Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Mizukage, le 4e. La fin d'un règne. (terminée)

Une petite fic en 1 seul chapitre sur un personnage inexploité jusqu'à ce jour. Vous l'avez deviné, il s'agit de Yagura. Mais c'est du spoil, ce résumé donc Attention!
Classé: -16D | Spoil | Drame | Mots: 1275 | Comments: 7 | Favs: 6
Version imprimable
Aller au
Sarhtorian (Masculin), le 27/04/2010
Voici la fin du règne d'un mizukage,celui la même qui fut à l'origine de l' ère où Kiri gagna son surnom du "village du brouillard sanglant"



Chapitre 1: Début et fin



Je m'appelle Yagura, je suis un ninja, du village caché du brouillard.
Dans ce village, j'ai deux principales fonctions :

La première est celle d'arme humaine, et ce en tant que Jinchuuriki de Sanbi, ce qui est relativement peu flatteur.
La deuxième est celle de Mizukage, ce qui est beaucoup plus flatteur.

En bref, je suis le leader de mon village, le big-boss, mais évidemment j’ai dû me battre pour accéder à ce titre. Grace à mon talent et mon charisme naturel, ainsi que de "malheureux" accidents pour mes concurrents notoires, je fus propulsé à la tête de mon village, de ce village où j’étais traité comme un chien pendant toute mon enfance à cause de mon statut de réceptacle.

Certains ont vilement prétexté mon âge pour m'écarter du pouvoir si justement mérité. Certes, à mon accession au pouvoir, je n'avais que treize ans et j'en ai quinze aujourd'hui, mais je suis le seul Jinchuuriki, contrôlant mon Bijuu à la perfection, alors je mérite ma place.

Et puis je me suis vengé, j'ai aboli le conseil, j'ai fait de mon village le village le plus puissant de notre époque mais je reconnais que nous serions derrière Konoha si Kyûbi ne l'avait pas attaqué, il y a trois ans.
J'ai évidemment imposé quelques réformes drastiques, comme par exemple le nouvel examen pour devenir genin, maintenant on doit tuer un camarade en combat singulier, mais à cause de ce Zabuza Momochi, j'ai dû un peu radoucir la donne, mais aussi quelle idée de tuer la totalité des participants, même si c'était assez sympa comme boucherie.
Et, autre exemple, le droit au Mizukage, moi, de pouvoir profiter de n'importe quelle jeune fille de Kiri. Mais évidemment cette réforme là a été très contestée, mais je l'ai faite adopter. Après tout, si les femmes me fuient c'est plus à cause du fait que je suis un réceptacle qu' à cause de mon apparence. Restons modeste, si je suis plutôt beau gosse, mon principal inconvénient c'est ma taille, je dépasse à peine le mètre soixante et je sais que je ne grandirais pas plus. Mais sinon j'ai de superbes yeux couleur violet , mes cheveux sont coupés courts si ce n'est qu'ils tombent en une grosse mèche juste au-dessus de mon œil droit, ils sont gris, c'est une couleur un peu fade, mais ça fait un très bon contraste avec mes yeux. Et puis j'ai une grande cicatrice qui part de mon œil gauche et qui descend le long de ma joue. Ca fait assez viril, je trouve. Quoiqu'il en soit, je sais que quand je couche avec une fille, elle gémit plus de plaisir que de peur.

Mais évidemment les gens de Kiri me détestent, un coup d'état a déjà été tenté, réprimé avec brio d'ailleurs et les sept épéistes se sont enfuis. On ne voit que le mal en moi, pourtant grâce à mon génie, on a massacré le clan Kaguya qui a osé s'en prendre à Kiri.

Et puis...

BAOUMMMM

Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ? Une attaque ?
J'entends mon conseiller privé entrer dans le bureau. Ukataka, le deuxième Jinchuuriki de Kiri, mon meilleur ami, le seul aussi. Il vient me dire que les villageois se révoltent contre moi. Qu'est-ce que j'ai fait de mal?
Tous sauf mon ami m'ont abandonné. Je dis à Ukataka de fuir. Il ne veut pas. J'insiste, inutile qu'ils nous prennent tous les deux. Moi, je vais me battre, ils vont connaitre le sens du mot "souffrance".
Déjà, ils entrent en une masse grouillante dans mon palais, et ils vont vite, ils commencent à frapper la porte de mon bureau, qui ne résiste pas longtemps. Mais s'ils croient que je vais me laisser faire, ils se mettent le doigt dans l'œil jusqu'au coude. J' appelle le pouvoir de Sanbi, je crée une énorme boule de chakra que je condense, je l'avale, puis la recrache en direction des révoltés.
Le palais est détruit et les shinobis qui ont forcés la porte de mon bureau sont réduits à l'état de poussière. Je m'éloigne du cratère généré, pour finalement atterrir devant un autre groupe de ninjas, ils sont partout, mes chances de survie sont, je l'avoue, quasiment nulles, mais tant qu'à faire autant tuer le plus de gens possible.
Quelle ironie, on me voit comme un monstre alors que c'est ce village lui-même qui a fait de moi ce monstre, tout ce que j'ai fait en tant que Mizukage, je l'ai fait par pure vengeance.

Tiens ! Ils arrêtent l'attaque, et on m'interpelle. Quoi ? Me rendre ? Moi ? Si je résiste, je meurs, si je me rends je meurs aussi. Tu parles d' un choix. Tant qu'il me reste du chakra, je me bats. Je prends mon arme, elle est peu commune, un grand bâton, en forme de crochet à ses extrémités, l'un de ses cotés est moins épais que l' autre, si bien que je peux le prendre à pleine main. Sur le coté plus épais, il y a une fleur de lotus, avec je peux utiliser une de mes techniques les plus puissantes, mais cette technique utilise trop de chakra, donc je vais me borner à utiliser des techniques plus conventionnelles.

J'entame une très longue série de mudra à une main, ça étonne mes adversaires, évidemment, il ne faut pas être n'importe qui pour réussir ce genre d'exploit. Je lance ma technique suiton, la grande cataracte, qui a pour effet d'emporter mas adversaires dans un torrent destructeur.
Je fonce maintenant vers le reste de mes adversaires, et ce en décrivant de larges attaque avec mon bâton. Mais ils sont trop nombreux, ils se rapprochent continuellement de moi, malgré mes tentatives de les repousser.
Ils sont trop proches et je sens soudain une douleur lancinante au niveau du ventre , je regarde et voit un kunai enfoncé dans mon corps jusqu'à la garde, on le retire, je me vide de mon sang et ne peut plus me battre, je dois encaisser chaque coup mais je finis par sombrer dans l'inconscience.

Je suis à terre, je fais semblant d' être toujours évanoui, mais j'écoute, un conseil ,réuni autour de mon corps inerte, débat à mon sujet.
Certains veulent me tuer directement, mais d'autres ne veulent pas perdre Sanbi. Le débat dure longtemps mais finalement, on décide d'extraire Sanbi de moi pour le relâcher. Ce Bijuu n'est pas vindicatif, ils peuvent se permettre de le libérer. Néanmoins, ils ne peuvent le retirer de moi qu'à la suite d'un très long rituel qui nécessite, à Kiri, une pierre spéciale. Pierre qui fut endommagée par ma technique. Elle mettra environ un dizaine d'années à se réparer elle-même. On ne peut me contrôler aussi longtemps. Il est donc décidé que je sois placé dans une bulle temporelle.
Cette bulle a deux spécificités, premièrement elle maintient en vie quiconque y est et guéri ses blessures, mais celui qui y est ne peut rien faire du tout et donc ne peut s'en échapper.
Deuxièmement, celui qui est à l'intérieur ne vieillit pas, d'où le surnom de cette bulle, la prison d'éternité.

J'y suis emmené, je n'ai plus assez de force pour faire quoi que ce soit. Mon seul espoir est Ukataka, il a dix ans pour me sauver.

FIN

Epilogue:
Voila l'histoire de la fin de Yagura, et là il y a deux versions:

-La première est, alors que Naruto allait s'entrainer pour deux ans avec Jiraya, que Yagura mourait durant l'extraction de son Bijuu.

-La deuxième est que Yagura fut sauvé par son ami, qui était accompagné de toute une troupe de shinobis, qui étaient pour certains des Jinchuuriki mais qui préféraient se faire appeler "Possesseurs".




Et voila une petite fic.
Remarquez que je fais de la pub pour mon autre fiction,"Les possesseurs"
Et voici la traditionnel demande de coms




Chapitres: [ 1 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: