Fiction: Yowaï Origami

Le village de la pluie, Ame, se fait attaquer par des ninjas d'Oto. Itachi et Deidara ont été appelé pour venir en aide à Pein et Konan. Très vite, leur mission va tourner à la catastrophe... (Itachi x Konan)
Classé: -12D | Action/Aventure / Drame / Romance | Mots: 1759 | Comments: 7 | Favs: 1
Version imprimable
Aller au
otherwise3 (Féminin), le 28/01/2010
Je suis au fond du gouffre en ce moment, alors cette fiction risque d'être sanglante et déprimante...

Je vous souhaite une bonne lecture quand même ^^




Chapitre 1: L'attaque d'Ame



Ame, le village caché de la pluie... Une pluie incessante qui s'abat constamment sur les bâtiments et sur les habitants. La moindre intrusion est immédiatement détecté grâce aux pouvoirs du 'dieu', comme les villageois l'appellent... Personne n'a jamais vu son visage, personne ne connait son véritable nom, personne ne sait s'il existe vraiment... Sur la plus haute tour, celui que tout le monde considérait comme un 'dieu' était en train de se concentrer pour compter le nombre d'intrusions que subissait 'son monde'... L'ange aux cheveux bleus, que les gens appelaient 'le messager', se tenait à quelques mètres derrière lui et attendait patiemment. Pein était assit au bord du vide, et il se releva doucement avant de se tourner vers Konan.

- " Nous allons avoir besoin de renforts... "

La jeune femme fronça les sourcils et disparue aussitôt dans un tourbillon de feuilles de papiers blanches, laissant derrière elle un origami en forme de rose. L'homme aux cheveux roux s'avança pour la ramasser. Chaque pliages était fait de façon net et précise. Les talents de la demoiselle n'étaient plus à démontrer... Petit à petit, des bruits d'explosions, et des cris lui parvinrent aux oreilles. Ça avait donc déjà commencé? Quelle tristesse... Ces inconscients qui osaient attaquer sont village n'étaient rien d'autre que des perturbateurs de son monde utopique, et il comptait bien le leur faire regretter... La rose de papier qu'il tenait entre ses mains se fanait un peu plus à chaque goute de pluie qu'elle absorbait. Il se tourna vers son village et aperçu au loin, un bâtiment s'effondrer. Un léger bruit de papier froissé se fit entendre dans son dos, suivit par des vociférations désagréables...

- " Je déteste la pluie! Pourquoi ne pas avoir pris quelqu'un d'autre?! Franchement! Mon argile va... "

- " Deidara... "

Pein avait parlé d'un ton calme, mais l'artiste se tue aussitôt.

- " Ce n'est pas très intelligent de ta part de dire que tu 'détestes' la pluie en ma présence... "

- " Désolé, ça m'a échappé... "

- " Et toi Itachi... " reprit le second chef de l'Akatsuki en se tournant vers eux. " Est-ce que tu détestes la pluie? "

Le bel Uchiwa ne sembla pas surpris qu'il ait reconnu sa présence. Il se tenait à droite de Konan, l'air impassible, alors que Deidara était à la gauche de celle-ci, l'air renfrogné. Les cris des villageois et les bruits d'effondrements se mêlaient au son que produisait la pluie en s'abattant sur Ame.

- " Je pense qu'il y a des sujets plus urgent pour le moment... "

- " Je me doutais que tu répondrais quelque chose comme ça... Je suis ravi que tu me connaisse aussi bien Konan. Tu as choisis les deux personnes auxquelles je pensais... Mais entrons, nous parlerons à l'intérieur. "

Le déserteur de Konoha observa la jeune femme qui resta de marbre. La pièce dans laquelle ils pénétrèrent était plutôt sombre, certainement dû aux nuages qui obscurcissaient constamment le ciel. Ils s'installèrent en silence autour de la table qui se trouvait au centre.

- " Pour répondre à ta question de toute à l'heure, Deidara, sache que nous t'avons choisis parce que nous allons avoir besoin de tes explosifs. Tu te placera sur la tour la plus élevé du quartier nord-est. De la tu auras une vue d'ensemble qui te facilitera la tâche... "

- " La tâche? " demanda l'intéressé.

- " Lorsque tu seras positionné, nous t'enverrons des instructions par le biais des origamis de Konan, et tu as intérêt à être attentif, car la moindre erreur pourrait favoriser nos adversaires. Ces origamis t'indiquerons les bâtiments sur lesquels tu devras envoyer tes explosifs, et ce, uniquement dans le but d'atteindre nos assaillants. Je ne te demande pas de faire exploser les immeubles, c'est clair? "

- " Oui, oui... " répondit le blond d'un air las.

Pein se tourna alors vers l'Uchiwa.

- " Quant à toi Itachi, j'aimerais que tu déploies une barrière de genjutsu autour de cet immeuble. Personne ne doit y pénétrer, que ce soit des ennemis ou des villageois, personne... "

- " Entendu. "

- " Tu devras donc rester ici. Toi aussi Konan. " ajouta-t-il à l'adresse de la jeune femme.

Cette dernière acquiesça d'un hochement de tête.

- " Vous avez tous compris? "

Tous acquiescèrent et se ils se levèrent pour sortir afin de commencer la riposte. Le beau brun traîna des pieds afin que Konan et Deidara sortent en premier. Il s'arrêta sur le seuil de la porte, et se tourna vers Pein.

- " Une question Itachi? "

- " Tu nous as gentiment exposé tes directives, mais... Et toi? Que comptes-tu faire? "

- " Je dois allé voir Madara, afin de lui expliquer la situation. Ensuite je reviendrais vous prêter main forte. Il s'agit de 'mon monde' après tout... Satisfait? "

Le beau brun ne répondit pas.

- " Au fait, j'ai un service à te demander... " reprit le roux.

- " Quel est-il? "

- " J'aimerai que tu gardes un œil sur Konan quand je quitterais les lieux. Elle à été blessé lors d'un entrainement, des lésions internes pour être précis. Assure toi qu'elle n'ai aucune raison de se lancer dans un combat, d'accord? "

Sans un mot, l'Uchiwa sortit sous une pluie battante. La belle aux cheveux bleus se trouvait à quelques mètres devant lui, et observait un énorme oiseau d'argile filer vers le quartier nord-est du village. Il s'avança pour être à sa hauteur, et Pein les rejoins. Lorsqu'ils virent le volatile atterrir, l'homme aux multiples piercings demanda à la demoiselle d'envoyer son premier origami, ce qu'elle fit sans discuter. Un papillon de papier voleta quelques secondes devant elle avant de s'effriter.

- " Il l'a reçu. " annonça-t-elle d'une voix placide.

- " Bien... "

Ils attendirent un instant après des explosions qui ne tardèrent pas. Plusieurs déflagrations apparurent au loin sur un immeuble. Soudain, Pein se mit à courir vers le précipice.

- " Quel imbécile! Il attaque le mauvais bâtiment! "

- " PEIN! " s'écria la jeune femme.

- " ITACHI! " rétorqua le sous-chef de l'Akatsuki en lançant un regard à l'Uchiwa au moment où il sautait dans le vide.

En une fraction de seconde, le beau brun s'était retrouvé face à Konan qui s'était élancé à la suite de son coéquipier de toujours. Elle fit un mouvement de côté pour le contourner, mais il lui attrapa le bras d'un geste rapide. La belle poussa un juron et lança un regard foudroyant au jeune homme.

- " Lâche moi tout de suite! " gronda-t-elle.

- " Et que comptes-tu faire? Il est déjà partis... " répondit-il calmement en la libérant.

Elle préféra le bousculer au lieu de le contourner, et s'avança jusqu'au bord du vide. Pein avait invoqué un immense oiseau qui s'éloignait déjà en direction de la plus haute tour du quartier nord-est. C'était vraiment rageant d'être surprotégé en permanence par son ami d'enfance. Pourtant, elle s'appliquait à ne lui montrer aucun signe de faiblesse... mais il la connaissait trop bien pour savoir qu'elle souffrait en silence.

- " As-tu créé la barrière de genjutsu? " demanda-t-elle d'un ton détaché en fixant le volatile.

- " Oui. "

Elle ferma les yeux et leva la tête pour sentir les gouttes de pluie s'écraser contre sa peau blanche. Le système de surveillance que Pein avait mit en place était basé sur l'eau, lui permettant d'évaluer la puissance du ninja qui osait s'introduire 'chez eux'. De la même manière, il lui était déjà arrivé de ressentir les émotions de Konan lorsqu'il se concentrait sur elle. Il n'en connaissait pas la raison, mais il supposait que c'était parce qu'un lien très fort les unissait. En laissant la pluie inonder sa figure, elle espérait qu'il ressente la tristesse qu'elle éprouvait du fait qu'il veuille la préserver en la laissant en retrait.

- " Tu sens mon chagrin? " murmura-t-elle.

- " Tu as dit quelque chose? " demanda Itachi après un court silence.

Elle rouvrit brusquement les yeux et se tourna vers lui. Elle avait tellement l'habitude d'être seule quand Pein n'était pas là, qu'elle avait totalement oublié la présence de l'Uchiwa. Le calme apparent dont il faisait preuve était similaire au comportement de son ami, mais physiquement, ils étaient très différents. Ses yeux ténébreux contrastaient avec le rinegan, de même que ses cheveux ébènes qui contrastait avec la couleur flamboyante de Pein. Elle marcha dans sa direction et passa à côté, sans lui accorder le moindre regard, puis entra à l'intérieur.

Le jeune homme s'abaissa pour ramasser quelque chose, et rejoignit la demoiselle à l'intérieur. Elle était assise près d'une fenêtre, la tête appuyé sur la vitre, et se caressait doucement le ventre en observant la pluie glisser sur les carreaux. Itachi fit le tour de la table, sur laquelle il s'assit négligemment, et attendit patiemment. Après un long et silence, et agacée par l'attitude passive de l'Uchiwa, la belle aux cheveux bleus prit enfin la parole, contemplant toujours le désastreux paysage qui s'offrait à elle..

- " Que veux-tu? "

- " Tu as fais tombé ça quand tu m'as bousculé toute à l'heure... "

Elle se tourna vers lui, et s'aperçut qu'il tendait légèrement le bras en avant. Au creux de sa main, il y avait une rose de papier. Elle porta une main à ses cheveux et se rendit compte que sa rose n'était plus là.

- " Oui, c'est celle qu'il y avait dans tes cheveux. "

Elle croisa son regard ébène et fronça les sourcils.

- " Qu'est ce j'en ai à faire de cette fleur? Elle est trempé, et de toute façon, je peux en créer autant que je veux... "

Elle tendit une main à son tour, et une rose de papier se matérialisa dans sa paume, comme si elle avait bourgeonné en temps accéléré. La demoiselle plaça la fleur dans ses cheveux, et se leva.

- " Je vais me reposer, ne me dérange pas s'il te plait... "

Sur ces paroles, elle tourna les talons et se dirigea vers le fond de la pièce où trois lits étaient disposés. Elle s'allongea sur le côté, de façon à être face au mur, pour qu'Itachi ne puisse pas voir son visage. Une douleur lancinante lui tiraillait le ventre, lui donnant l'impression que des fils barbelés se resserraient lentement autour de ses entrailles. Elle ferma les yeux, fronça les sourcils, et replia légèrement ses jambes avant de sombrer péniblement dans un sommeil torturé.



Petit chapitre pour commencer. Qu'en pensez-vous? Ça vaut la peine de continuer ou pas?



Chapitres: [ 1 ] Chapitre Suivante »



Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe: