpital. Il ne m'a rien dit de plus, mais je me suis douté de ce qui allait se passer. Je n'avais aucune certitude, et surtout aucune preuve, et puis nos familles était amies depuis si longtemps je me suis dit que je me trompais, qu'ils ne pouvaient pas avoir fait ça. Mais plus que tout, tu etais devenu ma priorité, je ne pouvais égoïstement pas permettre qu'il t'arrive quelque chose, alors j'ai rangé mes autres craintes au fond de ma tête et j'ai décidé d'obéir et de ne pas te laisser quitter ta chambre. »

Il observait le sol, ne pouvant se résigner à croiser le regard de son blond aux yeux océans, jusqu'à ce que celui-ci reprenne enfin la parole, d'une voix étrangement faible.

« -Tu ne savais donc pas ce qui allait se passer... »

Un léger sourire apparut sur son visage avant qu'il ne soit pris d'une grave crise de toux qui le força à se mettre à genoux. Ne pouvant retenir son inquiétude, Sasuke vint aussitôt à ses côté en lui massant le dos comme il l'avait toujours fait jusqu'à ce qu'il se penche soudain en avant et se mette à cracher une quantité assez importante de sang tout en continuant de tousser. Plus que de l'inquiétude, se fut de la peur qui serra tout d'un coup les entrailles de Sasuke alors qu'il se souvenait soudain de ce que Naruto lui avait dit sur son lit d'hôpital « je ne suis pas encore mort ». Il plongea ses yeux onyx dans ceux océans de son vis-à-vis.

« -Et oui, tu as compris tous seul... Tu es toujours aussi intelligents... J'aurais aussi bien put crever en même temps que mes parents, de toute façon, je suis condamné.
-Depuis quand... commença Sasuke, sous le choc.
-Tsunade nous l'a annoncé ce soir-là. Ma maladie à attaquer la quasi-totalité de mes organes, je n'ai aucune chance de rémission. Il me reste deux, trois mois maximum. »

Sasuke restait silencieux. En fait, il était tout bonnement incapable de prononcer le moindre son sous le choc de la nouvelle. Ses maigres effort pour que Naruto survive était inutile ? Il allait mourir ? Il sentit soudain le blond se relever et s'approcher dangereusement des barrières.

« -Naruto ? Qu'est-ce que tu fais ?
-Tu sais... je ne veux pas finir ma vie accrocheré à des machine, ne pouvant plus marcher, parler, ou même manger tout seul. Et puis j'ai tellement mal ici –il plaça sa main sur son cœur- depuis qu'ils sont partit. En fait la seule chose qui me restait était de connaitre ton rôle dans cette histoire... Et maintenant, je veux juste m'en aller... »

Sasuke compris aussitôt le sens réel de cette phrase. Mais s'il s'en allait, lui allait rester seul. Mais voulait-il seulement rester ? Naruto était le seul lien qui le maintenait à la vie. Sa décision fut rapidement prise, il attrapa le bras de Naruto qui avait déjà enjambé la barrière.

« - Lâche-moi Sasuke ! S'écria le blond »

Le geste suivant du brun le surpris. Contrairement à ce qu'il aurait cru, il ne le tira pas vers lui, mais enjamba la barrière et se retrouva à ses côté.

« -Qu'est-ce que ?
-On a toujours été ensemble, alors on reste ensemble, jusqu'au bout. »

Ils échangèrent un regard confirmant l'un à l'autre leur détermination, puis se tenant d'une main à la barrière, ils se firent face et s'embrassèrent, d'un vrais baiser à la force de leur sentiment. Puis ils lâchèrent prise et basculèrent dans le vide. Sasuke eu juste le temps de glisser un je t'aime à l'oreille de son blond avant que leur deux corps ne transperce la surface de l'eau. Le froid les glaça rapidement, l'eau leur remplirent les poumons tandis qu'ils luttaient contre leur instinct de remonter à la surface, enfin, ils perdirent connaissance et sombrèrent dans les ténèbres. Puis ils se firent englober par une intense et chaleureuse lumière et purent soudain de nouveau respirer. Ils avancèrent dans cette lumière, main dans la main, Naruto avait le sourire malgré l'étrangeté de la situation et se pencha à l'oreille de Sasuke pour lui glisser un « moi aussi je t'aime » qui eut le don de faire rougir l'Uchiwa. Mais c'était ce qu'il ressentait, maintenant qu'il savait la vérité, et qu'ils avaient sauté ensemble, tous les sentiments négatif qu'il avait à l'encontre du noiraud s'étaient envolé, ne laissant place qu'à de l'Amour. Et oui, finalement, le liens qui les unissait était bien celui de l'amour avec un grand A. Soudain, un homme à la chevelure blonde et une femme aux cheveux rouge écarlate apparurent devant eux en souriant.

"-Otou-san? Okaa-san? Mais... S'exclama Naruto avec un sourire ravis.
-Nous somme donc bien mort. Conclu Sasuke.
-Et oui, souffla Minato alors que son sourire et celui de Kushina diminuait légèrement. Je dois dire que j'aurai préféré ne pas vous voir arriver aussitôt.
-Mais tu sais parfaitement qu'il ne me restait plus beaucoup de temps, répliqua Naruto. Alors, j'ai préféré choisir de vous rejoindre maintenant et Sasuke à décider qu'il m'accompagnait. Je suis tellement heureuse de vous revoir !"

Avec un sourire attendrit, Kushina leur fit signe d'avancer avec eux

« Alors allons-y ! »

Ils se mirent tous les quatre en marche, les deux adultes remarquèrent évidement les mains toujours enlacé des deux adolescents.

« Tu vois Kushina, j'avais raison, lança soudain Minato, je savais que Naruto et Sasuke finirait ensemble ! »

Et c'est dans un concert d'éclat de rire, de rougissements et de protestations qu'ils s'évaporèrent dans la lumière chaleureuse, heureux, pour toujours et à jamais.




Chapitres: 1 [ 2 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: