Fiction: Ma nouvelle vie et moi

Hinata ayant déménagée, se retrouve sans repère et va faire de nouvelle rencontres ... ( cette fic est en publication sur " https://www.fanfiction.net/" la publication est stoppée sur WoN sous le titre " La nouvelle vie d'Hinata" pseudo : MadEtsy.. Bonne lecture :) )
Général | Mots: 2964 | Comments: 6 | Favs: 4
Version imprimable
Aller au
Hinata49150 (Féminin), le 11/11/2013
Voici ma deuxième fanfiction, elle n'a aucun rapport avec l'ancienne le style d'écriture n'est plus tout à fait le même j’espère qu'elle aura plus de succès ou du moins que vous m'aiderez -plus que ceux/celles de l'autre site- en commentaires sur celle ci !




Chapitre 1: Déménagement = emmerdement (prologue)



Je m'appelle Hinata, je fais partis du grand clan Hyuga. Je n'aime pas vraiment le nom de notre clan, on est juste une grande famille qui était plutôt redoutée à l'époque des conflits entre nations.

Physiquement, j'ai des cheveux noirs à reflets bleus ou alors violets selon le regard des personnes ; mes yeux sont tellement clairs qu'on dirait qu'ils sont blancs, je mesure un mètre soixante et j'aurais dix-sept ans le 27 décembre.Tous le monde me voit généralement comme une fille sage et timide, c'est vrai mais ce qu'ils ne savent pas c'est que moi aussi je peux être énervée, moi aussi je bouillonne des fois mais bon je ne le montre pas, pour ne pas faire de tort à mon père.

J'ai déménagé à Konoha no kuni il y a peu, et je n'arrive toujours pas à m'habituer à ma nouvelle demeure. Je vis seule avec mon père, car ma mère est morte à la naissance de ma sœur, qui elle est restée en internat, et donc dans notre ancienne ville avec une amie à elle. Mon père s'appelle Hiashi, c’est le chef du « clan », il a les cheveux entièrement noirs et les même yeux que moi, ma sœur elle par contre à les cheveux marron, elle les tient sûrement de ma mère, je ne m'en souvient plus, et elle à les yeux de mon père donc les miens aussi.

Je marchais dans le couloir lorsque je vis mon père.

- Hinata ?
- Oui père ?
- Es-tu prête pour demain ?

Ah oui ! Demain c'est la rentrée, la poisse je n'ai pas du tout envie d'y être, je vais me retrouver seule vu que mes ami(e)s sont toujours dans mon ancienne ville.

- Euh... Oui oui.
- Bien, je te laisse j'ai des papiers à faire.

Il partit comme ça en me laissant seule dans le couloir, c'était la conversation la plus longue que j'ai eu avec lui depuis des années, bon certes je lui ai menti, mais qu'aurait-il pensé si j'avais dis « non » ? C'est simple il m'aurait encore regardé avec dédain face à mon échec, et serait partit sans rien dire. Il me considère presque comme une moins que rien, contrairement à ma sœur, ce qui me fait penser que j'en suis vraiment une.

Je me suis dirigée vers la salle de bain, et j'ai commencé à me faire couler un bain bien chaud.
Je pris mon bain pendant à peu près vingt bonnes minutes en repensant à cette année scolaire super, et à mes amies que je laissai derrière moi.

J'espère pouvoir les revoir, les délires avec elles me manquent sérieusement, puis en plus avec le stress de la rentrée c’est pas génial.

Je suis sortie du bain afin de me sécher et m'habiller, pour aller dans mon salon.
Je déteste cette décoration, elle ne nous appartient pas, ce n'est pas notre style du tout, mais mon père veut refaire une nouvelle réputation à notre famille, et donc il veut faire comme tout les autres pour pouvoir garder sa grande entreprise, sans avoir de problème.

J'ai emménagé il y a quelques semaines, je suis dans la même ville que mon cousin Neji, je le considère comme un frère , et je suis super contente de le retrouver, je ne l'avais pas vu depuis le noël dernier. Il est comme mon père cheveux entièrement noir et yeux presque blancs, son père était le jumeaux du mien, mais il est mort lors d'un règlement de compte entre « clans » du pays voisin.

Tiens ! Si j'allais le voir ça lui ferait sûrement plaisir !

J'ai donc décidé d'aller voir mon père dans son bureau, pour lui demander la permission.

- Père ? demandai-je timidement.
- Oui ? me répondit-il tout en me fixant.
- Puis-je aller voir Neji ?
- Hm... Et bien, il réfléchit un court instant, demain c’est la rentrée n'est-ce pas ?
- Oui...
- Vas-y... Mais ne rentre pas trop tard ! et il remit le nez dans ses papiers.
- D'accord, merci père !

Je sortis de son bureau, pris mon portable et je me mis à envoyer un texto à Neji.

« Neji, je peux venir te voir ? »

Il me répondit une demie seconde après

«  Oui mais pas chez moi, c'est trop loin. Tu sais où est le parc ? »

Je mis mon manteau et mes chaussures avant de lui répondre :

« Oui, on se rejoins là-bas, je pars maintenant »

Il me répondit, mais j'étais déjà en route et la grosse flemme de reprendre mon téléphone.

Bon si je me souviens bien c'est, à droite, puis à gauche, tout droit jusqu'à la tour rouge de la mairie, et après je tourne à droite.

Cette ville est immense ! Avant j'habitais en campagne, les gens d'ici sont étrange, il y en a habillés tout en noirs, d'autres tout en flashi/fluo, j'ai même vu plusieurs personnes avec des signes sur les joues, c'est étrange.

Bon j'ai pris la route du parc, mais il s'est avéré que je me suis trompée, je suis mal, très mal, je vais donc devoir surmonter ma timidité pour demander mon chemin à quelqu'un, super !

La première personne que je vis, et qui avais l'air sympa, c'était un garçon, sûrement de mon âge, un peu plus grand que moi, environ un mètre soixante-cinq je dirai, les cheveux blonds en bataille.

Son style vestimentaire laisse penser qu'il aime le orange et peut être le noir, il a trois petites « moustaches de chats » sur chaque joues,je trouve ça trop mignon, mais le plus important reste ses yeux... des yeux d'un magnifique bleu. Je suppose qu'à chaque fois que quelqu'un le regarde dans les yeux il s'y perd, en tout cas moi ça été mon cas lorsque je l'ai vu.

Je me décide enfin à m'avancer, doucement, vers lui.

- Bonjour.

Je n'osais pas le regarder.

- Bonjour ! répondit-il, tout sourire.

- Euh... Je suis nouvelle dans cette ville et...

- Tu t'es perdue, c'est ça ?

-Oui...

Je crois qu'il lit dans mes pensées.

- Tu veux aller où ?

- Au parc...

- C'est pas trop loin je vais t'y emmené.

- Euh … Merci..

Et c'est comme ça que je me suis retrouvée avec un super beau gosse, en guise de guide.
Au bout de même pas dix minutes de marche j'étais enfin arrivée, en réalité le chemin c'était, à gauche, ensuite tout droit jusqu'à la tour de la mairie, puis à droite... Oui je m'étais totalement plantée, heureusement qu'il avait été là, je l'ai donc remercié convenablement, avant de le laisser partir et d'aller vers mon cousin, qui m'avait sûrement attendu là un petit temps.

Neji souriait et me regardait.

- Tu t'es perdue n'est-ce pas ?

- Oui, je rougis de honte, mais c'est pas de ma faute,cette ville est trop grande !

-Oui c'est ce qu'on dit, il me fit un clin d’œil, haha !

On parla de tout ce qui s'était passé depuis noël dernier, ce qui nous prit au moins deux heures. Au final, j'ai appelé mon père pour lui demander si Neji pouvait rester dormir à la maison, en prétextant que ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu et que comme la ville est grande, je me perdrais sûrement en allant au lycée, et donc mon père a bien voulu à condition qu'on ne se couche pas trop tard, car sinon le levé serait dur demain matin. On rentra donc chez moi, et la soirée s'était finit ainsi : Neji et moi avons été dans ma chambre, jusqu'à environ minuit, et on s'est endormit comme ça.



Chapitres: [ 1 ] 2 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: