Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Une marque qui change tout

Johni Storm, jeune enfant de 12 ans vivant dans notre monde se fait mordre au coup par un étrange serpent. Une marque apparaît représentant trois virgules. Elle va le transporté dans un monde qu'il connait grâce au Manga, le monde de Naruto. Tout se chamboule dans sa tête en se réveillant dans se nouvelle environnement. Au vue de sa vie pénible dans son univers natale, il choisi de s'adapter au nouveau sous un autre nom, Naguashi.
Version imprimable
Aller au
xpoteus (Masculin), le 13/07/2011
J'ai repris le nom de Naguashi dans ma fic Un autre destin. Petit résumer de la situation. Johni vie dans notre monde, le monde réel. Orphelin et détester de tous à cause de sa passion du manga Naruto, il vit un quotidien pénible chaque jour jusqu'au jour où il se fait mordre par un serpent. Pour connaitre la suite, vous n'avez qu'à lire.



Chapitre 1: Johni Storm et un serpent



Aujourd'hui s'annonçait encore un jour de vacances pourri comme cet enfant âgé de 12 ans le disait si bien. Dans cette petite ville où il pleuvait souvent, rien d'intéressant ne valait le détour sauf si vous aimiez les mauvaises odeurs. Johni Storm, orphelin depuis toujours vivait dans un orphelinat très peu fréquenté. Le peu d'enfants qui y logeait le traitait à longueur de journée à cause de sa passion pour le manga Naruto. Le peu d'argent de poche qu'il gagnait chaque mois lui servait à acheter la suite de son manga préféré. Ses placards en étaient remplis. Le peu de temps libre qu'il avait, il le passait à lire et lorsqu’il pouvait avoir la télé, il regardait la série. Johni n'avait qu'une seule amie, une jeune fille douce et gentille qui était attentive aux autres. Cette jeune fille s'appelait Jessica. (Je ne fais pas de description car elles ne serviront à rien pour la suite). Ce matin lorsque l’éveil afficha 7 h, un bruit insupportable se fit entendre dans la chambre de notre héros. Sans attendre il tapa sur le réveil pour l’arrêter puis se leva doucement dans sa chambre où il était seul ce qui l’arrangeait bien. Il pouvait librement lire sans être interrompu et le soir il se permettait de laisser sa lampe allumée. Il alla se doucher puis descendit prendre son petit déjeuner avec les autres.
Par autre j’entends onze enfants et une responsable. Comme à son habitude il se mit à sa place habituelle au fond de la salle. Au passage il eut droit à des moqueries et des regards de dégoûts sauf d'une fille nommée Jessica qui était la seule à l’apprécier. Après le petit déjeuner ce fut l'heure des visites pour l'adoption qui avait lieu les lundis, les mardis, les jeudis et vendredis. Comme toujours chaque enfant se fit le plus sage possible pour enfin être adopté. Et comme toujours Johni resta lui même en lisant son livre. Une jeune femme d'environ 28 ans s'approcha de lui.

- Bonjour. Comment t’appelles-tu ? Demanda la femme.

- Johni.

- Qu’est-ce ce que tu lis ?

- Naruto.

- Et ça parle de quoi ?

- C'est un jeune ninja turbulent qui devient peu à peu plus fort pour sauver son ami qui a déserté son village.

- Je vois et tu as un sport que tu pratiques ?

- Non. Je passe le plus clair de mon temps à lire. Ma prof de français me dit que ça tourne à l'obsession. Dit-il en rigolant car il aimait qu'on lui dise cela.

- Tu dois bien faire autre chose ? Une activité ? Une occupation ?

- J'écris des histoires de ce manga quand j'ai le temps. Je continue l'histoire comme je le pense en attendant que la suite sorte. J’apprends aussi le japonais et le chinois que je trouve très intéressant.

- Et bien, euh, je vois, euh je vais te laisser. Conclut-elle en s'éloignant au pas de course.

- (soupir) Encore une fois un parent qui ne comprend rien.

Après l'heure des visites enfin terminée, vint la récréation derrière le bâtiment. Comme à chaque fois la responsable qui s'appelait Midrède alla parler de son attitude avec Johni qui comme toujours était plongé dans son livre assis sur un banc. (C'est pire que Kakashi à ce stade)

- Johni, pose ce livre il faut que l'on parle. Oui je sais. Fit Johni qui avait déjà vécu cette scène un nombre incalculable de fois.

- Tu vas encore me dire que tu n'y peux rien mais il va falloir que tu changes d'attitude mon garçon.

- Comme tu l’as si bien dit je n'y peux rien. Ce n'est pas de ma faute si je lis tout le temps.

- Trésor écoute, il va falloir que tu te décides. Tu sais très bien à quel point c'est difficile pour un adolescent d'être adopté. Je ne pourrais pas te garder éternellement.

- Je le sais très bien mais je ne veux pas faire semblant d'être quelqu'un que je ne suis pas. J'ai déjà en tête ce que je veux faire plus tard.

- Oui tu me l’as déjà dit, écrivain et dessinateur mais ça demande de l'argent ces choses là et moi je n'ai pas les moyens. Peut-être que si tu à des parents ils pourront te donner cette chance.

- Malheureusement, les 124 parents qui m'on vu se sont enfuis en voyant ce que je faisais.

- Il y aura bien, que quoi, comment ça 124 ?

- C'est le nombre d'entretien d'adoption que j'ai passé. 124 !

- Tu exagères.

- Non, j'ai tout noté.

- Tu ne veux rien entendre.

- Non.

- Réfléchis quand même à ce que je t'ai dit.

- J'y penserai.

Midrède partit encore une fois perdante dans ce combat. Sans le faire exprès, Johni fit tomber son livre dans un buisson en essayant de le reprendre. Comme toute personne normale il essaya de l'attraper dans le buisson où il plongea sa main sans se soucier de ce qu'il pouvait bien s'y trouver. Lorsqu’il atteignit son centre d’intérêt, il eut une désagréable sensation et sentit que quelque chose l'avait mordu. En poussant un cri entendu par tous il retira sa main et vit un petit serpent blanc qui l'avait mordu au poignet droit. Sans s’arrêter le petit reptile grimpa sur tout le corps de Johni et mordu en bas de son cou à gauche. Midrède qui était arrivé avec tous les autres enleva le serpent qui s'enfuit en vitesse. Johni suffoquait de souffrance et tenait son cou à l'endroit où il avait été mordu. Sous la douleur, il s'évanouit sous les yeux effrayés de ses camarades.
Dans une chambre d'hôpital de la ville, Johni dormait toujours depuis deux semaines. Le fan de Naruto commença à rêver. Un rêve étrange où tout semblait réel. Il se trouvait dans l'espace au-dessus de la terre. Il pouvait respirer de l'air plus pur que l'eau et se tenait là en plein milieu de l'espace. Tout à coup, un petit serpent rassemblant étrangement à celui qui l'avait mordu arriva en rampant. Il se mit à grossir et à grandir jusqu'à faire la taille d'une statue de dieu grec. Johni tomba à la renverse en étant effrayé mais aussi impressionné. Le reptile blanc prit la parole comme s’il le connaissait.

- Désolé de t'avoir fait mal mais j'en étais obligé pour accomplir mon devoir.

- De quel devoir parlez-vous ? Questionna-t-il en se relevant.

- Mille excuses, j'ai oublié de me présenter. Je me nomme Néocle. Tu as de la chance que je sois venu te sortir de ton enfer.

- Enfer ? De quoi parlez-vous ?

- Tu vas me dire que tu te plaisais dans ce monde. Je sais que c'est faux.

- Pourquoi vous dites "monde" et pourquoi vous parlez de devoir ?

- Je vais reprendre depuis le début. Au début quand l'univers n'existait pas, les Grands Maîtres ont décidé d'utiliser tous leurs pouvoirs pour créer un nouveau monde où la vie serait paisible. Cependant, ils utilisèrent tant de pouvoir qu’ils n’en eurent plus assez pour amener la paix entre les hommes. Ils ont donc attendu des milliards d'années pour refaire le plein d'énergie mais il était déjà trop tard. Les hommes sont devenus maître d'eux même et personne ne pouvait exercer sa puissance sur eux. Ils ont donc regardé comment se passait leurs vies et se rendirent compte que c'était mieux comme ça. Mais au fur et à mesure, beaucoup de gens se mirent à détester la vie comme toi. Les Grand Maître tirent leurs savoirs ainsi que leur force de tous les êtres vivants mais si quelqu'un veut en finir avec sa vie leur force diminue. Ils ont donc décidé que chaque siècle, celui qui diminuait le plus leur force aurait droit au Pouvoir Sacré ce qui lui redonnerait l'envie de vivre au vue des possibilités qu'il offre. La marque dans ton cou renferme ce pouvoir et celle, sur ton poignet, te permet de la contrôler.

- Et que fait le Pouvoir Sacré ?

- Il te permet de faire ce que tu souhaites, allant de créer une petit feuille jusqu'à l'univers entier. C'est comme ça d’ailleurs que le monde d'aujourd'hui existe. Le big-bang n'est qu'une diversion pour que personne ne se doute d'autre chose.

- Si je m'attendais à ça et donc je vais me réveiller et ensuite je pourrais utiliser mon pouvoir ?

- Non, cela ne marche pas comme ça. Tu vas devoir choisir un univers où vivre. Et tu devras essayer de contrôler ton pouvoir seul car si tu demandes trop d'énergie sans la contrôler tu t’évanouiras. Encore une chose, personne venant de la Terre n'a jamais réussi à maîtriser ce pouvoir avant de mourir. Lorsque tu le maîtriseras complètement tu pourras demander n'importe quoi. Même l’immortalité.

- Je vois, je dois choisir un monde. Je sais.

- Je t'écoute.

- Je souhaiterais aller dans le monde de Naruto lorsqu’il rentre à l'académie. Je voudrais être aussi un étudiant de Konoha.

- C'est d'accord mais je ne sais pas où tu atterriras. Je me rappelle que quelqu’un m'avait demandé d'aller dans je ne sais plus quoi. Il a atterri dans une décharge de déchet toxique et il en est mort.

Johni regardait le serpent avec des yeux effrayés.

- C'était mon premier essai. Il y a quelques centaines de siècles. Je me suis amélioré depuis. Et quel nom veux-tu avoir ?

- Pourquoi ?

- Que je sache, Johni pour le monde de Naruto c'est un peu étrange.

- Tu a raison, pourquoi pas Naguashi.

- Ok attention ça va secouer !

Une grande lumière blanche envahit la vue de Naguashi et puis d'un coup plus rien. Il avait les yeux fermés et se trouvait sur quelque chose de mou. Pour avoir enfin des réponses il ouvrit les yeux et contempla stupéfait ce qui se trouvait devant lui.




Et voila le premier chapitre de ma fic. Certain diront c'est un peu exagérer mais pour du super-naturel je trouve que c'est très bien réussis. Laisser moi des commentaires.

Prochain chapitre, Un nouveau monde.




Chapitres: [ 1 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: