Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Les Uzumakis

Quelques Explications….. C’est ma première fics alors, soyez indulgents! Nous allons découvrir un nouveau membre de la famille Uzumaki grâce à elle, des révélations surprenantes seront faites. Du suspence, de l'aventure et de la romance. Je vais essayer de faire évoluer les personnages en fonction de leur âge (pas si facile que ça). Laissez moi vos coms!
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 77610 | Comments: 487 | Favs: 398
Version imprimable
Aller au
Noa-Uzumaki (Féminin), le 27/12/2006
Comme promis, le come back de Noa!



Chapitre 8: Chapitre 7






Hôpital de Konoha :

Cela faisait maintenant deux jours que Gamabunta s’était matérialisé dans le jardin de l’hôpital et ce pour la deuxième fois en moins de deux mois.
Plusieurs ninjas étaient encore hospitalisés, Kakashi, Asuma, Neji, Ino et Choji qui avaient été blessés sans gravité étaient sur le point de sortir. Ce qui n’était pas le cas de Naruto et surtout de Sasuke…

Grâce au démon renard, le jeune Uzumaki avait récupéré rapidement mais l’Hokage lui avait interdit de quitter sa chambre, étant même obligé de le faire attacher à son lit pour éviter que cette tête de mule ne s’échappe pour la énième fois.
Décision qu’elle venait souvent à regretter, notamment lors des visites obligatoires pendants lesquelles Naruto se faisait un malin plaisir d’insulter copieusement la Godaime. En résultait invariablement quelques floraisons de bosses sur la tête du blondinet. Ce qui faisait rire aux larmes sa sœur qui passait le plus clair de son temps dans la chambre du surexcité, seul une Uzumaki avait l’endurance nécessaire pour cela d’ailleurs.
Shizune, avait prit des mesures radicales pour éviter les fugues de l’agité de service, des Anbus avaient été détachés pour bloquer les accès de sortie de la chambre.

Du côté de Sasuke, les choses étaient un peu différentes…
Ses blessures étaient en voie de guérison, mais il était enfermé dans une partie de l’hôpital classé haute sécurité. Personne n’avait l’autorisation de lui rendre visite, les seuls méd-nin autorisés à s’occuper du ténébreux étaient Shizune et Tsunade elle-même. Même Sakura n’avait pas droit de l’approcher.

Le troisième jour, Tsunade accompagnée de ses deux assistantes préférées (Shizune et Sakura pour ceux qui n’auraient pas deviné) rendirent visite à Naruto. Sa jumelle était bien entendu à ses côtés.
L’Hokage prit la parole.

« Naruto, demain, tu pourras quitter l’hôpital mais oublie l’entraînement pendant les prochains jours. Et ne pense surtout pas à me désobéir sinon tu retournes illico ici et ce pour une durée indéterminée… » Tsunade appuya sa dernière phrase avec un sourire mauvais, genre, si tu joues à l’imbécile, tu trouvera pire que toi !

« Je suppose que je n’ai pas le choix. »

« Tu supposes bien ! »

Il se retourna, le regard sévère et demanda à l’Hokage.

« Et vous n’allez toujours pas nous donner des nouvelles de Sasuke,…. Tsunade la vielle ! »

Une bosse plus tard, la légendaire répondit.

« Puisque tu insistes, je vais satisfaire ta curiosité, mais à une condition ! »

« Laquelle ? »

« ARRETE DE M’APPELER LA VIELLE !!!! » Hurla t’elle.

« Très bien Hokage-sama ! Faut pas vous énerver !» répondit il, une goutte derrière la tête.

« Ses blessures sont en bonne voie de guérison, mais pour ce qui est du reste… »

« Quoi ? » Demandèrent les deux anciens de l’équipe 7 en cœur.

« On ne peut pas dire qu’il soit très coopératif, il refuse de croire que son frère est innocent… Il vit pour la vengeance depuis tellement longtemps que pour lui il est impensable que celle-ci ne soit plus. Le seul moyen pour qu’il accepte la réalité serait de lui montrer. Mais c’est impossible…»

« Pas si impossible que ça ! »

Tous se retournèrent vers Noa, surpris par ce que venait de dire la jeune fille.

« Et comment ? »

« Je ne suis peut être pas encore considérée comme ninja de Konoha, mais j’ai quand même suivit un entraînement durant toutes ces années. Ma grand-mère m’a apprit à utiliser une technique pour laquelle les membres de ma famille avaient des affinités. Je pense que ça, ça peut marcher ! » Finit elle, un sourire malicieux au coin des lèvres.

Sasuke était allongé sur son lit d’hôpital, contraint et forcé. En tant que déserteur, il avait droit à un régime particulier, harnaché au lit par des sangles spéciales (des parchemins se trouvaient à l’intérieur, empêchant l’utilisateur de se servir de son propre chakra), les entrés étaient condamnées par des parchemins utilisés généralement dans les prisons, leur fonction étant d’empêcher l’évasion. Et pour finir des Ambus avaient aussi pour ordre de surveiller les lieux.
L’Uchiha s’était plongé dans le mutisme, chose étrange quand on connaît le caractère jovial de l’individu…. (lol), ponctué de temps en temps par quelques promesses de tortures les plus diverses à ceux qui se risquaient dans les parages. Toujours aussi plaisant ce garçon !

La porte s’ouvrit pour laisser entrer trois personnes.
Le ténébreux tourna la tête dans la direction opposée pour montrer son refus de coopérer (seule chose qu’il pouvait se permettre vu que le reste de son corps était immobilisé).

« Sasuke Uchiha, nous t’amenons quelqu’un qui pourra peut être te faire enfin entendre raison. » L’Hokage avait essayé de prendre un ton neutre.

« Vos Ambus peuvent remballer leur matériel, la torture n’aura aucun effet sur moi, ni le Genjutsu. »

« Ce n’est pas un ambu, cette jeune personne a rencontré Itachi, c’est par elle que nous avons apprit la vérité. »

Sasuke tourna son visage vers les trois silhouettes, dans la pénombre, il reconnut sans mal Tsunade et Shizune, la troisième ne lui était pas familière.

« Je vais enfin rencontrer celui à cause de qui je suis si gentiment hébergé par vos soins. » Railla t’il d’un air mauvais.

La silhouette inconnue se rapprocha du lit, le ténébreux pouvait maintenant voir que c’était une jeune fille.

« Alors, quel mensonge grotesque viens tu me rapporter ? »

« Je ne vais pas essayer de te convaincre, c’est peine perdue parait il, par contre, je peux te montrer. »

« Le Genjutsu ne marchera pas sur moi, je l’ai déjà dit ! »

« Je suppose que le grand Uchiha peut faire la différence entre un jutsu et un souvenir. » Répondit la jeune fille à moitié moqueuse.

« Ca ne sert à rien de parler avec cette tête de pioche, mieux vaut que tu commences. »

La jeune fille ferma les yeux et se concentra, deux doigts de sa main gauche posés sur son front. Une lueur bleutée se format entre ses doigts et son front. Puis, délicatement, elle posa sa main droite sur le front du jeune homme.



Vision :

Instantanément, la tête e Sasuke se mit à tourner. Lorsqu’il ouvrit les yeux, la chambre avait disparut, il se retrouvait allongé sur un sol terreux, il se releva difficilement et jeta un œil aux alentours. Il se trouvait dans une pièce exiguë, les murs étaient fait de terre, à sa droite, un futon miteux était posé par terre. Aucune fenêtre, trois murs pleins, le quatrième était composé de barreaux : Une cellule
. Il essaya de dissiper le Genjustsu mais cela n’eu aucun résultat, il retenta l’expérience à plusieurs reprises mais rien. C’était une situation totalement inédite pour lui.
Il approfondit donc l’inspection des lieux, n’ayant rien de mieux à faire. Une vasque d’eau posée à côté des restes d’un repas frugal était posée sur le renforcement d’un des murs. Il s’approcha de celle-ci et contempla son reflet dans l’eau. Même si la visibilité n’était pas aussi bonne que celle d’un miroir, il pouvait se rendre compte que l’image qui lui était renvoyée n’était pas la sienne. Des cheveux blonds, deus yeux bleus et des traits fins, le visage floue d’une jeune fille. Il se releva et contempla le reste de son corps. Ses mains étaient plus fines, ses bras étaient zébrés de bleus et de marques rouges. Il portait une robe ample, s’arrêtant à mis genoux autrefois sûrement blanche mais aujourd’hui d’un marron sale, assortie aux murs de ce lieu. Pas de chaussures, ses pieds étaient nue. La pièce suintait l’humidité, il devait être sous terre, les habits qu’il portait n’empêchaient nullement son corps de frissonner, la fraîcheur des lieux était pesante.
Des bruits de voix se firent entendre, il se dirigea vers la porte de sa cellule et regarda à travers les barreaux.
Plusieurs silhouettes franchirent une porte se trouvant à l’extrémité du couloir étroit. Maintenant qu’il pouvait le voir, sa cellule n’était pas la seule, le couloir mesurait une bonne vingtaine de mètres de long, bordé de geôles aussi accueillantes que la sienne. Les cellules dont il pouvait voir l’intérieur n’étaient pas habitées.
Il retourna son attention vers les nouveaux venus et fut tout de suite frappé par leur accoutrement. D’amples kimonos noires aux motifs rouges : l’Akatsuki !
Sans s’en rendre compte, ses doigts se crispèrent sur les barreaux métalliques.
Une douleur foudroyante le projeta en arrière. La porte de la cellule était protégée par des parchemins. Il se releva, le corps douloureux et reprit son observations. Essayant de se calmer, ce n’était pas réel !
Ils étaient quatre, l’un d’eu était apparemment attaché, un bandeau sur les yeux et inconscient, un nouveau prisonnier. Mais étrangement, celui ci était vêtu comme ses geôliers.

« Cette fois ci, ça a faillit être la cata, sa crise s’est déclanchée plus tôt que prévu. Ca devient inquiétant, le jutsu du boss perd de son efficacité, depuis qu’il a revu sa demi portion de frère, son esprit lutte. Enfoiré d’Uchiha, ça a tenu à peine deux mois ! Heureusement qu’on était pas loin »

« Ferme la Kisame, je me demande si c’est pas le haut niveau de ta conversation qui le fait disjoncter ! »

« Deidara, toujours aussi aimable, comment tu fais pour le supporter Akasuna ? »

« Ne me mêle pas à ça la sardine ! »

« Je vois, c’est votre chaleur humaine qui prône dans votre équipe… »

« Kisame, LA FERME !! Tu ne peux pas comprendre, nous sommes tout les deux des artistes, la sensibilité, la… »

Le baluchon humain commença à bouger.

« Ouvrez vite la porte, c’est imbécile d’Itachi est en train de se réveiller ! »

Les deux compères ouvrirent la porte d’une cellule se trouvant sur le même flanc de couloir que la sienne. Mais avant que le prisonnier ne soit jeté sans ménagement dans celle-ci, il eu le temps de contempler son visage. Malgré le bandeau qui lui cachait les yeux, il reconnut ce visage, LE visage, celui de son frère, Itachi Uchiha !
Le décor se remit à tourbillonner. Il ferma les yeux et se retrouva allongé dans son lit d’hôpital.


Retour dans la Chambre :

Sasuke se redressa d’un coup, les yeux exorbités, un cri s’étouffant dans le fond de sa gorge.
Noa tomba à la renverse, Shizune se précipita vers elle et la rattrapa.

« Noa ! »

La jeune fille ouvrit les yeux et esquissa un faible sourire à la brunette.

« Ca va, c’est juste que lorsque j’utilise cette technique, mon esprit mais aussi mon corps revivent le souvenir. Et pour tout avouer, y’a mieux à revivre ! »

« Pourquoi ne nous l’as-tu pas dit ? » Demanda l’Hokage, une once de colère mais surtout d’inquiétude dans la voix.

« Parce que vous ne m’auriez certainement pas autorisé à le faire sinon ! »

L’Hokage regarda la jeune Uzumaki avec surprise.

« C’est familial, cette propension à défier votre Hokage ma parole! » Mais elle avait dit cela avec une once d’amusement dans la voix.

Les trois femmes retournèrent leur attention vers le prisonnier. A l’expression qu’il abhorrait, on pouvait s’apercevoir que le jeune homme avait reçut un grand choc.
Il se retourna vers la jeune fille et lui demanda avec colère.

« Tout cela est vrai ? »

« Je te l’ai dit, à toi de décider, je ne peux rien te donner de plus pour te convaincre. C’est un de mes souvenirs. »

« Et comment être sûr que tu n’es pas une espionne à la botte de l’Akatsuki ! Pourquoi, t’auraient ils laissé partir ? REPOND ! »

« Il ne m’ont pas laissé partir, on est venue me libérer ! » Cracha la blondinette, de plus en plus exaspérée par l’attitude butée du jeune homme.

« A oui, et qui ça ! »

« Mon frère ! »

« Alors tu me le présenteras, un homme si fort, qui sort des griffes de l’Akatsuki sa petite sœur, j’ai bien envie de le rencontrer ! » Ricana l’Uchiha.

« T’auras qu’à lui demander toi-même, monsieur le génie ! »

« Et à qui je m’adresse ? »

« Demande donc à ton meilleur ami, si tu sais encore ce que ça veut dire ! »

Sasuke était décontenancé.

« Laisse moi te rafraîchir la mémoire, Uzumaki Naruto ! »

« Mais qu’est ce qu’il vient faire dans cette histoire ! »

« C’est lui mon frère ! »

Sur ce, la jeune fille sortie de la pièce et claqua la porte, Shizune sur ses talons, inquiète pour la santé de Noa.

« Je te laisse réfléchir, à toi de décider maintenant de ce que tu veux faire. »

L’Hokage sortie à son tour, laissant le jeune homme à ses propres réflexions.





Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 [ 8 ] 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: