Fiction: Au delà de l'arc-en-ciel-gris

Naruto Uzumaki, à ton passage, le monde change, les gens changent. Je ne sais pourquoi, mais quand on te regarde, on ressent ta passion et on aimerait te suivre peu importe où tu mène ton combat pour un monde sans guerre. Tu m'a appris à aimer et tu m'a ouvert les yeux sur la haine que cache chacun de nos cœur. Ce récit est l'histoire de ninjas que tu a influencé sans le savoir.
Classé: -16D | Action/Aventure / Drame / Horreur | Mots: 10120 | Comments: 1 | Favs: 3
Version imprimable
Aller au
Simbad (Masculin), le 15/02/2018
Réédition de ma fiction. J'ai beaucoup grandi depuis le moment où je l'ai écrite pour la première fois. Quelques changement y à été apporté à fin de mieux servir le récit, dont certains nom. J'espère que cette version sera meilleur!



Chapitre 2: Chapitre 2 : Comme un poisson dans l'eau chaude



C'était un magnifique matin, doux et chaud. Un matin légèrement venteux, un matin où il faisait bon. Chez Akira, le silence régnait à l'intérieur de la maison, mais dans la cour intérieure. Fille et père s'entraînaient déjà dans un combat les opposant. une forme de combat fort étrange, du point de vue des autres habitants du village. Le Doton n'était pas vraiment un intérêt pour eux. L'eau régnait en maître et les techniques Suiton étaient enseignées à tout le monde, il revenait donc au patriarche du clan Shuurei de s'assurer que leur tradition ne soit pas perdue. Akira étant la fille unique de celui-ci, et sa mère étant morte de maladie, elle était presque le seul espoir de la famille et faisait donc en sorte d'être la plus forte du groupe. Le stress ne lui faisait pas peur et elle était passionnée par les combinaisons de jutsu. Sa plus grande passion, elle le vivait avec l'entrainement. Elle mélangeait avec une aisance surprenante le taijutsu et ses techniques doton, le plus difficile était de les mélanger avec le suiton. C'est en cela que la technique familiale consistait.

Tout les deux créaient donc se fameux jutsu si compliqué et se l'envoyaient. Le but était de toucher l'autre avec une boule de roche entouré de boues, projeté par un coup de pied. La boue empêchait le pied du lanceur de se blesser et était destinée à durcir avant de toucher l'adversaire. Le suiton ne servait donc qu'à produire la boue, mais un calcul devait être fait, prenant en compte plusieurs variables. En définitive, son contrôle du suiton ne lui permettait pas toujours de créer la balle parfaite et la technique échouait parfois. Il arrivait également qu'elle se blesse, comme ce matin-là.


- Akira, tu manques de concentration, ma grande. Un jour, il faudra que tu te décides, soit tu t'appliques à ce jutsu, ou tu continues à en créer d'autres. Allez, viens ici, je vais te soigné sa... Hum... Tu t'ais encore brisé les os du pied, petite sotte. Encore une chance que tu n'ais que des missions de rang D ses temps si.

-Je suis désolé père. Je ne voulais pas vous faire de peur..

(Akira verse quelques larmes que son père étanche de sa main)

- Ne pleur pas. Voilà, c'est fait. Tu vas boiter le reste de la semaine et nous ne pourrons pas nous entraîner, mais je crois que tu pourras sans peine suivre les deux garçons de ton équipe. Au fait dit moi, il n'y en a pas un qui t'intéresse?

(Akira rougie)

-Papa.. Je ne veux pas en parler...

- C'est quand même drôle que tu m'appelles papa à chaque fois que j'essaye de savoir.. Hahaha!

-Hihihi!

- Tu sais, ici, les pinsons viennent souvent se poser, tu as remarqué?

- Sur la tombe de maman... elle me manque.

-Je sais, moi aussi...

- Vous parlez comme Kotori, présentement, c'est bizarre!

- Hé Noumu, c'est bien sa, Noumu? Il est comment?

- ... Aussi idiot que tout le monde dit, mais il se débrouille bien en combat.

- Puis ta senpai, elle?

- Mademoiselle Tajina? Ho, elle est super! Elle parle beaucoup et un peu intense, mais j'aime ça! Héhé!

- Tu m'en voies heureux. Ha, c'est l'heure de dîner. Viens !


Cette semaine-là, l'équipe ressue tout de même une mission. En effet, c'était une situation fort délicate, car même si la Mizukage était au courent de la blessure d'Akira, celle-ci ne pouvait se permettre de ne pas recourir à leur présence. En effet, toutes les équipes c'étaient vue assigner une mission, sans exception, mais comme l'équipe Tajina ne pouvait se permettre leur première mission de rang C comme elle avait prévu, elle avait échangé leur assignation avec une autre équipe qui devait faire encore un peu leur preuve.

- Depuis quelque temps, la vermine à pris d'asseau les égouts de l'un des villages insulaires sous notre protection, la situation est tel qu'elle menace de se répandre rapidement aux autres villages. Cette menace doit être éliminée aux plus vite. Ce ne sera pas trop difficile pour vous, j'espère? Ha non, je ne veux rien savoir, allez-y et ne revenez que quand le dernier rat sera tué!

C'est donc avec empressement que la petite troupe prit la première embarcation en partance pour ce village. Encore une fois, l'équipe eut de nombreuses discussions sur la teneur de la mission, sur l'attitude du Mizukage ou encore sur les progrès de chacun. Ce n'ai qu'une fois séparé que Noumu osa demander à Akira ce qui lui était arrivé, ou plutôt carrément pourquoi elle boitait!?! Exaspéré par le manque de tact de celui-ci elle lui promis qu'elle lui aurait donné une raclée si elle pouvait, puis lui raconta cette étrange journée passée avec son père. Au moment qu'elle abordait le fait que son père se soit presque comporté comme Kotori, celui-ci échappa sa radio ce qui produit un son fort désagréable...

-Dé..désolé tout le monde.. désolé Akira, je crois que c'est de ma faute.

- Idiot, bien sur que c'est de ta faute, c'est toi qui tien ta radio!

- Non, non, je veux dire pour ton père..

- Quoi?

Kotori raconta alors comment il avait compris, copié et modifié le Genjutsu qu'avait utilisé Tajina sur lui et Noumu, puis, comment il avait fini par le tester sur le père d'Akira. C'était avec son consentement et son aide, en fait, qu'il avait découvert que ce nouveau jutsu permettait de voyager à travers les souvenirs de l'autre et Kotori se disait que cela pouvait aidé Noumu à se rappeler de son passé. Cependant, Tajina ordonna à celui-ci de ne jamais utilisé ce jutsu sans supervision, tant que les effets secondaires d'une telle technique restaient inconnus. Encore une fois, miss Akusho ne comprenait pas comment l'un de ses protégés pouvait être à la fois un tel génie et une telle exaspération. La mémoire du garçon restait pour elle un pur mystère.

Incapable de se souvenir du jour, de la date, des heures, de l'ordre exacte des traits pour former les Kengi et tout un tas d'autres choses qui était la base même de la vie et des relations interpersonnelles, mais il arrivait avec une facilité déconcertante à apprendre les principes les plus complexes des arts ninjas. L'application de ceux-ci lui venait avec instinct, mais s'il devait trop y penser, cela se soldait par un échec. Le petit Kuriarare était étrange, silencieux, mais loyal et sa capacité d'analyse surprenait tout le monde. Des spécialistes c'étaient prononcés sur son QI, l'estiment bien au-delà de 200 points, ce qui n'était jamais arrivé à Kiri. Cela, l'avait décidé, elle devait ce documenté sur comment travailler avec ce surdoué, mais avant, retournons un peu à la mission! Les techniques de chacun pour éliminer le plus de rat possible avec le moins grand effort se ressemblaient tout de même un peut. Par exemple, miss Akusho et Akira utilisaient des clones élémentaires affins de rabattre un grand nombres de rats avant de les ensevelir ou les noyer alors que Kotori utilisait l'eau des égouts comme conducteur pour sa technique Raiton. Il avait l'impression que le rat ne fait pas le poids face au pinson...

Noumu quand à lui utilisait à la fois des clones et une de ses techniques favorites, Futon Daitoppa (Le souffle cinglant). Aussi bien dire qu'ils réussirent la mission en trois jours, puis purent se reposer pour un temps. En effet, la Mizukage fut patiente et se tenait au courant de l'évolution du cas de la petite Shuurei. Dès que l'équipe fut près, elle leur confia enfin leur première mission de rang C!

Depuis quelque temps, une rumeur parcourait le village, on y disait que des épées perdues avaient été aperçue entre les mains du village des artisans. Mal-heureusement, cela faisait déjà quelques semaines que la rumeur suivait son train quand elle fini par parvenir aux oreilles de Tajina Akusho. Surprise que la Mizukage n'ai encore rien fait, elle débarqua donc encore une fois dans son bureau. La cinquième du nom l'attendait d'ailleurs avec un grand sourire et beaucoup de bonne humeur. En effet, elle avait volontairement donné une suite de mission facile, tenant ainsi l'équipe 9 loin du village, juste le temps de s'assuré que la jeune Akira récupère entièrement de sa blessure. Maintenent que le pot-au-rose avait été découvert par Tajina, l'équipe semblait bien et belle prêt pour leur première mission de rang C. Celle-ci consistait à se rendre à Takumi no Sato, et de s'assuré de la véracité de ses rumeurs. Bien entendue, la mission comportait un volet supplémentaire, qui leur servirait de couverture : ils devaient s'y rendre pour acheter de nouvelles armes pour la nouvelle génération de ninja.

Puisque cette mission s'annonçais complexe, une équipe de Genin confirmé allait les escortés avec leur maître en tête. Cette idée ne plaisait pas vraiment à Kotori, car pour lui, cela revenait à fonctionné avec des inconnus. Inconnus qui se présentèrent comme étant l'équipe 3 de l'année précédente. Celle-ci regroupait Hidarimey Katetsu, Naomi Atsuka et Toteshu Yamai ainsi qu'un certain Amagumo Gayoushi.

Naomi et Toteshu était toute les deux excellente dans leurs arts respectif, soit le ninjutsu pour la première et le genjutsu pour la seconde, alors que Hidarimey rêve plutôt de devenir un ninja médecin. Tant qu'a Amagumo, son apparence terrifiante cachait mal sa flegme face à ses obligation de maître, d'ailleurs c'était Naomi qui agissait le plus comme un mentor au sains du groupe, alors qu'elle avait le même âge qu'eux. En plus de l'escorte apporté par cette équipe, il avait été convenue que ce serait eux qui enquêterait plus ouvertement sur ses fameuses rumeur. Exaspérés et relégués à un rôle de second plant, elle et son équipe n'abandonnèrent pas et firent tout ce qui était en leur pouvoir pour s'assuré que les marchands autant que les curieux ne découvrent pas leur vrais intentions.

Mal-heureusement, l'équipe de Amagumo ne découvrirent rien de concluent, pour lui, tout cela n'avait été qu'une rumeur et une perte de temps de plus. Il déclara même que son équipe s'en retournerait au village avec ou sans Tajina et son équipe, qui affirmait avec puissance que les lames auraient très bien pus ne laisser aucune trace officiel en passant dans le village. Malgré qu'il était le seul à être sur d'avoir perdue son temps, son équipe s'en retourna effectivement au village un jour plus tôt que celle de Tajina.

- Écoutez les jeunes, Amagumo s'en vas se soir avec son équipe et une partie de la livraison qui nous servait de couverture, alors voila ce que nous allons faire. Demain, nous allons faire un dernier tours de tout les marchands selon cette itinéraire. Je dois égualement vous dire que j'ai demandé à Toteshu de vous laissez son énorme sac et que c'est mon clone qui vous accompagnera, voila pourquoi : Cette nuit et jusqu'à la prochaine, je reprend mon alter-ego de Neko Takana. Dès que vous avez fini, vous sortez du village et tentez de rattraper cet idiot de Amagumo. Il n'y a que comme ça que vous serez en sécurité. Ne vous en faites pas pour moi, je vous rattraperez.

Ainsi, Neko Takana fit son retour, utilisant ses talant d'agent des forces spéciales pour cherché directement dans les livres de comptes, les manifestes de livraisons et même intimidé quelques marchands sans scrupules affin de découvrir la vérité. Une vérité qui lui donna raison! Elle découvrit que deux des lames légendaire de Kiri avait fait un cour séjours entre les mains de l'un des marchands que l'on surnommait le passeur. C'était lui-même qui lui avait finalement avoué. La vérité ne l'apaisa qu'a moitié, puisque Nuibari et Kabutowari avait été identifié comme étant ses deux fameuses lames. L'aiguille géante et le sabre fendeur de défense était donc dans la nature, de plus, en intimidant directement «le passeur» elle c'était exposé en tant qu'agent actif. Ce qu'elle ne savait pas c'est que la légendaire Neko Takana était recherché par un homme très dangereux depuis déjà trop longtemps à son goût... Elle c'était senti comme un poisson dans l'eau mais désormais c'était dans l'eau chaude qu'elle se retrouvait!

Alors que Kotori et ses compagnons s'empressent de rejoindre le convoie, une ombre se mis à les poursuivre. À chaque minute, elle gagnait du terrain, jusqu'à être détecté par Noumu, puis bifurqua.

-Les copains, je crois que quelqu'un nous traque..

-C'est probablement Neko qui reviens..

-Non, je l'ai également ressentit et notre poursuivant semble réellement nous traqué, sa trajectoire me semble parallèle à la nôtre et vue sa vitesse, il nous dépasse en se moment même.

-De plus, si c'était Neko, je serais partie..

-Tajina à raison, il faut s’attendre à une embuscade.

Peut à peut, le ciel ce mis alors à se couvrir de nuage, s'alourdissant de plus en plus. Une orage se préparait certainement. Cela allait leur compliqué la situation, car ils se trouvaient maintenant devant un dilemme. Soit ils s'empressait de retrouvé l'autre équipe avant que la pluie ne deviennent un problème, soit ils s’arrêtaient pour se mettre à l’abri. Le problème, c'est que si ils se dépêchait, les chances de tombé dans une embuscade sans s'en rendre compte grandissait et si ils s’abritaient, ils n'allait probablement jamais rattrapé l'autre équipe. C'est alors que Akira à une idée et regarde dans l'énorme sac. Elle en sort ainsi 4 manteau imperméable et les offres aux autres. Cela permis donc à l'équipe de continuer leur avancement sans se presser d’avantage. Aux final, la pluie tombait depuis maintenant une bonne trentaine de minute quand ils repérèrent un campement de fortune où un ninja ressemblant à Amagumo montait la garde.

- Ha, Tajina, enfin, te voila!


Dit-il avant de la poignardé dans le ventre. Cela fit un choc à toute l'équipe, jusqu'à ce qu'enfin, le clone d'eau explose, leur rappelant la supercherie.

- Vous n'êtes pas Amagumo!

- Non et ça, ce n'était pas la lionne de la brume!

Dit l'homme en ce débarrassant de sa fausse apparence.

- Qui je suis n'a pas d'importance, cela dit. Puisque la chipie m'a encore échappée, vous allez me servir d’appât, finalement, moi qui comptait vous tuer...

- Vous vous trompez, si vous croyez que ce sera facile de nous capturer ou encore de nous tuer!

- De toute façon, ce n'ai pas comme sa que vous attirerez notre prof!

- Ha et bien, c'est ce que nous allons voir!


Ainsi commença les hostilité : l'homme inconnu lança une centaine de kunay empoisonné ver les enfants et entama une suite de sceaux que Kotori reconnue. L'homme allait recréé la technique qu'avait utilisé Akira pour emprisonner les pieds de Tajina, le jour de leur première rencontre. Il se dépêcha donc de tiré un kunai vers son assaillant, espérant ainsi le faire au moins déplacé, au mieux, le ralentir dans sa création de sceau. Cependant, l'arme ce fit dévié sans même que l'inconnue n'ai à faire quoi que se soit. Il rigola en continuant ses sceaux, amorçant la deuxième séquence qu'avait fait Akira. Il allait effectivement faire cette attaque, mais d'où l'avait-il apprise? Ce fit donc au tour de la petite teigne de tenter une approche, mais même ses attaques physiques semblait glissé le long de l'homme, qui ricanait encore, bougeant à peine, laissant son étrange armure faire le bouleau.


- Il est glissant comme un vers ou quoi?

- Hahaha! Mon employeur ne m'a pas mentit sur ce petit bijou, c'est véritablement l'armure intouchable! Voyez-vous les enfants, vous faites face à Kotetsu Kogane! Hé bientôt vous vous retrouverez pris dans une simple technique comme : le moine de boue.

Sous ce ciel sombre, peut à peut, la pluie ce mit à tomber. Chaque goutte d'eau, acérée, traversait un peut plus l'équipement que portait Tajina, lui rappelant ce jour qu'elle préférait oublier.



C'était quelque jours après le dernier coup d'état qui avait fini par coûte la vie au Quatrième du nom. Un coup tordue qui avait été savamment orchestrée dans les gout les plus sadiques. Un coup que l'Anbu n'avait pas pue prévenir, seulement camouflée. Elle n'avait pas fait partie de l'équipe qui avait déguisé les fait, non, elle avait bien mieux à faire, ce jour là. Elle était chargée de la traque à l’assassin, elle et un petit bataillons.

Quelque jours plus tard, ils ne s'étaient pas beaucoup rapproché de l’assassin et maintenant, ils étaient dans le territoire de Takumi no Gakure. Heureusement, une information filtrante du village lui-même la mis sur une piste qui pouvait faire gagné du temps à son escadron. Un chasseur de tête, un nunkenin, en fait, avait fait escale aux village et ont disait de lui qu'il était probablement le plus efficace de la profession, tant qu'on le payait grassement. En tant que capitaine, elle décida que ça valait la peine de recourir à toute l'aide possible et contacta donc cet homme. Cela porta fruit, en échange, elle due faire un marché avec lui et lui promettre une forte somme d'argent et à ce moment là, ça a porté fruit puisque les contactes de l'homme en question ralentirent la fuite de leur cible, ce qui permis à l'équipe d'Anbu de retrouvé leur cible et de l'éliminé.

Ceci dit, malgré sa réussite, l'équipe ne se présentât pas aux lieu de rendez-vous et se contracta une dette qui fut payé chèrement. L'un après les autres, chacun des membres de l'équipe qui avait participé à la mission disparurent, l'un après l'autre pendant une mission ou alors qu'ils étaient en fonctions, au sain même du village. Peut à peut, la suspicion ce mis en place et finalement l'un des leur fut laissé pour mort avec une note : Plus que trois à payé de leur sang la dette qu'ils m'ont contracté.

La note n'était pas signé, mais c'était suffisant pour que les membres restants soit obligé de démissionné a fin de resté vivant. Mal-heureusement, le temps avait eu raison des deux autres membres. Il ne restait qu'elle et maintenant, elle était de nouveau traqué par ce nunkenin, ce fou dangereux. Elle devait rattrapé ses jeunes élèves au plus vite! Elle avait démissionné par un jour de pluie comme celui-ci, mais ce n'ai pas pour autant qu'elle devait se laissé ralentir!




Renforcé par sa conviction, elle se rapprocha encore plus vite du champ de bataille. À son arrivé, ses élèves était déjà dans un sale pétrin et le sol était déjà transformé en marécage près à embourbé tout ce qui s'y aventurerait!

- Les enfants, où êtes vous?






Tajina Akusho ou alors Neko Takana? Pourront-elles toute les deux survivre à cette aventure? Quand est-il de ceux qu'elle a laissé derrière? Reviendront-ils tous indemne au village?



Chapitres: 1 [ 2 ] 3 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: