Commentaires: Ton nom sera...

Quand elle mourra, la jeune mère sait qu'il ne restera rien d'elle sinon un nom sur une pierre tombale, que nul n'évoquera plus son nom sauf pour dire « la défunte fille de, épouse de, mère de... » Comme si elle n'avait pas vécu en tant qu'individu mais seulement en tant que membre d'un clan. Comme si elle n'existait que par ce biais et qu'elle n'avait ni de conscience ni d'existence propre. Comme si elle ne comptait pas.
Général | Chapitres: 1 | Mots: 1669 | Comments: 0 | Vues: 122

Aller au

Veuillez vous identifier ou vous inscrire:
Pseudo: Mot de Passe:

Aucun message


Pages: Page Suivante >