Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Les Uzumakis

Quelques Explications….. C’est ma première fics alors, soyez indulgents! Nous allons découvrir un nouveau membre de la famille Uzumaki grâce à elle, des révélations surprenantes seront faites. Du suspence, de l'aventure et de la romance. Je vais essayer de faire évoluer les personnages en fonction de leur âge (pas si facile que ça). Laissez moi vos coms!
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 77610 | Comments: 487 | Favs: 398
Version imprimable
Aller au
Noa-Uzumaki (Féminin), le 04/03/2007
C’est ma première fics alors, soyez indulgents, l’histoire se déroule après le combat Naruto/ Sasuke (bien sur, ce dernier rejoint quand même Orochimaru), je me base sur le manga TV, au moment ou Naruto est à l’hôpital et que lui Jiraya propose de l’entraîner.
2 ans se sont écoulés depuis…




Chapitre 20: Chapitre 20



Chapitre 20 :


Extérieur de Konoha :


Naruto et Noa étaient tout les deux assis au milieu d’une clairière, la brise automnale soufflait tranquillement entre les branches des arbres centenaires, tout deux se faisaient face, la jeune fille assise sur les genoux de son frère, la tête reposant dans le cou de Naruto, leur ventre mis à nue était entouré d’un bandage, maintenant les deux jeune gens collés, sceau contre sceau. C’était une idée de Jiraiya, le moyen de confronter les deux démons. Cela faisait un long moment que les jeune gens se tenaient ainsi, immobiles, les yeux fermés. La tension était palpable, le sannin était accoudé nonchalamment contre un arbre mais cette posture décontractée était mise à mal par la tension qu’on pouvait desceller sur son visage. Yamato quand à lui était assit aux cotés du légendaire, tout les sens en alerte, prêt à intervenir au moindre problème. Tout à coup, du chakra orangé commença à se diffuser du corps de Naruto et le même phénomène était observable chez sa jumelle, hormis le fait que la couleur de celui-ci était d’un turquoise irisé d’or. Le sannin leva la main devant l’anbu pour lui faire comprendre qu’il devait encore attendre un peu, la situation était nouvelle, certes, mais pas inquiétante, les deux flots d’énergie commencèrent à se mêler paresseusement, formant une seule entités d’une nouvelle couleur, d’un doré profond. La situation resta figée ainsi un long moment, mais le visage serin qu’arboraient les deux blonds rassura les deux observateurs, le chakra doré diminua peu à peu et lorsque toute trace de celui-ci ait disparut, les Uzumakis ouvrirent enfin les yeux. Tout deux avaient les traits tirés, fatigués, mais une sorte de plénitude se lisait tout de même. Ils se fixèrent quelques instants, yeux dans les yeux, dans un échange silencieux. Puis ils se redressèrent lentement, les jambes tremblantes, comme vidés de leur énergie. La plus atteinte était sans nul doute Noa, ses jambes la portaient à peine, si bien qu’au bout du second pas, elle s’écroula dans les bras de son jumeau. Naruto n’était pas non plus au mieux de sa forme, il retenait sa jumelle dans le creux de ses bras mais il semblait que s’était la seule action qu’il pouvait mener à bien. Jiraiya et Yamato s’approchèrent lentement des deux jeunes gens.

« Je crois qu’on va s’arrêter là pour aujourd’hui. »

« Je crois que je suis d’accord avec vous pour une fois, Ero-senin. »

L’ermite aux grenouilles fit quelques signes puis se mordit le pouce, il fit apparaître un crapaud de la taille d’une jument et déposa ses protéges sur le dos de celui-ci. Il escorta les deux Uzumaki jusqu’au domaine Uchiha. Le trajet se fit dans le silence le plus total, permettant ainsi aux deux blond de retrouver peu à peu leurs esprits. Arrivés à bon port, ils avaient reprit un peu du poil de la bête. Ils se retrouvèrent tout les quatre assis dans la cuisine, autour de tasses de thé fumantes. Jiraiya attendait tranquillement, posant son regard sur Naruto, regard qui disait « Commence quand tu veux. ».
Lorsque le jeune homme allait commencer son récit, le sannin lui fit signe d’attendre, composa quelques signes et apposa ses mains chargées de chakra sur les quatre murs de la cuisine.

« Comme ça, on est sur que cette conversation restera confidentielle. » Dit le cinquantenaire, suivit d’un petit clin d’œil.

« Comme vous l’aviez prévu, nous nous sommes retrouvés devant la cage de Kyuubi, mais en face de celle-ci, la cage de Heion est apparut. Les retrouvailles ont été un peu mouvementées… »

« Heion a été terrorisé de voir ce que Kyuubi est devenu, apparemment, son apparence a pas mal changé depuis qu’ils ont perdu le contact, au début, il ne le reconnaissait même pas. J’ai eu un mal fous à le calmer. »

« Ca pour avoir du mal, elle en a eu, heureusement, il lui voue une confiance totale. »

« C’est vrai que depuis la séance avec Mr Yamanaka, nos rapports se sont beaucoup améliorés. Il a été vraiment touché que je prenne ce risque pour lui, ça nous a beaucoup rapproché. »

« Bref, du côté de Kyuubi par contre, il est resté égal à lui-même, quelques insultes en entrée, tentative de corruption en plat principal sans oublier le méprit en dessert. Ensuite, lorsque enfin il s’est aperçut de la présence de Heion, il n’a pas été des plus coopératif, lui non plus il n’a semblerait il pas reconnu sont ancien gardien. »

« Etrangement, c’est l’attitude de Kyuubi qui a fait le plus réagit Heion, le fait qu’il le méprise a blessé son ego. C’est a ce moment la qu’il a utilisé le Araitateru, c’est comme ça qu’il nomme le jutsu qui lui permet d’assainir les sentiments néfastes de son protégé. »

« Pour le reste, c’est quasiment le trou noir, à partir du moment où le jutsu a commencé, on s’est comme endormi, tout ce que je peux dire c’est que Kyuubi est étonnamment calme depuis. »

« Et Heion a l’air complètement creuvé, comme nous d’ailleurs. »

Suite au récit des deux jeunes gens, le sannin et l’anbu prirent congé, laissant les deux jeunes prendre leur repos tant mérité.
Autant dire que le lendemain, la séance d’entraînement fut peu brillante pour les deux jeunes blonds, les séances du jeudi les épuisaient à un tel point qu’il fut décidé d’intervertir les journées du jeudi et du vendredi, ainsi, les jumeaux avaient tout le week-end pour se remettre de leurs émotions.
Deux mois passèrent trop vite aux goûts de tous, quelques missions de rang inférieur pour roder l’équipe fraîchement reconstituée, toujours aux alentours du village de la feuilles mais le temps passé était surtout accordé aux entraînements, la nouvelle équipe 7 se devait d’être au mieux de sa forme vu qu’elle était la plus susceptible de rencontrer soit l’Akatsuki, soit Orochimaru (n’oublions pas trop vite notre charmant serpent, il s’est quand même fait subtilisé Sasuke et n’a toujours pas donné signe de vie, fait inquiétant quand on connaît un peu le sannin).
Déjà le mois de décembre et c’est à ce moment que nous retrouvons nos trois colocataires à la fin d’une discussion d’ordre quasi métaphysique….

Tout trois quittaient silencieusement le salon, la mine boudeuse. Pourquoi ? A cause d’un pari dont les termes troublaient chacun d’entre eux.
La cause de celui-ci ?
Très simple, les deux Uzumakis voulaient organiser un repas pour le réveillon de Noël en compagnie de leurs amis, ce qui n’enchantait pas le brun. Sasuke était réfractaire pour deux bonnes raisons :
Ce « repas » serait une charge supplémentaire dans sa dose de taches ménagères, sachant que si l’Uchiha ne passait pas derrière Naruto, la maison serait dans un bordel et une saleté incommensurable (il faut juste voir l’état du précédent appartement du blond pour avoir une idée).
Deuxièmement, préparer un repas de fête pour de nombreuses personnes allait être encore à sa charge vu que la seule spécialité que connaissait son meilleur ami était le ramen instantané, et que d’un autre côté, la seule fois où Noa avait essayé de préparer le repas, la cuisine avait faillit finir brûlée.
Un Uzumaki ne se laisse jamais abattre, alors deux, même pas en rêve… Après délibération, nos deux jeunes entêtés misèrent sur le caractère combatif de l’Uchiha en lui proposant un pari dont les clauses avaient tout pour allécher le ténébreux. Si les deux blonds perdaient, ils se mettraient au service de l’Uchiha pendant un mois, par contre, si c’était lui, ce serait l’inverse. La perspective de faire de ses deux colocataires ses esclaves personnels pendant 30 jours avait un parfum enivrant et bien sur, tout comme se doit d’être un Uchiha, la perspective de perdre devant ces deux zigotos était totalement risible. Ainsi fut dont scellé le pari, mais les conditions allaient leur donner à tous du fil à retordre.
Pour Naruto, les conditions étaient les suivantes : Il avait jusqu’au 24 décembre dernier délais pour effectuer le ménage dans tout le domaine Uchiha, ce qui comprenait toutes les pièces de la demeure et de ses appentis, soit 40 pièces au total… Et tout ça sans l’aide du multi clonage !
En ce qui concerne Noa, elle devait apprendre à confectionner un repas traditionnel de Konoha pour le réveillon, avec ordre de rendre la cuisine pimpante et ruisselante (rappelons que ce genre de repas est composé d’une vingtaine de plats dont la complexité et la difficulté sont telles que seul les grand clans peuvent se payer le luxe de se l’offrir) de plus il fallait que les mets réalisés soient propres à la consommation !
Et Sasuke avait la tâche de remettre en état le Onsen privé des Uchiha, Onsen inutilisé depuis la disparition du clan et qui maintenant ressemblait plus à un marécage qu’à autre chose…

Voila donc la cause de la mine réjouit de nos trois compères. Vingt jours pour honorer sa part du marché, vingt petit jours avant la délivrance ou … un mois cauchemardesque.
Chacun s’attelait à sa tâche avec acharnement, ne voulant pas être celui qui échouerait. Mais là encore, la solidarité Uzumakienne se mit en marche… Il était bien stipulé que Naruto ne pouvait pas user du Kage bunshin mais il n’était pas précisé qu’il ne pouvait pas recevoir d’aide extérieure. Noa « prêta » donc quelque un de ses clones à son frère pour s’attaquer aux joies du balai, plumeau et autres ustensiles au demeurant si passionnant.
Naruto quand à lui, aida sa sœur en convainquant Hinata de donner à Noa des cours intensifs de cuisine. La petite blonde allait donc quotidiennement chez les Hyuuga pour parfaire son art culinaire. Lieu idéal de surcroît, la jeune fille aux yeux blanc était un vrai cordon bleu, de plus, les cuisines du clans étaient l’endroit rêvé : outre les installations qui étaient digne d’un grand restaurant, les cuisinières privées du clan Hyuuga étaient de véritables virtuoses.
Bien entendu, tout cela fut fait dans le dos de l’Uchiha qui lui ne bénéficiait pas de c’est élan de solidarité.
Il dut s’atteler seul à la tâche. Mais foi d’Uchiha, un Uzumaki ne le surpasserait pas !
Le mois de décembre passa donc bien vite, entre quelques missions de faible ampleur, entraînements et ménage, cuisine et bricolage.

Sasuke se réveilla tôt en cette matinée du 24 décembre. Il prit quelques minutes pour donner à son corps le temps de s’éveiller, ces derniers temps, il avait de plus en plus de mal à se lever. Il faut dire que ses obligations en plus de son défit épuisait passablement l’héritier d’un des plus grand clans de Konoha.
Mais ce matin, c’était différent, un mince sourire satisfait se déposa sur les lèvres de Sasuke : Aujourd’hui, les deux Uzumakis allaient devenir ses esclaves pour une durée de 30 jours ! Il partit donc prendre sa douche matinale de bonne humeur.
Arrivé dans la cuisine, Naruto et Noa étaient déjà en train de savourer leur petit déjeuné silencieusement ce qui était des plus inhabituel connaissant ces deux blond. Cela eut pour effet d’accentuer la bonne humeur du brun, les deux autre n’avaient sûrement pas remplit leur part du marché, ce qui expliquait le silence présent. L’Uchiha se retint bien de mettre un terme à celui-ci, savourant l’absence de bruit. Oui, cette journée commençait réellement bien !
A la fin de leur repas, il s’apprêtait à quitter la cuisine quand Naruto l’interpella :

« Hé, Sasuke, tu n’oublierais pas quelque chose ? »

Le brun se retourna, le sourcil levé.

« C’est aujourd’hui que le pari prend fin ! »

« Et alors, vous êtes si pressés que ça de devenir mes esclaves, dobe ? »

Pour toute réponse il eu droit à une double pose « nice gyu » à la Lee.

« Va donc inspecter par toi-même. »

Et c’est ce que fit l’Uchiha, à chaque pièce qu’il visitait, son visage se faisait de plus en plus sombre. Il avait beau chercher, passer le doigt sur le haut des meubles à la recherche du moindre grain de poussière, il ne trouvait rien à redire. A la fin de son inspection, il dut bien en venir à l’évidence… Naruto avait remplit sa part du marché !

« Alors, Sasuke ? »

« Hum… »

« Allez ! Reconnaît le ! J’ai gagné mon pari ! »

Le brun lui adressa un petit sourire suffisant.

« Non, seulement la moitié, tu oublies que si ta sœur perd, vous serez tout deux à mon service pendant un mois ! »

« T’es vraiment chiant à la fin, tu peux pas reconnaître que j’ai réussit baka ! »

« Laisse tomber Naruto, Dark Uchiha est bien trop au dessus de nous s’abaisser à nous faire le moindre compliment ! » Répondit sa sœur avec une voix de fossette.

« De plus, si monseigneur Uchiha n’a pas réussit, le pari s’annulera ! »

Et sur ce les jumeaux quittèrent la pièce. Pas forcément si bonne que ça cette journée. Mais il restait encore une chance d’avoir ses deux colocataires à sa merci et Sasuke en était certain, la pauvre petite Noa allait échouer lamentablement ! Foi d’Uchiha, autant la tache était titanesque pour le blond mais elle ne nécessité pas une adresse ou un talent particulier. Mais pour Noa, s’était tout à fait différent !

Aux alentours de 14 heures, Hinata sonna à la porte du clan Uchiha accompagnée de sa sœur Hanabi. Toutes deux avaient les bras chargés d’une flopée de plats.
Noa se précipita à leur rencontre, depuis plus de 4 heures, elle était enfermée dans la cuisine et personne n’avait le droit d’y mettre les pieds.
Sasuke regarda les nouvelles arrivantes avec méfiance, son regard posé sur les paquets des deux jeunes filles.

« Apparemment, j’ai déjà gagné ! »

« Qu’est ce que tu racontes ? T’as pas encore goûté ma cuisine Dark Uchiha ! »

« Les règles stipulaient bien que toi seule devait réaliser le repas et non la famille Hyuuga ! »

« Mais c’est moi qui ai fait tout ça baka ! J’ai juste demandé à Hinata si je pouvais laisser ça chez elle jusqu’à aujourd’hui ! »

« C’est… C’est vrai Sasuke-kun, c’est Noa-chan qui a tout fait, on ne fait que lui apporter… »

La réplique de l’héritière Hyuuga fit disparaître l’air victorieux du ténébreux, si il y avait une personne qui ne mentait jamais, c’était bien elle, pas la peine de mettre sa parole en doute.

« Et pourquoi tout cela était il chez vous ? »

« Parce que Hinata a bien voulu me donner quelques conseil, ça, ce n’était pas interdit ! Elle a bien voulut conserver ce que j’avais préparer chez elle. D’ailleurs, je te dois énormément Hinata-chan, ton aide m’a été très précieuse. »

Réaction de la Hyuuga, tournicotage intensif des doigts accompagné d’une jolie coloration des pommettes.

« De…. De rien, Noa-chan,….. Ce fut un plaisir… »


Le brun mouché, les trois jeunes filles se dirigèrent dans la cuisine, Noa en dernier, celle-ci mit un soin tout particulier à refermer la porte, adressant un sourire amer aux deux garçons se traduisant à peu prés par : « Le premier qui a le malheur de rentrer dans cette cuisine ne pourra jamais assurer sa descendance. »

Naruto qui lui n’avait rien à redouter de sa douce sœur se tourna vers son coéquipier comme si de rien n’était et lui demanda :

« Au fait, et ton défit, il serait temps de voir si le grand Sasuke Uchiha est a la hauteur de sa réputation. »





Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 [ 20 ] 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: