Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Les Uzumakis

Quelques Explications….. C’est ma première fics alors, soyez indulgents! Nous allons découvrir un nouveau membre de la famille Uzumaki grâce à elle, des révélations surprenantes seront faites. Du suspence, de l'aventure et de la romance. Je vais essayer de faire évoluer les personnages en fonction de leur âge (pas si facile que ça). Laissez moi vos coms!
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 77610 | Comments: 487 | Favs: 398
Version imprimable
Aller au
Noa-Uzumaki (Féminin), le 02/04/2007
C’est ma première fics alors, soyez indulgents, l’histoire se déroule après le combat Naruto/ Sasuke (bien sur, ce dernier rejoint quand même Orochimaru), je me base sur le manga TV, au moment ou Naruto est à l’hôpital et que lui Jiraya propose de l’entraîner.
2 ans se sont écoulés depuis…




Chapitre 25: Chapitre 25



Chapitre 25 :

Sept heures vingt cinq, Naruto avait prit sa douche, enfilé son costume et se battait avec un accessoire ridicule, un morceau de tissu qui n’avait pas l’air de vouloir se laisser dompter. A sa décharge, il n’avait jamais été obligé de mettre une cravate et son manque de pratique se faisait cruellement sentir.
La porte s’ouvrit, pas de somation, Ino rentra comme en terrain conquit.

Avec un petit pli au niveau du sourcil et un soupir lasse, elle s’approcha du jeune homme et prit les choses en main. Elle réussit en quelques secondes à faire ce que Naruto n’arrivait pas depuis un bon bout de temps. Elle lissa une dernière fois la cravate et fit deux pas en arrière pour contempler son œuvre.
Le blond était habillé d’une veste et d’un pantalon noir, des chaussures de la même couleur la cravate aussi sombre sur une chemise blanche. Quand le regard bleu turquoise s’arrêta sur ce denier bout de tissus, une moue contrariée apparut sur son visage.
Elle ouvrit la veste noire et jugea d’un œil critique la chemise.

A la place de celle qu’elle avait choisit, le blond en avait revêtit une autre, blanche aussi mais brodée de très fines lignes oranges verticales. Un motif végétal en forme de feuille ornait celle-ci, toujours dans la même coloris au niveau du cœur et au bas de la chemise, du côté gauche. Le tout était d’une grande finesse, les motifs orangés s’inséraient avec grâce et donnaient une impression de légèreté.

Le blond n’en menait pas large, Ino avait la fâcheuse tendance de se mettre en colère pour des prétextes beaucoup moins importants, et contrarié la prêtresse de la mode lui semblait de moins en moins une bonne idée.

« Bon, ça ira ! »

Le jeune homme s’autorisa enfin à respirer et poussa un soupir de soulagement.


Ils se dirigèrent tout deux dans le couloir, Tenten y était déjà en compagnie de Lee. Tout deux habillés pour la circonstance. La jeune maître d’arme avait revêtue une longue robe chinoise de couleur beige, sertie de broderies fines dessinant des arabesques fleuries dans les teints marrons avec un soupçon de rose. Gros sourcil, fidèle à lui-même était affublé d’un costume tout à fait classique mis à part la couleur : vert bouteille.

« Ino, tu es superbe ! »

« Merci Tenten, tu es ravissante toi aussi. »

Le blond ne remarqua que maintenant la tenue de sa cavalière, trop stressé jusque là pour y prêter attention. La jeune femme avait endossé une jolie robe sans manches bleu sombre légère, munie d’un décolleté lâche maintenu en place par une fine lanière entre les deux seins. L’étoffe lui arrivait aux genoux, le tissu de celle-ci était constitué en deux partis, une soierie satinée en contact avec la peau blanche et un tulle léger par-dessus sur lequel des motifs de fines fleurs d’orchidées se baladaient deci-dela.
Sa chevelure était maintenue dans un chignon désordonné mais gracieux d’où quelques mèches s’échappaient.

Le rouge monta aux joues du jeune homme, il aurait du la complimenter plus tôt.

« C’est vrai,… tu es magnifique. » Penaud, il se gratta la nuque.

Ce fut à ce moment là que Sakura sortit de sa chambre, elle vit sa rivale et pesta intérieurement. Ino était séduisante au diable ce soir, la moutarde monta un cran de plus quand elle vit la blonde lui lancer un regard de défit puis lui lancer un sourire venimeux en s’accrochant au bras de son cavalier qui n’était autre que…. NARUTO !
La mâchoire de la rose se détacha et pendit mollement. Le jeune homme rougissait de plus en plus, ne s’étant toujours pas aperçu de la présence de sa coéquipière.
Une voix la fit revenir à la réalité, Sasuke se tenait devant elle, tout comme les autres garçons, il avait revêtu un costume mais bleu nuit cette fois ci, en le regardant, on en viendrait à se demander si ce genre de vêtement n’avait pas été spécialement imaginé pour lui.
Elle suivit son cavalier, au moment de franchir la porte menant à l’escalier, elle prit bras du brun, tourna la tête et adressa un sourire venimeux à la blonde.
La soirée risquait d’être mouvementée ! Et l’esprit combatif de la Yamanaka s’enflamma aussitôt.


Arrivé dans la salle de réception, Naruto eu un choc, la première chose qu’il vit fut Sakura, son cerveaux se mit sur pause. La vision enchanteresse qui s’imposait à sa rétine submergeait son esprit de beaucoup trop d’informations à la fois.
En temps normal, il la trouvait déjà belle, mais sans sa tenue de ninja et affublée de la sorte, son sang ne fit qu’un tour.
La fleur avait revêtu une jolie robe bustier de couleur crème, dos nu et s’arrêtant sous les genoux, de fines broderies de soie rose pâle ornaient le bas de la robe ainsi que la poitrine, et à ses pieds, des nues pieds à talon assortis à sa tenue.
Il dégluti difficilement, la rose ne l’avait pas remarqué, perdue dans la contemplation de la personne se tenant à ses côtés.

Naruto reprit aussi vite qu’il le put ses esprits, Sasuke vint à lui, égal à lui-même, décontracté en toute circonstance, un légers ennui dans le regard.

« Te voila Dobe. »

« Teme, tu m’attendais ? »

« Rêve pas Usuratonkachi. »

« Bon ils commencent quand les dégarnis ? » Petit surnom attribué au conseil de Suna, tout comme au conseil de Konoha.

« Pas avant un petit moment si tu veux mon avis, y’a tout un protocole. »

« Et merde ! »

« Pf.. » En langage Uchiesque : pareil

Naruto salua ses amis, le manége des deux rivales ne lui échappa pas totalement, toutes deux s’étaient engagées dans un combat silencieux. Rendant coup pour coup. Lorsque Sakura s’approcha d’eux, la jeune Yamanaka se pendit au bras du blond. Les joues de celui-ci prirent une légère teinte rosée, il n’avait pas l’habitude qu’une jeune fille se comporte de cette manière avec lui, à part sa sœur, il pouvait presque compter sur ses doigt le nombre de fois où il avait eu droit à ce genre de faveurs.
La rose répliqua par la même chose, prenant le bras de Sasuke, peut être moins énergiquement quand même.
Le reste passa surtout dans l’échange de regard et les expressions faciales.
Les femmes ont un langage bien à elle quand elles s’affrontent, un langage silencieux, tout passait par les gestes, l’intonation de la voix qui laisse entrevoir une autre signification aux mots, les éclairs qu’on pouvait déceler dans leurs yeux…
Enfin bref, toute une nuance de subtilité qui échappait complètement aux hommes, les femmes étaient beaucoup plus attentives aux moindres signes, elles décodaient plus facilement qu’eux les sentiments et émotions des personnes leur faisant face.
Un affrontement entre femme était beaucoup plus dévastateur que celui entre homme, les coups de poings n’étaient pas échangés mais les dommages à long terme étaient beaucoup plus importants, tout comme le ressentit : le psychique en était la cible principale.
Sa sœur le lui avait expliqué il y a quelque temps déjà mais il n’était pas très doué pour déceler les subtilités de ces affrontements, en général, Noa l’aidait.
Mais là, même si elle n’était pas là, il vit tout de même la tension présente.

Au bout d’un moment, il n’y tint plus, il s’éloigna un peu du reste du groupe, entraînant Ino avec lui, un peu déstabilisée par le comportement du jeune homme.

« Il faut qu’on parle. »

Les mots avaient été dit dans un murmure mais elle les entendit néanmoins clairement. Il l’emmena sur l’un des balcons et se planta en face d’elle.

« Qu’est qu’il y a ? » Le ton était légèrement irrité, elle n’appréciait pas d’être coupée en si bon chemin dans son plan : Faire péter un câble à Sakura !

« Arrête de te servir de moi. »

« Quoi ???? »

« Ca ne marchera pas, je te l’ai déjà dit. » Un petit sourire triste se déposa sur le visage bronzé, et il détourna la tête, ne voulant pas afficher son trouble.

Ino se sentit tout à coup honteuse, dans sa colère, elle avait peu être fait souffrir le jeune homme. Sa guerre incessante avec celle-ci prenait de plus en plus un goût amer.
Elle avait invité Naruto parce qu’elle savait que la rose lui portait beaucoup d’affection, même si elle essayait de le masquer. Mais pour elle, son ancienne amie d’enfance, l’attitude de la jeune Haruno était transparente.
Et dans sa rage, elle s’était servie du blond comme d’un objet, mimant de lui porter une certaine attention pour son profit personnel.
Elle se senti méprisable, lui ne l’avait jamais fait souffrir, lui n’était pour rien dans toute cette histoire.
Ses remords s’amplifièrent quand elle pensa qu’elle n’avait jamais vraiment été aimable avec lui, pour elle ne savait quelle raison, les villageois de la feuille étaient exécrables avec lui. Et sans s’en rendre compte, elle s’était permit de se comporter comme eux.
Pire, lui n’avait pas hésité a lui rendre service, à la supporter toute la journée, le relookan, lui donnant des ordres sans se soucier vraiment de lui.

« Je suis désolé Naruto, excuse moi, je n’ai vraiment pas été correcte, je vais me rattraper. »

« Pas grave. » Le blond lui adressa un de ses sourires dont il avait le secret auquel elle répondit, puis, ils rejoignirent le reste de la troupe.

Un discourt fut prononcé par l’Hokage, le Kazekage un peu en retrait derrière elle, acquiescant aux propos de la légendaire, jusque là, rien de nouveau, juste que plusieurs traités avaient été signés pendant les deux jours derniers et que la désignation d’un ambassadeur de chaque village, dont la fonction serait de rapprocher un peu plus encore les deux villages alliés. Les deux personnes assignées à cette tâche viendraient se présenter dans la soirée.

Le bal pu enfin commencer. Gai se démenait déjà avec sa partenaire qui devait sûrement se demander pourquoi elle avait accepté de venir, trouvant de moins en moins de raisons valables.
Le blond resta un peu en retrait, en compagnie de ses compagnons masculins, aucun d’eux apparemment n’avait l’intention de se lancer sur la piste au milieu des couples virevoltant.

Mais la solidarité masculine en prit un coup quand Kakashi invita Kurenaï à danser.
Un « traître » étouffé mais parfaitement audible pour le ninja copieur résonna, auquel il répondit par un sourire avant de disparaître avec la future maman (en dernier mois de grossesse). Le second à lâcher le groupe fut Neji qui accompagna sa cousine rougissante au bout de son bras, défiant le reste de l’assemblée de son regard glacial, dissuadant ainsi tout commentaire.
Lee et Tenten suivirent bien vite puis les rescapés se divisèrent, Choji rejoignit le buffet, Kiba partit en « chasse », Shino fit tapisserie un peu plus loin.
Ne resta bientôt que l’équipe sept et Ino.
Un bras se tendit vers la rose qui ne comprit pas tout de suite ce que ça signifiait. Sasuke se trouvait devant elle, la tête tournée à l’opposée de la jeune fille pour ne pas lui montrer son trouble. Rougissante, Sakura accepta l’invitation et tout deux prirent place au milieu des autres danseurs.

Le dernier couple les observa avec une lueur de tristesse, de regret et d’envie. Le désir de chacun s’affichait devant leurs yeux.
Ino, réfréna la colère qui lui enserrait les entrailles, et se décida à faire quelque chose.

« Tu m’invites ? »

« Quoi ??? »

« On va pas rester là à faire tapisserie. »

« Mais,…. Mais je sais pas danser moi ! »

« T’es fatiguant, je saurais pour deux Na ! »

Elle tira la langue au blond et le traîna à sa suite.

Naruto ne savait vraiment pas quoi faire, la perspective de se mouvoir en si nombreuse compagnie pour la première fois le tétanisait.
Mais là encore, Ino prit les devant, lui expliquant où passer ses mains et commença lentement à effectuer quelques pas.
Le blond jetait des regards furtifs aux autres couples pour glaner quelques informations, mimant au mieux.
Mais i l se raidit quand il vit un des couples danser avec fluidité, en harmonie. Sasuke et Sakura évoluaient avec grâce, les yeux plongés l’un dans ceux d’autre, le temps, l’espace et le lieu avait totalement disparut pour eux, la seule chose à laquelle ils semblaient se plier était le battement sourd de la musique.

Il reporta bien vite son attention sur sa partenaire, les yeux soudainement douloureux, celle-ci avait apparemment le même problème.
Il resserra un peu plus sa prise sur la main de la Yamanaka qui le regarda quelque peu surprise et égarée, pendant quelques instants, elle s’était elle aussi perdue dans cette sombre contemplation.
L’Uzumaki lui adressa un petit sourire triste, lui aussi souffrait, elle savait qu’il était éprit de Sakura depuis l’académie et ce ne devait pas être facile pour lui non plus. L’attitude du blond lui réchauffa un peu le cœur.
Quelques danses se succédèrent, les deux blond prirent soin de s’éloigner des deux autres, se perdant ainsi dans la foule mouvante.
Le jeune homme prenait de plus en plus d’assurance et le fait de danser ne lui paraissait pas si terrible que ça tout compte fait.

Soudain, la musique s’arrêta et les deux Kage refirent leur apparition.

Ce fut cette fois Gaara qui prit la parole, le ton était ferme, lent et doux à la fois. Pour une personne n’ayant pas pour habitude de jouer avec les ramures de la syntaxe, le Kazekage n’en laissait rien paraître.

« Comme vous l’a signifié tout à l’heure l’Hokage du village caché de la feuille, je vais vous présenter maintenant les deux ambassadeurs respectifs de chacun de nos villages qui auront pour tâche de nous représenter. »

Deux personne firent leur entré et l’assemblé retint son souffle lorsqu’elle reconnut les arrivants : Temari et Shikamaru Nara.

Le roux fit tout de même les présentations.

« Je tenais par la même occasion à vous faire part des fiançailles de ma sœur Temari et de l’héritier du clan Nara de Konoha. »

Tous les shinobi de la feuille poussèrent une exclamation de stupeur, personne n’était au courant de la relation des deux ninjas, tous sauf un : Choji.
Il avait surprit une fois le jeune couple et son coéquipier lui avait fait promettre de garder le secret. Il arrêta quand même de manger, la bouché qu’il avait avalé au moment de l’annonce s’était bloquée à mit course. Il n’aurait jamais pensé que les choses évolueraient aussi vite.

Shikamaru parut un peu gêné, ses parents se tenaient derrière lui, ils étaient arrivés dans le plus grand secret une semaine plus tôt.

Pour Ino, la nouvelle eu beaucoup de mal à passer, depuis la mort de leur sensei, les trois membres de l’équipe 10 s’étaient beaucoup rapprochés. Son ami était souvent en mission seul à Suna mais elle s’était consolée en ce disant que la situation était provisoire. La nouvelle remettait en question leur équipe. Tout était chamboulé, l’avenir lui devenait incertain.
Elle se sentit trahi, pourquoi lui avait il caché ça ? Pourquoi ?
Ses yeux lui piquèrent et elle s’excusa auprès de son cavalier, puis elle parti se réfugier dans le jardin.

Tout le monde vint féliciter l’heureux couple. La nouvelle avait fait son effet et certains ne se gênaient pas pour se moquer du jeune homme qui n’arrêtait pas de scander à tout bout de champs que « les femmes…. C’est galère. ».
Une silhouette se détacha cependant du groupe pour se diriger vers le balcon, suivit rapidement d’une seconde.

Sakura avait bien vu que Sasuke était mal à lèse, après avoir félicité les fiancés, il avait prit la poudre d’escampette.
La jeune fille le suivit silencieusement.
Arrivé en haut des marches de l’escalier du balcon donnant au jardin, l’Uchiha sentit une présence derrière lui.
Sa coéquipière le regardait un peu anxieusement mais ne fit aucun geste dans sa direction, de peur de se faire rejeter.
Le brun remonta les quelques marches qu’il avait descendu et se tint face à elle.
S’était aussi bien qu’elle l’ai suivit finalement, il y avait une chose qu’il n’avait pas fait depuis son retour et il se sentait un peu honteux d’avoir attendu si longtemps.

« Sakura. »

« Tu veux que je te laisse seul ? »

« Non, ça ira, je voulais justement te parler de quelque chose. »

La fleur fut décontenancée, prendre la parole n’était pas dans les habitudes de l’Uchiha.

« Je sais que j’aurais du le faire depuis longtemps mais je voulais te demander pardon, pour ce que j’ai fais il y a plus de trois ans, pour les mots durs que je t’ai dit aussi. J’ai beaucoup d’estime pour la ninja que tu es devenue. »

La rose fut totalement prise au dépourvut, ces quelques mots, elle les avait rêvait, les avait tellement attendu. Les larmes lui montèrent aux yeux, embarrassée de se laisser aller devant lui encore une fois, elle baissa sa tête pour ne pas monter son trouble. Elle voulait lui répondre mais les mots se bloquaient dans sa gorge.

Le jeune homme ne comprit pas l’attitude de la rose qui restait silencieuse, il prit son menton entre ses mains et lui releva le visage.
Lorsqu’il croisa son regard, elle ne put plus réprimer les sanglots qui menaçaient d’éclater.

« Je suis désolée Sasuke-kun » Et elle enfouit son visage dans le creux de l’épaule du brun, gênée par son trop plein d’émotion qui la faisait encore pleurer devant celui qu’elle aimait. Elle se perdit totalement dans les bras de l’Uchiha, le corps parcourut de soubresauts.
Ils restèrent un moment enlacés ainsi, le jeune homme passa ses bras autour des épaules fines, resserrant ainsi contre lui le corps tremblant de sa coéquipière. Aucun d’entre eux ne sut réellement combien de temps passa. Tout deux étaient soulagés, enfin ils pouvaient faire un trait sur tout ça.

Sakura se redressa lentement, les yeux toujours fixés vers le sol, elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille puis essuya légèrement le tissus bleu sombre du costume qui avait reçut ses larmes.
Elle leva enfin les yeux vers le Sharingan, celui-ci prit une légère coloration en s’apercevant de la proximité des deux visages.
La jeune fille encore chamboulée ne comprit pas la raison du trouble du jeune homme et s’approcha un peu plus du visage pâle, essayant de comprendre le changement d’attitude du brun, le corps contre lequel elle était venait subitement de se contracter.

« Sasuke-kun ? »

Deux mots dit dans un souffle, comme une caresse, il posa son front contre celui de la rose. Fermant les yeux. Elle accepta le contact, et ses paupières s’affaissèrent sur son regard émeraude.
Elle sentit le souffle chaud lui chatouiller gentiment l’arrête du nez, puis elle s’aperçut que le mince filet d’air tiède se déplaçait lentement, descendait peu à peu.
Elle se raidi lorsqu’elle sentit la chaleur se fixer au nivaux de ses lèvres. Elle n’eu pas besoin d’ouvrir les yeux pour savoir que la source de celle-ci se rapprochait.
Les battements de son cœur se firent de plus en plus fort, une sorte de pulsation battait son être au même rythme que son organe cardiaque. Sa gorge devint sèche.
Sa raison et son corps lui envoyant des informations totalement contradictoires, elle devait sûrement rêver, aucune autre explication ne pouvait être possible.
Mais elle dut de rendre à l’évidence lorsqu’elle sentit deux lèvres chaudes se poser sur les sienne.
Non ! Ce n’était pas un rêve, jamais dans ses songes les plus fous ça n’avait été aussi fort.




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 [ 25 ] 26 27 28 29 30 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: