Attention, cette fanfiction de Naruto est catégoriée spoil, c'est à dire qu'elle peut évoquer des passages du manga qui ont été publié au Japon mais pas encore en France. Sa lecture est donc susceptible de vous gacher le plaisir proccuré par le manga. Pour enlever ce message et voir toutes sections Spoil du site, rendez vous dans vos options membres.


Fiction: Les Uzumakis

Quelques Explications….. C’est ma première fics alors, soyez indulgents! Nous allons découvrir un nouveau membre de la famille Uzumaki grâce à elle, des révélations surprenantes seront faites. Du suspence, de l'aventure et de la romance. Je vais essayer de faire évoluer les personnages en fonction de leur âge (pas si facile que ça). Laissez moi vos coms!
Classé: -16D | Spoil | Action/Aventure | Mots: 77610 | Comments: 487 | Favs: 398
Version imprimable
Aller au
Noa-Uzumaki (Féminin), le 14/02/2007
Désolée pour le retard!!! Mais j'ai eu quelques pbs avec mon Pc et pas mal de boulot à coté. Mais voili voila, le nouveau chap!!! Je tiens à remercier tout le monde pour les coms que j'ai reçu! Grand grand merci!!!! Sinon, c'est malheureusement un chap de transition (malheureusement, je sais pas trop, à vous de voir... J'en avait besoin pour la cohérance de l'histoire). Ne vous inquiétez pas, nous reverons nos ninja du sable dans pas trop longtemps....
Bonne lecture!




Chapitre 18: Chapitre 18



Chapitre 18 :



Cela faisait deux mois maintenant que Naruto était revenu de sont entraînement, depuis, sa jumelle avait obtenue le fameux bandeau de la feuille qui faisait d’elle une véritable ninja de Konoha à part entière. Par ailleurs, cela ne lui avait pas été d’une grande difficulté. Même si elle n’avait pas eu la possibilité d’apprendre dans une académie de ninja lors de son enfance, sa grand-mère était tout de même une puissante kunoichi qui lui avait fait subir un entraînement qui était loin d’être facile. La jeune Noa avait été initiée à bon nombre de techniques dés son plus jeune âge, Hinany Manoya n’était pas un sensei des plus facile. Ceux qui ne la connaissaient pas la jugeaient cruelle mais ce n’était pas exact, elle voulait que sa petite fille soit forte, qu’elle puisse se défendre. Elle savait que dans le monde des ninjas, la vie d’une femme était baignée de larmes. Une kunoichi devait travailler deux fois plus et être deux fois plus puissante qu’un shinobi masculin pour prouver sa valeur. Quoi qu’on en dise, le monde des ninja était un monde machiste. Les femmes trop souvent considérées comme des proies lors des combats. Elle ne voulait pas que la chair de sa chair soit faible. Noa serait une kunoichi de premier ordre ou ne serait pas ninja tout court. La jeune fille l’avait bien vite comprit. Elle se souvenait souvent d’une des discutions qu’elles avaient eu toutes deux.


Flash Back :

Après une séance d’entraînement acharnée, Noa était assise, par terre, le souffle court. Sa grand-mère quand à elle se tenait bien droite, face à elle, le regard sévère.

« Autant de suite te mettre à la couture, vu tes résultats, tu ne serras jamais une grande kunoichi ! »

La petite fille de 8 ans posa sur la femme un regard plein de rage et de larmes.

« T’es pas juste, j’ai vu les enfants de mon âge à l’académie, ils apprennent des choses beaucoup plus facile ! »

« Et tu crois que c’est une excuse ? »

« T’es méchante ! »

Et la petite se mit à pleurer à gros sanglots.

La grand-mère s’accroupit au niveau de sa petite fille et son visage se décrispa, chose rare lors d’un entraînement. Elle posa un regard triste et attendrit sur la petite blonde en pleurs.

« Noa, tu dois te demander pourquoi je suis aussi dure avec toi ? »

La petite leva sa bouille interrogatrice vers son sensei.

« Ecoute ma chérie, le monde dans lequel nous vivons est cruel, surtout pour les femmes et encore plus pour une kunoichi. Les hommes ne nous donnent pas beaucoup d’importance, nous sommes souvent considérées comme bonnes à faire des enfants. Et c’est tout. Mais ce n’est pas parce que le monde tourne de cette manière que nous devons suivre aveuglement le courant. Je veux que tu deviennes forte et une kunoichi de premier ordre, c’est la seule voie qui s’offre à toi si tu veux évoluer dans le monde des ninjas. C’est pour cela que je suis aussi dure avec toi. Pour l’instant, nous ne sommes que toutes les deux mais arrivera un moment où tu devras défendre ta vie, comme tu le sais, nous sommes poursuivit et il faut que tu soit capable d’affronter ceux qui te menacent, même si je ne suis pas là. Tu dois compter sur tes capacités et non sur celle des autres pour t’en sortir. Ne fait pas l’erreur que beaucoup font, ne te cache pas derrière un homme pour sauver ta vie. Souvent, dans les équipes de ninjas, la réussite d’une mission est entravée par la présence d’une femme. Soit ses coéquipiers sont trop préoccupés par la protection de la femme du groupe, soit les assaillants attaque en priorité la personne la plus faible, celle qui déstabilisera le plus l’équipe. Tu sera confrontée au machisme de tes agresseurs qui ne verront en toi qu’une proie facile où un objet pour laisser libre court à leur désirs. Mais aussi au machisme de ceux qui t’entourent qui pour des préceptes chevaleresques prendrons des risques pour sauver la « dame ». Tu ne dois laisser rien au hasard. »

« Pourquoi ? »

« Je ne sais pas ma chérie, mais c’est ainsi. C’est pour ça que tu dois être forte, tu dois développer tes points forts au plus au point et pour tes points faibles, les faire devenir un atout. »

« Comment ? »

« Sert toi de ce qui fait ce que tu es, n’ai jamais de regrets. Sert toi des points faible de tes adversaires pour les terrasser. De ta prétendue faiblesse de femme. »

« Faiblesse de femme ? »

« Oui, tu comprendra plus tard, sur certains points, il est bien facile de battre un homme, les femmes ont beaucoup plus d’atouts qu’on nous le laisse croire. »


Fin Flash Back :


Les paroles de sa grand-mère étaient gravées au fer rouge dans le cœur de Noa et depuis qu’elle avait pu reprendre son entraînement elle y mettait autant d’acharnement qu’a l’époque, voir plus. Elle avait tout d’abord été encadrée par Iruka qui avait déterminé ses aptitudes qui étaient largement satisfaisantes puis après l’obtention de son bandeau, Tsunade lui avait réservé des séances d’entraînement avec les amis de son frère pour évaluer ses réelles capacités face à des ninjas du même âge qu’elle. Ils s’étaient tous prit d’amitié pour cette jeune fille toujours plein d’entrain. La première fois, elle avait commencé avec l’équipe de Neji

Flash Back :

Neji et Tenten regardaient avec un certain énervement leur coéquipier.

« Lee, dépêche toi, on va pas y passer deux heures ! » Cria la détentrice des macarons.

« Mais je ne peux pas, un homme ne doit pas frapper une femme, la beauté et la fine fleur du cœur des hommes… »

Gros sourcil continua son monologue enflammé, Neji quand à lui regardait son coéquipier avec suffisance, Tenten elle avait une mine affligée.

« Tenten, il est toujours comme ça ? »

« ……Oui…. »

Noa s’assit tranquillement face au fauve de jade et mit en marche ses méninges. Cela faisait plus de 2 heures qu’elle essayait de convaincre Lee de l’affronter pendant un combat de taijutsu mais celui-ci se refusait à attaquer une femme, même lors d’un entraînement. La seule chose qu’il s’autorisait à faire était d’esquiver les attaques de la blonde.
Tout à coup, l’Uzumaki se leva.

« Bon, je doit rejoindre Naruto, on se retrouve demain à la même heure. »

Puis la jeune fille se tourna vers la maître d’arme et lui demanda.

« Tenten, ça te dérange pas de m’accompagner ? »

La petite brune eu l’air surprise, il n’était pas dans les habitudes de Noa d’arrêter d’elle-même la séance d’entraînement, encore moins de demander à se faire raccompagner. Elle croisa le regard bleu azur de la kunoichi et sourit. Elle commençait à connaître la jeune fille et la mine qu’abhorrait Noa lui confirma ses pensées, elle avait un plan. Et une entourloupe d’Uzumaki, c’est quelque chose à ne pas rater, pour sur.

« Bien sur Noa-chan, avec plaisir. »

Lee se proposa pour les raccompagner mais il se fit vite rembarer.

« Lee, on va discuter entre fille, on se verra demain. »

Et sur ce, les deux kunoichi s’éclipsèrent.

Le lendemain, lorsque Lee arriva sur terrain d’entraînement, il s’attendait à être le premier mais il n’était pas seul, Tenten était arrivée avant lui, accompagnée d’une autre personne. Un jeune homme d’environ seize ans, les cheveux bleu électrique, les yeux dorés faisait les yeux doux à sa coéquipière qui n’avait pas l’air d’apprécier, en effet, le garçon bien que très agréable à regarder était d’une lourdeur peu commune et essayait d’embrasser la jeune kunoichi de force. Le sang de gras sourcil ne fit qu’un tour et il entama un combat acharné contre le malotru. A la surprise du fauve de jade, son adversaire se révélait assez fort, et la technique d’esquive de celui-ci était très féline mais le grand Rock Lee est LE spécialiste incontesté du taijutsu à Konoha (après Gai bien entendu…) et au bout de deux heures de lutte acharnée, le goujat prit la poudre d’escampette.

Mais l’indésirable ne s’arrêta pas à cette tentative et tout le reste de la semaine, il provoqua Lee en duel aux moments les plus inattendus. Gros sourcil avait toujours l’avantage pendant ces affrontements mais il était indéniable que son adversaire progressait.

Qui est ce jeune homme aux cheveux bleus? Pour le savoir, observons son visage, trois marques de chaque côté de son visage, ressemblant à de fines moustaches. Et oui ! Un Henge de Noa, voila comment elle avait trouvé le moyen de déjouer la galanterie de Lee !


Fin Flash Back

Suite à cette semaine mouvementée, elle passa la suivante en compagnie de l’équipe de Shikamaru, là encore, elle prit l’apparence du jeune homme aux cheveux bleus, comme ça, le Nara arrêtait enfin ses « … les femmes, c’est galère…. ». Mais au grand damne de tout Konoha, la jeune Uzumaki se lia d’amitié avec Ino et toutes deux terrorisaient le village de la feuille, en particulier la gente masculine. L’alliance de l’imagination et du tempérament joueur de l’Uzumaki aux dons naturels et à la susceptibilité de la Yamanaka formait un cocktail explosif. L’un des dernières victimes en date du duo était le pauvre Kiba qui après une altercation avec la jeune femme à la queue de cheval durant laquelle il eu le malheur de lancer quelques vannes douteuses sur les blondes et leur intelligence se retrouva le lendemain matin sur la place principale du village, au pied de la fontaine, affublé de vêtements rose bonbon. Mais l’humiliation ne s’arrêtait pas là, ses jolis cheveux châtain avaient prit une teinte plus claire, beaucoup plus claire… d’un jaune criard. Pour en rajouter une couche, c’était jour de marché et donc la moitié des habitants du villages furent témoins de ce qu’on prit l’habitude d’appeler par la suite : « la vengeance des blondes ». Le pauvre bougre passa sa journée chez le coiffeur afin de réparer les dégâts des deux furies. Notons quand même que certains privilégiés passaient entre les mailles du filet, tout d’abord Naruto, sa sœur s’y refusait, puis Sasuke, non pas que ça aurait dérangé Noa mais Ino, toujours folle du ténébreux ne voulait pas que l’on ne touche à un seul de ses cheveux (ce qu’elle ne savait pas c’est que la jeune Uzumaki rattrapait largement son quota de torture d’Uchiha quand son amie avait le dos tourné, mais il faut avouer que faire enrager le brun était tellement facile ! La jeune et douce demoiselle ne s’en privait donc pas…).Dernière personne épargnée par le duo : Shikamaru, pour deux raisons totalement différentes, Ino connaissait trop bien son coéquipier et avec un QI de 200, les représailles en cas d’hostilités se révélaient beaucoup trop élevées. Quand à Noa, pendant la semaine passée avec l’équipe 10, elle s’était tout de suite prit d’amitié avec le jeune homme, ce qui était réciproque, le manipulateur d’ombre qui avait pour habitude de fuir la gente féminine comme la peste faisait pour une fois exception. Noa était différente des filles qu’il avait l’habitude de côtoyer, elle lui faisait penser plus à un pote qu’autre chose (le fait que Noa maintenait toujours son henge y était aussi pour beaucoup). Un sentiment de respect réciproque s’était donc installé, Noa était la seule à échapper aux propos machistes du brun, de son coté, la jeune fille appréciait son flegme légendaire et il était courant de les retrouver tout deux, lui à contempler les nuages et elle, en tailleur, en pleine méditation (une habitude que Noa avait prise depuis son plus jeune âge, sa grand-mère lui avait imposé cet exercice qui parait il permettait d’augmenter sa réserve de chakra).
La semaine suivante fut plus difficile, elle dut la passer avec l’équipe de Kurenai, et malheureusement, l’Inuzuka avait la rancœur tenace mais après quelques vacheries d’un coté puis de l’autre, tout deux conclurent une trêve, il faut dire que Kiba n’était pas un mauvais bougre et la joie de vivre de Noa aplanit leurs différents. A la fin des sept jours, le conflit était oublié.

Puis vint le moment de se joindre à l’équipe 7. Moments très particulier car l’équipe se reformait à peine. Chaque membre ayant du accomplir différentes taches avant de se reconstituer. Il avait fallut du temps à Sasuke pour revenir au niveau, les séances avec Shizune l’ayant affaibli, mais c’était pour la bonne cause, même si la marque du sceau d’Orochimaru était toujours visible, le sceau en lui-même était totalement neutralisé.
Sakura quand à elle avait du accomplir plusieurs missions en temps que ninja médicale et en avait profité pour peaufiner ses techniques de soins, reprenant aussi son entraînement d’arrache pied. La fleur de cerisier ne voulait plus avoir le sentiment d’être un boulet et mettait toute son énergie afin de parvenir à son but. De plus, l’entraînement lui occupait l’esprit, l’empêchant ainsi de se poser trop de questions. Les derniers évènements avaient complètement chamboulés notre kunoichi. Le retour de Sasuke l’avait complètement retourné, elle avait souffert énormément de leurs retrouvailles durant lesquelles le jeune homme avait réveillé de vielles blessures qu’elle croyait guéris, le fait d’avoir été blessée si facilement lors de cette rencontre avait ranimé ses sentiments de ne pas être à la hauteur. Même si sont cœur battait toujours pour le beau brun, elle s’évertuait à conserver une certaine distance. Il y a maintenant plus de trois ans, elle lui avait ouvert son cœur mais cela n’avait pas été suffisant pour retenir le jeune homme, ils n’en avaient pas reparlé depuis même si il lui avait présenté ses excuses. La phrase qu’elle redoutait le plus était le fameux : « Sakura, t’es lourde… ». Le comportement de son second coéquipier la laissait aussi en proie à de nombreuses interrogations, depuis qu’ils avaient ramené l’Uchiha, Naruto avait un comportement étrange à son égard, bien sur il l’appelait toujours « Sakura-chan » mais ses démonstrations d’affection s’arrêtait là, lui si présent par le passé agissait de manière tout à fait surprenante. Le jeune homme fuyait comme la peste tout contact physique avec la jeune fille, comme si lorsqu’elle l’effleurait par mégarde le contact de sa peau le brûlait. Mais en plus, il était de plus en plus rare que le blond cherche la présence de sa coéquipière, c’était souvent à elle de venir vers lui alors qu’elle n’avait jamais eu à le faire par le passé.
Du côté du blond, la situation n’était pas meilleure, depuis son retour de la mission de sauvetage, il s’était évertué à éviter au maximum son ancienne coéquipière, vivant légèrement en autarcie avec Noa et Sasuke, relation interrompue seulement par son entraînement intensif. Les retrouvailles l’angoissaient, voir tous les jours Sakura allait mettre ses sentiments à rude épreuve, voir ses deux anciens coéquipiers seul à seul n’était pas un problème mais il redoutait de se retrouver tous les trois, lui amoureux fous de la jeune fille, Sakura ne voyant que le ténébreux et Sasuke qui, même si il n’en ferait jamais l’aveux, avait des sentiments pour les yeux vert et les cheveux roses. Il avait bondit de joie lorsqu’il avait apprit que Noa se joindrait à eux, du moins dans un premier temps. Avec elle, la situation serait plus supportable.

La reconstitution de l’équipe 7 se déroula donc dans cette ambiance, tous essayaient d’agir de manière habituelle mais un regard expérimenté aurait sentit les tensions. Sakura faisait tout pour ne pas coller le brun, Sasuke quand à lui était étonné du comportement de la rose, s’attendant à des « Sasuke-kun » intempestifs de la par de l’ancien pot de glue. Naruto concentrait toute son attention sur sa sœur pour éviter au maximum de se retrouver entre les deux autres, Noa quand à elle, pas dupe de la situation tentait sans en avoir l’air de détendre l’ambiance. L’arrivée de Kakashi fut accueillie avec un soulagement presque non dissimulé.
Kakashi décida d’expérimenter tout d’abord le potentiel de sa nouvelle recrut aidé de Sakura, les deux garçons, quand à eux avaient quartier libre pour s’entraîner. Le ninja copieur avait quelques réticences, se rappelant que trop bien comment était Naruto lorsqu’il l’avait rencontré, la perspective de devoir recommencer avec sa sœur le décourageait légèrement. Mais à la grande surprise de celui-ci, même si la jeune Uzumaki avait un caractère similaire à celui de son jumeau, ses aptitudes de ninja était toutes différentes, ayant été l’élève d’une des plus grandes kunoichi du pays des cascades, Noa maîtrisait les techniques Suitons, et pas qu’un peu, elle avait un sacré niveau pour quelqu’un qui avait suspendu son entraînement pendant plus de 2 ans. De plus, aucun de ses disciples ne maîtrisait réellement ce genre de techniques, ce qui serait un nouvel avantage pour l’équipe, indubitablement. La capacité des jumeaux à communiquer à distance pourrait être un atout durant les missions et la jeune fille était déjà acceptée par le reste de l’équipe. Ce nouvel état de chose n’était pas si terrible en définitive, il fallait bien le reconnaître. Hormis le fait qu’il n’avait maintenant pas un mais deux Uzumakis sur le dos et ça, ça n’allait pas faire du bien à sa santé mentale…




Chapitres: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 [ 18 ] 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: