Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Les Uzumakis

Quelques Explications….. C’est ma première fics alors, soyez indulgents! Nous allons découvrir un nouveau membre de la famille Uzumaki grâce à elle, des révélations surprenantes seront faites. Du suspence, de l'aventure et de la romance. Je vais essayer de faire évoluer les personnages en fonction de leur âge (pas si facile que ça). Laissez moi vos coms!
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 77610 | Comments: 487 | Favs: 398
Version imprimable
Aller au
Noa-Uzumaki (Féminin), le 29/04/2007
C’est ma première fics alors, soyez indulgents, l’histoire se déroule après le combat Naruto/ Sasuke (bien sur, ce dernier rejoint quand même Orochimaru), je me base sur le manga TV, au moment ou Naruto est à l’hôpital et que lui Jiraya propose de l’entraîner.
2 ans se sont écoulés depuis…




Chapitre 27: Chapitre 27





Hello ! Hello ! Bon, je sais, ce chapitre a été un peu plus long à venir que prévu, mais j’ai eu énormément de boulot dernièrement alors j’ai pas pu écrire autant que je l’aurais voulu… Mais c’est fini !!!
Donc me revoilà, avec ce nouveau chaps, les autres ne vont pas tarder, tout comme pour sexy jutsu.
Ensuite, j’ai une petite demande à formuler, j’aurais besoin de quelqu’un pour corriger mes fautes d’orthographe, je suis très étourdie et après avoir écrit, j’ai du mal à les repérer.
Ensuite, nouvelle info : Je coécrits une fics avec Khao, celle-ci est sur son compte d’ailleurs. C’est ma première fics écrite en duo, et la première tout court pour lui, allez y jeter un petit coup d’œil à l’occasion, le titre est : « La tête de mule et le Mukenin ». C’est une fics basée sur les Uzumakis, avec Noa dans les personnages principaux. L’action se passe 2 ans après la mienne. Je rassure tout le monde, ce n’est pas la suite des Uzumakis, c’est une fics parallèle. On prend quelques éléments du futur des Uzumakis pour lancer notre histoire mais ces deux histoires sont totalement différentes.

Sur ce, je vous laisse et vous souhaite une bonne lecture !!!
_________________________________


Encore embué dans les brumes du sommeil, Naruto senti sur son visage la chaleur des rayons de soleil matinaux.
Il tourna la tête pour se protéger de la lumière mais ce simple geste eut pour effet de faire naître un prodigieux mal de crâne. Son estomac lui monta aux lèvres, une salive acide se propagea dans sa gorge.
Un goût acre emprisonnait sa bouche, la langue pâteuse.
Immobile pourtant, il avait la désagréable sensation que le monde tanguait même si il maintenait ses paupières fermées.
Il inspira longuement pendant quelques minutes, essayant de reprendre le contrôle de son corps capricieux.
Hier soir, il avait bu, il s’en souvenait vaguement, d’ailleurs, il ne pouvait expliquer autrement l’état dans lequel il était, même si c’était la première fois.
Il avait si souvent vu l’ermite pervers dans cet état auparavant, celui-ci lui avait même donné quelques conseils. Mais sont cerveau refusait de lui délivrer les précieuses informations.
Quelques minutes s’égrenèrent encore, puis, un changement se produisit. IL sentit une chaleur se propager dans son ventre, s’étendant bien vite au reste de son corps, il sentait la gueule de bois s’atténuer.
Il entrouvrit légèrement les paupières pour avoir confirmation de ce qu’il redoutait déjà : Un chakra rouge se dispersait dans les brumes matinales.
Mais ce détail fut vite balayé par ce qu’il aperçut lorsqu’il tourna la tête vers la droite.
Un bras pâle traversait de part en part son torse, torse qui par ailleurs était nu !
L’angoisse remonta d’un cran quand il vit la jolie chevelure blonde étalée sur son bras. Son cerveau se mit en vitesse accélérée, qui était couché à moitié sur lui ?
Il observa un peu plus attentivement la scène, pâlit un peu plus en s’apercevant que le reste de son corps était dans le même état que son buste. Un morceau de tissu sombre était tout de même posé en travers de ses hanches, protégeant ainsi un peu sa fierté.
Bon, la personne à côté de lui était blonde, ça réduisait son champ d’investigations…
Putain de cerveau !!! Tu peux pas te remettre plus rapidement ?
Deuxièmement, c’était une femme, les deux doux renflements qui lui chatouillaient les cotes étaient un des atouts féminins.
Merde !!!! ELLE était à poil aussi !!! Dans quel merdier s’était il fourré ??

On pouvait déjà éliminer Tsunade, la taille des deux petites choses si douces n’était pas appropriée, une angoisse de moins, se réveiller dans les bras de l’Hokage cinquantenaire après une nuit de beuverie…. Si il ne mourrait pas sur le coup, autant déserter !
Cheveux blonds, cheveux blonds ??? Y’avait bien sa sœur… La pensée le fit presque s’étrangler sur place ! Non !!!! Impossible ! Autant se suicider aussi tôt, rien que la pensée lui donnait envie de vomir. En plus elle était à des kilomètres de là. Où déjà ?
Merde !! Merde et re-merde ! Pourquoi il avait tant de mal en se rappeler de choses si évidentes !!!
En mission ! Elle était en mission ! Ouff !!!! Résumons, ce n’était ni Tsunade ni sa sœur, un grand soulagement lui étreignît le cœur.

Ses pensées furent légèrement interrompues, un léger changement dans la rotation de son chakra le fit tilter.
Les vapeurs rougeâtres s’étendaient maintenant à la belle endormie, faisant luire son corps d’une lueur carmin.
Kyuubi !! Bordel de merde ! Qu’est ce que ce baka de démon était en train de faire ????

« Morveux, traite moi encore une fois de baka et je sors de ma cage pour te bouffer les entrailles ! » La voix caverneuse du renard à neuf queues se mit à résonner avec puissance dans sa tête.

Le blond ferma les yeux et se retrouva dans ce lieu si familier, devant la cage aux épais barreaux métalliques.

« Qu’est ce que tu fous renard de merde ? » Le ton était agressif.

« Oh ! Le nain ! Tu vas te calmer ! C’est pas moi qui me bourre la gueule au saké et qui folâtre dans le sable avec ma copine de beuverie. »

Les paroles du démon eurent l’effet escompté, le teint de l’Uzumaki devint livide, de petites gouttes de sueurs perlèrent sur ses tempes et sa mâchoire s’affaissa.

« Et en plus, t’es devenu amnésique gringalet ! Je me demande ce qui est passé dans la tête du quatrième quand il m’a mit dans le corps d’un crétin pareil. »

« Ta gueule ! Et puis qu’est ce que t’es en train de lui faire d’abord ? »

« Oh, Oh !!! Ecoutes, pour une fois, je me suis assez diverti, tes performances de la nuit dernière m’ont amusées…
Je vais donc te répondre, en partie… Pour fêter ta première cuite, j’aide ton corps à faire disparaître les effets du saké, tout comme je le fais avec la blonde. Mais sache que c’est exceptionnel. »

« Mais, il s’est passé quoi ? Et qui est-ce ? »

« T’es vraiment affligeant gamin, mais je vais pas te répondre, y a pas que moi qui vais bosser couillon. En plus t’es vraiment imbuvable. »

Silence radio, le démon s’était retiré au fond de sa cage, Naruto le savait, il ne pourrait plus rien en tirer. Tout deux avaient une qualité en commun, si on pouvait appeler cela comme ça : Têtus comme des mules !

Il émergea lentement de se conflit intérieur, son corps prit connaissance bien avant son esprit de l’identité de « l’inconnue ». Il connaissait ce chakra, celui qui se mêlait à celui du démon renard.

« I… Ino ? »

La forme avachie sur lui bougea légèrement, laissant échapper un léger grognement. A cet instant, tout émanation de chakra rouge se stoppa.

« Grhm.. »

La tête blonde le redressa, ouvrit les yeux à moitié.

« Naruto ?? »

La jeune fille avait le regard totalement perdu, elle ouvrit et referma plusieurs fois les yeux avant de se fixer sur son interlocuteur. Puis ses yeux devinrent rond, une expression de stupeur se dessina sur son visage et le rouge y prit place.
La Yamanaka poussa un petit crie, les prunelles fixées sur un point en dessous du menton de Naruto et se redressa vivement.
Le blond jeta un œil à l’endroit que fixait la jeune femme quelques instants plus tôt, il tomba sur son torse dénudé, son visage prit lui aussi une teinte écarlate.
Maintenant, il en était sur, il ne mourait pas des mains de l’Akatsuki où d’Orochimaru, il allait mourir tout de suite, des mains d’une kunoichi furibonde.

De son côté, la Yamanaka était complètement perdue, elle venait de se réveiller sur la plage dans les bras d’un Naruto presque totalement à poils.
Une petite brise lui lécha l’arrière des cuisses, ce simple fait la ramena à la réalité ! Putain de bordel de merde !!!! Elle était aussi à poil !!!!
Elle se saisie violement d’un morceau d’étoffe bleu nuit posé à ses pieds et protégea son corps de la jolie vue qu’elle offrait à son vis-à-vis.

« NA RU TOOO !!!!! »

Le renard bondit aussitôt, maintenant son pantalon noir en boule au niveau de son bas ventre.
Le visage de la blonde prit une teinte rouge vif, une veine saillante pulsa dangereusement sur sa tempe gauche.

« Ino….chan ! Calme toi, doit y voir une explication ! »

Mais les mots n’avaient aucun effet sur la kunoichi, la seule chose qu’elle voyait s’était qu’elle venait de se réveiller nue dans les bras d’un Uzumaki dans le même état et pour couronner le tout, son cerveau lui refusait l’accès aux informations primordiales pour comprendre cette situation plus qu’embarrassante.
Ni une, ni deux, pourquoi chercher une explication ? IL allait mourir !!!!

L’instinct de conservation du jeune homme lui hurlait de courir le plus loin de la scène du crime, de sauver sa peau. Le judicieux conseil fut appliqué à la lettre et il courut jusqu'à perdre haleine tout droit, sans se soucier de la direction prise.
Une seule chose comptait, s’éloigner assez avant que la fureur Yamanakesque explose.

Mais la jeune femme ne l’entendait pas de cette oreille, lorsqu’elle vit l’objet de son courroux prendre les jambes à son cou, elle passa en mode « poursuite et extermination ».

Les deux ninjas se retrouvèrent bien vite sur la surface liquide salée.
Les pieds de Naruto l’avait porté sur cet illusoire abri, mais c’était sans compter que son assaillant était elle aussi ninja et marcher sur l’eau ne lui était pas difficile.
A sa décharge, nous dirons que le pauvre renard déjà pas très performent habituellement au réveil avait cumulé cette fois ci des faits hautement perturbants.

« Tu vas mourir !!!! »

« Ino, calmes toi ! »

Autant parler à un mur, c’est plus efficace, la Yamanaka se rua sur sa proie, dans sa rage, elle avait laissé sur la terre ferme sa petite robe bleue, seule sa longue chevelure défaite parait son illégitime nudité.

Le renard esquiva l’attaque avec aisance, ils étaient tout deux ninjas certes mais le jeune homme avait subit un entraînement intensif dans la catégorie : « éviter une furie folle de rage » (pour une fois, il pouvait remercier Sakura !).
Malheureusement, les mouvements vifs de la jeune femme levèrent quelque peu le rideau soyeux derrière lequel se trouvait le corps aux formes avantageuses.
Il bondit assez loin de la blonde, se créant ainsi une distance de sécurité respectable.

« Lâche !!! Assume et revient que je t’extermine !! »

« Ino… »

« Et enlève ta main de ton visage ! »

« Ino ! »

« QUOI ! »

L’Uzumaki avait toujours la figure cachée par sa menotte, les yeux fermés pour une seconde sécurité.

« T’es à poil ! »

La blonde mit quelques instants à réaliser la signification des paroles prononcées.
Elle devint livide quand elle s’aperçu qu’effectivement, elle était nue comme un vers. Cette constatation la perturba à tel point qu’elle en relâcha le chakra qui la maintenait au dessus de l’eau.
Elle tomba dans la mer dans un grand bruit d’éclaboussure agrémenté d’un crie strident haut perché.
Le blond en profita pour enfiler son pantalon à la va vite, attendant que la jeune fille refasse surface. Ce qui ne se fit pas attendre, celle-ci fendit la surface de l’eau dans un grand fracas mais elle disparu presque aussitôt dans une haute clameur de mouvements désordonnés.
Naruto ne se laissa pas le temps de réfléchir et se précipita à l’endroit où son amie avait sombré.
L’eau grouillante de bulles l’empêchaient de voir ce qui se passait, il plongea à son tour, nagea à vive allure vers la source de l’agitation.
La Yamanaka était prisonnière d’un tentacule de bonne taille, celui-ci la tirait par le fond, lui encerclant la jambe gauche. Un second lui maintenait les bras captifs.
Ni une ni deux, il se précipita au dessous de la kunoichi, un rasengan au bout du bras, il enfonça l’orbe bleuté dans l’œil unique de la créature cauchemardesque.
Celle-ci fut projeté en arrière, le choc lui fit lâcher prise.
Deux clones apparurent bien vite aux cotés de notre vaillant héros, ceux-ci s’empressèrent de remonter le corps de la jeune fille.

Lorsque le renard atteignit la rive, ses deux clones avaient déjà allongé la blonde sur le sable et avaient recouvert son corps de l’étoffe bleu nuit.
Ino était recroquevillée sur elle-même, le visage pâle et le corps tremblant.
Les clones disparurent dans un pouf simultané, le blond s’assit aux cotés de la rescapée.

« Ino, ça va ? »

Un petit hochement de tête pour réponse.

« Ecoute, je suis désolée mais tout ceci doit être un malentendu, j’ai pas encore trouvé l’explication mais j’suis sur qu’il y’en a une ! »

« … »

« Ino ? »

« J’y crois pas… » Le visage de la jeune femme pâlit soudainement.

« Quoi ? Tu te rappelles quelque chose ? »

« …. » Le rouge était maintenant la couleur proéminente des joues de la Yamanaka.

« INO ! »

« Tu te souviens de quoi exactement ? » Les mots avaient eu du mal à franchir ses lèvres, elle détourna son regard de son vis-à-vis, gênée.

« Heu ? » Naruto se gratta l’arrière du crâne et se concentra. Puis quelques souvenirs de la veille commencèrent à affluer : La réception, l’annonce des fiançailles.

« Ben, tu étais ma cavalière hier soir… »

« Après baka ! »

« Et ! Baka toi-même !! »

« Après avoir vu Sakura et Sasuke, quand tu es venu ici !! »

Les flash de la soirée l’assaillirent de nouveau, le baisé de ses deux coéquipiers, la douleur… la plage, le saké !

« Hier, on y est pas allé de main morte ! »

A ces mots, la blonde reperdit les couleurs de sa frimousse, le regard qu’elle lui lança était mêlé de stupeur, colère et indignation.

« On a bu comme des trous ! » Naruto n’avait pas remarqué le changement de comportement de son amie, celle-ci comprit alors que le jeune homme ne se souvenait pas encore de tout, il ne réagirait certainement pas comme ça. Elle se décrispa légèrement mais pas totalement, le pire était à venir…

L’Uzumaki se figea, le déroulement de la soirée lui revenait en mémoire, la guitare, la musique, les pleurs, Ino…
Ses pommettes prirent une délicate teinte vermillon, hier soir, il s’était vraiment laissé aller, c’était la première fois qu’il laissait voir à quelqu’un son vrai visage (à part sa sœur), la première fois qu’il pleurait depuis des années et sûrement l’une des seules ou il l’avait fait devant une tierce personne.
Mais cette introspection fut bien vite balayée par le reste des souvenirs : Le baiser ! Ino l’avait embrassé ! Comment tout cela était il arrivé ? C’était la première fois qu’une fille l’embrassait ! Sans compter Sakura bien sur, mais celle-ci l’avait prit pour le brun, on pouvait pas dire que ça comptait vraiment…

Et les choses ne s’étaient pas arrêtées là ! Non, le baiser n’avait été qu’un début, le commencement d’une longue nuit, une nuit qu’il n’aurait jamais cru un jour partager avec la jeune femme.
Sous forme de flash rapide, tout lui revint à l’esprit : l’étreinte effrénée, les lèvres gourmandes, le souffle chaud et roque, les vêtements volant dans tout les sens, encore les lèvres, toujours scellées aux siennes, les mains qui se perdent, le désirs qui en devenait incontrôlable, la peau douce et chaude… La passion qui reprend le dessus une fois de plus, les deux corps qui se rapprochent, qui se cherchent et qui finissent par ne faire plus qu’un. Et la danse langoureuse de deux épidermes en mouvement.

Naruto se retourna vivement vers la blonde, celle-ci ne pu supporter le regard de celui-ci, elle avait tellement honte. Elle se leva précipitamment et partie en courant.

« Ino ! »

Les larmes commençaient à lui brouiller la vue mais elle ne pouvait pas s’arrêter, elle accéléra la cadence.

« Ino !! »

Le jeune homme se mit à courir à son tour, poursuivant la Yamanaka, il la rejoint bien vite et l’attrapa par le bras.

« Attend ! »

« Lâche moi ! » Elle commença à se débattre, voulant lui faire lâcher prise, le visage obstinément tourné dans la direction opposée.

« Non ! » D’un mouvement vif, il la fit se retourner et la ceintura de ses bras, l’empêchant ainsi de s’échapper à nouveau.

« Ino, s’il te plait ! Arrête, on peu rien changer à ce qu’il s’est passé ! » La phrase avait été dite avec douceur, se voulant rassurante.

« COMMENT PEUX TU ETRE AUSSI CALME ??? On a couché ensemble ! J’ai profité de toi ! Alors que je savais ce que tu ressens pour elle ! T’étais bourré et j’ai profité de la situation ! »

« T’étais dans le même état que moi, et puis j’étais consentant. »

« Je me dégoûte… » Les larmes affluèrent sans qu’elle ne puisse rien y faire.

Le blond referma un peu plus sa prise sur la jeune femme, changeant la nature de son étreinte, le but n’était plus de l’empêcher de s’enfuir mais de la réconforter.
Ino se laissa complètement aller, laissant toutes les émotions qui lui meurtrissait l’être s’échapper grâce aux petites gouttes salées.
Ils restèrent ainsi un long moment, Naruto lui passant la main dans les cheveux, et elle, se laissant complètement aller sur son épaule.
Lorsque les pleurs de la Yamanaka cessèrent, il commença à lui à lui murmurer :

« Ino-chan, on ne peut pas revenir en arrière, ce n’est ni de ta faute, ni de la mienne, c’est arrivé c’est tout. »

La jeune femme releva timidement la tête, il lui prit avec douceur le menton, plongeant ainsi son regard dans le sien.

« Arrête de te torturer, on n’y peut rien. Je ne regrette pas ce qui s’est passé, je ne le veux pas. Hier, on a eu un moment difficile à affronter, toi comme moi. Et ce qui s’est passé ne change en aucun cas le respect que j’ai pour toi. »

« Comment peux tu rester aussi calme ? Moi j’ai du mal, j’ai l’impression que ça ne te perturbe pas… »


Le blond se mit à se gratter l’arrière du crâne, un sourire gêné au coin des lèvres.

« Ben, c’est pas vraiment ça, et je crois que je vais mettre un sacré bout de temps avant de m’en remettre, j’avais jamais embrassé une fille, alors là ! »

« Quoi ! »

« Hé hé… »

« Et bien ! Tu fais pas les choses à moitié. »

« C’était pas non plus prévu… »

« Encore heureux baka ! » La phrase avait été dite avec un léger amusement.

Tout deux reprirent le chemin vers Suna silencieusement, les rues du village étaient peu fréquentées en cette heure matinale. Discrètement, ils s’éclipsèrent dans leurs chambres respectives.




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 [ 27 ] 28 29 30 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: