Fiction: Au delà de l'arc-en-ciel-gris

Naruto Uzumaki, à ton passage, le monde change, les gens changent. Je ne sais pourquoi, mais quand on te regarde, on ressent ta passion et on aimerait te suivre peu importe où tu mène ton combat pour un monde sans guerre. Tu m'a appris à aimer et tu m'a ouvert les yeux sur la haine que cache chacun de nos cœur. Ce récit est l'histoire de ninjas que tu a influencé sans le savoir.
Classé: -16D | Action/Aventure / Drame / Horreur | Mots: 20643 | Comments: 1 | Favs: 3
Version imprimable
Aller au
Simbad (Masculin), le 15/09/2018
Réédition de ma fiction. J'ai beaucoup grandi depuis le moment où je l'ai écrite pour la première fois. Quelques changement y à été apporté à fin de mieux servir le récit, dont certains nom. J'espère que cette version sera meilleur!



Chapitre 6: Dédale de symphonie



Kotori, lui, continuait toujours son manège avec la plus grande patience; éviter le shuriken géant et s'approcher de sa cible jusqu'à... Voilà! Il avait vu la même lueur dans les yeux de son adversaire quand il avait fondu sur lui la première fois. Il évita encore le coup circulaire, en se couvrant les oreilles cette fois. Ça avait marché, il n'était pas étourdi! Cependant, il n'avait pas pu préparer de technique, pas grave, il l'attaquerait l’ancienne. Il projeta son pied dans les côtes de son adversaire, décollant ses mains de sur ses oreilles, attrapa deux kunay et les planta dans l'épaule de Taigon.

À ce moment-là, Kubotaki et Noumi recommençaient leur petite danse, alors que celui-ci l'attaqua cette fois avec une onde de son qui percuta physiquement le jeune homme. Un peut éberluer, il prit le temps de se concentrer. Puisque l'attaque avait brisé son casque d'air, il pouvait utiliser sa technique fétiche, sauf que la première bourrasque qu'il souffla ne toucha pas sa cible. Il ne désespérerait pas, car trois autres bourrasque attendait avant qu'il ne se concentre à nouveau. S'approchant enfin, il utilisa celles-ci en enchaînement, portant un coup dur à son asseyant. Malheureusement, ce faisant, il avait laissé Toteshu se battre seul contre Kongetsu. Celui-ci avait eu tôt fait de recommencer à bouger et il chargea vers la fillette qui s’efforçait de le bombarder de ses toupies. Cela semblait surtout le fâcher encore plus et il stoppa enfin sa course à mis chemin.

-Ouf..

Pensât-elle à tort car le balaise plaqua ses deux poings par terre.
Cela fit sortir un énorme mur de terre qui se dirigeait vers elle. Elle roula sur le côté juste avant que le mur ne la percute, mais celui-ci décrit alors une courbe derrière elle. Alors qu'elle le regardait faire, elle sentit un kunay dans sa jambe. Surprise, elle vit un petit pieux d'argile sèche figée là, dans sa cuisse et le balaise en avait plain les mains. Il avait décidé de la transformer en passoire!

Entre-temps, Taigon avait encore repris de la distance entre lui et Kotori, afin de retirer les kunay.
Le gamin n'était manifestement pas sonné cette fois-ci.

Pensait-il au moment où une explosion retentit dans son dos. Ainsi le gamin avait réussi à le poussé dans l'un de ses propres pièges.

-Il est vraiment malin, ce petit!

Il recompta son arsenal: 6. Ça voulait dire qu'il s'était emporté en semant trop de timbale pour se souvenir de chaque emplacement... Il fit encore tinter son énorme Shuriken et toutes ses mines se mirent à exploser, ne blessant au passage que Noumu qui allait justement découper le pauvre Kubotaki. Au moins, il avait sauvé un de ses amis, même si le résultat était très superficiel.

Alors que Toteshu rouvrait les yeux, elle constata que Kongetsu avait manqué sa cible, mieux, Trois clones de terre tombait doucement en morceaux, cribler par les pics. Ils avaient tous la taille de Hidarime, ainsi, son copain lui avait encore une fois sauvé la vie.

-Chic, ça me laisse une chance!

Ce dit-elle concentrant son chakra avant de vomir une trombe d'eau qui forma trois clone. Même blessé elle repartait à l'assaut, juste un peu ralentis. Sauf que ses clones ne touchèrent pas leur cible, car celui-ci les écrasa avec encore un autre rocher.

Décidément, il avait beau être fort, mais il n'avait pas beaucoup d'imagination, celui-là...

Au même moment, ses toupies percutèrent encore leur cible, en éclatant, cette fois. La rupture commandée de ses petits jouets avait toujours eu leur effet explosif... une pluie d'eaux bouillantes c'était en effet abattue sur Kongetsu, dans la plus grande hilarité de Toteshu.

Entre-temps, Kubotaki tente encore de reprendre Noumu dans l'un de ses genjutsu, mais celui-ci étant plus rapide, se protège encore une fois avant que sa technique n'ait d'effet. Blesser, le guitariste décide de mettre le paquet et se met à enchaîner note sur note, espérant percer encore une fois cette défense, mais le blondinet n’étant pas complètement idiot l'avait trop bien renforcé.

- À cette distance, je ne peux pas le rater.

Il redonna encore un coup d'épée dans le vide, produisant une forte bourrasque qui poussa enfin son asseyant sur le dos. Il en serait bientôt fini de lui, se dit-il en donnant un autre coup, sauf que le briguant disparu simplement devant cette nouvelle attaque. Un peu sur sa droite, un poing apparut soudain, qu'il ressue directe, suivie de plusieurs coups de pieds. Le fourbe avait utiliser une technique de substitution à sa deuxième attaque et était maintenant en train de le frappé, sa cithare en bandoulière. Noumu bloqua quelques coups avec son épée puis répliqua. À cette distance, Kubotaki fit carrément projeter. Le gamin poussa alors un cri de joie, certain qu'il ne se relèverait pas de sitôt.

Kotori, lui, se débrouillait un peu moins bien, maintenant. En effet, son opposant avait détaché sa ceinture juste avant de foncer sur lui, imitant encore son geste circulaire, mais accueillant cette fois au revers. Ainsi, Kotori se prit un direct carrément explosif. La ribambelle de timbales lui explosant au visage, il ne pue que reculer et éteindre le feu qui avait démarré sur ses cheveux et sa cravate.

- Superbe..

Soupirât-il avant de reprendre le combat, un peut plus amocher. L'homme lui jeta à nouveau son shuriken et il l'évita sur les deux chemins, mais ne vit l'autre venir qu'assez tôt pour se faire éraflé encore une fois. Cette fois-ci, la blessure saignait et son adversaire jouait maintenant avec les deux armes qu'il avait eues au dos au début. Il fallait la jouer plus serré. Kotori eut alors une idée. Il se précipita, lui aussi, en mimant un autre raikiri, mais au moment où l'autre l’évitât, il le surprit dans le dos avec la dite technique. Il avait simplement envoyé un clone avant de réellement faire le mouvement, un tout petit genjutsu jouant sur l’attention de son adversaire et voilà qu'il se jetait de lui-même sur sa technique.

De retour à Toteshu, cette humiliation était une de trop, cette fois, Kongetsu avait décidé de charger la foutue gamine, quoi qu'elle puisse faire! Tel un animal, il se mit à charger, ressemblant presque au Boss, maintenant, il la plaqua contre le mur empoignant celui-ci pour ce faire des poings en roche, il les abattit l'un contre l'autre sur la tête de sa victime. La sentant exploser sous le coup, il émit alors un rire démoniaque, savourant sa victoire. Moment qu'il n'aurait pas dû prendre, car aussitôt il se prit une rafale d'eau sous pression qui le fit traverser son propre mur. Il se retrouvait maintenant dans la boue, sans comprendre qu'il n'avait exécuté qu'un autre des clones de la reine des emmerdeuses, qui riait encore une fois de plus. Cette fois, c'était lui qui était à sa merci.

Cette fois, Kubotaki resta par terre. Noumu, fier de lui, se retourna pour aller aider ses amis, mais il entendit comme un bourdonnement provenant de celui qu'il croyait vaincu. Il se boucha les oreilles trop tard car il vit le sol s'ouvrir devant lui comme une bouche d’où sortaient des sons qui n'avaient aucun sens et le força à plier, poser les genoux par terre et sans s'entendre, il se mit à crier. Il souffrait, saignant des oreilles et du nez sous les regards amuser de l'homme à la cithare qui n'arborait maintenant plus que deux cordes, alors que des tatouages commençaient à recouvrir sa peau.

Entre-temps, même si Kotori avait gravement blessé son asseyant, celui-ci ne savourait pas aussi facilement vaincus. Il percuta violemment ses deux shurikens ensemble. Le garçon ténébreux eut beau se couvrir les oreilles, il entendit le vacarme que cela produisit et cela le laissa nauséeux et un peu perdu.

- Que la symphonie continue!

Alors que Noumu perdait connaissance, Kotori, lui, luttait pour retrouver suffisamment de moyens pour pouvoir se retirer. Un simple abandon de sa part ne suffirait pas dans cette situation, son asseyant voulait vraiment sa mort. Encore une fois, la sensation qui lui était familière à présent revint, suffisamment pour lui permettre de créer une éclair, aveuglant Taigon momentanément. Quand la vue de celui-ci revint, Kotori était déjà aux côtés des deux ninjas médecin, qui le soignait.

Entre-temps, Toteshu avait réussi à battre le porteur de tambour en invoquant une autre série de toupies-pièges et du côté du joueur de cithare, les choses avaient aussi une tournure en défaveur de son équipe. Kubotaki avait supposé à tort que son genjutsu avait réellement fait tomber dans les pommes sa victime, alors qu'en l'exécutant, il découvrit qu'il avait affaire à un clone bourrasque, qui le força à se protéger le visage, l’empêchant de voir le blondinet qui bondissait d'un peu plus haut. Noumu lui balança donc deux souffles cinglants avant de se prendre l'un des Shurikens de Taigon. Cette attaque surprise lui fit perdre le souffle en le plaquant jusque dans l’arbre d’où il avait sauté. Kubotaki en profita pour lui balancer des vagues de son qui le blessa physiquement. Cette fois, Noumu s’évanouit réellement, mais son visage se couvre rapidement de copie du tatouage qu'il porte sur le front. Finalement, sous le regard surpris de ses asseyant, une main, puis une autre, suivit d'un visage démoniaque fait de chakra sorti de l’étendue de tatouage. Tout un être fini par se matérialiser partiellement, restant dans sa forme de chakra. La créature était verdâtre et arborait une corne en plein milieu du visage. Ne comprenant pas exactement ce à quoi ils avaient affaire, ils attaquèrent la chose, passant au travers. La chose ne semblait rien ressentir, mais était pourtant capable de les attaquer avec des coup de vent extrêmement violant et précis. Celle-ci semblait d’ailleurs s'acharner sur Kubotaki, pour finir par casser une autre corde de sa cithare.

Une fois que la chose parvint à son but, elle disparue comme elle était apparue et Noumu s'éveilla, légèrement exténuer. Kotori choisit ce moment pour venir porter assistance à son meilleur ami, suivi par Toteshu, encore un peu effrayé par ce qu'elle venait de voir. Plus rapide que n'importe lequel d'entre eux, élancé dans un nouveau jutsu de son invention, Taigon n'avait eu que le temps de voir que le gamin ténébreux avait enroulé un manteau de cuivre autour de son bras et, en y appliquant du chakra Raiton, lui avait fait prendre la forme d'une épée. Il crue entendre son asseyant dire quelque chose comme : Kotetsu Kogane, l'épée archange. Malgré toutes ses remarques, tout cela se passait si rapidement, il ne pu rien évité, ni cette attaque bizarre, ni celle de son compagnon. Heureusement, Kubotaki visait le garçon avec sa technique, c'était lui qui avait absorbé le plus gros. Cela lui donna l’occasion de prendre sa revanche pour cette entrée éclatante sur Sa scène.

Noumu, qui venait de reprendre un peu de force en concentrant son chakra, décide d'imiter son copain et fonce sur sa cible préférée, enfonçant l'autre gars et sa cithare dans un arbre pourrit. Malheureusement pour lui, l'arbre s'effondre sur eux deux, alors que Taigon enfonçait violemment l'un de ses shurikens dans le bras gauche de Kotori, forcé de reculer en évitant que son autre bras soit lui aussi toucher. Kotori décide de retenter sa nouvelle technique mais cette fois-ci, sa cible disparaît pour ne réapparaître qu'aux côtés de sa statue de chien-lion. Il se sertit encore de deux autres ceinture de ce que Kotori ne considère comme ni plus ni moins que des explosifs. Toteshu se décide enfin à attaque en envoyant une série de toupies faire la fête à ce personnage, mais l'homme en kimono les explosaient les unes après les autres bien avant qu'elles ne se rendent. Ces gestes étaient précis et se poursuivirent dans la direction de Toteshu, la forçant à éviter les explosions, qui se succédaient plus vite qu'elle ne pouvait bouger. Résultat, elle était plutôt mal en point. Heureusement pour elle, les deux garçons l'aide à battre en retraite, sauf que Kotori se fait toucher par les ondes de pression de Kubotaki en couvrant la fuite de son amie. Une fois celle-ci en sécurité, Noumu repart à l’assaut, suivi cette fois par Amagumo. Le sempai sépare rapidement Kubotaki et Taigon en projetant un énorme dragon d'eau qui s'abat sur le porteur de cithare, le broyant, lui et son instrument. Tétanisé par le spectacle, Taigon préfère s'enfuir au plus vite, mais Amagumo ne le laisse pas allez bien loin avant de donner l'ordre aux autres de rester là, spécifiant que Noumu étant le seul encore assez valide, devrait faire face à ce qui sortirait de l’arène. Lui, il partirait finir le combat. Hidarime prit donc le temps de guérir Toteshu et Kotori, du mieux qu'il pouvait et Tajina mis le bras cassé de son élève surdoués en écharpe. Ce ne fut pas long avant que la statue de jade ne s'enfonce dans la terre. Puis, pour une rare fois, Kotori prit la parole.

- C'est quand même étrange que ce soit le plus costaud qui soit mort le premier, sans vouloir t'offenser, Toteshu.

- Regardez, son tambour est fichu.

- Je parie que c'est arrivé quand mes toupies ont explosé tout autour de lui...

- Les deux peaux sont percées, tout comme les cordes de la cithare sont cassé... Si ça se trouve... Ha! La cithare porte le nom de Kubotaki et le tambour, Noumu, c'est pareil?

- Bha, il porte le nom de Kongetsu... attend, comment... à quoi tu penses, là, en?

Dit-il, un sourire en coin, sachant que son ami allait encore sortir une de ces théorie alambiqué, sauf que cette fois, c'est Hidarime qui répondit, à la surprise de tous, même Kotori.

- Leurs armes, ils étaient reliés à leur propriétaire au niveau vital, c'est ce que tu allais dire, Koto?

- Oui... comment tu as compris toi aussi?

- J'ai eu tout le loisir de regarder les affrontements, ça m'a donné une perspective sur la marche des choses, dans le coin, donc, oui, c'est bien comme ça que vous avez réussi à vous débarrasser des deux premiers. J’espère seulement que les filles vont comprendre elles aussi. Ça fait longtemps qu'elles sont là-dedans sans soin.

Hidarime retire ses lunettes , dévoilant ses yeux couleur or.

- Même mon Microgan ne me permet pas de voir de l'autre côté de ses cristaux, ils reflètent trop la lumière.

- C'est quoi, micro-machin?

Kotori voyant Hidarime soupirer explique ce que Naomi lui avait dit sur pourquoi ce garçon voulait autant devenir ninja-médecin

- Si tu avais écouté un peu en classe histoire, tu te souviendrais qu'il existe des jutsus particuliés qui demandent des yeux tout aussi particuliés. Il se trouve que la famille Katetsu possède des yeux de ce genre. Si j'ai bien compris, il peut voir les muscles, les tendons, les os, ces genres de truc, quoi, juste en modifiant la quantité de chakra qui passe par ses yeux. En gros il voit à travers les trucs, mais je ne pensais pas que c'était grâce à la lumière. J'aurais cru l'explication, plus... exotique.

- Ça veut dire que tu peux voir au travers des vêtements des filles! C'est pour ça que tu as des lunettes fumés, alors! Pratique d'avoir deux filles dans l'équipe, coquin!!!

Avant que Hidarime ne puisse répondre ou se défendre, l'un des murs de l’arène vole en éclat. Naomi et Akira sont également projetés au travers des débris.

En un regard de défi, Akira fonce sur Sheng et saute en l'air dans un élan que l'homme arrête subitement en lui attrapant la cheville et utilisant l'élan contre elle, la fracasse par terre, encore et encore, tel un hochet. Voyant que son amie se fait traitée de la sorte, Naomi projette alors plusieurs shurikens enflammés pour qu'il la lâche. Brièvement libérée, celle-ci s'éloigne rapidement, laissant à Sheng le temps de souffler dans son orgue, qui crache une cendre brûlante dans leur direction. Utilisant un clone, Akira réapparaît en sortant du sol et donne un bon coup de poing dans les côtes du costaud, qui ne bronche même pas. Du regard, elle remarque que les shurikens et kunay qui avaient été lancé sur lui entraient à peine dans un genre d'armure de terre qui était encore à l'état de formation. Toujours aussi rapidement, elle donne plusieurs coups de poing sur les armes afin de les enfoncer. Sentant les lames toucher sa peau, le colosse fait un tour rapide sur lui-même balayant le sol au niveau de la petite morveuse qui évite de peu et lui relance encore ses foutus projectiles une fois les pieds posés par terre. Légèrement hérité, il souffle encore, mais cette fois, les lames sortent de l'armure qui prend rapidement des teintes plus grises.Alors que Akira secoue doucement sa main, légèrement éraflée par les lames des shurikens, Naomi repart immédiatement à l'assaut et projette plusieurs kunays électrifiés. Cette nouvelle armure étant trop lourde pour bougé rapidement, il ne peut éviter la myriade de projectiles et se prend les décharges sans ressentir le moindre impact.
Furieux, il charge la gamine, qui évite gracieusement de se faire aplatir, mais Sheng n'en a pas fini, utilisant son momentum, il continue sa charge directement sur l'autre, encore en train de bander sa main. Encore une fois, Naomi ne laissa pas son alliée se faire tabasser sans réagir, sautant sur le dos de celui-ci, elle entrepris d'enfoncer le plus de Kunay possible, le plus loin possible. À la première occasion, Sheng attrapa le bras de celle-ci et la projeta contre le mur de l’arène, si fort qu'elle y resta accrochée. Le temps, qu'elle se décroche et il était trop tard, le lourdaud lui fonçait dessus, histoire de bien l'encastrer au travers des épines. Akira se releva à temps pour assisté a la scène. Malgré la douleur qui commençait à revenir dans sa cheville, elle utilisa sa technique familiale du ballon-pied, touchant le barbare à la tête, ce qui ne manqua pas d'attirer son attention. Alors qu'il la chargeait à nouveau, elle utilisa la coulée de boue créée pour le ballon comme une glissoire sur lequel son adversaire perdit pied et se retrouva incrusté à son tour dans le mur. Elle lui rendit entièrement la monnaie de sa pièce en enchaînant avec sa version de taupe rageuse, détruisant au final rien d'autre qu'un clone de glaise qui avait été utilisé comme diversion.

- Akira, aide-moi, le mur est en train de m’emprisonner en lui!

- J’arrive... voilà, un, deux

- Trois! Ha merci! Où est-il maintenant?

- Ici...

Sheng avait ressorti du sol, dans une armure de roche pointue le recouvrant presque entièrement. Les deux mains sur son instrument, il en souffla d'horrible note qui produisit une marée de cendre tournoyante, créant ainsi une sorte de labyrinthe de feu et de roche surchauffé. Enchaînant note sur note tout en dansant, le labyrinthe se mis à bouger, suivant les notes et les gestes ridicules de Sheng. Il avait l'air en pleine cérémonie. Exaspéré, Naomi sort 10 kunay, utilisant 8 d'entre eux comme des bagues et attrapant les deux derniés, la lame vers l'extérieur. D'un air résigné, elle entra la première à l'intérieur du dédale, suivi par Akira. Les murs bougeaient rapidement et vue de l'intérieur, la logique des mouvements inspirer par ceux de Sheng n'était pas aussi facile à percevoir. À plusieurs reprises, les deux filles se font surprendre par un «mur» qui les frôlait juste assez pour y allumer un petit feu. Rien de bien grave, car au final, elles arrivèrent suffisamment proches de Sheng pour envoyé chacune une série de kunay qui touchèrent l'homme, mais ne le stoppa guère. Au contraire, il fit en sorte que l'un des murs se referme sur Akira, la forçant à se retirer. Devant une ouverture, Naomi projeta deux autres kunay qu'elle avait chargés de chakra rayton. Les décharges eurent pour effet de faire trembler quelque peu Sheng, créant de fausses notes qui firent baisser la hauteur des murs, juste assez pour que Akira saute par-dessus pour finir par atterrir sur le mastodonte.
En enchaînant les coups, elle enfonce la plupart des kunay le plus loin possible dans l'armure, mais le monstre ne se laisse pas faire longtemps, deux notes distordues sortirent de son instrument et les pics de l’armure se dressèrent plus loin, blessant Akira, qui se projeta elle-même plus loin. C'est alors que Naomi envoie un courant électrique parcourir les minces files d'acier la reliant au 8 kunay qui lui avait servi de bague un instant plus tôt. L'homme poussa un crie de douleur et arrêta son manège un instant.
Les petits câbles avaient fondu, mais ce n'était pas bien grave, car elle projeta encore 8 autres de ces Kunay qui s'accrochent facilement sur sa cible, guidé au travers des murs de cendres par leurs câbles. Avant que les filles ne recommencent leur manège, le balaise tire un bon coup sur les câbles, se qui fit tomber la grassouillette directement dans la cendre. Ne se laissant pas effrayer par le feu, elle lui envoya encore une décharge avant de se relever pour allez s'éteindre rapidement. Akira profita de la diversion ainsi créée pour envoyer sa technique de marécage se former juste sous Sheng, qui s'y empêtra rapidement, puis elle demanda à Naomi de refaire le coup des Kunay. Un peu dubitative, elle s'exécuta et quand le costaud tira sur les câbles, son geste fut suffisamment moue pour ne pas la faire trébucher. Naomi se mit alors à courir autour de l'homme, qui bougeait de moins en moins, empêtré dans la boue et les câbles. Ne pouvant plus que souffler dans son orgue, il changea de mélodie juste avant qu'un courant assez puissant ne parcoure les câbles. Le tout fondit littéralement l'acier qui détruisit le clone de braise, sacrifié par Sheng pour s'en sortir encore une fois. Cette fois, Naomi était à bout de nerfs et ne put s'empêcher de crier : Non mais il se fout de nous ou quoi? C'est quoi ce bordel de ...

- Coucou!

- Salut!

Deux Sheng, c'était deux cibles cette fois, qui sortirent de la terre. Un pour chacune...



Akira et Naomi sont maintenant isolées des deux autres et elles affrontent un réel mastodonte! Comment le battront-elles?
En apprendront-on plus sur l'étrange créature fantomatique dont Noumu est l'hôte?
De quoi est donc capable le minigan au juste?
Quand apprendront-on enfin ce qui rend Kotori si spécial?
Tout sa prochainement, très prochainement!




Chapitres: 1 2 3 4 5 [ 6 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: